321

Traitement du Covid : 5) Le(s) vaccin(s)

Tout d’abord une précision, mon problème n’est pas la vaccination, mais le vaccin actuellement plus ou moins imposé avec des méthodes inacceptables ne respectant pas le principe de précaution.  Je me ferai vacciner quand on aura la certitude qu’il n’est pas plus méchant que celui de la grippe saisonnière.

UNE MÉTHODE DÉTESTABLE

Pourquoi choisir le premier venu ? En matière de vaccin, les complications précoces sont les moins graves, et les plus graves sont tardives. Les processus d’expérimentation sont toujours longs pour être sécurisés au maximum, malgré cela on déplore souvent des accidents. Sécurité et précipitation en matière de risque ne vont pas ensemble. Le processus actuel est un coup de poker, il peut être gagnant, il peut être perdant, pas seulement pour quelques individus, débat actuel et le moins grave, mais aussi pour la population entière, avec l’émergence d’un virus recombinant par vaccination, ce qui n’est jamais abordé.

Le premier critère qui conduit à la mise en circulation d’un médicament est le facteur bénéfice/risque. Est-ce que ce médicament est efficace ou non, s’il l’est est-ce qu’il ne présente pas de risques supérieurs à la maladie ? C’est le béaba. Alors qu’on refuse toutes les thérapeutiques proposées en traitement précoce au nom de ce bénéfice/risque, des centaines de millions de doses ont été commandées sur la foi d’un communiqué de presse d’un laboratoire, et organisé les campagnes de vaccinations, sans rien connaître ni du bénéfice, ni du risque. 

Près de 250 vaccins en cours, une vingtaine qui vont sortir en quelques mois. La moindre des choses, avant de se lancer à grande échelle, était une comparaison des différents vaccins pour savoir d’abord lequel est le plus sûr, puis lequel est le plus efficace. Non, aucun examen, aucune discussion, aucune étude comparative. Le premier, qui a sans doute brûlé des étapes pour gagner la course, n’est pas forcément le meilleur.

Ensuite, on vous explique qu’il a été validé par les autorités médicales chargées d’étudier si on pouvait le mettre sur le marché ou non. Quels mensonges ! Cette commission s’est ridiculisée, car le produit a été acheté, la campagne organisée, avant que cette commission ne se réunisse. La décision n’a pas été médicale mais politique, et cette commission n’a pas émis d’avis médical, mais a entériné une décision politique. Rappelons que ces autorités médicales avaient validé le Remdésivir avant que l’OMS ne le déclare dangereux.

Le principe de précaution le plus élémentaire n’a pas été respecté, on joue les apprentis sorciers avec des vaccins expérimentaux, sans protection. Les laboratoires, pas fous, n’ont pas voulu prendre de risque, ce sont les Etats acheteurs qui le prennent, ils ont signé dans ce sens avec les labos. Qui paiera en cas de pépin ? Pas l’Etat, mais le contribuable, c’est à dire l’intéressé. Il sera mal couvert, on a vu ce qu’a donné l’indemnisation pour nombre de catalepsies dans la vaccination du H1N1.

LES RISQUES

J’ai déjà expliqué tous ces vaccins et les risques ici il y a 5 semaines. Pour faire court, il y avait avant 3 types de vaccins. Ceux avec un virus inactivé, peu immunogènes et peu de risques ; ceux avec un virus vivant atténué, un peu plus efficaces et plus de risques, et ceux comportant non un virus entier et manipulé, mais un fragment, en général une protéine. 

Les 2 vaccins chinois commercialisés appartiennent à la première catégorie, virus inactivé, ils ont même commencé les vaccinations avant la fin des essais phase 3 pour connaître leur efficacité réelle, car c’est une technique éprouvée, largement utilisée et sans risque. Peu d’effet dans le pire des cas, mais c’est toujours ça en attendant mieux. Ils viennent d’ailleurs d’annoncer les premiers résultats de l’efficacité : 79,5%. Pour les vaccins avec protéine, nous avons Novavax et Sanofi Pasteur qui intéressent à la protéine de surface, spike protéine, et un vaccin canadien qui s’intéresse à la capside, couche juste en dessous des spikes. Sanofi Pasteur prend du retard car est en train de revoir les dosages antigène/additifs car si la réponse est suffisante chez les jeunes, elle peine à 60% chez les plus de 50 ans. 

Ensuite le Covid-19 a vu l’émergence de nouveau vaccins : les vaccins à ADN et à ARNm.  Le russe Spoutnik et Astra Zeneca sont à ADN, Pfizzer et Moderna sont à ARN messager. Ce sont des vaccins expérimentaux, car technique jamais utilisée chez l’homme (en cours d’étude pour certaines maladies comme Zika), on ne sait donc strictement rien des effets possibles à long terme, ce qui inquiète beaucoup de monde car ce sont des thérapeutiques qui touchent au capital génétique, avec une question : peut-il y avoir une modification de nos gênes ? Cette question est d’autant plus pertinente que ces traitements ont pu être développés grâce aux recherches de la thérapie génique, justement faite pour modifier des gênes malades.

Les vaccins à ADN (Spoutnik, Astra Zeneca, Johnson&Johnson, Merck) injectent des adénovirus génétiquement modifiés (virus non pathogènes, responsables de « syndromes grippaux ») dans lesquels on introduit des séquences ADN du SARS-Cov-2. Les vaccins à ARN messager, injectent directement un ARN messager, sorte de plan de fabrication de la protéine spike, qui sera alors fabriquée par nos cellules, contre laquelle on développera ensuite des anticorps. Question bête qui me vient à l’esprit : pourquoi ne pas injecter directement la protéine (Novavax et Sanofi), plutôt que le procédé de fabrication, ce qui éviterait d’injecter du matériel génétique et les questions qui vont avec. Pour être stable, cet ARN messager est inclus dans des nanoparticules lipidiques (graisse), sans doute responsables des réactions inflammatoires signalées.

Question suivante, l’ARN peut -il s’intégrer dans nos gènes et les modifier ? Pour rappel, l’ADN qui compose nos gènes est une double hélice de nucléotides, l’ARN est une hélice simple des mêmes nucléotides (avec liaisons différentes). En théorie non, la conversion se fait toujours ADN vers ARN, l’inverse n’est pas possible chez nous. Par contre ce phénomène de « transcription inversée », passage de l’ARN en ADN existe dans la nature, notamment chez les rétrovirus, qui grâce à un enzyme, la transcriptase inverse, peuvent transformer ARN en ADN, puis l’intégrer dans les gènes avec un autre enzyme, l’intégrase. C’est le cas du virus HIV, qui possède sa propre transcriptase inverse. Par contre le risque d’intégration des vaccins à ADN n’est pas nul. Il existe dans la nature (et chez l’homme), créant ce qu’on appelle des chimères. Il a été observé dans un essai de vaccin chez l’enfant en 2002, avec comme résultat 2 leucémies sur 10 patients.

Mais le risque le plus important semble ailleurs. Vous le trouverez très bien décrit par le professeur Velot, généticien moléculaire à l’université Paris-Saclay et spécialiste du génie génétique (long mais clair, à partir de 21’ pour les vaccins ARN et ADN, 36’ pour la recombinaison). Les virus adorent mélanger entre eux leur matériel génétique. Exemple, le H1N1, qui est une combinaison d’un virus de grippe porcine, aviaire et humaine. Par chance, il n’a pas été virulent, mais le hasard des combinaisons aurait pu être tout autre. Si un ARN viral est injecté chez un porteur sain (ou malade) d’un virus assez proche, il peut y avoir création d’un autre virus par recombinaison (mélange de matériel). Cette recombinaison peut donner naissance à un agneau, mais aussi à un monstre, plus méchant que le SARS-Cov-2. Cette probabilité est très faible statistiquement, mais en aucun cas nulle. Si elle peut arriver dans 1 cas sur 10 million, et que vous vaccinez 10 000 personnes, ce risque est faible, mais si vous vaccinez 500 millions, 1 milliard de personnes, là le risque devient réel, et comme le souligne Velot, on passe d’un risque individuel, qui arrive pour tout vaccin, à un risque qui concernerait la planète entière qui peut alors être contaminée par un virus incurable. 

Même si le risque est infime, n’étant pas nul, les combinaisons étant fréquentes, la possibilité d’une double infection virale non plus, a-t-on le droit de faire prendre ce risque à la planète pour gagner quelques semaines ? La réponse est non, d’autant plus qu’il existe d’autres alternatives. Pire, à cause de cette précipitation, on a bridé ces autres alternatives en investissant massivement, à coup de milliards, dans un seul produit, au détriment des autres vaccins et autres traitements médicamenteux.

Il y a encore d’autres risques non négligeables. J’en emprunterai deux à mon confrère blogueur du QDM qui a aussi fait un excellent papier sur les vaccins, je cite :

-Le vaccin à ARNm BioNTech / Pfizer contient du polyéthylène glycol. 70% des personnes développent des anticorps contre cette substance – cela signifie que de nombreuses personnes peuvent développer des réactions allergiques, voire mortelles, à la vaccination.

– Les vaccinations produisent des anticorps contre les protéines de pointe du SARS-CoV-2. Cependant, les protéines de pointe contiennent également des protéines homologues à la syncytine, qui sont essentielles pour la formation du placenta chez les mammifères tels que les humains. Il doit être absolument exclu qu’un vaccin contre le SRAS-CoV-2 déclenche une réaction immunitaire contre la syncytine-1, sous peine de provoquer une infertilité de durée indéfinie chez les femmes vaccinées.

CAMPAGNE DE PUBLICITÉ

Une petite précision sur les taux d’efficacité des vaccins affichés à grand coups de pub : 90, 95, 98%. J’ai l’impression qu’on abuse l’opinion, et nos dirigeants (facile). En effet, les vaccins classiques qui sont moins efficaces, se posent la question d’une seconde injection pour renforcer l’immunité, par exemple Astra Zeneca revendique un taux d’efficacité de 70%, mais qui pourrait atteindre 100% avec deux doses. Or les vaccins à ARN proposent d’emblée 2 injections. Est-ce pour cacher une efficacité insuffisante ? Ils ne seraient pas plus efficaces que ceux qui affichent 60 à 80% ? D’après ce que j’ai lu sur chacun, cela me paraît une évidence, et cet affichage est une tromperie, c’est une bataille publicitaire.

Par ailleurs personne ne sait quelle va être la durée de protection. On donne même le protocole pour vacciner ceux qui ont déjà eu le Covid, c’est dire la confiance que l’on a sur cette durée d’immunité. Alors multiplier les doses par 2, renouveler tous les 6 ou 12 mois, c’est multiplier par 4 les risques.

UNE MAUVAISE BONNE ET UNIQUE SOLUTION

On a tout misé sur un seul produit dont on ne connaît pas les effets positifs ou négatifs au-delà de 2 mois, sachant qu’il peut en comporter. On a ignoré, méprisé, caché les autres possibilités de lutte, on s’est trompé sur beaucoup de choses depuis des mois, résultat : les Français n’ont plus confiance, plus de 60% n’adhèrent pas à la doctrine officielle. C’est suffisant pour couvrir les anciens (avec un consentement plus suggéré qu’éclairé), ce qui diminuera probablement la mortalité dans cette population, mais insuffisant pour une immunité collective, or on a tout misé sur le vaccin et sur cette immunité. Cela ne marchera pas.

Il y a également le problème des mutations. Nous avons déjà pu constater la grande facilité de mutation du Sars-Cov-2, plus de 1000 mutations décrites, heureusement pas dans un mauvais sens, sauf pour une dernière plus contagieuse mais pas plus méchante, mais tout est possible et redouté. Les laboratoires et les autorités tentent de rassurer sur ce point, mais ils le savent très bien, ce virus, comme tous les coronavirus grippaux est un mutant permanent, et tous les vaccins seront donc régulièrement obsolètes comme ceux de la grippe hivernale.

Après ces propos inquiétants sur ces vaccins génétiques, pour faire la balance, ne refusant jamais le débat contradictoire, le seul qui fait avancer vers la vérité, voici une synthèse claire, d’une société savante, la Société de pathologie infectieuse, ayant pour objet de rassurer la population à propos du vaccin. Permettez aussi que je souligne ce qui nous rapproche, et ce qui nous oppose, chacun se fera sa propre opinion, tout est sur la table : très rassurant, oui, mais notons toutefois que les mutations pouvant rendre les vaccins actuels inefficaces ne sont pas niées (17), que l’apparition de maladies auto-immunes n’est pas niée (42), avec un laconique « non observé » (après 2 mois), tout en contestant celles concernant celles de protéines voisines pouvant être visées (syncytine, 26). La possibilité de complications après 6 mois est ignorée (25), ignorant par là qu’il faut parfois des années pour les mettre en évidence (cf les milliers de narcolepsies du vaccin H1N1, et les centaines d’enfants décédés du Dengvaxia), et enfin l’existence de recombinaisons virales n’est pas développée.

Le pari peut-être gagnant, mais s’il ne l’est pas ? Quelles conséquences s’il est perdant ? Surtout quand il existe d’autres alternatives, soit médicamenteuses immédiates (voir ce qui se passe dans les Ehpads qui traitent), soit vaccinales ? En conclusion je reprendrai l’introduction de mon collègue cité plus haut, citant le Dr Ryan, directeur exécutif à l’OMS  : « S’il y a bien une chose plus dangereuse qu’un mauvais virus, c’est un mauvais vaccin ». 

POUR UNE BONNE ANNÉE 2021
PLIQUEZ ICI

02/01/21 :

02/01/21 : Réaction amusante à mes billets, ce n’est pas la première fois que je le constate. Alors que personne ne se posait la question pourquoi 2 injections, j’en ai donné l’explication disant que Pfizzer et autres trichaient sur l’efficacité, et en moins de 48 heures, tout le monde s’y met, y compris FranceInfo que j’ai critiqué sur Ivermectine et qui depuis me suit. Je viens de découvrir plus de 10 articles qui ont moins de 12 heures.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-la-france-choisit-d-administrer-deux-doses-du-vaccin-pfizer-biontech-contrairement-au-royaume-uni_4241875.html

https://actu.orange.fr/france/covid-19-a-quoi-sert-la-deuxieme-dose-de-vaccin-magic-CNT000001w0af3.html

https://www.ledauphine.com/sante/2021/01/02/coronavirus-une-ou-deux-doses-de-vaccin

https://www.youtube.com/watch?v=JuzqTmAEVik

etc…

08/01/2021 : Déclaration hier matin de notre brillant ministre sur BFM : “nous n’avons pas encore déterminé, dans aucun pays du monde, si le vaccin protège du risque de contamination”. Question : alors pourquoi compter sur une vaccination de masse pour mettre fin à l’épidémie ?https://www.bfmtv.com/sante/les-francais-ne-pourront-pas-choisir-la-marque-de-leur-vaccin_AV-202101070436.html

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

321 commentaires

  1. Docteur Gérard Maudrux,
    Bonsoir,

    Pour continuer la veille sur les relais d’information sur l’un des sujets d’actualité que vous avez traité, à défaut de pouvoir prescrire l’Ivermectine, je recommande :
    “La vaccination d’Olivier Véran ou comment sauver le vaccin Astra Zeneca ?” par Guillaume Erner (2 mn), qui ne manque ni d’humeur ni d’humour.
    https://www.franceculture.fr/emissions/lhumeur-du-matin-par-guillaume-erner/lhumeur-du-jour-emission-du-mardi-09-fevrier-2021

    Mais aussi, soyons libéraux et interrogeons les génies de la virologie dans la Star-up nation ruisselante de Premiers de cordée et de cabinets de conseil pour énarques : Pourquoi la France accuse-t-elle un retard en matière de politique industrielle de la santé (et notamment dans la production vaccin)? Voici l’avis de André Choulika en guest star.
    https://www.franceculture.fr/emissions/linvitee-des-matins/recherche-et-innovation-le-declassement-francais-avec-andre-choulika-et-anne-perrot

    Bonne écoute !
    Sexus Empiricus

  2. https://vimeo.com/501215783

    émission TRES intéressante faite par une spécialiste de l’ARN qui nous explique pourquoi c’est FOLIE que de vouloir administrer de l’ARN messager à une population saine… à voir jusqu’au bout…
    au passage, elle parle de l’ivermectine…
    après avoir vu cela, pour ma part, je ne suis pas prêt de conseiller le vaccin à mes patients…

  3. Vidéo d’une heure sur TV Liberte de ce samedi# covid vaccin ,la généticienne Alexandra Henrion Caude
    J’avoue que je ne comprends pas tout est-ce qu’un scientifique dans le groupe peut nous faire un résumé merci

    • De mémoire, on peut résumer comme ceci:
      Les pcr ne devraient pas être utilisés pour du diagnostic de covid sans séquençage génétique pour être sûr qu’on est porteur du virus. Du coup plein de gens pcr+ et asymptomatiques pourraient ne pas être porteurs du virus
      Secundo, elle dit que donner de l’ARNm a une population qui va bien est de la folie et qu’on ne connait pas les effets sur le génome a long terme, et qu’il y a des risques d’inclusion de ce matériel génétique au génome. Les vaccins a arnm sont encore expérimentaux
      Tertio, la pharmacovigilance émise par l’ansm est de la rigolade destinée à enfumer tout le monde
      Quatro, il existe des traitements du covid, largements décrits ici sur ce blog
      Cinq, une personne vaccinée pour la grippe peut exhaler six fois plus que virus grippal qu’un non vacciné… Idem pour nos futurs vaccins anti covid?

  4. Alors qu’on commence à vacciner même à l’IHU, il serait certainement intéressant que Gérard Maudrux nous donne son avis que la conférence de ce vendredi 15 de Didier Raoult qui se contredit parfois un peu lors d’un même entretien et déjà continue bizarrement illogiquement de nous parler DU covid et pas de LA.
    Si on a eu la chance d’apprendre, hélas ni à l’école, pas plus qu’à l’université, le français critique (sans lequel on ne saurait parler vraiment français), avec un esprit critique, il faut savoir aussi écouter entre les mots.

    Mais déjà bien des gens ignorent que le qualificatif “critique” s’applique autant au positif qu’au négatif et que, par exemple, affirmer qu’une femme est jolie est une critique.

    • Sacrée polémique autour de la vaccination pratiquée à l’IHU. Je n’ai pas réagi pensant que cela s’arrêterait rapidement, n’ayant pas de raison d’être. Vous savez que je suis pro vaccin (comme Raoult), contre la précipitation actuelle, ne me faisant pas vacciner (comme Raoult) pour 2 raisons : manque de recul et autres traitements plus bénins possibles. Et si j’étais patron de l’IHU, comme Raoult, je vaccinerais.
      Revenons au bon sens et aux fondamentaux : le libre choix et le consentement éclairé. Nous protestons parce qu’on nous interdit l’accès à HCQ, AZI, IVR et qu’on veut nous imposer Doliprane, vous voulez la liberté de choix, alors laissez la également à ceux qui veulent se faire vacciner. Interdire , ne pas vacciner, c’est comme ne pas prescrire HCQ. l’IHU est un hôpital public, des gens veulent se faire vacciner, il est de sa vocation, de son devoir de le faire. Raoult a donné son avis, après les gens choisissent, il respecte leur choix tout comme il veut qu’on respecte le sien.
      Ensuite vous le trouvez plus modéré dans son propos ? Il reste prudent, c’est normal. Le vaccin actuel peut présenter des dangers, cela peut donner une catastrophe, oui, mais cela peut aussi être quelque chose de fantastique, on n’en sait rien, alors on ne peut être tranchant. Raoult n’est pas devin, moi non plus. Pas devin, mais prudent. On peut se tromper aussi.

      • Ce matin dans le Figaro, une fois n’est pas coutume, un article intéressant à propos de l’efficacité apparente du vaccin Pfizer sur les mutations du virus : https://www.lefigaro.fr/sciences/pourquoi-le-vaccin-de-pfizer-devrait-rester-tres-efficace-contre-tous-les-variants-actuels-20210209… Connaissant le parti pris très pénible des journalistes “spécialisés” du Figaro, je l’ai lu en m’apprêtant à m’indigner et à y trouver des avis partiaux et peu intéressants, sauf que finalement c’est intéressant. Pourquoi ? Parce qu’est notamment interrogé le Pr Etienne Decroly, récemment intervenu sur la chaîne Youtube de l’IHU-MI, et qui était alors circonspect sur l’efficacité des vaccins à ARN face aux variants (notamment brésilien et sud-africain). Or, au vu de données plus récentes, Decroly se montre nettement plus optimiste sur l’efficacité et l’utilité de ce vaccin, tout en restant prudent au regard du recul encore insuffisant. Autre point d’intérêt notable (là aussi à confirmer), selon un autre Pr interrogé (Jean-Daniel Lelièvre), pour les personnes déjà préalablement malades du Covid puis guéries, le vaccin aurait la propriété d’agir comme un rappel qui permettrait d’éviter un stade symptômatique en cas de nouvelle exposition ultérieure au virus – si je comprends bien. Bien sûr, tout ceci reste à confirmer, et au-delà d’un certain nombre de mutations, ce sera probablement une maladie tellement différente de la première que les anticorps issus d’une première maladie ou de la vaccination ne seront peut-être plus efficaces. Il y a évidemment beaucoup à dire sur les méthodes utilisées pour lancer précipitamment des campagnes de vaccination avec des vaccins à ARN, et notamment le Pfizer. Il reste que, au point où l’on en est, si ce vaccin apportait au final un réel bénéfice, voire un bénéfice important, ce serait une vraie bonne nouvelle.

  5. Nous sommes prêts de l’échec et mat. La Norvège vient d’ouvrir la boîte de Pandore.

    La cible prioritaire de ces vaccins, et qui a servi de prétexte à tout, c’est à dire les personnes très âgées, malades, en fin de vie… les SEULES victimes du Covid, vont sans doute être exclues de la campagne de vaccination !

    L’ironie est incroyable… Et le coup dans les gencives des covidéments est dur, très dur.

    https://covidemence.com/2021/01/16/catastrophe-apres-des-morts-la-norvege-deconseille-le-vaccin-aux-patients-tres-fragiles/

  6. Je nage à contre courant comme tout esprit rebelle
    Le virus est une information sur l’état des lieux
    ni plus ni moins, il est fabriqué par les cellules en fin de vie pour alerter qui de droit de la qualité de l’environnement
    Moi , je l’annonce et je défie quiconque qui pourrait apporter la preuve du contraire

  7. L’efficacité d’un vaccin ne se mesure pas en laboratoire , c’est sur le terrain qu’elle est jaugée
    A quoi ça rime un vaccin pour un virus avec les caractéristiques statistiques suivantes :
    80 % des testés positifs ne présentent pas de symptômes de la maladie Covid19
    10% seulement des testés sont positifs
    statistiquement parlant sur une population de 1 million d’habitant 8 mille seraient réellement atteints dont 240 pourraient développer une forme grave
    Un vaccin efficace à 90 % donnerait exactement le même résultat que si on laissait les gens sans aucun vaccin .
    Sur un million de vaccinés à 90 % d’efficacité 100 mille patients rentrent dans la normalité des tolérances avancées
    On nous fait avaler la couleuvre mathématique

  8. Je me ferais vacciner peut être dans dix ans
    juste pour avoir un peu de recul sur le sujet
    allez y faites vous vacciner , je verrais bien ce que ça donnera comme résultat
    Le premier remède à cette dérision sanitaire , c’est d’appréhender tous les laboratoires , toute la structure militaro-industrielle pour les mettre hors d’état de nuire à la population mondiale
    s’ils veulent réduire la population mondiale , ils pourraient le faire avec des guerres d’envergure comme ils nous ont habitués depuis la nuit des temps et non avec des méthodes malsaines comme le mensonge et la désertification intellectuelle

  9. Moi j’ai trouvé une vidéo de complotistes qui montre des #fakevaccinations : on met en scène télévisuelle des vaccination qui n’en sont pas. Alors soit parce qu’ils n’ont pas de vaccins et les réservent aux vieux, soit ils ne vulent pas se faire vacciner tout en faisant croire qu’ils le sont.
    je n’ai pas de réponse, mais cela mérite une enquête, de mon point de vue. A moins que cette enquête ait comme conséquence la fermeture des comptes sur tous les réseaux sociaux, phénomène très actuel.

    donc la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=iQVlggjORcE

    • Rien que , le fait d’exhiber certaines sommités de la sphère politique ou du show business , est sujet à caution
      ça sent l’arnaque à mille lieux

  10. Pourquoi faire une campagne de vaccination massive avec un “vaccin” qui ne sera peut être pas efficace contre des variants (Afrique du Sud par exemple) et qui à priori n’empêche pas la contagiosité alors que certains traitements tels que HCQ, AZI, et d’après ce qui semble très efficace l’Ivermectine surtout DES les premiers signes? D’après mes lectures, même l’OMS semble examiner sérieusement l’effet bénéfique de l’ Ivermectine

    • Hill doit remettre son rapport à l’OMS dans le mois qui vient (il attend encore 2 publications qui ne changeront pas ses premières constatations, toutes les études concordant), mais il n’y a pas que l’OMS qui se penche dessus, le NIH a auditionné Kory, Marik et Hill le 6 janvier sur le sujet. Les choses devraient bouger.

      • Evidemment que ça va bouger puisque Biden veut proposer un traitement sérieux pour lutter contre la maladie aux USA.

    • article qui ne repond en rien sur son efficacité ( sur les personnes cibles , ni sur la multitude de varians de la covid19 ), sa durée d’action , et n’apporte aucune garantie en quoique se soit .Je ne vois pas de quels ” fantasmes ” à part les votres peut etre vous faites réference.

      • D’après ce que je comprends c’est que ce “vaccin” s’attaque au mode de pénétration du virus dans le cellule, ce qui ne change pas d’un “variant” à l’autre.
        Sa durée d’action : pas eu le temps en 2-3 mois d’étude, le recul n’est que de cette durée là, le patron de Pfizer n’est pas malhonnête intellectuellement. De même que les effets à moyen et long terme ne sont pas connus puisqu’ils n’ont pas eu le temps d’être évalués, dire le contraire serait mentir. Ce sont les gouvernements qui se sont jetés dessus.

    • – Qui peut assurer que cette jolie théorie va se passer comme cela se passe en Théorie ?
      – Qui a analysé les 20 000 cobayes et refait un génome avant après ?
      – Qui a suivit au niveau molléculaire ce qui se passait chez les cobayes ?

      Lorsque l’on a fait ce genre de manipulation avec injections d’arn chez des gens, cela tué des gens et provoqué une pelleté de cancer. Cela a été étudié ?

      Moi, je suis pas très intelligent, MAIS en général lorsqu’un truc est hyper dangereux, on vaccine (ou traite) en premier l’état parce qu’ils sont censés assurer la continuité. Là AUCUN n’est vacciné. Rien que pour cela, je pense que c’est une merde.

  11. Docteur Maudrux avez vous l’intention de faire un billet concernant l’énorme étude chinoise démontrant que les asymptomatiques ne sont pas contagieux !
    il serait intéressant je pense si cela est confirmé que les français comprennent qu’ils n’ont plus rien à craindre de leur famille, de leurs voisins, de leurs amis, de leurs concitoyens !
    dès le départ de cette “pandémie” l’accent a été mis que toute personne rencontrée est un terroriste potentiel rien qu’en vous adressant la parole !!
    alors que toutes les épidémies sont manuportées et non aéroportées, non?

    • Un billet sur cette étude, cela fait court, France Soir en a fait un excellent. J’essaye de faire ce qu’on ne trouve pas ailleurs, et j’aurais l’impression de copier.

  12. Les propos de Christophe Desmaris n’ont rien de “malsains” et ce pour deux raisons :
    1) C’est son opinion et il a le droit de l’exprimer, car nous vivons (encore) en République.
    2) Sur ce blog, on évite de qualifier ainsi les propos des autres intervenants. Ce pour éviter les petites guerres stériles.
    Sur le fond, on peut comprendre que Didier Raoult, attaqué par l’Ordre et l’AP-HP (entre autres) essaie de ne pas prêter le flanc à la critique. Mais quand on tend bien l’oreille, il reste très fidèle à ses positions de base. J’ai seulement un peu tiqué sur sa tirade au sujet du “Covid+” à la maison. D’accord pour un couple de plus de 70 ans ou avec morbidités lourdes, mais deux jeunes gens de 35 ans ? Va-t-on faire chambre à part au moindre rhume ?
    Au fond, on en revient à la question fondamentale : pour une pandémie gériatrique (plus grands malades) sans grosse gravité pour la population générale, le branle-bas de combat actuel est-il justifié ? Ou délire-t-on complètement ? Sous la menace de l’Ordre et des derniers décrets “Castex”, je crains que les médecins ne soient plus en mesure de répondre à cette question, ni même de la formuler ainsi. C’est donc aux citoyens de prendre les choses en mains. Avons-nous envie de devenir tous fous (c’est en bonne voie, selon mes observations) et de regarder crever de misère nos voisins et nos amis, en attendant que ce soit notre tour ? Récemment, un restaurateur lançait un appel à la désobéissance civile. Je crains qu’il faille en arriver là, un jour où l’autre. Sur une telle question, les médecins (surtout les meilleurs, comme Raoult, Fouché et notre hôte) et les scientifiques peuvent nous aider à analyser la situation, mais ils ne sont pas en position d’impulser le mouvement. Cela dit, ils ont le droit d’avoir une position en tant que citoyen, et elle nous intéresse au plus haut point.

    • Désolé cher Rouba Choff,
      Il est à mes yeux très malsain, sur un blog d’une évidente tenue scientifique et intellectuelle, de pondre un billet truffé de procès d’intention envers le Pr. Raoult.
      Ce n’est pas une opinion.
      Mais je ne me souviens pas lui avoir dénié le droit de s’exprimer, sinon pour regretter que ce soit ici.
      Attention le procès d’intention vous aussi vous guette !
      Bonne journée

    • c’est justement l’intention de nos gouvernants de nous interdirre de nous exprime ! alors exprimons nous !
      les interrogations de Christophe, je les ai eu également et c’est saint de se remettre toujours en question.
      j’espère que nos réactions lui ont apporté de nouvelles réponses.

      cela dit il y a matière d’un remdésivigate !
      aucun média n’a enquêté pourtant le Pr Raoult est très clair!
      est ce normal ?
      https://youtu.be/TqiPK4pts7Y

      • Desmaris a notamment écrit :
        « Son rôle (Raoult) depuis l’été est de faire mousser une épidémie qui n’existe que par la grâce d’une politique de tests RT-PCR massive sur population saine qu’il a initiée en France », « Il nous lance également sur la piste des élevages de visons afin que nous ne prêtions plus attention à l’origine artificielle du virus », « Il surenchérit même sur la dictature sanitaire », « Quant au vaccin, on sait qu’il a rejoint le site de Michel Onfray, lequel a ordonné aux Français il y a peu l’obligation du vaccin »
        Ce sont des procès d’intention et non des opinions fondées.
        D’accord (évidemment) pour la liberté d’expression , mais pourquoi transformer ce site très intéressant en défouloir ?
        Vous confondez expression et café du commerce
        Dommage

        • je vais tenter de répondre sans trop troller (je me fais violence). Moi aussi j’ai été un peu refroidi de ce que dit Raoult (ou plutôt comment il le dit). Mais je pense que cela vient de l’attente que l’on a des gens, de notre projection de ce que l’on voudrait qu’ils disent. Plus on a d’attente, et plus on est déçu lorsque ces attentes sont insatisfaites.

          Je suis d’accord avec @roubachoff, il reste égal à lui même : il dit qu’il faut soigner et que les morts viennent de ce que les gens ne soignent pas. Il dit que pour le vaccin, il n’a pas de données et donc qu’il n’en parle pas, mais que si l’état lui demande de vacciner il le fera (à noter que la vaccination à commencer et il n’y a pas de file à l’IHU). Il dit qu’il y a plein de traitements et que lorsqu’il les aura évaluer (si ?) il en parlera. Il ne peut pas déroger à la loi.

          En revanche je ne suis pas d’accord sur le fait qu’il a fait mousser.. ON s’est servi de lui pour faire mousser… mais lui n’a fait que soigner, lui (et d’autres…) ont été (et sont toujours) un phare de lumière dans les ténèbres obscurantistes (j’ai pas pu m’empêcher, c’était trop tentant) de la gestion par les autorités de santé. Il fait et il dit ce qu’il fait. que demander de plus ? Oui il s’est acoquiné avec onfray qui a mal tourné.. mais peut importe.

          Le point intéressant va être la sorti de ces “carnets de guerre” ou il va reprendre le verbatim de toutes ces interventions. et là ça va être renversant, impossible de lui faire dire ce qu’il n’a pas dit. ça va claquer sévère.

          De toute façon que dire de plus ? on a fait le tour, le gvt nous le fait à l’envers pour imposer ses mesures liberticides, la colère gronde partout et le seul moyen (c’est la défenseure des droits qui le dit) du gouvernement est la répression. Lorsqu’un fruit est pourri, il tombe tout seul de l’arbre, il faut juste que l’on résiste assez longtemps… pour voir le cadavre de son ennemi passer dans la rivière.

          Et on ne peut résister qu’en groupe : c’est pour cela que le gvt et ses sbires tentent par tous les moyens de nous diviser : ceux qui portent pas le masque et qui vont tuer tout le monde, ceux qui font des réunion festives, ceux qui refusent les vaccins (je lis des commentaires ailleurs d’individus qui proposent que l’on refusent de soigner les gens qui ne se vaccinent pas ! ! !).. tout est fait pour chacun écharpe son voisin… alors qu’on ne peut résister qu’en groupe.

          Cherchons plutôt ce qui nous rassemble que ce qui nous divise. Nous avons un ennemi commun (et c’est pas le covid), ne l’oublions pas.

        • @HERVE_02
          Comme vous, je pense que Raoult n’a rien fait mousser du tout. Depuis presque un an, il est la cible d’un tas de zozos très haut placés et il résiste admirablement. De plus, et il le dit depuis le début, ce n’est ni un leader d’opinion ni un homme politique. C’est à mon avis ce que Christophe Desmaris regrette, et c’est son droit le plus strict.
          Quant à l’association avec Onfray, je pense qu’elle est déjà lettre morte. Un “Africain” comme Raoult ne pouvait pas rester longtemps avec une bande de néoconservateurs et de xénophobes. Du coup, Onfray – qui ne recule devant aucune bassesse – essaie de se venger avec son grotesque récit sur “sa” Covid-19. Occasion où il prouve, soit dit en passant, qu’il est aussi nul en médecine que partout ailleurs.
          @Antonin47
          Même s’il est parfois pénible de supporter les élucubrations de certains (je ne parle ni de vous ni de C. Desmaris), il ne peut pas y avoir de “mais” à la liberté d’expression. (A part la liste bien connue “racisme, appel au meurtre”, etc. Mais attention à ne pas l’allonger démesurément.) Le mieux, quand on trouve un propos insupportable, c’est de le zapper. (Je fais ça 80% avec les médias de caniveau.) Ou de le contredire. (Je passe une partie de mon temps à le faire.) L’immense majorité des “mais” à la liberté d’expression est un premier pas vers la censure.

  13. il y a deux camps , et entre les deux des millions de passifs – le premier camp est celui qui suit l OMS et le conseil scientifique (les fanatiques anti HCQ, les demandeurs de vaccin obligatoire, les médecins qui soignent une maladie mortèlle avec du doliprane ) – ce camp est celui de ceux qui refusent tout traitement aux malades.

    l autre camps , ce sont ceux qui estiment que s il y a de malades, il faut les soigner (parmi eux , la plupart des lecteurs de cette page) – qui sont ils ? des médecins consciencieux, des citoyens éveillés, de gens dont on n’a pas réussi à laver le cerveaux malgré les mille mensonges pour leur faire croire qu il n y a pas de médicaments et que le confinement est la seule solution. Dans ce camp il y a aussi Raoult et pas mal d autres professionnels qui apportent à ce camp une base scientifique et clinique…
    si on sait dans quel camp on se trouve, on fait en sorte qu il puisse progresser, apporter une réponse adaptée et lisible même pour ceux qui subissent le bombardement médiatique. Merci à Raoult, merci à Perronne et merci à tous ceux qui savent se faire entendre malgré ce bombardement.
    je cite ici un texte trouvé sur facebook en anglais (qui est probablement un traduction d un original en Français )
    ‘Who then, in broad terms, were the supporters of Dreyfus? … The answer is that they formed no party or homogeneous group. … By and large, however, they were a mixture of diverse elements: men as far apart as Zola and Péguy or Jaurès and Picquart, men who on the morrow would part company and go several ways. They come from political parties and religious communities who have nothing in common, who are even in conflict with each other. Those men do not know each other. They have fought and on occasion will fight again. Do not deceive yourselves; those are the hope of the French democracy’.

  14. Désolé a tous ici c est impoli de ma part car c est un blog de médecine ! ! Mais l heure est grave et seul des cerveaux comme vous autres entre autres (ingénieurs etc…) peuvent nous sortir de ce pétrin !! Ça s enflame aux USA !!!!! Alors que peuvent dire les comploteurs maintenant ??? Je suis complotiste je suis dans le camps du bien face au mal !!!!!! Il y a un complot contre l humanité !!!! Au moyen Orient les Russes les Turcs les Iranien viennent de placer leurs armés car il savent que Biden va mettre le feu la bas !!! Le covid 19 puis le future virus incurables ou la guerre mondiale peu importe pour eux il faut supprimer une partie de la population mondiale !!! Nous devons tous arrêter tout ça avant qu il ne soit trop tard !! Souvenons nous de l avant guerre 39_45!!!! Vraiment désolé encore pour mon manque de politesse. Sachez que j ai beaucoup de respect pour tout ceux sans exception qui sont sur ce blog !!!!

  15. Question pour le Dr Maudrux ou autres experts : Suite à la dernière vidéo du Pr Raoult
    Et si on avait laisser se contaminer les personnes et si on avait soigné durant la « première » vague en Mars/Avril On aurait atteind une immunité de groupe plus facilement … Donc il y aurait eu une sorte de bouclier humain
    Cela aurait donc peut être diminuer la probabilité que ce virus ne mute en passant par un autre animal ( le vison ) pour revenir à l homme .. non ?
    Ce qui aurait evité cette « seconde« vague en Novembre
    En bref
    à refuser de soigner laisse t on à ce virus plus de temps et de chance de muter ?

  16. Afin de mettre en tête de gondole autre chose que les propos malsains du Desmaris, je vais dire tout le bien que je pense du Pr Raoult.
    Professionnel (soigne ses patients), scientifique (sait de quoi il parle), et surtout serein ce qui nous change des excités de la fermeture tous azimuts.
    Courage, il faudra bien revenir aux traitements de bon sens quand les âneries en cours auront vécu.

  17. Le discours de Didier Raoult est devenu étrange. Tout se passe comme s’il avait été conçu pour nous fixer sur une bataille de la chloroquine éternelle afin d’éclipser les oppositions aux politiques de confiscation des libertés individuelles (d’où ses ronds de jambes réitérés à l’endroit du président de la République). Son rôle depuis l’été est de faire mousser une épidémie qui n’existe que par la grâce d’une politique de tests RT-PCR massive sur population saine qu’il a initiée en France, tests dont on connaît à la fois l’absence de spécificité et l’utilisation frauduleuse en multipliant les cycles. Dans la dernières vidéos de l’IHU, il vante encore Christian Drosten (“une star”), son homologue allemand contre lequel l’avocat Reiner Fuellmich fait une procédure pour avoir trompé la population allemande sur la réalité de l’épidémie en utilisant à mauvais escient les tests RT-PCR. Il nous lance également sur la piste des élevages de visons afin que nous ne prêtions plus attention à l’origine artificielle du virus pourtant aujourd’hui la thèse de loin la plus solide. Jamais un mot pour Christian Perronne, ni pour Alexandra Henrion-Caude alors que l’IHU se vante d’avoir analysé plus de 600 génomes, ce qui n’est pas logique. Il surenchérit même sur la dictature sanitaire en incitant à porter le masque à domicile, à utiliser du gel hydro-alcoolique 100 fois par jour, séparer les familles en isolant les malades en dehors du domicile, c’est à dire dans des camps? Quant au vaccin, on sait qu’il a rejoint le site de Michel Onfray, lequel a ordonné aux Français il y a peu l’obligation du vaccin. Didier Raoult ne voit “pas de risque particulier” à ce vaccin et promet: “nous participerons”. Bientôt, il nous parlera de la 3e épidémie et commencera lui-même les injections d’ARN. Déception cruelle pour tous ceux qui ont cru la manipulation l’ayant présenté aux Français comme un opposant au pouvoir totalitaire. Il n’en est rien.

    • J’ajoute pour rendre justice à notre hôte que Didier Raoult n’a jamais mentionné les traitements alternatifs à son association hydroxychloroquine-azithromycine (sauf maintenant que tout le monde les connaît…) et que sans Gérard Maudrux, les Français seraient toujours complètement ignorants de l’efficacité de l’ivermectine.

      • c’est faux Christophe,les coms c’est une chose, la vraie vie une autre, ,il a parle dés le début du SRAS 2 ,de l’Ivermectine,et de son protocole qui marche très bien,Perronne et Raoult sont très amis depuis plus de 35 ans.

        • Perronne et Raoult ne se connaisse pas et ne sont pas du tout amis.
          Ils sont en total désaccord sur la chronicité de la maladie de Lyme,et Raoult l’a cassé à plusieurs reprises dans la presse.

          Sur ce point précis, la différence est que Perronne est un infectiologue spécialisé dans la maladie de Lyme depuis une trentaine d’année, il ne voit que des patients Lyme et ses délais pour un rdv sont de plus de 2 ans et il ne prend plus de nouveaux patients; alors que Raoult est un microbiologiste qui doit voir un patient Lyme tous les 25 ans

      • Parlant en tant que patron du IHU, il est évident que le Pr Raoult ne va pas s’opposer à la vaccination. Par contre, à titre personnel, voilà ce qu’il dit à Sud Radio en novembre :
        “« J’ai dit que le vaccin relevait de la science fiction pour moi ; je ne vais pas rentrer dans des explications trop compliquées mais prenez l’exemple du vaccin contre la grippe, on a mis une quinzaine d’années à le stabiliser et encore à l’heure actuelle il n’est pas fiable à 100%. Et là, pour une maladie qu’on connaît depuis un an à peine, certains laboratoires nous sortent des résultats à plus de 90% ! Non mais franchement, qui peut croire une chose pareille ? D’ailleurs où sont les études sur ces vaccins parce que je cherche et je n’ai rien trouvé !
        Non ce n’est pas sérieux du tout, certains vont devenir milliardaire avec cette connerie qui est rabâchée par les médias alors quand on me demande ce que je pense du vaccin et de sa réussite, je dis que je ne joue pas en Bourse, je pense que les Français comprendront, ils sont moins bêtes que ce que les Politiques veulent croire… »
        Un verbatim est prévu pour fin janvier et sera bien utile…

    • @CHRISTOPHE DESMARIS
      Je ne suis pas du tout de votre avis au sujet de la dernière video de Didier Raoult:
      – sur les tests PCR il a toujours dit que le nombre de cycles appliqué en France était beaucoup trop élevé et aboutissait à un grand nombre de faux positifs,
      – concernant le séquençage des virus, cela fait longtemps qu’il en parle et qu’il montre que la seconde épidémie en automne est due à un variant différent de celui identifié au printemps. et je me souviens que nombre de ses “confrères/consoeurs” affirmaient sur les plateaux de TV: “le virus n’a pas muté, c’est toujours le même”, des propos que les médias se gardent bien de rappeler !
      – sur la vaccination, il rappelle bien sûr qu’il n’est pas anti-vax, mais il est beaucoup plus réservé que ce que vous dites, et rappelle que pour les vaccins de type “ARN messager” on ne peut encore rien savoir des effets secondaires à moyen et long terme, et il illustre cette réserve en citant Pagnol dans la lettre du père de Marius à son fils: “quand tu vas commencer a mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres…. “

      • @Raoult a toujours été pro-vaccin. Un pro vaccin qui réfléchit (déjà cela change) mais un pro vaccin. Je pense que son enfance en afrique doit jouer (conditions sanitaires et mortalité) et son travail en épidémiologie le pousse naturellement à la vaccination. Mais je pense qu’il se trompe sur certains points et les études à long terme _semblent_ montrer qu’il se trompe.

        Il dit par exemple que “faire une maladie” (très immunisante, comme la rougeole) protège à vie. Ce n’est pas certains, de nombreuses personnes (qui travaillent sur le sujet) commencent à penser que ce n’est pas le cas mais que l’on se ‘re-vaccine’ avec des infections asymptomatiques au contact du virus qui circule et que la vaccination à grande échelle qui empêche le virus de circuler empêche ces ‘rappels’ et font donc tomber notre immunité. Le cas pour la rougeole est assez symptomatique (ah ah) puisque nous voyons actuellement actuellement un déplacement des infections vers les bébés (trop tôt pour être vaccinés) et les adultes. Les adultes sont contaminés parce qu’ils ne se revaccinent pas au contact d’un virus qui circule pas assez et le bébé n’est plus protégé par sa mère car elle n’est plus(ou mal) protégée non plus.

        Il y a aussi le soucis de niche écologique. Lorsque l’on éradique un pathogène que l’on sait bien soigner (on connaît la rougeole depuis des siècles) on laisse la place pour un autre. Alors il peut être moins virulent (on a gagné qqchose), mais il peut être plus virulent. Ce phénomène s’explique simplement : nous sommes maintenant ) prévenar 13 (on augmente le nombre de souche car de nouvelles deviennent prévalentes) ou HPV version 9 (au lieu de 2).

        Parfois il y a des soucis avec des épidémies vaccinales, le meilleur exemple est l’inde et la campagne de vaccination de la polio qui crée une épidémie de polio vaccinale que l’on appelle Paralysie Flasque Aiguë.

        Donc comme il le dit la vaccination est un outil parmi d’autre. Je pense qu’il faut l’employer avec parcimonie parce que cela déséquilibre notre écosystème bactérien et viral. et qu’à chaque fois que l’homme touche un écosystème, il fait plus de mal que de bien.

        Mais comme big pharma ne trouve plus de molécule miracle, il reste la vaccination pour engranger les milliards (et être en position de financer des campagnes électorales). Pas certain que cela aide à avoir un débat apaisé.

        voila j’ai fait mon coming-out d’anti-vax primaire.

        • je pense que tout est beaucoup plus simple : le capitalisme demande “naturellement” une croissance permanente, donc il faut vendre des nouvelles molécules et vaccins en permanence (obsolescence programmée comme pour un produit ou un logiciel).
          Vendez l’AZT, l’HCQ ou l’ivermectine à 20€ la dose, vous verrez comme ils deviendront des traitements miracles (pour les politiques et autres corrompus qu’on appelle poliment lobbying, les pharmaciens pour leur CA)

        • @Jean D.

          Mais je suis entièrement d’accord avec vous. Et Raoult aussi; d’ailleurs dans une de ses interventions, il pose la question d’une possibilité d’accorder un monopole (avec un prix ajusté – à la hausse) pour un labo qui repositionnerait une vieille molécule sur une affection.

          C’est un moyen de briser le cycle infernal de toujours chercher du neuf, pour cette croissance, mais cela brise le cycle que la fin de toute chose est le domaine public. que l’humanité et l”homme est le but, l’objectif que le profit capitalistique n’est qu’un moyen pour l’atteindre et pas la fin comme actuellement.

          Je préférerais, et de loin, que l’état rémunère des gens à repositionner ces molécules et il y a assez de malade dans les hôpitaux pour montrer des études sérieuse dans le cadre classique du soin et il y a assez de gens à glander/réunioner dans les cercles de la santé pour piloter ce genre de travaux. Plutôt que de payer des delfrassy, des lacombes, des yazpadawan et autre truc-smecta à faire les vrp des labos, je mes mettrais de force au travail pour la collectivité ou les enverraient faire du nettoyage sanitaire dans nos forêts amazoniennes : ils ne sont titulaire que de leur grade et pas de leur poste.

          On peut très bien les muter au fin fond de la guyane, c’est une simple signature.

      • l’IHU préconise 35 cycles (dans une video), par contre je suis étonné que peu parlent de la virulence du virus (culture possible ou non).
        Peu aussi parlent de la contagiosité (ou non) des positifs asymptomatiques.
        Il y a une procédure juridique et au conseil de l’ordre donc il est peut-être en retrait.
        Quant à Perronne, il a toujours été en désaccord sur la maladie de Lyme.
        Il n’a jamais été très partageur ni beaucoup cité des gens qui pensent comme lui … réserve ou prudence ?

        • Depuis le début Raoult ne présente que ce qu’il fait. C’est son seul droit en tant que PU : donner le résultat de SES recherches. Il ne donne pas de traitements, ne donne pas de possibilités, il ne parle que de ce qu’IL fait. Et c’est pour cela qu’il est inattaquable. ce n’est pas un gouroux, mais un scientifique qui parle des résultats de son travail.

          Tant qu’il n’a pas travaillé sur l’ivermectine, il ne peut pas en parler.

    • encore merci Dr Maudrux d’avoir vulgarisé cette “fausse” (cela n’engage que ma personne) pandémie, ses traitements ..
      et d’avoir mis à la lumière les incroyables performances de l’imervectine !

      Nous avons beaucoup de chances que le Pr Raoult ne se soit pas rangé du coté du conseil scientifique lequel il faisait parti en toute première instance !
      il a renoncé quand il a été témoin d’une conversation entre le président de Gilead et Yazdanpanham qui se tutoyaient (comme de bons vieux amis!) et devant Macron sont convenus de l’achat du remdesivir lors d’une première réunion de ce meme conseil en mars dernier !!

      de quoi de faire un remdésivirgate !

      ben non silence plus que douteux des médias !

      merci au Pr Raout sans lui, les médias nous ferait croire que l’on est victime toujours de ce 1er variant et que la seule solution serait le vaccin arn !!

    • Il est rare de voir passer sur ce site un vrai complotiste.
      Si vous espérez faire dire à Didier Raoult ce qu’il n’a jamais dit, vous devriez postuler chez Karine Lacombe.

      • Il existe donc désormais des vrais et des faux complotistes. Un peu comme nos testés positifs / négatifs, quelque soit le nombre de cycles retenu, car leur probabilité, du point de vue de la maladie (et non du point de vue du résultat d’un test) est relative (théorème de Bayes). Pour une maladie si peu mortelle dans la population générale, tester en masse, à l’aveugle, est juste un non sens mathématique.
        Mais pas d’inquiétude, la limite reste la même : la certitude que chacun posera selon son Idée. En d’autres termes, existe t-il des faits qui puissent échapper à la critique, des choses non critiquables ? Si oui, inutile de postuler, car vous êtes en réalité déjà embauché.

        • Je ne saisis pas très bien ce que vous voulez dire.
          Ecoutez la dernière chronique de Didier Raoult du 5 janvier.
          Ensuite relisez ce qu’écrit le dénommé Christophe Desmaris : cela en tient pas debout et relève du procès d’intention.
          Le procès d’intention est typique du complotisme.

      • . Antonin et oui ils envahissent le site ici et ailleurs, la loi passée en douce il ya 4 jours sur le délit d’opinion est ignoble, et , écoutez tous, l’avocat du Dr Delepine,sur le site de France soir,, qui raconte ce qui se passe,cad une véritable dictature mise en place par Macron.les messages sont effaces sur tout les réseaux si pas dans l’approbation de la dota du pouvoir,ce qui se passe est d’une gravité terrible.

    • heu je vois que malheureusement comme beaucoup d’anti-raoult vous supposez , vous arrangez les phrases et les dires à votre sauce sans vraiement les ecouter .vous affirmez des choses alors qu’en ecoutant plusieurs fois son discours je ne retrouve absolument pas .notament sur le vaccin .ecoutez bien le discours dans son ENSEMBLE sinon en le morcelant vous deformez completement les dires et les intentions .

    • Il défend avant tout ses intérêts et celui de son IHU, il a soigné beaucoup de monde, dont des politiciens connus.
      Il a parlé de l’HCQ rapidement et publié de bonnes études, il a fait son boulot.
      Après on ne peut pas s’attendre à ce qu’il remette en cause les fondements même de la virologie lol

    • Je partage l’essentiel de votre constat, hormis le dernier.

      Vous devriez admettre que c’est vous qui avez eu l’illusion ou la faiblesse de croire que le Pr. Raoult était devenu “un opposant au pouvoir totalitaire”, ce qu’il ne sera sans doute jamais. Vous avez pris vos désirs pour la réalité, si je peux me permettre, et vous êtes loin d’être le seul.

      Avec des références aussi marquées à droite que Sarkozy, Estrosi, Douste Blasy en encore BHL ou Onfray, auxquels on peut ajouter trois théoriciens du néolibéralisme qui structurent sa pensée, cités dans un cours à l’IHU, Milton Friedman, Friedrich Hayek et Karl Popper, le doute ou la confusion n’était pas permis. Il n’est pas rentré au bercail, il ne l’a jamais quitté en réalité. D’où aussi sa médiatisation sur laquelle la plupart des gens se sont mépris également ; Une farce ou une mauvaise comédie à laquelle il a accepté de se livrer ou dans laquelle il avait un rôle à jouer, dont il connaissait parfaitement la partition quitte à en berner plus d’un, dont vous, mais pas moi.

      C’est le genre de personnage qui est bien trop ambitieux et arrogant, imbu de son éminente personne pour rompre avec le régime, il est même prêt à en assumer tous les crimes si nécessaire. C’est le piètre spectacle qu’il offre maintenant qu’on est entré dans la première phase consistante de cette machination, la vaccination, il en va toujours ainsi, et je ne vois pas pourquoi il changerait, puisque ceux qui le soutiennent n’y trouvent rien à redire, ils sont aussi fanatisés que ses opposants.

      J’ai soutenu le Pr. Raoult, uniquement parce qu’il avait mis en lumière l’existence d’un traitement pour faire face à la convid-19, contrairement à ce qu’affirmaient l’OMS et Macron. Je n’ai jamais été plus loin.

      J’ai cessé de le soutenir inconditionnellement le 18 septembre 2020 après cette sortie lors de son audition au Sénat : Port du masque obligatoire : “C’est intelligent”, estime Didier Raoult – rtl.fr 15 septembre 2020

      Plus tard j’écrirai à juste titre : Les Pr. Raoult et Perronne sont des spécialistes de la langue de bois, du double discours sur absolument tous les sujets, test, masque, confinement, vaccin, etc. d’une phrase à l’autre, vous remarquerez en y prêtant attention, qu’ils disent tout et son contraire…

      Leurs partisans ou adversaires fanatisés ne réaliseront pas, qu’au fil du temps Macron (et les médias) s’en servira pour justifier sa politique liberticide et antisociale, ce qu’assume à demi mot le Pr. Raoult, cela vous choque et je peux le comprendre.

      S’il devait être sanctionné par l’Ordre des médecins, il va de soi que je le soutiendrais comme je viens de soutenir le Pr Perronne, il faut faire la part des choses sous peine de se tromper d’ennemis, et si tout n’est pas parfait ou on ne fait pas toujours ce qu’on veut, il faut faire avec les hommes tels qu’ils sont.

  18. Bonjour,
    Il est urgent de nous dire comment se soigner de façon rationnelle, sans ordonnances lorsque nous sommes face à un médecin qui préconise uniquement le doliprane sur sa feuille de soins. Pour le moment, j’utilise la vitamine C et la vitamine D pour me protéger.

    • en France j´ai acheté de l´ivermectine en espagne de la dolquine jái eu dans ma famille 4 covid 3 bien en quatre jours le dernier apres 8 jours a necessité du solupred.en France pas d ´hydroxocloroquine mais ivecmectine en espagne hydroxo pas d´ivermectine.

    • Ajoutez du zinc. 5mg/jour soit 50% de la dose journalière.
      En cas de troubles, fièvre, doublez.
      La dos journalière selon l’IHG est de 20mg.

  19. Un immense merci ! Merci pour la précision de vos arguments scientifiques, pour votre intelligence, votre ouverture d’esprit, votre persévérance et votre courage ! Aller à l’encontre de la “pensée” dominante (ou plutôt de l’obscurantisme et/ou de la malhonnêteté dominants) demande beaucoup de liberté et de force intérieures. Merci encore ! Je vous adresse tous mes voeux de rester en paix, libre et joyeux à travers ce combat que vous menez !

  20. Bonjour Docteur,
    Merci pour vos publications, et merci aussi de parler.
    Je voudrais savoir, s’il existerait une téléconsultation qui prescrirait ces traitements, si besoin en était. Il semblerait qu’ici nous ayons à faire à des médecins moulés aux protocoles, (dont vous parliez dans une de vos vidéos), le patron de notre centre de santé, en tête de file pour le vaccin…. Mon soucis est de savoir comment obtenir ces traitements, le cas échéant.
    Je vous remercie si toutefois vous aviez le temps de répondre.
    Nous vous souhaitons une belle année. Torberna

  21. la lenteur à lancer la vaccination est la seule bonne chose qu ait fait ce gouvernement depuis mars –

    1/ les pays qui ont vaccinés rapidement exposent leur population a des effets secondaires qui n apparaisent pas dans les essais trop peu nombreux, trops courts , et de plus entierement controles par les fabricants

    2/ l exigeance de consentement formel est le moins qu on puisse faire et respecte l éthique medicale

    les media sont soudains hysterique contre le gouvernement, alors qu ils l ont soutenu quand il faisant la politique chère à l industrie pharmaceutique !
    disons aux media que leur enthousiasme est suspect, voire malsain et dangereux.

    • La première vidéo a été censurée sur plusieurs supports. Elle fait pourtant état d’un problème qui n’est pas monté de toutes pièces contre la vaccination actuelle, puisqu’elle fait référence à un article que j’ai retrouvé, datant de 2012. (https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://journals.plos.org/plosone/article/figure%3Fid%3D10.1371/journal.pone.0035421.g003&prev=search&pto=aue
      Cliquez sur retour à l’article)
      Un des vaccins testés pour le SARS-Cov-1 a entraîné chez les souris une sorte de maladie auto immune pulmonaire avec infiltration éosinophile, non retrouvée dans le groupe témoin. Conclusion de l’article : « Ces vaccins contre le SRAS-CoV ont tous induit des anticorps et une protection contre l’infection par le SRAS-CoV. Cependant, la cohorte de souris ayant reçu l’un des vaccins a conduit à l’apparition d’une immunopathologie de type Th2 suggérant qu’une hypersensibilité aux composants du SRAS-CoV a été induite. La prudence est recommandée lors de l’application d’un vaccin contre le SRAS-CoV chez l’homme. »
      La seconde, en français (canadien) explique bien, et dit que Fauci avait dit au début qu’il faudrait attendre 12-18 mois avant de vacciner, évoquant ce risque.

    • un commentaire:
      good point about ADE and the RNA vaccines. The mechanisms are fairly well defined since the Ebola vaccine attempts. The risk of endocytosis via the Fcgamma receptors and intracellular enhanced replication with increased viral loads and thus a potential hyper immune response from a functional immune system can induce a cytokine storm by itself.
      Hamster models suggest, therefore (some) humans remain at risk. Although 1 death was reported but not stratified as to cause.
      ADE events by their nature would be a short-term risk.
      https://www.nature.com/articles/s41564-020-00789-5
      Parvez Dara MD, FACP, MBA
      Medical Hematologist and Oncologist

      • Apparemment le manque de recul fait prendre d’autres risques que celui de la génétique.

  22. Bonjour Docteur,
    Avant toute chose: meilleurs vœux pour cette année nouvelle et merci encore pour avoir créé ce blog particulièrement riche d’informations diverses sur ce nouveaux vaccin.
    Je ne suis ni médecin ni spécialisé dans quelque domaine scientifique que ce soit. Ayant un fils de 20 ans allergique sévère à l’arachide et connaissant d’autres personnes qui sont également allergiques à certaines denrées alimentaires, je m’étonne que personne n’en parle ni dans les médias, ni dans les revues spécialisées. Les personnes allergiques sévères à certaines denrées alimentaires sont pourtant de plus en plus nombreuses. Nos “spécialistes” du gouvernement ne semblent pas vouloir s’aventurer sur ce terrain concernant les nouveaux vaccins et les risques pour les personnes allergiques.
    Bien cordialement.

  23. @ANTONIN https://cv19.fr/2021/01/04/quels-essais-cliniques/ Merci pour ce lien et au Dr Maudrux. Je propose de revoir le Vidal du 10 décembre: https://www.vidal.fr/actualites/26337-vaccin-pfizer-biontech-contre-la-covid-19-enfin-des-donnees-a-analyser.html. Extrait :

    -Les questions relatives à l’efficacité qui demeurent en suspens :
    Si les résultats rendus publics par Pfizer/BioNTech et la FDA sont rassurants sur l’efficacité globale du vaccin BNT162b au cours des 2 mois suivant la 2e injection, de nombreuses questions sur cette efficacité demeurent sans réponse : -la persistance de la protection obtenue dans le temps ; -l’efficacité parmi les populations vulnérables aux formes graves (en particulier les insuffisants rénaux et les personnes immunodéprimées) ; l’efficacité chez les personnes ayant des antécédents de COVID-19 (même si l’analyse post hoc semble suggérer une efficacité dans ce groupe, celui-ci est trop petit pour conclure) ; -l’efficacité chez les enfants et les moins de 16 ans ; -l’efficacité contre les formes asymptomatiques de la COVID-19 ; -l’efficacité contre les formes graves et l’effet sur la mortalité ; -l’efficacité contre les effets à long terme des infections acquises malgré le vaccin ; l’efficacité sur la transmission du virus en cas de contamination d’une personne malgré le vaccin ; -le futur de cette efficacité si la pandémie venait à évoluer (mutations de SARS-CoV-2 par ex).

  24. on assiste sur tous les médias au bourrage de crane : liberté = vaccin

    sans expliquer les dangers de ces vaccins arn,
    le seul et pauvre argument étant que la vaccination est à la traine vis à vis de nos voisins !!

    manipulation et propagande !

    aucun mot concernant l’efficacité de l’ivermectine qui frise les 100% de succès !
    pouvant remettre en question le bénéfice/risque de la politique vaccinale forcée par nos gouvernants!

    aucun mot également sur l’immense étude chinoise démontrant que les asymptomatiques ne sont pas contagieux !
    ni les enfants, ni les jeunes, ni faux positifs ( 90 % des tests pcr) transmettent le covid !
    le masque est inutile !
    il est l’arme du baillonnage ,de la peur et de la terreur !

    et aucun mot concernant l’appauvrissement de la population !
    chaque jour des milliers de français plongent dans la précarité !

    réagissons !

    • Chronique intéressante, dans laquelle Raoult rappelle l’importance des traitements précoces avec bien sûr l’HCQ/AZIT mais aussi l’Ivermectine, j’ai l’impression que c’est la première fois qu’il cite ce traitement…..

      • idem pour l’ivermectine, je dirais aussi que c’est la première fois que je l’entends citer ce traitement.

    • UNE causerie particulierement dense – il insiste sur le variant 4 qui sevit actuellement en europe (pas seulement en angleterre parait il ) qui a touché 25% des marseillais ( seulement 8% étaient touchés par le premier variant) — il approuve le gvt Français de ne pas précipiter la vaccination — il craint que les mutations rendent caduques des vaccins developpé debut 2020 – il considere le “vaccin ” ARNm trop experimental et risqué.

      • Bonsoir
        Avez vous compris si le variant 4 est ou non le mutant anglais ?
        Bien cordialement

        • Je dirais qu’avant d’en dire davantage sur le variant désigné par la presse comme anglais, le Pr Raoult a probablement décidé d’observer et de réfléchir : comme on dit chez Louis Vuitton Moët Hennessy …

    • Que dire de plus , c’est clair ,argumenté et sensé .C’est surtout une description normalisée de la situation .Après comme toujours il dit ce qu’il pense ( sans citer de noms meme s’il est facile de trouver à qui il s’adresse ). Enfin l’idée principale reste de TRAITER les malades , et cela il l’affirme depuis des mois .La raison reviendra t’elle en cette année chez nos gouvernants et leurs cours d’ignorants et d’arrogants ? on n’est un peu mal parti…..hélas .

  25. Le savant de Marseille vient de s’exprimer longuement aujourd’hui (sur le site de l’IHU). Il parle des variants, des traitements, des vaccins et au passage il règle ses comptes…

    • Le ton est plus posé que d’habitude, la prudence est de mise, mais le discours reste toujours aussi accablant pour le gouvernement et ses conseillers. Si on avait soigné dès le début, on n’en serait sans doute pas là. Sur les vaccins, une bienveillance de façade, mais un verdict sans appel : ça ne changera pas grand-chose. L’homme est blessé, et il y a de quoi, mais il n’est pas prêt de renoncer. Comme notre hôte… et comme nous tous, même si la lassitude est parfois grande.

      • sur le site de l’IHU il est toujours posé, au moins depuis 3 à 4 vidéos. Il ne faut pas oublier que l’IHU c’est quand même des centaines de chercheurs et médecins, hallucinés, complotistes, rassuristes, charlatans (ou tout simplement qui n’ont pas oublié ce qu’était leur travail, en tout cas pas leur 1/4 d’heure de célébrité à la TV comme les mauvaises téléralité … Fontanet, Lacombe, Delfraissy ramenés à Loana)

  26. bonjour
    j’ai lu qu environ 90% de la contamination est le fait de 10% des personnes positives ( les super contaminateurs )
    Je suis surpris qu’il n’existe pas de test permettant de les identifier

  27. Merci, Dr Maudrux, pour vos articles courageux et intelligents , qui sont un soutien pour ceux qui refusent d’être des “moutons”.
    Comme bientôt nous allons devoir régler notre cotisation ordinale (obligatoire! même pour les médecins retraités), je propose que chaque médecin joigne à son envoi une lettre commentant les prises de position du Conseil de l’Ordre tout au long de cette affaire du Covid. Comme vous le soulignez dans la remarquable interview donnée à France Soir, il n’en sort pas grandi. C’est bien de le lui faire savoir.
    Bien confraternellement

    • les mauvais esprits parlent d’immunité diplomatique.

      il restera que la fourche rouillée.

        • Je vais faire mon anti-vax de base…

          mais pourquoi faire un sérum anti-tétanique puisque les gens sont vaccinés ? le vaccin y protégerais pas ? on m’aurait menti ?

          Si on fait le serum directement sans avoir fait le vaccin ? y spacekoa ? nous chez nous le vaccin antitétanique seul, il a fait des ravages auto-immuns.

        • @HERVE_02
          Il existe des gens oubliant de se faire vacciner.
          Le sérum est indispensable.
          Personnellement, je me suis fais tester, comme c’était toujours bon, j’ai refait le vaccin directement.

        • Puisque chaque acte médical est porteur potentiel d’effets secondaires, ne serait-il pas de meilleur pratique que de faire un titrage d’anticorps plutôt que de bourinnement décider d’injecter du sérum pour rien ?

          Parce que je ne suis pas certains que la présence d’anticorps en quantité suffisante nous préviennent de la maladie. J’avais lu (de mémoire dans un commentaire sur le site d’atoute de Dupagne) qu’une personne en était morte bien qu’en étant soit disant protégé par des anticorps en quantité suffisante.

          Puisqu’on parle de cela, je n’ai trouvé personne (même pas les médecins que je voyais) comment cette vaccination marche puisque la toxine ne circule pas dans le sang mais dans le circuit lymphatique ( de ce que j’ai compris). De plus il semble que le tétanos ne soit pas immunisant.

          En discutant avec Girard, la seule réponse que j’ai eu est que parfois il se passe des choses que l’on ne comprend pas, c’est la surprise de la science. Moi qui aime bien comprendre, cela me rend sceptique sur l’acte lui même.

  28. Bonjour Docteur, santé et bonheur pour vous en 2021!
    Seulement un petit souvenir pour un toubib qu’a choisi de disparaitre que de faire partie du business médicale: le Dr. René Favaloro, le pionnier du pontage cardiaque, s’est tire une balle dans son cœur pour ne pas transiger. On devrait se demander pourquoi Cuba fait si bien malgré l’interdiction d’acheter matériel médicale ou le Venezuela. Cuba a envoyé personnel médicale dans 40 pays, dont la France, mais on ne parle pas…non plus des traitements qu’ils ont développe. Il parait que le valeur d’une vie humaine s’est beaucoup dégrade dernièrement…Comme dirait votre Collègue: hasta la victoria siempre! on ne peut pas laisser les médiocres conduire l’humanité en regardant de la tribune. Merci et bon courage!

  29. Bonjour Dr Maudrux,
    Merci pour cette synthèse passionnante sur les vaccins.
    A juste titre vous posez cette question: ” pourquoi ne pas injecter directement la protéine (Novavax et Sanofi), plutôt que le procédé de fabrication (avec ARN Messager), ce qui éviterait d’injecter du matériel génétique et les questions qui vont avec”. D’après ce que j’ai lu et entendu, le vaccin Sanofi (basé sur l’injection de la protéine Spike) aurait peu d’efficacité et l’ajout d’un adjuvant serait indispensable pour améliorer cette efficacité. Mais alors pour quoi le vaccin Pfizer (ARN messager) qui fait produire indirectement des protéines Spike serait plus efficace et n’aurait pas besoin d’adjuvant ?

    • 3 hypothèses : nos cellules en fabriquent plus ou plus longtemps ou à une position plus stratégique qu’une injection directe, voire les 3 à la fois…

  30. pour le consentement éclairé partout sur le net,
    ArticleR4127-34. sur information loyale et claire et appropriée sur les soins que le médecin propose …..
    article:R4127-39. les médecins ne peuvent proposer aux malades et a leur entourage comme salutaire et sans danger un remède ou procédé insuffisament éprouvé …….

    vous pouvez trouver ce document , pour le pseudo vaccin,a avoir sur soi en 2 exemplaires a faire signer par votre médecin,clinique ,hosto, plus le consentement eclairé,et nommé la personne de confiance si vous allez être dans les choux ou hospitalisé ,sur le site de l’association reaction19.fr document établi par l’association,pour le vaccin Pfizer/biotech ou Moderna, ,Bon courage a tous ,il suffit de s’unir et de désobéir tous a la dictature en place, les technos robots inhumains tomberont .

  31. Bonjour M. Maudrux,
    Je suis rédacteur de presse et souhaiterais reproduire de larges extraits de ce billet passionnant et documenté, avec votre autorisation bien évidemment. Vous pouvez-vous me joindre ?

    • Bravo Monsieur pour votre initiative.
      Je ne sais pas pour quel organe de presse vous travaillez mais une chose est certaine : contrairement à la gestion suicidaire actuelle, on ne pourra sortir de cette impasse que si les médecins peuvent prendre en charge et soigner les malades, touts choses à ce jour écartée par la doxa des mandarins et la faiblesse du pouvoir …

    • Effectivement belle initiative mais n’oubliez pas de nous faire partager vos publications si l’option était validée.
      Merci

  32. Apparemment il ne faudrait pas aspirer avant d’injecter dans le deltoide : “….L’aspiration est déconseillée pour l’administration des produits immunisants, car elle cause de la douleur et est inutile en l’absence de gros vaisseaux sanguins…”. Une simple minime traction sur le piston (et non une aspiration) permet de vérifier quand même l’absence de retour vasculaire et évite des surprises anaphylactiques surtout sur un produit nouveau.
    C’est ce que j’ai toujours fait en 34 ans d’exercice et les patients se plaignaient plutôt quand je poussais et casiment jamais quand je tirais.

    • Au fait, ce n’est pas le Code de Déontologie qu’il faut relire, c’est celui de Nuremberg…

      • ENFIN! enfin qq un qui sait que l’experimentation humaine a ete interdite en premiere ligne apres Nuremberg au vu du resultat quasi nul (seulement la connaissance de la dure de survie en eau glacé) et de l’horreur de ce que les victime non consentantes ont subi….est ce que le matraquage publicitaire peut constituer une base de consentement valable….dans ce qui entoure le noyau il y a les mitochondries entre autres et divers elements protegeant le noyau des cellules rendez vous donc pour bilan dans 25 ans puisqu”apres leur vaccin les femmes vont tenter de mettre au monde des enfants…je sais les maladies touchant cette partie des cellules sont rarissimes aujourd’hui et donc mal sinon inconnue de la plupart des medecins (tant mieux pour eux du reste mais pas pour les patients) j’espere qu’elles le resteront pour cause de rarete

        • Allemagne nazi, URSS, Japon… Durant la seconde guerre mondiale il y avait une course scientifique entre pays, on disait sûrement qu’il n’y avait pas le choix, qu’il fallait faire des essais sans consentement inhumains pour être en pointe sur l’innovation face aux autres puissances militaires.
          Aujourd’hui même folie, il faut développer les outils pour la mise en esclavage de son peuple avant les chinois, les américains, les européens…
          Nous n’avons pas le choix, nous n’avons jamais le choix et le camp du bien sera le camp du vainqueur.
          On peut toujours rêver d’un Nuremberg, mais les scientifiques nazis ont été gracié et remis en route pour le développement du complexe militaro industriel américain, les ex scientifiques et dirigeants communistes eux n’ont jamais été inquiété, leurs enfants sont toujours dans l’oligarchie des ex blocs.

          Le camp de la vérité ne compte que des martyrs, et quand on parle de vérité aujourd’hui ce n’est pas une réalité philosophique ou religieuse mais bien que 2 et 2 font 4.

  33. M comme Macron ou M comme Milgram

    Vous avez probablement vu Yves Montand dans le film “I comme Icare” (1979) assister à la reproduction de l’expérience de Milgram (1963) où un sujet justifie son action (décharge électrique infligée à un tiers) en se référant à une autorité. L’expérience a été réitérée plus récemment en 2010 sous la forme d’un jeu télévisé (Le jeu de la mort) parfaitement scénarisé aboutissant non plus à 63% d’obéissance mais à 80%. Seule différence avec l’expérience de Milgram qui n’existait pas à l’époque: un public composé de 20 groupes de 100 personnes tous naïfs….Aucun ne s’est levé pour signifier son indignation ou son opposition malgré les doses mortelles infligées ou les plaintes de la victime (acteur).
    Que penser de cette expérience par rapport à notre situation épidémique actuelle ? Serait-elle transposable concernant la vaccination ?
    J’ai la faiblesse de penser que oui car ce que définit l’expérience de Milgram c’est que nous sommes programmés depuis notre naissance pour obéir et que la désobéissance est un état contre nature sévèrement réprimé (sanction parentale, obéissance scolaire universitaire puis professionnelle, taxation de complotisme si désaccord).
    La différence avec Milgram est que le “questionneur” et la “victime” sont la même personne, mais le principe est le même: tester l’obéissance à une autorité supérieure. Obéir devient alors une prise de risque pour soi-même et non plus pour autrui. Possible explication de notre position de lanterne rouge vaccinale car depuis le début de cette épidémie nous assistons à ce que Milgram explique : “….la cohérence du système hiérarchique disparait dès qu’il y a un désaccord au niveau de l’autorité; l’individu n’est plus alors un agent exécutant d’une autorité qui lui est supérieure (état agentique) mais un individu à part entière qui récupère toutes ses valeurs (d’opposition)….”
    Il faudra un peu plus que ces médecins hospitaliers ou retraités en EHPAD qui découvrent télévisuellement leurs épaules à la piqûre salvatrice, en bons petits soldats agentiques, pour convaincre les 60% de réticents sauf si une cohérence voit enfin le jour et que l’on ne se pose plus la question: “Quelles erreurs n’ont ils pas commises ? ” (Pr PERRONNE)

    • Medecin généraliste sous HUMIRA pour un CROHN quand pourrais je me faire vacciner? Risque +++ du covid 19 mais aussi du vaccin? Que choisir? Encore quelques remplacements malgré mes 78 ans et quelques voyages que j’aimerai programmer avant de casser ma pipe
      Un grand merci de me repondre ou quelques spécialistes compétents en France interroger? Encore merci pour votre réponse

  34. Bonjour, et merci pour tous vos posts clairs et pertinents tout au long de cette année 2020.
    Une question de béotien : Est-ce que le fait que les deux variants dont on parle beaucoup ces derniers jours (Angleterre et Afrique du Sud) soient apparus dans des pays en pointe sur la vaccination va dans le sens de l’hypothèse de recombinaison dont vous parlez dans votre article ? Dit autrement : est-ce que ces variants sont des mutants entre le sars-cov-2 et le vaccin ?

    • Non, pas du tout. Ces variants ne sont pas les premiers (ni les derniers) et sont apparus avant les vaccins.

      • Ces variants pourraient ils être le résultat d’une recombinaison virus et vaccin pendant la phase 3 des essais qui ont notamment eut lieu en GB et Afrique du Sud ?

        • Bonne question, surtout si ces variants apparaissent en premier dans les pays où il y a eu les essais.

        • Il n’y a pas eu d’essai phase 3 en Angleterre (EU, Allemagne, Turquie, Afr du Sud, Brésil, Argentine).

        • Je viens de tomber sur un article us sur la variant d’Afrique du Sud qui semble être le fameux covid20 plus lethal. Ca sent la panique d’ici février. Moi j’ai en ligne de mire une plage en Tanzanie en cas de folie mondiale

    • Nous sommes impatients que l’IHU donne son point de vue sur l’étendue du cinéma de Johnson et sur ce que sont vraiment ces variants

  35. Pour en revenir à l’origine de l’épidémie, j’ai le souvenir d’un (e) médecin de l’Institut Pasteur qu’on avait, il y a quelques années, pris en défaut pour avoir transporté des organismes extrêmement dangereux en dehors de tout protocole de sécurité.
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/virus-egares-et-securite-defaillante-trois-questions-sur-les-derives-de-l-institut-pasteur_2086487.html
    Pour moi, l’hypothèse d’un virus échappé accidentellement d’un laboratoire fait peu de doute..

  36. Le vaccin Pfizer et BioNTech, le BNT162b2 (BNT) réduit le risque de développer des symptômes du Covid-19 de seulement 0,84%.
    D’où vient alors l’affirmation de 95% d’efficacité ?
    8/18310 chances (0,044%) du groupe vacciné de développer le COVID 19 et 162/18319 chances (0,88%) du groupe non vacciné de développer le COVID 19.
    100(1 – (0,044/0,88)) = 95%
    Le risque absolu de développer les symptômes du COVID 19 sans le vaccin est supposé être de 0,88% et avec le vaccin de 0,044%. En termes absolus, l’efficacité du vaccin est de (0,88-0,044) %.

    Une réduction du risque de 0,84%. Une “efficacité” à peine perceptible.

    En savoir plus : https://cv19.fr/2021/01/04/quels-essais-cliniques/

      • La probabilité de développer des symptômes du covid avec le vaccin est de 8/18310, soit 0,044% (selon les chiffres de l’industrie)

        Et sans le vaccin, c’est 162/18319, soit 0,88%.

        Le calcul du risque relatif doit être de 100(1 – (0,044/0,88)). Ce qui correspond toujours aux 95% revendiqués.

        Le calcul pour la réduction du risque absolu devrait être de (0,88 – 0,044), ce qui correspond toujours à environ 0,84%.

    • C’est sur qu’en absolu, ces chiffres paraissent faibles, mais regardons ce que ça donne si on les extrapole à une population.

      Si l’on prend 10 000 000 de personnes vaccinées et qu’on applique un risque de 0.044% d’attraper le covid, alors on aura 4400 personnes contaminées.

      Par contre, pour 10 000 000 de personnes non vaccinées, si l’on applique le risque de 0.84% alors on aura 88 000 personnes contaminées.

      Je trouve que la différence est quand même significative, cela représente tout de même 83 000 personnes de moins à prendre en charge. Cela réduira également fortement la proportion de formes graves et donc les hospitalisation associées.

      Je ne suis pas forcément favorable à cette vaccination ARN élaborée à vitesse grand V mais si ces éléments se confirment et que la sécurité est au rdv, il faudra bien prendre en compte cet outil thérapeutique.

      Pour en rediscuter.

      • on parle de développer des symptômes, pas de se retrouver en réanimation. Si 95% des personnes le choppe sans s’en apercevoir, il reste 220 d’un coté et 4400 de l’autre, soit moins que l’incidence de la mort iatrogéne.
        Pour faire encore plus peur, il aurait fallut partir sur 1 milliard, ça aurait eu plus de gueule.

        oui il reste 4400 personnes, mais sur 10 millions. Pour rappel, il meurt en france environs 1500-1800 personnes PAR JOUR. Donc faire courir un risque (il y a la stérilité féminine qui n’est pas absente du décor) à 10 millions de personnes pour ne pas avoir à en soigner 4 400. faut avoir un sacré pet au casque, non ? vous accepteriez de stériliser disons 3000 femmes pour éviter de soigner 4400 personnes ? si oui, vous êtes bon pour entrer dans les équipes à macron. De mon coté, prendre le risque ne serait-ce que pour 1 femme, je ne m’en sens pas capable.

        • Pour obtenir une efficacité maximale sur la mortalité et les formes graves et ne pas risquer l’ėventuel problème de stérilité, il suffirait de ne vacciner en France, que les 14 millions de personnes à risque (+65ans). A condition que le vaccin soient suffisamment efficace sur cette population. Je ne comprends pas qu’une solution de ce type n’est pas été au minimum envisagée. Il est vrai que comme c’est parti on n’est pas près d’avoir atteint ce nombre de vaccination, le docteur Maudrux aura peut-être son tour dans 3 ou 4 ans, ce qui lui laissera le temps du choix…

      • Ce sont de petits échantillons, il faut calculer en fonction d’un intervalle de confiance, on ne peut qu’estimer.

      • Aussi à prendre en compte :
        Le 18 décembre, 112 807 personnes ont reçu une injection du vaccin Pfizer/BioNTech aux États-Unis. Parmi elles, 3 150 ont été par la suite incapables d’effectuer leurs activités quotidiennes normales, incapables de travailler, nécessitant les soins d’un médecin ou d’un professionnel de santé. Il s’agit d’un taux d’événements indésirables de 2,8 %.

        Donc sur 10.000.000 de personnes :
        (2.8 x 10.000.000)/100 = 280.000

        Donc 4400 personnes contaminés, avec le taux de mortalité avec traitement que l’on connaît vs 280.000 personnes qui tombent malade à la suite du vaccin.

  37. Bonjour,

    @Roubachoff, je sais que vous militez pour la bêtise et l’incompétence plutôt qu’un complot. Je veux bien écarter le mot complot, disons alors collusion d’intérêts?

    Mais comment arriver alors à intégrer le fait que l’angleterre à encore (on va finir la peur décerner la médaille) émis une fake news à propos d’un nouveau variant et a encore tenté de passer la peur avec les enfants qui tomberaient comme des mouches ?

    Je me demande aussi quelle incompétence fait que twitter bloque le lien vers une revue qui publie une étude positive sur l’invermectine l’accusant de pouvoir être malveillant ?

    À la fin tant d’incompétence qui s’expriment au même moment et dans le même sens, comme dirait Raoult, je suis pas complotiste mais je suis pas naïf non plus.

    https://reclaimthenet.org/ivermectin-twitter-blocks-medical-journal/

    • Si l’on veut que la Chine reprenne les entreprises qui ont été mise à mal par les confinements, il faut accepter les conditions des Chinois.

    • @HERVE_02
      Je ne suis pas très chaud pour les complots genre “ils veulent tuer la moitié de la population mondiale”. Et je ne crois pas que la crise sanitaire ait été inventée pour servir on ne sait quel sinistre plan. En revanche, je vous suis à 100% sur les quelques points suivants :
      1) L’OMS profite à l’évidence de la situation pour essayer de prendre la main sur le pouvoir politique. Voilà au moins 20 ans qu’elle essaie, et la Covid-19 est une aubaine pour cette institution, qui ne rate jamais une occasion de jeter de l’huile sur le feu.
      2) Je mettrais ma main à couper qu’il existe une corruption dont nous n’imaginons pas l’ampleur. Mais là, on tombe dans un domaine où il faut des preuves, sinon on est bon pour le procès en diffamation. Disons simplement que le redemsivir est sans doute la minuscule partie visible de l’iceberg.
      3) Les collapsologues déments, les hygiénistes fous et les puritains voient dans cette crise une formidable occasion d’imposer leurs points de vue délirants. Ils sont soutenus par les “médecins” partisans du “tout modélisation et randomisation” et ensemble, ces gens ne reculent devant aucune manipulation ni tricherie. La crédulité de ceux qu’on nomme les “bobos-écolos” les aide énormément. A ce propos (et sans être anti-écolo de base) je suis mort de rire en voyant des quadragénaires qui sauteraient dans le vide plutôt que de manger une pomme non-bio attendre avec impatience de se faire inoculer un “vaccin” dont personne ne sait s’il marche et s’il n’aura pas, à moyen ou long terme, des effets dévastateurs.
      3) Les gouvernants, conseillés par tous les zozos que je viens de lister plus quelques autres, s’abandonnent à leur stupidité naturelle (les 5000 contaminés par jour de Macron, qui pouvait y croire alors qu’on augmentait massivement les tests ?) à leur cupidité (sans doute, en tout cas pour certains) et cèdent à la facilité que leur apporte une crise sanitaire qui leur permet d’étouffer la démocratie, rien de plus ni de moins.
      4) Financés à la fois par le grand capital et l’argent public, les médias, à de rares exceptions près, se vautrent dans un collaborationnisme qui évoque les pires moments du Maréchalisme. Histoire de ne pas être en reste, des institutions comme l’Ordre des Médecins se replongent dans la fange dont elles sont issues…
      Je pourrais continuer, mais ça finirait par lasser…
      Vous voyez, nous ne sommes sans doute pas si éloignés que ça…

      • @Roubachoff

        Oui nous sommes sur la même longueur d’onde. Je suis réticent à l’idée que la plandémie a été montée de toutes pièces parce que personne en position de le faire n’est individuellement assez intelligent pour y arriver. Parce que il y a probablement des gens instruits mais je crois que ceux aux manettes sont bêtes. Ils ne tiennent que par leur réseau et sans lui, ils ne seraient rien. Il faudrait une chaîne de coopération et de confiance qui ne pourrait pas rester secrète longtemps.

        Et puis si cela arrivait et que l’on trouvait les preuves, il y aurait une telle déflagration politique mondiale que le monde d’après serait obligatoirement anti-capitaliste, et donc ils ne le feront pas parce qu’ils n’ont pas assez de personnel armée pour les protéger contre une explosion de colère populaire. Ce que j’appelle ‘complot’ de mon coté c’est que devant la crise actuelle (fortuite ou pas), TOUS les acteurs cherchent à la faire durer. Il est là le complot : faire durer une crise créée de toute pièce.

        Je ne pense pas que les frappadingues de la dépopulation aient frappé, mais en même temps c’est interpellant cette capacité à faire des vaccins qui ont des potentialités stérilisantes. Ne pas faire attention à cela au moment de la conception (re ahah) est intellectuellement interrogeant.

      • Un seul fait démontre à lui seul la préméditation de cette pandémie : les caméras du monde entier se tournant vers Wuhan alors que l on recensait une dizaines de cas seulement.
        Deuxième fait : l apparition et la médiatisation exagéré du sars cov 1, de la grippe aviaire, de la grippe porcine et j en passe.

        Cette pandémie est comme le terrorisme islamiste. Les deux viennent des mêmes cerveaux.
        Le réchauffement climatique quand à lui est le message subliminal pour une future diminution de la population.
        _Terrorisme islamiste=invasion du moyen Orient et fondation du grand Orient
        _pandémie = nouvel ordre économique et monétaire.
        _réchauffement climatique =consentement de la population mondiale pour. 1.stérilisation, 2.certaines exterminations(personnes âgées) 3.restrictions des libertés .

        Nous serons sûr de tout ça d ici un an. Un proverbe dit que des que le clocher est visible il n est plus utile de suivre l éclaireur.

    • herve_02, j’abonde dans votre sens.

      On dit qu’il y a des gens qui s’écoutent parler, si c’était le cas à force d’entendre les conneries qu’elles sortent, cela ferait un moment qu’elles seraient sourdes ! Le même constat vaut pour ce qu’on lit quotidiennement, à force ils sont devenus aveugles. Mais ils ne sont pas muet !

      Par hasard je suis tombé sur une vidéo ou un très vieux médecin au demeurant sympathique ou même jovial au premier abord, bourré de références, chirurgien, phytothérapeute, anthropologue, écrivain à ses heures et je ne sais plus quoi encore, où il racontait qu’il baissait son masque quand il marchait seul dans la rue, et dès qu’il apercevait quelqu’un, il s’empressait de le replacer sur son nez, je cite, “par crainte que cette personne éternue et d’y passer”, avant de s’en prendre à des jeunes qui avaient fait la fête, des quasi criminels à ses yeux.

      C’est pitoyable, n’est-ce pas ?

      C’est ce qui arrive aux gens qui s’expriment sur tout et rien à tort et à travers, et qui lorsqu’on leur fait remarquer, au lieu de le reconnaître, préfèrent la fuite en avant dans la mauvaise foi, encore plus maladroitement, et là cela prend une tournure problématique pour ne pas en dire davantage.

      Par exemple, lorsqu’au sujet du SRAS-CoV-2, bien qu’on sache maintenant qui appelait de ses vœux cette pandémie infernale, qui l’a inventée ou décrétée, qui s’y était préparé et avait élaboré à l’avance les mesures liberticides que 193 Etats allaient adopter en chœur, quelles conséquences allaient en découler fatalement, qui était destiné à en tirer profit, quels objectifs ils s’étaient fixés, bien qu’à ce jour la liste soit incomplète, mais on ne tardera pas à les connaître, qui en seraient les victimes, sans que les citoyens lambdas de la planète aient la moindre idée qu’une telle machination était programmée de longue date, sans qu’ils soient en mesure de saisir les liens, les rapports ou les enchaînements qu’allaient entretenir les différents acteurs et facteurs pour mener à bien ce coup d’Etat planétaire, on observe ou on est bien obligé d’admettre qu’on est en présence d’une multitude d’éléments, qui permettent d’affirmer sans prendre de risques inconsidérés, qu’on est bien en présence d’un complot mondial contre tous les peuples. Les dés sont pipés, la règle du jeu est truquée, dès lors on ne peut pas invoquer le hasard ou la fatalité, à l’épreuve des faits ils sont balayés, et l’intention de nuire est clairement établie, qu’on le veuille ou non, on ne laisse pas mourir des patients quand on sait qu’on peut les soigner, notamment.

      A ce stade, l’ignorer est encore possible, mais le nier ne l’est pas, sauf à être de mauvaise foi, et pour se justifier en jouant sur la naïveté pour se réserver une porte de sortie au cas où, on en arrive à raconter n’importe quoi.

      Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’en escamotant l’intention de nuire de l’oligarchie financière, on se prive des moyens de répondre à la hauteur de cette agression, et on se prive de la compréhension de la menace que son existence constitue pour tous les peuples, on reste sur son terrain idéologique… L’air de rien, en prenant un air consensuel ou bon enfant pour que cela passe, en plus c’est de la propagande déguisée, c’est malsain.

      • Mr Tardieux excellent raisonnement. Ils ne peuvent pas être idiots au point de ne pas le faire exprès !!!

        • J’ajoute un complément.

          – Ces dernières années, l’OMS a multiplié les collaborations avec des organisations non étatiques : elle est actuellement en partenariat avec près de 80 groupes (ONG, industrie pharmaceutique et fondations caritatives telles que la Fondation Bill-et-Melinda-Gates et la GAVI Alliance). wikipedia.org

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_mondiale_de_la_sant%C3%A9

          https://www.rts.ch/info/economie/8660012-les-genereux-donateurs-de-loms-oriententils-sa-politique.html

          Comment peut-on encore oser se poser des questions sur la nature et les intentions de l’OMS ?

          Il est précisé que Bill Gates et le club des super milliardaires financent et/ou ont des intérêts dans les ONG en question, l’industrie pharmaceutique et GAVI, et que la majorité des ressources de l’OMS proviennent désormais de donateurs privés, ceux qu’on vient de citer, et comme ce ne sont pas vraiment des gens désintéressés, il va de soi qu’ils orientent sa politique en fonction de ce qu’ils sont en droit d’en attendre sur le plan financier et politique ; On n’a jamais vu des banquiers agir autrement, voire si nécessaire le financement de l’ensemble des protagonistes impliqués dans les deux guerres mondiales pour réaliser des profits des deux côtés à la fois, c’est documenté sur le Net.

          Partant de ce constat, on peut difficilement soutenir l’hypothèse qu’ils auraient simulé une pandémie virale au cours des années antérieures, dont le dernier en date le 18 octobre 2020, en étant animés de bonnes intentions envers les peuples, puisque depuis 1 an ils se sont évertués avec constance et persévérance à démontrer exactement le contraire, cet argument est incontestable.

          Quand on sait quelque chose, on ne peut plus faire comme si on ne le savait pas. Reste à savoir ce qu’on va en faire…

          Je tiens à préciser, que personnellement je ne me sens pas concerné par la théorie du complot, parce que je suis parfaitement informé. En revanche, je sais que ce n’est pas le cas de l’immense majorité de la population qui ignore ce qui se passe réellement comme presque toujours, il est donc injuste de la juger ou pire de la condamner. C’est uniquement dans ce sens qu’il est légitime d’évoquer un complot, car la population est délibérément maintenue dans l’ignorance à seule fin de l’exploiter, pas vraiment dans son intérêt, cela va de soi.

      • …”Par hasard je suis tombé sur une vidéo ou un très vieux médecin au demeurant sympathique ou même jovial au premier abord, bourré de références, chirurgien, phytothérapeute, anthropologue, écrivain à ses heures et je ne sais plus quoi encore, où il racontait qu’il baissait son masque quand il marchait seul dans la rue, et dès qu’il apercevait quelqu’un, il s’empressait de le replacer sur son nez, je cite, « par crainte que cette personne éternue et d’y passer », avant de s’en prendre à des jeunes qui avaient fait la fête, des quasi criminels à ses yeux.”…

        Pitoyable en effet, M. Tardieu, votre commentaire sur un vieux médecin plein de bon sens : voir l’avis unanime des pédiatres sur ce que vous moquez… :

        https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/grippe-bronchiolite-gastro-les-medecins-face-a-un-automne-hiver-inedit-quasi-indemne-des-maladies-habituelles_4237429.html#xtor=EPR-2-%5Bnewsletterquotidienne%5D-20210105-%5Blespluspartages/titre2%5D

        • Pédiatre unanime… dans les médias, en dehors c’est moins sûr, on se demande quand même pourquoi le covid ne se comporte pas comme toutes ces autres maladies qui ont eu le bon goût d’avoir peur des gestes barrières, au point que le métro reste ouvert sans problème quand les restaurants où le stade de France deviennent de redoutables lieux de contamination. Quant à l’absence de clientèle pour les pédiatres, peut-être qu’à force de rėpéter qu’il n’y a pas de traitement pour les virus, les parents ont fini par se dire que le pédiatre n’était peut-être pas indispensable, non plus! à force de raconter n’importe quoi, les médecins médiatiques ont peut-être decrédibilisé la profession, et la défiance actuelle vis-à-vis de la vaccination, en est un signe à ne pas négliger

        • Vive la guerre préventive permanente ! La liberté, c’est l’insécurité, notre ennemi.

          Ils veulent éradiquer les virus et les bactéries, donc l’homme ou plutôt la civilisation humaine est condamnée à mort !

          Dans des causeries entre le 12 mai et le 24 juillet 2020 (luttedeclasse.org – [300 articles en ligne]), j’avais émis l’hypothèse qu’ils pourraient avoir l’idée de transposer sur la grippe chaque année, les mesures liberticides qu’ils avaient imposées si facilement en 2020 pour la covid-19, on y est.

          LVOG – 12 mai 2020 – Ce qui était la norme hier, devient soudainement un cas hors norme parce que les porte-parole des idéologues de l’oligarchie en ont décidé ainsi, autant dire que cette instrumentalisation peut s’étendre pendant une durée indéterminée ou devenir permanente…

          LVOG – 15 mai 2020 – Vont-ils en profiter pour embrayer avec le virus de la grippe à l’automne prochain, la tentation est grande…

          LVOG – 9 juin 2020 – Avec un peu de chance le coronavirus réapparaîtra à l’automne ou sinon ils pourraient se reporter sur le virus de la grippe, qui lui est fidèle au rendez-vous chaque année…

          LVOG – 24 juillet 2020 – Leur jeu sordide pourrait consister à tenir jusqu’au mois d’octobre où la grippe prendrait le relais pour réaliser un amalgame entre les deux virus et justifier le maintien des mesures liberticides indéfiniment ou au moins pendant un an, entre temps le “Great Reset” aura eu lieu…

          Préméditation. Ce n’était pas tombé devant les yeux d’un aveugle :

          Le Monde – Coronavirus : et si l’on en faisait autant contre la grippe ?

          A ceux qui dénoncent un emballement excessif face au coronavirus en relativisant son impact par rapport à celui de la grippe si familière, proposons une question : combien de décès de la grippe seraient-ils évités chaque année si nous adoptions collectivement, et individuellement, ne serait-ce qu’une partie des comportements de précaution qu’a ressuscités l’arrivée du Covid-19 ? lemonde.fr 09 mars 2020 – lemonde.fr 09 mars 2020

          Comme quoi les malfaisants ont de la suite dans les idées, 10 mois plus tard :

          – Des leçons pour les années à venir – franceinfo 04 janvier 2021

          Et voilà comment on se retrouve avec une muselière à vie, à vivre comme des pestiférés dans une société d’hypocondriaques paranoïaques qui se lavent les mains dix fois par jour et qui se piquent tous les ans par crainte d’attraper une saloperie !

          La chasse au virus couplé à la chasse aux sorcières vaut mieux que chasser ceux qui nous gouvernent ou détiennent le pouvoir.

          Comment les autorités s’y prennent-elles pour manipuler les conscience et imposer leurs mesures totalitaires, des contraintes extrêmes, la privation de nos libertés ou parvenir à leurs fins ? Elles font croire que ce serait la population qui les réclamerait, sachant que parmi elle ils en trouveront toujours passés sous leur influence pour s’en faire les porte-parole.

          Finalement, ils n’ont même plus besoin du SRAS-CoV-2 pour terroriser et soumettre la population, le virus de la grippe fera l’affaire désormais. Jusqu’à quand ?

  38. Bonjour et bonne année à tous.
    Pour les retards à la vaccination un membre du gouvernement compare les pays en tête du nombre de vaccinés au lièvre et la frznce à la tortue.
    En fait si ce guignol avait lu LAFONTAINE il saurait que le lievre se prelasse comptant sur sa vitesse.
    On est bien dans le cadre du lievre qui glande en attendant de se trabsformant en tortue qui lambine à la fin de l’histoire.
    Mais nous sommes sauvé par les 35 français tirés au sort qui donneront leur avis sur les strategies vaccinales et les résultats de la vaccination mais pas avant le ….. 16 janvier.
    Je propose sur le même principe in tirage au sort du prochain président.

    • Ca n’a rien à voir avec l’expression des gènes. Cette charmante biochimiste explique l’utilisation du CAS9. L’enzyme CAS9 permet de cliver une molécule d’ADN à un endroit bien précis, défini par l’affinité entre un RNA et le ADN à cliver. A priori, ca doit marcher de façon très fine et efficace dans une éprouvette.

      • Renseignez-vous davantage. La folie CRISPR est opérationnelle et a même été appliquée chez l’embryon humain par FIV.

  39. Bonjour, je vais essayer de rester dans le domaine de la raison ou du raisonnement logique (que même un journaliste pourrait effectuer… j’ai dérapé). Je suis scientifique sans être médecin. Je ne donne pas mon nom parce que mon frère est facilement “googlisable” et que je ne veux pas le mouiller. Enfin je ne sais pas où poser ces questions à part dans ce blog pondéré.
    1/ étant donnée l’obsolescence programmée des médicaments (pas étonnant dans une économie capitaliste), pourquoi quand un nouveau médicament arrive ne le teste t’on pas en face du précédent ? (exemple ce vaccin vs ivermectine) si bénéfice et pas de risque supplémentaire => pas de débat, si pas de bénéfice et risque diminué => pourquoi pas (ça dépend d’où on part), si bénéfice et risque supplémentaire ou inconnu => débat. J’ai quelques exemples d’anticoagulants que prend mon beau-père depuis 30 ans, devenus obsolètes et remplacés par d’autres beaucoup plus cher.
    Cela pourrait aussi être applicable aux vaccins.
    Ce qui m’est insupportable et sujet à caution et à “complotisme” c’est le deux poids deux mesures.
    2/ si le virus ou ce qu’on détecte au PCR persiste longtemps (combien de temps au fait ?) après avoir contracté la maladie (je pense qu’au bout d’une semaine Macron était toujours positif avant de rejoindre sa femme), ne se pourrait il pas que nombre de “cas” positifs soient en fait d’anciens malades qui sont passés à travers sans symptômes ?

    • Pour le 1, vous avez raison. Cela se fait, mais au compte goutte. Quel intérêt pour un labo qui a investi de démontrer que cela marche moins bien que le prédécesseur ? CQFD. Pour le 2, on sait encore peu de choses sur ce virus, et là je crois qu’on n’en sait pas plus. La positivité baisse quand même (charge virale) sur le même individu, mais je crois qu’on peut voir de tout.

    • 1/ Quand vous n’y comprenez plus rien: Suivez l’argent…
      2/ La réponse est peut-être dans le nombre de Cycles d’amplification retenu par le labo (Ct). En gros plus le Ct est élevé moins le résultat est significatif

      • J’ai lu beaucoup de choses sur le nombre de cycles du PCR et aussi sur les faux positifs des tests antigéniques. Où en est on aujourd’hui ?

        • De plus pourquoi nous enfoncer des cotons dans le nez. En effet, si on est “contagieux asymptomatique” et qu’on a respiré dans le masque, on devrait en retrouver dans le masque, non ?

    • @JEAN D.
      “1/ étant donnée l’obsolescence programmée des médicaments (pas étonnant dans une économie capitaliste), pourquoi quand un nouveau médicament arrive ne le teste t’on pas en face du précédent ?”

      C’est exclus par les labos car le médicament devenu générique ne coute rien à produire, donc ne rapporte rien.

      Dans le cas de son autorisation de mise sur le marché (par exemple il était prescrit pour le paludisme et il serait à prescrire pour le COVID) le labo doit suivre des procédures longues et couteuses (en général deux années de développement) pour démontrer/justifier cette nouvelle indication pharmaceutique.

      Le gros soucis c’est qu’un nouveau brevet ne peut être pris sur la même molécule, il n’y a donc aucun espoir de rentabiliser l’investissement (cf obsolescence programmée).

      C’est pour cela que l’Ivermective (contre la gale) est prescrite hors AMM. Même topo pour l’Hydroxicloroquine. Deux médicament “génériques”. Je vous laisse conclure.

      Il faut donc envisager, pour soutenir l’industrie pharmaceutique et ses profits colossaux, de choisir le vaccin

  40. Masques inutiles puis utiles, tests “reservés”, lits de réa manquants, respirateurs insuffisants, médecins interdits de prescrire (HCQ), étude falsifiée LancetGate, Discovery, Recovery, médecins muselés voire poursuivis et destitués (Pr PERRONNE), confinements-déconfinement-reconfinement en masse sans distinction des malades et cas contacts à cibler pour la mise en quarantaine (Corée du Sud, Taiwan, Singapour…). Bref, une accumulation de retards et de mensonges accumulés depuis un an, une économie à plat. Un vaccin pour lequel nous n’avons pas assez de recul. Et maintenant des supercongélateurs non branchés en attente de validation, des doses de vaccins qui s’accumulent (560.000 fin 12/2020 et 500.000 par semaine à venir).
    La sanction des Français était attendue: Guère plus de 500 vaccinés nous “confinant” au dernier rang des 37 pays dont les données sont actuellement disponibles (https://ourworldindata.org/covid-vaccinations).
    Vous ne comprenez toujours pas cette “lenteur injustifiée” Mr Macron ? La confiance se mérite, elle ne se décrète pas.

    • Cette liste est édifiante, on peut rajouter, cerise sur le gâteau, que les français revoteront pour les mêmes. Pourquoi voulez-vous que cela change, qu’ils changent ? Pauvre France.

  41. Une bonne nouvelle dans la revue de presse de ce lundi 4 janvier.

    Une fake news (BBC) de la terreur qui fait un flop au bout de 48h.

    – Samedi soir, le collège des pédiatres britanniques a démenti toute hausse des admissions d’enfants dans les hôpitaux du pays liées à l’épidémie de Covid-19, et à la propagation de la nouvelle mutation du virus, considérée comme plus contagieuse notamment chez les jeunes.

    Dans un communiqué publié sur le site du Royal College of Paediatrics and Child Health, le professeur Russell Viner, qui préside l’organisation, a expliqué qu'”au fur et à mesure que les cas dans la population augmenteront, il y aura une légère hausse du nombre d’enfants atteints du Covid-19 mais pour l’écrasante majorité sans symptôme ou avec une forme légère de la maladie”.

    “Le nouveau variant semble toucher tous les âges et, à ce jour, nous n’observons pas de plus grande gravité chez les enfants et les jeunes”, a-t-il conclu.

    Cette mise au point est intervenue au lendemain de l’interview sur la radio BBC d’une infirmière en chef du King’s College Hospital de Londres qui faisait état d’une “salle entière” consacrée aux enfants atteints du Covid-19.

    Dans son communiqué, le collège des pédiatres britanniques mentionne des témoignages d’autres médecins qui réfutent également toute croissance du nombre d’hospitalisations des enfants et jeunes ces dernières semaines. BFMTV 3 janvier 2021

    https://fr.news.yahoo.com/enfants-hospitalis%C3%A9s-au-royaume-uni-121603313.html

    JCT – Quand on diffuse une information, on doit s’assurer au préalable que son contenu correspond bien à la réalité, de la même manière que lorsqu’on affirme quoi que ce soit en général.

    • Votre commentaire sur la dangerosité du nouveau variant GB sur les enfants est éclairant. Mais le mal est fait : des associations de parents français demandent déjà le report de la rentrée, Paris-Match relaie l’info de “l’infirmière”, etc… L’information alarmiste sur les enfants a jeté le doute et semé l’inquiétude….

      • C’est évident : le mal est fait (et donc l’objectif recherché).

        Je vous rappelle que sa majesté Salomon a même embrayé sur cette fake news.

        S’agissant des deux variantes du virus, elles «ne sont pas forcément plus dangereuses mais elles sont nettement plus contagieuses. Elles toucheraient aussi davantage les jeunes (…) Il faut donc qu’on soit très attentif au milieu scolaire et universitaire», a précisé Jérôme Salomon.

        Source : https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-jerome-salomon-s-inquiete-du-brassage-des-eleves-avec-la-rentree-20210103

        Comme Vérandouille avait embrayé immédiatement sur l’étude bidonnée publiée par le Lancet.

        Les démentis qui viennent après n’ont jamais le même impact.

        Il est évident que ce “mutant” est mis en scène, à l’échelle globale et que les doutes au sujet des jeunes sont saupoudrés partout, à dessein.

        Encore une fois, cela fait 12 mois que ça dure…

        L’argument de l'”erreur”, du “on ne savait pas”, du “décision prise dans la précipitation”… tout cela ne tient plus.

        Il y a bel et bien une orchestration, au plus haut niveau, avec des éléments de langage et des opérations de propagande, d’intoxication lancées simultanément.

        • En vertu du décret Décret n° 2020-1662 du 22 décembre 2020 portant modification du code de déontologie des médecins et relatif à leur communication professionnelle,en particulier ” Il formule ces informations avec prudence et mesure, en respectant les obligations déontologiques, et se garde de présenter comme des données acquises des hypothèses non encore confirmées.”
          Gérôme Salomon devrait être convoqué devant le conseil de l’ordre et poursuivi :

          • Et quand Veran dit une fois haut les masques, une fois bas les masques, une des deux fois (au choix), il était en infraction avec le texte, voire les deux fois puisque manifestement il affirmait et trompait le monde sans aucune info fiable.

  42. Et dire qu’après avoir lu les articles figurant dans ce blog, il y a encore qui estiment qu’il n’existe pas de traitement pour soigner du covid-19 et que la vaccination s’impose…

    COVID-19, un simple changement de méthode et c’est fini par Dr Pascal Sacré (aimsib.org) –
    Mondialisation.ca, 03 janvier 2021

    https://www.mondialisation.ca/covid-19-un-simple-changement-de-methode-et-cest-fini/5652447

    Cet article est consacré à l’ivermectine. Il est formidable.

    • bonjour
      je viens de le lire , il faut absolument le faire lire au plus grand nombre et surtout par le maximum de medecins , politiques , ” journalistes ” et journalistes ( si si c’est volontaire !) .je pense meme qu’il faut le diffuser encore et encore.

    • Ceux qui nous gouvernent n’accepteront jamais de reconnaître qu’ils sont dans l’erreur (sans même parler de mensonge) depuis le début. Le reconnaître aujourd’hui serait non seulement reconnaître l’erreur, mais la persévérance dans l’erreur. Il n’y a aucune issue à cette situation, à moins d’une révolution.

    • J’ai le sentiment, mais il faudrait que le docteur Maudrux confirme ou infirme, qu’il y a de nos jours en médecine une tendance à rejeter tout ce qui n’est pas “artillerie lourde”. Le phénomène a commencé avec ce qu’on appelait les “remèdes de grand-mère”, et on en est arrivé au déremboursement de l’homéopathie (une médecine qui m’a toujours laissé dubitatif, mais c’est une autre affaire). Pour ma part, j’ai toujours été pour une médecine multidisciplinaire (y compris en incluant certaines pratiques de la médecine chinoise) à condition, bien sûr, de prendre garde aux éventuelles incompatibilités. Peut-être par hantise de l’automédication, les autorités sanitaires vont dans le sens inverse.
      Comme d’habitude, dans ce genre de cas, il y a un gros risque de dérive “réactionnelle”, comme avec les innombrables “complément alimentaires”, dont certaines personnes ont tendance à se bourrer.
      Cela dit, face à une maladie comme la Covid-19, la souplesse aurait dû s’imposer, surtout sous le contrôle de médecins compétents comme Raoult et d’autres.

      • Ce n’est pas faux, et pourtant ! Comme vous, bien que chirurgien (donc habitué aux pratiques radicales et tranchantes), j’ai toujours soutenu mes patients qui faisaient autre chose (en plus).Même le placebo a un effet, et tout effet est bon à prendre pour éviter un traitement plus lourd.

    • N’est-ce pas cette jeune journaliste “spécialiste santé” de BFM qui avait tellement agacé le Pr Raoult lors d’une interview où elle revenait sans cesse sur son refus des essais randomisés qu’il lui avait balancé un “Taisez-vous !” retentissant ?

  43. L’Allemagne vaccine 147 000 personnes par semaine. Pour ce pays de 80 millions d’habitants il faudra environ à ce rythme environ entre 8 et 10 ans pour vacciner l’ensemble de sa population.
    Israel vaccine au rythme de 500 000 personnes par semaines soit 2 millions par mois. Donc en environ 6 mois la vaccination de l’ensemble de la population est possible pour ce pays de 11 millions d’habitants.
    Donc pour les petits pays la vaccination totale de la population est possible pour les pays les plus grands c’est beaucoup plus difficile. En France une cadence de 1 millions de vaccinations par semaine permettrait de boucler la vaccination de l’ensemble de la population.
    Il faut donc non pas vacciner tout le monde mais mettre en place une stratégie vaccinale. Savoir qui l’on vaccine, qui l’on ne vaccine pas. Et ensuite mettre en place la logistique.

    • Cela va être intéressant à suivre en ce qui concerne l’épidémie et les problèmes dus à la “vaccination”.

  44. 21 résidents d’une maison de retraite attrapent le coronavirus après avoir reçu le vaccin Pfizer. Il est expliqué que c’était dû au fait qu’il n’y avait pas le délai de cinq semaines pour que le vaccin soit efficace.
    https://www.jpost.com/breaking-news/21-residents-of-retirement-home-get-coronavirus-after-receiving-vaccine-654058
    Des décès ont été signalés après la prise du vaccin Pfizer contre le coronavirus, ce qui pose des questions concernant la sécurité dudit vaccin. Certaines personnes âgées seraient décédées des heures ou des jours après avoir pris le vaccin. C’est du moins ce que mentionne la vidéo suivante :
    https://www.youtube.com/watch?v=oyhabUI5tD8&feature=youtu.be

    • David@ Les effets secondaires très graves sont légions et mis en ligne par la FDA , et qui les énonce et dit que ces vaccins ne sont pas efficaces et dangereux ,et Effets morbides peuvent être immédiats, et il y a des paralysies 2 ans après vaccination ,ici aussi dans lesEPAD , en ce moment , le Rivotryl leur suffit pas , les vaccins sans consentement sont de mises avec le ,chantage, si vous refusez , on vous isole ,pas de vaccin ,vous restez enferme ds votre chambre , les décès sont nombreux , les plaintes famille vont tomber en masse , et elles tombent déjà au niveau mondial , tout les ténors du barreaux spécialistes du medical ,attaquent les états pour crime sur les 2 «  vaccins » et les dénoncent ,pour être des non vaccins et non traitement , mais dangereux , (Pfizzer / moderna )les états, les médecins vont être jugés comme à Nuremberg . C’est en cour .

  45. Cher Docteur et autres “éclairés”,
    Merci pour votre travail mais 2021 est très mal barrée je pense. Au R-U la propagande sanitaire est encore plus “raide” qu’ici. Ils viennent d’annoncer une nouvelle variante qui serait “encore plus virulente” et qui toucherait les enfants maintenant… de quoi déstabiliser les récalcitrants du “vaccin” et d’apporter une justification de plus pour le rendre obligatoire (la pression des pairs montant encore d’un cran – tueurs de mamies et d’enfants maintenant!). Comme disait Coluche, le hasard fait bien les choses depuis quelque temps… Amitiés. Laurent

    • @Laurent Locke
      Le pire serait que ces imbéciles, à grand renfort de masques et de confinement, aient bousillé les défenses immunitaires des jeunes. En les forçant à vivre sous cloche, ça n’aurait rien de surprenant. Mais bizarrement, les immunologues ont disparu du paysage. Sans doute à cause d’une épidémie de trouille…
      A priori, je dirais que cette histoire est un enfumage, qui a d’ailleurs été essayé lors de l’épisode précédent. Mais il y a quand même de quoi s’interroger, d’autant plus que l’université John Hopkins – qui ne recule devant rien – évoque déjà de futures catastrophes favorisées par la démolition des défenses immunitaires. Tout cela étant bien entendu la faute du virus, pas du manque de sang-froid des autorités sanitaires et politiques.
      PS : Ca n’a pas grand-chose à voir, encore que, mais le truc à la mode, dans la presse de caniveau, est de se payer la tronche de Raoult parce qu’il n’aurait “rien prévu”. Or, malgré quelques rodomontades typiques d’un mandarin, qui, en mars dernier était prêt, avec une stratégie et une logistique ? Yazdanpanah, Lacombe, Véran… ou Didier Raoult ?

    • Question délicate. Incompétent pour répondre, je prônerais la prudence, d’autant plus que Ivermectine semble tout aussi efficace, et qu’il y a plus d’études qui le disent que d’études qui traitent des effets secondaires du vaccin.

      • Merci pour la réponse.
        C’est terrible de voir des gens dans cette situation déclarer vouloir être vaccinés.
        Ces gens sont très conformistes, au risque d’en oublier les risques.
        Il faut espérer que l’équipe qui procéderait à l’acte soit sérieuse.

  46. Savez vous où l’on peut trouver le formulaire du consentement eclaire relatif à la vaccination covid?
    Merci
    Jeanluc

        • @Gérard Maudrux
          Je viens de lire ce texte. Hallucinant. On croirait avoir affaire à la Mort Noire (70 à 100% de létalité). Tout ça pour une affection dont le taux de mortalité (définitif) sera de 0,09% en 2020 et le taux de létalité (définitif) autour de 2,50%. (A ce sujet, si les autorités cumulent en 2021 au lieu de repartir de zéro comme pour toutes les autres maladies, espérons qu’elles auront l’honnêteté de calculer les pourcentages en doublant la population.)
          Un statisticien pourrait évaluer les risques pour une famille du genre deux parents de 35 ans (probabilité de décès nulle) et deux gamins en bas-âge ? On rigolerait bien, je crois…
          Ce qui est moins drôle, c’est cette manière de postuler que tous les Français disposent de grands appartements où ils peuvent mettre en application ces consignes débiles. Là, on retrouve le mépris pour “ceux qui ne sont rien”.
          Petite remarque pour la fausse nouvelle venue d’Angleterre (au sujet des enfants, justement) : bien qu’elle soit déjà démentie par les autorités anglaises compétentes, toute la presse de caniveau embraie dessus, comme avec l’étude bidon du Lancet. Arrêteront-ils un jour de délirer ?
          Pour rebondir sur une de vos judicieuses remarques, il ne sera pas question pour moi de “revoter pour les mêmes”. Mais le candidat qui aura ma voix devra fournir de sacrées garanties sur la transparence sanitaire (plus de Conseil de Défense à la Fantômas) sur le respect des libertés (état d’urgence sanitaire, d’accord, mais avec des critères stricts, clairement définis et débattus au parlement) et sur la défense de la liberté d’expression des professionnels de santé, certes, mais aussi des citoyens en général.
          Autant dire qu’on n’est pas sorti de l’auberge.

      • On le trouve sur le net ,sur Amélie il est écrit et à faire signer par médecin clinique hosto

    • Je n’ai trouvé que cela :
      ile:///C:/Users/Windows/AppData/Local/Temp/Déclaration-de-responsabilité-civile-et-pénale-du-médecin-1.pdf
      “L’articleL1111-4du code de la santé publique prévoit:«Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment». Cette obligation d’obtenir le consentement du patient est reprise à l’article R4127-36 du code de la santé publique ainsi qu’à l’article 36 du code de déontologie des médecins.”

  47. ma fille fait partie des victimes des effets secondaires graves d’une vaccination à l’âge de 13 ans ,elle en a 23 aujourd’hui et toujours handicapée…inutile de vous dire que pour nous le “vaccin” arnm il est inutile et surtout dangereux

    • @PELLÉ
      je vous trouve bien complotiste ou obscurantiste. Comment n’arrivez-vous pas à comprendre que c’est juste une coïncidence et que les vaccins sauvent des millions (milliards ?) de vies, bien avant (et de loin) un alimentation décente et des conditions de vie dignes, ce genre de trucs que chaque état devrait garantir à ces concitoyens selon les bitnicks déjantés ?

      enfin, au Xième degré.

      La question que je me pose est : comment le milieu médical occulte les problématiques de sécurité des vaccins, décidant sciemment d’abîmer des gens pour ne pas à réfléchir au sujet. Si on cherche une immunité de groupe par le vaccin (je veux bien l’entendre et en discuter (mais pas avec des gens entretenus par les labos vaccinaux)) pourquoi n’y-t-il a pas d’étude pour tenter de déterminer pourquoi certains réagissent mal ? il m’a semblé comprendre de ce que j’ai lu de droite et de gauche que certains groupe HLA sont prédisposés aux accidents vaccinaux. Pourquoi ce n’est pas étudié si le but est une meilleur santé de tous ? Afin d’écarter ceux qui potentiellement vont mal réagir ? et rendre la confiance à tous ?

      De même pourquoi faire une vaccination de masse (comme pour des animaux – la réponse étant probablement dans la question) plutôt que de se concentrer sur des groupes à risques ? ainsi je ne suis pas persuadé que la vaccination hepB soit pertinente pour les bébés (transmission surtout sexuelle et sang) je sais que les mauvaises langues diront que les bébés vont en crèche et à l’école et donc, pédophiles toussa… mais je ne suis pas de ces mauvaises langues. Surtout qu’il semblerait que la protection diminue avec l’age et donc que la protection résiduelle à l’age ou elle serait peut être nécessaire n’est plus là.

      Comme pour tous les trucs de santé (on a bien vue avec le covid) les autorités de santé nous mentent pour faire plaisir à leurs copains les labos.

      Tant qu’il n’y aura pas des peines judiciaires dissuasives (nous parlons de millions d’amendes et de dizaines d’années de prison) pour tous ceux (pas seulement responsables mais pas coupables comme l’empoisonneur) qui sont dans la chaîne de décision, on ne s’en sortira jamais et la médecine continuera à tuer des gens, consciemment et en toute impunité.

      • Bonjour à tous, j’ai parcouru ce billet avant de recevoir le mail, je pense qu’il serait intéressant de noter l’heure de parution. Le discours du Dr Maudrux va dans le même sens que celui d’un ami de formation chercheur sur les tites bêtes et la génétique, et il a aussi évoqué les OGM.. Je souhaite à tous les ‘Dr’ du blog d’avoir les moyens de continuer de résister à la pensée unique. Je trouve ici des analyses de médecins, mais aussi d’humanistes,… Je vous remercie et ai une pensée particulière pour quelques uns d’entre vous que j’adore lire, notamment M.Tardieu, M. car il n’écrit pas qu’en tant que médecin. Ces deniers mois g relu Brave New World… Qui de lui ou 1984 va gagner ? Puissiez vous (ou tout au moins votre message) être reconnus un jour. L’histoire étant écrite par les vainqueurs, rien n’est moins sûr. Je souffre, surtout ces 3 derniers jours, d’être encore et toujours différente. C’est le cas de beaucoup de vos confrères et consoeurs qui osent s’exprimer dans des milieux qui les écartent. Merci d’exister. Merci. Je partage ce blog depuis le mois de mai 2020. Je vous souhaite d’avoir autant de courage et ténacité pour 2021 et.. . les années suivantes.

    • petit ps :

      fille – 13 ans – effets secondaire grave…. : cela ressemble à la vaccination HPV. encore des gens qui devraient être en taule pour tout ce qui reste de leur vie.

    • On se demande, comment l’espèce de primate à laquelle l’homo sapiens appartient, a-t-elle bien pu survivre pendant plusieurs millions d’années entourés et gorgés de milliards de virus et bactéries sans vaccin, sans médicaments de synthèse, une réflexion qui n’effleure même pas le cerveau de l’homme moderne soi-disant évolué.

      Un tel degré d’inconscience en dit long sur le chemin qu’il lui reste à parcourir pour mériter le statut d’être supérieur sur l’échelle des espèces vivantes ou organiques, qu’il s’est attribué semble-t-il abusivement, pour justifier le pouvoir sans limite qu’il exerce autoritairement sur toutes les autres espèces, et sur les hommes eux-mêmes quand ils sont faibles ou sans défense.

      Cet homme, une fois placé au centre de l’univers au détours d’une révolution inachevée, si bien que tel dieu lui-même qu’il inventa autrefois sans en avoir le moindre souvenir, en arrivera dans sa folie à se croire immortel ou à concevoir la mort comme quelque chose d’incongrue qu’il serait possible d’éradiquer, refusant d’admettre désormais qu’elle faisait partie de la vie. Il se plaint des abus de pouvoir dont il est victime, alors qu’il l’a intégré inconsciemment dans son comportement quotidien. Voilà où il en est rendu et c’est effrayant.

      C’est le même processus inconscient qui l’a amené à concevoir et justifier les OGM, mais c’est un autre sujet.

    • fait avec un ami en meme temps,un coma et oedéme suite vaccin grippe,qui sont dejà des mutants ogm et bourrés de nanoparticules de métaux 11 ,cela cree des nanopathologies et un autre reaction allergique oedeme suite a vaccin grippe,vaccin c’est niet une amie proche SP suite a vaccin HB ,handicapée a vie et toujours en procédure contre le médecin et le labo etc,alors pour moi c’est niet de niet ce un truc qui est juste un test labo grandeur nature de virus mutants, sida et malaria,et autres saloperies gardés a moins 70 degres et pour cause!!!!!

  48. @Dr
    Je viens de visualiser votre ITW sur France Soir. Vous pensez attendre 2 pour vous vacciner. Moi je suis plus prudent, comme il a fallu attendre 70 ans pour s’apercevoir que l’hydroxychloroquine était dangereuse… je pense attendre encore 70 ans, avant de me faire vacciner.

    • Le plus sûr est d’attendre 40 ans pour les risques potentiels sur le cerveau.
      Pourquoi je dis ça ?
      Après Hiroshima, on a commencé à voir une augmentation des tumeurs cérébrales dans la région après 40 ans.
      C’est le temps que peut mettre certaines maladies à se développer, et ce vaccin semble toucher directement le cerveau dans certains cas.
      https://www.francesoir.fr/societe-sante/une-medecin-mexicain-hospitalise-apres-avoir-recu-le-vaccin-pfizer-biontech-covid-19
      Les différents adjuvants spécifiques à ces nouvelles technologies, et notamment les nano particules lipidiques peuvent passer la barrière hémato encéphalique en raison de leur taille nanométrique.
      Certains imputent déjà les nano particules d’aluminium à certaines maladies neuro dégénératives :
      https://odysee.com/@cv19:b/Nanoparticules-dans-le-cerveau:b

      Donc deux ans, pour le développement de certaines maladies, maladies auto immunes, allergies, effets sur la fertilité, troubles spécifiques…
      10 à 20 ans pour d’autres maladies auto immunes, cancers, maladies rares.
      Et 40 ans pour évaluer l’incidence d’éventuels troubles neuro dégénératifs et cancers du cerveau.

  49. Je vous remercie pour vos articles, documentés et faciles à comprendre.

    Celui me conforte dans ma démarche d’attente la venue d’un vaccin bien étudié, avec un minimum d’effets secondaires, proportionnellement à son activité de protection et après une véritable étude clinique sur plusieurs années et non pas bâclée en quelques petits mois, d’autant plus que je viens de regarder les derniers chiffres : 84 319 515 cas confirmés (dont de nombreux cas confirmés uniquement par des tests non fiables, qui compensent les cas non répertoriés) pour 7 milliards 837 millions d’habitants…
    Faites le % !
    Les vaccins protègent moins que l’immunité naturelle.

    J’espère que vous continuerez à nous instruire tout au long de l’année 2021.
    Cordialement

    • Toutes les interventions du docteur Maudrux sont pertinentes. Et ce d’autant plus qu’il ne perd jamais de vue le ratio bénéfice/risque. C’est la clé de tout, bien entendu. S’il y avait un milliard de malades et un taux de létalité de 10%, personne n’hésiterait à tenter le coup du vaccin. Le drame, aujourd’hui, c’est que les autorités sanitaires et politiques, particulièrement dans le camp occidental, expérimentent des mesures disproportionnées (dangereuses pour l’économie, pour notre santé mentale et pour nos défenses immunitaires) et des thérapeutiques (vaccination) dont on ne connaît en réalité ni l’efficacité ni les risques. Mais autant parler à des sourds – voire à des fous furieux, puisque l’OMS en rajoute en prévoyant des “pandémies plus terribles” et ressort même sa vieille lune de l’antibiorésistance.
      Ce qui manque aujourd’hui, ce sont des dirigeants compétents et courageux capables d’écouter des médecins et des scientifiques raisonnables et d’en tirer les conséquences. Au lieu de ça, on distribue des bons points aux gentils toutous (Lacombe, Costagliola, Yadzanpanah et Cie) avec la tranquille certitude qu’on ne souffrira pas des désastreuses conséquences qui attendent “ceux qui ne sont rien”.

  50. Écoute votre entretien sur France soir C’est excellent , le problème se sont les médecins dans cette histoire de SRAS 2 , ils se couchent, ils ont peur, ils collaborent, ils touchent , si ceux qui ont à dire ne le font pas maintenant ils seront jugés devant un tribunal genre Nuremberg par tout les peuple , Des milliers d avocats portent nos plaintes pour crime , mise en danger de la vie d’autrui , mensonge …… les citoyens eux ont le courage d’attaquer BillGates et les états et personnes qui collaborent à cette terreur avec une fausse pendemie , ce term est basé sur des tests bidons , ME Brusa , Vizzio ….. de nombreuses associations se sont crées , celle des victimes du Sras , du masque , 5800 personnes portent plainte contre le pseudo vaccin sida malaria de pfizer et le refus de traitement des malades , tout ça va tomber , des médecins du monde entier sont réunis avec des citoyens un grand mouvement pour dénoncer ce qui se passe , les labos et les milliardaires du net remplissent leur plan Swan, Gâtes, …..prévu A l’avance , avec des chiffres faux, des arrêtés ineptes et illégaux, l’etat Ne s’embarasse plus de la légalité, si les médecins parlent et dénoncent comme c’est le cas partout aux USA , Allemagne partout dans le monde ici le silence assourdissant des trouillards et des mouchards est une honte pire que sous régime de Vichy se taire c’est collaborer doc!

    • Bonsoir,
      Je suis tout à fait d’accord avec vous et il me parait important que tous les médecins se mobilisent et qu’ils osent demander à notre Ministre de la santé, lui même médecin, mais aussi au Pr Salomon de nous dire sur quelles études sérieuses , ils s’appuient pour justifier le confinement, le couvre-feu, la vaccination et leur refus d’utiliser les traitements précoces. Ainsi il serait très facile de démontrer que ces médecins relèvent bien de l’article 39 du code de déontologie des médecins, mais aussi de ce cher décret pondu par notre premier ministre pour faire taire les médecins. Qu’en pensez-vous Dr Maudrux ? Cher Confrère.
      Dr Damidot

    • Pas de problème, ils ont compris l’intérêt de l’Ivermectine. Je trouve toutefois leur protocole un peu trop copieux, ce n’est pas la peine d’en faire trop. A leur 5 ou 6 adjuvants, je préfère Azithromycine. Aspirine oui. Par contre pas très chaud pour la prophylaxie, tellement efficace en thérapeutique que c’est pas la peine d’en prendre en permanence. A la limite en cas de contact avéré avec un positif symptomatique.

      • Surtout le zinc pourrait être surdosé à 50 mg/jour alors que la dose journalière est de 20mg selon les HUG.
        Je prend un sachet contenant 200 mg de vitamine C et 5 mg de zing donné pour 50% de la dose journalière. J’ai aussi des ampoules de zinc dosées à 15 mg.
        Pour le moment, les sachets suffisent largement.

  51. Bonjour,
    Pouvez vous me confirmer que ce vaccin n’empeche pas la chaine de transmission ni la contamination?
    Auquel cas ,pourquoi l’appeler vaccin?
    Merci.
    Jeanluc

    • Je n’ai pas répondu rapidement, ne sachant pas trop quoi répondre. Tout vaccin efficace va empêcher la chaîne de contamination si vous vaccinez 90% de la population, une fois l’immunité acquise, il n’y a plus de contamination. Maintenant, s’il faut 1 an pour arriver à vacciner toute la population, et que l’immunité dure 6 mois (cf grippe saisonnière), la réponse est non. Autre problème : pourquoi vacciner en dessous de 15 ans, même en dessous de 30 ou 40 ans, vu les effets de la maladie à ces âges. Prendree un risque pour rien ? Le rapport bénéfice risque à cet âge n’est pas bon, et si vous ne vaccinez pas ceux qui n’en ont pas besoin, vous ne cassez pas la chaîne de transmission et la contamination.

      • Bonjour et à nouveau merci pour ce blog et vos articles. Je profite de ce que vous évoquez la question de la durée supposée de l’immunité pour tenter de poser une question à ce sujet. Jusqu’à récemment, il me semblait que les cas de nouvelle contamination après une première contamination correspondaient à des exceptions statistiques si rares qu’elles n’étaient pas significatives et paraissaient pouvoir trouver des explications alternatives à une véritable seconde contamination, ou alors correspondaient à des cas spécifiques (comme un important et durable déficit immunitaire). Depuis quelques semaines cependant, l’équipe de l’IHU signale (notamment Didier Raoult dans ses vidéos) un certain nombre de cas de nouvelles contaminations à l’automne chez des patients déjà contaminés puis guéris au printemps. L’explication avancée (mais sommairement à ma connaissance dans les vidéos concernées) est si j’ai bien compris celle d’une mutation suffisante entre les deux souches contaminantes pour que les anticorps constitués contre la première ne fonctionnent plus contre la seconde. Cela, il y a quelques semaines et sauf erreur, correspondait à un échantillon statistique faible mais cependant non négligeable (environ de mémoire une quinzaine de cas sur les patients soignés à l’IHU, soit quelques milliers). Avez-vous un avis ou des données à ce sujet ? Je suis étonné de ne voir reprises pratiquement nulle part, et en tout cas pratiquement jamais en lien avec des données, ces interrogations pourtant fondamentales sur la durée et la portée de l’immunité… L’aléa existant apparemment sur l’efficacité des anticorps existant et sur le développement d’une seconde infection virale pourrait-il par ailleurs être assez simplement corrélé au rapport entre d’une part la qualité ou quantité des anticorps développés (grosso modo la qualité de la réponse immunitaire) et le niveau de charge virale lors d’un nouveau contact avec une version différente du Covid19 ?

        • Les premières réinfections ont étonné, les secondes moins, maintenant on parle d’immunité de courte durée, comme pour la grippe saisonnière, qui avec les multiples mutations font dire que l’on va peut-être devoir vivre avec longtemps, comme pour la grippe.

        • Merci de votre réponse à ma première question sur l’immunité, réponse allant donc dans le sens d’une immunité probablement saisonnière assez similaire à ce que l’on connaît pour la grippe. Mais, précisément, ce parallèle avec la grippe (parallèle dont on peut se demander s’il ne devrait pas être plus présent dans la réflexion globale) ne justifie-t-il pas d’aller de toutes façons vers une stratégie durable de vaccination ? Ce qui bien sûr n’implique en rien de se précipiter vers n’importe quelle vaccination ou supposée vaccination… Mais autrement dit, la capacité de traitement du Covid par un certain nombre de médicaments repositionnés (Ivermectine, HCQ, Azythromicine,…) permettrait-elle à votre avis d’éviter d’avoir de toutes façons recours à une stratégie vaccinale ?

          • On s’oriente effectivement petit à petit vers une affection semblable à la grippe saisonnière, ce qu’on ne pouvait faire au début. Si cela se confirme, la vaccination de masse n’a pas sa place, seule les personnes à risque le seront comme pour la saisonnière, pour les autres, traitement au cas par cas, les traitements semblent exister pour éviter les formes graves, j’espère qu’on l’admettra un jour. Cela viendra. Pour le vaccin, comme pour la grippe, oui, si c’est le même type de vaccin, éprouvé depuis des décennies. Maintenant, pour les vaccins à ARN ou ADN, soyons clairs : cela peut être une révolution fantastique, le traitement de demain pour beaucoup de maladies, mais aujourd’hui on ne connaît pas les effets à long terme. Alors expérimenter, oui, mais on n’expérimente pas sur 500 millions de personnes !

        • Merci de cette nouvelle réponse très claire, qui confirme ce que j’avais à peu près exactement en tête. Un problème très immédiat est que le cumul par nos autorités et médias mainstream à la fois d’un discours globalement très exagérément anxiogène et du déni de l’existence d’une alternative à la vaccination (en l’occurrence l’existence de traitements accessibles – et plutôt nettement plus efficaces que ce qui pourrait exister contre la grippe saisonnière) pousse à une vaccination de masse dans l’urgence… Ceci étant, quid du fait que la technologie des vaccins à ADN ou ARNm pourraient possiblement permettre de ne pas avoir besoin d’ajuster annuellement (comme pour la grippe saisonnière) une composition des souches dont on pense qu’elles vont circuler dans les mois à venir ? L’immunité promise par ces nouvelles technologies pourrait-elle être plus durable que la “saison” ? Et pourrait-on au moins éviter d’avoir à faire un pari annuel sur les souches “à la mode” des mois suivants ? Plus généralement, pensez-vous que, tout en écartant l’idée dangereuse d’une vaccination massive, il pourrait être pertinent d’expérimenter (en le disant !) ces nouvelles technologies sur les personnes à risque élevé au regard du Covid ? Pour ma part, j’ai l’intuition que, même pour ces personnes à risque Covid élevé, l’existence de traitements curatifs d’une part et d’autre part le risque de santé publique de voir apparaître des virus recombinant non maîtrisés, ne devraient pas justifier une expérimentation de circonstance…

          • L’Arn ne concerne que la protéine spike. Le vaccin devrait logiquement rester efficace sur les variants qui ne concernent pas la protéine spike (il y a eu des variants sur la protéine spike). Maintenant cette protéine semble peu immunisante vu la durée d’immunité qui semble se dessiner (sans certitude)

    • Monsieur Véran, s’il vous plait, regardez cette formidable vidéo et posez-vous les bonnes questions. Le bon sens est, dit-on, la chose au monde la mieux partagée, jusqu’ici vous nous avez plutôt démontré le contraire mais il n’est jamais trop tard pour essayer de bien faire…

    • Je vais prendre la défense du Dr. Maudrux, après que certains internautes sur YouTube l’ont accusé de répéter à plusieurs reprises, “je ne comprends pas”, alors que précédemment il avait été suffisamment explicite pour que chacun comprenne parfaitement de qui ou de quoi il parlait. En conséquence, il était inutile d’entrer en conflit avec je ne sais quelle autorité, puisque l’essentiel avait été dit.

      Ce procès est donc injustifié, je n’irai pas jusqu’à dire injuste pour ne pas juger leurs auteurs ou appliquer leur méthode. Pourquoi s’exposer quand on peut faire autrement pour arriver au résultat souhaité, en l’occurrence si j’ai bien compris, partager des connaissances et échanger des expériences en ne pensant qu’au bien-être et à la santé de ses patients, en espérant qu’elles profiteront à l’ensemble de la population. C’est très humaniste, force l’admiration et mérite le respect.

  52. merci- meilleurs vœux -que 2021 voit la gestion politique des populations avec plus de bienveillance – je regrette cette animation en conclusion qui pr paraitre amusante ressemble trop à une manip d’opinion en faveur d’une vaccination

    • Le gouvernement ne “cède” pas. Etant donné la réticence des Français, il construit le consentement par l’emploi d’une dialectique élémentaire.

  53. Réaction amusante à mes billets, ce n’est pas la première fois que je le constate. Alors que personne ne se posait la question pourquoi 2 injections, j’en ai donné l’explication disant que Pfizzer et autres trichaient sur l’efficacité, et en moins de 48 heures, tout le monde s’y met, y compris FranceInfo que j’ai critiqué sur Ivermectine et qui depuis me suit.Je viens de découvrir plus de 10 articles qui ont moins de 12 heures.
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-la-france-choisit-d-administrer-deux-doses-du-vaccin-pfizer-biontech-contrairement-au-royaume-uni_4241875.html
    https://actu.orange.fr/france/covid-19-a-quoi-sert-la-deuxieme-dose-de-vaccin-magic-CNT000001w0af3.html
    https://www.youtube.com/watch?v=JuzqTmAEVik
    https://www.ledauphine.com/sante/2021/01/02/coronavirus-une-ou-deux-doses-de-vaccin
    etc…

  54. Posté par David Perrin sur le billet précédant :
    Une revue commandée par l’OMS relative à des essais sur l’ivermectine révèle une réduction de 83% de la mortalité des personnes souffrant de la covid-19.Le Dr Andrew Hill du Département de pharmacologie de l’Université de Liverpool (Royaume-Uni) effectue actuellement une revue et une méta-analyse commandées par l’OMS sur les essais contrôlés randomisés de l’ivermectine contre le covid. Dans la vidéo suivante :
    https://www.youtube.com/watch?v=yOAh7GtvcOs
    Le Dr Hill présente ses résultats préliminaires, qui confirment une réduction très significative de 83% de la mortalité des personnes souffrant de la covid-19 (IC à 95% 65% -92%).Ce résultat est basé sur des essais en milieu hospitalier, il ne prend donc même pas en compte le traitement ambulatoire et prophylactique précoce. L’OMS veut maintenant attendre trois autres essais, qui devraient être publiés en janvier, avant d’émettre une recommandation officielle.
    https://swprs.org/who-preliminary-review-confirms-ivermectin-effectiveness/

  55. J’ai oublié De signaler qu’il est de notoriété publique que le docteur Hamon était malade de la Covid lors de. la première vague

  56. Bonjour Dr Maudrux,bonjour chers lecteurs de ce blog
    Quelqu’un pourrait-il me renseigner si oui ou non on vaccine un patient déjà malade de la Covid
    J’étais surpris d’avoir entendu ce matin sur France Info le docteur syndicaliste Hamon dire qu’il est prêt à se faire vacciner quand son tour viendra.
    Or si j’ai bien compris les cas de réinfection par Sarsco2 sont extrêmement rares
    Qu’en est-il aussi des personnes testées positives ?
    Bonne année et bonne santé à vous tous

    • Dans le document de la société d’infectiologie dont j’ai mis le lien, il prévoient un protocole avec délais (points 34 et 35) pour vacciner quelqu’un qui a eu le Covid. Vacciner quelqu’un qui a eu une maladie virale et qui est donc immunisé plus sûrement qu’avec le vaccin n’a rien de logique, ce qui montre bien la confiance dans la durée d’immunité de la maladie et donc de celle du vaccin. Si on estime qu’il faut vacciner les anciens malades après 6 mois, disons aussi pour être honnêtes, qu’il faudra revacciner tous les 6 mois. Dans le document, ils conseillent 3 mois !!

  57. Karine Lacombe vient d’être décorée de la Légion d’Honneur… Est ce pour la promotion du Remdésévir? ou pour ses interventions télévisées pour discréditer le Pr Raoult?

    • Oui c’est vraiment un comble, et, pour faire “bonne mesure”, Raoult étant Officier de la Légion d’Honneur, cela ne m’étonnerait pas qu’il y ait des pressions pour le radier !

    • C’est la distribution de (très gros) bonbons. Pour le faire maintenant, il faut que ces gens soient idiots.
      Bonne année à tous, même s’il faut craindre un cru 21 plus amer encore que le 20. Et puisque tout le monde s’y met, Grand Prix 2020 du didactisme médical à Gérard Maudrux. Si Didier Raoult était à ce niveau, il aurait été élu président sans avoir besoin de se présenter. Et non, je ne cire pas de pompes – c’est sincère, et j’ai quelques bonnes raisons de savoir de quoi je parle.

    • K.Lacombe a t elle aussi mis en avant le protocole Rivotril ? L avait elle bien conçu ? Spooning

  58. Vous allez crouler monsieur Maudrux, exerçant avec un doctorat la fonction de médecin – qui a peut-être connu le Dr Kalmar fondateur de ‘L’Impatient” en 1977 qui conseillait aux abonnés de ne plus dire “Oui docteur, non docteur ,merci docteur” avec componction, … et soumission infantile – en étant de plus un très précieux bloggeur.
    Puisse fin 2021 vous voir encore plus admirablement altruiste que vous l’êtes déjà beaucoup.

  59. Parler du vaccin c’est lui donner une crédibilité or il n’en a aucune car il n’y a pas eu de pandémie ni d’épidémie ou sens stricto sensu de la définition de la pandémie et de l’épidémie et sa création n’est basée sur aucune donnée scientifique. 0,05% de décès et une kyrielle de traitements curatifs et préventifs efficaces qui ramènent ce chiffer à 0% ou presque rendent tous débats inutiles. Perte de temps, de salive et d’énergie. Nous avons mieux à faire ne croyez-vous pas?

    • Je viens de lire ce commentaire que je trouve plein de bon sens et qui remettrait les vrais chiffres en place.
      Je partage ce commentaire ci-dessous

      “””””””””””””””””
      Selon Santé Publique France, il y aurait 20.000 contaminations dans les dernières 24 heures, le jeudi 31 décembre 2020 : sauf que la majorité des personnes qui se font tester sont asymptomatiques, donc ni malades, ni contagieuses … De surcroît, les labo d’analyse médicale français analysent les tests PCR jusqu’à 45 cycles d’amplification, alors qu’en ALLEMAGNE les labo ne dépassent pas 25 ou 30 cycles.
      Donc 80 à 90% des 20.000 contaminations de ces 24 dernières heures sont des ”FAUX positifs” : des gens ni contaminés, ni malades, ni contagieux.

      A cause de ces ”FAUX positifs”, le Président MACRON et son Gouvernement prennent des mesures liberticides, comme d’avancer le couvre-feu à 18h au lieu de 20h dans 15 départements, dont ceux de montagne, le Jura, les Vosges, les Hautes-Alpes ! C’est surprenant parce que les grandes métropoles où le risque de contamination est supérieur (PARIS, LYON, LILLE, etc.) ne subissent pas l’avancée du couvre-feu à 18 heures !
      Je ne vois pas pourquoi le risque de contamination serait élevé, entre 18h et 20h en montagne, en plein hiver ? Il va falloir nous l’explique !

      Selon moi, au moins 3 mesures sont à prendre d’urgence en FRANCE :

      1)- réserver les tests de dépistage (tests PCR, tests antigéniques) aux seuls individus ayant les symptômes du COVID : exiger que toute personne ayant les 1ers symptômes, aille se faire tester immédiatement dès le 1er jour des symptômes. Interdire les tests aux individus sans symptômes. Exiger des labo d’analyse médicale de fournir le résultat du test immédiatement, le jour du test, par remise en main propre à l’individu testé et copie par email immédiat au médecin traitant s’il est ”positif”.

      2)- exiger des laboratoires d’analyse médicale français de ne pas dépasser 30 cycles d’amplification (comme en ALLEMAGNE) : exiger qu’ils indiquent sur l’attestation du résultat du PCR, le nombre de cycles d’amplification utilisés et ce, que le résultat du test soit positif ou négatif

      3)- exiger que soit établi un BILAN 2020 : pour toute personne qui a été hospitalisée en soins intensifs ou en réanimation, pour toute personne décédée du COVID, pour toute personne ayant fait un COVID long sur l’année 2020 : qu’il soit indiqué :
      -> si elle a bénéficié ou non, d’un traitement préventif ou de prophylaxie, avant de tomber malade du COVID : et si OUI lequel
      -> si elle a bénéficié ou non, d’un traitement curatif anti-viral au début des symptômes à domicile, pendant la phase 1 virale précoce (et si oui lequel)
      Tenir à jour un tel registre pour 2021

      “””””””””””””””””””””

    • Bonne année Docteur Maudrux, et grand merci pour votre travail acharné, accessible à tous, même aux rares contradicteurs véhéments.
      On aimerait que vos études très documentées remontent jusqu’au bureau du ministre. Elles le font sûrement, mais trop dérangeantes atterrissent au fond de la corbeille plutôt qu’en haut de la pile des dossiers.
      Comme disent les jeunes : ne lâchez rien !

  60. Bonne année Dr Maudrux. J’apprécie particulièrement que vous ne cherchiez pas à relier l’analyse médicale à des considérations économiques et politiques qui nuisent à la clarté du débat.

    • Je ne suis pas une fanatique politisée, mais j’aimerais souligner qu’il est impossible, de nos jours, de ne pas lier cette analyse médicale fort intéressante et véridique du Dr Maudrux a des considérations économiques et politiques, vu que ce sont elles qui ont propulsé toutes les décisions catastrophiques de la gestion de la pseudo-crise sanitaire ! Les interrogations du Dr Maudrux ne trouvent leur réponse que dans la volonté DELIBEREE de nos dirigeants de nous tromper et de nous faire prendre, si possible, des vessies pour des lanternes électorales.
      Certains intervenants ici ont largement souligné cet aspect, ce dont je les remercie. Ce qui n’enlève rien à la rigueur de démonstration du Dr Maudrux, mais permet une vision plus globale du problème, qui est loin d’être uniquement médical !

  61. Merci pour ce texte argumenté.
    Juste une remarque, Christian Vélot n’est pas professeur, mais maître de conférences. Ce serait anecdotique si cela ne suggérait pas dans son cas qu’il a fait plus de militantisme anti-OGM que de science. J’avoue ne pas me sentir à l’aise dans ces convergences avec des mouvements anti-scientistes.
    Sinon, je viens de donner, pour mon père de 86 ans qui n’est plus en état de la faire, mon consentement à la vaccination dans son EHPAD, en échange d’un engagement du médecin à une levée des mesures barrière “après la 2e injection”. Dans son cas, je préfère prendre ce risque pour sortir du délire sanitaire dans lequel il est enfermé depuis 10 mois, qui nous condamne à ne le voir au mieux, quand les visites ne sont pas totalement interdites, que derrière un plexiglass, à ne pas pouvoir l’embrasser, le sortir, lui faire profiter des derniers plaisir d’une vie qui se termine. Les éventuels effets secondaires du vaccin à long terme, je m’en f…, vive le court terme !

    • Bonjour,
      Félicitations pour vos choix, mais en l’état vous faites un pari qui je l’espère gagnant mais sans aucune certitude. Mais je comprends tout à fait le besoin naturel d’accompagner nos vieux parents dans la dignité et en leurs donnant notre affection.

    • Il n’y a pas de convergence. Je prends toutes les hypothèses, j’ai donné aussi celle de défenseurs, mon avis, après à vous d’avoir le vôtre. En ce qui concerne les personnes âgées et le vaccin , avec l’espérance de vie moyenne en Ehpad, le problèmes des complications à long terme est moins important. De plus pas évident de faire prescrire de l’Ivermectine dans ces établissements : si vous dites vaccin, on vous accueille les bras ouvert, si vous parlez traitement, on vous indique la porte. Le choix est réduit.

    • je vous ai répondu sur un autre commentaire. Je disais que vous êtes bien naïf en pensant que la vaccination va “libérer” votre père. Sa vie en Ehpad ne sera absolument pas changée et le port du masque et les gestes barrières vont rester les mêmes. Quant à Christian Vélot, il a entièrement raison: les OGM ne servent strictement à rien. C’est dangereux c’est tout. Rémunérateurs certainement. Bonne année 2021

      • Les OGM sont largement utilisés depuis des décennies dans l’agriculture pour améliorer les rendements, donc limiter l’emprise des cultures sur la biodiversité, dans de nombreux pays du monde. Ils constituent une solution très intéressante pour limiter l’usage des produits phytosanitaires tant décriés, améliorer la résistance à la sécheresse, etc. La France et l’Europe s’en privent bêtement au nom d’une application extrémiste du principe de précaution, alors que personne, sauf une étude sur les rats largement désavouée d’un ami de Christian Vélot, n’a jamais pu en démontrer la dangerosité. Relier cette peur des OGM à l’hostilité aux vaccins me semble dommageable. Personnellement, je ne crois pas qu’un virus susceptible de tuer 0,1 à 0,2 % d’une population pour la plupart enfin de vie mérite toutes les mesures de restriction des libertés individuelles qui sont prises depuis 10 mois. Mais je suis visiblement minoritaire, la volonté de sauver toutes les vies “quoi qu’il en coûte” prime. Dans le monde entier, les gouvernants adoptent des mesures plus que moins restrictives que les populations acceptent majoritairement, voire réclament quand ce n’est pas le cas comme aux USA. Des traitements permettant de limiter les effets du virus existent visiblement, mais ils sont généralement jugés insuffisants par la doxa médicale. Je le regrette, mais c’est comme ça. A l’évidence, le seul moyen, que vous le vouliez ou non, de sortir de ce délire sanitaire qui détruit notre civilisation, c’est le vaccin. Je n’ai aucun enthousiasme pour une solution aussi rapide et improvisée, je n’ai aucune envie de me faire vacciner pour une maladie que j’ai déjà eue et qui m’a donné des symptômes très bénins, mais je suis prêt à faire tous les efforts pour aider à reprendre une vie normale. Pour l’instant, le problème en France est plutôt de comprendre pourquoi on prend à nouveau du retard sur les vaccins. On finit par se demander si notre gouvernement a envie de sortir de cette crise qui permet à la popularité de Macron de remonter, comme si les Français enfermés étaient atteints d’un syndrome de Stockholm…

        • Et les slogans publicitaires du début du covidisme « sauvez des vies, protégez les autres, restez chez vous » devinrent miraculeusement « vaccinez-vous si vous voulez qu’on vous libère ». Seulement on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, et même en remplaçant le contenu, cela ne reste qu’un slogan publicitaire. De tout temps, la seule liberté qu’il reste à l’esclave, c’est la délivrance de la mort.

        • Les OGM ne m’ont jamais posé de problème (au contraire), les vaccins non plus, mais celui-ci, et uniquement celui-ci, oui. Accepter des accidents dans x%, oui, c’est le lot de tout traitement efficace, c’est acceptable quand ce risque reste individuel, mais s’il peut concerner tout le monde, non. Le risque est très faible, oui, mais si vous le multipliez sa probabilité par 500 millions, il n’est plus faible. Je ne sais pas qui a raison, si cela peut et va arriver, mais a-t-on le droit de faire prendre ce risque à l’humanité ? Les croisements de matériel génétiques sont fréquents dans la nature, encore plus avec les coronavirus (celui-ci n’est-il pas une chimère de chauve-souris, de pangolin (et de chinois), avec pour certains un petit morceau de Pasteur ou de HIV). Personne ne peut affirmer à 100% que cela ne peut arriver. Si cela n’arrive pas, ils crieront victoire, si cela arrive, comme Velot, je ne veux pas dire, je l’avais dit, il ne faut pas que cela arrive. Le principe de précaution doit s’appliquer. Même chose pour une possible protéine proche comme celle du placenta citée, je ne sais pas qui a raison qui a tort, mais un risque, même infime, ne doit pas être pris. Il a fallu des années pour dénoncer les méfaits de la Thalidomide, il ne faudra pas des années pour découvrir une maladie auto-immune concernant le placenta rendant stériles toutes les femmes ayant développé des anticorps contre leurs propres cellules.

    • Encore Merci Docteur Maudrux pour ces bouffées d’oxygène bienfaitrices en ces moments mortifères

      Quel manque d’humanité de la part de ce “médecin d’hepad” pour ce chantage odieux, attention que les propos échangés ne soient pas écoutés, on ne sait jamais s’ils échangeaient des propos au sujet de ce blog !
      Bonne année à toutes et tous, mes pensées à ce “vieux” père “qui va
      enfin avoir de la visite au parloir

    • Bonjour,
      vous êtes bien optimiste et naïf pour votre père. Vaccination ou pas tout va rester en l’état ou y revenir. Ne croyez pas que le fait de se faire vacciner va changer quoique ce soit. J’espère me tromper bien entendu.

  62. Merci Dr Maudrux et tous mes meilleurs vœux pour 2021
    Que votre blog perdure à nous informer sainement
    Merci également aux intervenants de votre blog pour leurs apports et leurs réflexions
    Perso nous poursuivons mon mari et moi (71 ans) notre traitement “immunologique”
    1gr d’acide ascorbique pure en poudre dilué avec 5 gouttes de vit D3 + 1 gélule de Zinc et diffusion d’HE de ravintsara et d’eucalyptus radié dans la maison

    • Je vous suggere de répartir en trois prises votre vit C, et tamponer votre acide ascorbique avec un peu de bicarbonate pour eviter à la longue des problemes d’estomac.

  63. Sur YT Le Monde nous explique le vaccin Covid pour les nuls ..
    https://youtu.be/bjFtFMilb34
    Donc si je comprends bien si on n avait pas confiné totalement et si on avait laissé les non fragiles se contaminer , on aurait protégé les autres plus fragiles et on aurait besoin de moins de doses de vaccins ..
    Perso je ne veux pas pour moi et mes proches du vaccin contre La/Le Covid .. Nous l avons attrapé début Novembre : mal de gorge et mal à la tête intense , douleurs musculaires, plaque d eczéma ,grosse fatigue perte partielle de goût , toux sèche puis pour finir diarrhée ..Le tout «  soigné » avec vitamines C, D, Zinc ..repos hydratation, pulvérisations nasales et gorge et cetirizine pour moi après ..
    .finalement comme les grippes que nous avons attrapées en Asie .. excepté la peur omniprésente à l esprit due aux matraquages médiatiques .. « et si ça tournait au drame pour moi mais surtout pour mes proches  » Alors que .. ..
    bref pas besoin d enfermer tout le monde pour ça …
    Je précise que je ne suis pas contre les vaccins en générale … mais là ….

    • Emma, je vous recroise souvent sur ce site quand je lis des commentaires pertinents.
      Merci de partager ici votre témoignage, qui me conforte dans mes propres essais et explorations – bon jusqu’ici pas d’infection constatée ! Bonne année à tous !

      • Vous me l’enlevez .. du clavier.
        J’aurais ajouter ravintsara et eucalyptus globulus pour le moins en sus de quelques fruits et légumes crus et pas de viande.

        Prévention vaut mieux que vaccination.

        Un voisin de 85 ans est décédé ”de la covid” (????) et d’un cancer généralisé en une huitaine de jours..

        Sa fille et son beau-fils l’ayant approché se sont sentis très mal physiquement et on les a généreusement traités … au Doliprane. Heureusement ils s’en sont sortis sans demander qu’on analyse les poumons du papa pour être sûr que c’est bien un variant du Sras CO-V2 qui est responsable de la mort en octobre de leur papa.

  64. Merci cher confrère pour cette nouvelle mise au point. Cette opinion est partagée par la grande majorité des médicaux autour de moi. Admiration pour votre travail d’analyse et synthèse. Il n’est pas interdit d’être intelligent au milieu de cette “hystérie” collective qui nous frappe depuis quelques mois….
    A noter que le matraquage publicitaire fait autour de ce vaccin fait douter certaines personnes. Il est urgent de “wait and see” comme disent les britanniques.
    TB année.

    • “Il n’est pas interdit d’être intelligent”

      Il faut rendre à Raoult …. :-))))

  65. Merci encore pour votre blog docteur et tous mes vœux pour 2021
    Hasard ou non un article plutôt positif sur l’ivermectine et l’asitromycine dans le dernier Paris Match du 31 décembre :l’ivermectine une piste à suivre ?
    Vous aviez anticipé cette piste mais si véran lit Paris Match !!!!!! Nous ne sommes jamais à l’abri d’un coup de chance il peut changer ?
    Vous n’y croyez pas ? Hélas moi non plus mais j’espère que mon généraliste lui aussi lit Paris Match
    Encore merci
    Ps je ne me ferai pas vacciner pour l’instant j’attendrai les 10 vaccins en cours puis je jouerai aux dés pour choisir

  66. Merci Docteur pour cette démonstration dont je n’ai pas compris tous les tenants et aboutissants, n’étant ni médecin ni scientifique, mais qui me conforte néanmoins dans ma défiance instinctive envers ce(s) vaccin(s).

    Bonne année à vous et à tous les lecteurs de ce blog.

  67. Encore merci Dr Maudrux pour cet article complet.Je suis de votre avis et je vous souhaite une belle année 2021.

  68. Contrairement à vous, jamais je me ferai vacciner et j’explique pourquoi.

    Sachant que ce coronavirus frappe essentiellement les personnes de plus de 80 ans ou parfois des personnes plus jeunes atteintes de comorbidités, en mauvaise santé, ce qui n’est pas mon cas, donc je ne fais pas partie des gens éventuellement concernés par une vaccination. Sachant qu’il existe des traitements efficaces, pourquoi devrais-je envisager de me faire vacciner, cela ne tiendrait pas debout, ce serait incohérent. C’est révélateur que personne, aucun acteur politique n’ait osé appeler au boycott de la vaccination contre la covid-19, un tel consensus est malsain et inaugure du pire.

    • Votre point de vue est éminemment défendable. Il y aurait me semble-t-il effectivement une logique à scinder et traiter différemment les personnes à risque vital quasi inexistant et les personnes à risque plus fort, un peu comme pour la grippe. Dans les deux cas il faut faire les choses sérieusement bien entendu. Pour ce qui me concerne avec une petite soixantaine au compteur j’hésite. Peut-être le vrai vaccin Sanofi fin 2021 sera-t-il une solution. Un an de blog du Dr Maudrux à consulter s’il veut bien nous suivre jusque là. Et nous en saurons bien plus.
      Quant-aux politiques … hem …

      • Je voulais dire augure et non inaugure du pire, je devais penser inconsciemment aux chrysanthèmes !

        Je corrige, j’ai eu un instant de faiblesse en évoquant une éventuelle vaccination aussi inutile que dans le cas de la grippe, qui à ma connaissance se soigne très bien quand elle est traitée à temps, tout comme la lèpre ou une gangrène sans attendre d’avoir atteint un stade irréversible ou fatal, c’est aussi bête que cela.

        Ils n’auraient pas pu recourir à cette monstrueuse machination au coronavirus, si la quasi totalité des médecins dans le monde n’avaient été de farouches adeptes de la vaccination à tout va, d’où les contradictions auxquelles on assiste dans leurs discours ou positions, un simple constat. On récolte ce qu’on a semé voilà tout. Quant à l’assumer, c’est une autre affaire. On en veut pour preuve la facilité avec laquelle les autorités ont pu imposer en France 11 vaccins obligatoires aux enfants, elles ont pu ainsi tester la quasi-absence de résistance à ce type de mesure autoritaire.

        La conception de la médecine telle qu’elle existe de nos jours est épouvantable. Elle ne respecte pas le serment d’Hippocrate, puisqu’elle sert à soigner et non à rester en bonne santé, pour faire bref.

        Voilà un pays dit avancé où l’herboristerie est non seulement ignorée, mais quasi illégale, et l’homéopathie soumise pour ainsi dire au même traitement sans que le corps médical se soulève en masse pour les défendre, l’ordre de Vichy d’hier et d’aujourd’hui règne en maître. On en vient à se demander quel type de vocation il fallait avoir pour épouser la profession médicale, certainement pas humaniste dans le cas des croque-morts Véran, Salomon et leurs très nombreux semblables. Cette magnifique activité de médecin requiert des qualités très diverses, hors du commun, que peu d’hommes ou femmes possèdent en réalité, là encore, simple constat.

        On a cru aveuglément dans le progrès de la science sans tenir compte du principal critère auquel elle était soumise, le profit, qui allait influencer le comportement des hommes, l’orientation de la société toute entière. Si on devait continuer de s’en accommoder ou de le nier, la civilisation humaine serait vouée à disparaître, d’ailleurs existe-t-elle encore réellement, on sera fixé dans les mois à venir.

        Merci au Dr. Maudrux pour l’article sur l’ivermectine en Inde, j’y avais fait référence dans une causerie de mon portail, avec mes meilleurs voeux.

        • Bine pensé tout cela.
          Deux précisions :
          Le passage de 3 à 11 des vaccins obligatoires fut le fait du ministre Buzyn sous le règne de qui vous savez : cela fait longtemps que les petits génies de la start’up nation ont perdu de vue toute réflexion de fond sur les libertés individuelles.
          L’herboristerie fut rangée au rayon de l’histoire (contrairement à d’autres pays, Italie en tête) notamment sous la pression conjuguée du cartésianisme obtus de la recherche agronomique française et des firmes phytosanitaires et producteurs de semences dont les intérêts et les recherche sont voisines quand ce n’est identiques : je suis tombé de ma chaise lorsqu’un représentant de la recherche phyto d’une grande firme nous a avoué il y a quelques années en pleine formation phyto que la mise au point de molécules nouvelles se faisait de façon purement physico-chimique hors tout objectif précis. Ensuite si la molécule est stable on regarde si on peut en faire un antifongique pour les prunes ou un anticancéreux ! La plus grande différence est le nombre animaux suppliciés et la méthode adoptée pour ce faire. Grandeur de la science ! Evidemment l’herboristerie et la liberté de semer dans tout ça …..

        • Merci. Ça avance. On a le bon traitement. Si j’ai bien compris, l’OMS a chargé un expert britannique de colliger les études, et 56 seraient en cours.

        • “Ca avance” ?

          A voir… Car la phrase “Although Dr. Hill declared he doesn’t have enough data for any declarative claims as of yet, he is getting closer. “… devrait provoquer une franche hilarité…

          Rappelons l’épisode HCQ… Des infos, une présence médiatique qui s’intensifie… Et zou l'”étude” du Lancet pour casser les reins de la résistance…

          On commence à parler de l’invermectine ? Zou, une étude financée par l’OMS…

          Ayant l’esprit mal tourné, je vois là comme un début de “pattern”.
          😉

          Et j’applique le rasoir d’Ockam… Après 10 mois de mensonges continues, de campagnes orchestrées dans le monde entier pour biaiser, éviter, minimiser toute idée de “traitement” et promouvoir les vaccins… vous voudriez que subitement l’OMS (un élément clé dans la covidémence, lié aux Chinois) déclare la bouche en cul-de-poule : “c’est bon les gars, on confirme l’ivermectine est parfaite, sans danger, tout est donc fini, ouf la pandémie est terminée” ?

          J’ai personnellement comme des… doutes.
          😉

          • J’ai des doutes, comme vous. Il n’y aura personne pour défendre cette molécule car il n’y a aucun enjeu financier, et je vois mal l’OMS qui a investi des milliards et sa crédibilité dans la solution vaccinale exclusive, dire demain on arrête tout, on a trouvé un médicament miracle. C’est un peu David contre Goliath, et il faut y croire, il faut traiter, démontrer, afficher les résultats. La vérité finit toujours par triompher, parfois trop tard, c’est vrai. A nous de faire en sorte que ce ne soit pas trop tard.

        • A partir du moment où un virus vaccinal commence à être injecté en masse, n’est-il pas déjà « trop tard » ? Car que pouvons-nous savoir réellement et non théoriquement, du contenu de la petite fiole, au regard d’une communication et de décisions officielles surfant systématiquement, quoique sans grande finesse, sur le mode paradoxal depuis un an ?

    • Merci infiniment Docteur Maudrux pour vos analyses VITALES!!!
      Mr Tardieu je suis de votre avis également.
      Hypothétique virus du spars en 2025(universite john hopkins ) Il y est dit si ma mémoire ne me fait pas défaut
      : “la maladie du covid 19 aura rendu une grande majorité de la population immuno déficiente. Les mutations du virus feront naître un virus hautement mortel (spars) contre lequel il n y aura pas de solution”.
      D après les analyses ci dessus cette hypothèse peux devenir réalité !!! Donc il se peut que les vrais meurtriers par homicide involontaire soient ceux qui se font vacciner. Cette hypothèse est très grave. Ceux qui aujourd’hui accusent les personnes ne voulant de ce vaccin pour une maladie finalement très légère pour une grande grande majorité seront peut être les coupables de centaines de millions de décès en 2025 2026. Cette éventualité aussi infime soit elle est suffisante pour dire NON A CE VACCIN!!!!!!!

  69. Encore une fois, merci M. Maudrux pour cet excellent travail de synthèse. Je partage entièrement votre point de vue et n’ai aucune réticence envers les vaccinations lorsqu’elles sont efficaces, adaptées aux besoins de santé préventive des populations et avec une balance bénéfice/risque très positive.
    Mais comment pourrait-on proposer à une population saine un traitement préventif potentiellement plus dangereux pour l’ensemble d’entre elle que la maladie elle-même ? De jouer à la roulette russe, de plus sans savoir combien de balles sont dans le barillet ? La Covid 19 est peu dangereuse en population générale, le vaccin proposé doit donc être d’une très grande sécurité.
    N’est-il pas plus que cynique d’utiliser la population âgée et dépendante des Ehpads pour “étudier avec attention ” la survenue d’effets indésirables de vaccins expérimentaux à ARNm, faute d’études et de recul suffisants ? Et certains députés et sénateurs trouvent déjà qu’on ne va pas assez vite…
    La vaccination antigrippale habituelle, a une efficacité moyenne d’environ 60 %, la population la plus âgée étant celle qui développe la moins bonne protection. Effectivement, ne pouvait-on attendre l’élaboration de vaccins conventionnels offrant au moins une protection équivalente qui semblait convenir à nos autorités sanitaires jusque là ? Cela rendrait plus facile de “rassurer pour obtenir l’adhésion vaccinale” comme on ne cesse de le lire et l’entendre partout.
    Et laisser le temps nécessaire pour la recherche.

  70. Parmi les nombreux risques, il faut mentionner également le phénomène ADE (anticorps facilitants). Parmi les tromperies possibles, il faut souligner que la température de conservation de -70°C n’est utilisée dans les laboratoires de microbiologie que pour les microorganismes vivants, un ARN monté dans un liposome pouvant se contenter de -20°C. Enfin, Alexandra Henrion-Caude mentionne des risques épigénétiques indépendamment de la possibilité de rétrotranscription de l’ARN, ainsi que les multiples interactions avec les microARN (qui interviennent dans l’expression ou la non expression des gènes). Bref, il ne s’agit pas d’une campagne de vaccination mais d’une expérimentation génétique sur espèce animale à grande échelle, comme à la grande époque du code de Nuremberg… Minimiser ce qui se passe sous nos yeux serait en être les complices.

  71. bonjour,le titre vaccin me parait pas de mise,glissement sémantique erroné ,ni therapie genique,juste essais de tests vaccins contre Sida depuis des années ,mis a la sauce Grippe 19, ce n’est pas un vaccin,mais un test grandeur nature de virus vivants, donc intredits de passser les frontiéres,puisque gardé a moins 70°,le contenu connu de tous,sur le site du CRIIGEN Velot et ailleurs ,donc brin virus Sida et Malaria entre autre, donc Montagnier dit a verité,les ogm sont interdits en Europe,sauf pour ces pseudos vaccins qui ont été autorisés sans les essais sur 5 années,les mutations et chocs sont déja légion partout dans le monde,ils ont suspendus les vaccinations aux Emirats Arabes trop de terribles effets secondaires, et aux USA plusieurs Etats dans le personnel hospitalier,il y a eu des morts, ,Salomon ,le sachant tres bine, a commandé de l’adrénaline en quantité enorme ,pour parer les chocs allergiques trés fréquents et arrêts cardiaques encore plus, aprés piqure. Une amie médecin a Chamonix est allée ,hier,voir ce qui se passait dans le EPAD et si pas de vaccination on leurs interdits tout relation avec les autres,c’est atroce.

    • Bonjour, comment en savoir plus sur ce qui se passe aux Émirats ? J’ai de la famille expatriée…
      Merci à tous pour les informations que vous partagez et bonne année !!!
      Merci Docteur Maudrux pour ces blogs passionnants!

      • Ils ont une seule vague qui traîne depuis des mois, augmente un peu. Ceci dit, ils ont peu de décès, 1 à 4/jour pour 1200 à 1300 cas/jour. Ils doivent traiter.

  72. merci beaucoup pour cet excellente synthese !
    – j espere que nos marx brothers du ministere pourront y apprendre ce que leurs amis des laboratoires pharma ne leur ont pas dit.

  73. remarquable travail qui me conforte,après recherche personnelle,dans
    mes conclusions:attendre la sortie des différents processus vaccinaux,
    et choisir celui avec le moins de risque, même s’il est annoncé moins
    performant. et surtout ne pas oublier le traitement médical initial, ce qui
    diminuerait la saturation de la réanimation hospitalière , qui est la principale explication de cette précipitation gouvernementale.

  74. Merci pour cette synthèse
    De mon coté avec les moyens dont je dispose j’avais tiré la même conclusion 35 ans de médecine générale m’ont appris la prudence et les accidents thérapeutiques heureusement rares sont impressionnants.
    En France nous avons toujours des métros de retard
    En maitrise de stage nous travaillions avec l’université de Sherbrooke. J’ai profité d’un séjour cghez ma fille à Montréal pour aller leur rendre visite et le soir au cours du repas peu de sujet médicaux jusqu’au moment où les coxibs sont venus sur le tapis et là une professeure me dit attention nous avons répertorié plusieurs cas d’infarctus avec ce traitement présenté par le labo comme révolutionnaire.
    Il a fallu presque 3 ans pour que les autorités de santé prennent la décision de nous avertir.
    Alors ce qui nous est présenté comme …… un “vaccin” ……….

  75. Vraiment merci pour cette excellente synthèse, que malheureusement, à ma connaissance aucun média ne fait, heureusement qu’il y a des bloggeurs !

  76. Merci. Votre mise au point est importante car le manque de solidarité envers les “anciens” devient un argument culpabilisant utilisé par les tenants de la vaccination immédiate, souvent des médecins qui plus est… Le principe de précaution, mis sur piédestal ces dernières années, est soudainement rangé aux oubliettes dans ce cas précis. Il y a 8 mois, c’était l’argument pour interdire l’HCL. Je m’interroge également sur les médecins poussant leur patients à se faire vacciner. Peut on encore avoir confiance en son généraliste ? Je reprends le titre d’une interview récente d’un de vos confreres que l’on voit souvent sur les plateaux TV “Jean-Paul Hamon : “Il n’y a aucune raison d’avoir peur de ce vaccin”…

  77. Bravo pour cette nouvelle étude brillante et comme vous je me ferai vacciner quand on aura la certitude qu’il n’est pas plus méchant que celui de la grippe saisonnière ou quand on aura le choix du vaccin, quitte à devoir remettre à plus tard les voyages lointains….
    Juste pour mémoire un rappel historique. Ma ville a été le théâtre, dans les années 50 d’une terrible épidémie de poliomyélite. J’ai fait 2 km de queue pour être vacciné à l’hôpital. Une rumeur a courue dans la ville sur plein de méfaits attribué à ce vaccin et énormément de personnes l’on refusé pour eux et leurs enfants. Quelques années après une 2° épidémie a touché les enfants et pendant toute ma scolarité, de fin de primaire et du secondaire, il y avait plusieurs élèves paralysés, couchés sur des matelas placés sur une estrade. Les élèves non atteints les aidaient a se mettre au fauteuil et à se recoucher, tous les jours. Et arrivé en fac de médecine j’ai appris que tous les poumons artificiels du CHU étaient remplis d’enfants de ma ville. Voilà ma première expérience douloureuse sur les vaccins.
    Je vous adresse tous mes meilleurs vœux pour la prochaine année et reste impatient de vous lire dans de nouveaux billets

    • Oui, mais votre témoignage montre qu’il a toujours existé une réticence, pas toujours rationnelle, sur les vaccins, car il faut rappeler que ces enfants ont été amené dans les poumons d’acier par le virus et que c’est le vaccin qui a fait que cette situation a aujourd’hui disparu dans presque tous les pays du monde.

      • @Antoine
        “car il faut rappeler que ces enfants ont été amené dans les poumons d’acier par le virus et que c’est le vaccin qui a fait que cette situation a aujourd’hui disparu dans presque tous les pays du monde.”

        Merci pour cet acte de foi, il ne reste que la contrition pour les pauvres pêcheurs qui doutent. Je rappelle à tout hasard que dans le déterminants de santé, la médecine c’est 11%. Pas de gros miracle en vue. peut être à lourdes ?

        dans le cas d’une hypothèse, il suffit d’un seul contre-exemple pour montrer que l’hypothèse est fausse. Je vous propose de vous pencher sur les cas de l’inde et de la vaccination contre la polio. je ne ferais pas de prêche car on ne convainc pas ceux qui ne veulent pas l’être. Mais si la vaccination éradiquaient la polio, avec le nombre de campagnes bill gates de vaccination contre la polio en inde, que ce soit le vaccin oral à virus vivant atténué ou celui injectable à virus non vivant.. ben non seulement la polio n’a pas été éradiqué, mais il y a EN PLUS des épidémies de polio vaccinale que s’appelerio Paralysie Flasque Aiguë qui semble un poil plus méchante que la polio.

        Pas évident que le vaccin éradique la polio. Vous êtes confronté au même récit que pour le covid : enfermement et vaccin alors que globalement se laver les mains suffit, peut être que la polio, construire un assainissement globalement cela suffit.

        qui sait ? ce serait un sacré catéchisme sauf que… ca rapporte rien de construire des assainissements.

  78. Bonjour Dr Maudrux
    Comme d’habitude synthèse extraordinairement claire, à diffuser autour de nous.
    Mille merci pour vos travaux et avec un peu d’anticipation : Bonne Année !

  79. clair , parfaitement audible et vulgarisé, comme tous vos post docteur.Etes vous sur de ne pas vouloir postuler comme ministre de la santé ?.
    quel dommage pour l’immense majorité de ce pays ( 60% et ce ne sont pas des sondages de complotistes …) que vous ne soyez pas le référent direct et la parole sage et avisée de nos decideurs au plus haut de l’état.
    je vous souhaite malgré tout un tres bon reveillon et un passage en 2021 plus apaisé ( on peut esperer et rever un peu ,ce n’est pas encore confisqué ni mis au ban de la société )