458

Quand l’Ivermectine attire les parasites.

Une nouvelle étude » à la Mehra », cette fois validée par le JAMA au lieu du Lancet, dénigre l’Ivermectine. La presse, les spécialistes, les autorités se précipitent dessus, tout comme ils se sont précipités sur l’étude du Lancet, et tout comme les mouches se précipitent sur la … . Phénomène bien naturel, plus ça pue, plus cela attire certains.

C’est l’étude d’un dénommé Lopez-Medina, faite à Cali en Colombie, étude qui n’aurait jamais dû être publiée par un journal sérieux, surtout quand on voit les difficultés qu’ont certains auteurs pour publier des études favorables aux traitements précoces, difficultés inversement proportionnelles aux études défavorables.

Dominique Costagliola (Grand prix Inserm 2020 et légion d’honneur avec Lacombe) ne s’y est pas trompé, venant de la citer comme étude la plus valable concernant l’Ivermectine. Elle est connue comme une des plus farouches opposantes à l’Ivermectine, ne citant jusqu’à maintenant qu’une étude, celle in vitro, n’ayant pas encore remarqué que nous sommes passés depuis bientôt un an au stade du traitement et son débat chez l’homme, pas dans les boîtes de Pétri. En quoi une étude in vitro, bonne ou mauvaise, démontre que cela ne marche pas chez l’homme ?

Dans un article de The Conversation du 10 mars, après avoir vanté l’ »effet clinique bénéfique des anticorps monoclonaux de Lilly (Bambalaba) », elle s’appuie sur la revue Prescrire (mon billet sur le sujet, 9 études défavorables citées, qui sont en réalité 9 études favorables !), sur son étude in vitro obsessionnelle, et sur l’étude du JAMA, « essai négatif de grande taille ». Ces propos ont été repris dans le JDD du 11 mars, en attendant les autres journaux.

Alors que vaut cette étude, randomisée, double aveugle, 400 patients avec un bras Ivermectine (0,3mg/kg/5j), un bras placébo ?

Etude surprenante ! Les auteurs annoncent clairement vouloir faire une étude à charge. Premier mensonge inutile ”aucun essai contrôlé randomisé avec des résultats positifs n’a encore été publié dans une revue après examen par les pairs”.  Bientôt 50 études publiées, ils n’en ont lu aucune ? Affirmation qui permet d’éviter d’en parler et de clore le débat sans l’avoir ouvert.

Ensuite l’aveu d’un changement de protocole en cours d’étude, n’arrivant pas à démontrer ce qu’ils voulaient démontrer, est tout aussi significatif. Le critère principal initial, la « réduction de la détérioration », a été abandonné en cours de route au profit du peu révélateur “résolution des symptômes”, établi de manière binaire : ou bien les symptômes ont disparu à 21 jours, ou bien pas. 

« Le résultat principal était initialement défini comme le temps écoulé entre la randomisation et l’aggravation de 2 points sur l’échelle ordinale à 8 catégories. Selon la littérature, environ 18% des patients étaient censés avoir un tel résultat.23 Cependant, avant l’analyse intermédiaire, il est devenu évident que le taux global d’aggravation des événements de 2 points était nettement inférieur à l’attente initiale de 18%, nécessitant une taille d’échantillon inaccessible. Par conséquent, le 31 août 2020, l’investigateur principal a proposé au comité de surveillance des données et de la sécurité de modifier le critère d’évaluation principal au moment de la randomisation à la résolution complète des symptômes au cours de la période de suivi de 21 jours ». En gros, cela ne permet pas de faire la distinction entre différents degrés d’atténuation des symptômes et de faire la différence entre une résolution à 5 jours et à 21 jours !

Ils ne se sont pas non plus arrêtés sur des erreurs qui auraient dû mettre fin à l’étude : des « erreurs » de distribution de la pharmacie ont attribué de l’Ivermectine au groupe placebo (38 doses d’Ivermectine ont été données dans le groupe placebo, ce qui a pour effet d’améliorer le résultat de ce groupe ! On notera aussi qu’au lieu d’une exclusion, il ne fallait pas avoir pris d’Ivermectine dans les 5 jours qui précédaient l’étude, ce qui laisse supposer que certains en ont pris avant cette date. Les inclusions jusqu’à 7 jours après le début des symptômes, permettent à des personnes ayant pris de l’Ivermectine dès les premiers troubles, de rentrer dans le groupe placebo au lieu d’en être exclus !

Si la demi-vie plasmatique est d’un peu plus de 24 heures, la demi-vie constatée dans les tissu et les poumons dépasse une semaine (jusqu’à plus de 12 jours pour certains), expliquant également le long impact prophylactique constaté dans certaines études. Après 5 jours, le produit est donc toujours présent dans les cellules, même s’il n’est plus mesuré dans le sang. Les investigateurs de l’étude avaient estimé que statistiquement au moins 72 patients de l’étude présenteraient une aggravation clinique significative, mais seuls 12 des 400 patients l’ont fait (il est intéressant de noter que 8 des 12 avaient reçu un placebo). Les résultats du groupe placebo sont très supérieurs aux résultats habituels chez les non traités !! C’est d’ailleurs ce taux de détérioration très faible qui a forcé les chercheurs à modifier le critère d’évaluation principal pour détecter une différence entre les groupes d’étude.

Sur le critère principal (résolution des symptômes), et sur les autres critères mesurés (détérioration clinique, hospitalisation ou passage en soins intensifs, décès), le groupe ivermectine est supérieur au groupe placebo, mais la significativité n’est jamais atteinte, et aurait certainement été atteinte s’il n’y avait pas de patients Ivermectine dans le groupe Placebo. Pour preuve, certains effets secondaires caractéristiques de l’ivermectine apparaissent dans le groupe témoin, inhabituels à ce niveau pour un placebo. « L’événement indésirable sollicité le plus courant était le mal de tête, signalé par 104 patients (52%) ayant reçu de l’ivermectine et 111 (56%) ayant reçu un placebo».

Autre défaut : patients jeunes, de 29 à 48 ans, donc sujets peu sensibles à complications et décès, et évolution naturellement favorable, même sans traitement. 4% de plus de 65 ans dans le groupe Iver, alors que plus de 90% des décès sont chez les plus de 65 ans. 7 jours après les premiers troubles, on n’est pas non plus dans le traitement précoce. « Le délai médian de résolution des symptômes était de 10 jours (IQR, 9-13) dans le groupe ivermectine comparé à 12 jours (IQR, 9-13) dans le groupe placebo. Au 21è jour, 82% dans le groupe ivermectine et 79% dans le groupe placebo avaient résolu les symptômes ». Quand la maladie guérit seule à 30 ans, il est normal de ne pas trouver de différence à 21 jours avec ou sans traitement !

« Les participants potentiels à l’étude ont été identifiés et sélectionnés par un simple échantillonnage aléatoire à partir de la base de données de l’État ». Pas de test PCR ? Contactés et suivis par téléphone : « Un médecin de l’étude a contacté les participants potentiels à l’étude par téléphone pour vérifier les critères d’éligibilité… Par la suite, les patients ont été contactés par téléphone par le personnel de l’étude les jours 2 à 5, 8, 11, 15 et 21 pour un entretien structuré ».

Alors qu’il est recommandé de prendre au cours d’un repas, l’absorption de l’Ivermectine étant très différente selon le bol alimentaire comme le montrent plusieurs études, il a été spécifiquement demandé aux participants de le prendre à jeun.

Amélioration des troubles de 20% par rapport à un groupe placebo “faussé”, mais aussi 1 mort dans le groupe placebo, 0 dans le groupe traité, ce qui est ici statistiquement significatif. 

Les conflits d’intérêts ne sont également pas acceptables : Sanofi Pasteur, GlaxoSmithKline, Janssen, Merck, Gilead, qui ont des traitements et / ou des vaccins covid dans leur portefeuille, ont versé de l’argent à des auteurs pendant que l’étude était réalisée ! Equipe qui par ailleurs évalue en même temps un vaccin du Big Pharma.

Voilà ce qu’est la “rigueur” d’une étude mise en avant comme démontrant l’inefficacité de l’Ivermectine. Si elle avait été citée comme favorable, les détracteurs n’auraient pas accepté le dixième des anomalies de cette étude et personne ne l’aurait publiée. Le Président du Conseil Scientifique a dit que nous avions affaire à un virus intelligent. Quand ceux qui s’occupent du traitement sont plus intelligents que le virus, tout va bien, mais si c’est l’inverse, tout va mal. Est-ce que certains « spécialistes » auraient moins de cerveau qu’un virus ? Décidément, le niveau intellectuel et scientifique de nos revues médicales et de la plupart des scientifiques qui les commentent est descendu bien bas. Inquiétant pour la santé, car ce qui existe pour l’Ivermectine, pour le Covid existe pour tout le reste, car ce sont les mêmes. Bravo à Dominique Costagliola qui malgré son expérience et tous ses titres n’est pas choquée de tout cela et utilise cette étude plus que foireuse pour dénigrer l’Ivermectine.

Finalement je suis déçu, je croyais l’Ivermectine universelle. Non, je dois constater qu’elle ne tue pas tous les parasites qui sont nuisibles pour notre santé.

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

458 commentaires

  1. Il y aurait pourtant une façon simple d’éviter les “études biaisées” avant même qu’elles ne soient envisagées, changer le régime juridique ce genre d’exercice, à partir du moment où bien évidemment il est prouvé qu’il y a eu manipulation volontaire, c’est à dire de faire passer ça du régime de droit commun au crime contre l’humanité…
     
    Ça refroidirait plus que certainement la plupart des ardeurs et éviterait de retrouver les pratiques des industries du tabac et des pesticides en travers du chemin de la recherche (la vraie).

  2. gérard ne baisse pas les bras des professionnels hautement qualifiés anonymes sont derrière toi. Le mensonge ne passera pas!

  3. Bravo pour cet article très clair, je comprends pourquoi votre blog a été « deplateformisé » comme ils disent pudiquement pour éviter le mot CENSURÉ. La novlangue nous avait déjà était prophétisée par Georges Orwell… Comment va-t-on sortir de cette plandemie?
    Merci pour votre travail et votre courage, il reste des médecins honnêtes et consciencieux ça laisse de l’espoir.

  4. La proposition hier de Lionnel Barclay est plus qu’intéressante.
    Il y a un certain temps que (avec quelques autres) je demande un sursaut du corps médical, tout du moins de sa partie saine, réduite mais réelle.
    Les Dr Maudrux, Raoult, Perronne, Fouché, Erpstein (excusez-moi j’en oublie évidemment) ne peuvent pas tout faire et si les féliciter est pour nous naturel, venant d’autres médecins les encouragements lancés depuis le placard où ils se cantonnent ne sont pas si glorieux que ça …
    Sans trop forcer le trait, nous pouvons distinguer dans cette crise en gros trois sortes de médecins :
    – les hospitaliers félons qui devront être appelés à rendre des comptes à la Nation dont ils terrorisent la population en vue de maximiser leurs profits et leur minable renommée personnelle télévisuelle. Cela dit ces tristes sires se révèlent finalement assez peu nombreux et il aura fallu toute la servilité de la presse et toute la suffisante incompétence des politiques pour qu’émerge cette engeance.
    – les médecins complaisants : hospitaliers silencieux (tantôt tétanisés dans l’ombre des mandarins, tantôt attendant leur tour) ou médecins de ville qui appliquent aveuglément les consignes Doliprane sans même le plus petit souvenir de leurs serments : ceux là forment par malheur le gros des troupes, cohorte sans conviction autre que dans la toute puissance de la science d’Etat : ceux là sont les vrais ennemis, car ils sont durables, accrochés à leur rente de situation, fiers d’un titre qu’ils ne méritent plus depuis belle lurette. Leur seule excuse, de taille certes, est d’avoir été ainsi conditionnés par un pays à bout de souffle qui depuis longtemps ne sait plus nourrir correctement que ses supposées et piteuses élites. Cette profession devra être réformée, mais il y faudra des volontés politiques et populaires et, surtout encore quelques covid bien tassés.
    – les vrais médecins soignants qui en dépit des consignes du kolkhoze de la santé prennent en charge leur patients. Il est vital que ces professionnels maintenant musclent leur courage et parlent au grand jour. Le temps de la résistance discrète en cabinet est dépassé. S’ils continuent à se taire, leur action si estimable qu’elle fut n’aura servi strictement à rien. Que ces médecins comprennent que leurs patients les soutiendront et qu’ils peuvent être non seulement la base du renouveau mais aussi la fierté de la médecine (la vraie).
    Alors ? on fait quoi ? Allo docteurs !?

  5. Les chiffres de la Bretagne sont globalement bons.
    On peut donc craindre le pire du variant breton : non seulement il a muté sur la protéine C (Chuchen), mais en plus il ne rend pas malade ! Terrible épidémie

    • @Antonin47 : on voit un peu partout beaucoup de commentaires sur un mode humoristique dans l’esprit du vôtre à propos du variant breton, qui effectivement inquiète peu… Malheureusement, je comprends des échos qui me reviennent que les personnes concernées dans le cluster visé ont un peu moins l’esprit à rire… Il est heureux, bien sûr, que la situation de la région soit globalement bonne et, comme pour le Pays Basque probablement, son “aération naturelle” en extérieur y est probablement pour quelque chose… Mais les patients ou soignants concernés sont quand même un peu guettés par le découragement et il y a clairement eu, bien malheureusement, de la “casse” qui avec un peu de bon sens et de réactivité aurait pu être évitée… Mais c’est sans doute le cas dans beaucoup d’endroits… Ce qui est quand même un peu troublant ici, c’est qu’un variant à problèmes apparaisse dans un cluster situé dans un endroit relativement inattendu car relativement à l’écart des grands brassages de population et des problématiques de transports en commun massifs et bondés (même si la sous-région visée est plus touristique qu’on ne le croit souvent)… Il aurait logiquement été moins surprenant de voir ce “variant breton” apparaître dans la métropole rennaise plutôt que dans le Trégor…

      • Dès le début de l’épidémie en 2020 j’ai réalisé des cartes des groupes sanguins dans les départements en France, j’ai donné les références ci-dessous sur ce blog excellent du Dr Maudrux. Il apparait qu’un an après il semble toujours impossible d’avoir les données des gr sanguins des morts, réanimations etc. c’est comme s’il s’agissait d’un secret d’Etat. Voir ici mes petits gribouillages.
        https://tinyurl.com/y9swxnu6 et https://tinyurl.com/ya7hqg3h
        et pour le monde, le cas de la Suède par rapport aux autres pays scandinaves me semble assez démonstratif : https://tinyurl.com/y9jst7hj
        Presque la moitié du pays n’a pas ou très peu de groupes B, la Bretagne plus de 10% si je me souviens bien. Cela pourrait bien s’expliquer par des isolement ethniques locaux consanguins, comme en Bretagne d’ailleurs mais protecteurs parce que avec des anticorps anti A.
        Je dis ça, je dis je ne suis pas médecin ni spécialiste des groupes sanguins mais je trouve étrange que la seule thèse qui parle de cela est française, Patrice GUILLON chez le pr Le Pendu à Nantes qui nous a annoncé dans Ouest France en octobre dernier je crois qu’il avait des nouveaux résultats allant dans ce sens mais aussi que des équipes danoise et canadiennes, en 2020 les avaient aussi obtenus. Vous savez Le Pendu c’est à Nantes chez l’homologue du professeur Raoult qui a reconnu l’avoir insulté et a été condamné pour cela, le champion des conflits d’intérêts avec Gilead. Sans être complotiste, cela donne malgré tout à réfléchir sur les conflits d’intérêts et la liberté de la recherche.

  6. Alors, la réalité des choses sur le terrain selon ce que j’ai compris des remontées “terrain”, c’est que l’hypothèse d’un variant “à problèmes” dans le cluster concerné est apparue dès mi-janvier, face au décalage constaté entre les signes cliniques non équivoques et les PCR négatifs à répétition, et qu’un séquençage a été très vite demandé par les médecins des services concernés. Cependant, les infectiologues référents et l’administration se sont, au nom des PCR négatifs, opposés aux médecins qui voulaient considérer les patients atteints comme “covidés” : interdiction d’utiliser les FFP2, interdiction d’isoler les patients, maintenus pour certains en chambres doubles, etc… On devine sans peine les conséquences, même si ultérieurement et par ailleurs, la contagiosité malgré les précautions prises est restée élevée, et donc franchement décourageante pour les soignants. Le séquençage aura finalement pris probablement près d’un mois et demi, en tout cas de bien longues semaines pendant lesquelles les médecins locaux, relançant et venant aux nouvelles, auront eu droit aux railleries de leurs interlocuteurs parisiens (sur un mode : “impossible d’avoir un variant original dans un trou pareil”, si j’ai bien compris). Avant que finalement, une fois les résultats connus, l’ARS la semaine dernière se glorifie d’avoir elle-même pris l’initiative du séquençage, ce qui est faux, pour communiquer de façon lénifiante et exagérément rassurante sur le sujet ! La grande classe… Comme déjà évoqué dans de précédents commentaires, les échos que j’ai eus allaient dans le sens du constat d’une maladie à évolution plus rapide que les Covid jusqu’alors recensés sur place… Pas forcément plus sévère, mais plus rapide, avec donc une prise en charge à adapter en ce sens… Aujourd’hui, l’ARS communique d’une façon qui se veut rassurante mais il semblerait que le choix des vaccins adressés sur place aux soignants ait changé (indépendamment de l’actuelle suspension provisoire de l’AstraZénéca) : après des débuts sur du Pfizer, et une bascule prévue vers l’AZ, ce serait avec un lot de Moderna que la vaccination des soignants non encore vaccinés serait faite dans les jours à venir, au motif que ce serait en substance “plus adapté pour ce variant-là”… On peut du coup se demander si ce variant “breton” ne présente pas des caractéristiques similaires avec le variant dit “sud-africain”, et on peut aussi se demander si les autorités de santé nationales n’ont pas déjà clairement conscience des problèmes induits par ce type de variants et de l’inefficacité du vaccin AZ sur ces variants “sud-africains” ou similaires… Seule bonne nouvelle (déjà évoquée me semble-t-il), l’immunité acquise par les soignants contaminés lors de précédents épisodes (même remontant à un an) semble pour l’instant tenir et suffire à éviter soit une nouvelle contamination, soit au moins une nouvelle contamination à forme symptomatique (il y aurait apparemment eu quelques cas de réactivation d’anticorps attestant d’une maladie récente, mais sans symptômes)… C’est déjà pas mal, et ça pose de vraies questions sur la pertinence de la pression vaccinale mise sur les soignants. Dernier point, l’apparition locale puis le développement du variant ont suivi de peu et le début de la vaccination sur place et les vacances de Noël, avec un certain brassage de population dans la région, relativement touristique… Pas évident dans ces conditions de trouver un facteur clairement déterminant.

  7. Il me semble que les visons d’élevages intensifs sont avérés comme vecteur de la contamination Covid-19.
    Décorréler ne signifie pas prendre le contrepied de telle ou telle théorie. Oui les questions scientifiques devraient être examinées sans a priori y compris théologiques.
    Biologiquement, l’homme est une espèce animale comme une autre….
    A suivre

  8. Une campagne intensive de propagande de peur et de culpabilisation. Une censure totale des traitements précoces. Des prélèvements jusqu’au cerveau pour des tests plus qu’approximatifs. Une volonté forcenée de vacciner toute la planète contre une maladie qui épargne 99,95 % de la population. Avec des sérums issus de nouvelles technologies dont les effets sont inconnus.
    Mais rassurez-vous, il n’y a pas anguille sous roche. C’est interdit de le penser.

  9. Si j’ai bien tout compris, en mars 2021, on en est exactement au même point qu’en mars 2020. Sauf que l’an dernier, deux jours avant le confinement, on se baladait sans masque, on se faisait encore la bise, on allait au théâtre (sic) et on dînait au resto. Conclusion, un an de confinement(s), de mesures barrières, de gel, de distanciation sociale et de couvre-feu n’aura servi strictement à rien. Même pathos sur les urgences (encore plus sous-dimensionnées), même philosophie aveugle du “il n’existe pas de traitement” et même morbidité destructrice. On parie qu’on en sera exactement au même point en mars 2022, après la pantalonnade des vaccins ?
    Mauvaises nouvelles du front :
    1) J’ai des amis (plus pour longtemps) vaccinés qui commencent à dire : “non, toi, je ne peux plus te voir, parce que tu n’es pas vacciné”.
    2) Victime typique de la Covid : homme, plus de 70 ans, pathologie cardiaque et pulmonaire terminale (il le cachait à ses proches), testé négatif, hospitalisé en urgence 24 h après, et là, ô miracle, soudain positif. En réa puis, à sa demande, en soins palliatifs. Et un martyr de plus dans les statistiques de Véran.
    La rage monte.

    • Bonjour

      même réflexion d’un ami quI ne comprend pas que l’on ne se fasse pas vacciner. Diviser pour régner, c’est vieux comme le monde.
      Quelque soit nos différences, il va falloir faire front être nombreux et se regrouper.

      • Beaucoup de gens ont intégré (c’est dit et répété en boucle sur tous les médias) qu’il n’y a pas d’alternative :
        – il n’y a pas de traitement (FAUX)
        – la seule sortie c’est le vaccin (pas la seule)
        – le confinement fonctionne (quelle étude ?)
        – la Covid est mortelle (en général FAUX mais d’autant plus avec paracétamol, pas de surmortalité par rapport à une grippe même avec vaccin anti-grippal et traitement autorisé, c’est dire)
        – heureusement que les labos ont pu créer un vaccin en 9 mois (ce qu’ils ne savent pas c’est qu’ils ont bloqué toute autre alternative au vaccin)

        • La naïveté de nombre de nos concitoyens est sidérante : comment peut-on, hors même le covid, attribuer la moindre crédibilité à nos coupeurs de ruban grotesques, incapables parmi les incapables.

        • @ comment peut-on attribuer la moindre crédibilité…
          C’est un mécanisme psychologique très simple et qui fonctionne chez PRESQUE tout le monde.
          Si vous achetez, cher de préférence, un appareil quelconque sans possibilité de retour, et que vous constatez qu’il ne fournit pas le service annoncé, que faites-vous ?
          Ici plusieurs possibilités selon le profil psychologique des uns et des autres :
          – vous vous mettez en rage et vous détruisez l’engin séance tenante
          – vous vous dites “je vais chercher un réparateur qui va m’arranger ça” et vous n’en trouvez pas, bref vous vous résignez à garder ce truc en essayant d’oublier son existence
          – vous affirmez haut et fort que vous êtes satisfait de votre achat !
          C’est surprenant mais l’amour-propre est encore la détermination qui l’emporte dans ce type de situation……:(
          – la quatrième possibilité existe, admettre que vous vous êtes fait gruger, mais ça c’est DIFFICILE.
          Bonne journée !

        • @VALETE09 : en effet il est difficile d’admettre qu’on a fait le mauvais choix d’autant plus suivant son niveau d’implication (comme l’exemple donné, un achat immobilier est forcément le bon choix, c’est le biais de confirmation)

      • Des amis, on peut en changer…mais des familles aussi se déchirent. Des enfants qui rejettent leur mère qui ne veut pas de vaccin. Et les mères qui espèrent qu’une chose à savoir que la vérité se révèle avant que leurs enfants y passent…amour maternel toujours…

        • La solution qui me paraît la seule acceptable dans ce cas de figure, est de se chamailler courageusement en famille afin de faire avancer le schmilblick et semer quelques doutes dans l’esprit de certains.
          Je reconnais que c’est extrêmement pénible mais moins que de se faire un sang d’encre sans oser contredire son fils ou sa fille, voire en passer par leurs quatre volontés en prenant des risques inacceptables.
          Je me souviens d’une intervenante sur ce blog qui s’inquiétait pour sa mère très âgée que fratrie ou enfants voulaient absolument faire vacciner……..sans qu’elle ait moyen de faire prévaloir sa prudence et son avis plus sensé……….
          Il faut se battre, il n’y a pas d’alternative.

    • Il faut informer autour de soi sur les vaccins dangereux, avec des faits. La généticienne Alexandra Henrion-Caude a lancé hier un appel à Emmanuel Macron après la suspension du vaccin d’AstraZeneca :
      “Enhardissez-vous ! Continuez, suspendez PfizerBioNTech, Moderna, avant les autres (et pas en dernier) car la liste des pays, où les pics les plus meurtriers surviennent juste après le début de campagne de vaccination, augmente”.
      https://twitter.com/CaudeHenrion/status/1371627501412302850?s=20

      • oui mais faut il attendre les taux de mortalité du Pérou, de la république tchèque, de la Bulgarie pour enfin autoriser les médecins à prescrire ? Ou vont ils encore faire souffrir toute la population à cause de leur dogme (pas d’alternative à part le vaccin) ?
        Pourquoi l’Espagne est capable d’ouvrir des lits à grande échelle et pas la France ? (ce n’est pas qu’un problème de personnel, où est la réserve, où sont les salaires, quand utilise t’on le secteur privé ?)

    • Moic’est Refus de voir des vaccines ,et docteur vacciné je leur demande , si oui , termine,car ils développent des sras plus fort et hyper contagieux vos amis vont voir dans quelques mois ce qu ils vont endurer physiquement les effets secondaires graves et invalidants des cancers etc alors …,

        • En effet.
          Ce nouveau danger, physiologique, s’ajoute à la pression mentale de la psychose, que nous devons combattre autour de nous…
          Soyons intrépides ! (de toute façon il devient difficile de faire autrement)

    • Exact
      Et si l’on se dit que peut-être les réa sont un chouia gonflées par dépit ..

      • amha il y a plusieurs facteurs :
        – un facteur politique (surtout à Paris)
        – un facteur charlatanisme de Véran (la nouvelle poudre de perlimpimpin, le paracétamol ou la baguette magique)
        – la perte de confiance
        – la communication autour des clusters hospitaliers
        – ou quand les gens voient les réanimations encombrées, ils restent chez eux jusqu’à ce qu’il soit trop tard (j’ai plusieurs témoignages directs de ce cas) sans faire la différence entre hopital et réa, et sans faire appel à leur médecin traitant.
        – n’oubliez pas que dans les zones comme la Seine St Denis, les gens vont aux urgences pour une prise en charge gratuite contrairement au médecin, s’ils ne vont plus aux urgences, ils appellent directement le SAMU quand ils s’étouffent.

    • Je ne comprends pas le point 1) …
      S’ils sont vaccinés, ils ne risquent (en théorie) rien, alors pourquoi refuser de voir les autres ?

      • hier sur Arte, le 28 minutes, desintox de la pub gouvernementale sur la vaccination. En gros il faudra quand même respecter les gestes barrière et garder le masque.

      • @sylvie_imbert
        Peut-être pour délit de non-conformité ?
        Voire, parce que leur comportement (= le comportement de ceux qui refusent ces vaccins) serait moralement inacceptable ?
        Donc on ne les connaît plus 🙁
        Perdre des amis de cet acabit n’est pas une grande perte, cependant le sectarisme qui s’étend est un phénomène clairement préoccupant.
        Moins les gens comprennent de quoi il s’agit, plus ils s’enflamment de façon partisane…

      • C’est exactement ce qu’il faut répondre à ces intégristes, persuadés par la propagande que l’on se vaccine pour les autres, ce qui est exactement le contraire de la politique vaccinale habituelle qu’on connaît pour la grippe par exemple.

  10. La sortie de l’impasse viendra peut-être du milieu des affaires. Un segment du capitalisme (GAFAM) ne peut tout simplement pas tuer la poule aux oeufs d’or qui fait rouler de le buisness mondial. Espoir… La fronde commence…un à un les différents secteurs vont refuser le plan de match de l’élite. Très bonne nouvelle. Ce n’est qu’un début..https://www.7sur7.be/monde/l-aviation-civile-internationale-s-oppose-a-la-vaccination-obligatoire~a64dc436/?fbclid=IwAR3vF0-Sp1seuEwhLzy9YJF2rg-wki3JAEHU_JBy1xsjct_EQt-oQEWJDP8&referrer=https%3A%2F%2Fl.facebook.com%2F
    XMA Header Image

  11. @Valete09

    Il suffit de compter les zoonoses qui sont devenu vraiment épidémiques chez l’homme. comptez pour moi.

    C’est le premier pas de la démarche scientifique : observer. Des fermes des milles vaches, des poulets en batterie, des cochons en asie, des canards dans les pays de l’est, il y en a depuis des lustres.

    Je ne dis pas que c’est impossible, je dis que jusque maintenant il ne s’est jamais rien passé. notez que je ne dis pas que le virus ne fait pas le trajet homme – animal – homme. Je dis juste que l’on a pas trouvé le trajet qu’il a fait en 1er animal -> homme. Sans la preuve irréfutable et scientifiquement démontré, accepté par la communauté scientifique et pas une sorte de consensus entre quelques spécialistes (les même qui expliquent le confinement, la dangerosité de la chloroquine et l'”inefficacité de l’ivermecine) je n’y croirais pas.

    je comprends bien que le sujet est enfourché par des écolos ou des vegans ou d’autres communautés pour pousser leur agenda en population générale, mais le délire de gaïa la terre mere est de l’ordre de la conviction quasi religieuse, et nous parlons de science. De plus, la chauve-souris habitant dans des grottes isolés n’est pas un élevage humain et si sa biosphère se trouve réduite (ce qui est dommage) cela ne la rend pas pour autant responsable de la partouze avec le pangolin, la civette, la viande de je ne sais quoi dans une grande soupe dans un marché de wuhan.

    On DOIT décorréler le combat pour un modèle économique respectueux de l’environnement (végétal animal (dont humains)) et la réalité scientifique d’une épidémie.

  12. News Roundup | Dr. Tess Lawrie Discusses her Ivermectin Meta-Analysis, the FDA, and Dr. Andrew Hill

    avez vous vu la dernière info sur le sort qui est réservé a l’ivermectine dans les journaux de publication qui apparemment refuse de publier ;j’utilise le traducteur mais si j’ai bien saisi nous somment devant ce que l’on pourrait nommer un scandale

  13. Un variant breton ! Reçu en effet un mail de la DGS (direction générale de la santé) que je reproduis en partie ici : “Un cluster […] d’infections à SARS-CoV2 est suivi depuis plusieurs semaines par l’ARS Bretagne […]. Suite à la détection de plusieurs cas rattachés à ce cluster avec une discordance répétée entre les signes cliniques évocateurs de la COVID-19 et les résultats négatifs de RT-PCR réalisés sur prélèvement nasopharyngé, des investigations épidémiologiques et virologiques ont été menées par Santé publique France et le CNR Virus des infections respiratoires. […] L’analyse moléculaire réalisée par le CNR de Pasteur met en évidence un nouveau variant (dérivé du clade 20C) porteur de neuf mutations dans la région codant pour la protéine S mais également dans d’autres régions virales. L’analyse de risque réalisée par Santé Publique France et le Centre National de Référence Virus respiratoires classe cette souche comme « variant under investigation » (variant à suivre).” A suivre en effet ! Sûrement résistant aux vaccins actuels (9 mutations concernant la protéine S…).

    • C’est les thérapies géniques ,classique ,les vacccines sont hyper contagieux , idem souche New York,souche israel , souche Paris , etc Si ils shootént massivement ça va être terrible les souches locales et plus fortes emmergent, c’est fréquent avec vaccin grippe qui engendre des grippes atroces , j’ai failli en mourir a cause du vaccin en fait après vaccin arn ou arm ,il faudrait mettre les gens en quarantaine en urgence

  14. Merci, Dr Maudrux, pour ce blog, que tout le monde devrait suivre 🙂
    A ceux qui demandent s’il y a des sources concernant la surveillance des effets secondaires des différents produits, je voudrais indiquer trois sites: l’américain, l’européen et le britannique.
    https://wonder.cdc.gov/vaers.html
    Il faut accepter le ‘disclaimer’, puis choisir le formulaire de demande, et descendre jusqu’au choix du COVID19.
    http://www.adrreports.eu/en/search_subst.html#
    Ici, les trois produits COVID19 sont sur trois lignes différentes.
    https://www.gov.uk/government/publications/coronavirus-covid-19-vaccine-adverse-reactions
    Choisir le résumé hebdomadaire pour voir les données.
    C’est un peu (beaucoup) le parcours du combattant, mais cela vaut la peine.

  15. je voudrais, dans cette noirceur, proposer un peu de lumière peut-être….

    Tout va mal, c’est le grand bordel…

    Et bien écoutez, les gens de ce blog ont une peut-être une solution…

    Parmi nous y-en-a-t-il qui connaissent des gens comme on dit?
    que penser vous de faire flotter l’idée de laisser les autorités autoriser dans une ville, un département ou une région, selon possibilités, l’autorisation pour nous laisser traiter AZI, IVM, etc à tout va? Alors “nous”, c’est qui nous? Y-a-t-il parmi les médecins de ce blog, des toubibs qui seraient en mesure de mobiliser une telle campagne, je suis certain qu’il en existe. Il faudrait aussi une campagne médiatique, qui est vidéogenique et passe bien pour convaincre le public?

    C’est un gros boulot, mais c’est faisable.

    Ce trou d’air est peut-être l’opportunité de remettre les choses dans un contexte de bon sens, non?

    Bon, je ne suis pas toubib, ce n’est pas à moi de dire? du tout, je ne peux qu’être spectateur.

    Si tout fout le camp et cela devient le panique totale inévitable, si Raoult sort du bois et dis… “il y a peut-être une solution…”
    D’après vous quelle sera la réaction du public?

    Raoult, Maudrux , Perronne et bien d’autres… n’y-a-t-il pas dans la prodession un noyau dur de bon sens?

    Vous les toubibs avez tellement été vilipendés, ne serait-il pas judicieux que les bons parmi vous prennent les choses en main et remettent un peu d’ordre?

  16. Prof Peyromaure ( le figaro )
    l’épidémie a placé en première ligne les épidémiologistes, réanimateurs, urgentistes et infectiologues, c’est-à-dire des “médecins, évidemment très utiles”, mais qui au contraire des cardiologues, cancérologues ou chirurgiens, “ont la particularité d’exercer dans l’ombre et sans la reconnaissance du public”. Il constate que “ces médecins de l’ombre se sentent pousser des ailes” et que “certains vont trop loin et croient parler au nom de tous leurs confrères”.

  17. On parle beaucoup du vaccin Astra Zeneca … fait par les Anglo / Suédois …ça tombe bien l EU ne les aiment pas ces deux là l un pour le Brexit l autre pour sa gestion différente de la crise !
    Quid des effets secondaires graves du Pfizer ? Rien ?

    • Faut pas raisonner en terme de pays, ni de marques commerciales. Le Monde-d’après pense globalité. Les Occidentaux se tourneront plus volontiers vers Pfizer et consorts, et AstraZeneca sera gracieusement offert pour l’injection des pays sans le sou.

    • Justement ces thérapies geniques contiennent du rein de chimpanze des gras de porcs ogm etc…

    • avez vous rêvé d un état policier ? certains le mettent place à grand pas, il n y avait pas eu de covid il l auraient inventé.

  18. les salopards sur LCI “il y a 90000 morts qui auraient aimé avoir le vaccin astrazencaca”

    et HQ IVM et AZ, n’y-a-t-il pas 90000 morts qui auraient voulu y avoir accès et qui auraient voulu que leur toubib aie les couilles de les soigner?

    A la lanterne tout ça!

    • Ont-ils dit ça avant ou après la suspension ? Si c’est avant, ils ont l’air très cons… comme Blachier…

      • et ceux qui ont supposé que les aide-soignants et les infirmiers qui refusaient de se faire vacciner parce n’étaient pas équipés (trop cons) pour comprendre, ils font quoi ? ils se mordent les c… ?

        • Ne nous emballons pas.. il est probable qu’ils le rė autorise très vite pour “manque de preuves” sur les liens de cause à effet…

        • Le lien de cause à effet existe forcement avec l’inflammation qui est nécessaire lors de la vaccination. L’inflammation est de manière tout à fait simple liée à l’expression de molécules qui sont des médiateurs de la coagulation.

          La “diversité” des effets dépendant des lieux où les caillots vont se placer (sachant que l’on compte les morts qui en sont une faible partie liée à une localisation des caillots au niveau cardiaque ou cérébral) et que si les plaquettes viennent à être grandement utilisée dans une multitude caillots ou les facteurs de coagulation viennent à manquer, on va se retrouver avec une coagulation qui au contraire va être réduite.

        • Je crains que Celine ait raison. Je viens de regarder les cinq premières minutes de l’heure des pros et déjà certains chroniqueurs disaient qu’il ne fallait pas s’affoler pour quelques caillots…il y en a tous les jours et le lien de causalité paraît être sujet à caution.
          En outre effectivement cette affaire permet de passer sous silence Pfizer…qui va être le héros de l’affaire et la place du vaccin Johnson est toute trouvée. Deux « vaccins » américains…je deviens parano…

    • La France suspend l’astrazeneca après l’Allemagne , jusqu’à mardi . Macron veut demander l’avis de la mutti…
      J’imagine la tête de Blachier qui a donné le meilleur de lui-même face à Maître Brusa .Un gamin hystérique au point que j’ai tourné le bouton.
      Le virus de singe a un parfum de zoo…

      • Euh , c’était chez Morandini, alors que trois pays avaient suspendu les vaccinations. On doit bien être à 14 ou 15 ?

  19. Y a t il un site fiable pour savoir le nombre de morts pays par pays et pour les différentes thérapies géniques injectées contre le covid. Je pense que c’est un secret d’état pour tous les pays du monde. J’espère que le scandale mondial va éclater un jour!!!

    • Les DC sont comptabilisés que quand il est impossible de nier le lien de causalité et encore … pour les autres, ce sont des coïncidences regrettables…une épidémie de coïncidences. Quant aux handicapés, aveugles, sourds etc… je me demande si ce n’est pas pire…Et ce n’est que du court terme. Il y aura d’autres surprises. Certaines narcolepsies post vaccin H1N1 ont été diagnostiquées plus de deux ans après, pas indemnisées…

    • l ampleur de effets secondaires n apparaitra pas dans les statistiques car une faible part des evenements sont signalés et comptés.

  20. Débat de Henrion Caude avec un urgentiste chez Bercoff. Elle a défendu l’ivermectine. Autrement le temps manquait pour aborder tous les sujets.

    • Cela est connu depuis le début de l’épidémie
      Le virus a un tropisme digestif et pulmonaire , etc…
      D.Raoult et l’IHU viennent de publier sur ce thème, ils travaillent ++ sur le microbiote
      Le coronavirus fait partie des 140000 espèces de virus de la flore intestinale humaine …. c’est un bactériophage bien entendu, ce virus étant particulièrement virulent dans la Covid-19…. D.Raoult préconise la vit D3, le butyrate … comme adjuvant .. car l’intestin serait une étape avant la gravité pulmonaire de la maladie , via des trasferts de l’inflammation… à suivre
      Mais , je ne vois pas pourquoi ça rendrait les vaccins inefficaces

    • Le test PCR moléculaire ferait 40% de faux-positifs
      Le test anti génique ferait de 20 à 30% de faux-négatifs
      Avec le test fécal, rien de tout ça : on éviterait même les faux-derches.

  21. Comment se fait-il que l’IHUMéditerranée vaccine AstraZeneca? Raoult s’est-il vendu? pour obtenir de HCQ?

    • reçoivent ils des fonds publics?
      quelle explosion de scandale se produirait s’ils refusaient astrazen?
      véreux y verrait-il l’opportunité de leur couper toutes les bourses?

      • Pour l’heure l’IHU est une usine sur laquelle Véran n’a pas de prise (s’il pouvait ça serait déjà fait). Un vrai porte avions.
        Si l’IHU utilise Astra Zeneca ils ont de bonnes raisons.
        Ne jamais oublier que Raoult n’est pas carré ou rond au même endroit que le commun des mortels.
        Très cohérent là où d’autres sont de vrais pommes à l’eau. Et très imaginatif là où lesdites pommes se raidissent (comme des cierges de Pâques aurait dit Grand Jacques).

        • Il me semble avoir lu que les IHU avaient une grande autonomie mais le Pr Raoult a quand même le statut de fonctionnaire d’hôpital public. Il a dit un jour qu’il vaccinerait puisqu’on lui demande de le faire. Rien ne l’empêche de signaler les risques avant de faire signer un consentement. Les gens sont libres de leurs corps, une fois mis en garde…

  22. Question au Dr Maudrux :
    Il semble à peu près établi que les malheureux qui ont reçu le « vaccin » arn ou adn demeurent contagieux, peut-être même en tant que super contaminateurs.
    Il semble donc que le virus « cohabite » avec les anticorps générés par le « vaccin ».
    Pourquoi ?
    Même si le vaccin arn ou adn ne vise que la protéine spike, comment les virus survivent-ils , certains sont-il dépourvus de spike ? ou relativement ou partiellement insensibles à des anticorps qui seraient trop ciblés ?
    Merci Docteur de votre éclairage

    • Il semble, comme vous dites, et je ne peux vous en dire plus. Je pense que des hypothèses vont sortir, de la part de virologues et biochimistes, ce que je ne suis pas.

  23. votre extermination est planifiée, je vous l’ai dit et vous le répète, on me le disait déjà en très hauts lieux quand je suis rentré dans la banque à jew york dans les années 80.

    Regardez ce type Alex Jones (une des sources préférées de trump) qui le disait déjà documents à l’appui en 2010!
    https://www.banned.video/watch?id=604922514289f9391511a864

    • Ce que vous dites ne manque jamais d’intérêt.
      Mais je préférerais que vous disiez “notre” extermination.
      Ca ferait moins personnel …

      • Je pense exactement la même chose en ce qui vous concerne et cela depuis quelques temps…
        Vous avez raison, notre extermination.
        C’est seulement que ayant AZ + IVM dans mon frigo + Kéfir lait (lactus coccus lactis) (il faudra que je donne la recette bientôt) et en étant en train de planifier mon siège ejectable pour l’autre bout du monde, je me plais à nourrir l’illusion que je suis plus fort que cette calamité. Ce qui est idiot car je n’ai aucune peur de la mort, je l’ai côtoyée de près et je crois savoir qu’elle n’est pas du tout ce que beaucoup en pensent. Nombreux qui se sont approchés des portes vous parleraient de cette lumière. Moi je vous parlerais de cette musique, quelque chose comme du Messiaen mais encore mille fois plus extraordinaire (et pourtant Messiaen n’est pas à la portée de tout le monde). Etant musicien, cette merveille que je ne pourrais humainement répliquer me hante, je dirais même que j’aurais presque hâte de la réentendre.

    • Avec un taux de mortalité mondial inférieur à 0,03% et qui concerne surtout des personnes dont l’espérance de vie est de qqs années voire qqs mois;
      l’extermination de l’espèce humaine va leur prendre des millénaires.

      • 0,03% vous parlez du Covid, mais les vaccins on ne sait pas encore sur le moyen long terme, d’autant plus qu’on commence à parler de 2 rappels annuels, il reste de nombreuses possibilités, surtout si ceux qui ne sont pas (ou peu) menacés par le virus se précipitent sur un vaccin dont ils ne retireront aucun bénéfice autre que d’obtenir le passeport : sésame pour nombre d’activités aujourd’hui interdites.

      • Le dr Seligman pense que le vaccin Pfizer est responsable de bien plus de DC que le virus, en Israël, et les jeunes seraient plus concernés.

  24. celle-ci n’est que répétition, l’extermination à grande échelle commencera réellement à la prochaine…
    Voyez ce qu’en disent le couple infernal gates…. voyez le de vos propres yeux les grenouilles dans l’eau qui commence à bouillir…

    https://www.youtube.com/watch?v=ELP2EFVOOYc

    De plus, l’amerloque qui dissuade ses vassaux d’avoir recours à Sputnik (le seul truc hors traitement qui marche car conçu comme une réponse militaire à une attaque bactériologique).
    https://sputniknews.com/world/202103151082345508-us-department-of-health-admits-to-pressuring-brazil-into-rejecting-authorisation-of-sputnik-v/

  25. Tous les effets secondaires répertoriés sont là (site de l’ANSM). Il faut voir le pdf de la synthèse : lien sur la première page.
    Il faut proportionnaliser avec le nombre de vaccinations (injections ?) :
    Pfizer : 2,5 M …………………………… 251 décès
    Moderna : 242 K soit 10 fois moins……….2 décès (20 avec 2,5 M)
    Astra-Zeneca : 454 K soit 5 fois moins…………2 décès (10 avec 2,5 M)
    Macron va pouvoir organiser une cérémonie aux Invalides et leurs décerner la médaille du Mérite ou du Devoir à titre malheureusement posthume.
    Le bilan de Pfizer est impressionnant et pourtant on ne parle que d’AZ !!!

  26. Bonjour, les observations de terrain permettent-elles de déterminer une période pendant laquelle les vaccinés seraient particulièrement contaminants des suites du vaccin… ?

  27. Transmis ce matin par une amie:
    Le Bras droit du maire de L’HOPITAL Ville de lLorraine s’est fait vacciner jeudi en début d’apres Midi ( Astra Zeneca) . Arrêt cardiaque en fin d’apm.
    Pas d’autopsie….!!!

      • concernent 23% de la tranche d’âge 16-49 ans et 45% des 50-64 ans.
        Attention, graphique mal interprété
        Comprendre en réalité : 23%des cas concernent
        les 16-49 ans, 45%des cas concernent les 50-64 etc…
        C’est , heureusement, différent de 45% des 50-64 sont décédés etc @.
        C’est en tout cas une faute de France soir, car l’erreur est visible par un lycéen de seconde.

        • L’article de Francesoir indique: “On est frappé d’apprendre que les effets indésirables graves, catégorie à laquelle appartiennent évidemment les décès, concernent 23% de la tranche d’âge 16-49 ans et 45% des 50-64 ans.”
          L’expression « catégorie à laquelle appartiennent évidemment les décès » est sans doute erronée sauf si c’est pour dire qu’un décès est un cas grave, mais les décès sont listés à part des cas graves dans les statistiques de l’ANSM. Du reste le même article précise « les tranches d’âge pour les décès ne sont pas précisées dans le dernier rapport de pharmacovigilance de l’ANSM. ». C’est un des problèmes. Pourquoi l’ANSM ne fournit pas des précisions sur les classes d’âge des décédés alors qu’elle les fournit pour les cas graves? Ces 251 morts étaient-ils tous des vieillards qui étaient très proche de la mort (vaccination ou pas). Cela vous ne le savez pas puisque l’ANSM ne le précise pas.

        • Vous faites erreur
          . 45% des cas graves sont dans la tranche etc..c’est cela la réalité et ce que dit le graphique appelé vulgairement camembert.
          en aucun cas 45 % de la tranche d’âge n’est concernée par les cas graves.

        • Désolé mais tout cela est beaucoup plus compliqué (on voit vraiment que vous avez sauté la case “ENA”).
          Il faut d’abord établir que le décès est un effet réellement indésirable en soi, ce qui relève, après consultation du fabricant (qui dispose de deux mois pour répondre) de l’ANSM qui se prononce dans les trois mois, tout silence de plus de six mois étant assimilé à un refus qui peut être porté devant les membres non vaccinés du Conseil d’État.
          S’il s’avère que le décès est un événement indésirable, sa qualification de “grave” relève du Congrès (Assemblée + Sénat) statuant à la majorité des 3/4 et convoqué par le Président de la République au plus tard le lendemain du matin du 300ème jour après la date de référence fixée par le ministère de la santé si il y pense.
          Il est inadmissible dans l’intervalle de laisser supposer que nous serions dirigés par des malades mentaux.
          Non mais !

    • j’ai des échos indépendants (des amis à St Avold) qui disent la même chose

  28. Il a cherché à protéger son personnel dans la phase initiale d’une épidémie que les autorités annonçaient meurtrière..
    Ses infos étaient puisées à bonne source…
    Résultat : le syndicat CFDT-Chimie a porté plainte contre lui… permettant ainsi à nos tristes autorités de “faire un exemple”…
    Ca me plairait assez que ses avocats contre-attaquent.
    Rêvons, mais à bon escient.

  29. J’ai bien conscience qu’une interprétation politique peut déranger mais cette épidémie révèle les conséquences du capitalisme financier néolibéral subi depuis 40 ans par les peuples occidentaux.
    L’intérêt des multinationales et des marchés financiers prime sur l’intérêt général des populations et notamment sur la santé publique. Les élites mediatico politique et les dirigeants sont totalement inféodés à ce système.
    Certes tout cela n’est pas nouveau et s’est traduit par la paupérisation des peuples occidentaux.
    Mais là avec cette épidémie un pas supplémentaire a été franchi. Pour préserver les intérêts de Big Pharma et des marchés financiers les dirigeants n’hésitent pas à sacrifier des vies et à restreindre les libertés.

    • C’est flagrant…
      Ils n’ont ni science ni conscience et suivent comme des automates les signaux des intérêts financiers devant lesquels ils sont en adoration.

    • ca a l air d un paradoxe : comment l effondrement de l economie occidentale peut elle avantager les interets privés ? la reponse est que cela permet de rebattre les cartes – la ruine des services public sera suivie de privatisations et de suppressions. – la ruine des PME sera accompagnée par un renforcement des grands groupes – la ruine de l economie traditionnelle permet l essor sans limites de l économie numerique dominée elle meme par une poignée de géants. – donc big pharma ramasse la mise, mais c est loin d être le plus gros gagnant.

      • Barbara se réveille à 50 ans du rêve démocratique et du mensonge républicain. Elle est de fait un bébé. Sa compréhension de la situation est à sa mesure. Ce qui l’amène par exemple à se convaincre elle-même que puisque notre cerveau fonctionne de telle façon à rechercher une causalité et donc un coupable, c’est donc que l’explication par le complot n’existe que dans notre cerveau.

    • Les aides diverses et exceptionnelles accordées par le gouvernement pour que les (petites) entreprises (et indirectement les particuliers) passent la crise sont issues de dettes, càd de création d’argent ex-nihilo par les banques centrales. Les entreprises devront rembourser ces dettes en argent réel, càd le fruit de leur travail. C’est le schéma classique quand il est accepté librement par une entreprise qui investit en s’endettant, sauf que maintenant, c’est l’état, au nom de chaque particulier, qui les endette d’autorité. Qui est censé ramasser la mise en argent réel, à la fin ? les banques centrales, qui sont des organismes privés. Bien joué ! à moins qu’un grain de sable ne se coince quelque part…

      • La planche à billet fonctionne aussi bien que les chaises musicales : quand la musique s’arrête il manque toujours quelques chaises ..

    • Big Pharma n’est qu’une toute partie du problème.

      La vraie bataille, perdue, fut celle de 2001.. L’entrée de la Chine dans l’OMC.

      Une opération conduite par les amis de Bill Clinton, affairistes de Wall Street.

      Conséquence immédiate : l’effondrement de l’industrie occidentale, provoquant chômage, étranglement des classes moyennes, et perte de puissance tout simplement (l’industrie c’est la puissance la vraie, pas les bêtises 2.0 du type Fessebouque).

      Maquillée ensuite par la “financiarisation” qui accentua les problèmes.

      La Chine, on y revient toujours. La Chine travaille sur le long terme. Et sa revanche est saignante.

      Le couillonavirus est le coup de grâce, d’une opération qui a débuté il y a 20 ans. Pile.

      • la chine a réussi à devenir l’usine du monde entier, est en train de créer un nouveau corridor de distribution logistique “route de la soie” et donc, ayant eu ce succès, dorénavant aurait décidé d’exterminer un grand nombre de ses clients dans le monde entier… Mmm… quelle logique à la goebbells! le plus tu répètes une connerie, le plus les gogos la croiront. C’est ce qu’on appelle l’homme de paille, strawman argument for plausible deniability…. mais par qui? Mmm… pas très dur à deviner.

        Toutefois attention, je n’ai pas dit la chine sont des gentils, c’est très loin d’être le cas, le long terme, la revanche sur les waigo ren (étrangers) sera en effet saignante.

  30. Des réservoirs animaux il y en a beaucoup autour de nous et pas seulement dans le fin fond de la jungle. Cherchez un peu et vous trouverez.
    D’autre part, j’aimerais qu’on m’explique ce qui, du point de vue de la contamination et de la recombinaison virale, ferait de l’homme une exception théologique.
    Pour moi, l’homme est biologiquement une espèce animale, vertébrée, mammifère.
    De ce que je crois comprendre, la recombination virale s’opère chez lui comme chez les autres, quand les conditions en sont réunies = plusieurs virus de la même famille Corona qui se rencontrent accidentellement dans la même cellule.
    Créant du même coup une “chimère” naturelle pour employer les grands mots.
    La plupart de ces créations ne sont pas viables mais certaines le sont et créent un effet de surprise qui les propulse en peu de temps au rang envié de star mondiale.

  31. En Italie, une jeune enseignante de 37 ans est dans un état très grave en raison d’une hémorragie cérébrale, elle avait reçu le vaccin AstraZeneca quelques jours plus tôt :
    https://www.ilgiornale.it/news/cronache/vaccino-insegnante-gravi-condizioni-unemorragia-cerebrale-1930870.html
    Ceux qui s’intéressent aux effets secondaires de la vaccination Covid savent depuis un moment déjà que l’hémorragie cérébrale ou l’accident vasculaire cérébrale fait partie des effets secondaires assez fréquent des vaccinations covid. Il y a même eu des cas décès y compris avec le vaccin Pfizer. Il n’y a que nos autorités qui ne sont pas au courant comme elles ne sont pas au courant que l’ivermectine et d’autres médicaments seraient utiles pour traiter le Covid-19.
    Seront-elles un jour au courant quelque chose qui soit utile pour la population ?

    • La protéine Spike générée par ces vaccins aurait une toxicité propre vis à vis de nos plaquettes.
      Tout comme le virus, qui provoque une endothélite .
      Cette toxicité engendre des thomboses ou des thrombocytémies,–certes très rares pour les vaccins– tout cela pouvant être mortel, surtout pour le virus et ses variants. ( le virus pouvant provoquer la mort surtout par l’excès d’inflammation provoqué chez certains )
      La coagulation sanguine est compliquée. Les vaccins ARNm ( Arn non répliquant ) semblent être moins agressifs. Les vaccins à support viral (virus bénins modifiés) sont-ils aussi contrôlés du point de vue production de protéines Spike ?
      Les plaquettes étant sensibles à de nombreux facteurs in vivo, nous ne sommes pas au bout des recherches sur la coagulation sanguine… la maladie thrombo-embolique est très répandue : nous connaissons bien les étiologies des risques de thromboses : chirurgicales, médicales (cancers++), et obstétricales ..
      Peut-être faudrait-t-il vacciner sous de petites doses d’aspirine, 75 mg par ex. pendant 10 jours ?? …
      D’où l’importance du suivi médical par le médecin traitant qui connaît le mieux son patient , et les familles, les facteurs héréditaires..etc., pour vacciner en connaissance de cause ….tout cela au conditionnel

      • Vous vous rendez compte de ce que vous dites ?

        Vous donnez un traitement, qui à besoin d’un autre traitement et probablement d’un autre et après d’un autre. Nous voyons se mettre en place les ordonnances à 13 lignes chaque ligne étant censée apporter un amélioration à l’état du cobaye ou lutter contre les effets d’une autre ligne.

        On sait qu’à partir de 3, on n’est plus en mesures de connaître les interactions médicamenteuses, mais cela ne dérange personne de telles ordonnances (ni le médecin, ni le pharmacien). Cela tue probablement des gens, mais pas dans le poste, alors on a le droit.

        Si ce vaccin tue des gens, on arrête de l’injecter, on ne commence à chercher quelle molécules on peut donner en même temps pour tenter d’éviter CES morts (et potentiellement en créer d’autres, mais on trouvera bien une autre molécule… comme un jeu vidéo avec la vie des gens comme game over… sympa)

        • À HERVÉ 02. Vous avez raison. Du bon sens, juste du bon sens…ce qui manque le plus à notre époque.

        • Entre 10000 (évaluation CPAM) et 30000 (évaluation revue Prescrire) sur ordonnance chaque année… Au delà de 2 produits, on ne connait pas les interactions en effet. Mais c’est loin d’être le seul facteur à l’origine de tous ces décès…

        • Bien sur que non les interactions ne sont pas les seuls responsables. Par exemple, le paracétamol SEUL, sans interaction, peut provoquer des cancer du foi, suivant les dosage qui sont proposés.

          Moi j’ai gardé des ordonnances (collectors du coup) ou un centre anti-douleur hospitalier (pas un charlatan du coup) pour lutter contre des mal de dos chroniques prescrit 3gr de paracétamol jour, QSP 30 jours, A/R 3 fois. Et 3 mois après, rebelote (et 10 de der). Heureusement que nous ne les avons pas pris. ces 270 gr de paracétamol par trimestre. Nous en serions probablement à 1 ou 2 kg.

          D’ailleurs nous nous sommes aperçut que le paracétamol amoindrissait ou supprimait le circuit de l’empathie (les réactions émotionnelles fortes des autres ne sont plus ou mal perçues.)

          je pense que l’on est plus proche de 80 000 morts par iatrogénie, car il faut y intégrer un peu des Morts Subites du Nourisson et vaccin, des chimio et des vieux… et autre cancer induit par les rayons…

  32. Comme on ne peut pas passer son temps à pleurer, même en des temps sinistres, je rebondis sur l’idée d’Antonin47 (Félicie aussi). Voici donc le premier couplet d’une goguette. Bien entendu, notre cher premier ministre est un sujet parmi d’autres. Amis chansonniers, à vos plumes !
    “Quand il vit que le grand Philippe
    S’était beaucoup décoloré
    Manu Macron, nom d’une pipe
    Se décida à le changer.
    Mais en des temps si délétères
    Il racla les fonds d’ministères.
    Le virus venant d’Orient
    Il a un petit accent
    Jean Castex aussi
    Même avec du doliprane
    Il nous fiche mal au crâne
    Jean Castex aussi
    Au grand dam de Delfraissy
    Il dévaste le pays
    Jean Castex aussi
    Vraiment, il nous enquiquine
    Il est temps qu’il se débine
    Jean Castex aussi.”

    • Il n’a vraiment pas bonne mine
      devrait prendre d’ l’ivermectine
      Jean Castex aussi
      C’est le tour de Babeth Borne
      L’horizon est bien morne
      Jean Castex aussi

    • Prière de corriger la licence poétique par :
      “Le virus venant de Wuhan”.
      Merci.

    • Ajout le 15/09 à 20h20

      Le vaccin ne sera plus injecté
      Véran c’est bien planté
      Jean Castex AUSSI

      😉

  33. pour ceux et celles qui ne l’ont pas encore vu :
    https://youtu.be/6IGVqsnxCE0

    nous avons ici les raisons de l’indifférence des traitements précoces !
    la vaccination est conditionnelle s’il n’existe pas de traitement !

      • le pire c’est que ceux qui prétendent #nofakemed comme les decodeurs et autre tenants de la vérité, répandent le plus de contre-vérités (non étayées), et les gens y croient (argument d’autorité ou de bon sens)

    • La chaîne ARTE, grand fabricant d’ignorance depuis 1992 : “Arte acronyme d’Association relative à la télévision européenne, est une chaîne culturelle européenne de service public” (…) “Détenu à 45 % par France Télévisions, à 25 % par l’État français, à 15 % par Radio France et à 15 % par l’INA”…

      • Je partage pas complètement votre avis. Pour quelques sujets traités que je connais c’est plutôt objectif (évidemment il y a des points de vue auxquels je n’adhère pas, mais c’est normal qu’ils soient aussi exprimés).
        par ailleurs la distribution de ”capital” que vous décrivez concerne ARTE france, et je pense que le fait qu’il y ait Arte Deutschland, participe à une part d’objectivité (pour ce qui traite du nucléaire par exemple). Les soirées Théma me paraissent souvent assez bien traités (mais ce n’est que mon avis 😉 ) et les journaux diffusaient (il y a longtemps que je ne les ai plus regardé), des revues d’informations mondiales qui changeaient des ”chiens écrasés” de TF1 ou Fr2.

        • Dans un média, c’est le propriétaire du capital qui fait la ligne éditoriale. Un journaliste est un salarié comme un autre : il est payé pour obéir. (Il est bien plus dépendant encore qu’un médecin vis-à-vis du Conseil de l’Ordre).

  34. Des nouvelles de la méta-analyse de Tessa Lawrie et al.
    https://trialsitenews.com/meta-analysis-based-on-grade-method-low-to-moderate-evidence-ivermectin-can-help-treat-covid-19/
    Traduction de la conclusion :
    L’équipe d’auteurs basée au Royaume-Uni a conclu que sur la base de la méta-analyse des essais cliniques sous-jacents, les preuves de l’ivermectine à l’aide de la méthode GRADE sont des preuves de «faible à modérée – certitude» pointant vers la conclusion, du moins du point de vue de ces auteurs , que l’ivermectine réduit probablement la mortalité due au COVID-19 et que l’utilisation précoce de ce médicament peut réduire le nombre de patients atteints de COVID-19 évoluant vers un stade plus sévère. Ils concluent que sur la base de leur évaluation de l’innocuité et du faible coût du médicament, il pourrait avoir un impact considérable sur la pandémie déclenchée par le SRAS-CoV-2.
    Cela correspond à l’analyse de 21 études RCT pour 2741 patients.
    Bien cordialement.

  35. #Jean-François Delfraissy: “On a affaire à un virus diabolique et beaucoup plus intelligent qu’on ne le pense”.( BFM TV 24 01 2021 )
    Ce monsieur qui dirige notre soit disant conseil scientifique, n’a sans doute jamais entendu parler d’évolution et de la co évolution.
    Il croit peut être que pépé Phacochère a décidé que c’était bien pratique d’avoir des cals pour pouvoir manger à genoux eh bien non c’est l’évolution.
    Peut être pense t’il que mémé Orchidée a décidé un beau matin de secréter des phéromones pour attirer un type précis de pollinisateur? eh bien non c’est la Co évolution.
    Monsieur Delfraissy le virus SARS Cov 2 n’est pas intelligent, mais si on l’enquiquine , a coup de Remdesivir, de vaccins ciblant sa seule protéine spike, il subira une pression de sélection, et mutera, mutera, mutera, jusqu’à devenir résistant à tout ces moyens thérapeutiques.
    “La science mondiale et big pharma” ont joué aux apprentis sorciers, se sont crus intelligents et ont créé par mutation un virus possiblement diabolique

    • l ideologie des années covid a été crée fin 2019 par l oms et e pcc : c est un truc tout à fait nouveau, on ne connais pas, on navigue à vue , rien à voir avec les autres virus, la virologie repart à zero, pas de traitement, tout le monde enfermé, saint bill et saint tedros priez pour nous –
      jusquen octobre 2020 le mot d’ordre était ” hors le vaccins, pas de salut ! ”
      mais en 2021 : c est devenu simplement “pas de salut”

  36. La preuve est faite en France notamment que les restaurants (fermés depuis près de 5 mois) ne sont pas en soi la source du covid.
    L’Italie (pourtant à peine entr-ouverte) se referme mais il n’en faut pas davantage à l’inénarrable Antoine Flahaut (Fléhaut serait plus juste) pour accuser les « restaurants ».
    Comment faire taire cet âne qui vit du malheur des autres en leur annonçant chaque jour de plus grands malheurs encore ?

    • vous avez absolument raison mais j’argumenterais l’inverse…
      “let him make a complete fool out of himself for all to see
      because you can only fool people some of the time.
      The truth always prevails in the end, but yes it sometimes takes quite a long while.”

  37. Slovaquie : Un maire a fourni de l’ivermectine à la population de sa commune :
    https://www.hlavnespravy.sk/starosta-becik-ktory-svojej-dedine-zabezpecil-ivermektin-desiatky-vyliecenych-a-krivka-klesa/2466722
    Traduction google :
    « Branislav Becík, maire de Dvory nad Žitavou, a partagé son expérience avec le médicament Ivermectine, qu’il a trouvé seul pour ses citoyens. Becík a choisi sa propre voie début février. Dans son village, il a décidé de ne pas tester les sains et s’est concentré sur le traitement des malades. Sur les conseils de médecins et d’experts pour les citoyens, il s’est procuré des vitamines, des respirateurs et le médicament Ivermectine. Le médicament a été administré par le médecin du district à ses patients. Selon Becík, les résultats du traitement dans leur village sont fantastiques. Avec cette voie, nous avons soulagé les hôpitaux d’au moins 30 patients à ce jour… »

    • Un maire pourrait-il faire la même chose en France pour ses administrés ? La réponse est non. La préfecture le suspendrait !

        • Comme je le radote, pour que la mascarade de la justice des riches continue, il faut que la justice SOIT juste et PARAISSE juste. Si ces 2 conditions ne sont pas remplies pour une majorité de la population (10% ? 20% ?) le peuple se révolte. Cela arrive régulièrement dans l’histoire : on tue ceux qui sont en place (plus ou moins largement) et on recommence, cela donne pour quelques années un peu de peur à ceux qui se trouvent placés.

          Et un cycle peut recommencer. Je pense que nous y arrivons. parce qu’on ne parle pas de 1000 2000 transfusé, mais probablement de 100 000 personnes. 100 000 personnes, cela fait disons entre 500 000 et 1 millions de parents très proches à gérer. Cela commence à faire une masse critique.

      • Esperons qu’elles porteront plainte au lieu d’accepter un arrangement. Même si ce n’est pas les US, la pratique doit être possible.

        • Parfois un mauvais arrangement vaut mieux qu’on bon procès.

          Pour le dire, si on me propose 10 millions, je signe. 10 millions par 100 000 plaignants, ca commence faire une jolie somme. les essorer est aussi, de mon point de vue, une bonne solution.

          Parce que si on arrive à chaque fois à leur prendre plus qu’ils n’ont gagné en trichant, les actionnaires vont vite mettre les holàs.

          alors cela ne satisfait pas mon sens de la justice, mais préservera les générations futures et j’accepte de transiger.

    • Oui , eu cela avec le détail de la plainte ,et c’est dans le monde entier que ces plaintes tombent avec les ténors du barreau Fulmich , Kennedy …. Les assureurs ne couvrent pas les effets secondaires et assurance décès dues aux therapies géniques administrées actuellement sous le titre mensongers de « vaccins »! Ça va barder !

    • Israel étant devenu avec le temps un régime combinant trop souvent les militaires, les religieux et l’apartheid, il n’y a rien d’étonnant à cela.
      Le drame est que l’immense majorité des citoyens de ce pays qui doivent supporter ce quotidien oppressant sont des gens absolument formidables, sans même compter d’authentiques génies (Daniel Barenboim par exemple).

    • Certes c’est du lourd mais les commentaires sous l’article conseillé font peur.

      Une autre remarque sur le commentaire de COMETE :
      “Les assureurs ne couvrent pas les effets secondaires et assurance décès dues aux therapies géniques administrées actuellement sous le titre mensongers de « vaccins »!”

      Vous ne voyez pas le loup ?

      Combien de petits vieux en EHPAD ont vendu leur patrimoine immobilier et l’ont transformé en assurance vie pour leurs héritiers ? une grande majorité de ceux qui paient leur hébergement de leurs propres deniers.

      Ce fait ne pourrait-il pas devenir un motif pour ne pas reverser le capital en cas de décès consécutif à une vaccination ? Les assureurs ne risquent plus la faillite…

      • Ne pas confondre assurance deces et assurance vie ´´ l assurance vie est un patrimoine qui se transmet aux ayants droits quelle que soit la cause de deces.

      • Vous avez des précisions ou sources sur le fait que les risques vaccinaux ne sont pas couverts par une assurance décès?
        Merci

      • i24 est trollé à mort et la fabrique du consentement du gouvernement fonctionne à fond. Il a réussi l’exploit d’effrayer les gens à un tel point qu’ils se jettent maintenant sur les non vaccinés..pour autant, sur un plan purement symbolique, d’avoir accepter d’étudier cette plainte, le tribunal envoie un signal très fort. Aucun tribunal n’aurait accepter d’aller plus loin si les éléments présentés n’étaient pas assez solides. Ça ne donnera surement rien mais le symbole est puissant. Israël qui autorise des expériences médicales de type nazi! Ça passe pas bien…

  38. Le Président du Conseil Scientifique a dit que nous avions affaire à un virus intelligent.

    S’il trouve le virus intelligent, c’est qu’il est un sinistre âne bâté.
    Le virus n’est qu’un vulgaire automate programmé pour se reproduire.

    • Au fait, le polytocard en occident, c’est comme ce virus, ils ne savent que répliquer en faisant des conneries. Il va falloir traiter à la polytocarmectine ❗

  39. J ai déjà commenté sur l ‘ ivermectine dès que vous avez commencé à parler de ce traitement il y a quelques mois, en disant que je voyais mal pourquoi ce traitement échapperait au sort réservé à la chloroquine, tout ça n’ est que la triste (mais sans surprise) confirmation de ce que je pensais… plus le temps passe et plus les morts s’ accumulent, plus la probabilité qu’ un traitement à base d’ une molécule connue quelle qu’ elle soit passe le barrage diminue, à mon avis elle est déjà proche de 0.Admettre s’ être trompé autant aujourd’ hui s’ est s’ envoyer soi-même derrière les barreaux, ça n’ arrivera pas.

    • Oui. Mais :
      Covid : médecins, soignez : c’est autorisé !
      Posté le 7 mars 2021 par Gérard Maudrux
      Haut les cœurs !

      • Pour notre malheur à tous, les médecins qui devraient défendre notre santé ont peur, peur, peur.
        Pour un qui soigne et le dit (Dr Erpstein par exemple), comboen se cachent ?

    • Oui mais un autre milliardaire entre dans la danse, a financé les travaux de l’institut Pasteur sur l’Octofene et a déjà réussi à faire une annonce sur Europe 1. Lisez le commentaire du dr Blot plus bas dans la liste. Il a eu la gentillesse de reproduire l’article. Et cette fois c’est un Français: B Arnault… une telle annonce sur une radio mainstream est déjà une prouesse.

  40. C’est une bien curieuse association que je viens de découvrir, après avoir été guidée vers elle par un article de ‘l’Huma. du mercredi 10 mars ( “La face cachée du traitement miracle de Macron”) : Citizen4science. A l’entrée Ivermectine : on ne trouve rien. Il faut dire que cette association a été créée en …fin novembre 2020. Parmi ses activités en cours : Créations d’un lot de 4 affiches promouvant la vaccination Covid19

    En février :Première action citoyenne en ligne (analyse quantitative anonymisée d’une liste publique de médecins publiée par LaissonsLesPrescrire/CollectifSantéLibre)

    .C’est des gens sérieux (?) . La preuve : il y a quand même deux cadres de l’industrie pharmaceutique dans le CA..

    Puisqu’on en est au démasquage : qui sont ces gens ?

    • Sur la page de présentation, deux personnes seulement sont présentées comme cadres de l’industrie pharmaceutique. Mme Fabienne Pinson n’étant présentée que d’après sa formation : Docteur en Pharmacie. Un peu cachotière la présidente ? Un billet, très favorable à l’association, a laissé échappé : “sa présidente, Fabienne Pinson qui a surtout travaillé en développement pharmaceutique à l’international. ” https://theworldnews.net/fr-news/covid-19-les-scientifiques-en-lutte-contre-la-desinformation

      Pour ce qui est de Mme Marie Bayle Normand, elle se présente bien , comme cadre de l’industrie pharmaceutique. Un peu timide, elle n’a pas voulu dire qu’elle est ou avait été : “Senior director medical governance – scientific engagement & advertisingal practices”

      advertisingal : encore un truc difficile à avaler !

      • Citizen4science : un truc à creuser. Suis-je parano ? En interrogeant le web au fil de l’eau on tombe sur un site américain au nom très proche Citizenscience. Bon, le hasard.
        Mais en continuant, je vous passe les détails du voyage, on arrive sur une page wikipedia montrant qu’il y a un réseau international : https://en.wikipedia.org/wiki/European_Citizen_Science_Association

        Bon, où est le mal ? C’est même plutôt sympatoche l’idée d’un réseau international de citoyens. Mwouiais, faut voire !
        j’ai trouvé un brin d’arn : isolé il signifie rien mais …”Citizen Science & GSK – Methodologie und Kommunikation in partizipativen Forschungsprojekten“

  41. nous vivons une vaste campagne menée contre la médecine, contre les médecins et contre la santé publique :
    phase un : on enferme les gens au lieu de traiter les malades
    phase deux : on interdit les médicaments
    phase trois: on impose (persuasion ou contrainte) une vaccination qui est en elle même plus dangereuse que la maladie pour la population concernée (plus de 70 ans).

    Et tout cela est accompagné d’un intense décervelage, lavage de cerveau, intoxication intellectuelle et morale –
    Et ceux d’entre nous qui y échappent sont frappés d’un autre mal qui est le sentiment d’impuissance et d’isolement.

      • Je n’avais pas compris que tout soupçon de comportement volontairement délétère par un dépositaire de l’ordre public relève du « complotisme ». Agrippine la jeune aurait adoré notre époque… Peut-être l’occasion de relire, pendant vos prochaines années de privations de libertés, le passionnant Néropolis de Hubert Monteilhet (éditions Julliard-Pauvert, 1984).

    • en résumé : à part les réanimations tous les indicateurs sont en baisse. Le confinement c’est pour limiter la circulation du virus. Il faut adresser le problème de flux (temporaire) mais le confinement n’est pas la solution.

  42. Puisque certains pensent à une fuite de labo. Je vais écrire ce que j’ai écrit ailleurs. La fuite ne s’est pas forcément produite à Wuhan mais peut être ailleurs et bien avant.
    Il faut savoir :
    -Qu’il y a 112 labos P3 en Chine dont 5 dans le Hubei.
    – Qu’il y en a plusieurs au Vietnam. Au moins 2 à Hanoi et 1 à Ho Chi Minh Ville et sans doute d’autres. Sans compter de multiples P3 mobiles.
    – Qu’il y a des P3 au Cambodge. Au moins 1 à Phnom Penh.
    – Qu’il y en a aussi en Thaïlande dont 1 à Bangkok.
    Donc même s’il y a une fuite de labo ça ne vient pas forcément du P4 de Wuhan. Les P3 mobiles sont quand même plus à même de connaître ce genre d’incidents que des labos fixes.
    Bref si fuite de labo il y a ça s’est passé plutôt dans un P3 mobile au Cambodge ou au Vietnam. Et c’est un accident.

    • Il me semble que pour des virus de “classe’ SRAS-COV-2, un P3 suffit.
      P4 c’est pour les trucs vraiment méchants comme ebola, la variole, etc …

    • La seule probabilité scientifiquement calculable est celle d’être en présence d’un virus naturel ou fabriqué. Dans le cas, selon les affirmations de plusieurs scientifiques, pour lequel le résultat ne laisserait guère de doute, la probabilité qu’il s’agisse d’un accident est de 1 sur 2 : soit c’est un accident, soit c’est intentionnel.

    • logique, la Chine est devenue l’usine du monde et lance même les routes de la soie avec succès (Italie, Pakistan, etc) mais maintenant aurait décidé de tuer tous ses clients!

      brillant Dr. watson !

      gilead qui a conçu et fabrique le remdesivir qui est à l’origine des variants, c’est une boite chinoise ou….

      et attali qui voit déjà dans cette crise l’opportunité de faire que Jérusalem soit la prochaine capitale du monde c’est chinois ou…

      https://odysee.com/@Libert%C3%A9D'expression:e/35f7bf:0

      Les daesh qui combattaient en Syrie, ils étaient pas soignés au ZIV médical center au nord de….

      vous avalez souvent tout cru toutes les conneries qu’on vous distille?

      • Si il y a fuite de labo c’est au Cambodge ou au Vietnam que ça s’est passé.
        J’ai quasiment les preuves que l’épidémie a commencé là bas. Le pire c’est que l’info est publique sur Flutrackers. Donc une fuite accidentelle est plus plausible dans un P3 mobile..

        • Quand aux Routes de la Soie, c’est un projet colonialistes dont le but est de transformer les nations occidentales en protectorats. Avec le rôle des fondations chinoises qui sont au cœur du pouvoir dans plusieurs pays dont la France.

          Quand à Gilead et les autres labos, ils veulent sauver leurs emplois avec leurs positions menacées par le start up de la pharma. Ce qui veut dire qu’il faut en finir avec la société de l’emploi et passer à une société de l’activité.

        • Soit, rangeons nous de votre avis : “Si il y a fuite de labo c’est au Cambodge ou au Vietnam que ça s’est passé.”

          IL N’Y A PAS DE PANDEMIE MASSIVE NI AU CAMBODGE NI AU VIETNAM !?!

          Mais alors expliquez pourquoi le virus Italien n’est pas du tout le même virus que celui qui a sévi à Wuhan (génotype / mutations différentes) ?

          Comment expliquer que dans des prélèvements sanguins d’octobre 2019 en France on retrouve déjà un Coronavirus ? je n’ai pas d’indication sur son “identité”.

          Mes propres certitudes c’est que dans le monde entier des labos P4 ont développé des armes bactériologiques et leur corollaire des vaccins avec des Coronavirus. Pour “preuve” la vitesse intersidérale avec laquelle les USA, les russes, les chinois ont développé des “vaccins” anti-covid19 en moins de 6 mois.

          On “cherche” encore si c’est la chauve-souris qui s’est accouplée avec un pangolin ou l’inverse en faisant un petit tour par les fouines et autres petits animaux.

          Souvenez vous on a même évoqué un serpent (un animal à sang froid !) dans l’origine de la pandémie.

        • Il y a bien eu une épidémie au Vietnam mais en 2017.
          Près de la frontière chinoise.
          https://flutrackers.com/forum/forum/vietnam/current-emergency-situations-ab/768032-northern-weather-anomalies-complex-diseases

          Le virus italien est différent. Ce qui prouve que le virus circulait déjà avant décembre 2019 en Europe. Des chercheurs milanais ont trouvé des traces de virus dans des échantillons sanguins de septembre 2019. Milan est une ville de salon et lorsque l’on se renseigne un peu, on découvre qu’en septembre 2019 il y a eu un salon international de la chaussure avec une délégation de la ville de Wenzhou à 1500 km de Wuhan. Ville qui a eu une épidémie de pneumonie atypique en 2018 mais attribuée à une bactérie à l’époque mais sans prélévement. Donc on avait déjà des virus qui circulait.
          Et l’épidémie italienne est associée à des achats de visons par un élevage situé à une vingtaine de km de Bergame à la Chine. Donc si il y a échange entre humains et réservoir animal pour revenir à l’humain c’est l’équivalent naturel d’une expérience de gain de fonction ( Cf Pr Raoult). Donc il y a plusieurs raisons à ce que ce ne soit pas la même souche qu’à Wuhan sans évoquer de conspiration.

          Quant aux vaccins vu le fric qui a été mis sur la table, a permis de travailler très vite. Jamais on avait sorti autant d’argent pour des vaccins. Rappelons que seule la première phase est terminée.

        • Dire que le vaccin est sorti vite parce qu’on met de l’argent me fait sourire.

          Mettez 10 000 milliards sur la table et regardons si en 6 mois, on trouve la propulsion supra luminique.

    • Une fois que le Ra TG13 du Yunnan a été rentré dans la DATABASE mondiale, n’importe quel labo dans le monde, aurait pu “jouer” à la technique très suspecte, dite du “gain de fonction” et créer le SARS-Cov2, pour voir si on serait capable de le maîtriser.
      La proposition d’interdire au niveau international une telle technologie, plus dangereuse que l’atome, ne doit elle pas être discutée dans les plus hautes instances dirigeantes mondiales ?

      • Sauf que l’on n’est pas sur que ce soit Ra TG13. On a trouvé des virus bien plus proche de sars-cov2 dans des chauves souris au Cambodge il y a quelques années. Ce qui nous ramène encore à l’Asie du sud est.

        • Je vois que le contre orchestre s’est donné rendez vous.
          #mécanique-de-l’influence.

      • La pertinence de votre commentaire la rend presque dangereuse, c’est pour cela qu’elle ne sera ni même seulement jamais évoquée dans ces hautes sphères, en tout cas jamais en public.

        Toutefois, ce raisonnement est loin de ne pas être pris en considération; la preuve ? Comment expliquez vous la célérité de sputnik. Ils ont très bien compris, c’est un acte de guerre bactériologique à laquelle ils ont apportés une réponse d’une efficacité militaire, et n’oublions pas qu’ils ont été les premiers.

    • C’est une vraie bonne nouvelle . Le fait que -je l’apprends-l’ Europe ait adopté unecrefolytion sur l’obligation de ne pas exercer de pression sur la vaccination pourrait m’amuser.

      • Non, il n’est jamais trop tard pour arrêter une folie qui n’est pas , et de loin, totalement effective.
        Il n’est jamais trop tard pour faire comme les Israeliens et déposer plainte, car nous aussi nous servons de bêtes de laboratoire, et qui plus est sans qu’on nous en informe contrairement aux Israéliens.
        Il n’est jamais trop tard pour faire peur aux ministres, afin que les suivants ne réitèrent pas la chose.

        • @Michèle SABOURIN :
          Par exemple Michèle Rivasi dans un entretien à Nexus, annonçait pour le 04 mars une éventuelle action devant la Cour de Justice européenne afin d’accéder aux contrats signés avec les labos. Vous sauriez où ça en est ?
          Cordialement

        • Folie ?

          Je vous donne rendez-vous le 23 mars… date des élections générales en Israël.

          Et alors, on sera en mesure de quantifier très précisément… la “folie” dont vous parlez…

          Un indice : plus de la moitié de la population israélienne s’est précipitée sur le produit génique de Pfizer…

          Netanyahu semble en mesure de les remporter…

          Voilà pourquoi ces histoires de “plaintes” sont hors sol.

          Car elles ne reflètent pas l’état des forces en présence.

          La justice vous savez… La politique prime.

          Souvenez-vous le mot fameux chez nous : “vous avez juridiquement tort parce que vous êtes politiquement minoritaire”.

          Ca remonte à 40 ans, très exactement…

        • C’est en cours et mondial des cohortes d’avocats , veulent condamner les états et ceux qui sont complices ,pour crime contre l’humanité et genocide etc Maitre Fullmich , le tombeur de Volswagen,et des ténors du barreau avec des milliers de médecins et de citoyens , tout ça avance en Le Code de Nuremberg et les accords d Helsinki Existent Nuremberg crée après les experimentation s des médecins nazis sur les juifs Cela ne vous rappelle rien nous y sommes et c’est mondial Tout ces dirigeants vont sombrer , on ne peux faire régner la terreur et éliminer les gens sans que les bourreaux corrompus tombent

        • @GRAINDEBEUTÉ
          Non, je n’ai rien vu passer et rien vu sur le site de M Rivasi.

      • un monsieur brillant qui analyse froidement 🙂
        je ne sais pas, sa chaine s’appelle “décoder l’éco”
        d’ailleurs ses premières vidéos valent un coup d’oeil également : création monétaire (dette) etc..

        • je vous conseille aussi son analyse des données de mortalité (seul donnée fiable) et comment il démonte le fact-checking du Monde

        • Effectivement supers vidéos, merci !!

          Celle sur les tests PCR permet en outre de comprendre une ”petite polémique” dans le fil de commentaires d’un article précédent sur un résultat donné par un labo de PCR >35

        • Petit ajout.
          Sur cette vidéo il confirme bien que l’IHU fait du positif à 35, pour être sûr de n’oublier aucun cas. Mais confirme les positifs derrière par d’autres analyses, pour éviter de prendre en charge les faux positifs.

        • Rappel. Les amorces utilisées ne sont pas spécifiques au Sars-cov2. Le nombre de 35 CT n’est corrélé qu’à la présence d’un seul virus, ce qui est largement insuffisant pour être malade ou contagieux.

        • Je ne trouve ni le nom, ni les qualités et compétences de l’auteur de cette chaine youtube. Ses arguments paraissent intéressants mais comment faire confiance à quelqu’un qui reste anonyme ? Quelqu’un ici voit-il une raison valable à cet anonymat ? Pour ma part, je trouve ce choix plutôt dangereux dans le contexte actuel qui électrise les débats… et les égos. N’y voyez aucun soupçon systématique de ma part.

        • Si vous saviez qu’il s’appelle jean duchmol, vous auriez plus confiance ? Vous ne pourrez même pas vérifier que c’est son vrai nom.

          Ce qui fait que l’on peut faire confiance ou pas se situe sur 2 terrain :

          – la permanence : une personne qui fait une vidéo de 3 minutes en balançant des trucs est peu crédible (par exemple : la chloroquine on sait que ça marche pas). S’il fait beaucoup de vidéos, sur le même domaine (math, stats, pĥilo…) et qu’en les écoutant cela ne ressemble pas à un discours de salopmon, on peut se dire qu’il a passé le test.

          – la qualité : si dans ces vidéos, ils vous explique comment il fait, vous donne les moyens de refaire par vous même, propose des données et des théories, vous pouvez commencer à vous dire qu’au moins ont doit l’écouter.

          Savoir son nom ou ce qu’il fait dans la vie est assez peu important. regardez le pédigré de défraichy, cela donne envie de faire confiance nan ? et pourtant.

      • Ce type est vraiment brillant : son exposé est d’une qualité pédagogique incroyable malgré son très haut niveau…
        Quand on pense à tous ces blaireaux obtus qui encombrent nos écrans à ahaner les conneries injectées dans leurs cerveaux par Big Pharma !

    • Merci pour ce document
      Par ailleurs jetez un oeil sur les derniers papiers de la revue prescrire

      • n’étant ni médecin ni abonné, merci de synthétiser.
        (je ne pense pas qu’on ait le droit de reproduire in extenso des articles de journaux)

    • excellentissime .Logique , carré et tres bien sourcé ( et toutes les données sont issues ……….du gouvernement et du milieu hospitalier , à moins qu’ils se ” complotise ” eux meme !!!!! ) .
      à partager evidement .

  43. Ce que nous voyons avec la Covid-19 (refus des soins basiques, confiance aveugle aux médicaments chers, mépris de tout ce qui n’est pas la “grosse Bertha” thérapeutique) est une tendance lourde de la “science médicale”. Je prendrai trois exemples :
    1) Dans le cadre d’une pathologie légère mais agaçante, j’ai réussi à me guérir d’acouphène en utilisant une technique de la médecine chinoise. Quand j’en ai parlé à mon généraliste, il m’a regardé l’air de dire “cause toujours tu m’intéresses”. Et bien entendu, il ne m’a pas demandé de démonstration. Or, même si c’est l’effet placébo qui m’a guéri, pourquoi priver de cette chance les nombreux patients qui souffrent de ce désagrément ?
    2) Dans le cadre de cette pathologie, j’ai signalé à ce même généraliste qu’un kiné français mondialement connu a mis au point une manoeuvre libératoire très efficace contre les vertiges très souvent associés à la pathologie (vestibulaire) en question. Ce praticien a donné des conférences partout et sa manoeuvre, avec des variantes, est reprise dans plusieurs pays. Réaction du généraliste, qui n’en avait visiblement jamais entendu parler ? Rien du tout, sans même demander le nom de la personne…
    3) Les You Tubeurs connaissent sans doute un monsieur surnommé Le Samouraï. Condamné par la médecine il y a trois ou quatre ans (cancer de la prostate polymétastasé), il a survécu en associant aux thérapies classiques diverses méthodes “naturelles”. J’ignore ce qui là-dedans est fiable ou non, l’important étant ailleurs. Face à un cas réellement stupéfiant, l’oncologue a juste trouvé à dire : “Je ne sais pas ce que vous faites, mais continuez, parce que ça ne vous fait pas de mal”. Est-ce une attitude scientifique et médicale tolérable ?
    J’aurais d’autres exemples de ce genre, mais ça finirait par lasser. Cela dit, la violence exercée contre les médecins et les médicaments qui prétendent soigner (et non “sauver” d’un claquement de doigt comme les fameux vaccins) prend sa source dans des réactions de ce type. Cela s’appelle le “déni” et on a souvent vu dans l’histoire les ravages que ça pouvait faire.
    PS : Je précise que je n’ai rien contre la médecine de pointe, bien au contraire.

    • Nous sommes nombreux à avoir été “confrontés” au… cancer. Amis, famille.

      Et pour qui observe le système on ne peut qu’être frappé par l’étroitesse d’esprit des médecins, des spécialistes. “On applique le protocole”.

      En dehors… rien.

      Aucune curiosité intellectuelle. Aucune stimulation. Des robots, des fonctionnaires.

      Or l’élement moteur de la connaissance (médicale ou autre) c’est bien la curiosité ! L’envie irrépressible de comprendre, de connaître.

      On parle ici de l’ivermectine. Mais d’autres anti-parasites, comme le Menbendazole, le Fenbendazole ont par exemple montré des fascinantes propriétés anti-cancéreuses.

      Des “cobayes” n’hésitent pas à s’en servir sur eux-même (on pense à Joe Tippens par exemple aux USA).

      Mais même chose : vieilles molécules, pas toxiques, qui ne coûtent rien, y’a pas de AMM, c’est pas dans le “protocole”, etc.

      Certains doivent se battre pour faire avancer l’idée de “repositionnement”.

      La covidémence frappe par son côté “bornée”… Le monde du cancer (“je suis spécialiste d’une maladie que l’on ne connaît pas”, comme disait l’humoriste) est un autre parfait exempke de cet esprit borné, petit, étriqué, administratif.

      Et avec des conséquences autrement plus dramatiques que le couillonavirus…

    • J’abonde dans votre sens à tous deux
      Perso je consulte de moins en moins sachant que quel que soit le problème je ne me verrai proposer que des “remèdes de cheval”.
      Chacun de ceux-ci a bien entendu son intérêt dans des cas bien précis, mais ont vu au fil des années leur prescription démultipliée de manière exponentielle.
      La saignée de Molière avait elle aussi son intérêt dans quelques cas spécifiques, mais utilisée sans discernement, elle tuait le patient.
      Quand les défenses immunitaires naturelles s’effondrent il faut se demander “pourquoi”. M’etant trouvée dans ce cas, comme il arrive à beaucoup, avec allergie grave à la clef, j’ai résolu le problème en renonçant à tout traitement antibiotique pendant 18 mois.
      Etc.etc.
      Quelqu’un disait, pour un enfant qui reçoit un marteau, tout ressemble à un clou.
      La pénicilline par exemple est un moyen de guérison extraordinaire et qui ne devrait pas être employé à la légère, à répétition etc. dans beaucoup de cas, exposant à développer une allergie grave et potentiellement même mortelle.
      La cortisone est de même un moyen de traitement extraordinaire qui devrait être réservé à des cas précis, sous peine de voir l’ efficacité s’émousser le jour où on en aura effectivement besoin. Maint pharmacien “de la vieille école” a attiré autrefois mon attention la-dessus.
      Les opiacés, pas besoin d’un dessin, ne devraient pas être transformés en “médicaments de confort” comme cela se passe aux usa et probablement ailleurs avec des suites prévisiblement dramatiques.
      Traitements hormonaux… Il y aurait également à dire.
      Donc oui ce vertige technologique est l’un des éléments du “problème”.auquel nous avons affaire.

    • @Roubachoff – Entièrement d’accord avec votre commentaire.
      La médecine est avant tout un art : celui de faire un diagnostique exact. Mais c’est aussi une science, et tout raisonnement scientifique doit admettre que l’on peut se tromper, et qu’il n’y a aucune honte à le reconnaître.
      Mais il semble que cette notion d’erreur tend à disparaître de l’esprit médical, en considérant que celui qui sait ne peut pas se tromper s’il applique le bon protocole.
      Et pourtant l’erreur est féconde, car c’est en faisant des erreurs que l’on apprend, et c’est ce qu’on ne comprend pas qui devrait stimuler la recherche.
      J’espère qu’un jour les médecins se montreront plus intelligents que les politiques, qui eux, par définition, ne se trompent jamais.

    • C’est du vécu pour moi aussi. On a confié notre santé à des prof de math. Ils font ce qu’ils peuvent.

  44. Petite remarque en passant : attention aux remontées du genre “des patients plus jeunes”. D’abord parce qu’on nous a fait le coup tout le long de l’année dernière (avec le résultat qu’on sait) ensuite parce que “plus jeune” est très relatif (82 ans c’est plus jeune que 84) et enfin parce qu’il est très facile de truquer les stats en admettant en réa des gens plus jeunes qui n’en ont pas vraiment besoin. Je n’aurais jamais cru écrire une chose pareille (à la rigueur sur la Corée du Nord, mais pas sur la France) hélas, on en est là et bien là. Donc, exigeons des statistiques, et restons prudents même quand on nous en fourni.

  45. J’aimerais poser un constat que je trouve simple : le rasoir d’Okalm : la solution la plus simple est potentiellement la meilleure :
    1 – on vaccine et il y a plein de variants
    ==> la vaccination CRÉE les variants qui sont moins résistants à la vaccination et aux traitements précoces.
    ==> plus on vaccine plus il y a de variants, et donc en probabilité, plus on a de chance de créer/sélectionner un variant plus pathogène qui résiste aux traitement précoce qu’on connaît.

    2 – Plus on vaccine avec un arnM, plus on a de chance d’intégrer la modification génétique dans l’adn du patient, sans trop savoir ou cela va s’insérer. Au mieux il crève, au pire il transmet des gènes cancéreux à toute sa lignée (imaginez dans 30 générations sur des gènes dominants)

    Partant de ce constat simple, que se passe-t-il actuellement ?
    1) j’aimerais bien avoir une sérologie des “puissants” qui se sont fait vacciner, histoire d’être certain qu ce n’est pas de l’eau salée.
    2) J’aimerais avoir une liste certifié des “puissants” qui se se font vacciner. Et pouvoir vérifier cette liste avec une sérologie chez un labo indépendant tiré au sort, en double aveugle (aucun labo ne sait quel échantillon il a reçut, mélangé avec des sérologie lambdas).

    Tant que je n’aurais pas de réponses satisfaisantes à ces simples questions, je ne croirais aucune information d’un canal ‘officiel’, n’obéirais à aucune injonctions et combattrais TOUTES demandes émanant d’une autorité quel-qu’elle soit.

    • @ HERVE-02
      Bonjour. Excusez-moi, le début de votre commentaire me laisse perplexe : ou bien il recèle une contradiction (une erreur subrepticement introduite, une coquille), ou bien j’ai mal compris . Si je suis la proposition posée en #1 ( “la vaccination CRÉE les variants qui sont moins résistants à la vaccination et aux traitements précoces”) alors plus on vaccine, plus on crée des variants MOINS résistants … aux traitements précoces ? Et comment accorder cela avec votre #2 (” plus on a de chance de créer/sélectionner un variant plus pathogène qui résiste aux traitement précoce qu’on connaît.”) ?
      Bien à vous.

      • Ouii, effectivement vous avez devinez. Il y a un moins de trop dans la proposition 1. Cela m’arrive assez souvent, lorsque je réécrit mes phrases en cours de route, et à l’écran je n’arrive pas à toujours à le repérer. 🙁

  46. sorry I speak more English than French and it’s late and my Italian is so so…

    Mais ceci est hyper interessant

    https://www.affaritaliani.it/coronavirus/vaccino-attuale-non-sufficiente-ci-vuole-altro-per-debellare-il-virus-720062.html?refresh_ce

    What does it mean that Sars Cov 2 is also bacteriophage, i.e. it replicates its RNA through bacteria?

    It means that it injects his own genetic content into the bacterium and from there it is replicated. We have absolute and indisputable evidence of this with the many experimental tests we have performed. We are also collecting electron microscopic photos.
    donc…
    t means that
    number one: virus is everywhere, sewage, water etc

    number two: these vaxxes dont do shit

    number three: anti biotics work (so do pwerfull probiotics Kefir)

    they tested 18 antibiotics and cured 115 sick with other health issues .

    azitromicina, amoxicillina, metronidazolo e vancomicina.

  47. “Toutes les 12 minutes un francilien est admis en réanimation” annonce faite le 11 mars par le Ministre de la Santé qui ajoute ce soir 1080 patients en réas. Ce soir le 13 mars le nombre est de 1100 soit 20 de plus.
    Toutes les 12 minutes cela fait 120 par jour. Pour 2 jours cela fait 240. Une idée qui expliquerait pourquoi les personnes hospitalisées en réas en IDF n’augmentent pas plus vite ou les chiffres du Ministre sont inexacts.
    merci d’avance.
    A corriger des 3 patients évacués en hélicoptère alors que les cliniques privées ont proposé d’accueillir des patients (ce qui serait beaucoup plus facile pour leurs familles il me semble).
    Bien cordialement.

    • Ce n’est pas contradictoire, il oublie juste de préciser qu’il en sort 1 toutes les 10 minutes… le solde fait 1 lit occupé de plus toutes les les heures ce qui est moins impressionnant. Si l’on ajoute que 50% de l’augmentation depuis longtemps est sur Paris (avec seulement 30% des hospitalisés) c’est-à-dire là où les sorties sont décidées par ceux qui ne cessent de réclamer un confinement, on peut avoir quelques doutes sur la sincérité des chiffres. Malheureusement il y a beaucoup de com, 3 transferts en hélico ont-ils vraiment un sens opérationnel ?

    • Bon jour, monsieur Maudrux. Je suis tombé par hasard sur votre blog, qui je trouve très intéressant. MERCI !.

      Dans l’ article tchèque la dosage d’ ivermectine est recommandé pour les patients hospitalisés 3 fois – le premier jour, le troisième jour et le cinquiéme jour 0,2 mg /Kg. Maxim. 24 mg.
      ” hospitalizovaným pacientům nad 18 let v dávce 0,2mg/kg/den podané první, třetí a pátý den a maximálně v denní dávce 24 mg”.

      En Tchèque nous avons la même propagande anti-ivermectin. L’ étude de JAMA est cité dans tous médias, les études pro-ivermectin on les vois jamais, il y a des chefs des REAS, qui disent, qu’ ivermectin ne fonctionne pas, etc, c’ est comme en France..

      Je m’ excuse des fautes d’orthographe de la lanque française.

      • Votre français est meilleur que mon tchèque. Il n’y a malheureusement pas qu’en France et en Tchèquie, mais cela avance.

      • bonjour ivan

        je trouve très intéressant que un tchèque vienne sur ce blog.
        On est tous intéressé de savoir l’efficacité de l’ivermectine chez vous.
        Si vous pouvez nous faire parvenir des informations ce serait super.

      • Les fautes d’orthographes sont mineures, et votre texte est très compréhensible. Merci de vous être lancé.

    • Il semblerait que ce soit la vérité car tous les chiffres baissent, consultations, urgences et hospitalisation. Or, on ne saute pas directement dans un lit de réa. Cette anomalie a été signalée par d’autres médecins.
      Je ne parle pas évidemment des zones très touchées par les variants comme l’ Est et la région de Nancy .
      Vous dites que c’est glaçant mais tout est glaçant depuis le début…dans cette pandémie.

    • À la libération, ils pensent qu’il va se passer quoi ? ils pensent qu’ils vont être vainqueur contre le reste du monde grâce à leur blouse blanche ? S’ils se trompent, il vont être fusillés ou tondus ou en prison pour homicides ? ils pensent que personne ne va péter un plomb et aller les égorger à la sortie de leur service ? c’est une sacré foi !

      • Je crains des violences, en effet, quand les victimes de cette crise, et elles seront nombreuses (je ne parle pas des morts du Covid) mesureront l’étendue du désastre et de la mystification. D’autant plus que vivre en permanence dans la morbidité et l’anxiété exacerbe les pulsions destructrices. (On le voit avec les “massacres” en cours chez les adolescents. Mais qui osera faire le rapprochement entre ces drames et une atmosphère toxique qui pousse au passage à l’acte des esprits dérangés et fragiles ?) Depuis toujours, les “petits marquis” se croient intouchables, il leur arrive pourtant de déchanter. Pour ma part, j’espère qu’on en viendra pas à ces extrémités (donc, qu’on finira par sortir du délire) mais j’ai de plus en plus de doutes.

    • Il “faut” entretenir la psychose, c’est le premier commandement qu’observent scrupuleusement nos tristes autorités…avec la complicité d’un grand nombre de “médecins de plateau”, journalistes, prophètes d’apocalypse de tout plumage…..!

  48. Bonjour,
    Depuis le début de cette crise sanitaire, on a tous pu constater qu’à chaque fois qu’un traitement était prometteur, il était aussitôt décrié par les autorités sanitaires françaises… (et avant même qu’il soit testé sérieusement). Ainsi l’HCQ est subitement devenue officiellement très dangereuse malgré le recul faramineux qu’on avait sur cette molécule, dans l’espace et dans le temps. Ce n’était peut-être réellement pas la panacée promise par certains, mais pourquoi cette crispation disproportionnée du HCSP alors qu’on avait aucun traitement face au virus ? Aujourd’hui, l’Ivermectine semble encore plus prometteuse et on a sur elle aussi beaucoup de recul car il s’agit d’une molécule ancienne… et très abordable.
    Et là encore, il est étonnant de voir que les autorités sanitaires ne semblent pas du tout intéressées par ce médicament et par les premières études très prometteuses face au SARS-CoV-2. La mauvaise fois semble de mise avec des communiqués officiels qui ne retiennent que les études les moins parlantes ou qui mentent carrément sur les conclusions. Merck dénigré également la molécule qu’il produit…
    Alors évidemment, peut-être que le laboratoire en question fait ça pour ne pas faire de l’ombre à de nouveaux médicaments bien plus lucratifs et en cours de développement…

    Mais je crois qu’il y a une autre explication. J’ai appris récemment que les vaccins actuellement utilisés en France avaient non pas bénéficié d’une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) classique, mais d’une AMM conditionnelle… Ce qui pourrait expliquer beaucoup de choses.
    Dans un article du monde, on explique : ” Lorsqu’il existe déjà un traitement ou un vaccin pour une maladie, c’est la procédure habituelle qui est utilisée. Elle prévoit que les laboratoires pharmaceutiques terminent toutes les phases de leurs essais, du stade préclinique (tests sur les animaux) jusqu’à la phase 3 (la dernière, qui comporte des dizaines de milliers de participants) (…) Une autorisation de mise sur le marché (AMM) conditionnelle est valable douze mois, renouvelables. Elle est délivrée lorsqu’on dispose d’un nombre suffisant de données sur l’efficacité et l’innocuité d’un produit répondant à un besoin médical non satisfait, c’est-à-dire lorsqu’il cible une maladie pour laquelle il n’existe aucun traitement. ”

    En clair, si jamais il existait un traitement face au SARS-CoV-2… Les laboratoires n’auraient PAS l’autorisation de mise sur le marché pour leurs vaccins expérimentaux car les études les concernant sont encore très incomplètes !
    Si jamais l’Ivermectine par exemple, devenait officiellement crédible pour traiter ceux qui sont atteint du fameux virus… on détiendrait dès lors un traitement… donc les vaccins expérimentaux se verraient privés d’AMM conditionnelle et ne seraient plus déployés. On imagine les enjeux financiers faramineux pour l’ensemble des laboratoires qui développent actuellement des vaccins…

    Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il me semble que c’est bien ici que pourrait se trouver l’explication de tant de réticence et de mauvaise foi de la part de nos autorités sanitaires et des laboratoires quand on parle de traitement potentiellement prometteur face au covid…

    • C’est extrêmement probable en effet, il faut aussi remarquer que le choix d’écarter les traitements a été fait en France dès le début de l’alerte sanitaire, en février 2020 alors bien évidemment qu’aucun vaccin n’était encore disponible, on peut en conclure qu’il s’agit bien d’une stratégie de rentabilité de la part des labos avec la complicité active des pouvoirs publics. C’est ce que le Pr Christian Perronne a dénoncé immédiatement, à juste raison, tombant dans le collimateur de ce fait. Honneur à lui et aux autres médecins qui ont soigné et qui ont en même temps fortement tiré le signal d’alarme en dépit des manoeuvres d’intimidation active qui les visaient / visent.

      • Il semble bien que ce problème existe – antinomie entre les vaccins et les traitements—ceci a été évoqué maintes fois dans ce blog…

        Les nouveaux vaccins à ARNm, qui vont s’appliquer à de nombreuses pathologies, ça fait 20 ans qu’on s’y emploie, ne méritent plus d’être opposés aux traitements … ils vont faire partie de l’arsenal thérapeutique courant ..
        ( la découverte de la chercheuse Katalin Kariko est très importante, en rendant cet ARNm non répliquant .. arrêtons de craindre une intégration à l’ADN, comme le souligne Pr Axel KHAN fin dec. 2020)

        Dans cette optique (nouvelle législation sur les vaccins), l’association traitements–vaccins ne devient plus un problème, si ce n’est l’auto-médication qui peut gener les études , dans une même proportion pour les traitements et les vaccins.

        Je ne parle ici que des vaccins à ARNm ( qui sont toujours en phase 4, avec 100 millions de vaccinés…(et bien peu d’E.I. ) ..on les distribue en Amérique en drive sans descendre de sa voiture , c’est dire qu’ils s’approchent du statut de médicaments. ) On les prépare rapidement, chez Moderna la technique était étudiée depuis au moins 4 années, il faut les perfectionner..ils sont trop pointus ne ciblant que la protéine S et sur un petit site, mais l’adaptation aux variants peut être rapide , et ce vaccin pourra certainement devenir multi-variants et ce assez vite .

        Ces recherches, que malheureusement Pasteur-Paris n’a pas cru valables, deviennent semblables dans leurs protocoles aux recherches pour les traitements : voyez les difficultés de Medincell pour l’IVR, ou bien les ralentissements opérés contre le Clofoctol à Pasteur-Lille ( Il y a un an que cette molécule a été sélectionnée ..)

        Il semble bien que cette antinomie entre les vaccins et les traitements soit une réalité qui entrave les décisions gouvernementales, et probablement aussi mondiales.. Les efforts scientifiques de Tess Lawrie sur l’IVR n’aboutissent qu’à grand peine, malgré ses références à l’EBM et aux critères de Cochrane, le must de la science pour les méta-analyses…

        Mais qu’y faire ? sinon œuvrer pour un changement de cette législation . Et au niveau mondial.
        Il faut certainement attendre que les vaccins ARNm soient mieux assis , qu’ils aient une AMM complète.
        Et cela bien sûr faciliterait le repositionnement des anciennes molécules dans les maladies émergentes, qui apparemment n’ont pas fini d’émerger… je vois là le principal obstacle (juridique) à la reconnaissance des traitements courants dans cette épidémie .

        Mr Maudrux, semble-t-il que ce point de vue puisse être développé ?
        Cela nous épargnerait ces études bidon qui veulent dénigrer les vieux médicaments ?

        J’ai bien peur que ce ne soit qu’un vœu pieux pour de nombreux mois , voire des années , mais ce serait un grand progrès pour l’avenir de la recherche sur les maladies infectieuses .. et pour la médecine de terrain qui ne comprend pas de tels atermoiements … D. Raoult essaie bien de concilier les 2.

        • peut-être un billet sur la question ?
          Impliquer certains avocats , voire députés ?

          • Depuis hier, je pense avoir trouvé où et qui bloque toutes les études depuis 1 an. Je ferai un billet après avoir un peu plus creusé.

        • Bel exposé. Mais rien sur les risques à moyen et long termes, risque auto-immune, risque ADE, risque placentaire, risque épigénétique, rien sur les interactions avec les microARN, le risque d’orage cytokinique en cas de virus mutant ? On expérimente sur des millions de cobayes, c’est ça ? Informations délivrées au drive-in avant injection ? Et pour finir on s’inquiète du dénigrement des vieux médicaments…
          Pasteur et Moderna se sont associés il y a 6 ans dans la recherche sur les thérapies et vaccins à ARNm. Ont-ils mis fin à leur partenariat ?

  49. Est ce qu’actuellement le problème n’est pas que le sars-cov2 est en situation dominante sur le marché des virus ? Est ce que les autres coronavirus endémique ne seraient pas aussi dangereux ( c’est ce qu’un article de chercheurs belges tend à prouver) mais habituellement ils sont en concurrence avec une vingtaine d’autres virus et sont noyés dans la masse. Ce sont les virus grippaux qui sont en situation dominante suivi par le VRS. L’ampleur de cette épidémie vient peut être de là.
    Finalement c’est l’absence des autres virus qui renforcent la virulence du sars-cov2. Si l’on regard en Asie dans les pays comme le Japon ou la Corée où il n’y pas eu de confinement, la grippe est toujours là et d’autres virus. Même en Chine d’ailleurs.

    • Je me souviens avoir lu (mais je n’ai pas conservé la source, peut-être les éditions du Vidal…) que certains auteurs ont soulevé l’hypothèse que vacciner contre la grippe a été une erreur stratégique majeure dans la lutte contre covid-19, puisque lui laissant la possibilité d’occuper seul le terrain. L’immunité dite innée, déclenchée dès l’infection par le covid19, empêche d’éventuels concurrents de prendre part au festin (la plupart du temps). Ceci dit, la grippe peut beaucoup tuer (notamment les jeunes, comme ce fut le cas avec la grippe “espagnole”) mais une épidémie due au virus grippal ne dure pas des années ! Or actuellement, nous sommes parti pour une pandémie de 5 ans, comme nous le suggère le précédant de la grippe “russe” (qui eu sûrement pour origine un coronavirus). Entre deux maux, nous n’avons peut-être pas fait le bon choix…

      • Enfin…quand je dis nous, je me mets à la place des décideurs politiques (et de leurs conseils…). Quelles erreurs n’ont-ils pas commises ? Non ?

        • Avant de me traiter de complotiste ( résistant) je vous prie d’étudier tous les rapports des virologues et scientifiques de très haut niveau qui ont alerté sur l’insertion sur le site de la furine de la protéine spike.

        • Je vais vous faciliter le travail de recherche sur le virus. Histoire du covid chapitre 8 partie 4 sur France Soir. Thèse en 2018 à l’instItut Pasteur sur le gain de fonction du coronavirus par une insertion sur le site de clivage de la furine.
          Bonne lecture

      • Mes recherches me poussent à penser que tout à commencé en Asie du sud est en 2016. Il y eu des épidémie localisées et pas mal de choses en Chine. Mais la grippe, la dengue et les autres virus étaient toujours là. Donc l’épidémie n’avait pas pris ce tour là puisque le virus était noyé dans la masse.

        • Vous oubliez un détail gros comme un éléphant ! Le virus est une chimère façonnée par l’homme avec des insertions multiples et surtout une séquence permettant ce que les virologues appellent un gain de fonction à savoir une contagiosité humaine et non plus seulement animale. On retrouve ce type de virus dans les labos P3 et P4 pour les études de vaccins et aussi de manière plus secrète pour l’armée. En 2015 déjà, une scientifique alertait sur l’existence d’une manipulation apportant un gain de fonction au virus de la grippe aviaire qui pourrait faire d’énormes dégâts s’il sortait malencontreusement du labo. Elle citait un labo américain. En fait il faudrait interdire ces manipulations d*apprentis sorciers car aucun labo n’offre suffisamment de garanties tout simplement parce qu’il y a toujours une erreur humaine à la clef.

        • Quand l’Ivermectine attire (hélas aussi) les complotistes…(Voir CLAUDINEF)

        • Le gain de fonction peut s’expliquer de manière naturelle. Selon le pr Raoult, la navette entre hôte humains et réservoir animaux divers crée des chimères de manière naturelle. Et les réservoirs animaux on a en eu un tas : civettes, rats des bambous, chiens viverins, visons.

        • Gain de fonction inséré à un emplacement ultra favorable pour une contamination humaine, jamais observé dans les autres coronavirus et déposé dans un brevet datant de 2007. Le bon Professeur ne vous l’avait pas dit ?

        • Oui le gain de fonction PEUT se faire naturellement, mais les zoonoses ont beaucoup de mal à devenir des épidémies humaines. Il n’est que voir les précédentes zoonoses qui ont fait pshit. sars, mers, h1n1, grippe porcine, grippe aviaire….

    • C’est justement à côté de Nancy que j’ai le plus de nouvelles. Débordés, surtout du sud-africain, Azi marche moins, plus d’hospitalisations, plus jeunes, plus graves. Ont l’impression que plus on vaccine, plus il y a de cas, comme si les vaccinés étaient porteurs sains très contaminants. Petite ville à 10km du Lux.

      • mais faut sûrement faire une étude en double aveugle… sinon colportage de thèses complotistes!

      • peut etre que l’astrazenecca fait comme le pfizer apres la premiere injection, il crée des anticorps, neutralisants et facilitateurs!
        dans la notice pfizer, il est d’ailleurs spécifié qu’il faut renforcer les mesures barrières entre la prmiere et la seconde dose.
        Tout cela est probablement du au fait que les anticorps neutralisants augmentent surtout apres la seconde injection seulement…
        peut être que l’astrazenecca fait la meme chose…en plus de ne pas marcher sur le variant sud africain…
        du coup, plus d’infections, plus méchantes que ce qu’elles devraient normalement être sans le vaccin
        tout cela aussi a une grosse odeur de scandale…

        on enfile les scandales les uns derrière les autres comme des perles sur un collier depuis un an…
        -gestion du stock de masques
        -les masques ne servaient soit disant à rien
        -scandale du remdezevir
        -scandale de l’hydroxychloroquine inutilement démontée en france, car il ne faut pas parler de traitement en général dans notre pays… les soit disant études et méta analyses qui soit disant montraient l’inefficacité de l’HCQ sont d’ailleurs tres bien démontées par le Pr Perronne sur une vidéo de l’IHU
        -scandale de la censure médicale sur les traitements précoces
        -scandale du bambalaba qui obtient une ATU très suspecte
        -etc…
        curieuse époque que nous vivons là…

        je suis sur qu’hors periode de pandémie, si les laboratoires avaient voulu faire des etudes sur ce genre de vaccin, ils se seraient heurtés à des comités d’éthique qui leur auraient interdit de prendre ce genre de risque inconsidéré avec la santé des gens…

      • Geert Vanden Bossche, un virologue chevronné en développement vaccinal (ex-employé de la Fondation Bill & Melinda Gates), appelle à l’arrêt immédiat de l’administration massive des vaccins prophylactiques actuels contre le covid19 – qui selon lui ne fera qu’aggraver la pandémie en encourageant la sélection de souches de plus en plus infectieuses. Il vient de publier ses arguments scientifiques sur Linkedin le 13 mars (https://www.linkedin.com/in/geertvandenbossche/) après avoir publié une lettre ouverte le 6 mars (postée dans cet article français: https://covexit.com/un-expert-sonne-lalarme-sur-les-risques-de-la-vaccination-de-masse/). Cet appel est soutenu par des ONGs en Malaisie (https://focusmalaysia.my/opinion/experts-sound-the-alarm-about-risks-of-mass-vaccination/).

      • Et oui plus On pique des cobayes de furine et spike , plus on est contagieux d’un virus plus costaud Les labos le savent 12 pays ont interdit ce matin le Pfizer zeneca Embolie , thromboses a gogo Épilepsie Crise cardiaque on frise les 27 % officiel effets secondaires graves et donc minoré comme d’habitude par agence médoc , on doit être à 35% donc il faut arrêter cette administration de thérapie génique de masse en urgence !! Vous imaginez dans quelques mois le désastre , je vous signale que celui Qui vous injecte ce produit , non vaccin, doit vous énoncer son contenu vous demander si vous êtes d’accord pour faire partie de ces essais therapeuthiques sur humain, consentement éclairé , énumérer ce que vous risquez et admettre qu il est responsable de tout ça et décès pénalement et civilement C’est la loi Voilà pourquoi une plainte au TPI et reçue a été déposée pour crime et genocide en Israël Contre Israël, la Shoah Code de Nuremberg No test no spike!

      • Comme en Israël, après le début de la vaccination, le nombre de décès a augmenté avant de revenir un peu sous la “normale”.

    • Je trouve l’article de lifesitenews très intéressant car il pointe les mauvaises volontés d’admettre les effets secondaires de la part des autorités sanitaires et il révèle aussi la catastrophe en Israël. Le Dr Seligman a bien été entendu. Les révélations des scandales vont bientôt voler en escadrilles…
      A quel prix ? Il faut à présent traiter des variants plus dangereux chez les jeunes.

  50. L’octofene (clfoctol ) , auparavant prescrit pour soigner les rhinopharyngites, pourrait-il aussi être efficace contre le Covid-19 ? C’est ce que pensent les chercheurs de l’Institut Pasteur de Lille. Un essai clinique devrait être lancé “d’ici quelques semaines”, a annoncé Xavier Nassif, son directeur, au micro d’Europe 1, ce 12 mars. https://www.topsante.com/medecine/maladies-infectieuses/zoonoses/octofene-covid-institut-pasteur-638735

    (en attendant, on se contentera du paracetamol )

    • Une administration gouvernementale avait refusé de subventionner les études pour le repositionnement de l’octofen. Mais des dons surtout de LVMH, ont permis de les mener quand même discrètement…et toc!

      • Ci-joint un extrait de Frequence Médicale , peut-êtr réservé aux médecins inscrits :
        12 Mar 2021
        Le secret est enfin révélé. Ce matin, au micro d’Europe 1, le directeur de l’institut Pasteur de Lille, Xavier Nassif, a dévoilé le nom du médicament repositionné dont il espère qu’il pourra diminuer la charge virale des patients contaminés et éviter les formes sévères de Covid-19.

        Il s’agit du clofoctol (Octofène®), un ancien antibiotique utilisé contre les rhinopharyngites. Après avoir passé en revue plus de 2 000 molécules, le clofoctol s’est révélée être la molécule la plus efficace contre le virus.

        Un suppositoire repositionné
        L’objectif de ce traitement est de faire baisser la charge virale des patients infectés dès l’apparition des symptômes pour éviter un emballement pouvant conduire à des formes sévères. “Il altère la réplication du virus dans les cellules, a précisé à Terence Beghyn, président fondateur d’Apteeus, une biotech qui travaille en partenariat avec l’institut Pasteur de Lille. Quand une personne infectée développe des symptômes, c’est que la charge virale est très élevée. Comme avec un antibiotique, on aide l’organisme à lutter contre le pathogène et donc plus on réduit vite la charge virale du patient plus l’organisme va pouvoir lutter efficacement contre cet agent.”

        L’Octofène® a été retiré du marché en 2005 après que son intérêt médical ait été revu par l’Agence du médicament et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie. Cette dernière a estimé que l’antibiotique, qui se présentait sous forme de suppositoire, avait perdu en intérêt étant donné que les rhinopharyngites virales se guérissent toutes seules. Dans la prise en charge de la Covid, les premiers tests ont donné des résultats “prometteurs”. Xavier Nassif souhaite lancer un essai clinique, qui va permettre d’évaluer son efficacité chez des patients contaminés “d’ici quelques semaines”.

        Du retard et des dons
        “Nos premiers résultats ont montré une diminution drastique de la charge virale, nous a détaillé Terence Beghyn. Les premiers résultats ont été obtenus chez des animaux qui sont des modèles plutôt fidèles à l’homme. Pour l’étape suivante, nous souhaitons mener l’essai sur un peu moins de 500 patients.” La recherche a accusé du retard, estimé à plusieurs mois par le directeur d’Apteeus, à cause de la décision du Capnet, l’agence gouvernementale qui étudie les essais thérapeutiques menés en France, de ne pas attribuer le label “priorité nationale” à l’étude.

        Les premiers résultats prometteurs de cette étude ont provoqué un afflux de dons pour l’institut Pasteur. Le groupe LVMH a notamment envoyé une aide de 5 millions d’euros pour soutenir cette recherche. “Dans un esprit de solidarité, nous avons souhaité débloquer rapidement l’intégralité de la somme. Nos chercheurs ont dû vivre une année à la fois épouvantable et passionnante. Ils sont notre armée. C’est aussi pour ça que nous voulions les épauler”, a expliqué Antoine Arnault, administrateur du groupe et fils de Bernard Arnault.

        • Vous lisez bien
          « La recherche a accusé du retard, estimé à plusieurs mois par le directeur d’Apteeus, à cause de la décision du Capnet, l’agence gouvernementale qui étudie les essais thérapeutiques menés en France, de ne pas attribuer le label “priorité nationale” à l’étude. »

        • Visiblement, LVLH fait presque des miracles puisqu’on parle sur europe1 d’un traitement avec un ancien médicament!
          Mais ..ce n’est pas une priorité nationale tout de même.
          Et pourquoi pas une ATU puisque la nocivité du médicament a déjà été étudiée?
          Le luxe n’est , bizarrement, pas aussi puissant que les labos pharmaceutiques…

        • Docteur,
          N’étant pas médecin c’est avec quelques scrupules qu’il m’importe d’apporter une réserve à votre affirmation : “plus on réduit vite la charge virale du patient plus l’organisme va pouvoir lutter efficacement contre cet agent.”. Ne faudrait-il pas prudemment ajouter : “toutes choses égales par ailleurs” . Pour être clair : l’affirmation est exacte dans la mesure ou le médicament/molécule n’induit pas d’autres mécanismes physiologiques pouvant avoir un effet contraire…ce qu’en l’espèce il ne faut pas espérer.
          Une chose aussi m’intrigue : un groupe comme LVMH ne décide pas comme cela, au débotté, de soutenir telle ou telle recherche sur un médicament ; ce n’est pas-me semble-t-il son cœur de métier ! Comment LVMH a été amené à s’ intéresser à cela ? Le groupe aurait-il dans son portefeuille des sociétés actives dans le domaine ?
          Cordialement.

        • Des fevrier 2020 Pasteur Lille cherchait un traitement du Covid :
          Ouest-France Publié le 22/02/2021 à 17h20
          Un traitement efficace et durable contre le Covid-19 … Cet objectif n’est pas encore une réalité mais des recherches de l’Institut Pasteur de Lille vont dans ce sens. Si depuis plusieurs mois, la course au vaccin a occupé l’énergie de beaucoup de chercheurs, d’autres scientifiques mènent toujours des études pour trouver un traitement….
          I ly a déja un an …

        • C’est alors qu’ils ont sélectionné le Clofoctol … et il a fallu tout ce temps pour trouver le financement …que l’état n’a pas jugé utile d’accélerer ..

        • C’est cohérent malheureusement avec ce que nous savons par ailleurs : le choix de bloquer les traitements en accélérant le développement du vaccin a été fait en amont (préméditation donc) en collusion entre les autorités de tutelle et les labos. Mis au pied du mur après coup, Véran a d’ailleurs platement reconnu le fait devant le Sénat, dans le stress et une absence étonnante de rhétorique.

  51. Bonjour, les deux articles OSF que vous citez https://osf.io/9egh4/ et https://osf.io/6m3ch/ (Ivermectin for COVID-19 in Peru: 14-fold reduction in nationwide excess deaths… et Ivermectin sales in Valle del Cauca…) sont très intéressants ; avez-vous un lien ou une astuce pour les avoir en PDF ?
    Si je clique sur Download preprint, cela télécharge un fichier que je ne peux pas ouvrir. Quant à la navigation dans les articles depuis ces liens, elle n’est pas très commode. Merci !

    • Perso, aucun problème : “download preprint” m’ouvre le pdf dans un nouvel onglet (j’utilise Firefox) avec possibilité d’enregistrement en haut à droite.

  52. Florian Philippot sur la comédie des “transferts” de covidés :
    “Pendant qu’on transférera par avion/train devant les caméras quelques patients hors d’Ile de France, on va découvrir à nouveau que des cliniques privées volontaires ne sont pas sollicitées !
    Cette com’ malsaine est dénoncée par des spécialistes depuis 1 an !”
    https://twitter.com/f_philippot/status/1370679640113737732?s=20

  53. Quel est votre avis s’il vous plait à propos de CAPNET et à propos de REACTing ? Je sais, tout cela a des consonnances qui font penser à un blockbuster hollywoodien avec Arnold Schwarzenegger, mais c’est pourtant bien notre réalité française. Il y a sur CAPNET (si j’ai bien compris) une étude avec l’Ivermectine en cours [IVERCoV] par GHI le Raincy Montfermeil (du groupement hospitalier du territoire Grand Paris Nord-Est « GHT GPNE »). Qu’en pensez vous, s’il vous plait ?

    • Ce que j’en pense ? Ils massacrent la recherche française. Il y a à REACTing une dame (la Castafiore que j’ai cité) qui fait un tort considérable non seulement à l’Ivermectine, mais à tous les traitements précoces. Elle rejette tout, elle a bloqué une étude en Ehpad en avril l’an dernier, elle a bloqué 7 mois une étude sur la nicotine (tester un patch pour bloquer le choc cytokinique, cela a été prouvé chez l’animal, elle ne veut pas qu’on essaye chez l’homme). Ses collègues n’osent rien dire. Entre les incompétents est ceux qui n’assument pas, il y a un grand vide.

  54. Un grand Merci Monsieur MAUDRUX pour votre blog. Prescrivant fréquemment l’Ivermectine en tant que dermato, j’ai plutôt jusqu’à présent conseillé le mode d’administration tel qu’il est mentionné dans la base Vidal, c’est à dire : “Le traitement consiste en une dose orale unique administrée à jeun avec de l’eau. La dose peut être prise à tout moment de la journée, mais il conviendra de veiller à ce qu’il ne soit pas pris de nourriture pendant les 2 heures qui précèdent ou qui suivent son administration, l’influence de l’alimentation sur l’absorption n’étant pas connue.” Je crois peut être mal saisir le sens de ce que vous écrivez : “Alors qu’il est recommandé de prendre au cours d’un repas, l’absorption de l’Ivermectine étant très différente selon le bol alimentaire comme le montrent plusieurs études, il a été spécifiquement demandé aux participants de le prendre à jeun.”
    Merci de me préciser s’il vous plait votre avis sur ce détail technique, mais qui a aussi son importance.

    • Une des preuves de votre extermination est devant vous, vous refusez de la regarder.

      Astrazeneca c’est KK, bon on a tous compris… johnson & j, approuvé de suite… ne sera dispo qu’en juin. Et Sputnik V ? toujours rien, de la « roulette russe » selon l’europeïste EMA’s Christa Wirthumer-Hoche; l’europe, la france? les péripatéticiennes de l’amerloque !

      donc vous voyez bien que la vaccination c’est pas aussi important que cela, l’idéologie passe en premier, vous, vous êtes du « collatéral ».

      D’ailleurs les médias menteurs français vous ont dit qu’astrazeneca bousillait la moelle épinière ? (ce qui au passage ne surprend pas bill gates )

      https://sputniknews.com/science/202009171080492811-bill-gates-not-very-surprised-by-spinal-cord-damage-caused-by-astrazenecas-coronavirus-vaccine/

      PS : en réponse à plus bas (quitter l’occident), j’ai un fils qui vit à Beijing où l’on peut très bien gagner sa vie (moi j’ai quitté la france pour aller vivre aux ussa à 17 ans, c’est de famille)  ; oui la chine c’est pas l’occident mais pas trop mon truc non plus; quand je dis quitter l’occident, je pense plus à des petites îles indépendantes, non alignées où, je pense, mais je peux me tromper, on pourra survivre alors que le reste du monde s’embrase. L’amerloque est en train de mourir et refuse de quitter ce monde seul, il veut entraîner tous ses vassaux avec lui. Et vous êtes partants pour ça? Je ne peux que répéter ce qu’a dit Napoléon à Louis XVI, « couillons » ! Je préférerais rester en France, mais c’est foutu, irrécupérable; tout s’écroule (sauf les taux d’intérêts – bye bye vos retraites et économies et ass. vie; bitcoin ou autre oui, mais ce qui compte c’est d’avoir un wallet en béton, l’or physique c’est mieux mais peu pratique).

      • Il est vrai que les démoniaques qui nous gouvernent n’ont pas craint de tuer des dizaines de millions de personnes en URSS, il y a moins d’un siècle.
        Que chacun se prépare donc et fasse ses pâques cette année comme nos aïeux faisaient.
        Fuir n’est pas la seule solution, le Dieu de nos pères n’abandonne jamais ceux qui l’aiment.

    • oops positionnement

      mais la question IVM a jeun ou avec repas est bonne, je sais que le Dr. Maudrux a déjà donné son avis mais plus d’infos toujours bienvenues

    • Je me permets de vous répondre au cas où vous êtes pressé. L’IVM est lipophile et donc peu biodisponible à jeun, contrairement à ce qui a été préconisé à son lancement pour la gale. Cela a été réétudié pour le covid avec un bien meilleur résultat lorsque l’IVM est prise au cours d’un repas. Les détracteurs par contre la teste à jeun et s’appuie sur ce biais pour critiquer son efficacité relative.
      Étant donné son innocuité, cela simplifierait les observances de le prendre au moment du repas. Au milieu de la matinée, il est très facile de l’oublier.
      Cela me fait penser à une autre molécule que je conseillais de prendre, ne serait-ce qu’avec une tartine de beurre mais je ne sais plus lequel !! La retraite est un vaste champ d’oublis, parfois volontaires …
      Bonne continuation

      • Merci, c’est ce que je devais répondre. Kory insiste beaucoup sur ce point. A jeun, c’est quand on veut l’utiliser comme vermifuge.

        • La griseofulvine.
          Merci pour les précisions sur l’horaire de prise de l’ivermectine. Je vais désormais faire la distinction entre vermifuge et anti Covid.

    • deux parties :
      – comment tordre les modèles pour démontrer ce qu’on veut et puis ensuite “prouver” que le confinement fonctionne
      – comment l’abandon de soin a provoqué la surmortalité. Regarder à la fin les graphiques de l’institut Pasteur qui ont été retirés de la publication mais qui sont toujours dans le preprint qui montrent que les gens arrivent trop tard en réa … effet du doliprane ?

  55. A longueur de journaux radio et télé les éditorialistes qui s’écoutent parler en jouissant nous abreuvent a propos des vaccins “nous aurons bientôt le précieux sérum” “il manque des doses du sérum qui nous permettra de sortir de cette pandémie” etc “serum sérum sérum” un vaccin n’est pas un sérum et ce que l’on injecte, en grande majorité à des classes d’âge qui ne risquent rien (60%), ne sont pas des vaccins au sens étymologique du terme.

  56. “C’est l’étude d’un dénommé Lopez-Medina, faite à Cali en Colombie”.
    Pourtant dans ce pays ils ont un traitement,et pas cher pour eux en plus:LA COKE!!
    Ce gars est affilié aux cartels? Costagliola,Escobar,Lopez-Medina ça fait tres NARCOS (pour ceux qui ont vu la serie? sur NETFLIX.

  57. Les complotistes sont des idiots « platistes » paranoïaques et les autorités d’orgueilleux crétins « hors sol ». Il y a aussi la possibilité de conclure que lorsque cela sent mauvais partout où nous allons, c’est que c’est nous qui avons marché dedans.

    • Si vous voulez dire qu’on a voté pour ces gens là et que nous sommes responsable, j’avoue que j’en suis.
      Je vous rappelle que la France a rétrogradé dans l’échelle des démocraties en 2020, quand on voit ce qu’il reste des démocraties occidentales …

      • Rétrogradé en 2020 ? Retranchez quelques décennies, et alors votre description de la situation sera plus juste…

        Référendum Constitution européenne de 2005 ?

        Le plus grand viol “démocratique” qui soit.

        La comédie de la présidentielle de 2002, avec Chirac en roi africain, face au “nazisme, la bête immonde” ? La plus grande manipulation “démocratique” qui soit.

        Enfin… 1992, référendum Maastricht… Là encore la plus énorme arnaque “démocratique” qu’on puisse imaginer (le génial Seguin avait prévenu pourtant… et avait prévu toutes les funestes conséquences).

        En clair : ça fait 30 ans, qu’il n’y a plus aucun sens “démocratique” dans ce pays.

        Ce que nous vivons aujourd’hui, la covidémence, ce n’est pas Macron qui n’est qu’un employé, un petit télégraphiste…

        C’est le résultat de 30 ans de maladie mentale… “démocratique”.

      • Et mieux être pris pour un voleur que pour un meurtrier. Et mieux vaut être pris pour un meurtrier que pour un assassin.

        • Quant à la démo/cratie, je pense que le terme lui-même est un oxymore. Et même s’il ne l’était pas, il ne me plairait pas, la majorité me donne la nausée. Ex-banquier, électron « libre » et « affaire » Fillon, fallait pas être devin pour aller mettre un bulletin pour « faire barrage contre le totalitarisme » en 2017, ou ne serait-ce même le faire que par provocation à ceux qui faisaient barrage contre le « fascisme ». Je ne dis pas que ces derniers ont eu tort, on ne peut le savoir puisqu’ils n’ont pas perdu. Comme quoi on peut perdre sans faire fausse route. Démocratie oblige. Quant à la politique, pour paraphraser Dostoievski, je dirais que le monde entier périsse, pourvu que je boive mon thé. A première vue cela peut paraître égoïste, et surtout absurde. Mais en réalité je ne peux déjà plus aller chercher mon thé sans me faire sermonner par des zombies.
          Comprenez dans mon propos initial tout son contraire, c’était du second degré : les « hors sol » savent ce qu’ils font et les « platistes » en sont conscients. En dehors de cela, comme ici, on se balade.

  58. Un angle de tir un peu décalé :
    Les généralistes sont HS (en bonne partie par leur propre faute)
    Les médecins hospitaliers qui attisent la machine à trouille sont aux commandes et manipulent depuis le début un pouvoir totalement «dépassé»
    Questions :
    Comment tirer sur ces hospitaliers félons ?
    Quel est le poids de l’APHP ?
    Peut-on dresser une liste de responsables à prendre directement à parti ?
    Quelles mesures prendre contre ces praticiens corrompus et cyniques ?
    Peut-on établir pour chacun un dossier de ses actes (et de ses conflits d’intérêt) et agir en justice, au CNOM, dans les médias ?
    Ce sont les vrais responsables qui de surcroit font porter le chapeau à la classe politique (ils ont du se fendre de rire quand Macron leur a offert la direction des opérations)
    Et si c’était une part de la solution ?

  59. Tout ça est désespérant !!
    A quand un regroupement MONDIAL de tous les scientifiques favorables à l’ivermectine??

  60. Le petit jeu de “ton étude est pourrie”-“mais non, c’est la tienne” commence à me lasser. A l’évidence, les études de ce genre disent ce qu’on a envie de leur faire dire, et on en finit jamais. D’expérience, je pense que les traitements repositionnés sont efficaces (et beaucoup d’études cliniques le montrent) mais le problème, hélas n’est plus là. Quoi qu’on dise et quoi qu’on démontre, les “autorités” continuent à foncer vers le mur. Confinement, masques, couvre-feu et maintenant vaccin. Ces gens sont infatigables. Et mal intentionnés, c’est aujourd’hui une certitude, même si la substantifique moelle de l’affaire nous échappe encore.

    • Inutile de me tomber sur le râble. Pour le moment, je “n’achète” aucune des théories en vogue (extermination de la population, complot des Chinois, etc.) Mais je suis attentif et ouvert à tout, avec l’intuition que l’affaire est multifactorielle. Cela dit, le plus évident, au moins en Europe, c’est que la Covid sert à merveille l’agenda ordo-libéral et austéritaire de l’Allemagne. En France, si Macron réussit à repasser, il disposera de cinq ans pour mettre à exécution son plan. Destruction des services publics, massacre de la protection sociale (retraites et santé) réduction drastique des libertés fondamentales, et j’en passe. Résultat ? Une Marion Maréchal en 2027 et, à mes yeux, le début d’un pire cauchemar. Sur ce blog, j’évoque rarement ces sujet, mais l’occasion fait le larron.

    • Le fait n°1 est que les traitements repositionnés fonctionnent, ce fait est là et bien là et il fait son chemin de par le vaste monde.
      C’est à mon sens, le plus important.
      Quant au fait n°2, le fait que nos tristes autorités dites de santé, à Paris, Bruxelles, Genève, (etc.) sont malintentionnés et en faillite morale, il devient lentement mais sûrement, un secret de Polichinelle. “Le roi a des oreilles d’âne” c’est le vent lui-même qui le dit…

    • Débat sur l’euthanasie aujourd’hui. Non non, dit Veran, il faut plutôt penser aux soins palliatifs..
      Curieux cette façon de vouloir toujours nourrir pharmafia (mot “maison”que je trouve plus parlant, moins “les gros contre les petits” et plus net sur la corruption).
      Bon, et si on disait :
      “HCQ, Zn, IVERMECTINE.. sont des placebos, peut-être, et , peut-être, des soins palliatifs. En tant que tels, ils font du bien, faisons les prescrire pour calmer ces foules ignares. ”
      Car effectivement, la bataille des études ne sert plus qu’à attendre l’été et ne plus réclamer la liberté de prescrire..

  61. C’est la technique de la “headline”.

    Les gros titres qui seront repris dans toute la presse officielle, à la télé etc.

    “l’ivermectine ne fonctionne pas selon l’étude X”.

    Les détails quant à la méthodologie… échappent au plus grand nombre.

    Nous sommes “en guerre”. Une guerre de communication. Et une guerre totale, au sens 20ème siècle du terme.

    De ce point de vue, embaucher un stagiaire pour qu’il publie une “étude” dans telle ou telle revue scientifique, ou bidonner la métholodogie… ça nous choque, c’est odieux, mais ça marche.

    A ce stade, il est facile de prévoir ce que va faire l’OMS… Botter en touche, car justement de nouvelles études (négatives) sont apparues…

    Donc besoin de creuser. 😉

    Au vu des forces en présence, de la durée du phénomène, de son intensité, de sa globalité… il est tout bonnement impossible que l’OMS dise “c’est bon les gars, c’est fini, l’ivermectine tue le couillonavirus. rouvrez les restaurants et les bars et allez boire un coup”. 😉

    Rappelons que l’OMS vient de déclarer que tout est okay avec le vaccin d’AstraZeneca…

    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/covid-19-il-n-y-a-pas-de-raison-de-ne-pas-vacciner-avec-astrazeneca-selon-l-oms-20210312

    • L’oms est finance par Gates à 80% . Son plan vaccin , point par point , lire le programme de ce type, est rempli à la lettre, jusqu aux modification s des arn des gens à qui on injecte cette thérapie génique , je m’abstiens de dire vaccin et le toubib qui parle de vaccin ne peut le faire , ils ne sont pas homologués en tant que tels a l’agence médicament française et européenne et américaine Donc ce plan diabolique mis en place par Gates Musk qui finance les usines à fabrication des produits pour ces thérapies géniques basées en Allemagne et en France et ailleurs , vade rétro satanas!!!!

  62. La mauvaise foi des détracteurs des traitements simples et peu onéreux est de plus en plus évidente et devient obscène.
    Pendant ce temps là on continue à compter les morts : 90 000 ce soir !
    Continuons à nous battre, la vérité finit toujours par l’emporter, tôt ou tard.

    • Oui, c’est obscène mais leur impudence est si j’ose dire “à la hauteur” …!
      Ils persévèrent et persévéreront …!

    • Je me répète, mais on ne peut qu’être d’accord.
      Quel risque de biais à ”tester” la fin des symptômes ?
      Et on peut ajouter sans risque: ”risque faible de résultat intéressant”

      Comme aurait dit un copain: ”une bonne étude; zéro défaut, zéro qualité”

  63. Merci Docteur pour votre analyse qui permet de comprendre la vérité en deça des conclusions tirées et largement diffusées par les acteurs intér€ssés 🙂

  64. Bonsoir,

    Sur son blog, Hervé Maisonneuve, qui se fait fort de questionner l’intégrité des publications médicales et scientifiques vient pour la première fois de parler d’Ivermectine… pour l’assassiner d’un très bref et péremptoire : “Comment continuer à accepter que des chercheurs fassent des carrières COVID-19 en publiant sur des traitements inefficaces (HCQ, zinc, vitamine D, ivermectine, etc..) alors que d’autres actions seraient plus utiles ?”

    Je ne sais quelle est l’influence de ce blog ; je la suppose conséquente (?) si ce n’est auprès des scientifiques eux-mêmes du moins en tant que leader d’opinion auprès des journalistes biencommeilfaut ; aussi me semble-t-il important, très important, que ses affirmations péremptoires soient critiquées. Attention : ce n’est pas un appel à troller mais bien plutôt à lui porter la contradiction, pour le forcer à argumenter.

    Sans doute aura-t-il la partie belle, puisqu’un black-out semble empêcher la publication d’études dans les seules publications qui ont l’heur de lui plaire ! Mais est-ce le cas ? Vous sauriez le lui dire, Mr Maudrux. Le jeux en vaut-il la chandelle ? Beaucoup de peine pour pas grand chose ? Quelqu’un d’autre que vous pourrait s’y coller ?

    A défaut d’argumenter sur le fond -qu’il ne veut pas entendre- du moins serait-il éventuellement possible de l’interroger sur la forme dont il se fait le spécialiste : Tess Lawrie et Pierre Kory ont dit leur effarement devant le retrait de l’article dont ils attendaient beaucoup. On aimerait savoir ce qu’un spécialiste de l’intégrité pense de cela !

    Bien à vous

    S

    • Je fais partie de ce blog qui théoriquement est un forum de discussion . Cependant la doxa y règne en maître et personne jamais ne « moufte »
      Petit conseil allez voir les vommentaires sur
      1. Les traitements du covid ( commentaire du 4/02)
      2 . Les anticorps monoclonaux : HM n’a tjrs pas répondu àu commentaire
      Sur IVM…
      Je ne sais si l’ayatollah de l’integrite Scientifique va répondre mais il est en train de vendre son ame

      • PS j ai déjà dit au modérateur du blog et à HM ce que j’en pensais . J’attend tjrs la réponse!!!

      • Pour être plus explicite , le 4/02 HM écrit suite à des questions sur IVM ( non citée ds l’article d’egora Sur les tt du covid): »Des arguments en faveur de l’ivermectine https://b3d2650e-e929-4448-a527-4eeb59304c7f.filesusr.com/ugd/593c4f_4550097685a64bbbaf339e7e5858a1ba.pdf
        Et le 8 mars : »Pour l’ivermectine, tout est clair : aucune efficacité »

        On peut donc légitimement se poser la question des pressions exercées ou de résultats inconnus de ns autres pauvres ignares

        • @HELENEC
          Ce monsieur me semble du niveau des Décodeurs du Monde – ce qui n’est pas peu dire. Alors qu’il se présente comme l’Attila des Etudes, il a applaudi les méta-analyses Mehra, et des mois plus tard, il essaie toujours de noyer le poisson. En outre, quand je lis “druide de Marseille” sous la plume d’un “scientifique”, ça m’incite à la méfiance (c’est différent lorsqu’il s’agit d’un polémiste, même si ce n’est pas très malin). Et quand je vois une prétendue “lumière” relayer les fadaises sur une “rétractation de l’IHU”, ça commence à bien faire. Dernier point, il a très peu de commentaires – dont une bonne moitié de lui-même – ce qui veut dire, très probablement, qu’il bloque les contradicteurs.
          PS : Il s’indigne que certains membres du camp du paracétamol aient reçu des menaces de mort. Il a raison, ce n’est pas bien. Mais le premier à avoir été menacé, c’est Didier Raoult, et par un confrère, qui plus est. Sur cette affaire, en revanche, pas un mot.

  65. Etant du métier, ayant fréquenté ces élites parisiennes mais rassurez vous y a pas qu a Paris. On a deux pourris de la meme veine a Lyon au CHU… Je “dirais meme plus” l’Ivermectine et l’HCQ attirent les parasites (forcément très diplomés et très décorés) qui font la roue comme des paons… mais un paon vu de derière c est toujours… un cul de poulet dixit le regretté Pr Archambaud
    Tous ces medecins qui ont prêté serment “des poches profondes” devront etre radiés de le medecine

  66. Manfred Schubert-Zsilavecz, chimiste-pharmacologiste, ancien président de la Société allemande de pharmacologie (DphG) vend la mèche :
    « Avec une vaccination vous avez accès à des centaines de millions de personnes, tandis que la mise œuvre de médicaments anti-viraux se limite aux personnes réellement malades »
    dans un article de Kaspar Sachse (en allemand) qui évoque le lobby vaccinal https://de.rt.com/meinung/112608-durchimpfen-um-jeden-preis-impflobby/

    • Bravo pour cette citation.
      C’est exactement ainsi que ça se présente et il est primordial d’en être conscients. Il s’agit d’une bataille destinée à maximiser les profits quelles que soient les conséquences sur la santé publique et autres.
      Je considère (à la différence des députés LFI par exemple) que les profits sont légitimes MAIS PAS ce qu’on nomme le profit maximum.
      Ce sont les autorités dites de régulation qui ont failli à leur mission au niveau français comme européen.
      Aucune amélioration n’est à attendre mais la vérité se fera jour néanmoins – car les faits sont têtus – et certains devront rendre des comptes. Il y en a parmi eux qui le savent et qui s’y préparent par un double langage approprié, voire des “lettres de distanciation” comme celle envoyée par Delfraissy récemment où il émet des réserves par rapport à la politique tout-vaccins du gouvernement EM. Certains sont parfaitement conscients des enjeux et des risques judiciaires associés…

  67. Le dernier point de situation (12/03/2021) de l’ANSM sur la vaccination AZ Covid relate:
    “….Le rapport bénéfice/risque du vaccin Astra Zeneca reste positif, aucun élément n’indique pour l’instant que la vaccination ait provoqué ces troubles….(on appréciera le : pour l’instant)
    L’ANSM partage la recommandation de l’EMA de poursuivre la vaccination avec le vaccin AstraZeneca. De nouvelles données pourraient amener l’ANSM à réviser cette position…” (pourraient !)
    Une enquête approfondie de l’Agence européenne du médicament (EMA) est également en cours…En attendant on fait quoi ?….Ben on continue !
    Toujours selon l’ANSM, plusieurs pays européens auraient suspendu l’utilisation de ce vaccin face aux cas graves répertoriés (pas une petite fièvre mais des accidents thrombo-emboliques quand même…)…….mais pas nous !
    30 accidents thrombo-emboliques / 5.000.000 de vaccinations….nous, la France, on dit Bof ! le tout c’est de ne pas être dans les 30.
    A une époque on aurait évoqué le principe de précaution mais pas là !
    Source: https://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-COVID-19

    • Quand quelque chose ne marche pas il faut juste en faire 2 fois plus.
      Cherchez l’erreur 🙁
      Je pense qu’aucune amélioration ne se produira à ce niveau, le déni de réalité étant caractérisé et massif. Ils cherchent à se tromper eux-mêmes tout en trompant le public. Heureusement certaines réalités sont visibles à l’oeil nu.

  68. HQ IVM AZ, ils n’en veulent surtout pas… c’est le remède (presque) universel pour ce corona virus (d’où le décret vénéneux de la buse avant le début)

    Pourquoi?

    Appât du gain, dictature sanitaire ou tout court? Peut-être…

    Moi je maintiens que le but est de nous exterminer… (la grenouille dans l’eau portée à ébullition, au début c’est les vieux puis les moins vieux, puis etc…). Nous exterminer avec le virus, les vaccins, les crises eco, financières (les taux remontent), les crises politico, psycho, etc… et puis la guerre et la famine (les vraies qui reviennent et sont déjà à nos portes).

    et, voyez-vous, si l’un de leurs prochains variants synthétiques aura réussi à faire que l’on ne peut plus être soigné efficacement avec AZ + IVM ou HQ, ce sera la preuve que, malheureusement, j’ai raison.

    Mais il sera alors trop tard, notre seul choix sera alors de se soumettre..à ce futur cauchemardesque, ou mourir.

    Alors quoi faire maintenant? Ce n’est pas à moi de vous dire mais je recommande vivement, dans un premier temps, de s’extirper de cette eau sale portée à ébullition.

    Dans quelques années sûrement un enfant vous demandera: “mais toi qu’as tu fait pour nous éviter cela alors qu’il en était encore temps?”, que répondrez_vous?

    • Comment s’extirper de cette eau sale ?

      Avoir AZ + IVM + zinc, etc. dans son frigo

      se préparer à quitter l’occident…

      ou se battre selon ses moyens.

      • Quitter l’Occident ?

        Je suis bien placé, si j’ose dire. L’Asie… est pire, covidémentiellement parlant.

        C’est tout le paradoxe, apparent en tout cas. La terrible pandémie est partie de Chine… Et pourtant, elle ne touche pas les pays d’Asie… Et pourtant, les pays asiatiques y vont à fond (fermeture des frontières, quarantaine obligatoire pour les arrivants, politique délirante du “zéro Covid”).

        Pourquoi ?

        Techniquement il y a des pistes :
        https://covidemence.com/2021/01/30/enfin-on-sinteresse-aux-differences-entre-lasie-et-le-reste-du-monde/

        Mais le pourquoi “politique”, lui demeure mystérieux… Sauf à accepter le principe de l’influence chinoise…

    • Bon, je vais vous remonter le moral. Je viens de voir sur le compte Twitter du pr Chabrière, un extrait de l’émission de Sonia Mabrouk où elle laisse l’invité s’exprimer…et l’invité est le pr Perola de l’IHU qui questionne : il faudra bien un jour qu’on se demande pourquoi l’HCQ a cessé d’être en vente libre, pourquoi on a décidé qu’elle était toxique au point d’être interdite pendant pendant quelques mois alors qu’elle est utilisée par les DEUX TIERS de la planète.
      Je trouve que c’est une avancée de laisser cette opinion s’exprimer sur CNews. Peut-être les résultats du Niger et la volte face du Piémont y sont pour quelque chose dans cette nouvelle écoute…

      • Merci @ClaudineF
        Il y a plein de bonnes nouvelles du front.
        Soyons combatifs
        La malhonnêteté d’en-face loin de nous démoraliser doit renforcer notre détermination !

  69. Menteuses et malhonnetes elles sont ( les 2 fake legionnaires !! ) jusqu’au bout elles le resteront. Impossible de developper en bien leur QI d’huitre , abreuvées et achetées par du sonnant et trébuchant .
    Oui que la médecine est tombée bien bas avec ces sinistres individus qui n’ont de medecin que par un nom sur une blouse .

  70. La seule étude correcte faite en “Occident” (outre celle espagnole parue dans le Lancet mais sur 24 patients uniquement) a été faite en Israël par le Pr Elie Schwartz à Petah Tikva. Il n’a pas encore publié ses résultats mais en a fait part dans cette vidéo: https://vimeo.com/511687719
    On verra alors si Israël l’adopte comme traitement si les médias français en parleront.

    • Etude du Pr Elie Swchwartz, en hotel de confinement pour covid +
      Dosage total = 0.6mg/kg sur trois jours.
      IV a reduit immediatement la charge virale, a reduit la durée de l’infection, empeché l’agravation. Zero hospitalisation dans bras IV, 2 dans bras placebo. Coherent avec l’ensemble des etudes preliminaires effectuées.
      ——————————————
      Particulierement en absence d’association avec un antibiotique, le dosage d’IV peut etre augmenté et répété pour obtenir le meme resultat , interessant alors que survient une possible resistances des nouveaux variants aux AB
      l’IV est extremement peu chere à produire
      En chine, usage veterinaire, 3,5€ pour 100cp de 5mg
      Aucun profit financier à en tirer
      https://fr.aliexpress.com/wholesale?catId=0&initiative_id=SB_20210312115805&SearchText=ivermectine

  71. Bien d’accord avec vous sur l’etude Du jama bourrée de biais … les tenants de l’integrite Scientifiques seraient ils des malhonnêtes et j’oserai criminels?

    • On ne demande plus à la science de comprendre le monde… on lui demande de justifier tout ce qui se fait
      (debord 1988)

    • En plus c’etait Pas difficile de doser la charge viral mais ça il ne l’ont surtout pas fait!!!!

  72. Plus de tests (foireux) plus de panique, plus de contraintes liberticides, plus de vaccins, plus de Qr code, plus de reconnaissance faciale, plus de passeport santé, plus de contrôle. Impossible de travailler, de voyager, de socialiser dans l’espace public etc etc… La poule aux oeufs d’or. Virus grippe qui revient chaque année, qui mute en permanence pour justifier l’imposition d’une société de traçage permanent comme en chine avec vaccination obligatoire déguisée. Sachant qu’il est impossible d’éradiquer un virus de grippe, c’est une histoire sans fin et le meilleur des prétextes pour finir d’imposer la dictature technologique (4 e révolution industrielle) . Article prit au hasard de l’actualité sur le code QR très populaire au moment ou l’Europe impose à des centaines de millions de personnes sans aucun débat démocratique le Passeport Vert. “Pour notre bien” Le combat pour les traitements préventifs est dépassé…c’est un combat contre la dictature numérique que le 1% nous impose. https://www.h24info.ma/monde/qr-codes-et-passeport-sante-la-methode-chinoise-face-au-covid-19/

    • On ne remerciera jamais assez Donald Trump. L’affaiblissement du soft power américain a permis le développement du soft power chinois. Les anti-américanistes primaires exultent à droite comme à gauche.
      Mais les technocrates européens aussi ont été piégés par le PCC en acceptant Road and Belt Initiative en signant le traité de libre échange avec la Chine. Je savais que ce traité était un cadeau empoisonné mais je n’imaginais pas que ce serait pour ces raisons. Imaginer la Chine créer des
      dizaine de milliers d’emplois en Europe et exiger des contreparties.

  73. Bonjour docteur.
    J ai découvert votre blog,je ne suis pas médecin, et je l apprécie beaucoup, j apprécie aussi la sagesse des commentaires.je me permets juste une petite demande : est il possible de changer la couleur jaune des liens , il est difficile de lire pour des personne s ayant des problèmes de vue,la couleur n est pas assez tranchée.en tout cas je vous remercie vous m avez beaucoup appris.merci

    • Chez moi (dans mon texte), ils sont bleus. Je vais voir si c’est possible dans la prochaine version.

    • bonjour
      comme les liens sont fait pour qu on clique dessus, la couleur n a pas beaucoup d importance, et le texte est souvent constitué de codes qu on ne lit pas.

      si vous faites un clic droit sur un lien, vous avez dans le menu: “ouvrir dans un nouvel onglet” , ce qui vous permet de rester sur la page du blog en ayant par ailleurs le contenu du lien.

    • sur mon écran aussi c’est jaune, et peu contrasté.
      Merci d’avoir abordé le sujet.

    • Alors je donne la recette pour ”firefox” (mais dans chaque navigateur ça doit se paramétrer).
      Aller en haut droite de la fenêtre, à l’onglet ”menu”’.
      – Sélectionnez ”options”
      – Puis dans le menu ”général” allez à ”langue et apparence” et choisissez ”couleurs”
      – Choisissez la couleur des liens (à droite dans la fenêtre) puis en dessous au menu ”outrepasser les couleurs spécifiées par la page ….”’ choisissez ”toujours”.
      évidemment avec cette configuration, vous aurez tous les liens sur vos pages favorites (ou non, d’ailleurs) avec cette couleur 🙁
      Bon avant, on avait tous les liens soulignés en bleu et on avait pas le choix !! C’était au début du html, une autre époque, que les moins de vingt ans, etc…. 🙂

      Pour finir, m’est avis que Mr Maudrux ne pourra choisir la couleur des liens (mais je peux me tromper) 😉

    • En utilisant le navigateur Firefox, il est possible dans les options du navigateur de choisir et de forcer les couleurs (en particulier des liens)
      options -> Apparence -> Couleurs (choisir ou prendre les couleurs par défaut (bien contrastée) texte, fond, lien non visité, et lien visité) et choisir outrepasser “toujours” le choix des couleurs d’une page.

  74. Quand on lit la section “Commentaires” en haut à droite de la page de l’article du JAMA, on voit que les commentateurs ne s’y sont pas trompés: tous sont dubitatifs quant à la méthodologie de l’étude.
    H. Carvallo, connu pour avoir publié plusieurs études positives sur l’ivermectine, conclut son commentaire en disant: “I foresee we will witness lots of articles like this in the near future.”
    Big Pharma joue très gros, ils ne rendront pas facilement les armes, c’était à prévoir.

    • Bien vu.
      Ils ne rendront pas les armes ils seront seulement battus sur le terrain si les traitements efficaces et peu coûteux, commercialisés par ceux qui les fabriquent (labos indiens et chinois) se généralisent peu à peu dans le monde comme c’est en train de se passer.
      En attendant, les labos occidentaux empochent tout ce qu’ils peuvent extraire de leur collaboration optimale avec les pouvoirs publics et autorités dites de santé des pays occidentaux “leaders”.
      Notre cible doit être les politiciens véreux et affairistes à la dévotion des labos, qui permettent et soutiennent bec et ongles une grande escroquerie au détriment du public.
      Cette lutte titanesque se déroule sur la grande scène du monde, sous nos yeux souvent effarés…et nous sommes du bon côté

  75. le chercheur david schein désosse l ‘etude Lopez –
    il semble que les deux bras aient recu de l ivermectine, d où le resultat: pas de difference significative.
    voir ici le texte complet https://osf.io/6m3ch/

    • J’ai découvert cet article juste après. C’est fort probable vu le % d’effets secondaires identiques dans les 2 groupes, mais il y a aussi le fait que l’Ivermectine est en vente livre là bas, d’où leur signalement : pas plus de 5 jours avant !

      • Ivermectine en vente libre en Colombie, je me laisserai bien tenté par une commande en ligne (en plus en esapgnol j’ai plus de chance qu’en indien !!).
        Mais le risque de finir en avec un autre produit local, me fait hésiter 🙂

    • Bonjour, Merci pour vos recherches.
      Je vois par la même occasion dans l’article de Schein que l’IVR est surtout commercialisée en solution buvable en Colombie – question que je me posais précédemment par rapport aux patients qui pourraient avoir des difficultés à avaler un comprimé.

  76. manque de rigueur, conflits d’intérêts . . .
    a quel moment a t on le droit de parler de meurtre ?
    le docteur mengeles faisait ce qu’il faisait pour un salaire et des honneurs !

  77. “Finalement je suis déçu, je croyais l’Ivermectine universelle. Non, je dois constater qu’elle ne tue pas tous les parasites qui sont nuisibles pour notre santé.”
    Le ton des billets a changé.
    On sent la révolte.
    Si seulement elle pouvait se propager au sein d’un large public et devenir une révolution !

  78. la solution viendra de l’OMS si elle valide la meta analyse de Tess Lawrie
    et aussi des retours des pays de l’est.
    Y a t-il d’autres études à venir?

    • Oui, j’en aurai une française, méta analyse en relecture.
      Il y aura aussi la déception sur les vaccins, qui devrait s’accentuer d’ici la fin du mois, pour qu’on s’intéresse à d’autres alternatives.

      • Il n’y a pas qu’à craindre une simple déception.

        Et si les vaccins étaient à l’origine de mutations accélérées du virus ?

      • Vous n’avez pas reçu la dernière version du scénario…

        Oui les vaccins… conduiront à une “déception”… Mais pas parce qu’ils sont intrinséquement mauvais.

        Parce que les méchants… très méchants… “mutants” les auront déjoués !

        Devant cette “déception”, la logique s’imposera d’elle-même : concevoir des “boosters” (déjà en cours d’élaboration)… des vaccins version 2.0 si vous préférez.

        Rincez, répétez.

        Une bonne guerre n’est pas une guerre qu’on gagne (ça c’est la version de grand-papa).

        Une bonne guerre c’est une guerre qui… DURE.

        Si possible, éternellement…

        Et hop, on boucle sur 1984.

    • dans la fable le loup et l agneau , c est bien le loup qui mange l agneau.
      mais avant cela il prend la peine de discuter avec lui pour lui donner une chance de se defendre.

      • Non ce n’est pas pour lui donner une chance de se défendre.
        La raison du plus fort est toujours la meilleure.
        Du même auteur Selon que vous serez puissant ou misérable Les beaux flatteurs de cour vous feront blanc ou noir.
        NIHIL NOVI SUB SOLE rien de nouveau sous le soleil ☀ en ce qui concerne les réalités (ou “lois”) fondamentales.
        Il faut se battre et cesser d’accepter le terrain de l’adversaire comme s’il s’agissait d’un affrontement loyal avec des arbitres impartiaux. Ce n’est pas le cas.

  79. J’avais déjà remarqué un certain talent chez vous pour le teasing (vos annonces d’articles à venir, obligent à une visite régulière 😉 ), mais alors côté titre, après ”ivermectine mon amour”, celui là vos 10/10 😉

    Bon pour en revenir à l’article, je regrette finalement un peu de me complaire dans une carrière d’ouvrier, j’aurai du faire scientifique !!:
    « L’événement indésirable sollicité le plus courant était le mal de tête, signalé par 104 patients (52%) ayant reçu de l’ivermectine et 111 (56%) ayant reçu un placebo».
    Donc de deux choses l’une, soit c’est pas un effet secondaire, soit le groupe témoin, n’est pas placebo mais au contraire traité (Iver ou autre peut être) !

    Encore une étude à porter au crédit de la sciencE (avec un grand E comme Escroquerie). en plus comme je l’ai dit dans un autre article la ”résolution des symptômes” comme critère, paie ton étude inutile, c’est la résolution de la maladie qui importe.

    • la conclusion n’est pas mal non plus = “Finalement je suis déçu, je croyais l’Ivermectine universelle. Non, je dois constater qu’elle ne tue pas tous les parasites qui sont nuisibles pour notre santé.” C’est on ne peut plus significatif et jouissif. Cela étant, impossible de publier cet article bienfaisant sur ma page FB, l’ivermectine m’a déjà valu deux “sanctions” ! Je ne peux pas partager comme je le souhaiterais …

      • Vous avez bien raison, et entre le titre (qui me plaît beaucoup), et la conclusion délicieuse que vous soulignez, le contenu est enthousiasmant 🙂

        Et après le bambalaba, la leçon donné à la Bianca Dominique Castafiore (ce personnage est imbuvable pour moi !!) un autre délice 😉

  80. Merci Docteur Gérard Maudrux pour cet article qui “démonte” l’étude validée par le JAMA sur l’ivermectine. Je voudrais signaler une nouvelle récente : La région du Piémont, en Italie, met à jour le protocole de soins à domicile pour traiter le Covid-19. En ce qui concerne les mesures thérapeutiques recommandées, aux côtés de l’héparine, des stéroïdes et des antibiotiques, le protocole piémontais introduit les anti-inflammatoires non stéroïdiens, la vitamine D et l’hydroxychloroquine, après que le Conseil d’État italien ait autorisé leur prescription (hors AMM), sous responsabilité spécifique et strictement derrière le contrôle d’un médecin. D’autres mesures sont également prévues :
    https://www.regione.piemonte.it/web/temi/sanita/covid-aggiornato-protocollo-delle-cure-casa
    Ce protocole ne comporte pas encore l’ivermectine mais on sait que certains médecins italiens s’y intéressent et ont déjà obtenu des succès spectaculaires en l’utilisant :
    https://www.youtube.com/watch?v=DntZ6nP3z1A