255

Ivermectine : à quoi joue Merck ?

Quelle manœuvre politico-financière, mais certainement pas médicale, se cache derrière le communiqué de Merck du 4 février ? En effet ce laboratoire, qui a porté aux nues ce médicament depuis la fin des années 1970, vient d’émettre une mise au point négative concernant l’Ivermectine dans le traitement du Covid. Ce communiqué sera repris par tous les opposants au traitement précoce, alors qu’aucun argument, aucune démonstration ne vient étayer des propos qui cachent autre chose.

Voici la démonstration de cette manipulation, commençons par le communiqué, ici. Que chacun puisse juger. 

Le titre annonce la couleur : « Communiqué de Merck sur l’utilisation de l’ivermectine pendant la pandémie de COVID-19 », et l’Ivermectine est assassinée uniquement sur 2 lignes : 

« Aucun fondement scientifique pour un effet thérapeutique potentiel contre COVID-19 provenant d’études précliniques ; 

Aucune preuve significative d’activité clinique ou d’efficacité clinique chez les patients atteints de la maladie COVID-19 »

C’est tout ce qui concerne Ivermectine et Covid dans tout le communiqué ! Aucune démonstration, aucun article cité, et pour cause, ils ne peuvent en citer pour appuyer leur affirmation, car tous disent tous le contraire ! Pire on laisse entendre que ce médicament pourrait être dangereux avec, troisième ligne un « manque de données de sécurité dans la majorité des études ». Fin de la partie du communiqué, « démontrant » la non efficacité et la dangerosité de l’Ivermectine. C’est comme cela puisqu’on le dit, circulez il n’y a rien à voir, et vous n’avez pas à savoir pourquoi on le dit.

Le reste du communiqué sur « l’ivermectine dans la pandémie de Covid » donne les indications anti parasitaires actuelles, et les précautions à prendre pour le traitement de la strongyloïdose et l’onchocercose. Il détaille ensuite les problèmes cutanés, oculaires, encéphalite,.. qui sont dus à Loa Loa, mais pas à l’Ivermectine !

On ne cite aucune étude sur le Covid, mais 4 études minables (109 patients, total des 4 études !) dans la strongyloîdose décrivant les effets secondaires : éruptions cutanées (0,9 %) et urticaire (0,9 %), somnolence (0,9 %), vertiges (0,9 %), tremblements (0,9 %), anorexie (0,9 %), constipation (0,9 %), diarrhée (1,8 %), nausées (1,8 %), vomissements (0. 9 %), etc. Quelle horreur ! Connaissez-vous beaucoup de médicaments avec aussi peu d’effets secondaires, inférieurs à ceux d’un placebo ???

Ils passent ensuite à l’onchocercose (toujours pas au Covid), avec un peu plus d’évènements indésirablesnormal car la plupart sont dus au relargage des déchets des parasites morts dans le corps. Si ce n’était que le produit, il n’y a pas de raison qu’il y en ait plus que dans les études précédentes ! On appréciera le : « effets secondaires possiblement, probablement ou définitivement liés au médicament ». Il faudrait quand même savoir ce qui est dû au médicament ou non ! Ils s’attachent aussi beaucoup aux effets secondaires ophtalmologiquesnormal, l’onchocercose rend aveugle ! Ces effets indésirables « possiblement, probablement » non dus à la maladie sont discrètement avoués un peu plus loin : « Les effets secondaires ophtalmologiques suivants… se produisent en raison de la maladie elle-même, ». De qui se moque-t-on ? En 2003 l’AFSSAPS écrivait « les effets indésirables sont peu fréquents et sans gravité… il semble que la plupart résultent de réactions inflammatoires ou immuno-allergiques faisant suite à la lyse des parasites dans l’organisme, ou de phénomènes oculaires liés à la maladie ». 

Suivent les interactions médicamenteuse (ne citent que la warfarine et rien d’autre, c’est peu !), les risques (non établis !) pour la grossesse, la pédiatrie, les immunodéprimés, etc. Que vient faire l’efficacité dans le Covid là-dedans ? Il y a même des conseils d’utilisation : « Stromectrol doit être pris à jeun avec de l’eau ».  Si, si, c’est écrit dans ce papier démontrant l’inefficacité. Une preuve de plus sans doute.

Voilà. Maintenant quand on vous dira « cela ne marche pas d’ailleurs c’est Merck qui le dit », vous saurez ce que vaut cette vérité. D’ailleurs c’est ce que vient de faire Le Moniteur des Pharmacies, dans un article : Traitement précoce du Covid-19 : l’Ivermectine out. Rien dans l’article, aucune étude analysée pour dire cela, uniquement le communiqué de Merck.

On assiste une dérive de la formation continue des professionnels de santé : Ils ne lisent plus aucune étude, elles sont toutes en anglais, même les études françaises sont en anglais, mais lisent une information qui est faite pas des journalistes, qui ne vont pas chercher l’information, ne la vérifient pas. Le Moniteur des Pharmacies prend un communiqué, sans réfléchir, sans même le lire je suppose, tout comme on a pris l’article du Lancet sur HCQ sans rien voir, tout comme on accepte l’ATU du Bambalaba sans lire les études qui montrent que cette ATU discrédite ses auteurs. Un journaliste sort un fake, et tout le monde reprend : c’est comme ça, d’ailleurs c’est untel qui le dit (Inserm, Prescrire pour l’Ivermectine), c’est tout. Et le professionnel de santé suit, sans vérifier.

Je rappelle en ce qui concerne les risques de l’Ivermectine, que sur 4 milliards de doses en 30 ans, les effets secondaires signalés par les Agences de sécurité du médicament de tous les pays affiliés à l’OMS, représentent 0,0001% (4 669 à ce jour), et toujours dans cette base de données, dans son rapport de 96 pages remis à l’OMS il y a une semaine, Tess Lawrie a trouvé 16 décès en 30 ans sur 4 milliards de prescriptions, contre 922 et 84 489 effets secondaires pour les vaccins en 2 mois ! J’ajouterai que sur les 16 décès signalés, il y a certainement les 15 décès frauduleux signalés par The Lancet chez les patients d’une Ehpad qui avaient eu de l’Ivermectine et badigeonnés en même temps avec 2 insecticides mortels ! Reste 1 décès en 30 ans ?

En conclusion : alors qu’ils citent une demi-douzaine d’études hors sujet pour parler des effets indésirables pour jeter la confusion sur ces réels effets non pas indésirables mais dérisoires, ils n’en citent aucune pour traiter du vrai sujet : l’efficacité ou l’inefficacité. Alors pourquoi ce communiqué ? Une fois de plus, j’ai une vision non conformiste de la chose. En effet je pense que MERCK CROIT À L’ARRIVÉE DE L’IVERMECTINE, et tente par ce communiqué de se décharger de toute responsabilité si problèmes, et surtout ne veut pas avoir de problèmes en cas de pénurie et de pagaille due à une autorisation. En effet, on peut lire cela dans la fin du communiqué, si on sait bien lire :

Le présent communiqué de presse de Merck & Co, Inc. à Kenilworth, N.J., États-Unis contient des “déclarations prospectives” au sens des dispositions de la sphère de sécurité du Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis. Ces déclarations sont basées sur les convictions et les attentes actuelles de la direction de la société et sont soumises à des risques et des incertitudes importants. Si les hypothèses sous-jacentes se révèlent inexactes ou si les risques ou incertitudes se matérialisent, les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux qui sont énoncés dans les déclarations prévisionnelles.

Les risques et incertitudes comprennent, sans s’y limiter, les conditions générales de l’industrie et la concurrence ; les facteurs économiques généraux, y compris les fluctuations des taux d’intérêt et des taux de change ; l’impact de l’épidémie mondiale de nouvelle maladie à coronavirus (COVID-19) ; l’impact de la réglementation de l’industrie pharmaceutique et de la législation sur les soins de santé aux États-Unis et dans le monde ; les tendances mondiales vers la maîtrise des coûts des soins de santé ; les progrès technologiques, les nouveaux produits et les brevets obtenus par les concurrents ; les défis inhérents au développement de nouveaux produits, notamment l’obtention de l’approbation réglementaire ; la capacité de l’entreprise à prévoir avec précision les conditions futures du marché ; les difficultés ou les retards de fabrication ; l’instabilité financière des économies internationales et le risque souverain ; la dépendance à l’égard de l’efficacité des brevets de l’entreprise et d’autres protections pour les produits innovants ; et l’exposition aux litiges, notamment aux litiges relatifs aux brevets, et/ou aux mesures réglementaires.

Résumé : si ça marche ou pas, nous n’y sommes pour rien, si c’est la pagaille, la bagarre entre labos, si des gens perdent de l’argent, nous nous déchargeons par la présente de toute responsabilité. Je peux me tromper, mais il me semble que c’est le vrai but de ce communiqué, que tous ceux qui connaissent un peu l’Ivermectine trouvent invraisemblable.

Si cela ne marche pas, ce sont « les convictions de la direction », « soumises à des risques et incertitudes importants », et« les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux qui sont énoncés », on ne peut mieux dire pour se décharger de tout problème.

Quand Merck était détenteur du brevet (depuis 1987), qui l’a protégé jusqu’à il y a une dizaine d’années, la pression internationale l’a obligé à fournir gracieusement l’Ivermectine (Mectizan) pendant une dizaine d’années, pour plusieurs dizaines de millions d’Africain, à partir de 1988. Cela a été la plus vaste opération de don de médicaments jamais réalisée. Merck a déjà donné, elle ne veut plus en entendre parler.

Enfin bien entendu, ni voyez pas une lutte solidaire avec les autres labos contre le repositionnement de molécules tombées dans le domaine public, et pouvant faire du tort à de nouveau médicaments sous brevets protecteurs (Merck de son côté en développe deux). Ce communiqué est également sans rapport avec un autre communiqué du même jour affichant une perte de 2,1 milliards de dollars sur le dernier semestre 2020. L’Ivermectine ferait de l’ombre aux futurs Remdesivir et autres Bambalaba à 2 000 € au lieu de 10 € (1,5€ en Inde) sans compter les vaccins. Si l’Ivermectine est autorisée, elle coûtera 10 milliards minimum à l’industrie pharmaceutique. Et si au lieu de compter les milliards, on comptait les vies ?

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

255 commentaires

  1. Quelqu’un pourrait-il nous expliquer à quoi cela rime de traiter une maladie soi-disant infectieurse, virale, par un insecticide? (Beaucoup poenst d’Ailleurs qu’il n’y a pas de virus mais seulement une pneumonie bactérielle).
    Les “mutations” seraient -elles des parasites? Morgellons?

  2. Pour mémoire sur l’Ivermectine:
    ( Extrait de Wikipédia)
    Toxicité
    L’intérêt thérapeutique des lactones macrocycliques (dont fait partie l’ivermectine) tient à leur spectre d’activité extrêmement large et à leur faible toxicité chez les mammifères14. Le risque principal est celui de la neurotoxicité, qui chez la plupart des espèces de mammifères peut se manifester par une dépression du système nerveux central (SNC), avec pour conséquence une ataxie, comme on aurait pu s’y attendre du fait de la potentialisation des synapses inhibitrices du système GABA-ergique (Hayes et Laws, 1991)[source insuffisante]15. En général, les pesticides sont utilisés sous forme de spécialités contenant plusieurs substances et sont classées par l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis comme toxiques de catégorie IV, c’est-à-dire très faiblement toxiques. Ceci signifie que bien que fortement toxiques pour les insectes, les préparations de pesticides contenant de l’ivermectine ne devraient généralement pas avoir d’effet nuisible pour les mammifères en mode normal d’utilisation. Par exemple, on peut déterminer pour une telle préparation une DL50 (dose létale 50) par voie orale de 650 mg kg−1 chez le rat (toxicité classée en catégorie III : basse toxicité)16. Extrapolé à l’homme pour un poids de 80 kilogrammes, la dose létale 50 est de 52 g, ce qui est considéré par l’EPA comme correspondant à une faible toxicité. Cependant, les préparations d’Ivermectine pures (par opposition aux formulations de pesticides dilués) sont fortement toxiques à la fois pour les insectes et pour les mammifères (également pour la vie aquatique, et les poissons). Une étude indique une DL50 par voie orale de 10 mg·kg-1 chez les rats (ce qui correspond à la catégorie I de toxicité ; toxicité élevée)16. Certaines races de chiens plus particulièrement le colley, présentent des signes d’atteinte toxique du système nerveux central après exposition à des doses d’ivermectine dépassant 150 à 200 μg·kg-117. La cause de cette toxicité pour le SNC chez les chiens sensibles au produit a été attribuée à une mutation d’un gène responsable de la synthèse d’une protéine de multi résistance aux médicaments18. Ceci a conduit certains[Qui ?] à conclure que les colleys ne devraient pas être traités avec l’ivermectine ou aucune autre avermectine. Les spécialités vétérinaires d’ivermectine généralement prescrites et utilisées pour la prophylaxie de la filaire du chien (Dirofilaria repens) sont dosés de 6 à 12 μg·kg-117 et sont généralement considérées comme inoffensives. Un surdosage grave d’ivermectine est nécessaire pour que se produisent les effets toxiques de l’ivermectine19. Un test est disponible pour vérifier la sensibilité des chiens à l’ivermectine ainsi qu’à plusieurs autres médicaments20.
    **************************************************************
    Prix Achat Matière première :
    Ivermectin
    Numéro de catalogue: **********
    UOM: 1 * 250 mg
    Prix = 31,80€ ( pas cher ——>= 0.1272 € / mg !!! )
    Alors, toxique ou pas ? :
    Extrapolé à l’homme pour un poids de 80 kilogrammes, la dose létale 50 est de 52 g, ce qui est considéré par l’EPA comme correspondant à une faible toxicité.

  3. Bonjour à vous,
    Bonne nouvelle en apparence, la RTU accordée pour l’ivermectine en république Tchèque. Oui mais en hospitalisation! Ils font le coup de l’hydroxychloroquine en France! Il ne faut surtout pas qu’elle soit reconnue trop efficace en phase précoce de la maladie.

  4. Bonsoir,
    Nouvelle étude réalisée en Colombie RCT 200 patients dans chaque groupe (IVM 300 microgramme/kg pendant 5 jours VS placebo)
    population jeune (median 37 ans 29-48, symptômes légers)
    Le lien : https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2777389?utm_source=twitter&utm_campaign=content-shareicons&utm_content=article_engagement&utm_medium=social&utm_term=030421#.YEENJMwggDY.twitter
    Cette article est repris sur twitter pour faire passer le message : l’ivermectine ne marche pas contre la covid point barre.
    La conclusion de l’étude :
    Chez les adultes atteints de COVID-19 léger, un traitement de 5 jours à l’ivermectine, comparé au placebo, n’a pas amélioré de manière significative le délai de résolution des symptômes. Les résultats ne soutiennent pas l’utilisation de l’ivermectine pour le traitement du COVID-19 léger, bien que des essais plus importants puissent être nécessaires pour comprendre les effets de l’ivermectine sur d’autres résultats cliniquement pertinents.

    Population jeune, à la fin nous avons :
    mortalité groupe ivermectine 0.
    mortalité groupe placebo : 1 soit 0,5 %.
    Question : Est-ce statistiquement significatif ?
    Limites de l’étude : population jeune, résultats peu généralisables à des populations plus âgées.
    Etude financée par Sanofi Pasteur fabricant de vaccins.
    Bien cordialement.

    • Bonne analyse. Dans les conflits d’intérêts, il y a aussi cités GSK, Janssen, et Bill Gates. Etude anti Ivermectine financée par une cohorte de pro vaccins intéressés financièrement. Cherchez l’erreur.

    • Il est fiable, le problème est qu’il n’y pas d’études sur AZI ! Il ne peut donc en citer.

  5. Que pensez-vous de la nigelle ?
    https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.10.30.20217364v4.full-text

    Nigella sativa (NS), une plante médicinale largement utilisée de la famille des renonculacées et communément connue sous le nom de cumin noir / kalonji, a démontré ses effets antiviraux contre divers virus tels que le virus de l’immunodéficience humaine et le virus de l’hépatite C. 12 On a également montré pour réduire la replication du SARS-CoV in vitro dans des cultures cellulaires. 13Des études d’amarrage moléculaire ont montré que certains de ses composants tels que la nigélédine, l’α-hédérine et la thymoquinone ont une forte affinité avec plusieurs enzymes et protéines du SRAS-CoV-2. En fait, ils présentent un score de complexe énergétique meilleur que celui de la chloroquine, de l’hydroxychloroquine et du favipiravir – les médicaments qui ont montré une certaine activité anti-SRAS-CoV-2. NS a montré des propriétés antibactériennes contre de nombreuses bactéries, y compris S. aureus, P. aeruginosa, Helicobacter pylori et Escherichia coli, sensibles et résistantes aux médicaments.. De plus, NS a montré une synergie avec la streptomycine et la gentamycine. Il démodule également la sécrétion d’un certain nombre de médiateurs pro-inflammatoires et améliore le rapport des cellules T auxiliaires (T4) et suppresseur-cellules T (T8) avec une activité accrue des cellules tueuses naturelles (NK). Il manifeste également un potentiel de piégeage des radicaux.

  6. J’ai une question : je constate que depuis plusieurs semaines le nombre de personnes “covid” en hopital est en baisse en moyenne mais que le nombre de personnes en réanimation augmente lentement, quelle peut en être la cause ? (cas plus graves, arrivée plus tardive à l’hopital, variants plus aggressifs, surinfection, moins de soins précoces, …)

    • C’est tout simple . On teste en masse … et on conseille aux gens de s’isoler chez eux sans leur donner les conseils minima…. conclusion quand ça commence à ne plus aller ça finit à l’hopital Car c’est trop tard …..

    • Peut-être une autre piste, il fait beau les gens font plus d’activités à risque (vélo, moto, parapente, escalade…).
      Un test positif à l’entrée et hop classé covid.

      De plus, la population dans laquelle les entrées en réa augmentent le plus, sont les 20/50 ans.
      C’est quand même surprenant.

      • Rappel’. Lesprotocoles de prise en charge en soins intensifs viennet del oms qui a repris les directives chinoises. Plusieurs medecinsont expliques que ces protocoles sont erronés et dangereux ´´ dans les hopitaux orthodoxes on les applique scrupuleusement d ou une tres lente récupération et une mortalité élevée ´ cela peut arriver dans les departement qui ont eu peu de cas dans l epidemie de mars a juin ´ n ayant pas de grande experience ils suivent les protocoles officiels ´ pas de chance pour les malades d avoir affaire a des medecins conformistes et obéissants.

    • Il peut aussi y avoir juste un effet de ”moyenne”.
      Sur le territoire national, si beaucoup de départements baissent, la moyenne chute en hospitalisation. Mais si quelques départements sont saturés de cas plus grave, le nombre de réa augmente (suffit de quelques départements avec plus de personnes à risques).
      Sans plus de précisions on peut en dire ce qu’on veut.

  7. Bonsoir Dr Maudrux
    Je cherche à établir au moins globalement le taux de réponse favorable des patients covid à la prescription azithromycine.
    Existe-t-il une étude digne de foi dans ce sens ?
    Merci de votre éclairage

    • Il n’y a rien comme étude, sinon une remontée des médecins qui se cachent. Pour une thèse en cours à Marseille, 45 médecins ont répondu.
      – traités 2883 patients
      – ont été hospitalisés 52 patients
      – sont décédés 14 patients
      Soit une létalité de 0,49%

    • La liste des pays qui ont validé l’utilisation de l’Ivermectine contre le SARS-Cov2 est de plus en plus longue, même plus longue à ce jour il me semble (?) que la liste de ceux qui prétendent l’interdire

    • Très intéressant, les slovaques ont commencé avant les tchèques. Je pense que l’association bonsens le collectif “laissons les médecins prescrire” doivent essayer de se rapprocher des autorités sanitaires de ces 2 pays, pour tirer un bilan objectif.
      S’il est positif, il faudra lancer une grande pétition nationale et demander des comptes au ministère de la santé.

    • Article édifiant, à lire absolument
      On y apprend aussi que Merck est associé à Johnson & Johnson pour la production de ce vaccin.
      CQFD

    • J’ai l’impression que tout ça existe depuis la nuit des temps
      La propagande même la plus éhontée n’est pas une invention récente…Quand les gouvernants veulent obtenir une adhésion massive ils s’en donnent les moyens, le plus souvent en combinant diverses techniques éprouvées.
      Ne serait-il pas plus utile de nous interroger entre nous sur le point de COMMENT CONTRER cette “fabrique du consentement” ?

      • C’est super facile et difficile :
        éteindre la télé, les rézosocios, la radio pendant les infos, et ne suivre que des sites alternatifs.

        je serais un rebelle 100% pur jus, faire école à la maison pour éviter l’embrigadement.

        Parce que cela marche parce que les gens y croient et agissent en conséquence.

      • Facile individuellement, en effet
        Mais à partir de là il faut quand même agir collectivement, c’est là que ça se corse

        • je ne suis pas tout à fait d’accord.

          Regardons les fourmis, elles ont un cerveau si petit qu’il ne peut pas contenir beaucoup d’informations. Ainsi chaque fourmis (selon sa “caste”) à une simple tache à faire. elle le fait ‘individuellement’ car elle n’a pas la capacité à penser le collectif et le collectif se fait tout seul.

          Si chaque citoyen désobéissait ET allait au tribunal contester l’amende en demandant de _justifier_ l’équilibre entre la liberté individuelle et la santé collective, jusqu’à la plus haute juridiction (la CEDH) et que cela était fait par disons 100 000 citoyens ou 500 000 citoyens, je suis pas loin d’être persuadé que ce serait plié en peu de temps.

          J’ajouterais qu’on pourrait aussi porter plainte individuellement pour chaque mort doliprane et, idem, remonter jusqu’à la CEDH (parce que nous savons tous que la justice française est collaboratrice par construction).

          Pas besoin de collectifs pour ces simples actions. La question n’est pas de savoir comment le faire, mais s’il faut le faire et qui doit/peut le faire. Et comme l’éduc nat forme à la médiocratie générale : rabâcher ce qui est appris jusqu’à plus soif… peu de gens trouvent cette politique répréhensible. Même des médecins un poil éclairés comme dupagne, de lorgeril, docdu16… (du peu que je suivais) ont basculé dans le covidisme et doliprane parckiapadpreuv… imaginez le reste de la population… ils ne sont tout simplement pas équipés intellectuellement pour remettre en cause ce qui se passe.

          Et je passe sous silence la frange dont le seul plaisir est de s’en prendre aux autres pour augmenter l’entropie.

        • @HERVE_02
          Pardonnez-moi de proférer quelques évidences.
          “Si chaque citoyen désobéissait” etc.
          Mais vous dites, vous-même, qu’ils n’ont pas, dans leur grande majorité, la capacité de remettre en cause ce qui se passe.
          Comment donc pourraient-ils, “d’eux-mêmes”, initier une action efficace ?
          Croyez-vous sérieusement que l’intérêt général puisse ainsi résulter, comme par magie, de la somme des intérêts particuliers, même en l’absence d’action concertée ?
          Cela reviendrait à peu près à croire à la “main invisible”.
          Il ne suffit pas qu’un particulier ait conscience de son bon droit au vu des lois existantes, pour qu’il initie une action en justice, à plus forte raison contre l’État, à plus forte raison dans le cas présent.
          Il faut du temps, de l’argent, et surtout une perspective (même vague) de succès.
          Faute de quoi, le particulier s’incline et il souffre en silence.
          Une plainte ne sera instruite que si le Ministère public la juge recevable.
          “La raison du plus fort est toujours la meilleure”
          On ne peut donc pas se reposer sur son bon droit, mais réfléchir au moyen de devenir plus forts.
          Amicalement

        • @VALETE09
          Vastes questions philosophiques, à 2 niveaux. J’explique qu’on pourrait le faire individuellement (en montant jusqu’à la CEDH, ce qui créerait une contrainte forte sur le pouvoir). Mais qu’on ne le fait pas parce que la masse est dés-éduquée consciencieusement.

          Maintenant, je ne crois pas aux solutions collectives (un groupe de 5 personnes cornaquant tout le monde vers un monde meilleur et des lendemains qui chantent,) parce que, historiquement, on à plus l’habitude de se retrouver à chanter des chansons qu’on apprécie pas outre mesure.

          Oui je crois à la main invisible du MARCHÉ. Mais le marché, le vrai marché, pas un capitalisme de connivence qui avantage les groupes internationaux qui corrompent tout. Pour prendre un exemple plus parlant, je crois plus à laisser faire les médecins ce qu’ils veulent et la ‘réputation” triera (et la justice à posteriori) (le marché), plutôt que d’attendre un intérêt général pour le bien de tous (porté par veran et salomon) qui s’impose à tous. Parce que l’on voit ce que cela donne.

          Parce que c’est bien beau cette notion d’intérêt général qui ne serait pas la somme d’intérêts particuliers, mais cela mène tout le temps aux intérêts de quelques uns contre le reste de la population. Je ne ferais pas un troll anti-staline, ou anti-mao, il suffit de regarder actuellement comme un gouvernement qui n’est libéral que quand cela l’arrange arrive à justifier l’absence de traitement et des vaccins négociés secrètement pour un bien européen qui dépasse le bien individuel (et sa liberté).

          Donc mon commentaire était plutôt une sorte d’exercice de pensée déprimant ou cela ne peut pas être fait de manière collective (parce qu’il est super facile de décapiter le collectif – ou de juger une seule fois mal) et qu’il ne peut pas être fait de manière individuelle parce que la masse de décérébrées ne le veut tout simplement pas. Et qui sommes nous pour ‘imposer’ aux autres ce qu’ils ne veulent pas ?

          Ensuite, si vous voulez faire un procès, sauf à avoir les moyens de vous payer de vrais avocats qui travaillent et qui sont intéressés par votre ‘truc’, je vous conseille instamment de faire le travail vous même. TOUT le travail, plutôt de vous reposer sur des avocats dont nombre d’entre eux vont le pendre par dessus la jambe (j’ai vu des documents dont le copié-collé avait même gardé des noms qui n’avaient rien à voir avec l’affaire). Si la mécanique juridique est complexe, faites vous assister pour les procédures et valider votre stratégie, mais faites le travail vous même. Il peut arriver que les associations se servent de VOTRE cas pour faire avance une cause en vous sacrifiant comme pion. Avec le recul et les expériences, je ne fais plus confiance. ex : regardez toutes les assos de profs,ou qui gravitent autour qui beuglent qu’on se contamine dans les écoles (aucune étude n’arrive à montrer que le enfants contaminent – ou alors à l’extrême marge) pour demander je ne sais quoi : moralité les gamins se retrouvent avec des masques 5 heures par jour… pour rien. le collectif….

          pfff désolé de la longueur, je m’écoute écrire parfois.

    • 2 champs de bataille identifiés :

      – le terrain : c’est l’affaire des médecins généralistes de traiter précocement ou de recommander Vitamines D, C et Zinc si refus de prescrire un médicament en “ine”

      – la communication : dénoncer la fabrique du consentement que nous impose tous les médias !
      un exemple en ce moment : pas de chiffres de Santé Publique, que des interviews de catastrophisme dans tous les médias pour consentir un nouveau confinement !!

      quand ce mécanisme sera compris par tous les citoyens, l’arme la plus destructrice tant redouté par le pouvoir est la “désobéissance civile” s’imposera comme une évidence !

    • je me demande où sous passés les voix de gauche ou au moins progressistes dans ce pays. Nous en sommes réduits à faire défendre nos libertés par un Dupont-Aignan et une Le Pen.
      On parle de passeport vaccinal pour un virus qui a une létalité soigné de 0,5% et encore certaines catégories de personnes, au secours la Chine et sa reconnaissance faciale et son score social 🙁

      • les partis politiques, les syndicats, les ONG, tous semblent unis contre la médecine, contre les traitements et contre la santé publique. Le lavage de cerveau ne concerne pas seulement les individus, il touche encore plus les organisations . Nous devons dès maintenant rejoindre les associations et autres groupes qui défendent les citoyens contre le nihilisme médical et le tout répressif. La passivité et l’isolement ne nous mènent qu’a plus de maltraitance et moins de démocratie.

      • quel homme ou femme politique propose les traitements précoces en “ine” ?
        qui dénonce la blague des confinements ?
        qui dénonce la blague du pass sanitaire ?

        cherchez bien ?

        à 1 an d’une élection présidentielle la politique peut ouvrir des débats jusque là réservé au “complotisme” !

    • Ah Dupond, celui qui a fait des chichis sur les propos imaginaires sortis de leur contexte de la fille de Charles Gave.
      Encore un polytocard, on est pas le cul sorti des ronces.

    • Ne faudrait-il pas lancer une pétition nationale sur ce théme? Demander une RTU et l’arrêt des poursuites contre les médecins?

  8. Oui c’est le côté bien organisé, discipliné, fortement appuyé sur la science, ce côté “made in Germany” est très apparent. En quelque sorte, on est des gens évolués, les premiers de la classe, pas comme tous ces gens sales qui nous entourent. Complexe à base largement scientiste.

    • hypothèse très vraisemblable: les chichas comme vecteur épidémique

      remarque:
      les mesures sociales sont tres efficaces sauf sur rhinovirus et sur sars cov2 !

      • Le truc c’est que les virus en question pour lesquelles les mesures sociales fonctionnent.. enfin fonctionnent c’est une théorie et rien d’autre.

        C’est peut être que tout simplement le sars-cov2 prend la place écologique et remplace les autres virus, mesures sociales ou pas mesures sociales.

        • ca parait assez logique que la grippe et la gastro aient reculé grâce aux lavages de mains et “distances”. -par contre le rhinovirus ne recule pas.

    • Excellent ! Ce sera encore plus efficace que de boucler les bars à Chicha, qui sont… déjà fermés.

      • Très juste !
        Et comme on n’applique que les traitements qui ont fait la preuve de leur efficacité à 100%, on arrête donc la réanimation

    • Ils sont déjà en train de le faire, Docteur; ne poussez pas à la roue !

  9. Dans la rubrique “CheckNews” de Libé, un papier sur un “possible” conflit d’intérêt à propos de l’ATU accordée au Bamlanivimab :

    https://www.liberation.fr/checknews/traitement-contre-le-covid-19-y-a-t-il-un-conflit-dinteret-entre-le-labo-lilly-et-certains-conseillers-du-gouvernement-20210302_2YJH2PU7XFHQNBBUS5YOYGPEAI/

    Bon, ce n’est pas le “J’accuse…!” d’Emile Zola, mais la journaliste se pose quand même quelques questions sur cette ATU providentielle…

    • meme sac de nœuds qu avec le remdesivir, car ce sont des traitements à donner AU DEBUT de l infection, mais techniquement ils ne peuvent être administré qu’à l hôpital – il a donc une contradiction qui a probablement échappé à la famille Caseneuve – combien de doses ont elle ete acquises par la France ? à qui les hopitaux les donneront ils ? pour quel bénéfice ? LA SANTE EST D ABORD ET AVANT TOUT UN BUSINESS FORT LUCRATIF

  10. Bonjour tout le monde,
    Je ne suis pas medecin mais chirurgien dentiste. Cependant ayant un handicape assez invalidant suite à 2 vaccins l un anti variolique à l age de 9 mois l autre contre la grippe vers l age de 12 ans je suis bien placé pour rejeter cette “aventure” vaccinale generee plus par la peur que par le rationel scientifique.
    Je vois bien que nous traversons une sale periode ou le mensonge s exprime doctement au détriment de la lucidité et du bon sens.
    Autour de nous les gens ont peur, n oubliez pas qu ils n ont pas notre minimum de bagage universitaire et scientifique et qu il est donc facile de leur faire peur et finalement de les conduire dans la direction qu on veut.
    Puisque nous sommes en l ere de la Communication et donc lancer un défi public.
    Un nombre indeterminé de confreres et consoeurs proposent en direct sous huissiers de se faire inocculer le covid et des les1er signes avec tests , PCR ,de commencer le protocole precoce…..
    Ce serait spectaculaire ……

    • Brillant. Pour rendre cette démonstration plus spectaculaire, il faudrait que ce soit fait par une personne publique, une star du genre Juliette Binoche. Faut lui proposer. Au menu le KIt ziverdo ou le protocole MATH + de Kory

    • Pour un essai randomisé, je suggère le protocole officiel par doliprane pour les médecins qui l’imposent à leurs patients. Ainsi ils seront en mesure de le juger par expérience personnelle…

  11. Bonjour,
    Je ne suis pas médecin. Je travaille cependant dans le milieu médical et me pose beaucoup de questions, comme beaucoup ici d’après ce que je peux lire…
    Travaillant en cancérologie, j’ai su tout de suite que le confinement ferait des ravages, mais passons…
    Docteur, je viens vers vous aujourd’hui un peu désespérée. Je suis polypathologique et je ne me qualifierais pas d’antivax, mais de très réservée (avec des pathologies d’étiologies inconnues et maladie rare, mieux vaut être prudente !). Mon conjoint avait à peu près la même ligne de conduite, une réticence sur ces vaccins faits à la hâte (je travaille dans la recherche clinique, ceci explique peut-être cela !).
    Mi-février, mon conjoint a été voir son médecin traitant pour tout autre chose et est revenu avec ce discours : “c’est à cause de gens comme toi qui ne veulent pas se faire vacciner qu’on va rester confinés éternellement”.
    What ??? Je n’arrive pas à croire qu’en 15 minutes de consultation pour des amygdales mon conjoint (pourtant de niveau intellectuel honnête) se soit fait retourner le cerveau !
    Je suis heureuse de voir ici des médecins qui réagissent à ce qui se passe en ce moment (on marche sur la tête !!) mais je vois aussi d’expérience personnelle que d’autres médecins suivent le gouvernement sans discernement. Au secours ! Certains (combien ??) ont le recul de voir qu’il existe des traitements efficaces mais qui ne sont pas utilisés ? Qu’arrivera-t-il si j’ai le covid (asthmatique et atopique) et que mon généraliste me renvoie chez moi avec du doliprane ??? Je n’aurai qu’à attendre le respirateur ?? NON, car j’ai la chance de travailler avec des (un seul en fait) médecins qui ont ouverts les yeux et qui se débrouilleront pour me faire une ordonnance. Mais les autres malades ???
    Ceci est beaucoup trop grave ! Docteur, je sais que la tache est énorme et d’autres se sont cassés les dents (la clique Raoult et consort), mais ne rien faire est pire que tout !

    • ce sont de bonnes questions:
      1/ un médecin peut avoir assez d autorité sur ses patients pour leur imposer la doxa
      2/ le gens mal informés se font facilement retourner, et deviennent de militants hygiénistes et officialistes.
      3/ beaucoup de gens ne sont pas d’accord mais il ne savent pas vers qui se tourner, et se retrouvent coincés dans un tête a tète avec un medecin “traitant” qui n a d’autre idée que de les confier à la roulette russe du doliprane.
      4/ les gens effrayés ne paraissent pas savoir qu’ ils ont la liberté de chercher un autre médecin.

  12. Je viens de lire les derniers twitts sur le compte du pr Éric Chabrière. Petite pépite vidéo du coup de gueule de Victoria April !
    Une phrase lue également. « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.» Benjamin Franklin.
    Je remercie tous ceux qui luttent inlassablement pour que cette phrase reste un avertissement et ne devienne pas un constat.

    • et quand on regarde les commentaires, nombreux sont ceux qui la félicitent, et par contre toute la doxa ambiante des médias, LCI, Télé7jours (grand média scientifique et d’information!), sans doute rejoins par les moutons de service, BFM, Libé, Figaro, lui tombe dessus en la traitant de complotiste qui a pété les plombs, alors qu’elle ne fait que dire des évidences de bon sens

  13. Tous les dés sont pipés. Le vaccin n’est qu’un prétexte pour mettre en place la dystopie à la Chinoise façon dictature sanitaire. Contrôle numérique en tout lieux et en tout temps avec le code QR (code barre), vaccination obligatoire déguisée (passeport vert) tous les ans voir tous les six mois. Censure et mise à l’écart systématique de tous les traitements préventifs et des opposants. Prochaines étapes? Bug internet cet été pour mieux réinitialiser le web et disparition de l’argent papier d’ici deux ans. Le contrôle sera alors total. Trois articles ci-joints qui nous donne une idée. https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1614593916-israel-nous-nous-preparons-au-scenario-pessimiste-selon-lequel-il-faudra-renouveler-les-vaccins-tous-les-six-mois-b-netanyahou https://fr.businessam.be/les-non-vaccines-seront-laisses-pour-compte-apres-la-carotte-israel-sort-le-baton-et-ce-nest-peut-etre-pas-tres-malin/?fbclid=IwAR1m_dwsHD6uG-UNPUaP75UDBPdCc-aqt8aCrZLAP1mySodwNJio6m9XLn8 https://siecledigital.fr/2020/11/04/yuan-numerique-dcep/

    • Road and Belt initiative est le nom d’un programme chinois de coopération économique à grande échelle qui cache en fait un projet colonial. Implantation d’usines et création de protectorats à long terme.

  14. Heureusement, le médecin restera libre de prescrire, malgré les pressions de nos chers labos. On avance ainsi, lorsque l’evidence n’est plus niable. Mais que de temps perdu!

    • Merci de nous rappeler que le médecin reste libre de prescrire.
      Il faut nous immuniser contre l’attraction du gouffre et la fascination exercée par les scénarios les plus glauques. (Trop de films peut-être ?)

      • ce qui empeche les médecins de prescrire, plus que le ministères et les institions repressive, c est le lavage de cerveau, la confiance qu’ils font aux leaders manipulateurs, le manque de curiosité et de bon sens, le conformisme, et une culture apprise du respect des directives et des protocoles qui les prive de leur propre experience pratique du terrain.

  15. Certains vivent encore dans le fantasme du zero covid (qui est un peu le fantasme de l’homme au dessus de la nature, voire de Dieu pour ceux qui y croient) et donc leur parole ou stratégie est emprunte de ce fantasme.
    Par exemple le confinement dur par rapport à l’immunité collective, ou a l’isolation des personnes malades.
    La vaccination massive et le passeport vaccinal par rapport aux traitements ciblés. J’en passe mais essayez de prendre toutes les prises de position par rapport à cet angle.
    Cela reste une épidémie “gériatrique” (je n’aime pas ce mot) et de la mal-bouffe (diabète, obésité) mais il est plus facile et bénéfique en terme électoral de terroriser pour vacciner que de réglementer sèvèrement les industriels de l’agro-alimentaire.
    Donc qu’on ne vienne pas me traiter d’égoiste si je ne veux pas me faire vacciner. Qu’on me propose des traitements (dont le vaccin fait partie mais pas seulement), qu’on attaque la pandémie de l’obésité et de la mal-bouffe à la racine avant de ma qualifier de complotiste ou d’égoïste (en retour je qualifier les “autres” de collabos)

    • Blanchi par l’ordre départemental, mais la National s’est auto saisi et recommençe. Il a reçu une convocation il y a peu.

    • dans le droit pénal en France, n’y a t’il pas un délit pour ce genre d’attitude ?
      N’y a t’il pas moyen d’attaquer le président de la CNOM ?
      (si ça se trouve, il y a déjà une procédure en cours)
      Ces gens là sont des êtres nuisibles. Il me prend des envies d’épuration mais je n’en ai pas les moyens.

  16. Sanofi a fait la même chose avec l HCQ !
    Donc pas de surprises ..
    Quelque soient les preuves scientifiques en nombre et en qualité pour démontrer l efficacité de tels ou tels médicaments..
    Quand on détient l information et donc le pouvoir on peut tout se permettre .. et pendant ce temps là des gens meurent du Covid directement et des conséquences des «  mesures » prises par notre cher gouvernement !

  17. Ne pas oublier sur le “passport sanitaire” que d’etre vacciné ne garantie pas de ne pas etre contagieux…..a la limite un test négatif et encore quand on sait la fiabilité de ces tests…..donc a part vendre du vaccin avec des arguments bidons il ne sert a rien !

  18. Bonjour et merci Docteur.
    “Touche pas au grisbi sal..” disait Francis Blanche avec un rictus mauvais.et si on en était là?tout ce cirque téléguidé par le grisbi:mise sur la touche des médecins qui auraient pu casser la pandémie.tout baser sur le vaccin qui rapportera un max de grisbi. défense acharnée de cette stratégie par un conseil de l’ordre aux ordres et peut être un peu arrosé,défendue aussi par des assujettis qui savent où se situe leur intérêt.une mediacratie moutoniére.Bref à chaque question “pourquoi” la réponse vient toute seule “GRISBI”.Alors j’ai peur pour l’Ivermectine et autres vielles molécules tombées dans le domaine public que le rouleau compresseur des Labos ne les tuent à leur tour.En écrivant ces lignes je me rends compte que je tombe dans le populisme le complotisme la parano.Mais j’ai des excuses car je me souviens de Colin Powell mentant effrontément à la tribune de l’ONU pour déclencher une guerre qui allait rapporter un “pognon de dingue” au lobby militaro industriel,mais aussi des centaines de milliers de morts .Je me souviens aussi des études biaisées pour promouvoir les statines,aucunes positives, toutes tordues peu ou prou par des ghostwriters. Alors si avoir de la mémoire est complotiste je suis complotiste!

    • Il fait un tandem de choc avec Foucart, de Libé (vous savez, la PQR du 11ème arrondissement de Paris).
      Le must de son papier est la conclusion : “Ceci impliquera de s’appuyer sur l’appropriation par tous, y compris par certains scientifiques et acteurs du monde de la santé, de la culture scientifique et de ses méthodes pour le développement de l’esprit critique”
      Le gars a pondu des milliers d’articles pour le moins orientés idéologiquement dans ce qui fut naguère le “journal de référence”, mais se permet de faire la leçon à des scientifiques de stature internationale.

  19. Je lis votre blog depuis 1 an déja, et j’ai beaucoup appris. Depuis le début de cette pandémie je suis de ceux qui pensent que les traitements précoces sont la solution pour éviter des morts et soulager l’hopital, et permettre à tous de travailler sereinement. C’est pourquoi je suis votre combat, à tous ici, pour , en vrac IVM, HCQ, AZT, vitamines D, zinc, etc. Je rends également hommages à tous ces médecins courageux qui ont soigné, avec succès, en utilisant ces médicaments, maintenant interdits.
    Mais QUI dans le monde et en France a intérêt à promouvoir ces traitements : on l’a vu, pas les labos, pas les autorités de santé et pontes de plateaux télé claffis de conflits d’intérêt. Mais plus largement, les médecins en général ont-ils intérêt à le faire et à se rebeller ? Sauf a avoir un sens du bien commun au-dessus de la moyenne, comme vous tous ici, on reste calmement dans son cabinet, on prescrit du doliprane, le tout pour 25€, si ça ne va pas mieux on represcrit la même chose, ou on envoie à l’hopital, ordonnace toujours 25€, avec le sentiment du devoir accompli, c’est pas moi, c’est le gouvernement. Et cela peux durer longtemps, enfin tant qu’il y aura de l’argent des autres.
    Finalement, les seuls qui auraient intérêt à se rebeller, et ne pas attendre la solution par les vaccins (X, Y ou Z, 1 dose, 2 doses, variant guatémaltèque, autorisé ici, interdit là, passeport sanitaire pour aller dans le village d’à coté) ce sont les libéraux, entreprises, restaurants, cinéma, stations de ski, tourisme. Je doute qu’un collectif de médecins, même nombreux, fasse vaciller le crédo universel occidental, et particulièrement actif en France, qu’aucun traitement n’existe, et que les vaccins ne sont qu’une PARTIE de la solution.
    Assurés d’être traités avec succès, on pourrait tout réouvrir, et se débrouiller avec cette maladie comme avec les autres.
    En attendant, je vois mon pays s’enfoncer dans le délire, le déni et la crise, gouverné pas des cinglés du confinement et du couvre feu. Et nos enfants, étudiants, jeunesse sans pespective, interdits d’aller à l’université ou sur la plage, et notre tissus de petites entreprises acculées à la faillite.
    J’espère me tromper.

    • Vous pensez que l’économie capitaliste empêche les traitements bon marché (pour cause d’obsolescence programmée) et que c’est encore l’économie qui incitera à redémarrer, pour les mauvaises raisons pas parce qu’on aurait trouvé un médicament efficace.
      Certains pensent içi que tout “ça” fait partie d’un dessein (opportunité du Covid) d’éliminer une partie de la population mondiale au profit des “élus” (je suppose pour se faire une terre plus supportable). L’ironie est que les pays pauvres s’en sortent mieux. Et si le “grand remplacement” était provoqué par la bétise, l’égo ou les conflits d’intérêts des gouvernants occidentaux ? 🙂
      Je vous conseille la lecture de l’interview du Pr Robert Clancy sur https://covexit.com/fr/author/covexit/ qui donne son avis sur les différents vaccins, et sur la complémentarité des vaccins et des traitements.

      • Un extrait de cette interview du Pr Robert Clancy (Australie) :
        Question :”Que pensez-vous des juridictions qui insistent pour vacciner ceux qui ont déjà contracté le COVID-19? Y a-t-il une justification?
        Réponse : “C’est effrayant et stupide. Surtout les vaccins à ARN messager. C’est véritablement attirer des ennuis!
        C’est peut-être d’ailleurs la raison pour laquelle une forte incidence d’effets indésirables «inflammatoires» est signalée dans les pays où la prévalence des infections virales est élevée.”

    • ce a quoi nous assistons (mais il faut regarder en coulises) c est a une concentration a tous les niveaux:
      concentration de pouvoir (les contre pouvoir dispaaissent)
      concentration des entreprises (les grands mangent les petits)
      concentration du contrôle par les géants de la TEK accumulent non seulement les profits, mais surtout leur maitrise de nos vies.

      • Tout à fait.
        Concentration des pouvoirs, et leur éloignement du peuple. Avec comme conséquence un sentiment d’impuissance et d’écrasement chez les gens, qui à mon sens explique beaucoup de la docilité actuelle des peuples. (ça et bien-sûr la sidération par la peur)
        Depuis le covid, ce mécanisme s’est doublé d’une mise sous tutelle de la population à marche forcée. Les gens ne doivent avoir aucun autre recours que de s’en remettre au gouvernement et à ses solutions officielles pour espérer survivre. D’où le torpillage de toutes les pistes de traitement ambulatoire.
        Puissions-nous un jour nous rappeler l’histoire de notre force dans la reconquête du pouvoir.

      • La réponse est toujours la même : résister
        Et pas “attendre le Grand Soir” (et autres sornettes eschatologiques)

  20. La première démarche serait de sortir de l’état d’urgence, qui permet tout et n’importe quoi. Rappelons que dans “état d’urgence” il y a la notion “d’urgence”, c’est-à-dire d’exception. Quand on lutte depuis un an contre une pandémie (gériatrique) devenue endémique, où sont l’exception et l’urgence ? A ce compte-là, on pourrait déclarer l’état d’urgence contre le cancer, fermer les débits de tabac et d’alcool, bannir les pâtisseries-boulangeries et établir un “pass sanitaire” fondé sur l’ICM et le taux de protéine C réactive. Au moment de l’arrivée du Sida, les malades qui nous gouvernent, en particulier des maniaques comme ce Pialloux, auraient interdit toutes les relations sexuelles par mesure de précaution. Et nos braves policiers, qui ne reculent vraiment devant rien, se seraient transformés en brigades de la braguette.

  21. La vérité est en marche
    Je ne suis pas 100% certaine qu’un scandale même et surtout aussi énorme puisse remuer les Français d’aujourd’hui, mais après tout je n’en sais rien. C’est aussi imprévisible que le satané virus ou plutôt son image populaire.

  22. Vous pensiez qu’il suffisait de vous faire vacciner pour pouvoir envisager de revenir à la normale ? Vous vous précipitiez pensant que, si tout le monde faisait comme vous, on serait enfin débarrassé ?
    PAS DU TOUT ! Gilles Pialoux (Chef de service Maladies infectieuses AP-HP Hôp Thenon) vous démontre que nous ne sommes en fait qu’au début d’un long plan de vaccination et de RE-vaccination !
    C’est tout juste hallucinant de l’entendre. Gilles Pialoux parle en pilotage automatique. Est-ce que quelqu’un peut débrancher ce programme qui lui a été greffé dans le cerveau par Big Pharma Vaccin ?
    https://www.bfmtv.com/sante/gilles-pialoux-des-variants-il-va-y-en-avoir-d-autres-peut-etre-des-plus-compliques-encore_VN-202103010171.html
    BFM – dans l’émission « LE LIVE TOUSSAINT » le 1er mars 2021 à 11 :20
    Gilles Pialoux :
    « On n’est pas à l’abri des surprises. Et des surprises on en a beaucoup. Des variants il va y en avoir d’autres, peut-être de plus compliqués encore ! Je pense que déjà le variant sud-africain ou brésilien est plus compliqué, on le voit en Moselle, justement parce que premièrement il échappe à la réponse immunitaire, naturelle ou vaccinale, et deuxièmement la vaccination, ce n’est pas « one shot » … sans jeu de mots !
    C’est-à-dire qu’il faut aussi prévoir : est-ce qu’on a un plan pour revacciner les gens, pour passer à des vaccins de deuxième génération en fonction des variants ? Vous voyez ce que je veux dire ! Il y a encore beaucoup de travail sur la table et là on est dans une vision à court terme, avec effectivement des éléments optimistes : le dépistage dans les écoles, les aspects thérapeutiques (AC monoclonaux) et l’arrivée effectivement d’autres vaccins.
    Mais il faut penser à l’après : quel est le programme du rappel de vaccin dont on aura peut-être besoin cet hiver par exemple ? »
    Bruce Toussaint :
    « Est-ce qu’il va falloir s’adapter aux variants si les vaccins deviennent inefficaces pour les nouveaux variants ? »
    Gilles Pialoux :
    « Tous les virologues s’entendent pour dire qu’il faut s’adapter aux variants. Les vaccins à ARN sont quant à eux très adaptables aux variants. Il faudra prévoir des rappels avec les vaccins adaptés ! »

    Alors je me pose la question : Ca va servir à quoi le PASS SANITAIRE de Macron ou le PASSEPORT VACCINAL que certains pays sont en train d’instaurer ?
    Est-ce que l’ouvreuse à l’entrée des cinémas/théâtres, la caissière à l’entrée des musées, l’hôtesse dans les aéroports ou le professeur de la salle de sports vont devoir se tenir au fait de l’actualité sanitaire pour vérifier la validité d’un PASS ?
    Scènes de la vie d’après (en septembre 2021) :
    LUFTANSA : “Ah non, désolé, on ne prend plus les vaccins Pfizer 1ère génération injecté avant le 30 avril 2021. Maintenant, c’est le Pfizer 2ème génération qui est exigé pour votre vol Paris-Berlin !”
    UGC DANTON : “Désolé ! Le vaccin AstraZeneca 1ère génération ne protégeant pas du variant écossais qui circule actuellement, vous n’êtes pas autorisé à entrée dans la salle de cinéma. Il vous faut impérativement le Pfizer 3ème génération !”
    PLANET-FITNESS : “Pour vous inscrire dans votre salle de sport préférée, nous vous rappelons qu’à partir d’octobre 2021 un rappel avec un vaccin certifié anti-variant israélien est dorénavant exigé (au choix : Pfizer 3ème génération, Moderna 2ème génération ou Johnson 2ème génération) !”
    Elle est pas belle la vie d’après !?! Euh … mais pour qui en fait ?
    Sûr qu’il y en a qui doivent se frotter les mains. La poule aux œufs d’or !

  23. Lysine, Vitamine D, Vitamine C, Vitamine B1…
    De la viande, des fruits, éviter alcool et tabac serait plus efficace qu’un vaccin à ARNm synthétique expérimental ?
    La lysine à l’étude comme traitement largement disponible et abordable pour le covid
    https://cv19.fr/2021/03/01/la-lysine-a-letude-comme-traitement-largement-disponible-et-abordable-pour-le-covid/

    L’étude sur la lysine sur les cas covid n’est pas très poussée, pas de données chez les plus de 74 ans et peu de données sur les formes sévères, mais étayée par des décennies d’utilisation de cette molécule dans le traitement d’infections virales, notamment de l’herpès.

    Si on ne peut plus soigner avec ordonnancier et carte vitale, il reste un vaste panel de suppléments peu onéreux qui montreront toujours plus d’efficacité que le protocole Domicile Doliprane Décès.

  24. Je la refais autrement , promis ça marche …
    Site: adrreports.eu
    – Recherche
    – Rapport sur les effets indésirables suspectés des médicaments pour les substances
    – Lettre C
    – Menu déroulant jusqu’à covid-19 ou vous trouvez:
    COVID-19 MRNA VACCINE MODERNA (CX-024414)
    COVID-19 MRNA VACCINE PFIZER-BIONTECH (TOZINAMERAN)
    COVID-19 VACCINE ASTRAZENECA (CHADOX1 NCOV-19)

    • Quelque soit le navigateur utilisé, la demande de connexion sur le site adrreports.eu déclenche une alarme :” Si vous accédez à ce site, des attaquants pourraient dérober des informations comme vos mots de passe, courriels, ou données de carte bancaire.”…

      • C’est parce qu’ils ont utilisé le certificats ssl émis pour eudralink.ema.europa.eu, ce qui ne correspond pas au domaine et donc le navigateur fait ouin ouin, mais pas de quoi fouetter un chat, on peut rester en https quand même.

      • A moins que vous n’a de bonnes raisons de connaître le site, ne contournez pas un certificat ssl défaillant, incorrect ou périmé. Le risque est sans rapport avec le résultat supposé

    • Bonjour,sur le site que vous recommandez pour visualiser les effets secondaires des vaccins,allez aussi à la lettre I et recherchez:Ivermectin.
      Est ce vraiment aussi anodin que vous le dites?

    • Il faut après tout additionner,
      1952 décès et 78,305 effets secondaire pour le vaccin Pfizer,
      509 décès et 3,266 effets secondaires pour le vaccin Moderna,
      184 décès et 13,983 effets secondaires pour le vaccin ASTRAZENECA (CHADOX1 NCOV-19)
      (jusqu’au 27/02/2021)
      Au moins 4526 décès en comptabilisant toutes les bases de données disponibles :
      https://cv19.fr/2021/02/25/au-moins-4526-morts-suite-a-la-vaccination-covid-19/

      Il faut également noter que selon une étude interne des Health Human Services et de Harvard, moins de 1 % des effets secondaires des vaccins sont signalés.
      https://digital.ahrq.gov/sites/default/files/docs/publication/r18hs017045-lazarus-final-report-2011.pdf

  25. Les cliniques privées peuvent aisément prendre en charge 4000 réanimations, donc plus que les réanimations actuelles.
    Mais on ne changera rien
    Comme avait dit Louis Fouché lors de l’une de ses premières interventions, l’Etat gère le covid en faisant tout pour que ça se passe le plus mal possible.
    Les mots me manquent …
    https://amp-lefigaro-fr.cdn.ampproject.org/c/s/amp.lefigaro.fr/flash-eco/covid-19-les-hopitaux-prives-peuvent-augmenter-leurs-capacites-de-reanimation-selon-la-fhp-20210228

    • C’est une des principales différence entre la France et l’Allemagne, beaucoup plus de lits en Allemagne, et ça se voit clairement sur les taux de mortalité, il n’y a pas de surmortalité en 2020 pour l’Allemagne.

  26. Pour relayer l’info donnée auparavant par Gualandris sur le bambalaba :
    https://lecourrierdesstrateges.fr/?mailpoet_router&endpoint=view_in_browser&action=view&data=WzY5MiwiMWM4Y2NiOWQ5MTQ5Iiw5NDAzOSwiZzZ3OTVycGNvNGdnc2s4c2M4a2tjdzhzMGMwbzh3b3MiLDY1NSwwXQ
    Depuis l’affaire Viossat, l’éphémère M. Vaccin, on aurait pu penser que nos têtes pensantes seraient un peu plus regardantes mais il semble que non. Après tout, pourquoi se gêner, plus c’est gros et plus ça passe !…

  27. Merck développe au moins 2 médicaments : MK-7110, un nucléoside immunomodulateur actuellement en phase 3, et le molnupiravir comme décrit ci-dessous, (MK-4482) en phase 2.
    (https://www.merck.com/research-and-products/product-pipeline/)
    L’ivermectine est “génériquée” à 3 francs-6 sous, et Merck ne gagne plus rien dessus. Pour que les nouveaux anti-covid trouvent leur place (juteuse), il est bien sûr nécessaire que l’ivermectine soit inactive, voire dangereuse… L’intérêt financier de Merck passe avant l’intérêt des patients.

    • La fin de l’article montre l’état de déliquescence de notre système de santé de haut en bas (à quelques précieuses exceptions près) ”L’étude a débuté sitôt connu les résultats de l’étude in vitro”.
      ici le ministre de la santé fait des jeux de mots sur les traitements en -ine, et le premier ministre ”ne sait pas de quoi on parle”
      Affligeant

      P.S. Allez, maintenant au lit, un grand merci à toutes et tous, pour les contenus partagés ce soir, qui ont été particulièrement intéressants pour moi (encore plus que d’habitude), vous aurez collectivement fait au moins un heureux 😉

  28. Juste un témoignage . Homme 70 ans atcd 2 ÉP, tousse , teste positif . Seule consigne rentrez chez vous et isolez vous . Pas adresse à son médecin traitant, pas de surveillance de la sat O2 . Vive la prévention….!
    Je viens de donner l’ordo A sa fille ( avec les précautions d’usage)

  29. Il me semble que vous aviez decrit le parcours pour l’obtention d’une ATU d’une molecule repositionnée, la premiere étape etant de consulter l’avis du fabriquant de la molécule originale ?

    • L’ATU est plus difficile que la RTU, car cela concerne des médicament qui n’ont pas encore d’AMM. C’est le labo qui demande avec son dossier.
      Pour la RTU, il y a déjà une AMM, dans d’autres indications. Nombre d’études ont déjà été faites, concernant la toxicité, ce qui n’est pas le cas d’un médicament pas encore commercialisé. L’ANSM, demande donc leur avis pour cette nouvelle indication, à tous les labos le commercialisant. Ils ont 2 mois pour répondre. Après avoir formulé leur avis, ils renvoient aux labos pour observations, 1 mois pour répondre. Ils n’ont pas fait toute cette procédure pour HCQ suite à la demande de Raoult, et on se doute bien aussi de ce qu’ils font de l’avis des labos.

  30. je ne suis ni médecin ni pharmacien, je pose donc des questions de béotien
    les formules de l’hydroxychloroquine et de l’ivermectine étant dans le domaine public qu’est-ce qui interdit à un pharmacien d’en fabriquer?
    lorsque j’étais enfant mon médecin ne voulait absolument pas que je me fasse vacciner contre la polio, mais il était très prudent et craignait cette maladie. Aussi nous avait-il fait une ordonnance pour que le pharmacien nous délivre en avance une solution de chlorure de magnésium et dès que j’attrapais une angine je devais boire de cette boisson (qui n’avait pas un goût très agréable)
    Aucun pharmacien n’a refusé de préparer cette mixture et n’a invoqué un problème d’AMM.
    La réglementation a-t-elle évolué.

    • Je gage que de fabriquer de HcQ ou IVER est un peu plus compliqué que de mettre du MgCl dans un sachet …
      En outre et sauf erreur le MgCl est surtout connu pour les purges….

      • fabriquer de HcQ ou IVER est peut-être compliqué, mais puisque c’est dans le domaine public ce n’est pas interdit
        Comme c’est censé être des médicaments, la fabrication en est réservé aux pharmaciens. Et jusqu’à nouvel ordre les préparations magistrales çà existe encore, ou alors s’il faut absolument une AMM pour fabriquer un médicament, cela voudrait dire qu’il n’y a plus que les spécialités fabriquées par l’industrie pharmaceutique, que les pharmaciens d’officine ne sont plus des fabricants mais de simples revendeurs
        par ailleurs pour commercialiser un générique d’une molécule tombée dans le domaine public faut-il demander une AMM?

        • Ce n’est pas parce qu’un médicament est “dans le domaine public”, c’est à dire libre de brevet que l’on peut le fabriquer et le distribuer librement !
          Malheureusement

    • Chaque fabricant demande une autorisation, et négocie le prix. Quant aux pharmaciens, rappelez vous au début de la pandémie, il y a tellement de textes qu’on a découvert qu’ils n’avaient même pas le droit de fabriquer du gel hydro alcoolique ! L’Etat contrôle tout, tout, et tout, c’est pour cela que ça marche de moins en moins bien.

  31. La gestion du risque est le mandat des services juridiques de toutes les entreprises. La gestion du risque consiste à évaluer le risque financier auquel est exposé une entreprise à cause de ses activités : produits, prises de positions… et de le modérer en fonction de sa stratégie. Dans le contexte de l’ivermectine, le risque est grand, le bénéfice possible est faible -> l’entreprise choisie de clarifier et limiter son exposition financière. C’est classique et ne présage pas de la position future de l’entreprise sur le sujet.

    • Non, le risk management dans une entreprise bien structurée dépend du CFO, chief financial officer (le juridique devrait être supervisé par risk mgr, tous les Depts font des analyses RM, les soumettent au risk Mgr qui en rend compte au CFO, si votre entreprise le fait différemment, vous n’êtes qu’une vulgaire “boite”, – d’amateurs, ajouterais-je). De plus vu la faiblesse des “arguments” non soutenus par des faits… cette déclaration pourrait risquer une class action dans les règles auprès FDA, sans parler de SEC car on peut argumenter de manipulations des cours avec des annonces non vérifiées dans les faits…

      Bref, ça ne tient pas debout… à part si on l’analyse via un “biais complotiste”.

      Bref c’est très clair.

      Merci, sans façons pour moi aussi quant au buffet…..

  32. Peut être connaissez vous déjà pour les effets secondaires vaccinaux
    au niveau européen ?
    adrreports.eu
    lien covid 19
    Rapport sur les effets indésirables des substances
    Lettre C
    vaccin Pfizer Biontec
    Le dernier item du bandeau nous montre les décès par type de réaction suite au vaccin

  33. Bonjour et merci encore.
    Je me pose quand même une question. Ceedicalent étant dans le domaine public n’importe quel labo public ou privé peut le produire et le distribuer. Il n’y a pas que big pharma sur terre. Pourquoi personne ne se penche sur un produit peut coûteux susceptible d’être vendu à des milliards d’exemplaires et de générer des bénéfices considérables?

    • Pierre Fabre fait un générique mais ne fera sûrement pas l’étude nécessaire à l’AMM. L’Angleterre et la Belgique ont déjà sous-entendu qu’ils devraient en acheter à la France. Tout gagnant si….

    • Bonjour Fred
      Concernant l’IVM, c’est bien ce que font les labos indiens, non ?

        • On leur achète même la base de 80% des médicaments fabriqués chez nous

        • Je vis non loin des laboratoires UPSA d’Agen.
          En 25 ans nous avons assisté à l’écroulement progressif de cette entreprise florissante dont le produit phare était le paracétamol (Efferalgan) ultra rentable …
          Douce France …

        • Lors d’un RV de routine pour mon labrador et au cours de la discussion, le vétérinaire m’a dit ne pas m’en faire
          En cas de symptômes, il me prescrirait de l’Ivermectine 5gr en comprimés et de la doxycycline 100mg
          Ordonnance délivrée pour mon chien à adapter à mon poids.

          Voilà où on est réduit quand aucun médecin proche et maintenant les pharmaciens se mettent à ne plus prescrire ou délivrer les prescriptions.

    • Il faut d’abord l’AMM pour diffuser pour le Covid, et pour l’obtenir, à cause du système, c’est des millions à dépenser pour le dossier, pour que d’autres vendent ? Le problème se posera pour la dengue. C’est à l’Etat de s’occuper de ces molécules “orphelines”, s’ils sont un tant soit peu intéressés par la santé des concitoyens.

      • En effet Docteur, ce serait à l’Etat de s’y intéresser, mais on voit bien maintenant ce qu’il en est : intérêt 0 voire même hostilité ciblée.
        J’en conclus que les seuls présents sur le créneau de la production et commercialisation de ces molécules “orphelines”, seront (et sont déjà) les labos professionnels indiens et chinois. Si c’est ce que veulent les Européens, on ne peut pas reprocher aux Asiatiques d’en profiter, pareil que dans d’autres domaines industriels auxquels nous avons renoncé.

      • Oui, c’est aux états de s’occuper de ces molécules “orphelines” car tombées dans le domaine public (la protection accordée par le brevet ayant disparu). Pour autant, cela ne signifie pas forcément que la seule solution ici serait que l’état finance des recherches de repositionnement. Il serait certainement relativement facile techniquement d’aménager le régime légal des “certificats complémentaires de protection”, qui aujourd’hui permet au titulaire d’un brevet sur un médicament (d’une durée de 20 ans) de prolonger (jusqu’à 5 ans de plus) la durée de protection du brevet de plusieurs années pour les indications couvertes par une AMM obtenue au titre du médicament breveté. On pourrait très bien imaginer d’accorder une protection de 5 années (ou plus) à un laboratoire qui obtiendrait une AMM sur une molécule déjà tombée dans le domaine public – que ce laboratoire d’ailleurs ait été ou non le détenteur des droits initiaux. Sans coûter un centime de plus de fonds publics, cela permettrait de mobiliser les capacités d’investissement et de recherche de “Big Pharma” également en faveur des anciennes molécules. De fait, cela pourrait permettre d’éviter nombre des aberrations que l’on voit actuellement, et notamment cette communication hallucinante (mais si logique au point de vue mercantile) de Merck contre les réutilisations possibles de son ancien médicament désormais tombé dans le domaine publique pour que celui-ci (l’IVM donc) ne vienne pas réduire à néant les perspectives économiques des traitements nouveaux contre le Covid19 sur lesquels Merck travaille et investit actuellement… Malheureusement, alors que cela fait des mois que certaines voix (dont particulièrement celle de Didier Raoult) dénonce les dysfonctionnements économiques du système de protection des médicaments, il ne me semble pas qu’un quelconque responsable politique ait proposé quoi que ce soit pour tenter de réformer ou améliorer le système…

        • Je sais que c’est votre politique d’être plutôt désagréable avec tout ceux qui vous portent contradiction.
          le soucis c’est que vous ne devez pas avoir de connaissance bien approfondie des sujets que vous abordez, ce qui vous oblige à des réponses lapidaires qui ne résolvent rien, n’apporte ni connaissance ni réflexion. Ainsi discuter avec des gens avec qui nous ne sommes pas d’accord est intéressant si nous apprenons des choses, ce qui est loin d’être le cas dans nombre de vos piques.

          donc je vous propose d’aller au buffet et laisser les adultes discuter 😉

        • Comme il suffit d’un rien pour vous fâcher, je dirais en tout et pour tout : Hem …

      • Ils sont peu intéressés par la santé des concitoyens.
        Ce qui les intéresse, c’est de rester au pouvoir.
        Le moyen, c’est le capitalisme de connivence qui fait rentrer de lourds impôts.

  34. Wow, vous etes rapides pour un lundi matin! Je vous en prie! Passez une bonne journee!

  35. Anecdote à propos des prétendus effets secondaires indésirables de l’ivermectine signalée par le professeur italien Bruno Cacopardo qui soigne des cas graves de Covid en utilisant l’ivermectine et d’autres médicaments : « Mon collègue Zeno Bisoffi l’a vécu sur lui-même : il a pris de l’ivermectine 15 FOIS PLUS que la dose nécessaire pour se remettre de la covid. Il vient de me dire qu’il a bien dormi sans aucun effet secondaire ».
    https://lurlo.news/cacopardo-su-cure-covid-e-ivermectina/

    • Pour en assurer la promo, je suggère un Ivermectine challenge sur Youtube : celui qui arrive à en prendre le plus sans mourrir.On aura droit aussi au Guiness Book.

      • sinon, on pourrait aussi organiser des affrontements de bandes, avec pour seule arme, Ivermectine ou Azithromycine 🙂

  36. Bonjour,
    Pour ma part, je ferai notamment un lien avec les développements par Merck de leur antiviral molnupiravir …
    Pour aller plus loin :
    https://www.lefigaro.fr/societes/le-laboratoire-americain-merck-interrompt-le-travail-sur-ses-vaccins-anti-covid-20210125
    https://www.liberation.fr/societe/sante/traitement-contre-le-covid-encore-une-bonne-nouvelle-pour-le-molnuripavir-20210209_CTNM2FQRI5CUJGXND5EJI2DWFI/
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Molnupiravir
    Premiers résultats sur l’homme fin mars …
    et si les résultats sont positifs cela ne sera pas du médicament génériqué non ?
    Bien cordialement.

  37. La fabrique de l’ignorance.
    De toute façon, un humain en bonne santé est une hérésie pour big pharma.
    N’oubliez pas la mort suspecte de Brandy Vaughan qui a lancé une alerte contre ce même labo. Elle avait pris la précaution de faire une vidéo où elle affirmait être en parfaite santé et non suicidaire. Malheureusement, c’était pendant la campagne électorale des USA et ce n’est pas son fils de neuf ans , l’ayant trouvée au sol qui allait saisir la justice…

  38. est ce que les grands labos dénigrent systematiquement les molécules devenues generiques ?
    pour pouvoir étendre l AMM de l ivermectine à la covid, Merck devrait il financer des études justifiant une telle indication et des démarches de validation dans chacun des pays concerné ? si une telle extention ne presente pas d’intérêt financier (rapport entre les depenses et les profits ), n est il pas plus avantageux pour eux de déclarer d’emblée que cette indication est erronée ?
    Le probleme avait ete soulevé par Raoult: pour les vieux médicaments, c est à la puissance publique de prendre en charge la validation , dans l intérêt de la population, puisqu on permet ainsi d’utiliser un traitement utile.

    • mais oui, Merck compte bien faire plus d argent avec le molnupiravir ( a condition que l epidémie ne s arrete pas en mars ! )

  39. On voit bien là le poids que pèse un patient malade face aux bénéfices annoncés d’un nouveau médicament, ce qui est proprement révoltant. Le “primum non nocere” du serment d’Hippocrate est dans ces lignes largement foulé aux pieds. L’arrogance de ces labos, laissant le champ libre à la secte du doliprane est vraiment sans limite. J’espère que celà ne sera qu’un frein temporaire au développement rapide de ce traitement contre le sars cov2, l’association santé libre en ayant largement fait la promotion lors de sa deuxième conférence de presse. Cette situation déplorable n’en a que trop duré.

  40. Pas d’accord avec votre analyse.

    Si le but du jeu était simplement de se couvrir (juridiquement aux USA), il suffisait de rappeler le topo habituel : parasite etc.

    Or, ils vont plus loin. La date (pourquoi maintenant ?), le ton, il y a une volonté évidente de NUIRE, via la méthode ultra classique du doute.

    Et d’ailleurs, ça va marcher du feu de dieu. Tous les neuneus répéteront en boucle : “le fabricant dit que rien ne prouve que ça marche, donc…. ça ne marche pas.”

    Quant à l’argument de la “pénurie” que vous évoquez, laquelle ? Il y a de nombreux fabricants de génériques ! Merck n’est qu’un fabricant parmi d’autres…

    Enfin, vous le dites vous-même : c’est “invraisemblable”.

    Je vous prends au mot ! Rasoir d’Ockam : c’est fait pour casser l’ivermectine, face au Covid, alors que justement on commence UN PEU TROP à parler de cette molécule.

    C’est la même guerre qui a été menée contre l’HCQ, et les antibios (la fameuse directive de Salomon en juin 2020).

    • Je me range plutôt à votre avis, mais salue quand même au passage la vision optimiste de Gérard Maudrux 😉
      je me pose la question de savoir si Merck a évalué le bénéfice d’image qu’il aurait pu tirer d’une position différente toute en préservant sa responsabilité, du style: ”Nous saluons les recherches sur l’action de l’Ivermectine contre le Covid, mais notre laboratoire ne peut assumer que les risques liés dans le cadre de l’AMM”. ?
      Ou bien il s’en fiche et c’est une espèce d’entente avec les autres labos pour ne laisser que la voie aux vaccins.

    • M’avez vous bien lu ? C’est bien pour se couvrir de tout en cas d’autorisation, même si je n’utilise pas le même terme, c’est ce que je dis et détaille, et pour les effets secondaires (je vous ai prévenu), et pour la pénurie, (ce n’est pas moi qui l’évoque, mais Merck : “les difficultés ou les retards de fabrication”)

  41. Bonjour Docteur
    Certes Diafoirus est enfoncé dans le communiqué de Merck sur l’IVM daté du 4 février 2021, digne de passer à la postérité, que vous nous présentez ici si clairement !
    Outre un indiscutable talent littéraire du ou des auteurs du rapport, talent de type pataphysique qui évoque par moments le regretté Alfred Jarry, j’envisage les explications suivantes – elles peuvent d’ailleurs se cumuler entre elles et avec celle que vous suggérez :
    a) masochisme
    b) une nouvelle méthode de composition des mémoires et autres rapports de stage, très en vogue de nos jours, qui utilise comme seul lien logique la formule “et en plus”
    c) empressement à répondre aux désirs secrets du Pouvoir, afin de maintenir de Bonnes Relations indispensables pour assurer l’AMM d’autres molécules en développement
    d) haro sur le Baudet (dynamique de groupe, effet de meute, tout le monde s’y met)
    e) qui veut noyer son Chien l’accuse de la rage
    Je remarque que cette “prise de position” de Merck sur l’IVM fait suite à à celle, en juillet 2020, du patron de SANOFI sur l’HCQ, déclaration d’esprit similaire, probablement motivée par les mêmes considérations juridiques tordues made in USA
    Avec le clou de la démonstration réservée aux lecteurs méritants, ceux qui lisent jusqu’au bout, donc
    “les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux qui sont énoncés” !!!!!
    On ne saurait mieux dire, et on ne saurait guère dépasser ce niveau de cynisme.
    Ce communiqué mérite de passer dans les annales de la manipulation.
    Bonne journée !

  42. Bonjour cher confrère, pourriez-vous nous donner la référence qui attribue 922 décès et 84 489 effets secondaires pour les vaccins anti-covid en 2 mois ? Merci d’avance.

    • Pour les décès, c’est dans le rapport de Tess Lawrie remis à l’OMS, page 17. Je ne sais s’il est publiable, il le sera. Pour les effets indésirables, vous les trouverez sur le site OMS que je cite souvent : http://www.vigiaccess.org . Tapez Comirnaty. A ce jour 177 052 effets indésirables. Par contre je n’ai jamais pu trouver les décès sur cette base, Tess Lawrie sait faire. Elle cite aussi 412 décès et 5 297 signalements pour Remdesivir, au même endroit.
      Par ailleurs vous savez que ces chiffres de décès sont très minorés, car les décès vaccins sont volontiers attribués à d’autres causes, comme l’exemple de Gibraltar que j’ai cité : 10 décès en un an, passant à 70 en 2 mois, tous morts d’autre chose selon les communiqués des autorités.

      • Bonjour Docteur, il faut aller dans l’onglet Adverse drug reactions (ADRs) puis General disorders and administration site conditions et la il y a Death a “1585”…ca c’est pour la recherche Covid-19 vaccine. La semaine derniere c’etait pour cominarty mais apparemment ca a change…bonne chance

        • Merci. Je me doute bien que c’est quelque part, mais il fallait trouver. Il manque quand même quelque chose dans cette base OMS, c’est la quantité de produits délivrés chaque année. 5000 effets sur 100 000 distribués, c’est pas pareil que 5000 effets sur 100 millions vendus.

        • Non, on n’a pas tout. Ce sont les décès dans les “troubles non classés”, 117 000 sur 177 000, mais pas les autres. Il n’y a pas tout. J’avais remarqué il y a 8 mois pour HCQ, qu’il y avait par exemple divers troubles cardiaques décrits, dont une catégorie arrêt cardiaque avec mort, mais ce n’est pas tous les morts.Il manque une rubrique décès, quelle que soit la cause. Elle est certainement ailleurs, puisque Lawrie l’a dans cette même base (dans vigibase plutôt que vigiaccess ?)

      • J’avais lu quelque part que l’accès à la colonne décès a été masquée ou bien camouflée dans un méandre…genre jeu de piste….