622

Reconfinement : J’accuse

Le reconfinement aurait sans doute pu être évité, on avait tout ce qu’il fallait. Le traitement préventif du Covid existe, testé et efficace à plus de 90 %. Aucune étude ne le contredit. Il n’a pas été utilisé, car bloqué par certaines personnes qui se reconnaîtront, et qui auront sans doute un jour des comptes à rendre.

En avril 2020, ce traitement a été utilisé dans une Ehpad à Fontenay Aux Roses touchée par la Covid. 10 membres du personnel sur 32, et 25 pensionnaires sur 68 (avec PCR+) au moment où Cali publie son étude en Australie. 10 sur les 25 pensionnaires recevront de l’Ivermectine (une dose unique, 0,2 mg/kg). Sur les 10 traités (moyenne d’âge 83,5 ans, 3 comorbidités en moyenne), un décèdera (traité 15 jours après son PCR positif, soit un peu tard). Sur les 15 non traités (moyenne d’âge 81,8 ans, 3 comorbidités également), il y aura 5 décès.  

Quelques semaines plus tôt, dans une autre Ehpad en Seine et Marne, sévissait une épidémie de gale. 69 résidents et 52 membres du personnel ont été traités par Ivermectine. Age médian des pensionnaires, 90 ans. Dans 45 Ehpad du département, il y a eu dans cette période 150 décès, et bien que touchée comme les autres (11 PCR positifs), il n’y a eu aucun décès dans l’Ehpad sous Ivermectine.

Les résultats de la première observation ont été présentés au comité REACTing à l’INSERM le 4 mai 2020. Une demande a été faite pour pouvoir faire une étude dans plusieurs Ehpads afin de vérifier cette efficacité, sous contrôle des autorités. Des fonds avaient été trouvés, et une grosse chaîne d’Ehpads, déjà fortement touchée par les décès, était partante. Refus de l’INSERM. On ne traite pas, on ne cherche pas à traiter, et les autorités à cette date étaient parfaitement au courant de cette opportunité. En 1 mois, on pouvait être fixé, on a refusé de savoir si cela marchait.

Depuis, une douzaine d’études dans le monde ont été faites pour tester l’Ivermectine en prévention du Covid. L’addition des résultats de ces études donne 85% d’efficacité

En Argentine, dans quatre hôpitaux différents, qui n’ont pas communiqué entre eux pendant l’expérience, on a testé le produit avec 1200 soignants au contact de patients Covid. 800 ont reçu le produit, 400 autres non. Après 2 mois et demi, un bilan a été fait : aucun des 800 traités n’a attrapé le Covid, 237 des 400 non traités l’ont attrapé, soit 58%. Résultats sans appel. Outre cette publication, il y a en prévention 11 études portant sur 7011 patients, avec des résultats globaux de 89% d’efficacité. 

Ce n’est pas le seul blocage de nos autorités concernant une recherche de traitement pouvant améliorer la situation. Il y a eu aussi ce produit tout bête, largement utilisé et ne coûtant rien, étudié par un chercheur français nobelisable pour d’autres travaux, testé chez l’animal, et qui pourrait bloquer le choc cytokinique. L’étude vient de démarrer, mais après avoir été bloquée 7 mois. (un prochain billet sur le sujet).

Non, on n’a pas cherché à traiter le Covid chez nous. De nombreuses études ont été faites à l’étranger, sur nombre de produits. N’ayant rien, il était logique de tester des produits éprouvés pouvant avoir une efficacité, s’il n’y a pas de risques. On ne demande pas forcément de réussir ou de trouver, mais au minimum d’essayer au lieu de laisser mourir les gens sous Doliprane et Rivotril.”Guérir parfois, soulager souvent, soigner toujours » disait Ambroise Paré.

Qui a cherché ? Le Bengladesh, l’Inde, l’Argentine, la Colombie, l’Iran, l’Irak, République Dominicaine, etc. Pourquoi ? Il n’y a plus de chercheurs dans les grands pays ? On les empêche de chercher ? De plus pourquoi ces pays, dont le nôtre regardent avec dédain le travail de ces pays, comme s’ils n’avaient pas de leçons à recevoir ? Complexe de supériorité ?

L’explication est-elle simplement une histoire de gros sous ? Les pays les plus riches s’en sont remis entièrement à l’industrie pharmaceutique pour chercher, industrie qui ne vit qu’avec des produits rentables pour financer la recherche. C’est aux États à s’occuper de ces produits « financièrement orphelins », ils ont failli. A l’inverse, les pays qui ont moins de ressources, qui intéressent moins le « Big Pharma », ont bien été obligés de chercher, et qui cherche trouve. Il n’y a que ceux qui ne cherchent pas qui ne peuvent pas trouver. Avec tous les moyens dont les pays dits civilisés et riches disposent, après un an, ils n’ont trouvé aucun traitement ? Pour info, le vaccin n’est pas un traitement de la maladie, c’est du préventif, pas du curatif, et on aurait dû s’occuper des deux.

Qu’est-ce que REACTing cité plus haut ?  Tout d’abord cet organisme a fusionné en janvier avec l’ANRS (Agence Nationale De la Recherche sur le Sida, née en 1988), devenant ANRS/Maladies infectieuses émergentes, et est dirigée par le Pr Yazdanapanah.

Son rôle ? Je la cite : « L’un des objectifs principaux est d’identifier les lacunes de la recherche et de favoriser l’émergence de projets innovants et collaboratifs…. pour lancer des projets considérés comme prioritaires et accompagner leur mise en œuvre urgente ». Grande efficacité en 2020, j’ai l’impression qu’ils ont confondu « identifier » avec « créer » des lacunes, « favoriser » avec « empêcher » l’émergence de projets, oubliant l’ »urgence » au passage, d’où les brillants résultats depuis 1 an.

Il y a 12 groupes de travail. Il y a un groupe de travail sur la priorisation des traitements, ayant « pour mission d’évaluer les propositions thérapeutiques actuelles contre la Covid-19 ». Qu’ont-ils évalué depuis 1 an ? Ici la liste des molécules prioritaires. Rien à voir avec ce qui de par le monde semble montrer une action à confirmer d’urgence et pouvant rapidement être mis sur le marché. Aucune ne correspond à une remontée d’informations de médecins traitants en première ligne. Ce qu’ils constatent est ignoré. Nous avons affaire à des théoriciens, pas des médecins.

Je cite : Eculizumab, Molunipiravir, AZD7442, CT-P59, Interféron, Plasma de convalescents, Telmisartan, Tocilizumab,.. On trouve quand même une étude sur l’Aspirine pour son effet anti-aggrégant. Il y a belle lurette que cet effet est connu de tous les médecins, largement utilisé par les cardiologues et les généralistes, craint par les anesthésistes et chirurgiens, point besoin de l’Inserm pour le savoir. De plus l’Aspirine a été déconseillée dès le début au profit du Doliprane. Ce n’est pas pour autant que cela a été rétabli une fois que les problèmes de coagulation induits par la Sars-Cov-2 ont été connus.

Grâce à tous ces spécialistes, nous en sommes toujours au même point depuis 1 an. A cette date, on avait dit aux médecins : « stop, ne prescrivez plus rien sinon Doliprane, on lance une grande étude Européenne (Discovery) pour vous dire quoi prescrire ». Le président avait annoncé à la télévision que nous aurions des résultats préliminaires après 3 semaines. Après 52 semaines on attend toujours, et tout ce qu’on a vu ce sont des distributions de médailles pour tous ces grands découvreurs de remèdes, mais de remèdes, point. De Gaulle disait « des chercheurs qui cherchent on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche », malheureusement on est encore descendu d’un cran, car des chercheurs qui cherchent, on n’en trouve plus !

Parmi les autres produits bloqués, il y a l’Azithromycine et les macrolides. Cela fait un an que des médecins disent constater que les antibiotiques empêchent nombre d’hospitalisations et de décès. Cela fait un an que l’Ordre des médecins veut les empêcher de s’exprimer. Cela fait un an que les organismes censés organiser des recherches les ignorent. Cela fait un an que le Directeur de la Santé envoie mails sur mails aux médecins pour leur dire de ne pas en donner. Et il a fallu un an pour qu’on commence à reconnaître du bout des lèvres que tous ont eu tort. Il y a 2 jours, le ministre de la Santé a dit que l’on pouvait en donner (en préventif) pour éviter une pneumonie. (sa déclaration, à partir de 30′). On a aussi freiné récemment Pasteur Lille et son Clofoctol.

On sait depuis un an qu’il y a des produits qui peuvent protéger les patients les plus fragiles, qui peuvent les traiter, qui peuvent protéger les cas contacts au lieu de les isoler, mais on a décidé qu’ils n’existaient pas, sans prendre la peine de regarder. Le résultat du refus de soins est là, 90 000 décès, urgences saturées, troisième vague et reconfinement. « Tis the time’s plague when madmen lead the blind.” (William Shakespeare, Le roi Lear)

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

622 commentaires

  1. Merci pour votre courage et vos actions!!
    Sauriez vous ou l on peut se procurer de l ivermectine?..
    Les medecins sur toulouse a ma connaissance rejetent l idee d en prescrire?surtout la jeune generation! c effroyable!..

  2. Bonjour Monsieur Gérard Maudrux,
    Je vous invite à me contacter, car il semble que vous-vous poser beaucoup de questions sur le comment, mais que vous manquez d’explications sur le pourquoi.

    Vous pouvez modifier mon commentaire afin d’en faire ressortir l’idée principale en y ajoutant votre propre argumentaire. Il est temps de parler du vrai sujet.

    Les réponses au pourquoi de cette non gestion de la Covid-19.

    Lecteurs, vous êtes en général instruit, vous devriez donc être capable de vous documenter et si vous avez assez de courage, d’accepter la réalité.
    J’attends vos réactions. Les études sociologiques donnent 90% de personnes qui préfèrent le dénie. Cependant vous êtes, lecteurs, une portion plutôt bien éduquée. Donc j’ai hâte de constater vos retours.

    * Gérer uniquement les cas graves de la Covid-19 n’arrêtera pas la pandémie.
    * Gérer les personnes identifiées comme ayant la maladie peut:
    – supprimer la pandémie. (le virus sera tjs là mais ce ne sera plus une pandémie).
    – éviter un grand nombre de malades graves.
    – éviter un grand nombre de décès.

    Question: Quelles sont les actions à prendre?
    * Soigner, afin d’éviter la forme pénible, voire grave ou mortelle, de la maladie.
    * Vacciner afin d’éviter la résurgence de la pandémie une fois atténuée.

    Constat:
    * La vaccination est très lente. Ce qui prolonge la pandémie et ses contraintes associées.
    – Il a été pris grand soin de ne pas avoir de vaccin libre de droit et donc pouvant être produit en nombre et rapidement. (C’est une bêtise de dire que réaliser une chaîne de production prendra 18 mois, car en 11 mois les vaccins ont été créés, testés et produits).
    – Le but n’est absolument pas d’enrichir Big pharma (contrairement à ce qui est dit partout, en fait c’est la fumée utilisée par le magicien).
    – Le but est:
    – De ne pas aller trop vite dans la vaccination.
    – De ne les produire que de sources sous contrôle (je vous explique pourquoi plus loin).

    * Les médicaments potentiellement efficaces sont :
    – Interdit par un grand nombre de gouvernements.
    – Freinés dans leur validation. Ex du Clofoctol Identifié fin mai 2020 et dont l’autorisation de phase clinique 3 n’est toujours pas donnée. Pourquoi? Mais pour retarder sa validation qui de toute façon ne sera pas acceptée car se faisant sur trop peu de malades. En effet, si un médicament efficace est identifié, les gens ne voudront plus se faire vacciner pour une maladie finalement assez peu grave.

    Pourquoi?
    Et bien c’est sur ce point que je m’étonne de votre ignorance.
    LE VRAI sujet de ce qu’il se passe n’est pas la pandémie en fait, le sujet est le changement climatique. D’ici quelques décennies, la vie que nous connaissons deviendra tout simplement impossible. Les gouvernements le savent. Ils sont (ceux qui se réunissent tous les ans sans exposer au monde leurs discussions) décidé d’agir pour sauver l’humanité. Mais pas celle d’aujourd’hui, celle d’ici 2 à 3 générations.

    C’est donc un changement de PARADIGME qui est en cours.
    Suivant les pays, de dictatures (chine, Russie…) ou de fausses démocraties (EU, USA, UK…),
    les changements sont imposés pour les uns ou réalisés via des réglementations pour les autres.

    Le but de la pandémie est donc :
    – De modifier le niveau d’acceptation des gens au changement.
    – Préparer un vecteur de réduction de la fertilité par l’usage de la vaccination (la distribution de riz n’ayant pas été efficace dans les années 70).
    – Imposer un passeport vaccinal afin de conserver à jamais ce vecteur qu’est la vaccination.
    – Casser la consommation tout en mettant ce qu’il en reste dans les mains de quelques-uns uniquement.

    Ce que le CHANGEMENT CLIMATIQUE nous réserve d’ici 20 à 30 ans:
    – Des zones de vie impossibles dans nombres de régions où la population est très nombreuse.
    – Des guerres de l’eau.
    – Des migrations non pas de centaines de milliers de personnes vers l’Europe tous les ans, mais de dizaines de millions de personnes.
    – Une réduction de la consommation pas la pénurie. En effet, nous allons passer au tout électrique (imposé par réglementation), tout en faisant en sorte que la production soit inférieure à la demande (l’alibi de l’écologie). Puisque les gens sont incapables (moi le premier) de s’interdire de consommer de l’énergie, sont manque sera donc une contrainte imposée nous obligeant à moins consommer.

    Une analogie pour bien marquer les esprits :
    Une voiture se dirige vers un mur en béton. Il est impossible de l’arrêter (tout comme le changement climatique) et le choc fera mal. Cependant vous pouvez agir sur 2 critères:
    – Le Poids du véhicule.
    – La vitesse du véhicule.
    Ainsi l’impact sera moins important, si vous réduisez ces deux paramètres.

    Dans le cas du réchauffement climatique ces deux paramètres sont:
    – Le nombre de personnes sur terre.
    – La quantité d’énergie consommée par personne.

    En conclusion :
    => Vous devez maintenant comprendre ce qu’il se passe avec la Covid-19 et pourquoi les gouvernements jouent tous la même pièce de théâtre.

    La seule chose qui soit certaine, c’est que l’avenir n’est pas lumineux.
    Et il est vrai que les deux objectifs que le monde devrait suivre sont:
    – Réduire le nombre de personnes sur terre.
    – Réduire la quantité d’énergie (créant un effet négatif pour la vie en générale) consommée par personne.

    Très respectueusement

  3. ne vous inquietez pas , on est tous avec vous , chimistes, biologistes, toubibs, etc… la declaration de Veran vient bien tard, et il manque les annulation de quelques decrets , et de ressusciter qq morts — bonne semaine — je suis vers lyon, mais le sud vous aime beaucoup aussi —

  4. Bonjour,
    J’ai lu plusieurs protocoles de prophylaxie par Iver, et plusieurs protocoles de traitement (précoce). Lequel suivre ?
    Merci.

  5. Voici le commentaire que j’ai laissé à l’EMA :”Hello, I am a general practitioner, cannot bring myself to prescribe only paracetamol, I was curious and documented myself about medicines which may have a preventive or curative effect of SARS COV2 infection.
    I therefore decided to personally apply a preventive protocol to myself, being obliged to see many patients sick with COVID, My son, also a general practitioner, did not want to take this protocol.
    I am still free from COVID, my son was affected as was his wife and his 7 month old baby (who had clinically significant COVID with high fever dyspnea, desaturation).
    I also treat my patients when they have a significant attack by SARS COV 2, without side effects of the treatment, with rapid improvement, and this for conditions including moderately severe. They thank me.
    I think we are wasting time that we don’t have to wait for studies that may never come.
    Help us free this treatments

  6. Quand on compile les informations sur Macron, on frémit. Il a à sa botte 90 de la presse, la Justice est muselée par les carrières brisées pour les juges récalcitrants ( honnêtes), son Ministre-Avocat fait le sale boulot de gestapiste. Les statistiques sont truquées par le fils de Maman Brigitte qui dirige la SOFRES. Cet individu, larbin du Capital International détient tous les pouvoirs et règne sur l’Empire du Mensonge. Mais le pire c’est qu’il est un meurtrier, un assassin avec circonstances aggravantes: préméditation et en réunion. Echappera-t-il a la sentence fatale ? Sans doute: Fabius aux mains encore poisseuses du sang des hémophiles se porte bien. Y aura-t-il un Ravaillac pour nous sauver de l’Empereur des Mensonges ?

    • Ce n’est pas d’un Ravaillac que nous avons besoin. C’est par nous-mêmes que nous devons nous sauver de ce “petit empereur”, lorsque sur les environs 55 455 386 personnes de 15 ans à + de 75 ans, au moins la moitié, c’est-à-dire environ près de 28 millions, descendrons dans la rue en s’organisant pour mettre en place une vrai démocratie directe.

  7. Bonjour, Comment est-il possible que les médecins acceptent cette ingérences de l’état dans leur manière de pratiquer la médecine et le libre choix du traitement a privilégier en fonction de chaque malade.
    J’ai l’impression que seule l’ancienne génération de médecins, celle qui a soigné mes parents ( j’approche des 60 ans), est la seule qui ai conscience de la gravité de la situation actuelle. Cette génération de médecins corps et âme dévoués à la médecine doit être effarée de la manière dont cette crise est traitée au plus haut niveau de l’état ou règne corruption et soif de pouvoir.
    Est-ce que la jeune génération de médecins prendra un jour la mesure de cette situation ?

    • Avec 10 ans de plus que vous je suis sensible à votre intervention. On EST Médecin, on ne fait pas un métier, on investit un État qui nous change en profondeur. J’ai prolongé ma vie professionnelle et j’ai côtoyé ces jeunes médecins de 25 à 40 ans. Ils sont des intérimaires à temps complet, instables, tous tracassés par le moyen de gagner le plus possible en un temps minimum. Aucun n’avait un Cabinet personnel en exercice seul. Ils ignorent la notion de clientèle. L’appellation de médecin de famille les rend hilares. Ils paraissent heureux et surtout très imbus d’eux même dans cette situation de quasi monopole qui ne leur donne aucune ambition.
      Nous n’exerçons pas la même profession. Je plains les malades qui les supportent dans ce « tout à l’égout » que sont les Urgences ou l’on meurt en attendant.

      • Je ne peux hélas que confirmer par mon exemple personnel votre description du médecin des années de dernière génération. Mon ancien médecin a pris sa retraite bien méritée il y a deux ans. J’ai donc cherché un nouveau médecin (denrée rare quand on n’habite pas une grande agglomération), le seul praticien qui a accepté de m’accepter dans sa clientèle l’a fait à une condition : que je ne sois pas malade….
        Ce médecin travaille dans un cabinet et n’a que à gérer sa clientèle, horaire de fonctionnement 8H00 12H00 et 14H00 18H00 du lundi au vendredi.
        J’éviterai de parler de ses compétences…
        On est là…

        • Il reste effectivement si peu de véritables médecins … j’ai la chance d’en connaître (eu égard à mon grand âge) encore quelques uns et ils ont tous effectivement dépassé la soixantaine. Un de ceux ci a fêté ses 73 ans dimanche, il est toujours en activité avec des horaires à faire frémir la jeunesse : 6h du matin à 22h y compris les visites, il lève un peu le pied depuis 2 ans car il lui arrive parfois de prendre un week-end de congés. Il y a quelques années il possédait la plus grosse patientèle de ma région et le plus merveilleux dans tout cela c’est qu’il a toujours exercé pour l’Amour de la Médecine (il m’a toujours dit que sa seule Femme était la médecine) car il est certainement le praticien qui fait le plus d’actes gratuits par jour, je ne pense pas que dans les générations actuelles l’on puisse retrouver un tel Amour de son métier et autant d’abnégation (il n’a jamais eu d’enfants).

          • C’est admirable
            J’ai entendu parler d’un médecin de cette trempe (Dr Mascarelle dans l’Yonne) mais c’était dans les années 1940 …!
            Bien qu’il s’agisse de cas exceptionnels il est réconfortant de constater que la vocation médicale n’a pas totalement disparu.
            Quant aux incapables et charlatans diplômés ne nous leurrons pas les Diafoirus ont toujours existé quel que soit le système.

      • Votre constat est sans appel car malheureusement il reflète parfaitement la triste vérité. j’approche moi aussi des 70 ans et je me rend compte dans mon entourage que parmi mes amis médecins les seuls qui prescrivent à juste titre les médicaments qui soignent et qui sauvent, respectant en cela leur serment d’Hippocrate originel, sont tous au delà de la soixantaine, infinie tristesse …

        • En changeant par la force des choses de médecins j’ai pu vérifier votre pertinente analyse. Lors de ma première consultation chez mon nouveau généraliste, j’avais un taux de diabète légèrement au delà du taux admissible mais en hausse continu. Mon nouveau médecin m’a donc immédiatement proposé de me mettre sous traitement médicamenteux et m’a déclaré sur le champ diabétique.
          Peu disposé à avaler des médicaments et à creuser le déficit de la sécu, j’ai donc demandé si une solution autre pouvait être proposée du fait que cela était apparenté à une forme de diabète dit graisseux.
          Et la stupeur, oui il faut perdre du poids, solution simple et économique et qui permets également de régler d.autre problème.
          J’ai donc perdu 10 kilos et mon diabète a disparu.
          La question que l’on peut se poser c’est pourquoi présenter en premier la solution médicamenteuse ?

          • @ rieu
            Votre solution était certes la bonne avant tout pour votre santé, mais elle n’a rien rapporté à l’industrie pharmaceutique et elle n’a même pas permis d’augmenter le PNB.
            Donc… ce n’est pas la recommandation officielle.
            D’autant qu’il faudrait mettre en oeuvre de la volonté, un ingrédient qui n’est plus dans les programmes depuis qu’on cherche non plus à former des citoyens adultes mais à formater des consommateurs de tout et n’importe quoi.
            Excellente journée

          • votre nouveau médecin était bien mal formé, il ignorait tout du NASH. Maladie que vous aviez ( non alcoolique steatotest hepatique ) qui simule un diabète type 2 , ou les médicaments anti diabète oraux et infecta le de font RIEN . Maintenant avec un simple mais éprouvant régime NASH de 3 semaines vous êtes guéri , bravo , et n’écoutez plus ce que vous dit un médecin sans le faire vérifier par un deuxième avis ou par des études scientifiques ..

    • Allez voir mon commentaire du 26 mars, il explique tout sur la gestion de la Covid-19.
      Pour votre question:
      La propagande et les organes de régulation et réglementation expliquent pourquoi les médecins sont hors jeu.

  8. Sur la table rase cognitive réalisée en peu de temps par la puissance médiatique et les techniques de manipulation mentale, un nouveau monde apparaît dans lequel il est nécessaire de se protéger de tout, quitte à dissoudre les libertés fondamentales.
    dr Frederic Badel (sur le blog https://anthropo-logiques.org/)

  9. Selon le New York Times AstraZeneca a pu utiliser des données «obsolètes» dans les essais cliniques aux Etats-Unis qu’elle a brandis pour sa défense, a déclaré le régulateur américain, citant un groupe d’experts indépendants.Dans une démarche «peu banale», selon le New York Times, l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses a publié un communiqué tard dans la soirée de lundi. Il dit sa «préoccupation quant au fait qu’AstraZeneca a pu utiliser une information obsolète lors de cet essai, ce qui peut avoir abouti à une estimation incomplète de l’efficacité» du vaccin, indiquent les experts.
    https://www.nytimes.com/live/2021/03/22/world/covid-vaccine-coronavirus-cases?action=click&module=Top%20Stories&pgtype=Homepage

    • Les régulateurs US sont plus pointilleux et ont de meilleures lunettes quand il s’agit d’entreprises non américaines (exemple VW) que quand il s’agit d’entreprises américaines (exemple Boeing).
      Donc un scandale peut démarrer à ce niveau ce qui ferait souffler un vent frais sur les pratiques commerciales des labos et de leurs relais dans la sphère politicienne.

    • Comme le vaccin d’AstraZeneca a essuyé des critiques et a été suspendu temporairement dans plus de 15 pays, il ne leur restait plus qu’à trouver le truc pour parer ce mauvais coup, et ça marche du tonnerre de dieu, il suffisait d’annoncer qu’ils allaient sortir des données toutes fraîches et le tour était joué.

      Pour que ce tour de passe-passe soit crédible ou passe comme une lettre à la poste, rien de telle qu’une annonce dans le prestigieux New York Times. Il fallait être bien naïf pour relayer ce genre d’information, oublier ou feindre d’oublier ce qu’est le New York Times. Je vais rafraîchir la mémoire d’ANTONIN47 spécialiste en procès d’intention (dans un autre commentaire pitoyable daté d’hier qui m’était adressé) :

      Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au magazine Time, et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque quarante ans. Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années. Mais le monde est aujourd’hui plus sophistiqué et préparé à l’entrée dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale des siècles passés. David Rockefeller, Commission Trilatérale, 1991.

      Ce que ne vous a pas dit ANTONIN47, c’est que c’était l’AFP bien connue pour son indépendance et sa ligne éditoriale impartiale, qui a relayé l’information en France le 23 mars et qui l’a envoyée à tous les médias. Tapez dans le moteur de recherche de Google pour le vérifier : Les Etats-Unis doutent de son efficacité : nouveau coup dur pour le vaccin AstraZeneca.

      Après cela qui croira les données toutes fraîches sorties de la pochette surprise d’AstraZeneca ? Personne, sauf ceux qui y tiennent vraiment. C’était donc une non-information. Mais au fait, qui devait servir les intérêts de qui ? Je vous laisse deviner.

      • (Suite)

        Et cela n’a pas traîné !

        Coronavirus: Le vaccin d’AstraZeneca efficace à 76% selon les résultats actualisés d’un essai clinique mené aux USA – Reuters 25 mars 2021

        AstraZeneca a annoncé jeudi qu’une nouvelle analyse de ses essais américains montrait que son vaccin contre le COVID-19 est efficace à 76% pour la prévention des symptômes de la maladie.

        Plus tôt dans la semaine, les autorités sanitaires américaines ont reproché au fabricant d’avoir utilisé des “informations obsolètes” pour calculer l’efficacité de son vaccin.

        AstraZeneca a rappelé jeudi que son vaccin est efficace à 100% contre les formes sévères de COVID-19.

        Le laboratoire a ajouté que le vaccin est efficace à 85% chez les personnes âgées de plus de 65 ans.

        Les dernières données, qui doivent encore être vérifiées par des chercheurs indépendants et les autorités de régulation sanitaires, portent sur 190 infections et 32.449 participants aux États-Unis, au Chili et au Pérou. Reuters 25 mars 2021

    • Bonjour, Les citoyens sont hélas incapable de réagir collectivement, tétanisés par la peur de mourir d’une maladie qui tue des personnes non soignées.

        • En France, la phrase type est «  rien ne permet de faire le lien entre le DC et la vaccination »
          Dans d’autres pays:« la temporalité entre le vaccin et le DC pose question »
          Mais l’EMA a confirmé que Astra Zeneca est sûr… et allons de l’avant que diable.

        • Je dis cela, parce que je prédis ce qui sera dit. Au 1er degré, il me semble qur le vrai problème est que ce jeune homme ne risquait très probablement rien en faisant un.e Covid, (surtout en le traitant à l’ivermectine) mais qu’il a probablement subit les pressions de Vérandouille. Et aujourd’hui, il est décédé peut-être à cause d’un vaccin en l’occurrence inutile, à coup sûr à cause de la covidémence…

          • Merci de ces éclaircissements auxquels j adhère parfaitement.le drame est chez ma fille c est son neveu par alliance.quel desarroi.je confirme pour l avoir rencontré deux fois que c était un jeune homme particulièrement brillant, sportif ,et simple.

          • S’il vous plait écoutez cette conférence magistrale de Michel Georget concernant la vaccination de masse et ses dangers. On va peut-être me taxer de complotiste car depuis quelques jours je fais passer ce lien le plus que je le peux : France Soir, You Tube … Il est indispensable que chacun se fasse son opinion par rapport à ce qu’explique si clairement ce magnifique Professeur d’une intégrité absolue. Après chacun fait ce qu’il veut mais le fait que ce qu’il explique si bien ne soit pas enseigné en faculté de médecine est là aussi sinon de la désinformation du moins de la non information volontaire :

            https://www.youtube.com/watch?v=1_NcXyDycb8&t=751s

    • On résume : Un étudiant de 24 ans meurt après avoir reçu le vaccin AstraZeneca contre le Covid apparemment d’une hémorragie interne causée par une thrombose. Selon sa famille cet étudiant “au-delà d’être quelqu’un de brillant, prenait soin de lui. Il faisait attention à ce qu’il mangeait, il faisait du sport. Surtout, il n’avait aucun antécédent médical, aucune maladie, rien. Il était en parfaite santé. Alors ce vaccin, c’est la seule branche à laquelle on peut se raccrocher pour comprendre ce qui s’est passé.”

      En France l’Agence nationale de la sécurité du médicament (ANSM) s’empresse immédiatement d’affirmer malgré le caractère extrêmement douteux de son affirmation, compte des tenus des faits, qu’à ce stade, “rien ne permet de faire le lien entre le décès et la vaccination”.

      L’Agence européenne du médicament (EMA) avait exclu la semaine dernière le lien entre la plupart des thromboses et la vaccination par AstraZeneca.
      Il s’agit des mêmes …. (censuré!) qui ont décidé de bloquer l’ivermectine contre le Covid, qui ont promu le remdesivir, toxique et inefficace pour traiter ledit covid… Il s’agit donc d’autorités qui cumulent les décisions insensées et dangereuses.

      • Esperons que les internes de sa promo et les medecins qu’il fréquentait auront un sursaut d’intelligence qui leur restera pendant quelques temps.
        Nantes…là d’ où on menace Raoult si mes souvenirs sont exacts .

      • Dans un article instructif de Science (17 mars-https://www.sciencemag.org/news/2021/03/it-s-very-special-picture-why-vaccine-safety-experts-put-brakes-astrazeneca-s-covid-19), le Dr Madsen en Norvège estime que ces cas sévères de thromboses et hémorragies (avec chute des plaquettes) post-vaccin Astrazeneca résultent d’une très forte réaction immunologique. Le Dr Brodsky (Johns Hopkins, Etats-Unis) note qu’au moins 36 cas de thrombocytopénie immune (hémorragie par chute des plaquettes, mais sans thrombose) ont été signalés après les vaccins Pfizer et Moderna aux Etats-Unis. L’activation du complément pourrait être en cause, pense-t-il, si effectivement ces troubles sont liés aux vaccins. Il a montré dans une étude que la protéine Spike (S1 et S2) du SARS-CoV2 active la voie alternative du complément, ce qui peut expliquer l’atteinte endothéliale et d’autres manifestations cliniques dans le Covid (thrombose, AVC, IM, thrombopénie, anticorps auto-immuns antiphospholipides…)-https://ashpublications.org/blood/article/136/18/2080/463611/Direct-activation-of-the-alternative-complement). Ces nouvelles données confirment ma crainte que les vaccins basés sur la protéine Spike S1 risquent de déclencher des pathologies du Covid19. Le vaccin CoVepiT (OSE Immunotherapeutics, Nantes) serait probablement plus sûr à cet égard. A suivre.

  10. Sur France Soir ou Bon Sens. Regardez d’urgence la dernière vidéo du Dr Seligman et de Haim Yativ. Vous comprendrez beaucoup de choses. Ils parlent de Shoah.. si quelqu’un sait mettre le lien…

  11. J’avais décidé de ne plus intervenir dans ce blog, cependant je ferai une exception pour la bonne cause.

    Un lecteur du blog du Dr. Maudrux :

    – L’idée de tester tout le monde, qui paraissait excellente au début, s’est retournée contre nous.

    Tardieu – C’est un cruel euphémisme dont on n’a malheureusement pas pris encore toute la mesure ou dont on n’a pas encore tiré tous les enseignements. Vous noterez au passage que le test PCR aura été l’instrument décisif de cette machination, sans lequel cette pandémie n’aurait jamais dépassé le stade de l’imaginaire ou aurait avorté.

    Effectivement, tester massivement la population comme l’a suggéré à cor et à cri durant un an le professeur Raoult, fut une erreur gravissime de la part de quelqu’un qui se prend pour le plus grand savant du monde, qui alimenta et cautionna en permanence jusqu’à ce jour la pire imposture mondiale contre les peuples fabriquée par l’oligarchie financière depuis le 11 septembre 2001.

    Maintenant nous allons voir très rapidement comment cette sordide machination a pu se déployer. Je m’en suis tenu à l’essentiel pour qu’on comprenne bien la dialectique de ce mécanisme infernal. J’ai ainsi dû faire volontairement l’impasse sur différents facteurs, tels que la collusion de l’ensemble du mouvement ouvrier avec Macron et l’OMS, le rôle abjecte des médias et des mal nommés réseaux sociaux, des institutions de la Ve République, celui des trusts pharmaceutique qui figurent malgré tout en toile de fond dans le constat ou la synthèse que je vous propose. J’ai pris soin d’écarter également tout a priori, toute théorie ou doctrine de quelque nature qu’il soit de manière à demeurer le plus impartial ou objectif possible, de sorte que chaque lecteur quelle que soit sa sensibilité politique, puisse suivre pas à pas cette démonstration sans avoir à renier ses idées ou ses convictions, le plus librement possible, tout en sachant que la conclusion à laquelle je suis parvenu choquera ceux qui refusent d’admettre qu’ils sont sous l’emprise de l’idéologie dominante, et qui se trouvent être ceux qui sont incapables de nous fournir une autre explication cohérente et sérieuse, et qui de fait aboutissent systématiquement à une impasse ou sont réduits à l’impuissance à laquelle nous ne nous résignerons jamais.

    Il aura suffi d’isoler un banal virus comme il en existe des milliers d’autres tous les ans et toute l’année dans le monde, de l’instrumentaliser ou de l’élever sans justification scientifique au rang suprême de menace sur la santé de la population mondiale, puis de proclamer qu’il n’existait aucun traitement pour combattre ce virus et de suggérer dans la foulée que toute personne porteuse du virus pourrait en mourir, de proclamer pratiquement simultanément que l’ensemble de la population devait se faire tester avant qu’il ne soit trop tard, pour finalement parvenir à déclencher une pandémie ou plutôt une explosion de cas ou tests positifs à partir d’un instrument bricolé et inapproprié pour aboutir aux résultats tant espérés ou programmés depuis au moins une décennie par Gates, Rockefeller et leurs amis, pour que la population ait l’impression que cette menace était bien réelle et n’épargnerait personne et sombre littéralement dans une psychose collective, telle qu’elle serait prête à se soumettre à n’importe quelle mesure liberticide ou autoritaire, antisociale, quitte à s’en remettre à l’avis de n’importe quelle autorité pour sauver sa peau, pire, à les réclamer elle-même, tout cela dans le but de la préparer à accepter de nouveaux sacrifices ou sauver un système économique à l’agonie ou dépassé, tandis que pendant ce temps-là les plus fortunés de la planète s’enrichiraient comme jamais à ses dépens, et se mettrait en place pour une durée indéterminée une société de type totalitaire, de sorte que le gang mafieux et criminels de milliardaires détenant tous les pouvoirs pourraient lui imposer dans l’avenir des mesures toujours plus liberticides et antisociales sans qu’elle puisse s’y opposer efficacement, une fois décrété ou convenu qu’il n’existait également aucune alternative à ce système économique qui existerait de toute éternité et pour l’éternité, une pure invention qui relève évidemment de l’ignorance, de la malhonnêteté intellectuelle ou d’une croyance pour le moment communément admise, profondément ancrée dans les cerveaux, hélas, qui n’offre comme seule issue viable ou salutaire à tous les peuples que se soulever pour s’emparer du pouvoir politique et abolir ce système économique à l’échelle de la planète ou l’envoyer au musée de la préhistoire de la civilisation humaine, là où il devrait déjà figurer depuis très longtemps, à moins de se résigner ou de considérer que notre bien-être et notre liberté n’en valent pas la peine, dans ce cas-là il faudrait l’assumer et cesser de se plaindre du sort abominable que nos maîtres nous ont réservé.

    Chacun est libre de choisir l’option qui lui convient en fonction de sa conscience, à condition toutefois d’en assumer toutes les conséquences.

    • C’est exactement ce que sous-entend dr Seligman et Haim Yativ dans leur dernière vidéo. Haim Yativ passe son temps à debunkeriser ses vidéos dans différents pays et notamment en Pologne à la demande même de son gouvernement.
      Derrière la malveillance, les grands groupes financiers …eugénistes.

    • Je vais pas spécialement défendre Raoult (d’abord il le fait tout seul, le personnage ne me plaît pas beaucoup,et son point de vue ”pro-tech” me déplaît pas mal aussi). Cependant, aujourd’hui (je sais pas si ils l’ont fait depuis le début (?), l’IHU confirme les positifs pour vérifier si le test a réagi à un virus ”vivant” ou à des traces. Et selon cette stratégie je pense que c’est bien de tester tout le monde. MAIS, déjà je sais pas si il y a les moyens humains et matériels ? et la communication des ”cas” ne devrait se faire que sur les confirmés évidemment.
      Cela permettrait d’isoler correctement les vrais porteurs de virus, voire les traiter très précocément si la charge virale est importante. Ce qui il me semble était la stratégie établie par les administrations de santé en cas de pandémie, avant que ne surgisse dans le paysage; le ”confinement”.

      De mon point de vue il y a un écueil majeur à ne tester ”que en cas de symptômes”. déjà on est pas tous et toutes docteur, donc moi quand j’ai des symptômes d’une maladie quelconque, je vais pas immédiatement chez le toubib ! J’attends de voir si ça passe tout seul ou non (mettons pour la gastro, en cas de symptômes, je fais Coca et riz blanc (pas trop lavé) pendant deux-trois repas. et pour moi, ça marche terrible (si c’est vraiment une gastro ??)). et même en étant prudent, difficile d’être certain que je la refile pas à droite à gauche (je vais pas arrêter de bosser parce que j’ai 2 symptômes de gastro).

      Voilà, pour moi les tests comme ils sont fait et utilisés (en communication) c’est un bon exemple de la faillite de ”la tech only”, et du manque d’anticipation et de préparation des autorités de santé (et pourtant après H1N1 ils ont réfléchi). et au début ils ne testaient que les admissions à l’hôpital en état assez avancé, alors que d’autres diagnostic (radio) suffisaient (de mémoire), c’est pas beaucoup mieux.

      • Pour les détails techniques sur la fiabilité des tests RT-PCR pour la Covid : https://drive.google.com/file/d/19V99qJmvxPOHptrSQ4AmL9Si095CHCf-/view

        Et même sans évoquer les problèmes de la fiabilité des tests (il y en a quand même 10 majeurs selon le rapport Corman-Drosten), le principe du dépistage de masse pour une maladie à 0,05 % de mortalité est un non sens scientifique. Nous le savons grâce au théorème de Bayes : https://scienceetonnante.com/2012/10/08/les-probabilites-conditionnelles-bayes-level-1/

        • Par ailleurs, si vous reprenez l’idée gouvernementale de « casser les chaînes d’infection », qui mène tout droit à la politique zéro covid et aux dérives totalitaires, la seule façon d’en terminer avec une épidémie est le diagnostic clinique des SEULS malades, avec confirmation par test si besoin, et isolement pendant le traitement précoce.

          Ainsi donc, nous ne pouvions pas à la fois défendre le traitement précoce et le test de masse (surtout avec ce genre de test et ce taux de mortalité), ni défendre à la fois le traitement précoce et la vaccination de masse (surtout avec ce genre de « vaccin » et ce taux de mortalité).

          Pour le paradoxe sémantique dans lequel nous ont menés les autorités, je vous renvois à mon premier commentaire sur cette page (« du point de vue de la maladie et du point de vue des malades »).

          • ”Casser les chaînes d’infection” c’est pas le zéro covid, c’est éviter des gros problèmes inutiles, c’est défendu par Raoult ‘avec la politique de tests de l’IHU), Perronne défend les mesures ”stop pandémie” prises après H1N1 (il y a peut être même participé), etc…
            Perso je défends pas, je trouve que ce qu’ils disent sur ces sujets a du sens (mais c’est que mon avis 😉 )

    • Associer Didier Raoult, qui a toujours dit tester pour traiter, à “ce gang mafieux et criminel(s)” n’est, au mieux, de votre part, que mauvaise foi… Surtout en ajoutant : “qui se prend pour le plus grand savant du monde, qui alimenta et cautionna en permanence jusqu’à ce jour la pire imposture mondiale…”.
      Pour le reste de votre intervention “pour la bonne cause”, cela a été moultement détaillé dans les commentaires de ce blog.
      Quant à votre dernière phrase elle ne contribue qu’à culpabiliser les citoyens (du monde) qui ont une conscience.
      J’enrage bien plus que vous de la situation depuis mars 2020 ; mais vous n’auriez pas du faire d’ “exception pour la bonne cause” et garder le silence…

    • NON Raoult test CEUX QUI SE PRÉSENTENT chez lui. Il règle à 35 pour ne rater personne et vérifie les positifs pcr par autre chose (je ne ais pas quoi) ensuite il traite.

      Au début de l’épidémie, on ne peut pas savoir comment cela va se passer et tester pour endiguer n’est pas une mesure idiote. si demain une sorte de peste qui tue 60% des gens et qui est très contaminante, vous serez content que les gens qui se baladent dehors soient TOUS testés.

      Maintenant il explique que les tests comme utilisés ne veulent plus rien dire. Il explique bien d’ailleurs à ceux qui veulent l’entendre que les mesures qui sont prises sont toujours des mesures politiques, que la santé publique ce n’est pas que de la médecine. Que si on veut “éradiquer” un virus (ou stopper sa prolifération ‘exponentielle’ (c’est la que les scientifiques à la petite semaine ont rejoint le cœur des vierges; ils ont appris en coeurs ce qu’est une exponentielle et se donne la mission divine de l’expliquer à tous. pas bol c’est une gaussienne ! ! ! )) il faut isoler les gens, tester tout le monde, traiter les positifs. et s’il n’y a pas de réservoir animal, ça fonctionne. C’est ce qui est fait dans toutes les épidémies (y’a un super film avec dustin offman, dont je ne me souviens pas le titre). MAIS c’est politiquement impossible. donc lui fait dans son coin ce qui lui semble bien.

      avec ses doutes, ses présupposés, sa culture, ses habitudes…

      je préfère 100000000 fois lui que veran et même si je suis pas d’accord avec lui sur les vaccins, si je dois choisir un médecin entre lui et veran (ou les hurleurs de plateaux), mon choix est vite fait.

    • Bonjour Jean Claude d’accord avec votre analyse sauf lorsque vous estimez que le professeur Raoult a une responsabilité dans l’abus des tests qui ont fait déboucher cette mascarade sanitaire au rang de pandémie. Rappelez vous que Raoult a toujours fixé un nombre de cycles maximums pour les tests PCR de 35 ce qui implique qu’un positif avec ce nombre de cycles est un vrai positif. Une fois de plus c’est l’infinie malhonnêteté des dirigeants qui a établi des tests PCR avec des seuils volontairement non indiqués mais les fuites inévitables ont indiqués que les tests en France étaient pratiqués avec des taux de 45 à 50, ce qui a été confirmé plusieurs fois par le Professeur Perronne et par une fuite à un journal télévisé de 8 Mt Blanc par un labo. A partir de ce moment les “positifs” au coronavirus étaient à 90% faux, le coupable une fois de plus l’état et ses sbires ne nous trompons pas de cible svp. Bien à vous

      • « Rappelez vous que Raoult a toujours fixé un nombre de cycles maximums pour les tests PCR de 35 ce qui implique qu’un positif avec ce nombre de cycles est un vrai positif. »
        Vous n’avez pas bien saisi. Attention ça pique. Traduction d’un passage :
        « On constate qu’à Ct = 25, jusqu’à 70% des patients restent positifs en culture et qu’à Ct = 30 cette valeur tombe à 20%. À Ct = 35, la valeur que nous utilisons pour signaler un résultat positif pour la PCR, <3% des cultures sont positives ».
        Regardez le nom des auteurs de l’article (lien pour l’article complet) https://academic.oup.com/cid/advance-article/doi/10.1093/cid/ciaa1491/5912603

      • Non, ce n’est pas cela. Raoult fait un test à CT35 pour ne rater personne, MAIS il reconfirme les positifs par une autre technique. son objectif n’est pas de compter le plus de positif, mais de ne renvoyer personne en faux négatif. Ce qui ‘nets pas idiot.

        L’idiotie du gouvernement c’est qu’il teste à ct40 ou 50 mais ne propose rien aux positifs, donc les tests sont inutiles puisque les études montrent que les asymptomatiques ne contaminent pas (ou alors très exceptionnellement). Pour le dire autrement, aucune étude n’est arrivé à montrer une contamination par un asymptomatique.

      • au sujet du nombre de Ct utiles, le 25sept2020 CNEWS l’heure des PROS, un restaurateur toulonnais annonce 11 restaurants, 8 salariés testés positifs, leurs 166 cas contact testés mais tous négatifs, avec des Ct de 29 à 34 les 8 salariés n’ont contaminé personne ! Ne peut-on pas conclure qu’ils n’étaient pas malades ? Au delà de 25 Ct les résultats n’ont pas d’intérêt me semble-t-il ?

  12. Européan Mafiosi Agency

    46 études en référence, favorables ou neutre
    https://www.ema.europa.eu/en/news/ema-advises-against-use-ivermectin-prevention-treatment-covid-19-outside-randomised-clinical-trials

    (lien déjà partagé plus bas), pas assez de données faut faire des essais, faudrait donner les critères, avec 46 études déjà réalisées et apparemment pas suffisantes.

    EMA issues advice on use of antibody combination (bamlanivimab / etesevimab)
    https://www.ema.europa.eu/en/news/ema-issues-advice-use-antibody-combination-bamlanivimab-etesevimab

    Je cite un seul passage assez croustillant !! (google traduct):
    ”…/…
    L’EMA a fait ses recommandations à la suite d’un examen des données, y compris des données de qualité, et des données d’une étude qui a examiné les effets de la monothérapie et de la polythérapie chez les patients ambulatoires atteints de COVID-19 qui n’ont pas besoin d’oxygène supplémentaire. Bien que certaines incertitudes subsistent, en particulier autour des bénéfices de la monothérapie, les résultats indiquent que l’association a réduit la charge virale (quantité de virus à l’arrière du nez et de la gorge) plus qu’un placebo (un traitement fictif). Les résultats ont également indiqué que l’association et la monothérapie ont conduit à moins de visites médicales liées au COVID-19.
    …/…”

    Une étude du Labo, le truc est moisi, mais c’est autorisé 🙂 🙂

    • C’est tellement énorme…
      Mais pourquoi se gêneraient-ils , puisqu’on ne dit rien ?
      On ne peut pas laisser faire ça.
      Il est temps de nous rassembler, une sorte de convergence européenne des luttes pour l’autorisation de l’ivermectine.?
      Une convergence qui ferait intelligemment abstraction de nos jugements personnels ou de nos désaccords sur des détails.
      Par exemple en France , nous serions tous unis (Blog du Dr Maudrux , Réinfo Covid , Laissons les médecins prescrire , etc. ) .

      • Et c’est d’une opacité totale ! même en URSS je pense qu’ils avaient plus de transparence.
        J’ai pas vu de compte rendu avec les noms des participant-es (seuls les organismes sont cités et encore ils s’autorisent à inviter pour participer aux ”comités” qui ils veulent), du coup pas une publication de conflits d’intérêts, etc…

        Je suis un peu surpris que les pays du Nord acceptent ça sans broncher. Encore que des pays bloquent encore Astrazeneca (Finlande je crois)

      • Pourquoi tous les détracteurs (médecins ou professeurs qui se sont manifestés publiquement depuis un an) de la propagande officielle ne convoqueraient-ils pas une conférence de presse ou tous les médias et acteurs politiques et sociaux seraient conviés ? Sur le thème uniquement des traitements existant.

    • Outre que des essais ont démontré l’efficacité de l’ivermectine en prévention et en traitement, ce qui est remarquable c’est qu’il a été observé que l’ivermectine était même efficace contre des cas graves de Covid comme en témoignent, par exemples, le professeur Bruno Cacopardo en Italie et le professeur Alessandro Santin aux Etats-Unis. Ces deux-là arriveraient-ils tous les deux aux mêmes conclusions qui doivent être erronées pour que leurs observations ne contredisent pas les conclusions de l’EMA ?

      https://lurlo.news/ivermectina-arma-contro-il-covid-guariti-12-pazienti-gravi-al-garibaldi-nesima/

      https://www.affaritaliani.it/milano/santin-sorprendente-efficacia-dell-ivermectina-contro-il-covid-729391.html?refresh_ce

      Ce sont deux exemples et il y en bien d’autres. Maintenant quand des gens prennent des décisions qui sont susceptibles de provoquer la mort d’être humains, il doit y avoir et je pense qu’il y en aura des plaintes en responsabilité pénale contre ces gens. Il faudra, à un moment donné, qu’ils expliquent devant des tribunaux pourquoi ils ont bloqué l’utilisation de médicaments qui auraient pu sauver des vies.

    • Cette soi-disant analyse de l’EMA, qui aboutit à un avis défavorable sur l’usage de l’IVM est assez consternante. On peut notamment relever le raisonnement suivant : “Laboratory studies found that ivermectin could block replication of SARS-CoV-2 (the virus that causes COVID-19), but at much higher ivermectin concentrations than those achieved with the currently authorised doses. Results from clinical studies were varied, with some studies showing no benefit and others reporting a potential benefit. Most studies EMA reviewed were small and had additional limitations, including different dosing regimens and use of concomitant medications. EMA therefore concluded that the currently available evidence is not sufficient to support the use of ivermectin in COVID-19 outside clinical trials.
      Although ivermectin is generally well tolerated at doses authorised for other indications, side effects could increase with the much higher doses that would be needed to obtain concentrations of ivermectin in the lungs that are effective against the virus. Toxicity when ivermectin is used at higher than approved doses therefore cannot be excluded.”

      Les fautes de raisonnement logique sont nombreuses : d’une part, la condamnation finale vient du fait qu’il faudrait en théorie utiliser des doses très élevées donc potentiellement toxiques pour obtenir une efficacité, mais la seule étude ayant relevé des doses très élevées pour constater une efficacité sur le virus était l’étude in vitro, et aucune étude in vivo n’a en revanche utilisé de doses particulièrement élevées. D’autre part, l’EMA se réfère en fait au principe, vieux comme le monde, selon lequel c’est la dose qui fait le poison mais elle le fait ici de façon fallacieuse, écrivant textuellement (il faut quand même le faire) : “La toxicité ne peut être exclue en cas d’utilisation de l’IVM à des doses supérieures à celles approuvées !”. Or, précisément, il ne semble pas qu’il ait jamais été question d’utiliser l’IVM à des “doses de cheval” et les données de sécurité de l’IVM sont particulièrement rassurantes même avec des doses élevées… Mais si l’on part du postulat parfaitement banal qu’une dose suffisamment élevée pour être toxique est dangereuse pour discréditer un médicament, le même raisonnement s’applique tout aussi bien non seulement à tout médicament mais aussi à tout aliment ! Par ailleurs, une autre faute de raisonnement revient à mettre dos à dos “quelques études qui ne montrent pas de bénéfice” (“some studies showing no benefit”) et “d’autres ou les autres qui constatent un bénéfice potentiel” (“others reporting a potential benefit”). En réalité, la réalité derrière cette formulation est qu’une majorité d’études montrent un bénéfice au moins “potentiel”. Et ensuite, l’EMA ajoute que “la plupart des études étaient réduites et avaient des limitations supplémentaires notamment des dosages différents et l’usage concomitant d’autres médications”. Mais en réalité, c’est le même argument que celui qui fait conclure l’EMA à un bénéfice “potentiel” et non certain. Sans ces limitations, le niveau de certitude du bénéfice serait bien plus élevé. L’EMA au final “conclut donc que les éléments probants pour l’instant disponibles ne sont pas suffisants pour soutenir l’usage de l’IVM autrement que pour des essais cliniques”. Mais, en réalité, elle a donc mis dos à dos des études minoritaires ne montrant pas d’effet et des études majoritaires montrant un effet, comme si leur nombre était équivalent, et utilisé deux fois l’argument des limites des études positives pour réduire la portée des conclusions de celles-ci. Enfin donc, l’argument clairement fallacieux de la nécessité de doses très élevées donc toxiques est utilisé pour enfoncer le clou, ce qui d’ailleurs est immédiatement contredit par l’hypocrite invitation finale à conduire des essais randomisés bien conçus… Si vraiment en effet l’IVM ne pouvait être efficace qu’avec des dosages tellement élevés qu’ils en présenteraient des risques de toxicité, de tels essais devraient être par principe écartés !

      Au final, cet “avis” reprend en substance, mais en encore pire, le raisonnement faussé dans ses conclusions qui s’annonçait pour le rapport Hill à l’OMS. La lecture des études existantes n’est en réalité pas très éloignée de celle que fait le groupe de travail qu’a réuni Tess Lawrie dans son approche “”EBM” sur l’IVM ((niveau de certitude “léger à modéré” selon les standards Cochrane, si j’ai bien suivi), mais les conclusions sont radicalement différentes au plan éthique… Là où Tess Lawrie et son groupe de travail estiment que les résultats disponibles sont clairement encourageants, que le risque de toxicité est négligeable et maîtrisable, et que donc des considérations éthiques recommandent un usage immédiat, la conclusion faussée du rapport Hill et cet avis de l’EMA feignent de penser que les résultats de ces études restent encore trop incertains pour justifier un usage immédiat à titre provisoire et l’EMA rajoute, grossièrement pour enfoncer le clou, un risque de toxicité absurdement théorique après avoir elle-même relevé que “l’IVM est généralement bien tolérée”… On est exactement me semble-t-il dans la même démarche assez subtile sinon perverse que pour les conclusions faussées du rapport Hill : induire dans les conclusions des fautes de raisonnement formulées avec suffisamment d’assurance et d’habileté pour pouvoir ne pas faire dire ce qu’elle dit à l’analyse réalisée…
      PS : Au fait, on peut laisser des appréciations et commentaires sur l’avis en ligne de l’EMA sur l’IVM… Ne nous gênons pas !
      https://www.ema.europa.eu/en/news/ema-advises-against-use-ivermectin-prevention-treatment-covid-19-outside-randomised-clinical-trials#comment-51016

  13. Merci Docteur, écrire est encore ce qui nous reste comme manifestation de résistance à la contrainte et à la coercition des gouvernants et de leurs médias.
    En Italie ils ont du Clofoctol dosé à 750mg sous le nom de Gramplus. Et ce traitement comme l’Ivermectine diminue considérablement la charge virale
    Il faut organiser un réseau d’approvisionnement avec des pharmaciens italiens pour les français qui en sont privés par nos autorités de santé !

    • Notre bon Docteur a écrit ici même pas plus tard qu’hier : « moi j’ai pris Aspirine, Azi et Iver ». On est content pour lui.

    • Petite question
      1 L’ANSM a accordé une ATU à deux traitements contre la Covid à base d’anticorps monoclonaux, le REGN-COV2 et le traitement du laboratoire d’Eli Lilly.
      2 Les vaccins anti-covid ont une AMM conditionnée à l’absence d’existence de tout traitement.
      Elle est où la logique? 🥴

  14. Bravo Dr Maudrux !
    “Parlons vrai” c’est la marque de fabrique de Sud Radio que nous pouvons remercier pour leur indépendance.
    Mais gardons-nous de l’ego autant que de la démoralisation organisée.
    A “ceux-qui-ne-sont-rien” et quel que soit le devenir de cette guerre économique, n’oublions pas ce qu’aurait pu dire (aujourd’hui aussi) le poète et homme politique Aimé Césaire :

    ”Les moins-que-rien savent désormais qu’ils ont sur les “experts” un avantage. Ils savent que leurs “maîtres” provisoires mentent.
    Donc que leurs maîtres sont faibles.

    …allons droit au mensonge principal à partir duquel prolifèrent tous les autres. (Protection est restrictions).
    La malédiction la plus commune en cette matière est d’être la dupe de bonne foi d’une hypocrisie collective, habile à mal poser les problèmes pour mieux légitimer les odieuses solutions qu’on leur apporte.”
    Cela revient à dire que l’essentiel est ici de voir clair, de penser clair, entendre dangereusement, de répondre clair à l’innocente question initiale : qu’est-ce en son principe que la “protection” ?

    …le grand responsable dans ce domaine est le pédantisme des “experts”, pour avoir posé les équations malhonnêtes…d’où ne pouvaient que s’ensuivre d’abominables conséquences…”

    Discours sur le colonialisme – d’A. Césaire (qui je suis sûr m’en pardonnera l’adaptation)

  15. Cher Docteur, vous êtes attendus dans “l’heure des pros” sur CNews !
    Avis aux médecins ici qui préconisent #ivermectine Ils sont attendus sur le plateau de #cnews #Praud dit que l’ivermectine ne soigne pas ! Et attend des preuves donc invite à venir débattre !!!
    Vous allez devenir une star du PAF comme on disait dans les années 80.
    Bravo pour votre intervention chez Bercoff. Je fais tourner l’hyperlien.
    Bien cordialement.

    • Oui j’ai entendu aussi Praud qui se plaignait de ne pas entendre de médecins défendre les traitements précoces de la COVID, et Yvan Rioufol lui a promis de donner des noms.
      Pourquoi pas aller dans cette émission, mais le risque est d’être contraint par un timing très court et par la multitude des réactions de Praud (qui a tendance à interrompre ses invités à la différence d’un Bercof) et des autres personnes sur le plateau qui peuvent aller dans tous les sens et vous faire perdre le fil de votre intervention. Mais c’est vrai que l’audience importante de cette émission peut faire bouger les choses.

  16. Permettre à chacun d’acheter librement de l’ivermectine à son juste prix afin de l’avoir sous le coude en cas de contact ou d’infection. Il semble que les douanes françaises bloquent les importations des particuliers. Or l’Ivermectine est moins dangereuse que le Doliprane, laissons les gens en disposer librement sans ordonnance.

    • J’ai honte de ce gouvernement et de ce ministre de la santé qui empêche les medecins de soigner avec les médicaments qui marchent.

    • je vais me renseigner pour savoir s’il y a blocage en douane pour les particuliers.

    • Nos autorités mortifères fonctionnent désormais sur le mode “ce qui n’est pas autorisé est interdit”. Ce paternalisme infantile est insupportable et les citoyens que nous sommes se doivent de trouver des solutions. Notre santé et notre citoyenneté sont en jeu. Quand le despotisme éclairé s’avère obscurantiste, il revient aux individus concernés de prendre en main leur conservation et protéger leur intégrité physique et morale sans attendre que l’État s’en occupe à leur place. Cela suppose dans ce cas,de rechercher des solutions en autoprescription car nécessité fait loi.

  17. Pourquoi nient-ils l’existence de traitements efficaces contre le Covid-19 ? Par Nicole Delépine

    Par Michelle d’Astier de la Vigerie|8 février 2021|Articles

    Parce qu’ils veulent nous imposer leurs vaccins dont vous avez tous mesuré les énormes enjeux financiers et les bénéfices espérés en centaines de milliards de dollars.

    Le docteur Olivier Soulier explique leur négationnisme de l’efficacité des traitements de la maladie par les conditions impératives que doivent suivre les agences de santé pour délivrer des autorisations de mise sur le marché rapides (conditionnelles) en respectant l’apparence d’une légalité !
    Tout cela a un sens, même deux : l’argent, et le pouvoir.
    « On se dit tous que ça ne se terminera jamais et que cela n’a pas de sens. Et pourtant, c’est d’une grande logique. Essayons de bien voir ce qui se passe actuellement au niveau des vaccins. Il y a une chose capitale à comprendre et qui explique beaucoup de choses.
    Les vaccins ne sont autorisés actuellement qu’avec une AMM conditionnelle, ce qui est différent d’une AMM pleine et entière. (AMM = Autorisation de Mise sur le Marché)
    Dans l’AMM pleine et entière les produits ont terminé la totalité des essais.
    Mais il est possible de délivrer une AMM plus précoce, dite conditionnelle, avant que tous les essais ne soient terminés et validés, c’est-à-dire dans une phase encore expérimentale, dite de phase 3.
    Cette situation d’exception demande deux conditions :
    • que l’action du produit soit au-dessus de 50 %,
    • qu’il n’y ait pas d’autre traitement possible.
    C’est donc un traitement réservé aux situations d’urgence sans aucune autre possibilité thérapeutique. Seulement voilà, ici il y a deux hic.
    Le premier c’est que si les vaccins sont annoncés par les laboratoires avec une efficacité de 95 %, Peter Doshi, après relecture, nous indique dans le BMJ (British Médical Journal ) du 4 janvier que l’efficacité réelle desdits vaccins est en réalité comprise entre 19 et 29 %. Cette publication n’a été contredite par personne. Et bing ! Voilà une des deux conditions qui saute.
    La deuxième est qu’il n’y ait aucun autre traitement, et là vous comprenez pourquoi, depuis le début, tout le système s’acharne à démontrer que le traitement du Pr Raoult n’existe pas (alors qu’il fonctionne à 60 %). Et que soit ignorée aussi totalement, en France du moins, l’ivermectine qui est efficace entre 80 et 100 % au début et encore 40 % en phase tardive. Bing ! C’est la deuxième qui saute. »
    Ce serait tout le jackpot des vaccins qui sauterait.
    Et nous verrons juste après qu’il est énorme.
    Nous utilisons donc actuellement des vaccins qui ne devraient pas légalement avoir d’AMM provisoire.
    Si on continue, on réalise ce qui pourtant était évident depuis longtemps, c’est que les virus à ARN mutent perpétuellement et que c’est pour cela que l’on n’a jamais réussi à faire de vaccins contre les coronavirus.
    Les laboratoires prétendent encore que leurs vaccins agissent sur le variant anglais, mais déjà plus sur le variant sud-africain à peine 1 mois 1/2 après le début des vaccinations.
    Et ce sont encore une fois les seules données de Pfizer, entreprise qui a déjà été condamnée en 2009 à 2,3 milliards d’euros d’amendes pour falsifications de données, publicité mensongère et commissions occultes (valises de billets pour corruption, pour des responsables et des leaders d’opinion).
    Pourtant, les traitements existent.

    • La situation actuelle est la conséquence de plusieurs décennies de corruption. C’est pour cela que tout est verrouillé. Y compris l’opposition. Ce n’est que le début. Le point de non-retour est dépassé depuis l’automne dernier.

    • Il n’y a pas de AMM en Chine.

      Il n’y a pas d’ARS, de Salomon ou Véran en Chine.

      Et enfin, carrément, il n’y a même pas de Pfizer ni de Moderna en Chine (aucune autorisation pour un vaccin étranger).

      Avez-vous entendu la Chine parler de l’ivermectine pour lutter contre la “terrible pandémie” (le mot “guerre” fut utilisé non pas en premier par notre national Macron, mais Xi Jinping) ?

      Ce contre-argument est valide dans de très nombreux autres pays.

      Tous ces pays se taisent, et eux non plus ne travaillent pas sur des “traitements”, ne mettent pas en avant les vieilles molécules.

      Alors que leurs moyens sont colossaux et certains étant de vieilles dictatures si j’ose dire… ils n’ont aucune contraintes “légales” qui pourraient les empêcher de réaliser tous les tests cliniques, y compris les plus farfelus, et sans le consentement des cobayes.

      Comment reliez-vous tous ces faits entre eux ?

  18. Bravo pour ces infos.
    Je ne suis ni scientifique ni médecin mais malgré mes 60 ans. Je ne me vaccinerai pas. Je suis pour des alternatives car les dirigeants actuels sont corrompus et de nombreuses personnes partagent sans doute mon point de vue sur cette gestion de crise.
    Merci de nous apporter des informations scientifiques.

    • J’ai 74 ans et je ne me ferai pas non plus injecter leur poudre de perlinpinpin improprement qualifiée de “vaccin”.
      Il faut quand même remarquer que, pour eux, l’alchimie existe bel et bien : ils ont transformé du vil plomb en or, grâce à quelques menus mensonges, corruptions, omisssions et pots-de-vin. On ne peut que s’incliner devant leur ingéniosité…

  19. Encore et toujours bravo Docteur Maudrux.
    Question : pourquoi, un an plus tard, Veran a-t-il évoqué publiquement l’antibiothérapie en traitement précoce ? Pourquoi maintenant ?

    • afin de pouvoir continuer la destruction des hopitaux : sachant qu un directeur d hopital doit équilibrer ses comptes, il doit impérativement réduire les lits de réanimation qui coutent plus qu’ils ne rapportent selon les baremes de soins. Donc les hôpitaux pourront de moins en moins recevoir des malades covid. Il faut alors faire appel aux médecins de ville puisu’ils savent guérir les patients sans les envoyer à l hôpital.

    • Double langage, dire tout et son contraire, cultiver l’ambiguïté. Il est vain de rechercher une quelconque cohérence chez ces…. je m’en tiens à clowns 🙁

  20. BONJOUR MERCI POUR CE BILLET
    le confinement lui même provoque des maladies en effet il crée d’énormes conflits
    de survie pour ceux qui ne peuvent travailler des peurs… des difficultés relationnelles quand “on se marche sur les pieds” … somatisations multiples..rien de tel pour provoquer bronchites, dépressions et relancer une épidémie qui était en perte de vitesse… Bravo pour la statégie du pire.

  21. L’agence européenne des médicaments déconseille l’utilisation de l’ivermectine contre la Covid-19 :
    https://www.capital.fr/economie-politique/lagence-europeenne-des-medicaments-deconseille-lutilisation-de-livermectine-contre-la-covid-19-1397768
    “Des études en laboratoire ont montré que l’ivermectine pouvait bloquer la réplication du SARS-CoV-2 (le virus qui provoque la Covid-19), mais à des concentrations beaucoup plus élevées que celles obtenues avec les doses actuellement autorisées”, a expliqué l’EMA. Des effets indésirables et une éventuelle toxicité ne peuvent donc pas être exclus à ces doses, a ajouté l’agence »
    Il est incroyable des responsables supposés être correctement informés avancent encore cet argument erroné pour s’opposer à l’emploi de l’ivermectine pour traiter la Covid-19 car il y a belle lurette que des essais randomisés ou pas, que des études études observationnelles ont démontré que l’ivermectine pouvait efficacement être utilisée pour traiter la Covid-19 aux doses « actuellement autorisées ».

    • On peut craindre que la RTU sera rejetée dans le prolongement de cette décision et ensuite ce sera l’OMS Que faire?

      • Secouer les médecins généralistes pour qu’ils se manifestent bruyamment
        Il n’y a aucune autre issue

        • L’esclavage ou la mort. Les médecins généralistes cherchent à sauver leurs miches, comme tout le monde.

          • Alors Sipo il faudra que vous leur bottiez les miches

          • Platon disait que philosopher c’est se préparer à la mort.

          • Ça ne lui a pas vraiment réussi mais c’est pas faux

    • Un mensonge répété 10 fois reste un mensonge ; répété dix mille fois il devient une vérité.
      L’engrenage implacable se met en place tranquillement EMA puis OMS et enfin l’ANSM
      circulez y-a rien à voir !
      Situation très compliquée
      Bien cordialement.

    • Si cette info est exacte c’est une bombe …
      (Une fois de plus Didier Raoult …)
      Votre avis Dr Maudrux ?

      • Cela fait un moment que l’on sait qu’il ne faut pas aller au delà de 35, ce qui je suppose est fait maintenant. Maintenant de là à dire qu’il n’y a pas de pandémie car tous les tests sont faux est un pas que je ne franchirai pas.

        • Tout dépend ce que l’on appelle pandémie et épidémie. il y a tous les hivers des épidémies (et pandémies) de rhumes.. contagieux, plein de gens en même temps, mais on n’en parle pas trop tout de même.

          • C’est vrai que les épidémies de rhume sont courantes (j’en sais quelque chose !), mais a priori on ne meurt pas d’un rhume, sauf dans la chanson “Marinette” de Brassens: “La belle était déja morte d’un rhume mal placé” !

          • 1) « Le virus n’a pas été correctement isolé de sorte que la séquence génétique complète n’est pas disponible pour servir de “patron or” ou de guide standard pour le test PCR. »
            2) « Conception inadéquate des “amorces” avec une faible spécificité pour la détection de SARS-CoV-2. »
            3) « Protocole de test inefficace, qui permet de déterminer comme positif un échantillon avec des fragments de virus SARS-CoV-2 non infectieux ou même d’autres coronavirus différents du SARS-CoV-2 qui peuvent être présents dans jusqu’à 30% de la population. »
            4) « On constate qu’à Ct = 25, jusqu’à 70% des patients restent positifs en culture et qu’à Ct = 30 cette valeur tombe à 20%. À Ct = 35, la valeur que nous utilisons pour signaler un résultat positif pour la PCR, <3% des cultures sont positives ». (Jaafar, décembre 2020). »
            5) « Parce que le corps humain a en moyenne 10 micro-organismes (virus, bactéries, levures, champignons, protozoaires) pour chaque cellule humaine, il est très difficile d'isoler le matériel génétique d'un seul micro-organisme dans un échantillon. Et c'est pourquoi ce test n'est utile que dans des conditions de laboratoire. »
            Etc…

          • @Bertrand…

            dans épidémie et pandémie, il n’est pas question de létalité. De plus, il n’est pas pertinent de parler de létalité quand on fait le choix de ne pas traiter. donc la comparaison est, de mon point de vue, pertinente.

            Maintenant elle soulève une question assez passionnante : Si vous restez isolé dans votre campagne, sans voir personne et que pendant la saisons hivernale, à la suite d’une pratique à risque (main dans l’eau froide pour notre dernière, par exemple) ou le virus a été attrapé ? descendu d’un avion par les chemtrails ? porté par l’eau de pluie ? punition divine comme les plaies d’égytpe ? comment le “virus” est arrivé ?

          • pour en revenir aux rhumes, je voudrais rappeler mon expérience: il y a trois ans j’en ai attrapé un, en hiver, qui m’avait laissé un très mauvais souvenir: énorme fièvre, cloîtré au lit pendant deux jours, perte totale de l’odorat et du goût pendant plus d’un an ! mon toubib m’avaist dit: “ce coup ci, vous avez eu un rhume viral particulièrement agressif”, et on ne parlait pas encore du SARS COV2 !

        • La bonne manière de pratiquer ces tests est d’indiquer le “CT” avec le résultat communiqué (positif ou négatif) au patient.

        • L’idée de tester tout le monde, qui paraissait excellente au début, s’est retournée contre nous. La première mesure raisonnable serait de tester uniquement les symptomatiques, après avis médical. A quoi bon dépister les asymptomatiques, surtout lorsqu’on n’a aucun traitement à leur proposer avant l’aggravation éventuelle ? (Ceux qui n’ont pas encore compris qu’empêcher la circulation du virus est un leurre… ne fréquentent sûrement pas ce blog.)
          D’autre part, il y a effectivement une maladie, il ne serait pas raisonnable de le nier. Et sans doute même une épidémie, mais quasiment circonscrite au grand âge et à la forte comorbidité. (A moins que ce soit l’existence de “clusters” de vieillards – une première dans l’histoire – qui modifie la donne.) Sur ce point, nous avons un précédent : les maladies infantiles, qui furent un fléau pendant des siècles. A ma connaissance, on n’a jamais traité (ou confiné) les adultes et les vieux pour venir à bout de ces pathologies.
          En clair, les traitements, mille fois oui, mais en priorité dans les Ehpad (où les gens sont déjà confinés, soit dit en passant). Hélas, ce sont des places-fortes où aucune équipe médicale ne peut entrer – voir les expériences de l’IHU.
          PS : Après enquête élargie (mais qui reste modeste, je le concède) aucun décès “Covid” chez les personnes de 85 ans et (beaucoup) plus encore à domicile. J’encourage tous les intervenants de ce blog à prendre leur téléphone et à enquêter aussi. Bien entendu, pour ces vieillards-là, deux facteurs entrent en jeu : ils ne sont pas “clusterisés” et ils restent en excellente santé pour leur âge.

          • « A quoi bon dépister les asymptomatiques, surtout lorsqu’on n’a aucun traitement à leur proposer avant l’aggravation éventuelle ? ». Monsieur Roubachoff vous vous y perdez. Tout d’abord, une personne saine n’est appelée asymptomatique qu’à la lecture du résultat d’un test étonnamment positif. Ensuite son état de santé ne peut pas s’aggraver puisqu’elle n’est pas malade.

        • Rappelons pour les retardataires que Raoult fut le premier à dénoncer ce scandale via un indicateur particulièrement simple et… brutal pour les propagandistes.

          Jusqu’à 40 % (!!!!) des “cas de Covid” qu’on leur envoyait à l’IHU de Marseille au mois d’août étaient (il n’y a pas d’autre mot) BIDONS.

          Des faux positifs créés par des labos et leurs réglages CT délirants.

          40 % !

          https://covidemence.com/2020/09/02/nouvelle-bombe-30-a-40-des-tests-pcr-a-ihu-marseille-sont-des-faux-positifs/

          Tout ceci a été disséqué, expliqué depuis en gros août dernier.

          La covidémence est d’abord une épidémie de faux tests. Les fameux “cas Covid asymptomatiques”.

          C’est la clé de voûte du dispositif de propagande.

          Et pourtant 8 mois après, rien n’a changé, on continue de nous saoûler avec des gazillons de nouveaux “cas” CHAQUE JOUR.

          • Le bon Professeur a initié l’arnaque du dépistage de masse en France. Son institut déclare qu’à CT=35, on a 97 % de faux positifs (article Jaafar). Article daté de décembre 2020, une fois que la sauce avait bien pris, et que la phase 2 (injection d’édition génomique) était sur le point de commencer. Phase à laquelle participe là encore avec entrain l’institut marseillais.

            C’est aussi là que votre petite propagande anti-Chine / pro-Raoult perd tout son sens. Le bon Professeur, qui ne manque pas une occasion de promouvoir la Chine, fait partie de la gouvernance de la fondation Mérieux (au passage Bio Mérieux est un gros vendeur de tests Covid), avec notamment Delfraissy et Barré-Sinoussi. Fondation Mérieux qui coopère depuis 2007 avec le ministère de la santé chinois sur la prévention et le contrôle des maladies infectieuses (par exemple coopération étroite entre le laboratoire P4 de Lyon et celui de Wuhan). Alain Mérieux, président de la fondation, est membre de la France China Foundation, comme Edouard Philippe ou encore Olivier Véran et sa compagne.

    • On le sait depuis longtemps, la sensibilité du test et sa spécificité est un choix _politique_ au niveau de la création du test. le choix des réactifs décide si l’on veut être 100% certain d’avoir tous les positifs (même si on fait plein de faux positif) ou 100% certain de ne pas avoir un seul faux positif (même si plein de faux négatifs) ou un truc à cheval entre les deux avec son lot de faux positifs et faux négatifs. Il faut lire le billet de JADDO sur ses fesses qui seraient roses pour bien comprendre, expliqué avec un exemple chiffré et une meilleur pédagogie que moi.

      Pour choisir on prend une décision par rapport à la prévalence : la probabilité d’une personne prise au hasard d’avoir le virus. Plus la prévalence est forte, plus on peut aller vers le 100% des positifs attrapés (plus sensible), moins elle l’est plus on peut se décider pour 100% de négatifs ignorés (plus spécifique).

      La seule manière d’avoir un test fiable, c’est (en plus de signes cliniques) test positif + mise en culture positive + séquençage correspondant aux séquences du virus. le truc qui est fait presque nulle part.

      L’épidémiologiste irlandaise dont je n’ai plus le nom l’expliquait très bien dans une de ses vidéos. On le sait depuis 1 an. On sait depuis un an que cette folie des tests ne sert qu’à faire perdurer ce fascisme qui veut enfermer, veut mettre un passeport sanitaire et des mesures à la chinoise. Il y a un an lorsqu’on le disait on était complotiste, maintenant même les mesures à la chinoise c’est plus du complotisme, le complotisme c’est qu’il y a des traitements et ils le savent… il faut attendre un peut, lorsqu’ils auront avancés sur leurs mesures fascistes, ils conviendront des retraitements précoces EN PLUS des vaccins et du passeport.

      • Il e semble que la question est posée à Eli Schwartz (relatif à son étude en Israël), dans la vidéo avec Lawrie, Kory, Carvalho et Wathelet, et il précise que c’est aussi fonction des recommandations du fabricant de l’appareil choisi. Mais qu’il faut une confirmation derrière pour savoir si c’est une réaction à une forme ”contaminante” (je crois que ça a été traduit comme ça), ou des traces inertes.

      • @HERVE_02 : vous ” ils conviendront des retraitements précoces EN PLUS des vaccins et du passeport.” et moi : et ils trouveront à dire que Tess Lawrie, Kory, Maudrux…en fait, n’avaient pas bien compris l’usage de l’Ivermectine…
        C’est un scénario envisageable. Quels seraient les autres ?

        • @graindebeauté

          je ne veux pas répondre à ce questionnement parce qu’il serait forcément déprimant. j’aurais bien une idée iconoclaste (en forme de clin d’oeil) : réformer. Une bonne réforme démocratique porté par le prochain pantin (peut être le même), ca change la donne 😉

          Bon je pense qu’au sortir de la crise, les chaises musicales vont jouer, les pourris vont juste changer de place, les zinstitutions vont changer de nom, on va faire des chartes de mes 2 qui ne seront pas respectées, des méga pourris vont passer chez les labos vendre leur entregent, le pôle santé va enquêter 10 ans pour faire pschiit, la presse mainstream va agiter un chiffon, ‘la fraude’ sociale, celle des petits patrons de pme, des chomeurs, des rsa, des fonctionnaires… il y a de la marge.

          La masse des moutons continuera à s’abrutir devant les émissions débiles, les 1/2 éveillés seront ravis des réformes et les déprimés comme moi (nous ? attendront la prochaine crise qui se passera exactement comme celle là.

          si j’ai de la chance on aura réussi à s’expatrier.

  22. Cher docteur, excellente prestation sur Sud Radio ce jour.
    Peu après, sur RTL Pascal Praud donnait la parole à une auditrice , qui parlait des traitements et de l’ivermectine. Pascal Praud est peu suspect de complaisance envers la doxa ambiante, et n’a cessé de critiquer les autorités pour la gestion désastreuse de cette crise, manque de lits, de vaccins etc..
    Portant lorsque l’auditrice lui parle de traitements qui marchent, tout de suite il rectifie : “Je ne peux pas vous laisser dire ça, s’il y avait des médicaments qui marchaient, cela se saurait, je ne peux imaginer que des gouvernements ne les mettent pas à disposition”.
    Cela veut donc bien dire que l’absence de tout traitement covid est profondément ancré et martelé dans toute la société, et que personne ne veut en entendre parler.

    • Tout à fait je confirme également. La réaction a été très rapide et cela m’a fort surpris. Pas de curiosité sur un air patelin “ah bon de quoi parlez-vous ?” mais une ligne rouge franchie qu’il convient tout de suite de corriger “j’ai reçu un médecin ce matin qui m’a bien assuré qu’il n’existait pas de traitement” et après comme de coutume le complotisme mis en avant.
      Bien cordialement.

    • L’existence potentielle de traitement est la limite à ne pas franchir. Rioufol a bien essayé de faire du forcing et a bien de la patience avec cette bande de nombrilistes, imbus d’eux même. Ils ne se dédieront pas, ils auraient l’air trop c….Ça fait longtemps que je ne les regarde plus…

    • C’est le verrouillage toute opinion non conforme à la ligne officielle est devenue sacrilège et se fait immédiatement stigmatiser au fer rouge.
      Cela s’observe beaucoup y compris à des niveaux non étatiques.
      Les chiens de garde fonctionnent.

  23. Magnifique article Docteur ! Comment pourrons-nous sortir de ce déni de soins soins précoces grâce à ces traitements par de vielles molécules bien connues par le médecins ? Y a t’il des voies judiciaires à mettre en place ? Ou sommes-nous prisonniers de ce lobbying politico pharmaceutique ?

    • Merci beaucoup Dc Maudruc pour toutes les informations que nous pouvons lire sur votre blog y compris les commentaires souvent très instructifs.

    • Elle a recommandé le Remdesivir, donc ça confirme plutôt le diagnostic qu’on peut porter sur l’EMA

      • mais, ce n’est que de la bêtise et de l’incompétence…

        Tiens donc, tous ces variants c’est surtout à cause du remdesivir, un agent mutagène, ce qui était publié dans le JAMA AVANT la commande de 1 milliard par l’europe…

        bêtise, incompétence…

        le breton qui disqualifie le vrai vaccin Sputnilk (parce que c’est le seul qui marche, les russes, pas fous, ont de suite vu que covid était une arme bactériologique synthétique.) donc il va à l’encontre des intentions de l’europe. (z’avez vu bachelot “vaccinée” avec les piosons made in ussa, malade covid 2 jours plus tard….)

        c’est pas que vous soyez bêtes, mais faut vraiment vous expliquer longtemps…

        la France est un pays libre, on a le droit d’être con et de croire aux cloches de pâques ou à la petite souris qui vous donnera une pièce pour vos dents.

        On ne peut résoudre aucun problème tant que l’on a pas identifié les CAUSES… et non pas les symptômes.

        Au fait, sur sud radio, dommage pas de video… je parie que pisse vinaigre (ph) gerard à un de ces petits bouliers à perles au poignet pour afficher son grade dans l’une de ces sociétés secrètes… Je ferais presque de l’humour en disant que j’en mettrais ma main à couper…

        • Si quelqu’un affiche clairement son intention de vous exterminer, qu’est-ce que vous faites?

          vous vous confinez et attendez sagement leur arrivée?

        • il y avait là un blague (un peu lourde, je vous l’accorde) mais abraracourcix n’a-t-il pas dit “les bras m’en tombent”?

      • Sauf que l’avis de l’EMA servira ensuite de “base” à des décisions délirantes en aval, prises par les gouvernements, et de “base” au storytelling dans les médias !

        La méthode est éprouvée. Et elle marche du feu de dieu.

        • En effet.
          Et nous le savons.
          Il n’est pires sourds que les sourds qui ne veulent pas entendre.
          Donc, nous devons – nous nous devons – d’en tenir compte.

    • Et ce sera “bis repetita” la semaine prochaine quand l’OMS donnera son avis ?

      • Dans les années 1990, l’OMS a mis en place un « partenariat privé » lui permettant de recevoir d’importants financements d’industries privées.
        Sur l’ensemble des fonds à la disposition de l’OMS, moins d’un quart proviennent des contributions fixes des États membres. Le reste, soit la majorité, est constitué de contributions volontaires de certains états comme les États-Unis et la Chine, de fondations et d’entreprises privées.
        L’OMS est donc dépendante de ses généreux donateurs.
        Plus de détails dans cet article .

    • Merci pour l’info. C’est triste tellement c’est peu surprenant… Ça ne sert probablement à rien mais j’ai mis la plus mauvaise note à leur article !
      On sent toute la mauvaise foi dans leur phrase : “Laboratory studies found that ivermectin could block replication of SARS-CoV-2 (the virus that causes COVID-19), but at much higher ivermectin concentrations than those achieved with the currently authorised doses.”
      Du joli cherry picking d’une étude in vitro critiquée par le Dr Maudrux si je ne m’abuse (mais je ne sais plus dans quel billet de blog).

  24. Bonjour
    un texte de loi autorise un vaccin expérimental si aucun traitement n’ existe d’ ou l’accélération massive des vaccins incertains avant qu’il surgisse un remède autre pour stopper la pandémie ( ivermectine ? )

      • Je pense qu’il ne s’agit pas d’une erreur ! Tant qu’ils y étaient, ils auraient pu l’appeler “potion” ou “élixir”…

        • ces bombes ARN ARM ne sont pas homologués comme vaccins ,,donc ce sont des sérums OGm.le nom de vaccin ne peux etre donnés a ces horreur,tout les gens piqués que je connais ont eu une pneumonie grave et hyper conta gieux et une est décedée arret cardiaque,il faut des mois pour que les effets graves et pathologies se manifestent ,paralysie,paralysie, ,SP,Cancer, système immunitaire devient fou ,pour la perte de la vue c’est déjà le cas,une infirmière ici en France oeil gauche ,,Bachelot a été vaccinée,et elle se déclare covid, c’est ca le covidofascisme!!!

          • Ah bon ! J’avoue ne pas comprendre l’argument. Attention à l’obscurantisme… Recentrons nous sur la défense des traitements précoces, ceux qui évitent les hospitalisations, les réanimations, les morts… Et il y a beaucoup à faire…

          • @Jean

            Oui et non. Je ne sais pas s’il ne faut QUE se concentrer sur le point de détail et oublier le cadre dans lequel il évolue. On peut se battre pour les traitements précoces MAIS si on éradique la corruption, on éradique en même temps les menteurs (et les débiles) sur les traitements précoces.

            Parce que le cadre est assez simple à comprendre : des médecins généralistes vaccinés à obéir depuis la première année d’étude puis avec des rappels réguliers par le CNOM (et de la sécu) qui terrorise les médecins qui sortent du lot. Certains dévissent la plaque et laissent tomber. Donc la chaîne de commandement est ainsi établie : les labos font des études que les instances internationales puis nationales (corrompues systémiquement) étudient. ensuite l’hosto (qui reçoit du fric des labos) adoube et le généraliste obéit. il obéit parce que c’est dans ces gênes et parce qu’il n’a pas le temps de tout lire s’il travaille 12 heures par jour 6 jours par semaine. il doit donc faire confiance. Et donc il défend SA science (qui descend de la chaîne de commandement).

            Si on arrive à dézinguer la chaîne de commandement, au global par le travail sur la corruption ou pièce par pièce en dézinguant chaque expert qui propage le mensonge.. le médecin généraliste pourra se détoxifier et sera plus attentif aux voix discordantes. Mais pour cela il faut des punitions exemplaires qui augmentent le risque de mentir pour que les bénéfices ne soient plus intéressants. Lorsque pfisser peut payer 2.4 milliards d’amendes et continuer c’est que le montant n’est pas suffisant.

            S’ils se font chopper pour le ‘vaccin’ qu’ils paient 24 milliards et si ça passe , la prochaine fois 240 milliard… quant à ceux qui trafiquent avec eux, une interdiction d’exercer dans tout métier ayant rapport avec la santé et devoir rembourser 5 ou 10 ans (je veux bien discuter de la durée) des sommes perçus, personnellement ou par les biais des association et même hôpitaux. Lorsqu’un hosto devra rembourser 150 millions, ils feront attention d’où vient l’argent la fois suivante (l’économie pouvant se faire sur le salaire des administratifs à tous les niveaux)

          • @ hervé
            Mais qui leur demandera des comptes ?

  25. Bonjour
    pourquoi lors des conférences de presse la question du silence sur l’ ivermectine n’est pas posée au ministre dit de la santé

    • La question a été posée par Martine Wonner
      Et Véran s’est occupé du silence

  26. Bonjour monsieur . Vous avez dit que la France est intervenue auprès de l’oms Pour qu’elle ne parle pas de l’ivermectine:
    Quand?
    Quels sont les arguments avancés?
    Merci

    • c’est vrai que là on arrive dans le domaine d’une procédure juridique. Si c’est vrai on en arrive à un scandale d’état. J’espère que vous avez suffisamment de billes docteur. Si j’ai bien compris Tess Lawrie a laissé entendre l’intervention mais sans nommer. S’il y a une cagnotte nécessaire, je participerai. Inch allah

      • Tess Lawrie a nommé mme Costagliola (en précisant qu’elle n’avait jamais entendu parler de cette personne avant (sous entendu elle ne la connaissait ni en bien, ni en mal).
        Est ce que cette dame c’est exprimé ”au nom de la France” ? ça c’est peut être dans les preuves matérielles (?)

  27. bonjour Dr Maudrux,
    un jour viendra, ou les “élites” devront rendre des comptes devant la justice.
    un collectif constitué sous votre égide est une piste de réflexion que je soumets
    à tous. ce collectif financé par tous les soutiens manifestés dans ce blog devrait permettre de payer les honoraires d’un avocat.
    je m’engage, dés maintenant, à soutenir financièrement cette action, si celle ci devait voir le jour.
    cordialement

  28. un témoignage d’une personne malade ici :

    https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/miracle-la-covid-ma-enleve-le-gout-lodorat-mais-jai-retrouve-la-vue-journal-etonne

    j’aime bien le passage , je cite : lors d’un appel au 15 ,

    – Pensez vous, Docteur, que prendre de l’ivermectine serait bénéfique ?
    – Oui si vous pouvez avoir une ordonnance n’hésitez pas !
    – Vous n’êtes pas opposé ?
    – Vous avez suivi les polémiques ? C’est-à-dire qu’on ne peut pas tout dire ni faire…

  29. BRAVO Dr Maudrux : intervention efficace et pleine de punch.
    Très convaincant
    Encore mille mercis
    Si on sort de là, ce sera en large part grâce à vous !

  30. Merci Docteur Maudrux pour votre intervention pertinente sur Sud Radio. J’espère que votre collègue Ph. Girard (qui est sans doute praticien hospitalier) ne l’a pas écoutée car si les bras lui tombent à chaque fois qu’il vous lit ou entend, il doit éprouver quelques difficultés dans sa pratique médicale…

  31. Clofoctol ?
    Cette molécule actuellement étudiée par l’équipe Pasteur de Lille serait très prometteuse contre les formes graves du Covid. L’essai clinique aurait été freiné par le Conseil scientifique de Capnet. Quelqu’un peut-il infirmer ou confirmer en citant ses sources ?
    Merci beaucoup.

  32. Une fois de plus, les bras m’en tombent.
    Rien lu de vous depuis des mois, et je vous retrouve, inchangé. La seule différence est que vous ne citez plus l’hydroxychloroquine. Mais pas sans vous être enfermé, pendant des mois après qu’on ait prouvé son inefficacité et sa dangerosité, à promouvoir cette molécule et son promoteur. Au passage, DR est désormais non seulement totalement décrédibilisé, mais aussi poursuivi pour fraudes scientifiques multiples. Les “rétractions” ne vont pas manquer…
    Alors vos suggestions pseudo-scientifiques, qu'”on” a bloquées ou pas utilisées? Après l’hydroxychloroquine, chat échaudé devrait craindre l’eau froide, non? Pas vous. Et puis, qui est “on”?… Surement “Big Pharma”, le “gouvernement”, et tous les médecins/scientifiques qui n’adhèrent pas à vos billevesées? Et tout ce monde-là aurait un “intérêt” (mais lequel, bon sang?) à ce qu’on ne trouve pas de traitement???… Désolé, mais je n’achète pas. Et sur les sujets que je connais et comprends, vos bases soi-disants scientifiques sont bien fragiles. Pour certaines, encore plus que l’hydroxychloroquine, ce qui n’est pas peu dire.
    Et puis enfin, désolé aussi: non seulement vous n’êtes pas Pasteur ou Claude Bernard, mais vous n’êtes pas Zola non plus.
    Votre “j’accuse” a des relents complotistes pathétiques qui illustrent parfaitement l’une des caractéristiques du complotisme: le fait d’être persuadé de savoir des choses “que vous ne devez pas savoir”, ça flatte l’ego. Forme tristement typique.
    Je regrette presque d’avoir pris tant de temps à écrire tout ça car, au fond, je n’ai aucun espoir de vous convaincre. Mais si je convaincs un seul de ceux qui vous suivent de se poser les (bonnes) questions, je n’aurai pas perdu mon temps…

    • Voici ce que j’ai déjà répondu :
      Quand il n’y avait pas de traitement, j’ai dit qu’il fallait s’intéresser à ce que faisait ce médecin qui fait autorité dans le monde par son expérience incontestable. Tant qu’on n’avait pas mieux, je l’aurais prescrit. J’ai rapidement, dès le début, demandé que l’on reproduise ses résultats. Qu’a t-on fait rien, sinon critiquer sans preuves. Les preuves, les études ? Toutes à l’hôpital, pas en ambulatoire et en première intention, ce qui n’est pas l’indication, et c’est ce que vous soutenez. Pour ces ét-udes contre, le summum a été atteint avec The Lancet. Ensuite, assez rapidement, suite à des témoignages que j’ai cité, j’ai dit que le protocole HCQ/AZI, devait plutôt s’appeler AZI/HCQ. Je ne pense pas avoir, contrairement à ce que vous dites, fait une erreur et je n’ai rien à renier. Puis on a connu Ivermectine, qui me paraît supérieure, j’ai été le premier à la défendre, et je ne pense pas avoir fait d’erreur non plus. Je le maintiens, quand il n’y avait pas Ivermectine, HCQ/AZI ou AZI/HCQ est supérieure à Doliprane dès les premiers symptômes. Prouvez moi que j’ai eu tort. Même l’Aspirine est supérieure à Doliprane.

      • “Les preuves, les études ? Toutes à l’hôpital, pas en ambulatoire et en première intention, ce qui n’est pas l’indication, et c’est ce que vous soutenez”. Ben…
        En voila 5, méthodologiquement solides, HCQ et/ou AZT, chez des sujets non hospitalisés (prévention ou traitement).
        Toutes négatives.
        https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2021801
        https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2016638
        https://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/fullarticle/2771265?resultClick=1
        https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)00461-X/fulltext
        https://www.thelancet.com/journals/eclinm/article/PIIS2589-5370(21)00053-5/fulltext

          • En fait c’est le crique pinder de sortie avec le clown triste.

        • dans les études, il faut lire tous les mots, en effet.
          voire à la fin par qui c’est financé.
          Entre les doses de cheval en prophylaxie, le traitement après 6 jours de symptomes (qui améliore quand même le portage viral), etc … je ne suis pas allé plus loin.
          Et puis, ceux qui soignent ont 0,5% de létalité, montrez moi les taux de létalité de ceux qui ne soignent pas.

        • Quasi que des études en prophylaxie (sauf lancet (?) j’ai même pas regardé) !! et si j’ai bien compris en ”solo” pas en protocole (Aet + Zinc), j’ai jamais entendu dire (à part Tump) que ça s’utilisait en prophylaxie, mais en traitement précoce.

        • Ce qu’il faut comprendre : au bout d’un an si on suit les autorités, nous n’avons pas de traitement officiel de la Covid, les lits de réa sont pleins, les études se contre disent toutes pour tout. Par conséquent, si on veut être rationnel face à un patient covid symptomatique qui vient d’être positif, on prend le traitement avec le plus petit profil d’effets secondaires ete on traite en expliquant au patient ce qu’on lui propose. Qu’est ce qu’on peut proposer ? Si on regarde bien : seule, le paracétamol, les vitamines (C et D) l’oxygène et l’Ivermectine sont possibles ! Parfois on donne en plus une HBPM. Qu’est ce que l’on constate depuis la mise en place de ce « cocktail » : plus d’hospitalisation ! Ceux qui le refuse : hospitalisation ! Que doit on en conclure ?
          C’est pas une étude, donc c’est pas scientifique, mais c’est juste une constatation.

        • Et pour le doliprane défendu par PH Girard, pas besoin de revue médicale, une étude en population donne 90 000 mort-es, rien qu’en france !

        • Ressortir les études bidons du Lancet !
          Ouf !
          Là pour Ph Girard c’est Alzheimer direct (il doit y avoir une étude du Lancet pour votre cas)

        • @Ph. Girard : J’espère que vous plaisantez en nous donnant ces 5 liens comme autant de preuves.
          Sinon, n’oubliez pas vos gouttes de neuroleptiques.
          Manifestement, vous ignorez la signification des mots. Seriez-vous disposé à en parler à un thérapeute ?

        • Vous devriez consulter le DR David CHESLER, il vous expliquera sa pratique, tout en comparant ses résultats avec ceux de ses collègues:
          https://vimeo.com/523885393
          Mais si vous êtes contaminé, rien ne vous interdit de prendre du Doliprane….puisque c’est recommandé par le Ministère.

    • Ni HCQ ni D Raoult ne sont décrédibilisés, au contraire.
      Et l’IVER est un nouvel outil probablement plus efficace encore.
      Si vous aviez lu la littérature vous sauriez tout cela.
      Mais, rassurez-vous, vous n’avez pas perdu votre temps : votre tirade surjouée nous renforce plus encore.

    • Moi aussi, vous me renforcez dans mes convictions pro-Maudrux en utilisant la rhétorique des complotistes anticomplotiste, celle qui repose sur la disqualification systématique et sur des affirmations péremptoires non étayées faute d’arguments mais répétées comme un mantra.

    • Bon maintenant que vous avez essayez de convaincre Mr Maudrux, tous et toutes les médecins qui affichent leur soutien à ce blog, il vous reste à vous attaquer à pierre Kory (USA + paul Marcik), Tess lawrie (RU), Hector carvalho (ARG), Marc wathelet (BEL), Eli Swhartz (Israël), ….
      https://www.youtube.com/watch?v=ypxrJhSg5xU

      Bon courage

    • y’a t’il seulement une ou deux études indépendantes qui prouvent que la bi-thérapie ne marche pas en phase précoce ?
      (en vraie science, il faut que les expériences soient reproductibles avec une marge d’erreur faible)

    • @Ph. Girard : en termes de crédibilité, commencer par prétendre que Didier Raoult a perdu toute crédibilité et qu’il a effectué de multiples fraudes scientifiques, j’avoue que c’est assez fort… Vous choisissez d’ailleurs dans les études sur l’HCQ et/ou l’AZI les rares qui conviennent à votre thèse sans prendre en considération le tableau d’ensemble ni les biais des unes et des autres… Or, ce tableau d’ensemble est favorable et cela a depuis un moment été bien établi par l’équipe de l’IHU et par d’autres. Par ailleurs, quand bien même vous auriez raison à propos de D. Raoult et de l’HCQ+AZI, ce qui n’est clairement pas le cas, il semblerait que vous manquiez un peu d’argument sur l’IVM, au point donc de chercher à discréditer l’actuelle démarche de G. Maudrux sur l’IVM en n’évoquant que la polémique cuite, recuite et archiretuite sur l’HCQ… Pas très sérieux. Sur le fond, avez-vous un argument solide à suggérer pour contester l’effet systémique majeur du fait que le repositionnement des brevets médicamenteux tombés dans le domaine public n’intéresse plus personne et que les financements et jeux d’influence sont tous orientés vers la mise sur le marché de produits nouveaux donc brevetables, ce qui est en conflit d’intérêt direct avec le repositionnement en question ? Car, même sans avoir à fantasmer sur une quelconque incarnation d’un supposé “Big Pharma”, c’est exactement de ça qu’il s’agit : d’un dysfonctionnement systémique majeur lié aux règles jusqu’à présent admises en matière de brevets, dysfonctionnement d’ailleurs parfaitement antiéconomique…

    • Vous convaincrez vraisemblablement les bien-pensants de la ligne gouvernementale. En ce qui concerne un cours magistral sur ce que vous ignorez vraisemblablement ayez la bonté de vous pencher sur ce qu’explique le Professeur Michel Georget concernant l’incompatibilité entre vaccination de masse et système immunitaire, vous aurez au moins appris quelque chose de différent de ce qui vous est ” enseigné ” pendant vos années de médecine et qui provient des laboratoires pharmaceutiques eux-mêmes :
      https://www.youtube.com/watch?v=1_NcXyDycb8
      D’autre part concernant ce que vous appelez des billevesées, répondez s’il vous plait aux questions stupides que je me pose depuis cette farce mondiale (car n’oublions pas non plus les chiffres INSEE qui corroborent totalement les propos des ” complotistes ” concernant la mortalité de cette mascarade mondiale :
      Si ces traitements étaient vraiment inefficaces contre ce virus, pourquoi le gouvernement interdit t’il systématiquement et de manière plus que contraignante leur utilisation ?
      AU MIEUX ces traitements fonctionnent et ils sauvent des Vies, et LE GOUVERNEMENT QUI AGIT DANS NOS INTERETS ne pourra que s’en féliciter, AU PIRE ils sont sans efficacité (et surtout sans aucune dangerosité au vu de la connaissance dont nous disposons concernant ces molécules) ET DONNENT DONC RAISON AU GOUVERNEMENT : il n’y a pas de traitement efficace à l’heure actuelle, mais en toute logique il n’y a ABSOLUMENT AUCUNE RAISON POUR LES INTERDIRE PUISQU’IL NE SONT PAS DANGEREUX (en fait si mais pour une autre raison …) ET SURTOUT DE CONTINUELLEMENT S’ACHARNER CONTRE EUX PAR TOUS LES MOYENS MALHONNETES MIS A LA DISPOSITION DE LEURS DETRACTEURS
      DANS LES DEUX CAS DE FIGURE en laissant la libre prescription de ces molécules aux médecins (ce qui est leur fonction) LE GOUVERNEMENT SORT GRAND GAGNANT.
      Pourtant, l’interdiction, le report aux calandres grecques de ces traitements et surtout leur mise au pilori à grand coup de désinformation continuelle perdure et de la façon la plus malhonnête et injurieuse qui soit, il y a donc me semble t’il
      UNE RAISON CACHEE SUPERIEURE A LA RAISON :
      Ce n’est pas du complotisme, c’est de la logique de base, surtout lorsque l’on voit que ce gouvernement se permet d’aller à l’encontre du rôle premier du médecin qui est de SOIGNER.

    • Vous semblez être un bien piètre individu.Rien d’autre qu’un iconoclaste, un vandale suffisant et arrogant. Vous êtes un vrai coq français convaincu de son bon droit. C’est à cause de Français tels que vous que la France a régressé du 5e rand mondial au 25e rang. Vous êtes mon pauvre monsieur le roi des imbéciles.

  33. Bonjour,
    Bien qu’étant personne à risque et pas une antivax primaire, je pense comme beaucoup que tous ces vaccins ont été bricolés à la hâte… et qu’ils représentent pour leurs “propriétaires” une manne financière pour l’heure incroyable.
    Pour ma part, pas de vaccination car je n’ai aucune confiance dans ces vaccins.
    Par conséquent, je voudrais savoir s’il est possible prendre de l’ivermectine en préventif comme l’ont fait des soignants en Argentine et si oui à quelle dose ? Par ailleurs, comment m’y prendre pour inciter mon médecin à m’en prescrire (je n’ai pas trouvé la réponse sur le blog).
    Un grand merci à vous.

  34. Bonjour Hervé 02
    Comme évoqué un schéma possible sous l’angle judiciaire
    Il faut distinguer les institutions et les normes pénales
    1. Les institutions judiciaires devraient être refondues entièrement : indépendance totale de toutes les autorités judiciaires (notamment civile, pénale, administrative, constitutionnelle) vis-à-vis des autorités politiques exécutives / suppression du garde des Sceaux / ne resterait attachée au gouvernement que la pure logistique de fonctionnement / uniquement des juges professionnels / juges élus, par le peuple sur listes nationale et /ou par le parlement (c’est-à-dire assemblée nationale / suppression du Sénat) / Conseil de la magistrature composé uniquement de juges, d’avocats et de représentant du parlement / etc…
    La base est le principe de légalité et la chasse au risque d’arbitraire et de conflits d’intérêt.
    Pour le détail la liste serait bien plus longue.
    Aucun parti actuel ne l’accepterait évidemment.
    2. En matière de délit et crime, il appartient au législateur (encore le principe de légalité) de fixer par la loi ce qui relève du domaine punissable.
    Action ou abstention ? : Les délits de faible importance sont en principe passibles de sanction s’ils reposent sur un comportement actif. Mais d’autres délits reposent parfois aussi sur une abstention : ne pas porter aide à un blessé, ne pas dénoncer un crime.
    Intention ou négligence ? Certains délits ne sont poursuivis que sur faute intentionnelle (lésion corporelle légère). Pour d’autres la négligence suffit (homicide).
    Le comportement des politiques nécessite de choisir ce que l’on veut punir : une action ou une abstention ? une intention ou déjà une négligence ?
    De même rechercher si d’autres sanctions ne sont pas plus utiles à la société : inéligibilité, interdiction de gestion ou d’exercer certains types de fonctions, etc …
    Il faut beaucoup de réflexion et de consultations. Je connais bien le sujet.
    En Suisse par exemple une modification législative repose sur un long processus de maturation, certes imparfait mais la recherche est le plus souvent réelle d’un texte de loi de qualité.
    Dans le même temps en France la plupart des lois sont faites à l’Elysée en catimini avec quelques conseillers dépourvus de toute légitimité, puis passées au cinéma des commissions et avalisées par une majorité aux ordres. La plupart des problèmes de la France viennent de son mécanisme d’élaboration législative totalement antidémocratique.
    Vaste sujet

    • @Atonin
      Je dirais CQFD.

      La question n’est pas de faire une thèse sur les fonctionnement de la justice, ses pré-requis et ces problématiques : le sujet m’est un peu connu puisque je suivais avec constance (qui est sympa par ailleurs) le blog de eolas (avant que cela ne tourne à la politique) et quelques pénalistes. donc j’ai un (tout) petit vernis des forces qui se jouent.

      MAIS, ou il y a un mais. Philosophiquement, la ‘justice’ est une construction sociale pas une réalité divine. ainsi le peuple (ou la population, ou les gens) accepte (le mot est important) de déposer dans des mains externes et identifiées le soin de juger et punir le cas échéant sous 3 conditions impératives :
      1. être juste (la balance) et j’ajouterais _paraître_ juste.
      2. être impartiale (les yeux bandés)
      3. punir ce qui doit l’être (de manière juste) (le glaive)

      Lorsque ces 3 conditions ne sont plus remplies (les 3 doivent l’être ensemble), les gens renâclent à cette justice externe. Et plus de gens vont renâcler de plus en plus fort, plus cette tension va s’amplifier. Le pouvoir joue sur l’apathie, en sachant que le ventre mou a du mal à bouger mais en même temps ils sont terrorisés car tous les indicatifs sont au rouge brûlant. les RG et autres officines barbouzardes lui remontent que cela va saigner et donc, ils enferment tout le monde et balance de la flicaille dans les rues pour foutre des pv. Pour rendre docile par ‘nudge’. Mais le feu ne fait que couver et plus ils utilisent cette technique plus la masse des vraiment mécontents augmente. Ainsi il ne sera plus possible de punir seulement un lampiste, par exemple un PH comme celui qui est venu faire de la désinformation un peu plus haut, mais il faudra que des têtes tombent.

      Le soucis c’est que tout ce petit monde se tient par la barbichette et celui qui va être désigné coupable va balancer tout le reste et toute la population attend de la justice. Cela ne pourra pas comme le sang contaminé, être expédié en catimini) parce que 100 000 personnes seront mortes, parce que des millions ont des troubles psy suites au mesures, parce que l’économie a été dévastée. donc les demie-mesures ne marcheront pas.

      DONC soit la justice fait son vrai travail SOIT il y a une potentialité toujours plus grande que cela pète dans un accès de violence. Et cette violence ne sera pas illégitime, elle sera la reprise par la population, le peuple, les gens de la justice entre ses mains parce que le contrat social n’est plus rempli. Que ceux qui ne sont pas d’accord se joignent aux forces de l’ordre qui resteront ‘fidèles’ ou se taisent. L’Histoire se fait comme cela.

      Je ne dis rien de plus. mais hors de question que le pôle santé absolve tout le monde comme il a l’habitude de le faire (être positif au sida pouvait être des anticorps qui protégait ! ! oui ils ont osés) mais souvenons nous être juste ET paraître juste. le niveau scientifique d’une bonne partie des gens à achement progressé…

  35. Je viens d’entendre Sebbag sur Cnews chez Pascal Praud. Il a encore répété que les études sur l’IVM ne montraient aucun avantage sur l’infection. Je pense qu’il ne lit que ce qui l’arrange ou ne sait pas lire.

    • Comme tous ses collègues de plateaux TV il s’agit d’un refus obstiné de lire e qui gêne la doxa officielle.
      idem pour les “commentateurs” : si vous voulez revenir sur le plateau pas question de s’écarter de la norme fixée par les autorités. On appelle ça des chaines d’info !
      Cela dit chez Pascal Praud il arrive que d’autres voix soient brièvement admises (Rioufol, Di Vizio, Peyromaure)

  36. Je vous félicite pour votre propos juste. Un petit bémol cependant : les propos de Gaulle ne sont pas établis.

  37. Bonjour cher Gérard MAUDRUX.
    Allons bon ! Je viens de recevoir un mail de publicité du Quotidien du Médecin, sur Covid-19 et vaccination. Publicité soutenue par “Pfizer”.
    Donc pieds et poings liés.
    Je viens de faire une promenade le long de l’océan. Temps magnifique, avec des vols de mouettes splendides.
    Vive la Liberté !
    AVANTI !
    Agnès G.

      • Crénom ! Ce n’est pas le gilet qui a un ictère ? Pauvre Edwy …
        J’aime beaucoup l’émission de Bercoff; et y entendre Gérard Maudrux ce midi fut pour moi un régal.

    • Dans le contexte actuel (dans lequel il existe un vrai débat sur la vaccination contre le Covid au regard des technologies pour l’instant disponibles en France), un résumé aussi succinct peut être trompeur… L’Ordre des Médecins est très loin d’être parfait, c’est un euphémisme, et particulièrement le CNOM mais d’un CDOM à l’autre les choses peuvent quand même être très différentes… Ici, le médecin sanctionné avait apparemment écarté pour l’enfant toutes les vaccinations obligatoires, y compris certaines parfaitement banales qui ne posent pas de problèmes particuliers. Si je reprends ce que rapporte l’article : “Néanmoins, la chambre départementale de l’Ordre des médecins estime que le médecin généraliste aurait “mis potentiellement l’enfant en danger ainsi que son entourage” avec ce certificat “pour le moins inapproprié”. En effet, cette contre-indication n’aurait dû concerner que l’hépatite B et non la totalité des vaccins. En effet, les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’infection à Haemophilus influenzae b, l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole sont obligatoires chez les nourrissons.”
      Je ne connais pas le dossier et ne saurais pas dire si la sanction était justifiée ou non, proportionnée ou non, mais en tout cas l’affaire n’est pas si simple que ce que la seule reprise du titre de l’article ici dans le contexte actuel pourrait laisser penser. En ces temps où l’information est singulièrement mise à mal, autant être suffisamment précis pour ne pas risquer de susciter d’indignation à contretemps. D’autant que pour le faire à temps, il y a déjà suffisamment de matière !

      • je ne me prononcerai pas sur ce cas et ne suis pas médecin. Mais il y a quand même un problème les 11 vaccins sont obligatoires et à priori il n’existe pas la possibilité de 10 vaccins si l’un est contre indiqué? Dites moi si je me trompe?

      • @BB

        N’oublions pas que le CNOM (et les CDOM) convoquent les médecins qui soignent. Cela permet de relativiser sa capacité à dire la science.

        Concernant cette radiation (et d’autres avant). Le médecin fait un certificat parce qu’il PENSE que l’enfant va développer un effet secondaire ‘grave’ (c’est dans la loi ! c’est son rôle). L’ordre lui DEMANDE un PREUVE, mais ne fournit pas de preuve que pour cet enfant il n’y a pas de risque. comme la médecine n’est pas une science mais un art, on ne peut pas fournir de PREUVE que le vaccin va abîmer l’enfant. La seule chose que l’on sait, c’est que s’il a raison, l’enfant sera abîmé pour toujours.

        Que ce passe-t-il si suite à la décision du CDOM, l’enfant est vacciné et développe un autisme, une sep, ou meurt ? désolé ? quelles implications pénales pour ces “médecins” qui ont condamnés ? radiation ? non… ils continueront comme avant à abîmer des gens.

  38. Je le disais il y a quelques semaines, nous sommes dans une société mimétique, la baisse de l’instruction conduit à ce type de comportement, et tout le monde est touché, le fait d’être ministre ne change rien à l’affaire.
    JP Brighelli qui est l’auteur de “La fabrique du crétin (2005)” détaille bien le processus : https://www.youtube.com/watch?v=H8p-7N_DNVk
    Les mesures liberticides de port du masque, confinement, obligation vaccinale, n’en déplaise à Michel Onfray, sont le reflet d’une société collectiviste, ce genre de société n’est rendu possible que par l’abrutissement général.
    Reculons d’un pas… comment faisions-nous avant Covid ? sans masques, sans gestes barrières, sans ruine du pays via des mesures grotesques ?
    Cette société a peur car elle n’a que ça à foutre : se regarder le nombril, se rependre sur des réseaux asociaux, se selfiser, etc. C’est du reste la question posée par Arendt “Que faire d’une société de travailleurs sans travail ?”.
    En fait la crise dite sanitaire a supplantée celle dite économique, elle vient faire écran à une crise bien plus profonde. Parler Covid c’est bien et tendance, mais il est utile d’élargir le champ.
    Faute de faire évoluer un système à bout de souffle, ce dernier est rustiné, et en matière économique cela passe par une production monétaire sans fin.
    Le choix des USA de Biden est révélateur, c’est celui de l’inflation, cela permet d’éviter un krach biblique par une dégradation lente et programmée qui aura pour conséquence un appauvrissement généralisé. L’UE suit.
    Il n’y a aucun complot, l’ouvrage de Klaus Schwab “Great Reset” n’est que la formulation d’une idéologie générale, celle d’un monde totalement administré ou la liberté individuelle est reléguée aux oubliettes de l’histoire, c’est ce vers quoi nous allons, les délires écologistes étaient les précurseurs de cette dictature. Il se dit maintenant qu’il faut oser le communisme (sic !).
    Qu’attendre d’un Véran sinon rien ? Ce genre d’abruti est incapable de penser, il est pavlovien, il prend ses décisions au doigt mouillé, une parution dans Lancet ? il interdit la Chloroquine, pas de complot, juste que le type est con. Son boss Macron ne vaut pas mieux, il dit sans qu’un seul journaliste ne s’interroge (pas un !) que les français doivent faire des efforts pendant 4 à 6 semaines, comme s’il avait mis la main sur la date de péremption Covid, puis son gouvernement reconfine, du moins met en place une usine à gaz de gestion de nos vies comme seuls les énarques savent en produire.
    Mon soutien total aux jeunes qui ont organisé une carnaval sauvage à Marseille, ils ont raison, c’est la seule issue, dire stop, que ceux qui ont peur restent chez eux, s’emballent dans du plastique, se foutent un masque, se barrièrisent à satiété, s’isolent, se confinent, se vaccinent, mais qu’ils nous foutent la paix.
    Allez les gens, démasquez vous, vivez, emmerdez cette bande de politiques qui ont pour seul horizon le collectivisme, 135€, c’est ce qui vous fait peur ? elle n’est pas chère votre liberté ! Allez voir du coté de la Birmanie, des jeunes au courage admirable laissent leur vie pour leur liberté, pendant qu’en France (notamment) on se confine pour un virus à la con…

    • Ciao Joseph P !
      Je souscris entièrement.
      Comme le dit mon voisin de 80 ans avec ses mots à moi “on en a ras la casquette, faudra pas s’étonner si ça pète”
      D’ailleurs après ce qu’on lui a fait, je dirais que la jeunesse est bien aimable de nous montrer le chemin.
      Entièrement d’accord aussi sur ce pauvre Michel Onfray qui ne sait plus quelle contradiction enfourcher pour passer à l’écran sa trogne de génie de comptoir.
      Et sur nos politiques, cons, mais cons, ah mais cons mon bon Monsieur, que vous me croiriez pas si je vous le racontais …
      Il faut absolument parvenir à sortir de cette chape insupportable et stupide (si pour ce covid à la noix on fait ça, que ferons nous pour le Sars COv 3 dont la létalité est de 65% ?!)
      Si au passage nous français pouvions aider à secouer aussi nos pauvres voisins.
      Les Suisses d’ordinaire si prompts à réfléchir sont devenus comme les autres prompts à la trouille.
      Et ne parlons pas des pauvres italiens : nous avons séjourné à Imperia dix jours en début de mois : les gens vivent dans un état de terreur surréaliste, cernés par des centaines de policiers à la casquette toujours plus raide. Quant aux français, il sont pourchassés et contrôlés comme jamais (enfin quand je dis jamais …); Nous avons même fait une reconstitution de Starsky et Hutch via Argine Sinistro. Pas mal réussi mais applaudissemnsts de la foule très mesurés (comme tout le reste c’est interdit). En résume comme d’hab on s’est régalé, mais ça rigole pas.
      On n’a pas pu venir au marché de Ventimiglia per ragione di zona arancione scrurro. La prossima volta
      Allez tous sur Sud Radio à 12:10 !

      • Ciao ANTONIN47
        Le pire c’est d’entendre dire que nous vivons une époque compassionnelle, alors que des millions de mômes crèvent de faim chaque année, que nos vieux finissent leur vie dans des centres d’équarrissage que l’on a pudiquement nommé Ehpad.
        L’Italie est mal barrée et ce bien avant Covid, ce pays est vendu à la découpe, bientôt nous aurons le Colisée avec des pub pour Coca-Cola sur ses murs.
        Bien entendu tout cela va très mal se terminer, mais l’élastique n’est pas encore à la rupture, patience, ça va finir par lâcher faute d’argent gratuit.
        Personne, ou seuls les demeurés ne respecte les gestes barrières, les gens sont en dhimmitude, ils donnent le change, mais s’embrassent en famille, organisent des fiestas à plus de 15, passent les fêtes à plusieurs, portent un masque à l’extérieur par habitude.
        Perso je n’ai pas de masque, lorsque je dis à des gens avec lesquels je me retrouve dans un lieu clos qu’ils peuvent enlever le leur, ils le font pour l’immense majorité, je vois aussi, en France et en Italie des gens avec qui on échange un sourire, un pouce en l’air, un geste amical pour dire “nous sommes du même avis”.
        Encore une fois, la farce va se terminer quand l’argent viendra à manquer, dès ce moment ça va chauffer.

        • Vous n’avez pas tort; Le problème c’est quand ?
          En Espagne c’est réglé : plus d’argent donc les commerces, restau et théâtres ont rouvert et ça ne va pas si mal
          En Italie, quand le colonel Draghi aura fini de lustrer ses bottes, l’argent manquera comme il aurait manqué avec notre bon Conte (qui a bien fait de retourner vers sa belle blonde qui lui fait des tagliolini alle zucchine e gamberi d’enfer) et il faudra bien tout reprendre à zéro. Poveri amici !
          Mais en France ? de façon surréaliste et quoique en faillite permanente et dépourvu de toute crédibilité nous continuons à emprunter / jusqu’à quand ? et avec quel plantage à la clef ?
          Aie Aie Aie

        • Bonjour et bravo pour vos commentaires
          La Grèce dans les années 2010, la France dans les années 2020.
          “On” nous présentera l’addition dans quelque temps soyons-en sûrs, avec plan du FMI, et tout, et tout.
          Tandis que les décideurs qui nous auront endettés à mort, se chaufferont douillettement sur leur bas de laine au soleil des îles Caïman. Où nous ne pourrons pas les attraper.

    • Bravo et merci pour votre coup de gueule salutaire.
      Les vieux servent de prétexte dans cette opération, pour diviser les gens les dresser les uns contre les autres, nos tristes dirigeants déploient beaucoup de savoir-faire.

    • @joseph

      Allez dire à des gens qui touchent 500 euros par mois que 135 c’est pas cher. La déconnexion macronienne se niche partout.

      • @HERVE_02
        Vous auriez pu faire d’avantage à côté de la plaque, mais c’est certainement par manque de temps que vous n’avez pas poussé plus loin.
        La liberté ne se négocie pas, elle n’a aucun prix, sauf celui de la lâcheté. Ce n’est pas non plus et surtout pas, et vos propos vous trahissent, une affaire de fortune.
        Réfléchissez, faite un effort, une personne qui survit avec 500€ de revenus mensuel est inquiète d’un PV ? Dites vous que ces personnes ont un problème, celui de se nourrir et de se loger et qu’elles n’ont pas de masque eu égard au prix de ces derniers, payer un PV n’est pas leur soucis premier.

        • @joseph.

          Vous ne pourriez pas montrer plus de morgue de classe. Parce que excusez-moi, mais la liberté de se prendre 135 euros autant de fois que nécessaire pour avoir l’impression d’être libre, c’est un peu une forme de masochisme. si la liberté n’a pas de prix alors c’est sortir la fourche trempée dans le purin. prendre des amendes comme rebellitude c’est un peu un truc tiédasse de rebelles en carton.

          Vous êtes vraiment à coté de la problématique. une personne qui a du mal à se loger, se chauffer, se nourrir, se soigner avec 500 euros par mois a bien entendu d’autre soucis. MAIS ces soucis seront encore plus compliqués avec 135 euros de moins. Ils ne se substituent pas, ils s’additionnent. D’ailleurs l’état l’a bien compris en augmentant les pv chez les “pauvres” et presque rien chez les “riches”. L’état peut mettre autant de 135 euros qu’il veut, il ne sera pas débordé, les filières de traitements par le trésor public sont bien huilés et capable d’absorber des milliards de pv. La législation a changé pour qu’elles puissent être saisie sur les minima sociaux. mais allez vous prendre 10 amendes à 135 euros lorsque vous ne pouvez prétendre qu’à 500 euros par mois (et je ne parle pas quand vous avez des enfants que vous avez envie de nourrir, allez regarder j’veux du soleil de ruffin et imaginez CES gens avec 135 euros d’amende une fois par mois.)

          Lorsque vous gagnez 2000 euros par mois (vous vous rendez compte que ce qui semble aujourd’hui un “bon” salaire était ce que je pouvais demander en sortie d’école à l’époque) 135 euros c’est pas la mer à boire, mais à 500 c’est pas la même chose : c’est un découvert bancaire plus important, des frais plus importants et parfois l’impossibilité de refaire surface, peut être plus d’électricité, peut être plus de logement, encore plus de précarité.

          Alors bien entendu il y a le mode punk “no futur”, mais c’est un parie à prendre plus difficile quand on ne fait que survivre que lorsqu’on sait qu’on peut revenir à la marque par son salaire, son épargne, son réseau ou ses relations.

          comme je le dis MA solution, quitte à ‘no futur’, c’est la fourche, le cocktail molotov, et l’insurrection armée si la liberté n’a pas de prix, elle n’est pas seulement se prendre des coups.

          • Hervé 02
            Vous devriez relire Me Eolas qui vous instruit si bien dites-vous. Pas sûr que vous y trouverez la moindre amorce de votre “solution” antidémocratique …

          • p*tain antonin…cela commence à devenir lourd.

            Non eolas n’aborde pas de solutions antidémocratique. D’ailleurs il n’aborde aucune solution. les flics mutilent sans être punis mais ce n’est pas grave. des affaires sont enterrées, d’autre montés en épingle pour arranger le pouvoir, ok passons à la suite. les gens se prennent des prunes pour des attestations mal remplies ? pas grave.

            il faut réformer.. ok cela fait 30 ans qu’il faut réformer, et 30 ans que cela dure. le CEHD nous condamne.. pas grave, le conseil constit ou le conseil d’état rend des décisions illégales, pas grave.. faut réformer, faut faire plus de ceci, moins de cela. les oppositions suivent le régime parce qu’ils voient bien ce qu’ils pourront en tirer une fois sur place.

            mais faut réformer, réformer. moi je dis réformons sinon cela va se terminer en insurrection armée. et désolé mais aller se prendre des prunes de 135 euros c’est pas de la rebelitude. je ne fais qu’un constat : il faut réformer, de gré (démocratiquement indirecte) ou de force (autre forme de démocratie, plus directe)

          • HERVE-02 C’est bien ça, vos propos vous trahissent. Ce que ne pigez pas, c’est que dans la vie il y a 2 possibles avec l’argent, d’un côté quand on gagne comme vous le dite si mal 500€/mois, que voulez vous que l’on vous prenne ? rien.
            De l’autre quand vous en avez beaucoup, c’est le pire car tout perdre est possible et vous propulse dans un monde qui n’est pas fait pour vous.
            Pour le reste, relisez ma réponse, ce que vous ne pigez pas je vous fait un dessin.

          • Ce qui devient lourd Hervé 02 c’est que vous faites les demandes et les réponses. Et que vous ne comprenez pas que l’on puisse être du même avis que vous sur les traitements précoces et d’un avis différent sur d’autres sujets.
            Laissez tomber

          • @antonin et joseph

            Pour faire mon coming out, nous intervenons également dans des associations qui “s’occupent” de gens qui effectivement vivent avec 500 euros ou un peu plus pour les familles. Étant dans une région qui a subit une déprise industrielle il y a 10-30 ans (et qui est dans la queue de la comète : la déprise continue par petites métastases) nous cotoyons un public de ces 500 euros. Nous avons donc un regard qui n’est pas intellectuel sur la chose, mais viscéral.

            Ainsi pendant qu’ici on épilogue depuis 9 mois sur les même choses, des gens crèvent la gu*ule ouverte. avec la flicaille qui est à l’affût de la moindre possibilité de taper (une attestation au crayon à papier, des courses pas assez essentielles, une date mal écrite…). Ainsi désolé si les idées boboïsantes ne me font pas tripper plus que cela.

            Vous avez une vision, j’en ai une autre. si vous ne comprenez pas ce qui se passe sous la cocotte minute et le couvercle médiatique, je n’y peut rien. Je ne dis pas que c’est bien, je dis que pour certains (de plus en plus nombreux) cela reste le seul horizon. Lorsque dans les zones les plus défavorisés de notre “enfer économique”, les flics se feront prendre en guet-apens pour les punir de ce qu’ils font subir depuis bientôt 1 ans tout le monde pourra hurler que gnagnagna, la république, gnagnagna ils ont une famille… ce qu’ils font en ce moment, dans l’indifférence de tous (prenez des pv, révoltez vous à ne pas porter le masque ! ! ! ), ou allez relire éolas ;dit à ces victimes que c’est “normal” et que la société considère cela “normal”, même si il faut une ‘réforme’. Comme eux ne considèrent pas cela “normal” ils vont remettre en cause le contrat social. il ne veulent pas de cette société que vous acceptez (en disant qu’il faudrait réformer) ils disent qu’il faut CHANGER maintenant. pas après un grand débat.

            je ne porte que ce message. Vous n’êtes pas sans savoir que NOTRE solution est de partir.

          • On est tous assez d’accord sur la cocotte.
            Moi, je propose de bien réfléchir sur ce qu’on peut faire de cette satanée cocotte.
            Vous, vous préférez la faire péter.
            C’est votre droit, mais vous avez une drôle de façon de soigner vos copains (puisque à vous entendre ils sont tous dedans).

    • A Joseph-P Un très grand Bravo pour ce rapide résumé criant de vérité et sa conclusion qui est la seule issue possible : TOUS dans la rue, masqués pour les ” encore frileux ” démasqués pour les autres, mais surtout il faut agir physiquement, le soleil et les beaux jours arrivent il faut en profiter. Je répète encore qu’à notre époque cette mascarade aurait tenue quelques semaines car tout le monde aurait été dans la rue au bout de quelques mois, le temps de comprendre que l’on se fout de nous. La totale passivité de notre jeunesse me sidère et je ne la comprends pas surtout venant d’une tranche d’âge qui ne risque rien du point de vue sanitaire. Si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi cette totale apathie je suis preneur ?

    • Bonjour, Je suis qu’une simple citoyenne m’as-si avec un taux d’invalidité de plus de 80 pour-cent et je n’ai aucunement le souhait de me faire vacciner par ce qui n’est pas un. Vaccin je n’ai pas peur du covid car avant le premier confinement de mars 2020 j’ai eu la chance de tomber sur une vidéo du professeur Raoult et plus jamais je n’ai éprouvé la peur alors que je voyais mon médecin complètement paniqué et je me demandais à l’époque mais n’est il;pas au courant que l’on peut soigner les,gens ? Plus d’un an après je constate que les gens n’ont toujours pas compris que parler chacun dans son coin sur le fait qu’on n’est pas d’accord avec ceci ou cela n’arrange et n’arrangera rien à l’affaire et les pétitions non plus j’en ai tellement signés depuis un an depuis longtemps je me demande pourquoi,les gens ne descendent pas dans la rue faites vous sans doute parce que vous ne l’avez peut être jamais fait mais il y aura que cela qui fera bouger le gouvernement car il a trop peur et il pliera moi je ne sais pas organiser ce genre de chose mais parmi toutes ces personnes que partout je lis et qui exprime d’une légitime façon tout ce qui ne va pas dans la gestion du covid pourquoi. Ne décidez vous pas tous de vous regrouper et d’organiser une lutte sur le terrain pour enfin. Être Vu. Même si vous ou on n’est pas d’accord chacun sur tous les points. Ce que l’on veut tous. Quand même s’est ne plus être enfermés ne plus porter obligatoirement un masque dont on sait qu’il nous empêche pas d’attraper le covid que les jeunes retrouvent une vie normale et que l’on protège que ce qui en on besoin donc comme nous le savons pour la plupart les personnes d’un âge certain et qu’il. Faut. SOIGNER voir pour cela la visio conférence du professeur Ilanous. À l’ihu de Marseille qui nous démontre que touTES les mesures prises pour lutter contre le covid en France n’ont et ne servent à rien preuves à l’appui JE RÊVE de ce moment. Ou enfin on va pouvoir voir dans les rues grâce à ces manifestations ou appelez cela autrement si le terme ne vous plait pas des gens qui n’ont pas peur. Et qui expriment. Enfin une opposition. Créative. Si on ne fait pas cela je suis sûr que l’on pourra continuer à parler en et encore longtemps sans que ce gouvernement ne change rien de sa façon de faire regardez le mouvement des restaurateurs qui au dernier moment a avorter son idée de réouvrir fini terminé on n’entend plus parler d’eux et que deviennent ils tous ces gens qui ont l’habitude de ne pas compter leurs heures au travail même si on leur a donné de l’argent pour les faire taire je suis certaine que nombreux sont ceux qui psychologiquement doivent être atteints alors pour tout ce que vous pensez vous et tous les autres sur l’incroyable gestion du covid osez vous unir et vous faire voir même hier sur sud radio. Bercoff a appelé enfin à cela enfin lui aussi a compris que malgré son choix d’accueillir des gens en opposition à la pensée de gestion du gouvernement actuel depuis un an rien ne bouge. Et qu’il. Fallait oser s’unir. Il en va de l’avenir de notre jeunesse et du mental de la population française maintenant on sait tout ce qui peut être fait autrement seule la rue aura le pouvoir de faire changer les choses se cacher tous derrière son écran ça fait du bien car on voit qu’on n’est pas seul que d é plus en plus des gens pensent comme nous mais cela n’apporte pas d’opposition à ce gouvernement on en a la preuve à chaque prise de parole et avec ce nouveau confinement jamais je n’aurai cru que le peuple français se laisse conduire de la sorte sans bouger sans doute le mouvement des gilets jaunes qui a conduit à tant de violences y est pour beaucoup. Mais justement redonnons espoir. À tant de jeunes qui doivent aussi se demander pourquoi. On ne fait rien pour les aider osons. Et réfléchissons à comment défiler dans le calme et en. Demandant des réponses à nos politiques comme par exemple. Pourquoi interdire l’ivermectine alors qu’on a quasi obligé l’utilisation du remdesivir en sachant la suite le gouvernement doit apporter une réponse claire et ici vous avez des réponses clairs des arguments de poids je vous lis bien que je n’ai pas vos connaissances et il faut exprimer plus loin votre force beaucoup de personnes comme moi ne comprennent pas pourquoi que chacun dit tout cela dans son coin mais que cela ne s’exprime nullement dans la rue et voilà comment le gouvernement se sent chaque jour un peu plus fort et pourquoi changerait il dans sa façon de faire peut être n’allez vous pas me répondre ou me dire que non il faut mieux une énième pétition la preuve est de constater qu’elles n’ont rien fait changer oui c’est dur d’aller dans la rue. Pour exprimer son désaccord mais avez vous une autre solution quand tous les députés nous disent qu’inécouté pas une seule de leurs idées et qu’eux aussi ont renoncés à montrer une opposition active dans la rue alors n’est ce pas nous citoyens qui devront reprendre le chemin de La Défense de notre vie quotidienne et dire STOP. et. Montrez vous en tant que médecins et avec toute personne maintenant informée qu’on ne peut plus continuer ainsi

  39. Merci pour votre nouveau blog ex-ancien blog 🙂 Une question : mon médecin peut me prescrire de l’ ivermectine ? Quand peut-on en prendre, aux premiers signes ? Avant en préventif ? Quelle posologie en préventif ou en traitement ? Sachant que bien sur je ne ferai en automédication, étant bien des choses mais pas médecin… merci pour vos réponses et longue vie à votre blog extrêmement précieux.

    • Je crois qu’il manque la réponse à la première question: Peut prescrire ? Oui mais ”hors AMM” si je dis pas de bêtises.
      (Et plus bas il est conseillé un anti coagulant, dès les premiers signes aussi, mais voir avec votre médecin pour ça. faut pas de contre-indications)

    • Vous trouverez un billet de M. Maudrux un peu plus loin dans son blog, qui décrit les possibilités prévues pour votre médecin de prescrire légalement de l’ivermectine (entre autres)
      Il y a même un document à lui présenter avec toutes les infos nécessaires.

    • Quand le gouvernement vous dit de prendre du Doliprane, il vous conseille bien de faire de l’automédication, alors faites-en donc avec tout ce qui est moins dangereux que le Doliprane.

  40. Un débat fort intéressant revient régulièrement sur ce site. Incompétence, stupidité ou arrière-pensées ? Chacun a sa réponse, et je crois qu’il est temps de dire que tout le monde a raison.
    Incompétence ? Oh que oui ! Faut-il rappeler la valse-hésitation au sujet des masques et des tests ? Les promesses de 12 000 lits de réa (Véran) pour découvrir après qu’il faut « dix ans pour former un médecin » (Macron) ce qui est exact mais parfaitement absurde quand il s’agit de faire travailler un médecin (ou une infirmière) en réa sous la supervision de spécialistes ?
    Stupidité ? La coupe étant plus que pleine, citons une des dernières idioties en date. Annoncer le jeudi qu’il faudra une attestation pour sortir de chez soi, découvrir le vendredi que c’est débile et annoncer le samedi (après avoir mis en ligne la fameuse attestation) que tout compte fait, ça ne servira à rien.
    Arrière-pensées ? L’erreur trop courante (qui apporte hélas de l’eau au moulin des « anti complotistes ») est de croire qu’il y a une cause unique à tout ça – bref, une machination ourdie par quelques têtes pensantes tapies dans des installations souterraines futuristes semblables à celles qu’on prêtait il fut un temps à Saddam Hussein… qu’on a finalement retrouvé dans un trou à rats puant. La thèse la plus probable, c’est que les politiques, effrayés par des modélisateurs fous et des scientifiques déments ont cru, au début, que cette pandémie serait un fléau jamais vu dans l’histoire. Depuis, ils ont compris que ce n’est pas le cas, mais ils refusent de se déjuger. Et, selon les pays ou les continents, ils tirent parti de l’effet d’aubaine que représente la crise. Manne financière (les vaccins, les molécules hors de prix), manne politique (je maintiens : dans une Europe qui devient de plus en plus ingouvernable, la crise est un cadeau du ciel), manne écolo-hygiéniste (collapsologues, naturo-bobos, puritains et j’en passe), manne électoraliste (Macron n’est qu’un exemple parmi d’autres) et on pourrait encore allonger la liste. Aujourd’hui, quand une Castafiore descend en flammes un médicament qui marche, elle ne le fait ni par hasard ni par amour de l’art. Et quand un gouvernement bunkérisé étire interminablement l’état d’urgence sanitaire, ça n’est pas non plus par affection pour le peuple.
    Pourquoi croyez-vous qu’on en est aujourd’hui exactement au même point avec l’IVER qu’avec l’HCQ il y a un an ? Pourquoi croyez-vous qu’un pouvoir inféodé à la CDU-CSU continue à provoquer un séisme économique qui le « contraindra », au hasard à partir de juin 2022, à prendre des mesures austéritaires jamais vue dans ce pays ? Des mesures qui, sans la « crise », n’auraient pas eu une chance de passer ? Je sais que les médecins se sentent rarement concernés par la « politique ». Je les comprends, et je les ai longtemps approuvés. Aujourd’hui, humblement, je leur demande en retour de comprendre une chose : les faillites, l’écroulement de pans entiers de l’économie, le chômage, la paupérisation et les inévitables « coupes budgétaires » auront aussi un énorme retentissement sur la santé publique. Ce trésor commun qu’ils défendent (presque) tous avec une parfaite sincérité, il est aujourd’hui plus menacé que jamais. Et dans une médecine de « guerre » (au sens de Macron, c’est-à-dire une médecine de misère) ils ne seront plus en mesure d’infléchir le cours des choses.

    • Oui c’est bien le drame que peu de gens voient : c’est horrible à dire mais les 100000 morts (je compte large) ne pèseront pas grand chose à coté des dégats économiques …

      A moins que la BCE n’accepte de s’assoir sur la dette qu’on a contractée pour le covid (et encore pas dit que ca soit suffisant), nos chers politiciens ne vont pas se priver de nous faire une réduction massive des dépenses et de privatiser ce qui reste à privatiser.

      Quand je vois ce gachis je me dis que nos enfants n’auront pas une vie facile s’ils restent en france …

      Bon on s’écarte du sujet, revenons à la médecine : Toubibs, faut sortir de votre silence et traiter ce foutu virus !

    • Synthèse impeccable à laquelle on ne peut que souscrire entièrement.
      Je renouvelle l’appel que, comme bien d’autres de nos amis sur ce site, j’avais lancé à diverses reprises : il faut absolument que les médecins qui soignent sortent au grand jour et disent ce qu’ils font.
      Au point où nous sommes nous n’avons plus beaucoup de cartouches : HCQ devenue polémique, IVER en cours de tentative de lynchage, reste AZI rognée autant que possible : le tunnel vers les “vaccins” est en fait un trou (on dit tunnel parce qu’il est horizontal, mais c’est un trou).
      Il reste les généralistes sérieux : qu’ils s’organisent en syndicat professionnel (nous le financerons si besoin par une cagnotte) et qu’ils parlent haut et fort. S’ils continuaient à se taire, ils porteraient une responsabilité finalement très lourde.
      Allez les bons Docteurs ! En avant !

      • Le trou, nous sommes déjà au fond, y compris les médecins, qu’ils dorment ou pas. Depuis un an, c’est juste le ciel qui commence à disparaître.

        • Problème SIPO : vous qui avez du style et de l’idée pourquoi ne pas nous proposer quelques chose de bien pensé ?

          • moi j’ai des choses à proposer.. mais… il faut sortir du cadre. 🙂

          • Tout système de pensée repose sur des postulats. D’où viennent les postulats qui émergent de la raison ? Nul ne sait, sinon les penseurs ne postuleraient pas. De ces postulats découlent les grands principes et les théories qui mènent aux discours et aux explications. Ce qui interroge fondamentalement la notion même de réalité, autrement dit cela pose la question de la connaissance rationnelle. L’homme sachant est un raccourci : les hommes croient savoir. Quant à la vérité, elle n’est que la prétention attribuée aux grands principes à être reconnus nécessaires et universels. Si nous pouvions lui poser la question, peut-être que la vérité nous répondrait qu’elle préfère être incognito et se prétendre inutile.

          • SIPO, mon ami, quelle horreur ! votre texte m’a aussitôt fait penser à ce que vous aviez écrit le mois dernier et que j’ai retrouvé :
            Tout système de postulat repose sur une pensée. D’où viennent les raisons qui émergent des postulats ? Nul ne sait, sinon les postuleurs ne penseraient pas. De ces discours et explications découlent les grands principes et les théories. Ce qui interroge fondamentalement la notion même de connaissance rationnelle, autrement dit cela pose la question de la réalité. L’homme sachant est un raccourci : les hommes savent croire. Quant à la prétention attribuée aux grands principes nécessaires et universels, elle n’est que vérité. Si nous ne pouvions pas lui poser la question, peut-être que la vérité nous répondrait qu’elle préfère ne pas être incognito ni inutile.
            Jean-Pierre Foucault sort de ce corps !
            (J’ai dit Jean-Pierre parce que la Roche faut pas pousser)

    • Pour que nos « bons médecins » prennent leur courage à deux mains, il faudrait aussi qu’ils expriment directement à leurs propres patients et au public quelques faits indiscutables.
      Le « vaccin » même s’il marche ne peut pas être une solution unique et exclusive. Raison évidentissime : il faut refaire tous les 6 mois soit 4 injections par an, soit quelque 3 milliards de doses pour tous les européens, ce qui est im-po-ssible.
      Donc il faut les traitements précoces, car le seul canasson du vaccin, c’est déjà raté.
      Quand on pense que ce colonel d’opérette de Draghi est déjà en train de négocier avec Macron pour tenter de se procurer les vaccins pour l’hiver prochain !!!
      Au secours

  41. Cher Docteur Maudrux.
    Je vous ai découvert au fil de cette épidémie de covidisme, et je suis devenu fidèle lecteur de votre blog. N’étant pas médecin, le transfert de votre blog est une bonne nouvelle car les simples mortels vont enfin pouvoir poster des commentaires. Je vous ai cité parmi les “rassuristes” dans cet article sur mon site. Merci pour votre courage et vos lumières dans les ténèbres.
    http://www.altersexualite.com/spip.php?article1024

    • Si on m’avait dit qu’un jour je regarderai autant d’émissions de Bercoff !!??!!!!

      Mais là je reconnais qu’il a souvent des invitations et interventions pas mal !

        • La deuxième partie de l’émission (j’ai arrêté assez vite) a parfaitement justifié mes craintes précédentes (à vomir)

    • Sud Radio comme France Soir fait partie des media indépendants. Honneur à eux. Nous ne manquerons pas de vous regarder et écouter Docteur.

  42. Entre le soulagement de lire un résistant et l’abattement devant tant de soumission…
    Ni le Diplo ni Médiapart n’osent dénoncer cette danse macabre !
    Seul France-Soir, le moribond, ose !

  43. Bravo Docteur et merci pour votre courage.
    Nous sommes nombreux à vous lire et à être à vos côtés.
    La vérité finira par éclater et nul forfait ne restera impuni.

  44. Très intéressé et très d accord avec vos affirmations à ajouter que le nombre des morts est plus élevé que 90.000 .Gerard Salomon avait dit (2020) que les mots à domicile Et serait rendu public en juin 2020 cela n à jamais été fait. À ajouter également les patients morts d autres pathologies faute de soins annulés ou reportés. En mars 2020 j ai éprouvé des difficultés. Respiratoires on découvrais à peine le covid dans un premier temps j ai reçu de l azytromicine les choses se sont grandement améliorées mais le problème n était pas encore complètement régler du moxifloacin associé à de la cortisone m ont alors été prescrit à signaler egalement que j ai eu une perte de goût et d odorat pendant près de 2 semaines. J ai fait une prise de sang en septembre 2021 mon médecin m as informé que d après les resultats il ne faisait aucun doute que j ai eu le covid mais que j avais à présent plus de lymphocytes que la normale.dyscovery un énorme gâchis! Transfusion de plasma on en a beaucoup parlé (notamment Christine Lacombe mai 2020 ) rien n as aboutit . Maintenant le vaccin machine à générer des milliards et ils trouveront bien le moyen de faire accepter qu il conviendrait de faire un rappel chaque année ( on ne tue pas la poule aux œufs d or) mon cousin hospitalisé en italie à été traité avec tocilizumad à été remis rapidement sur pieds . Bref à se demander si dans une certaine mesure toutes ces morts n était pas souhaitables toutes les caisses de pension étant en énormes déficits idem problème de la surpopulation mondiale vraiment de tout cœur que les vérités que vous décrivez seront portées à la connaissance du monde car ils ont provoqué une troisième guerre mondiale .

    • J’ai failli prendre 60 000 au lieu de 90 000, car on ne parle pas de ceux de la première vague si on parle des traitements que l’on aurait pu trouver lors de la première vague, pour appliquer ensuite.

  45. “On” a décidé d’en profiter pour se débarrasser d’un maximum de monde, en premier lieu les plus vieux jugés inutiles et indésirables, devenant des morts très utiles à des fins de propagande en plus de faire place nette. “Voilà tout”. Ça fait leur affaire, puisqu’ils le font et continuent de plus belle.

    • Un indice parmi d’autres mais tellement flagrant du délabrement moral de notre société. Il règne une épaisse confusion dans trop d’esprits sur les sujets des soins palliatifs, du droit-à-mourir-dans -la-dignité, du compassionel mis à toutes les sauces. Ce n’est malheureusement pas un hasard si on en arrive là (instructions écrites paracétamol + rivotril) et cela devrait interroger davantage à mon sens.

  46. Pour établir la démocratie sanitaire, le pamphlet doit mettre au jour les responsables mais pas coupables, lors des années de cendre, de cette superbe start-up nation de chercheurs sous influence, grâce au génie énarchique d’un Président-Banquier, il ne faut pas l’oublier, et lui-même fils de médecins (papa et maman). Ces déterminants suffisent à expliquer des cabinets de conseilleurs-payés (et pas payeurs), un Comité Scientifique et toutes ces éminences de premiers de cordée !
    Pour l’ex-ANRS, dura lex, l’impérissable devoir de mémoire oblige au memento et lamento suivant : lorsqu’en 2005, le Pr Delfraissy prend les rênes et la couronne de l’Agence, il se trouve pris dans un juteux partenariat public-privé financé à hauteur de 50 millions d’euros par an par les firmes pharmaceutiques opérant sur VIH et VHC.
    Dans la gazette de Formindep en date du 10 juin 2015, on lisait que le Pr Delfraissy a participé à une réunion du « board » de Gilead Sciences le 18 décembre 2013, le leader du marché, qui voyait chaque année le rapport Delfraissy encenser ses produits. Il s’agit de réunions chez les industriels de la pharmacie au cours desquels les leaders d’opinion, généralement PU-PH (Professeurs des Universités – Patriciens Hospitaliers) prodiguent leurs conseils aux dirigeants des firmes. Il faut savoir que c’est au Directeur de l’ANRS que Madame la Ministre Marisol Touraine avait par lettre du 25 janvier 2013 commandé le rapport d’expertise sur les hépatites, et que le directeur de l’ANRS, JFD avait confié à l’AFEF (Association française pour l’étude du foie) le soin de composer le groupe chargé de l’élaboration des recommandations… ». Lorsque le sofosbuvir, Sovaldi® a été mis sur le marché en France au prix exorbitant de près de 500 euros le comprimé, soient 41.861,40 € de coût de traitement pour une cure de 12 semaines, on ne savait même pas si ce médicament pouvait sauver des vies, les rallonger, repousser l’évolution vers la cirrhose décompensée, éviter des carcinomes hépatocellulaires (cancers du foie). Delfraissy, qui le recommandait, tout comme ses collègues hépatologues, ne disposait alors que d’un critère indirect de jugement, à savoir, l’indétectabilité du virus de l’hépatite C dans le sang 12 semaines après l’arrêt du traitement. Aujourd’hui encore des doutes subsistent sur l’efficacité réelle de ces médicaments sur des critères de morbi-mortalité.

    Tant qu’on aborde pas la question des liens d’intérêt, on tourne un peut autour du pot, non ?
    Source : https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/chronique-covid-ndeg24-les-conflits-dinterets-pendant-la-crise-covid-ils-nont-pas

    • Très intéressant, merci.

      Rappelons à toutes fins utiles qu’au ”« board » de Gilead Sciences” si je me trompe siégeait jusqu’en 2015, une certaine Costagliola (paru dans une déclaration d’intérêt d’une étude autour du VIH. étude qui complettait gentiment mon casting télé, avec Anne-Claude Crémieux (parmi les auteur-es, de l’étude)) .

      Il m’est venu une idée en voyant ce panel médiatique, on pourrait les appeler; les réanimateurs Télé !!

  47. Bravo, merci de présenter et de défendre la vérité, un combat si difficile 🙁

  48. Cher Docteur,
    Les élections présidentielles coutent un bras.
    Les retro-commissions des ventes d’armes, cibles des « Justiciers & Lanceurs d’Alertes », deviennent impraticables, tandis que la « Justice » n’aura pas toujours la faculté d’éliminer le candidat
    du parti adverse.

    La bénigne Covid 19 détient la clé du problème.

    500 millions de doses de vaccins à 10 centimes d’euro par dose en retro-commissions
    La Démocratie Triomphe !

    Au nom du Pèze et du Fric et du Saint Bénéfice
    Amen le Pognon.

    • Merci docteur pour ce billet.
      Pardonnez moi mais avec tous les événements depuis un an, je vérifie patiemment toutes les sources des articles que je juge digne d’intérêt.
      Quelles sont elles en ce qui concerne la présentation des conclusions sur l’IVM à l’Inserm en avril 2020 ? Le compte rendu de la présentation est-il consultable en ligne ? si oui, pouvez vous fournir le lien ?
      La liste des gens de l’Inserm présents et manifestement coupables d’avoir orientés les efforts de recherches, d’un organisme public payé à 90% par nos impôts, vers des intérêts privés plutôt que l’intérêt du public?
      Une action en justice contre ces gens est elle envisageable?
      Merci

  49. Merci Dr Maudrux pour votre blog et votre attitude inattaquable (cela dit depuis quelques temps on sent poindre un peu plus d’affect et d’ironie, ce qui est très compréhensible et agréable à lire, mais cela ne pourrait-il pas ouvrir à peine votre garde ? C’est juste une question, je pense que vos adversaires sont de tels bourrins avec d’énormes moyens qu’ils peuvent faire beaucoup de saleté de la moindre petite brèche et que cela suffira au moins à détourner l’attention, c’est ainsi aujourd’hui, “le vrai n’est qu’un moment du faux” etc…).
    Bref, la question que je voulais vous soumettre, et à tout le monde ici : dans 1 semaines sortent les conclusions sur la RTU, n’est-ce pas le moment de sortir le maximum d’infos le plus largement possible, un énorme barrouf, de manière à ce que les informations soient déjà clairement dans le débat, à notre initiative, avant l’annonce de la décision de l’ANSM ? Attention : information à propager le plus factuellement/neutrement/critique/scientifique possible pour être irréprochables à la manière du Dr Maudrux. En évitant tout ce qui est affect, politique partisan, etc… Que du pur muscle en fait, Mike Tyson de la médecine (Tyson des 80’s).
    Dans ce sens je trouve admirable la manière de s’exprimer et de se positionner de Mme Lawrie, notamment dans une interview récente à France Soir. Face à elle on ne peut que perdre, ou tricher ouvertement et très grossièrement. Seulement elle est seule, il faut démultiplier son effet. Et les tricheurs tiennent le Spectacle, c’est un art de les mettre en lumière.
    Que pouvons-nous faire ?

  50. Quel Gâchis! Tous les jours on entend ma même rengaine ” il faut des preuves”. 46 études et 21 metanalyses ( c19ivermectine.com) mais apparement ça n’interesse personne. Tous aveugles.
    J en prescrit tout les jours, mes patients me remercient.

  51. Notre chère ministre de la culture a reçu sa dose le 17 mars et se retrouve positive avec symptômes ce weekend… A voir avis, virus avant la piquouze ou anticorps facilitants ?

      • http://www.lemonde.fr › 2021/03/21 › de…

        Résultats Web

        Début de polémique après la contamination de Roselyne …

        il y a 3 heures — La situation est d’autant plus rageante pour Mme Bachelot que celle-ci avait reçu, mercredi 17 mars, une première dose de  …

        • Merci pour celles et ceux qui comme moi, avaient cherché sans trouver 😉
          Et pas mal ”d’éditorialistes” n’avaient pas l’air au courant non plus ! (ou ont menti, puisqu’un débat commençait à monter sur le fait qu’elle aurait du être vacciné)

  52. https://pgibertie.com/…/les-larbins-de-big-pharma…/
    Combien de temps les supporterez vous ? Il existe une molécule abondante, sans danger, qui peut remplacer les vaccins( 89% d’efficacité vérifiée en prophylactique), mettre fin au confinement , elle divise par sept la mortalité des malades : on attend quoi pour l’autoriser ?Les larbins de Big Pharma bloquent son utilisation !
    Le reste du monde (asie, Afrique, Amérique du sud a compris qu’il fallait soigner et vivre avec la Covid).
    Nous c ‘est confinement vaccination reconfinement revaccination et toujours le doliprane et des milliards pour les empoisonneurs…
    INDIGNEZ VOUS!

    • Non. Pas l’Asie !

      En tout cas, Chine, Japon, Corée, plus l’Asie du Sud-est.

      Je le sais, j’y suis.

      Aucun traitement ici, et aucun vaccin non plus (à part des agitations qui feraient passer les délires de Véran pour une organisation suisse !). 😉

      Aucune recherche, ni annonce publique sur les traitements ou le repositionnement de vieilles molécules.

      Des bilans cas et morts à faire mourire de rire Casimir.

      Il y a d’évidentes immunités pré existantes ! Mais tout le monde s’en fout…

      On fait mine de ne pas voir… en gros la moitié de la population mondiale…

      C’est le Grand Silence.

      Et pourtant la covidémence klaxonne.

      Frontières fermés, quarantaine obligatoire, masque un peu partout (facilité par le conformisme asiatique). Des petits “clusters” ici ou là, mais qui ne flambent JAMAIS.

      Alors que le Laos se taise… on le comprend… Pays très pauvre. Vide. Mais la Chine ? Superpuissance ? Et coeur de la pseudo pandémie ?

      Et ça n’étonne personne ?

      Bref, oui tout l’Occident est totalement covidément, nous sommes bien d’accord…

      Mais l’Asie est complice… En tout cas impliquée… et jusqu’au cou.

  53. Mr Gérard Maudrux, le peuple a besoin de vous et de votre expertise.
    Merci de votre engagement. Ce qui se passe depuis des mois est inacceptable. Nous sommes manipulés par un pouvoir dont les buts (lesquels ?) ne sont pas de soigner les gens. Mépris du citoyen, morgue, mensonge, condescendance …voilà la soupe qu’ils nous servent. Surtout ne vous découragez pas. Nous sommes avec vous. Courage, la roue tournera. Merci

  54. Comparez avec la Suède où je vis
    Restaurants, Magasins, centre commerciaux ,bars, magasins , écoles ouvertes .. pas de masques obligatoires depuis un an ..
    On sent toutefois récemment et nettement l influence de l UE qui voudrait bien imposer ses mesures ..

    • Que les suédois tiennent bon, et montrent (comme certains états américains) que les confinements et autres restrictions de circulation ne servent à rien.

    • Oui cela fait désordre ce pays libre. Les media vendus ne s’y sont pas trompés et rivalisent depuis 1 an de malveillance et de hargne à son sujet.

  55. Le Pr Chabrière avait déjà pointé qu’en IDF tous les indicateurs sont en baisse sauf les réa en croissance subite à fin février, ce qui en soi n’est pas cohérent.
    Le Pr Peyromaure a évoqué ouvertement les bruits insistants selon lesquels certains services, furieux que le confinement ne soit pas instauré, gonfleraient les réa avec des patients jeunes qui n’en ont nul besoin, afin de maintenir la peur !
    C’est maintenant Me DI VIZIO qui pose la question après étude des transports SAMU :
    « Les patients en idf sont en hypoxie ++ et se présentent à pied en rea apparemment. En effet la part de transports samu pour suspicion covid est de 33 % contre 40 % les semaines précédentes et la part de passage aux urgences bouge pas. D’où viennent les patients de rea ? »
    Comment faire la preuve que l’on se fiche du monde ?

    • “nous sommes en guerre” mais depuis 2 jours les chiffres ne sont plus disponibles encore un coup des … incompétents ou manipulateurs ?

  56. APERÇU SYNTHÉTIQUE SUR LE TRAITEMENT DE LA COVID-19

    Dans les années 1960-1964, Mr le Pr René SARIC, à l’Hôpital Saint-André de BORDEAUX, avait eu une intuition lumineuse: donner de l’héparine et/ou du thromexane , à trois malades âgés qui étaient en train de mourir des complications d’une grippe, malgré les antibiotiques, les tonicardiaques et les déplétifs circulatoires. En quelques jours ou quelques semaines, ils émergèrent tous les trois d’une mort certaine.
    La physiopathologie des thromboses (triade de Virchow) enseigne que l’inflammation est un des principaux facteurs de l’hypercoagulabilité sanguine. Au décours du Covid-19 le virus à progressé depuis le nez et l’oropharynx, passant par les bronches souches, lobaires, segmentaires et arrivant aux extrêmes bronchioles, il pénètre enfin dans les alvéoles pulmonaires, tapissées d’un réseau serré de capillaires, terminus de l’artère pulmonaire venant du cœur droit. C’est là qu’avait lieu l’ absorption de l’oxygène par les globules rouges et le rejet du CO2 par l’air expiré, quand tout était normal.
    Mais maintenant, le virus attaque les endothéliums vasculaires fragiles des artérioles, capillaires et veinules du poumon, – au tout début de la phase clinique. Au niveau d’une blessure de cet endothélium viennent aussitôt s’agglutiner les plaquettes; une protéine : la fibrine se dépose en réseau reliant tout ces éléments pour former un caillot plus ou moins imperméable, adhérent à la paroi vasculaire et obstruant en partie ou complètement la circulation. L’inflammation virale est selon cette hypothèse, génératrice de phénomènes thrombotiques in situ -, précoces, disséminés et extensifs visibles très précocement sur les scanners.
    Le poumon est aussi un organe dans lequel la circulation du sang venant du cœur droit, – est par unité de temps , égale volume pour volume -, à la circulation systémique assurée par le cœur gauche. Donc, la moindre obstruction, même partielle de ce flux circulatoire pulmonaire sera la cause de perturbations majeures de la circulation systémique dont dépend le métabolisme de tous les organes du corps.
    Voici quelques exemples des troubles viscéraux occasionnés par un poumon obstrué : 1) – L’hypoxie (baisse de la pression partielle de l’oxygène), générant une pénurie métabolique viscérale généralisée. Aggravant la coagulation. 2) – L’hypercapnie engendre une polypnée ; par excitation des centres respiratoires du tronc cérébral, et est perçue par le patient comme un étouffement, dont témoigne le regard angoissé et tragique des malades tant qu’ils sont conscients. 3) – Surmenage du cœur droit, qui pâtit de l’hypoxie et qui lutte difficilement contre les obstructions du champ circulatoire pulmonaire: d’où tachycardie précoce (pouls > 110- 130/ min. sans rapport avec la température), troubles électro cardiographiques. 4) -Hypotension d’où: perturbations de la fonction rénale : anurie, etc. 5) – Souffrance du foie obligé de métaboliser du Doliprane, contre l’hyperthermie témoin de la défense immunitaire contre le virus. Ce foie très surmené va bientôt métaboliser quelques molécules d’un protocole à l’essai, qui possède un potentiel toxique. Comment ne voulez-vous pas aboutir, ainsi, à une défaillance poly-viscérale terminale?
    Or, ce tableau pathologique n’est plus une hypothèse. Des autopsies pratiquées d’abord en Allemagne et en Italie ainsi qu’en France aux CHU de Besançon, Strasbourg, Lille, Paris et d’autres, dès le début de la crise, ont authentifié la réalité de ces caillots sanguins qui envahissent le poumon, et qui donnent des opacités que le scanner avait détectées très précocement, sous la forme d’images en verre dépoli. L’aspect de ces images est moins sectorisées que celui des embolies des branches de l’artère pulmonaire provenant d’une phlébothrombose des membres inférieurs. Certains auteurs ont décrit en plus, au niveau du poumon, une genèse de néo-vaisseaux par bourgeonnement (sprouting, en anglais), ou par intussusception ». Plusieurs auteurs décrivaient aussi d’autres atteintes polymorphes comportant la formation de thromboses in situ dans plusieurs organes atteints peu après les poumons, et même dans les appareils de dialyse (endothélite généralisée).
    En Mars 2020, deux des réanimateurs de CHU m’ont affirmé que pour les patients atteints de Covid-19, susceptibles de subir un alitement prolongé, une anti coagulation de principe est pratiquée à leur entrée. On surveille ensuite régulièrement la coagulation de leur sang, en mesurant le taux de protéines appelées D dimères. Leurs valeurs sont : Cut/off ( taux moyen) 3000 UI ; – au dessous c’est préventif, – au dessus c’est curatif. Comme ces D dimères proviennent de la décomposition de la fibrine, la question est de savoir si cette fibrine qui se désorganise est celle d’une éventuelle thrombose des membres inférieurs, ou bien celle des caillots formés – in situ – dans le poumon dès le début de la maladie. Dans le premier cas, on peut augmenter les doses d’anticoagulant salvateur. Dans l’autre hypothèse, le patient aura la malchance d’illustrer le tableau pathologique décrit plus haut, les thromboses ayant eu le temps d’accomplir tous leurs méfaits pathologiques, avant de se décomposer. Cette éventualité est fort probable, car les malades sont hospitalisés à un stade déjà avancé de l’infection. Et le fait de commencer le traitement par une coagulation dite : à titre préventif, indique clairement que l’idée d’une coagulation précoce – in situ dans les poumons était ignorée, par les médecins de tous grades. D’ailleurs, des praticiens PH renommés de notre génération, disaient sans ambages qu’ils ne croyaient pas à l’idée d’une coagulation pulmonaire in situ. Nous voyons donc que l’utilité des anticoagulants prescrits en première intention, n’était pas du tout conceptualisée au printemps dernier pour empêcher l’entrée des patients aggravés, en réanimation, dans le cas contraire, il eut été utile d’en avertir les médecins traitants, en première ligne sur le terrain.

    Conclusion : Au début, les malades présentaient des symptômes, dont on les soulageait en prescrivant du Doliprane. Les hôpitaux recevaient donc les malades après un temps d’évolution trop long. A ce moment-là, le dogme de l’embolie des artères pulmonaires qui prévalait au printemps dernier, à pu être la cause de retards d’un traitement anticoagulant précoce et efficace, parce que le seul traitement proposé ne pouvait pas juguler l’inflammation dès le début de l’infection.
    Aujourd’hui les étapes d’un traitement efficace de la Covid-19 se précisent malgré tout, pour éviter que se répète si possible, le processus d’une défaillance poly-viscérale inéluctable. Le traitement précoce doit faire baisser la charge virale massivement pour arrêter l’évolution inflammatoire fatale. C’est ce que font certains antibiotiques ou certains antiparasitaires, dont on a beaucoup parlé parce qu’ils se sont avérés efficaces, mais dont l’usage a été interdit. Si ce traitement précoce contre l’inflammation est insuffisant ou surtout n’est pas réalisé, le traitement anticoagulant seul ou associé est encore salvateur. Plus tard, en réanimation, la dexaméthasone peut encore être, un dernier recours très utile, en attendant un vaccin efficace.
    Qu’en est-il encore aujourd’hui ?

    • Je n’ai pas le niveau nécessaire en médecine pour juger de votre analyse mais elle semble cohérente avec ce qu’on a pu lire ailleurs au niveau des caillots engendrés par le virus.

      Du coup pensez vous que l’usage d’un anticoagulant est à prescrire par le généraliste des la phase précoce / ambulatoire ? Le protocole FLCCC IMASK+ utilise notamment l’aspirine a 325mg/ jour en phase ambulatoire, qu’en pensez vous ?

  57. Que pensez-vous de cette information ?
    Un vaccin jamais approuvé contre Sars fonctionne également pour Covid: “Il aurait pu arrêter la pandémie”
    Gambotto (Université de Pittsburgh): “La première étude date de 2003, en 2020 nous aurions pu lancer le PittCoVacc, un patch avec des micro-aiguilles capables d’arrêter la course aux virus”. Mais l’administration Trump a épuisé ses centres de recherche pour inonder les sociétés pharmaceutiques de milliards. Et les industries ont commencé leurs recherches à partir de zéro.
    Un vaccino mai approvato contro la Sars funziona anche per il Covid: «Poteva fermare la pandemia»
    Gambotto (Università di Pittsburgh): «Il primo studio è del 2003, nel 2020 avremmo potuto lanciare il PittCoVacc, un cerotto con micro-aghi in grado di arrestare la corsa del virus». Ma l’amministrazione Trump ha lasciato a secco i centri di ricerca per inondare di miliardi le case farmaceutiche. E le industrie hanno ricominciato la ricerca da zero
    https://espresso.repubblica.it/attualita/2021/03/19/news/un_vaccino_mai_approvato_contro_la_sars_funziona_anche_per_il_covid_poteva_fermare_la_pandemia_-292913599/

    • CE blog devient de mieux en mieux, faut presque prendre des notes comme en cours…
      lors d’une migration parfois on perd en profondeur et perspectiveive, mais ici c’est le contraire.

      Very good move Dr. Maudrux !

    • Excellent article.
      J’ai souvenir effectivement que le vaccin SARS COV 1 avait été abandonné en cours de route, faute si l’on peut dire de combattants.
      Quel était le stade exact de développement et à quel stade faudrait-il le reprendre aujourd’hui ? Les critères sont-ils les mêmes ?

    • Qu’on enterre cette info au plus vite. Nous sommes et devons rester la vache à lait des labos. Amnésique de préférence.

  58. merci pour votre travail.
    MAIS:je suis horrifiée par cette phrase ,je cite
    :”Pour info,le vaccin n’est pas un traitement de la maladie,c’est du préventif,pas du curatif,et on aurait du s’occuper des deux”
    Je dirais:ce n’est ni l’un,ni l’autre et que cette phrase ouvre une ambiguité.
    Je suis entièrement Dr A Henrion-Caude,quand elle dit que:
    ce n’est , ni un vaccin,ni une thérapie génétique,c’est une injection sur gens sains destiné à reprogrammer les individus(rapport à la 5G)…La citation,que je n’ai pas en tète,précise le matériau inoculé,Et d’autres sites informent également sur les composantes…..Et qu’on ne me parle pas de complotisme,c’est déjà ringard!
    Voir des gens se laisser injecter (et en redemander!!) des substances en parfaite ignorance(comment peut-on admettre un black-out là-dessus?) de leur contenus avec,annoncé,AUCUN RECOURS si effets secondaires,(bien “occultés”..) laisse rèveur….

    • Votre intervention est très intéressante.
      La question fut posée à Didier Raoult : le « vaccin » arn type Pfizer ou Moderna est-il un vaccin ? 
      La réponse (sans doute intelligemment pesée nous sommes d’accord) fut : dès l’instant où le produit injecté est destiné à produire une réaction immunitaire, il s’agit d’un vaccin.
      Et si le Pr Raoult avait raison au moins sous l’angle terminologique ?
      (Indépendamment du produit lui-même et de ses inconvénients nous sommes d’accord)
      Qu’en pensez vous Dr Maudrux ?

      • Sauf que le Pfizer injecte un arnM viral transporté par des nanoparticules qui de ce fait pénètre dans n’importe quelle cellule et commande à celle ci de fabriquer une protéine . Celle-ci est sensée provoquer une réaction immunitaire contre elle tout en continuant à être fabriquée par la cellule alors que le virus, lui a modifié sa protéine de surface depuis belle lurette…Par conséquent, on peut s’attendre à une émergence de maladies auto-immunes. C’est quand même une sacrée pirouette d’appeler ça un vaccin, et la réponse du Pr Raoult est d’une prudence de sioux. On ne peut pas le lui reprocher.
        J’oublie de dire que cette protéine ressemble à la syncitine, protéine nécessaire à la formation du placenta ce qui est peut-être une explication aux avortements des femmes enceintes « vaccinées » et qui toujours peut-être, pourrait les rendre stériles.

      • “dès l’instant où le produit injecté est destiné à produire une réaction immunitaire, il s’agit d’un vaccin.”

        Injecter du chlore… c’est un vaccin.

        • Personnellement je ne suis jamais rentré dans ce débat d’appellation, ou chacun a des arguments recevables, dans la mesure où la démarche et le but sont les mêmes peu importe le produit. Curatif, ou préventif, ce sont les deux traitements. Après on et ce qu’on veut dedans.

          • Oui ces histoires de terminologies sont un peu grotesque.

            Si on veut des VRAIS problèmes de mots, alors nous devrions concentrer notre feu sur :

            -“lits de réanimation”
            -“taux d’occupation lit réanimation”
            -“taux d’incidence”
            -“infecté par le Covid avec test PCR positif mais asymptomatique”
            -“mort du covid”

            … Là c’est signifiant ! Et autrement plus important…

  59. Il est un point de la logique descriptive des enfermistes qu’il faudrait parvenir à casser.
    A l’instar du sournois Bruno LINA (celui là même qui refuse de transmettre à l’IHU les séquences des génomes faites à LYON / merci pour la défense de la santé publique venant d’un membre du conseil scientifique…) qui déclarait hier soir sa flamme pour le confinement numéro 3, la prétendue démonstration des partisans du confinement commence toujours par :
    « en confinant on réduit les sorties, donc les interactions sociales donc les risques de contamination … »
    Or une fois cette phrase lâchée sur un ton patelin ne souffrant pas la critique, l’essentiel est fait : il suffit de poursuivre en faisant du présupposé la solution : le confinement.
    Rien n’est plus faux évidemment : en réduisant les sorties, on ne réduit pas les interactions sociales. Au contraire, on les déplace vers trois lieux majeurs des contaminations : famille, travail et transport. Et donc on les amplifie.
    Pour lutter contres ces raisonnements à la graisse de cheval de bois, il faut donc interrompre l’interlocuteur (son Maire ou son député par exemple) avant la fin de sa première phrase toute faite !

    • Ou comment punir tout le monde sans protéger personne en particulier. De l’enfumage, surtout verbal d’ailleurs. Mais il faut que les gens confusément se sentent coupables. C’est un levier de manipulation et un exercice de soumission.

    • Ou comment punir tout le monde sans protéger personne en particulier. Instrument de culpabilisation et exercice de soumission…

  60. Il y a beaucoup de gens ici, là ou ailleurs qui se plaignent de ne pouvoir trouver un médecin qui soigne. Je les renvoie vers la liste des signataires de “laissez les médecins prescrire”. Si je pars du principe qu’il y a ici un certain nombre de médecins, et que ceux-ci à priori ont tendance à prescrire, pour contourner la loi anti pub, vous pourriez mettre Dr, suivi d’un numéro de département, et votre nom au lieu d’un pseudo. Avec cela, on cherche et on peut savoir si vous êtes trop loin ou pas. Sans compter qu’au pire, pour un diagnostic posé suivi d’un refus de médication, l’envoi d’une ordonnance, c’est faisable, vivent les téléconsultations. Il y a des gens qui refusent obstinément d’avoir un cheval : s’automédiquer, c’est pô bien. Ça les aiderait.

    • Je ne sais pas, vu qu’on ne fait pas d’études. La demi-vie sanguine est d’un jour et demi, mais la demi vie dans les cellules notamment pulmonaires et graisse est beaucoup plus longue, jusqu’à 3 semaines. De même on retrouve les métabolites dans les graisses après 3 semaines. Je dirais donc 3 semaines, sans garantie.

      • Merci pour cette reponse. De tout coeur avec toi. Apres sos retraite. Sos sante. Amities

  61. Juste pour faire un peu rire (!!!!)
    On a un virus “intelligent, voire diabolique” contre lequel “nous sommes en guerre”.
    Et Benjamin Davido, lui, estime que “Le virus gagne du terrain, il faut lui mettre un coup sur la tête.”, ce coup étant le vaccin.
    Donc, je résume, intelligent, diabolique, belliqueux, et voilà t-y pas maintenant qu’il vient d’acquérir une tête !
    En fait ce serait drôle si ça n’était pas si triste.

    • Depuis un an le Dr Benjamin Davido n’existe qu’en annonçant des catastrophes et en réclamant de tout fermer.
      Aucune crédibilité pour ce monsieur sont en revanche très manifestement les dents raient le parquet

      • B DAVIDO de Garches la ou le PRof Perronne etait chef de Service avant de se faire retirer sa delegation !! DAVIDO etait il dans le complot?

  62. Merci pour toutes ces précisions, et tous les articles écrits et plein de bon sens et vérité.
    Medecin généraliste , j’ai tjrs traité les Sd grippaux depuis 40 ans avec les AB , ayant constaté que mes patients âgés mourraient d’infection bactérienne.
    Elu local ( maire et pst de comcom ) je m’efforce de travailler avec l’ARS , la ss pref et la prefecture , pour avoir un brin de liberté de proximité et territoriale , rien non plus .
    Quelque peu dépité , je poursuis le combat ( s’en est un+++ ), que nous ne gagnerons pas , mais au mois nous aurons combattu, et je vous remercie de vos écrits qui me permettent de poursuivre .
    Avec vos lecteurs , nous formons une communauté, à vous tous de voir si nous pouvons aller plus loin ensemble .
    Merci .
    Dr Jacques Chabal
    maire de Le Cheylard
    Pst de Val’Eyrieux

    • oui, et cette communauté n existe que parce que certain s ‘expriment publiquement et que d autre se reconnaissent dans une pensée libre et saine.
      – nous avons tout intérêt à multiplier les initiatives pour communiquer et fédérer les bonnes volontés – car en face, c est l éteignoir et les mensonges déconcertants.

    • Bravo Docteur et Maire !! BRavo de vous battre! et de ne pas vous cacher!! Nous sommes derrière vous , n’hesitez pas si vous avez des ennuis…nous serons nombreux a vous defendre!
      Nous profane de la medecine avons une comprehension aigu des enjeux!! et des forces sinistres a l’oeuvre!

      Et nous gagnerons peut etre! il faudra juger les diaboliques fanatiques de la “sante publique” !!

      Et pour aller plus loin il faut penser aux prochaines elections!
      Gerard Bondeau
      Lyon 69 / Autun 71

  63. Bonjour Cher Confrère
    Médecin retraité(e) je suis votre blog depuis très longtemps ayant toujours apprécié votre gestion de notre caisse de retraite et plus récemment tout votre immense travail sur la ‘crise covid’ .Longue et fr!uctueuse vie à votre nouveau blog !Je partage votre point de vue :le soin avant tout de nos patients:nous avons des molécules!!!!puis pourquoi pas les vaccins quand ceux -ci auront fait la preuve de leur efficacité et de leur inocuité.Quand verrons nous la commercialisation en France de vaccins à virus inactivé :chinois ,futur VAL2001????????Merci encore pour la richesse et le dynamisme de votre blog.

  64. En effet, et ce sont évidemment ces mêmes “bienfaiteurs” qui martèlent en tête de façon incessante que ces traitements n’existent pas, mais que les vaccins que l’on considère comme étant les “remèdes miracles” nous permettront de nous en sortir alors que conclusions de leurs études sont résumées à xx%

    A force de proférer des faussetés, on fini par y croire…

  65. Encore une fois merci cher confrère pour ce billet magistral.
    Que peut-on attendre de tous ces grands spécialistes de la conception de la mise au point d’études de faisabilité d’élaboration de protocoles de recherche coordonnée internationale dont le recrutement nécessite d’avoir biffé les mentions inutiles du formulaire pour l’obtention du questionnaire comme aurait chanté Frederik May ?
    Comment faire entre des hospitaliers qui semblent enfermés dans un entre-soi de pseudo vérité scientifique digne d’une religion, des médecins libéraux qui pensent que puisque les hospitaliers nient les traitements c’est que ceux-ci relèvent du charlatanisme pur et simple et qu’il ne faut donc en aucun cas les utiliser, ceux dont la spécialité ne se prête pas à la prescription, ceux qui ont peur des poursuites et ceux qui sont convaincus mais sont à la retraite avec donc une possibilité de prescription réduite à leur entourage proche? Que reste-t-il ? Je serais d’ailleurs curieuse de connaître l’âge moyen des médecins qui suivent votre blog.
    Antonin47 a appelé maintes fois à un sursaut des médecins pour sortir de cette impasse. Je suis d’accord avec lui. La prescription est possible, les molécules sûres, mais comment amener les anti traitements par principe à lire les études, à lutter contre le lavage de cerveau généralisé, à écouter ceux qui n’ont pas oublié que le patient est normalement au coeur des préoccupations du médecin et qui, envers et contre tout et tous traitent leurs patients ?
    J’ai grand espoir que votre approche intelligente et intègre y parvienne. Mais que de temps perdu !

    • Très manifestement les médecins qui soignent n’ont pas à ce jour décidé de sortir du bois.
      Pour les stimuler :
      – si la population comprenait que le “vaccin” qu’il faut refaire tous les 6 mois soit 4 injections par an ne peut pas être une solution en soi,
      – si les médecins comprenaient que pour “tenir” avec ce “vaccin il faudrait au moins chaque année 200 à 250 millions de doses, ce qui est im-po-ssible,
      Alors l’idée ferait son chemin que seuls les traitements précoces sont la solution majeure
      La prise de conscience que le vaccin n’est pas la solution est peut-être le chemin.
      Difficile

  66. Je vous raconte mes aventures d’hier en essayant d’être concis : en bref je me suis fait refuser mon dernier manuscrit par mon éditeur.
    Dès mon arrivée ce fut un festival.
    D’abord cette histoire de virus, ça ne lui a pas plu du tout : Vous vous prenez pour Stephen King ?
    Ensuite l’idée que le virus était peu grave mais qu’on ne le soignerait pas, quoique assez originale, il l’a jugée complètement idiote : vous plaisantez ? Un bouquin qui décrit des toubibs refusant de soigner ? Vous voulez qu’on ait l’ordre des médecins sur le dos ?
    Evidemment tout le reste y est passé :
    Détruire l’économie d’un pays en arrêtant tout, juste comme ça ? Vous n’êtes pas bien ?
    Et pendant ce temps financer le pays par la planche à billets ? Ça ne va pas fort chez vous en ce moment !
    Laisser les gens étouffer chez eux ? Les prendre à l’hôpital pratiquement à la dernière extrémité ? Tester des médocs inconnus et refuser ceux qui sont éprouvés ?
    Si c’est un de vos copains toubibs qui vous a glissé ce genre de trucs, changez de médecin ou de copain mon vieux !
    Le pire, ce furent les personnages.
    Vous avez un problème mon petit vieux : un Président qui décide tout, tout seul, un premier ministre qui exécute sans comprendre, un ministre de la santé qui se contredit tous les huit jours ? Un ministre de la culture qui n’a jamais rien à dire ? Une porte-parole complètement aux fraises ? Vous êtes allé chercher ça où ?
    Il a quand même ri deux minutes mais ça n’a rien arrangé : vous fermez tous les restaurants et aussi les terrasses ? Je mange où moi demain ? Dans le métro ? C’est vrai que vous les laissez ouverts ! Sacré farceur !
    Bon allez, rentrez chez vous et ne comptez pas sur moi pour publier de pareilles âneries !
    Je suis donc rentré.
    Honnêtement j’osais à peine en parler. C’est vrai que j’avais pas mal déconné …

    • Merci Antonin47, c’est amusant presque drôle… pardon tragiique…

      Mais d’un autre côté, votre editeur, c’est un peu comme un médecin qui refuse de prescrire… changez-en.

      Mais sérieusement, passez hors circuit, direct en ligne avec une gimmik pour faire le buzz, par ex. ouvrage de fiction réelle dans notre fiction/réalité d’auhourd’hui, enfin quelque chose de mieux phrasé, plus accrocheur, mais vous aurez saisi l’idée.

      Et ensuite sollicitez des dons… regardez l’engouement pour ce blog. Bon, vous n’êtes pas médecin (ou si?) et sûrement en deçà du talent du Dr. Maudrux, mais cela me paraity parfaitement faisable.

      Regardez ici, il y a une énorme demande pour la vérité qui existe aussi ailleurs, mais cette vérité étant tellement énorme, un peu de fiction pour la rendre un peu plus digeste pourrait se révéler être une très bonne recette de succés; que nous vous souhaitons tous.

      • Merci cher Lyonnel de votre indulgence
        Je promets de vous dédicacer l’un des tous premiers exemplaires de l’édition originale numérotés 1 à 250 tirés en Heidelberg sur papier Véran couché croisé rétamé repassé pur chiffon sans filigrane
        Bien à vous

        • je vous vois venir, un exemplaire vecteur ou contaminé, je sais que le 1er avril approche…

    • Amazon édite, imprimé, vend les ouvrages en prenant un pourcentage sur les ventes.
      Bonne chance

  67. Sur la BBC hier, un ministre a dit qu’il serait “extrêmement improbable” que les Britanniques puissent partir en vacances à l’étranger cet été car, même vaccinés, ils pourraient revenir avec un nouveau variant étranger!!!🤪 Et le PDG de Qantas qui annonce que le vaccin sera obligatoire pour prendre un vol Qantas avec 90% des passagers en faveur de cette mesure. Rappel: Australie: population de plus de 25 millions, 909 “morts Covid” (contre 1255 morts de la grippe en 2017 par exemple. Mort de la grippe 2020? Zéro!!).

  68. Parfaitement d’accord avec vous mon cher confrère.
    Les intérêts des grands groupes financiers priment sur tout le reste et même l’ordre des médecins est aux ordres, tel qu’on le constate avec le professeur Raoult en particulier.

  69. Je voudrais savoir si, en France et en Europe, l’octroi de l’AMM pour un vaccin est conditionné par l’absence prouvée de tout traitement ? c’est ce que je crois comprendre dans certaines interventions et cela expliquerait bien des choses!

  70. Quelqu’un a t-il les liens sur les données des effets secondaires et des mortalités des vaccins? En Europe et au USA? Je n,’arrive plus à mettre la main dessus. Le lien et la façon de naviguer pour obtenir les données. Merci

      • Bonsoir,
        Je n’arrive pas à accéder à Vigiaccess, pourriez vous nous donner le lien exact.
        Merci

          • VigiAccess réagit au nom des vaccins :
            COVID-19 VaccineAstraZeneca pour AstraZeneca
            COMIRNATY pour Pfizer-BioNTech
            CoronaVac pour Sinovac
            Janssen COVID-19 Vaccine pour Johnson & Johnson
            COVID-19 Vaccine Moderna pour Moderna
            Sputnik V pour Gamaleya
            —-
            Pas encore de résultats (essais cliniques en cours) pour les laboratoires Cure Vac AG et Sinopharm
            —-

      • J’ai lu que le VAERS aux États Unis, estime que les effets secondaires signalés ne représentent que 1% de l’ensemble.
        On peut supposer qu’avec l’épidémie des coïncidences, on a aussi un problème de sous-évaluation d’autant que la déclaration ne semble pas facile à faire et encore moins pour le vaccinateur qui doit soudainement se rappeler qu’il est responsable civilement ( l’état le laissera tomber) et pénalement…

  71. 😂😂😂…🤮🤮🤮 et dire que vous avez eu des responsabilités autrefois.

      • c’est un troll à qui jamais personne n’a voulu confier de responsabilité 🙂 🙂 🙂

        P.S. Je crois que le renvoi des ”alertes” a réveillé certains esprits !!

    • Merci cher confrère, vous nous faites du bien, beaucoup.
      Récemment, en allant chercher de l’ivermectine à la pharmacie, la pharmacienne m’a supplié de l’attendre quelques instants pour faire une photocopie. C’était la liste et la posologie des médicaments qu’elle était heureuse de me transmettre ( HCG, macrolides, ivermectine) et qu’elle ne pouvait pas donner à un client lambda. Qu’elle pitié cette situation !!

  72. “Sur les 10 traités (moyenne d’âge 83,5 ans, 3 comorbidités en moyenne), un décèdera (traité 15 jours après son PCR positif, soit un peu tard). Sur les 15 non traités (moyenne d’âge 81,8 ans, 3 comorbidités également), il y aura 5 décès.”
    Comment des médecins peuvent-ils cautionner cette façon de faire en période d’épidémie? S’il y avait eu 15 morts avec le placébo ?
    Ils ont obéi aux ordres ! A Nuremberg des médecins ont été condamner à mort pour avoir obéi “aux ordres”.
    J’en suis à mon troisième médecin (dont un pneumo hospitalier)qui me conseille le doliprane et du repos en cas de covid…Avec un fort l’emphysème et un cancer du poumon, n’est ce pas léger comme médication ?

    • Il faut s’autoprescrire sans hésitation tout ce qui est en vente libre et qui peut vous sauver la vie.
      Pas idéal ? Peut-être, mais à la guerre comme à la guerre.

      • Attention quand même, il me semble qu’en Espagne (probablement pas en vente libre ceci étant) ils ont un traitement avec des résultats style Iver, mais avec des effets secondaires ”costauds” parfois.

        Donc perso, sauf pour Ivermectine (vu le peu d’effets secondaires) je ferai quand même pas d’automedic (combler les carences avec des vitamines ou minéraux, pas plus)

    • Je prends quotidiennement des gouttes de Zima D (Cholécalciférol) en vente libre à 2.35€ le flacon
      Le Cholécalciférol (vitamine D3) est-il très différent du Calcitriol (donné sur prescription) ???

      • N’oubliez pas les sardines même en boîte et surtout le foie de morue. Perso je préfère les toasts à la sardine avec du thym (qui est un antibiotique naturel) et des toasts de foie de morue..vit D3 naturelle. Le calcitriol est un métabolite de la D3, la partie active en quelque sorte.
        Je complète avec des huîtres très riches en zinc…
        Elle est pas belle la vie? Bon, je sais que certains n’aiment pas …

  73. Je voudrais imprimer votre dernier article pour afficher en salle d’attente mais je ne vois pas comment faire…
    Y a t il un endroit où je peux le télécharger en pdf
    Je pourrais ainsi l envoyer à tous mes patients “réceptifs ” c’est à dire non intoxiqués par la télé…

    • @LE BLAINVAUX

      Sous Firefox ou Opera clic souris droite vous sélectionnez le texte qui vous intéresse et passez par la commande Imprimer la sélection (sous Firefox ou Imprimer sous Opera), qui s’affiche dans le menu dynamique.
      Je n’utilise pas Internet explorer et ses variantes mais la commande devrait exister et être similaire.

  74. Bonjour Docteur, je vous supplie de me lire jusqu’au dernier mot.
    Je suis Chirurgien Dentiste Implantologiste installé à Lanzarote / Canaries.
    Je suis à 100% d’accord avec vos propos sur la façon de vaincre la pandémie.
    Je rajouterais cependant la possibilité de traiter les patients, même entrés en Soins Intensifs, par Hemoozonothérapie (https://www.diariodeibiza.es/pitiuses-balears/2020/04/08/policlinica-trata-casos-coronavirus-ozonoterapia-29552056.html). C’est un texte en Espagnol, désolé.

    Je serais d’accord avec vous à 200% si on y rajoutait en prévention l’oblligation par tous les acteurs de la santé de renforcer l’immunité naturelle des personnes quelque soit leur âge et leur état.

    Et enfin je serais d’accord à 300% avec vous si on y rajoutait l’obligation de CASSER LA CHAÎNE DE CONTAMINATION dans TOUS les lieux clos possibles, qu’ils soient publics ou privés, jusqu’aux domiciles particuliers. Les appareils pour cela existent, qui fonctionnent à l’OZONE, aux ULTRAVIOLETS, aux IONS NÉGATIFS.
    Mon cabinet de soins est équipé de ce type d’appareil (www.ozobox.it) depuis la mi-Mars 2020.
    Nous avons dépassé les 3.500 visites de patients, dont certains, nous le savons, étaient atteints du Covid, et à ce jour, ni mon personnel ni moi n’avons été touchés. Est-ce de la chance ?
    Je précise que nous travaillons à 20 cm de la source virale, avec qui plus est des aérosols, et que nos protocoles de protection sont identiques à ceux que nous utilisions auparavant.
    Le Dr. Hamon a par ailleurs fait une grosse colère sur LCI au sujet de ces appareils à Ozone (https://www.facebook.com/alain.levy.509/videos/3888097837894963) ÉDIFIANT !
    Je serais infiniment heureux de recevoir un retour de votre part, votre voix porterait, pas la mienne qui n’a aucun réseau.
    Si le contenu de mon compte Facebook pouvait vous interésser, j’en serais honoré.
    (https://www.facebook.com/alain.levy.509)
    Merci à vous de nous aider à sortir de ce cauchemar insensé.
    Alain LEVY.

    • Ozone et UV ont des propriété antiseptiques connues. J’avais vu la vidéo où l’on parle de ces appareils, mais elle ne dit pas ce qu’il y a dedans. Dans les pays asiatiques, on a vu traiter massivement les lieux publics, les rues des villes.

      • Le procédé de décontamination UV à led (celui du groupe Vicentz) est utilisé par les Marins Pompiers de Marseille. Ils ont décontaminé des EHPADs l’été dernier notamment.
        Les pays asiatiques utilisent ce type de matériel ou d’autres procédés de décontamination.
        Mais en France nous avons décidé que ce qui fonctionnait c’était la responsabilité collective individuelle. Une approche religieuse qui colle assez avec celle d’un pays en guerre qui veut imposer à son peuple des mesures de guerre.

        • Pire, en France on aime avant tout ce qui ne marche pas, on adore les trucs perdus d’avance, on se damne pour des solutions impossibles, on prend un plaisir démentiel à foutre en l’air tout ce que nous avons de bien et par dessus tout notre bonheur suprême est d’être incompris …
          Tout ceci hors covid bien entendu
          C’est dire à quel point l’occasion était belle de valoriser tout ce potentiel de réussite …

        • Mais en France nous avons décidé que ce qui fonctionnait c’était la responsabilité collective individuelle.

          Joli, bel oxymore.

        • Bonjour, depuis mars 2020 nous mettons en route chaque nuit et dans chaque bureau des lampes UVC très efficaces et utilisées en Chine pour désinfecter les transports en commun entre autre.
          Nous aérons bien chaque matin car l’ozone est irritante, même si aussi propriétés antiseptiques.

          Nous consultons fenêtres ouvertes plus toutes les autres mesures (gel hydroalcoolique ++++).

      • Merci Confrère de me répondre.
        Personnellement j’utilise l’OZOBOX (www.ozobox.it) qui a une grande varieté de programmes. Dans ma consultation, j’utilise 3 de ces programmes.
        1- La décontamination Ozone + UV + Ions Négatifs : durée 1h30, sans présence humaine / 25m2.
        2- Programme de production permettant la présence humaine dans le local, à l’ozone mais sans UV.
        3- Eau hyperozonisée avec laquelle le patient se fait un gargarisme / bain de bouche pendant 90s.

        Seul un gaz est à même de décontaminer totalement un volume et son contenu, et donc de casser la chaîne de contaminations.
        Imaginez que nous multipliions ces lieux clos briseurs de contamination. Plus il y en aura et plus on réduira les clusters.
        Je crois sincèrement que dans ces appareils réside la solution à cette épidémie et à celles à venir. Je n’oublie pas tous les traitements précoces et le boost d’immunité naturelle des individus. Bien sûr.
        Merci de me lire, et si vous en êtes convaincu, d’utiliser votre porte-voix certainement plus efficace que le mien.
        Cordialement.

        • Comment puis-je vous répondre ? Je ne sais pas si l’ozone détruit le virus in vitro, à 4m de l’appareil ? Envoyez moi une étude scientifique (pas besoin qu’elle soit randomisée… mais pas une publicité pour un appareil) montrant la propriété virucide de l’ozone, et si possible sur les corona, et encore mieux le Sars-cov-2 et je pourrai vous dire ce que j’en pense. Par ailleurs, je pense que vous avez plus de chance d’être contaminé à l’extérieur que dans votre salon. Je ne sais pas ce qu’ils pulvérisent dans les rues dans les pays asiatiques.

          • Cher docteur,
            voici le résumé traduit de l’Anglais d’une étude sur l¡Ozone vs le Covid19. Je tâcherai en vous en trouver d’autres si vous le désirez, dites-moi.
            Le lien original est :
            https://link.springer.com/article/10.1007/s10311-020-01160-0

            Merci à vous .

            Abstract :
            La pandémie COVID-19 a gravement affecté la santé publique dans le monde. Les preuves de la transmission du SRAS-CoV-2 par les aérosols et les surfaces ont mis en évidence le besoin de méthodes efficaces de désinfection intérieure. Par exemple, l’utilisation de l’ozone gazeux comme désinfectant sûr et puissant contre le virus SRAS-CoV-2 est particulièrement intéressante. Ici, nous avons testé l’utilisation de pseudovirus comme modèle pour évaluer la désinfection à l’ozone du coronavirus à des concentrations d’ozone de 30, 100 et 1000 ppmv. Les résultats montrent que le taux de désinfection à l’ozone des pseudovirus était similaire à celui du coronavirus 229E (HuCoV-229E) à des temps de contact courts, inférieurs à 30 min. L’infection virale a diminué de 95% après une exposition à l’ozone pendant 20 min à 1000 ppmv, 30 min à 100 ppmv et environ 40 min à 30 ppmv. Ces résultats signifient que l’ozone est un désinfectant puissant contre le pseudovirus enveloppé, même à une faible exposition à l’ozone. Nous avons également montré que la désinfection virale se produit sur diverses surfaces contaminées, avec une association positive entre la désinfection et l’hydrophilie de la surface. Les surfaces infectées en alliage d’aluminium, par exemple, étaient mieux désinfectées à l’ozone que les surfaces en laiton, en cuivre et en nickel. Enfin, nous démontrons l’avantage de l’ozone par rapport aux désinfectants liquides en montrant une désinfection virale similaire sur les surfaces supérieure, latérale, inférieure et intérieure. Dans l’ensemble, notre étude démontre l’utilisation potentielle de la désinfection à l’ozone pour lutter contre l’épidémie de COVID-19.

          • Il est tout a fait possible que cela détruise les virus, tout comme le gel pour les mains, les produits pour nettoyer les surfaces, les UV (toutes les chambres de l’hôpital de Wuhan construit en 10 jours avaient chacune un appareil à UV)

          • Cher confrère, si vous me permettez cette remarque, seul un gaz est à même de décontaminer la totalité d’un volume et tous ses composants, ce que les UV’s, le gel, les sprays ne peuvent pas faire seuls. Le gaz est indispensable, les autres moyens sont insufisants sans lui.

            Ci-après, un lien d’études de Janvier 2021, sur la désinfection vs le Sars-cov-2, qui n’a de doutes que sur les dosages à employer.
            https://www.zotero.org/groups/46074/isco3_ozone/collections/T9BTMA2Z/items/8UT6DXIJ/collection

            Un autre lien, de Décembre 2020, publié dans International Ozone Asociation.
            https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/01919512.2020.1863770

            Résumé traduit :
            Le SRAS-CoV-2 a entraîné une pandémie mondiale entraînant l’infection de plusieurs millions de personnes et la mort de plus d’un million de personnes. La facilité de propagation du SRAS-CoV-2 et la nature infectieuse du virus chez l’homme ont entraîné un besoin urgent de stratégies de désinfection efficaces. L’ozone (O3) est un désinfectant prometteur pour le SRAS-CoV-2 en raison de sa capacité à surmonter les limites des produits de désinfection ou d’assainissement topiques. Dans ce travail, nous avons utilisé RT-qPCR pour mesurer l’ARN d’un produit de cellules de mammifères recombinantes, le bactériophage MS2 et le SARS-CoV-2 provenant d’eaux usées municipales, après exposition à 4,5 et 9 ppmv O3.
            Cordialement,
            Alain LEVY.

    • Une petite réserve toutefois sur “l’oblligation par tous les acteurs de la santé de renforcer l’immunité naturelle des personnes”.
      Obligado, senor !

    • J’aimerais prendre de la distance, chose difficile tellement on a le nez collé au mur.
      1- Les pays avancés occidentaux misent tout sur les vaccins. Beaucoup sont réticents et pensent que là n’est pas la solution. J’en fais partie.
      2- Peu importe pour le moment d’où ils viennent mais le Covid19 et ses mutants sont à l’œuvre
      et tuent.
      3- On voit de plus en plus les citoyens excédés rompre en masse les gestes de prudence. C’est dangereux et irresponsable car en bout de chaîne, cela ne fera qu’augmenter le nombre de décès.
      Et c’est justement LE critère que les gouvernants avancent pour poursuivre la stratégie de confinement / couvre-feu couplée à la course contre la montre vaccinale.
      En effet, qui peut être pour le tri des personnes à sauver ou à laisser mourir ? Qui ?

      IL NE FAUT PAS INVERSER LES PRIORITÉS, D’ABORD CHANGER LA STRATÉGIE, ENSUITE SE LIBÉRER.

      On restera prisonniers de cette folie sanitaire tant que l’on ne basera pas la stratégie sur 3 piliers qui sont :
      – L’immunité naturelle individuelle à booster sans réserve,
      – Les nombreux traitements précoces encouragés auprès de tous les médecins qui sont sur
      le terrain,
      – La rupture des chaînes de contamination à l’aide d’appareils à Ozone / UV’s / Ions Négatifs, dans TOUS LES LIEUX CLOS existants.
      C’est le complément NECESSAIRE aux 2 premières mesures pour en finir avec le Covid19, le 20, le 21…etc.
      Un pays équipé de la sorte ne craindrait même plus l’arrivée sur son sol de personnes contaminantes, il n’aurait que de petits clusters, voire seulement des infections individuelles.
      Plus de briseurs de chaîne de contamination + de bonnes immunités individuelles + traitements précoces = moins de lits de réa en bout de parcours = fin de ce cauchemar.

      CQFD jusqu’à qu’on me démontre le contraire.

      PS à ceux que j’ai pu convaincre, partagez et faites partager car la solution ne viendra pas d’en haut.

  75. Un grand merci Docteur Maudrux pour votre courage, votre ténacité et votre clairvoyance !

  76. Merci encore : je suis depuis le début vos articles.
    J’ai écrit plusieurs fois aux députés. A part qq maires ( comme celui de Cannes qui se bat pour maintenir les magasins ouverts depuis le début) aucun politique ne bouge. Nous devons donc compter sur nous. Il est dommage que l’ivermectine, ne soit pas en vente libre. Comment pourra – t- on se la faire délivrer ? Tous les médecins ne sont pas encore convaincus…Par téléconsultation, avec une liste de médecins qui peuvent la prescrire ??

  77. Cher confrère,
    Merci pour votre “j’accuse” qui démontre que lorsque l’intelligence d’une civilisation est sous la coupe de ses hautes autorités, aliénées par des processus pathologiques dont elles ne sont pas conscientes, qui refusent d’admettre qu’elles puissent être dans l’erreur jusqu’à y perdre leur bon sens… la pauvreté, le mal être et la mort ne font que se développer là où ça défend leurs intérêts, alors que c’est la civilisation tout entière qui se meurt.

  78. Je ne veux pas polémiquer avec vous cher docteur, je vous apprécie trop… et votre prose est toujours un espoir et un soulagement dans ce monde de mensonges…

    Vous accusez, mais accusez qui… précisément?

    Vous les accusez de quoi, incompétence, corruption (comme la sublime dernière vidéo de Raoult)?

    Je sais, il faut savoir faire preuve de modération… mais…

    Je crois que la situation est bien pire. Je crois qu’il y a malveillance au delà même de la mise en danger d’autrui par inadvertance; je ne crois pas qu’elle soit accidentelle

    JE CROIS QU’ELLE EST INTENTIONNELLE !

    Ceci est une campagne planifiée de longue date de l’extermination de 95% de l’espèce humaine. (je sais je l’ai déjà dit et certains ne désirent pas le réentendre), mais voyez-vous je ressens la même frustration que vous qui ne parvenez pas à faire accepter des traitements efficaces alors qu’ils sont incontestables. Moi je crois savoir ce qui arrive (j’en ai la certitude) car, comme je l’ai déjà dit, on me parlait déjà de cette campagne de dépopulation malthusienne dans les années 80 alors que je commençais une carrière dans la finance à New York.

    Mais moi, j’ai déjà beaucoup perdu dans la vie et mon âge est supérieur au vôtre, je sais que, dans quelques années, nous seront tous morts… alors quelle importance les précautions.

    Aussi je nommerai les coupables, les assassins de masse qui nous préparent avec ce virus au prochain qui lui sera mortel dans des proportions toutes autres.

    Qui sont-ils? je vous référerais au film de Stanley Kubrik (dont il manque 23 minutes) Eyes Wide Shut; ce sont ces gens qui ont noyauté notre monde occidental et qui sont à la manoeuvre. Et qui sont astreints au secret sinon…

    Souvenez vous de l’élection truquée de macron et ses simagrées maçonniques et satanistes devant les pyramides du Louvre: Souvenez vous plus tard dans la soirées, les danseuses qui tortillaient leurs derrières sur des rythmes endiablés (littéralement) avec ces grands masques rouges comme prop. (Savez vous seulement ce que veut dire rothschild en ancien allemand?)

    Oui la théorie du complot, à n’en pas douter. Vous voyez comme il est difficile de communiquer la vérité quand tout est verrouillé?

    Et peu importe si je finis comme Gary Webb du San José Mercury news, suicidé avec DEUX balles dans la tête, pour avoir dit la vérité (vérifiée plus tard par une commission d’enquête du congrès us voire maxine waters). Lorsque sa série d’articles est sortie dans les années 90, la réponse du los angeles times et new york times était “conspiracy theory” et ce fut la deuxième fois que ce terme (crée par la cia – voir “grassy knolls”) fut utilisé dans l’histoire de l’humanité. Soyez comme St Thomas, vérifiez…

    God help us.

      • Constitution du 24 juin 1793
        Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen

        On retrouve dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793, également appelée constitution de l’an I, l’article 35 de ce document : «Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs».

        • C’est un vieux débat:
          1) d’abord quelle est la légitimité nécessaire et suffisante pour considérer que les droits du peuple sont violés ?
          2) il y a eu ensuite le concept d’insurrection “pacifique”, après la période de la Terreur révolutionnaire, rappelé notamment par Stéphane Hessel qui détestait les dérives violentes et totalitaires des révolutions et qui préférait le moteur de l’indignation.
          3) enfin il ne faut pas oublier le rôle de la justice (qui doit bien sûr rester indépendante du pouvoir executif…, et ça c’est un autre débat !), que tout citoyen peut saisir quand il considère que ses droits sont violés.

          • @Bertrand..

            Prenons un exemple, un femme est violé par un flic, elle porte plainte, le flic est relaxé et la femme condamnée pour préjudice moral. Il reste quoi à faire ?

            tout cela pour dire que oui la justice est UN moyen mais si et seulement si elle est juste et impartiale. Or, il semble que ce ne soit plus le cas depuis longtemps (selon que vous serez puissant ou misérable)… donc onfékoa ?

          • @Hervé_02
            La justice a des défauts comme toutes les institutions d’une démocratie représentative, mais vous savez bien que “la démocratie est le pire des régimes à l’exception de tous les autres” ! Et vous proposez quoi en échange, un nouveau Grand Soir, décidé par qui et avec quelle légitimité ?

          • Danton aussi trouvait le Tribunal révolutionnaire super cool.
            Jusqu’au jour où …

          • @bertrand et antonin

            Vous remarquerez que je ne fais que poser des questions et vous me balancez en même temps grand soir et danton. Alors que je ne dis exactement rien à ce sujet.

            Cela n’est pas sans rappeler ce qui se passe maintenant : vous voulez pas qu’on refasse comme le médiator ? (prescrire sans véritables rct double binded adoubée par les autorités de santé). vous n’avez pas remarqué que vous appliquez aux autres ce que vous critiquez des autres: TINA.

            Alors pour le dire, moi je m’en moque, je ne suis ni femme, ni violée et je fais sans la justice, je rentre la tête en essayant de passer entre les gouttes, je bidouille pour faire plus ou moins ce que j’ai envie, je bidouillle attestations et certificats pour sortir lorsque j’en ait envie. Je m’approvisionne en inde si j’ai besoin, j’ai une pharmacopée de billes de sucres et autres macérats alcooliques pour la bobologie de tous les jours (on peut les “dupliquer” pratiquement gratuitement, c’est vous dire qu’il fallait vraiment l’interdire). Si nous consultons (pas moi déjà) c’est juste pour le diagnostic (histoire de se rassurer) et ensuite nous gérons. Bien entendu nous prenons les médicaments remboursés même si nous ne les utilisons pas (on nous a déremboursé nos traitements, ce n’est pas gratuit, nous passons des traitements à 2 euros à ceux à 15, qu’ils paient leurs décisions.) Nous refusons tous vaccins (parce que nous avons la chance d’être AVANT la loi passant à 11, donc les 3 n’existant pas nous sommes couverts.) Donc pour le dire autrement vos problèmes gnagnagna ne me concernent pas du tout. Et honnêtement, on ne fait que dire et redire la même chose : les traitements ça marche, faut le faire savoir, guerre entre complot et incompétence… prenez une publication d’il y a 6 mois, on n’ pas beaucoup avancé (juste le nom de la molécule qui change), cela ressemble à un groupe de parole “thérapeutique” comme on les voit dans les films.

            je ne fais que poser des questions pour qu’une réflexion puisse émerger : on ne réfléchit QUE devant des problématiques, je ne fait qu’en faire émerger quand au détour d’un commentaire quelque chose irrupte dans mon lobe pré-frontal, j’en fait parfois part.

            Donc lorsque l’on me parle de QUI est légitime pour adouber le système actuel, je fais juste remarquer que la légitimité est une convention sociale qui peut être reprise à tout moment. Et que vous n’êtes pas plus légitimes que moi pour décider ce qui doit être, pas moins mais pas plus non plus. Et non je n’attend pas le grand soir car le système éducatif est parfaitement formé pour éviter que cela arrrive. quand à la guillotine de danton…. je pense que si elle n’avait pas existé peut être que nous vivrions encore comme au 17ème siècle avec un roi qui serait le fils de son père et qui déciderait tout seul sur son trône… oh wait….

          • Hervé 02
            On sait que vous êtes sincère
            Et ce que vous dites mérite d’être lu.
            J’essaie juste de vous expliquer que la justice expéditive est toujours arbitraire et terrible.
            Réformer la justice oui bien sur
            La remplacer par un truc qui coupe n’importe quelle tête non
            C’est tout
            Bonne soirée

          • Mais proposez autre chose, parce que dire oui il faut réformer, c’est comme rien dire.

            je ne suis à priori pas pour la justice expéditive, mais s’il ne reste que ce moyen, j’accepte de tenir le manche. Et je ne suis pas le seul. Les gens arrivent à cette extrémité parce qu’ils ne voient pas d’autres moyens et que cela leur semble insupportable. Moi je le dis direct, si un flic tue ou mutile un de mes enfants, et qu’il est absout, j’irais en prison. mais lui ne mutilera plus personne, et tant pis pour sa famille. Vous remarquerez que ce n’est pas oeil pour oeil, parce que je ne m’attaque pas à ses enfants.

            La justice est un consensus social. Défendre le système actuel en disant… bon… faut le réformer c’est juste le défendre. Arendt disait que le moindre mal c’est quand même le mal. proposez des réformes et réformons, ensuite… nous pourrons discuter sur des solutions bfmement acceptables.

          • Réforme de la Justice: je vous fais ça demain
            Bonne soirée

      • Moi je le fais avec des mots, car oui, TOUTES LES VERITES SONT BONNES A DIRE QUELQUESOIENT LES RISQUES.

        Article 7. – Le droit de manifester sa pensée et ses opinions, soit par la voie de la presse, soit de toute autre manière, le droit de s’assembler paisiblement, le libre exercice des cultes, ne peuvent être interdits. – La nécessité d’énoncer ces droits suppose ou la présence ou le souvenir récent du despotisme.

        • Vous décrivez parfaitement avec vos mots, les terrible maux qui nous attendent prochainement.
          C’est complètement inimaginable de me dire :
          Les médecins souhaitant soigner, sont interdits de soigner.
          Nous vivons vraiment dans un monde fous.

      • Pas d’inquiétude pour le blog de notre bon Docteur, malgré sa migration (homéopathiquement nettoyé là où ça gêne vraiment).
        Quant aux commentaires dits complotistes (au delà de la seule corruption), ils jouent le même rôle que le film Hold up produit par France Soir. Ils permettent de contrôler l’opposition en la discréditant suffisamment auprès des classes moyennes principalement supérieures et des « politisés » de gauche, qui classent respectivement le complotisme dans la bêtise ou la folie, et les thèses d’extrême droite. C’est-à-dire aux mêmes endroits où l’ont soigneusement rangé les médias de masse, ou encore le texte des derniers vœux présidentiels.

    • Personnellement je reste sur la bêtise et l’incompétence, pas sur l’intention volontaire, sauf peut-être pour cacher ses propres erreurs.Je reste sur terre, pas dans les films et les romans de science fiction.

      • J’espère avoir tort et que nous n’en reparlerons pas au prochain virus à la létalité proche de militaire.

      • bétises ou incompétences. donc

        – ils ne soignent sauf en testant des molécules hors de prix des labos c’est dans bêtises ? incompétences ?
        – il font des études navrantes pour torpiller un médicament qui soigne : bêtises ? incompétences ?
        – le CNOM qui menace les médecins qui soignent : bêtises ? incompétences ?
        – ils ferment des lits de réa : bêtises ? incompétences ?
        – ils vaccinent en masse sans recul : bêtises ? incompétences ?
        …..

        De mon humble point de vue, si c’est de la bêtise ou de l’incompétence c’est encore pire. comment des gens se retrouvent à des postes ou ils TUENT des dizaines de milliers de gens par bêtises ? incompétences ? Que dans le lot nous ayons des politiques idiots. Il suffit d’écouter les discours de l’autre roitelet : si on avait cela à l’oral du bac, le mec y repiquerait ou serait suivi psychiatriquement). Mais derrière toutes ces bêtises et incompétences, il y a un mouvement de fond (qui n’est pas un complot), mais comme le truc de la fourmilière : les fourmis n’ont pas un cerveau assez grand pour avoir plus que 1 ou 2 ‘concepts’ mais c’est l’ensemble des fourmis qui font leur concept coordonnée qui créer la fourmilière. donc pas besoin d’avoir un “complot” pour que cela se passe comme s’il y en avait un.

        • Bêtise, incompétence ou -pourrait on ajouter- vénalité ?
          Certes, il y a la problématique de la santé avec aujourd’hui l’épisode vaccins pour Covid , adossée à la -pas-si-mythique-que-cela- poule aux oeufs d’or dispensant de larges profits aux différents opérateurs (dont le fameux prix SMR des médocs pour service médical rendu), mais ce n’est pas la seule branche pourrie dans le “royaume” de France.
          Autre branche, les secteurs dans lesquels opèrent les GAFAMs qui ont accumulé de considérables réserves financières pouvant dé-stabiliser quantité de secteurs économiques , que nos politiques ont laissé pendant des lustres sans fiscalité réelle, et dans un contexte éminemment dys-concurrentiel.
          Comment imaginer que c’est par bêtise ou incompétence ?

      • Bêtise et incompétence ? Au début, certainement.

        Mais ensuite, les fautes commises pour ces 2 raisons ont été lourdement aggravées au seul motif de ne pas se déjuger, quoi qu’il en coûte (dixit micron).

        La nature humaine et ses défauts sont remarquablement constants quel que soit le milieu et quel que soit le domaine d’activité.

        \mode my life ON\

        Des dirigeants qui ne changent pas de cap en étant conscients des conséquences coûteuses de la fausse route sur laquelle ils engagent leur entreprise car ils sont trop vaniteux pour accepter que leurs erreurs soient rendues publiques, j’en ai connu. J’ai dirigé des projets informatiques dont le budget se montait à plusieurs millions d’€ et j’ai vu comptabiliser des pertes qui auraient pu être évitées si les “grands stratèges” du comité de direction avaient laissé faire les ingénieurs au lieu de les considérer comme des exécutants. Mais évidemment, laisser des gens techniquement compétents prendre des décisions n’aurait fait que mettre en lumière l’ignorance de ces “stratèges” et leur incapacité à prendre en compte de manière rationnelle des faits concrets et des données mesurables.

        Aujourd’hui je ne suis plus en activité et ça ne me manque pas car les dernières années j’ai vu le contexte dans lequel j’exerçais se vider de sens.

        Tout ça est revenu à la surface avec la crise du covid où je constate que les mêmes graves défauts intrinsèques à la nature des dirigeants sont mis en lumière.

        Il y a toutefois une différence majeure : l’ordre de grandeur du coût financier de leur obstination à persister dans l’erreur est infiniment plus élevé, et surtout à ce coût financier vient s’ajouter un coût en vies humaines que je n’hésite pas à qualifier de criminel, sachant qu’il aurait pu être évité.

        \mode my life OFF\

  79. Dreyfus était probablement coupable, et le criminel Jérôme Salomon est son héritier. Même si Maudrux n’est pas Maurras, il a toutes les preuves avec lui pour l’Ivermectine : écoutez ô toubibs, il y a urgence pour sauver des vies !

    • Non et non Dreyfus n’était pa coupable. Vous n’avez certainement pas vu le chef d’oeuvre de Polanski “J’accuse” où tout est impeccablement expliqué et où j’ai compris toute l’affaire. Le milieu de l’armée est un drôle de milieu prêt à sacrifier un homme rien que pour ne pas reconnaître d’avoir eu tort. Je vous invite à le regarder, vous ne le regrettez pas.

      • Petits joueurs ces militaires, aujourd’hui des énarques et médecins qui n’ont pas vu un patient depuis longtemps sont prêts à sacrifier des dizaines de miliers de personnes “pour ne pas reconnaitre d’avoir eu tort”.

    • Pour votre information,
      Le capitaine Alfred Dreyfus était innocent !
      Désolé pour le hors sujet mais annoncer que J. Salomon est son héritier est totalement délirant.
      Le vrai coupable a fait une première apparition dans l’affaire Dreyfus en 1896. En mars de cette année-là, le colonel Picquart, membre des services de renseignement, découvre que l’auteur de la lettre de l’espion à destination des services allemands est en fait le commandant Esterhazy. Le colonel prévient alors son supérieur le général Gonse, qui refuse alors de déjuger l’armée française en rouvrant l’affaire : une telle procédure montrerait que l’armée s’est trompée. Dreyfus était innocent !
      Bien cordialement.

      • Alfred Dreyfus a été condamné 2 fois par des tribunaux réguliers, puis gracié pour raison politique par le président dreyfusard Emile Loubet. Jérôme Salomon est un de ses descendants (de Dreyfus). Le reste est du cinéma : Polanski aussi est innocent comme Richard Berry.

      • Je crois que la sagesse est de ne pas répondre aux provocations, de l’antisémitisme, à l’anticommunisme passant par l’anti libéralisme, tous primaires. Pour deux raisons
        1. Et principalement: On n’est pas là pour ça, mais au contraire pour essayer d’allier les bonnes volontés
        2, où que l’on soit:. Les attaques historiques ont ceci d’absurde, c’est qu’elles figent un courant où une personne dans un contexte qui n’est pas le nôtre et sans comprendre que , concernant les hommes, l’âge ou les circonstances peuvent les faire bien changer. Pensez à Daniel Cordier.

  80. En constatant ce qu’est le comportement d’une partie de la génération de nos jeunes confrères, il m’est revenu un échange que j’avais eu avec le médecin généraliste qui me suivait, alors que je passais le concours d’entrée dans les années 70: ” Vous sélectionner sur les mathématiques et la physique ?…..pourquoi pas sur la danse classique ! ”
    Je pense malheureusement que nous serions mieux accompagnés si la sélection s’effectuait sur la danse classique….
    Quand aux “anciens” qui sont sur le même mode de fonctionnement, le temps n’est pas leur allié et la pensée de Lao-Tseu évoquant un homme assis au bord de la rivière me suffira !
    En attendant si il faut commencer à constituer une cagnotte en prévision des inévitables batailles juridiques à venir, je suis également partant.

    • j’ai changé de médecin et en ai trouvé un proche de la retraite qui a accepté de me prescrire IVM et AZ.

      Il m’a dit: ” tous les toubibs savent que ça marche et en prennent presque tous s’ils tombent malades. Moi je suis bientôt à la retraite, ils ne peuvent plus rien me faire”.

      Posez la question à votre toubib, s’il refuse, changez-en à jamais.

      • C’est la preuve par neuf, s’il en était besoin.
        Une telle situation “s’explique” par la croyance aveugle dans l’État (ce qu’Hervé appelle les fourmis), la peur d’apparaître comme un dissident isolé et subir le sort promis aux traîtres, le cynisme la veulerie d’une civilisation sur le déclin, l’indifférence et l’autruchisme décrits par Orwell.
        En ce qui me concerne cela fait longtemps que je ne fais confiance qu’aux médecins proches de la retraite – ce qui m’amène à en changer souvent.
        Si je tombe malade et que mon médecin refuse de me prescrire autre chose que du paracétamol, je sortirai du cabinet sans payer la consultation et j’en chercherai un autre.
        Je ne vois rien d’autre.

    • Moi je suis claustrophobe.
      Donc il me reste quoi ?
      Prendre le maquis dans les Cévennes ?
      Sérieusement, on ne peut pas se “contenter” de faire une croix sur le monde, la civilisation, l’homme, etc.
      Sursum corda …

  81. Nous nous sommes faits promener pendant plus d’un an pour des résultats catastrophiques en décès, en progression de la pandémie.
    Aucun “responsable” à l’horizon et des directives imposées assorties d’ausweis incompréhensibles.
    Ainsi les ” sachants ” décident de façon dictatoriale d’accélérer encore ce qui n’a à l’évidence qu’échoué…
    Il faut envisager maintenant d’utiliser les tribunaux compétents: les ASSISES

  82. Bravo. confrère , ce gouvernement est constitué d’incapables (selon Me Di Vizio), j’ajouterais d’incapables corrompus jusqu’à la moelle

  83. À vous lire, l’on se pose immédiatement cette question :”Pour quelles raisons de tels blocages ?.”

    • Si j’avais la réponse, je l’aurai donné. Il y a plusieurs possibilités, aucun n’est médicale, alors que c’est la raison d’être de ceux qui bloquent.

  84. Bonjour, tout à fait d’accord avec votre billet.
    Je relève un petit détail concernant L’ANRS « L’un des objectifs principaux est d’identifier les lacunes de la recherche et de favoriser l’émergence de projets innovants et collaboratifs…. Ce qu’il faut retenir c’est “innovant” compris comme “nouveau”, tout le reste de la définition n’est hélas que verbiage.
    Merci pour votre travail de synthèse.

  85. Merci encore Dr Maudrux , pour cet historique qui plaide pour une bonne médecine et qui devrait couler de source pour nos dirigeants soucieux de notre santé . La prevention et le traitement du Covid , c’est l’ivermectine , et non pas la vaccination avec toutes les mutations à venir . Ils prouvent par leur ordres et contrordres illégaux ( ils n’ont pas à soigner ni de conseil à donner n’étant la plupart pas médecin et n’ayant pas jure sur le serment d’Hippocrate ! ) leur faillite . Leur intérêt c’est l’argent , et le soutien des gros labo , dans lesquels il n’y a plus de vrai chercheur ! Mais il faut rester positif et se battre . On vous y aidera . Je propose qu’au nom de tous vos lecteurs et participants à votre blog nous portions tous plainte au nom des patients décédés du Covid , vous dites 90.000 en France , avec l’aide des familles des décédés , cela va faire du monde ! Je ne vois pas d’autre solution… pour changer la donne et voir le bout du tunnel .

  86. En analysant toutes les molécules ayant une efficacité sur le covid, l’intelligence artificielle nous aurait évité la crise sanitaire et économique actuelle. Son autorité n’aurait été ni contestée, ni contestable. Vivement une conscience artificielle pour suppléer aux carences humaines.

    • Les autorités sanitaires et gouvernementales auraient tu ou ignoré ou nié les résultats de l’IA !

    • Attention, arnaque !
      L’intelligence artificielle ça n’existe pas ! Surtout pas la conscience artificielle ! Il ne s’agit que de programmes informatiques de gestion de bases de données. La seule intelligence c’est celle du donneur d’ordre du logiciel, logiciel qui ne fait que ce qu’on lui a dit de faire.
      L’apparence d’intelligence n’existe que par l’immensité des données traitées très rapidement avec des algorithmes sophistiqués.
      L’intérêt est clair : les manipulateurs se cachent derrière ces logiciels en faisant croire que ce sont eux qui ont pris les décision. Ce sont eux qui veulent remplacer les médecins par ces logiciels. Les pharmaciens aussi par la même occasion.
      Ces programmes ne peuvent servir que d’outil d’aide à la décision des humains.

      • L’intelligence artificielle ne sera jamais qu’une puissance de calcul phénoménale, suivant un programme élaboré par l’homme. Face à une situation totalement nouvelle et inconnue à ce jour et non prévisible, elle plantera, contrairement à l’intelligence humaine.

        • Qui a dit « donnez-moi le résultat que vous voulez et je vous mettrai au point le protocole . »
          Ceci dit, même le cerveau humain plante devant les informations contradictoires livrées à une fréquence soutenue. D’où le déni et le choix de s’en remettre à « l’autorité ». Les comportements humains ont été parfaitement étudiés, individuellement et en groupe pour une manipulation de masse efficace.

          • mais pour cela , il faut invisibiliser ceux qui ne veulent pas s’en remettent à l’autorité supérieure : alors on a des qualificatifs fakescience, antivax, obscurantistes, complotistes…

  87. MERCI à reaction19 , force jaune et ReinfoCovid d avoir organisé un rassemblement samedi 20 à 14h pres de la fontaine des inocents (paris les halles) –
    Dans la situation où nous sommes , se voir, se retrouver, échanger, cela constitue la reconstruction des liens sociaux que le système s’emploie à détruire. Notre santé passe par nos relations avec les autres, dont nous sommes abusivement privés.
    Pour les citoyens, la sortie de crise est-elle dans les urnes ?
    à mon avis, nullement –
    la sortie de crise est dans un mouvement de résistance à l’occupant, et de construction de liens locaux qui se fédèrent.
    Nous savons maintenant que l affaire du covid n’est pas seulement une énorme arnaque sur les fonds publics.
    C’est d’une une liquidation de notre liberté et d’autre part une privatisation de l’État au profit de quelques groupes puissants incontrôlables.

    • Mr Camus , notre dernier paragraphe , c’est la Vérité , bien décrite par PIERRE HILLARD , dans son livre sur le Mondialisme :.l’escroquerie énorme du dernier siècle .

  88. respect pour votre courage on vous suit 20 / 20
    R GAUTHIER
    Docteur en droit
    Ingénieur Economiste

  89. Toujours aussi percutant cher Docteur ! Merci de dénoncer tous ces mensonges et manipulations qui coûtent chaque jour des vies dans l’indifférence la plus totale de nos dirigeants, sans doute soumis aux intérêts de Big Pharma plutôt que de leurs concitoyens.

  90. Merci, Docteur Maudrux ! Ce genre de billet redonne à penser !
    D’ailleurs, pensez-vous qu’un jour quelqu’un aura le courage de rendre publics les courriers que vous mentionnez et qui ont empêchés les médecins dans leur travail ?
    Il pourrait y avoir une belle enquête sur la motivation des instances et des personnes qui ont choisi de mettre des bâtons dans les roues des cliniciens, et vous êtes plus de 100.000 en France, vous avez beaucoup de force à vous tous.
    Merci encore pour ce billet qui est passionnant,
    bon dimanche.

  91. Bonjour,
    Merci M. Maudrux pour ce billet combattif et courageux !
    Ce qui avait fait en son temps la force de Zola était sa puissance rhétorique et la précision des faits. Vous reprenez brillamment le flambeau !
    Il faudrait peut-être un “Nous accusons” massif, signé par des médecins, des victimes du Covid ayant survécu (parfois péniblement) ou des familles des décédés, ou de simples citoyens ; il faudrait maintenant nommer les responsables et être délibérément diffamatoire, comme Zola en avait pris le risque : tel jour, nous accusons telle personne, au nom de telle institution, d’avoir refusé telle étude sur telle molécule, tel jour nous accusons tel journaliste de tel journal d’avoir dénigré tel médicament contre les preuves existantes, tel jour nous accusons telle personne d’avoir fait pression pour biaiser les conclusions de telle étude favorable à telle molécule. Bien sûr, il y aurait procès en diffamation, et l’on parlerait enfin de toutes les molécules orphelines repositionnables…Il faut nommer les nouveaux du Paty de Clam, Billot, Boisdeffre, Mercier… Des responsables, qui restent souvent dans l’ombre, devraient rendre publiquement des comptes et, surtout, cesser de manoeuvrer pour faire blocage. Par ailleurs un “nous” de plusieurs centaines de personnes, doublé d’une caisse commune (le nerf de la guerre), serait plus difficile à intimider qu’un “je” même très courageux.
    Merci encore pour ce billet très inspirant !
    Cl. T.

    • vos analyses intelligentes et pondérées sont d’un secours précieux en ces temps d’hysterie et d’obscurantisme généralisés. Merci.

    • Bonjour Dr Maudrux. J’ai déjà eu l’occasion de vous saluer et de vous remercier pour votre travail. Nous sommes un couple de confrères. Avons été profondément attristés par la façon dont notre pays s’est tiré une balle dans le pied en piétinant et choisissant de ridiculiser aux yeux de l’opinion la proposition de notre seule unité de recherche hospitalo universitaire spécialement dédiée à l’infectiologie, de réputation internationale.
      Nous la France qui étions un phare en médecine aurions pu continuer d’éclairer l’Europe, et peut-etre au delà, mais une force constituée d’un agglomérat difficile à appréhender a choisi le chemin de ce qui apparait de plus en plus comme celui l’obscurité et tente de croire y guider les peuples.
      Le corral dans lequel on enferme l’opinion est celui de l’absence de traitement de cette maladie (sauf éventuellement une molécule neuve et bien chère) la seule porte ouverte étant le vaccin.
      Certains gardent vivante la flamme d’une lanterne faite de doute, d’indépendance, de travail, au service de la connaissance et des malades.
      Vous en etes et votre blog une mine d’informations et…d’espoir.
      Bien entendu ce confinement aurait pu etre évité. Bien sur des milliers de malades sont morts qui auraient pu etre soignés, ne serait-ce que soignés. Le problème est bien là, la seule solution pour ceux que le futur dira responsables reste à l’heure actuelle la fuite en avant en espérant qu’une catastrophe véritable ne surviendra pas. Que sait-on en effet d’une telle vaccination sur une si grande masse, avec des technologies inusitées, d’une telle pression de sélection sur des protéines virales contagieuses complexes à peine encore déchiffrées?

      Si la lumière revient et il faut l’espérer ce sera de l’Inde ou d’ailleurs. Grace à des relais comme le votre. Les forces qui s’y opposent sont grandes mais je crois que les médecins peuvent encore beaucoup.
      Cette conférence dédiée à l’Ivermectine est majeure.
      On peut la suivre grace aux sous titres, même sans une possession parfaite de l’anglais.
      Comme sur la première case de l’échiquier vous mettrez un grain de blé, sur la deuxième deux et doublant à chaque case, à la dernière la grande pyramide ne suffit pas à en égaler le volume de blé. Que chacun d’entre nous informe deux autres confrères de cette conférence et des résultats obtenus avec l’Ivermectine et que ces deux là en fassent de même. It will do the job.
      Bien confraternellement.

      • le coup de chacun en informe 2.. c’est le schéma de la pyramide de Ponzi tout de même. ou de vente “à la boule de neige”. Mais l’idée est là. à un moment, il n’est plus possible de trouver 2 clients. car comme vous le dite il n’y a que 100 000 médecins, vous ne pouvez pas terminer la case 17.

        Puisqu’on en est à la minute culturelle. une étude avait été faite, et en 7 hop (saut, lien…) il est possible de matcher n’importe qui avec n’importe qui sur fb.

    • Je remets (encore, désolé) le lien vers la vidéo de l’intervention:
      https://www.youtube.com/watch?v=ypxrJhSg5xU

      On sait jamais, je comprends pas que les journalistes, avident de scoops foireux et de polémiques (ici intéressante), ne s’emparent pas de cette source pour ”faire le buzz” ?

    • Merci Doc.
      Pour ceux qui n’ont pas d’accès youtube direct ( par choix, par ex.) on trouve la vidéo directement sur le site de la FLCCC https://covid19criticalcare.com/

      Curieux de savoir ce que le confinementiste (?) Marc Wathelet va dire !

  92. Enfin un confrère qui a plus de 3 neurones bien connectés, et le courage d’en faire état. Malheureusement, le rouleau compresseur de la bêtise et de la lâcheté politiques tentent de le rendre inaudible, en censurant certaines de ses interventions pertinentes de la réalité.
    Honte à l’énarchie hors sol et à tous ces petits marquis experts de plateaux médiatiques, qui plongent notre pays dans une crise profonde et durable, alors que des moyens simples et intelligents auraient suffi à éviter cette catastrophe sanitaire, économique, psychologique, et mortifère pour une jeune génération en partie sacrifiée.

  93. J’étais tellement (agréablement) étonnée de voir que votre blog continuait à figurer sur le Quotidien du Médecin numérique, après avoir disparu du journal papier… Le chant des sirènes a semble-t-il fini par entraîner les décideurs de ce journal dans les abysses de l’ignorance, du conformisme, de la peur… ou de la mahonnêteté …
    Longue vie à ce nouveau blog et à son créateur ;))

  94. Bonjour Dr. Maudrux,
    Et merci pour votre engagement !
    Vous dites “Cela fait un an que le Directeur de la Santé envoie mails sur mails aux médecins pour leur dire de ne pas en donner.”
    Serait-il possible d’avoir des scans de tous ces courriers reçus par les médecins depuis le début de l’épidémie (en caviardant les infos privées bien sûr) ? Je pense qu’ils constituent des pièces à valeur historique, qui seront utiles quand des comptes seront demandés aux corrompus.
    Bien cordialement,

    • Il a bien dû en envoyer une centaine depuis le début. Je ne les reçois pas, on m’en fait passer de temps en temps, je vais essayer de retrouver une des dernières dans mes centaines de mails.

      • Que la DGS puisse prétendre (alors qu’elle n’en sait absolument rien) au “caractère exceptionnel de la co-infection bactérienne” est ahurissant.
        90% des victimes de la grippe espagnole sont morts non de ladite grippe mais du pneumocoque c’est à dire de co-infection bactérienne.
        Comment des médecins peuvent-ils lire ces consignes de non-soins sans protester ??

      • Incroyable.
        Y en a -t- il de plus récent? Effectivement, une petite collection( imprimée) pourra aider dans qq mois.

      • Ce document envoyé par la DGS (Jérôme Solomon) à l’ensemble des médecins, avec la mention « DGS-URGENT » le 9 juin 2020 (!), est surtout un aveu de la DGS.
        En effet, alors que l’heure n’était plus à l’urgence, au cours de cette période heureuse de juin-juillet-août où la covid s’était mise sur « pause », c’est comme si Jérôme Salomon faisait l’aveu qu’il y avait un plan bien préparé pour la vaccination de masse.
        Pour ne pas l’entraver, il fallait non seulement dire et répéter « il n’y a pas de traitement ambulatoire précoce », condition pour obtenir ensuite les AMM conditionnelles pour les vaccins en préparation, mais surtout il fallait affirmer « en ville, vous NE DEVEZ PAS traiter le covid avec des agents anti-infectieux ». L’intimidation et la désinformation ont été efficaces. Le but poursuivi à l’époque devient assez clair maintenant !

  95. Bonjour Docteur
    Un plaisir de pouvoir continuer à vous lire.
    Pourriez vous rajouter sur ce nouveau blog, les icones de partage FB, TW … comme sur le précédent blog?
    Très pratiques pour diffuser le plus largement possible. Nous devons “arroser” le plus largement possible pour espérer faire évoluer l’opinion par la réflexion…
    D’avance merci..

  96. Dr Maudrux,
    C’est grâce, entre autres, à des résistants courageux comme vous l’êtes que la France a pu se libérer du joug nazi. Soyons persuadés que les collabos à la solde des grands laboratoires avec la complaisance des gouvernants seront un jour démasqués et traduits devant un nouveau Nuremberg. À adorer le “veau d’or” notre civilisation court à sa ruine en engloutissant des ses bas-fonds nauséabonds des centaines de milliers d’innocentes victimes qui auraient dû survivre à la maladie. Haro sur ces suppôts du diable !

    • Assez d’accord avec vous qu’on vit une époque historique, qui fait tomber bien des masques.
      Bravo et merci au Dr Maudrux.

  97. Encore Merci pour tous ces enseignements et ces informations.
    Bien cordialement.
    Catherine.

  98. Nous sommes dans un prétoire et pas dans une consultation médicale.. ARRÊTONS de faire exclusivement du droit

  99. Bonjour,
    Marie-Paule Kieny, directrice de recherche INSERM et présidente du Comité vaccin interviewée dans le JDD ce matin :
    dernière question posée :
    “Faudra-t-il vacciner les enfants ?
    Il faut d’abord démontrer la tolérance et la sécurité chez les jeunes.
    Pfizer-BioNTech a déjà des données pour ceux à partir de 16 ans
    et démarre des essais cliniques en descendant dans les tranches d’âge,
    comme AstraZeneca et Moderna qui ira jusqu’aux bébés de 6 mois.
    On attend des résultats avant l’été. Si on veut empêcher la circulation
    du virus, il faudra vacciner les adolescents et les enfants. ”
    Des essais cliniques sur des bébés de 6 mois !
    Bien cordialement.

    • On espère qu’elle pourra proposer les adolescents et enfants de sa famille pour ces essais cliniques sur une population chez qui la maladie passe inaperçue…

  100. Fiction : Sur les conseils de CAPNET la prophylaxie du paludisme est désormais déclarée comme obsolète et déconseillée en attendant un vaccin. A propos, a-t-on des chiffres sur le Covid dans nos forces armées qui prennent la prophylaxie par doxycycline ?
    Et qui ? Mais qui pourra désactiver CAPNET ?

    • …encore une piste remontant de la crise covid au palu.
      Et on attend toujours les données ayant justifié le changement de statut de l’HCC !? Quelqu’un connait les réponses faites à la députée M. Wonner quand elle interroge Cassetête et SurVrai ?

      • Le changement de statut de l’HCC fut la réponse à la demande de SANOFI, demande faite en 2019. Le but est de faire la place aux nouvelles biotherapies du lupus en remplacement de l’HCC. Sanofi, mais aussi les autres grands laboratoires ont terminé les études de ces nouvelles molécules.

  101. on comprend mieux ce qui se passe si on voit le tableau repris sur ce site suisse:
    https://www.pharmapro.ch/fr/N2768/plus-grands-laboratoires-pharmaceutiques-du-monde-chiffre-d-affaires.html
    et que l’on compare les chiffres (officiels) du PIB des membres de l’UE :
    https://europa.eu/european-union/about-eu/figures/economy_fr
    On a toutes les explications
    j’ai rencontré un chargé de cours de l’Université de Berkeley, il m’a dit quelque chose de très vrai mais terrible: ” only 20% of the people are made for the job they do, the rest is ….) traduction : il n’y a que 20 % des gens qui sont fait pour le travail qu’ils exécutent, le reste …
    C’est malheureusement vrai pour presque toutes les professions, ( peut être plus faible pour le milieu de la politique ??)
    (quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage )

  102. En discutant avec des amis qui ont cru devoir se faire vacciner Pfizer, j’ai constaté qu’aucun (absolument aucun) n’a été informé que la durée de la “protection” est inconnue, aléatoire, probablement entre 3 et 8 mois et qu’il leur faudra tout refaire en automne.
    Tous se croient durablement protégés !
    Comment mettre un coin dans cette désinformation volontaire ?

  103. Le fait qu’un médicament de la classe des sartans soit sur la liste des molécules prioritaires est intéressant tout de même. Car selon le pr Sabatier, ces médicaments devraient faire parti de ce que l’on utilise en soin hospitalier.

    Mais il est vrai que le traitement ambulatoire semble bien oublié.

  104. Merci monsieur Maudrux pour votre blog.
    Dans les médias ont peut entendre des professionnels de santé déclarer :
    Soit : “Trois sérums sont désormais disponibles :en France pour lutter contre la pandémie de Covid-19″
    Soit :” Les vaccins Pfizer, Moderna et AstraZeneca sont les trois à être autorisés”.
    La finalité d’un vaccin n’est pourtant pas la même que celle d’un sérum.
    En ce qui concerne la maladie Covid 19, les laboratoires proposent d’injecter :  Un sérum ou un vaccin ?

  105. Bonjour,
    Comment faire avancer la cause de l’Ivermectine ?

    Déjà le nom même est-il connu autour de vous , Faites un test, et vous serez très vite abasourdis et très déçus : même des personnes dont vous vous attendiez à ce qu’elles en aient au moins entendu parler vous demanderont “C-koiça ?”. Alors quant à leur avis…!

    Les politiques sont tous alignés sur la politique officielle. Seule, je crois, madame Wonner à l’assemblée se risque à faire entendre une voix différente. Ça doit être très pénible pour elle !

    Où porter l’effort ?

    Vers les syndicats et collectifs étudiants , ainsi que vers les organismes représentant les professions les plus touchées.

    La Conférence des Présidents des Universités du 16 mars dernier, le petit doigt sur la couture de leur pyjama réclamaient la vaccination obligatoire des personnels ET des étudiants ! Ces derniers dont on sait les difficultés devraient-ils accepter de se faire injecter des vaccins au demeurant incertains ( en attendant le Sinovac !?) alors que, peu sujets aux complications du/de la Covid, il existe un médicament tel l’Ivermectine ? Comment faire passer le message aux mutuelles étudiantes, différents groupements…en espérant que de fil en aiguille….? Puisque des médecins viennent ici, qui connaissent d’autres médecins, qui ont des enfants se lançant dans des études médicales , je mets mon espoir, en partie, dans leur entregent. Mais ça prendra du temps ( ce sur quoi joue le pouvoir). Voilà pourquoi la rentrée universitaire peut être un point de mire.

    Mais il est lointain : entretemps, les syndicats professionnels devraient être aussi intéressés. Je pense aux cafetiers, restaurateurs. Tous ces organismes ont des newsletters, des sites qui pourraient, prudemment d’abord, plus décisivement ensuite, faire écho aux services que peut rendre l’Ivermectine.

    Les routiers et les agriculteurs, des gens qui n’ont pas peur de manifester et qui en ont les moyens, pourraient-ils avoir intérêt à agir ?

    Je suis passé, très peu de temps et très en retard à la manifestation mise en avant pas Reinfocovid place des Innocents à Paris. Juste une impression : pitoyable ! Que les organisateurs ne le prennent pas mal : je mesure l’extrême difficulté à organiser un évènement de ce genre. Le pouvoir joue sur du velours. Sono trop faible : les gens s’agglutinaient pour entendre et se parler entre eux . même si on est sceptique sur l’intérêt du port du masque en extérieur en espace dégagé là c’était, à mon sens, tout juste pas possible. difficile de trouver un lieu en ce moment pour ce genre d’évènement !

    Avec mes encouragements

    • petit addendum : Et les restaurateurs, commerçants ont des espaces de communication conséquents avec leurs vitrines…

    • Et Re !
      Quid des organismes s’occupant des migrants, de sans domiciles, l’abbéPierre …qui ne roulent pas sur l’or et qui ont à prendre soin de populations sans doute affectées par des petites bêtes pour lesquelles l’Ivermectine est un traitement reconnu : une pierre deux coups !?

    • ReRE : …peut-être commencer au niveau local, en court-circuitant les hierarchies nationales de ces organismes ; j’imagine une localité où les commerçants placarderaient en nombre un j’accuse dans leur vitrine. Petit reportage local, retransmis ensuite sur les réseaux…

    • j ai hâte d assister à la manifestation que vous organisez , avec une sono puissante, des gens qui ne s agglutinent pas et ne parlent pas entre eux (est ce un tort ? ). J’y arriverai tôt , et j’y resterait le temps qu’il faudra.

      • @ CAMUS : quand on ne veut pas passer pour d’irresponsables contaminateurs aux yeux d’une population déjà apeurée, on ne se rassemble pas à 30 cm les uns des autres. Les organisateurs d’ailleurs ont appelé les participants à tenir leurs distances : peine perdue.
        Mais si vous étiez à ce rassemblement, je serais, et d’autres également, à entendre ce que vous y avez trouvé.
        Cordialement.

    • Je suis d’accord sur le fait qu’il faut que le message sur l’IVM transite aussi par ceux qui souffrent massivement du confinement: entre autres les restaurateurs et cafetiers mais aussi les psychiatres/pédopsychiatres/psy (cf augmentation des suicides et troubles pedopsy.)…

      • Travaillant actuellement dans le secteur medico-social psy à un poste administratif je peux vous dire que ça parle pas beaucoup, ou très discrètement. On s’y fait un honneur de se faire vacciner . ivermectine ? Connais pas.

  106. La conclusion est sans Appel :
    DEMISSION IMMEDIATE DE TOUS LES RESPONSABLES, corrompus ou irresponsables.
    Un an d’errements, ça suffit largement.
    Les mêmes incompétents, auraient pu, aussi, depuis le départ, réduire pour deux fois rien, la contagion en faisant la promotion du zinc, de la vitamine D et autres, dans l’alimentation de chaque jour.
    La corruption est avérée pour nombre de nos autorités : vu l’importance du mal causé à la Nation, aucune loi passée ne doit les mettre à l’abri des poursuites qui s’imposent : 10 fois les pots de vin perçus ne me choquerait pas.
    Quant aux courageux médecins persécutés la réhabilitation immédiate, avec compensations, s’impose !

  107. J’ajouterai que son successeur à la Présidence de la CARMF dans son dernier édito est assez clair pour qui sait lire.

    • La Carmf est dans la continuité, sans langue de bois. Il a été mon vice président, je pourrais être le sien. Je le cite :
      Le paracétamol n’est pas le traitement de la Covid, nul besoin d’études randomisées pour le constater. La détresse respiratoire n’est pas un signe clinique, c’est une complication à laquelle personne ne devrait arriver. Prenez les devants, faites ce que vous avez toujours fait durant votre vie professionnelle, posez un diagnostic, testez-vous, isolez-vous et soignez-vous de la façon que vous considérerez légitime et scientifique. Vous êtes détenteur d’un savoir, à vous de l’utiliser, personne n’a à vous dicter des choix qui relèvent de la connaissance médicale.

      Le code de déontologie lui-même en son article V (article R 4127-5 du Code de la santé publique) indique que nul ne peut aliéner l’indépendance du médecin. Faites le choix thérapeutique qui vous conviendra.

      Vous qui êtes à la source des progrès de la médecine de ces dernières années, vous grâce à qui l’espérance de vie a fait un bon inédit dans l’histoire de l’humanité, soignez-vous, protégez-vous, soignez et protégez les vôtres.
      Continuez à croire dans la science, nulle instruction administrative, nulle décision ne reposant pas sur la connaissance médicale ou le savoir clinique des femmes et des hommes de l’art ne doit vous retenir de vous soigner, ne doit décider de ce qui est bon pour vous. Ayez confiance en votre expérience et en vos connaissances.

      Il est vrai que, depuis que certains considèrent que le diplôme de médecine est accessible sur les réseaux sociaux et les médias, que la médecine, l’épidémiologie ainsi que de la recherche fondamentale en maladie infectieuse se pratiquent en ligne ou sur les plateaux de télévision, cela restreint le temps dont ils disposent pour examiner la situation financière d’un régime que l’État qu’ils dirigent a lui-même créé.

      Je souhaite à nos stars de la télévision, de la communication, managées par des cabinets conseils auréolés de leurs « succès » outre-Atlantique, plus de succès dans les orientations thérapeutiques du pays, qu’ils n’en ont eu pour l’ASV.

      • Oui, la CARMF, par la voix de Th. Lardenois, notre président, est, à mes yeux, un ilot porte-parole d’humanité, de soif de connaissance, et de fraternité, dans un monde torturé par la finance et ses alliés et vassaux: politiciens et “grands” médias, dans leur quasi totalité. Quelle fraîcheur que de lire les mots de Lardenois! Mille fois merci de la part du médecin TRAITANT (et néanmoins rhumatologue) que je suis. Espoir dans la nuit!

      • C’est bien, mais sans doute faudrait il le diffuser bien davantage. Que les médecins de cette liste n’affichent sur la porte de leur cabinet me semblerait une action utile et ..retentissante. les correspondants des journaux locaux pourraient venir prendre des photos, et cela informerait ceux qui ne le sont pas.

  108. Si vous êtes sûr de vos sources, ce que je ne doute pas vous connaissant, c’est le moment de vous faire entendre au niveau de l’assemblée nationale ! il doit bien exister un député médecin qui aura le courage de poser directement la question à notre ministre ! tout cela relayé par l’audio-visuel ( LCI, CNEWS….le jeudi soir à la conférence de presse ….) on y arrivera !

  109. Merci docteur pour ce nouvel éclairage sur l’Ivermectine et longe vie à votre nouveau blog, continuer de nous informer comme vous le faites , nous avons ainsi une autre lecture véritable des traitements existants ceux occultés ou rebutés par le “polit bureau”!
    Patrick B

  110. C’est pertinent, bien tourné, rien à ajouter, c’est du pur MAUDRUX .

  111. Merci Gérard Maudrux pour ce post et le temps passé à nous faire profiter de toutes ces informations cruciales. Etes vous en lien avec ce groupe de médecin qui a constitué le groupe “réinfocovid” ?

  112. Merci Docteur, le pb est que vous êtes trop peu nombreux à vous exprimer, vous, nos médecins, nos soignants : il aurait fallu depuis un an que le collège entier des médecins et des soignants se lève pour protester, refuser que des politiques ou des médecins escrocs fassent le job à leur place ! Merci en tout cas pour ce que vous faites, cela fait du bien de vous lire ! Merci 🙏

  113. Je le relayerai dans mon blog, ce jour, dans mon style soit en préambulant, concluant et complétant, pour avoir modestement mais surement, déjà affirmé que JE ne me reonfinerai pas, donc NOUS sommes ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2021/03/15/je-ne-me-reconfinerai-pas-donc-nous-sommes/

    Ainsi que la réalité des chiffres dans TATOUMÉFU ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2021/03/19/la-realite-des-chiffres/

    Nous avons absolument, toujours, le choix de dire NON, d’arrêter de consentir à être les cobayes de notre propre extermination. Si nous arrêtons de jouer, le plus possible ensemble, leur petit jeu s’arrête…

    Comme disait le célèbre poème de Percy Shelley ;

    “Levez-vous tels les lions après la sieste,

    En nombre invincible,

    Secouez vos chaînes et jetez-les au sol comme rosée du matin,

    Chaînes sur vous tombées durant votre sommeil.

    Vous êtes nombreux (99.999%), ils sont peu (0.001%).”

    Et 10 à 15% d’entre NOUS est TOUT CE DONT NOUS AVONS BESOIN pour vaincre cette foutue inertie de départ…
    Dans ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2021/01/25/demasquons-les-en-devenant-toustes-des-revelateurs-de-verites/

    Respectueusement, JBL

  114. Nous nous heurtons hélas à deux dogmes politico-sanitaires inébranlables portés fanatiquement par les autorités de santé:

    1 – La sortie de crise doit se faire par la vaccination.
    2 – Le repositionnement médicamenteux est nul et non avenu.

    Notez bien que sur ces bases, les autorités de santé ne sont pas contre les traitements à condition qu’ils soient nouveaux. On l’a vu avec les ATU rapidement délivrées au Remdesivir et plus récemment aux anticorps monoclonaux.

    Le repositionnement a de nombreuses vertus : on connaît les effets secondaires depuis des lustres et il sont immédiatement disponibles. En outre ils ne coûtent rien en général.

    Mais il paraît évident que la proximité de nombreux décideurs de santé public avec les grands labos pharmaceutiques à qui ils délèguent nombre de fonctions interfère grandement avec ces simples actions de bon sens.

    Un an après le début de cette épidémie il apparaît au grand jour cette politique délétère qui n’a pas pour but de trouver le meilleur moyen de soigner. Mais le meilleur moyen d’avoir raison et jamais tort.

  115. Merci Dr Maudrux pour ce coup de scalpel douloureux sur la médecine d’aujourd’hui.Je partage depuis le début ce constat:pourquoi ne pas soigner précocement? les réponses ont été données (argent,arrogance, incompétence).j’ai noté aussi la petite phrase du ministre.peut etre sent il le vent tourner?Hier,sous la pression sociale je me suis fait vacciner.à la fin de la vaccination le médecin m’a demander si j’avais des questions.Il n’aurait pas du.je lui ai expliqué ma position et là je l’ai vu se tendre comme un arc:”il n’y a aucun traitement à part le vaccin”,”moi je sais lire les études et aucune ne prouve une quelconque efficacité de molecules” Fermez le ban. Inutile de discuter avec ce jeune médecin que je ne connaissais pas et fermé comme une huitre.Normal on était à Arcachon.

    • Les questions…c’est plutôt avant l’injection qu’il aurait dû vous les poser non? C’est du rétro éclairage !!!

    • Pas seulement inutile de discuter : impossible surtout !
      Depuis quelques dizaines d’années (le Dr Maudrux dirait mieux que moi depuis quand / est-ce depuis le numerus clausus ?) le système français forme des scientifiques rigides et cartésiens jusqu’au ridicule. Aucune imagination. Aucune capacité de remise en question. Aucune nuance. Des robots élevés au dogme de la vérité pure.
      Evidemment aucun débat n’est jamais possible avec ces blouses blanches bornées arcboutées sur leurs certitudes qu’ils ne chercheront même pas à partager (sans doute de peur de les ébrécher)
      Ne parlons donc pas du dialogue médecin-patient totalement disparu dans les oubliettes de la start’up nation.
      Certains d’entre nous ont la chance d’avoir un vrai médecin; Pour les autres c’est la cata.
      Il va bientôt falloir faire un guide des toubib, une sorte de Michelin : demandez le nouveau CARABIN 2021 ! plusieurs trois étoiles rétrogradées à l’APHP ! tout le palmarès de la province !

  116. Si l’université à défaut du lycée et mieux le collège avaient réellement appris le français (sans majuscule) permettant de réagir au quart de tour à l’audition ou la lecture d’une incohérence , nous n’en serions certainement pas là. Car il n’y a pas que quelques énarques du ministère du ministère de l’intérieur qui, car extrême probant, écrivent des absurdités.

    Il y a partout un nettement manque du souci du juste mot pour la juste chose, le souci des mots pesés pour éviter d’augmenter, voire pour contribuer à réduire, les maux pesants.

    Aussi performant et utile soit-on, iI est très regrettable, et ce n’est pas un détail, de mettre un LE devant un acronyme féminin fut-il anglais.

    Il est aussi très regrettable de dire LE le virus alors qu’il y a des centaines possibles, avec quelques vedettes dont le britannique qui n’est pas anglais et qui frappe aussi les Pays-Bas et pas seulement la province de Hollande.

    De même est-il encore pertinent de parler au singulier du Sras Cov 2 au printemps 2021 à propos de nombreux mutants variants virus plus ou moins inégalement virulents ?

    Oui « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ».

    Oui « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément ».

    Désolé si vous estimez inutiles ses observations se voulant modestement constructives

    Mais quoiqu’il en soit, merci monsieur Gérard Maudrux de continuer la lutte contre les âneries énarcho-gouvernementales et de nous faire bénéficier, parmi d’autres, de votre point de vue d’homme de terrain enrichi de quelques commentaire judicieux.
    “Si tu ne peux pas être phare, ou même lanterne , aie au moins le courage modeste d’être bougie parmi d’autres”

    • Boudiou qu’ça fait du bien, un ptit gars qui cause enfin françoué !
      Allez, arvi pas !

    • Très bonne remarque. Il faut relire le “Nom de la Rose” d’Umberto Eco. Il faut relire Orwell. Lorsque des concepts gênent, il faut oublier et faire oublier les mots qui les nomment. Au minimum, il faut brouiller leur signification. Ainsi le mot “vaccin” perd-il son sens dans la presse bien-pensante. On lit ainsi que telle société met au point un “vaccin” naturel 100% végétal. Bio bien sûr pour faire bon poids.
      Mieux vaut en rire…

    • Bjr,
      Vous écrivez: “Désolé si vous estimez inutiles ses observations se voulant modestement constructives”. Façon leçon de français, au demeurant bien pesée et sans doute nécessaire à beaucoup. Mais ne serait-ce pas plutôt “CES observations” qu’il fallait écrire? Dans le sens de “celles-ci et non les autres”!
      Juste un petit correctif; sans rancune j’espère?

      • C’est la dure loi du net : dans tout message portant sur l’orthographe ou le français se voulant enseignant, il y a obligatoirement un faute énorme.

        moi je dis LE codiv, à la manière de barbara stiegler, en forme de résistance..

      • Il ne manque pas de maladies en français qui sont du genre masculin. Le typhus, le choléra, le cancer, le tétanos, et j’en passe. Le Covid est tout aussi français que la, je l’emploie aussi. Mais pour jouer les précieuses ridicules sur des points qui n’intéressent personne, nous sommes imbattables.