152

Le traitement du Covi-19 existe : 3) Hydroxychloroquine.

Quelle que soit l’efficacité de l’Hydroxychloroquine, elle nous aura permis de découvrir énormément de choses sur le fonctionnement de la France en matière sanitaire. 

L’ESCROQUERIE DES ÉTUDES ET PUBLICATIONS

Tout d’abord l’Hydroxychloroquine a mis en évidence l’escroquerie intellectuelle des études et publications médicales. Nous faisions confiance aux médecins, à leurs travaux, aux journaux pensant qu’ils ne publiaient pas n’importe quoi. Nous avions tort et tout ceci est totalement remis en question, car les pratiques pour l’Hydroxychloroquine sont les mêmes pour n’importe quelle étude, n’importe quel article, car ce sont les mêmes qui le font, avec les mêmes méthodes. On ne peut plus, on ne doit plus faire confiance, tout doit être mis à plat.

Plusieurs centaines d’articles, une moitié qui dit que cela marche, une autre moitié qui dit que cela ne marche pas, certains disent que le produit est bénin, d’autres disent qu’il est dangereux. Or il s’agit d’un seul et même produit, d’une seule et même maladie pour toutes ces études et articles, il ne peut y avoir qu’une vérité. On publie n’importe quoi car il faut publier pour se faire connaître, pour monter en grade, et les journaux publient car ils ont besoin de papiers pour vivre. Tout semble au départ une question d’argent, la vérité médicale est secondaire et disparait sous une avalanche. 

Pour moi la randomisation est aussi une escroquerie intellectuelle, utilisée quand cela arrange pour ignorer une étude dont les résultats ne plaisent pas. Même chose pour les validations statistiques, quand on voit qu’on les utilise sans rire pour affirmer que des séries de 2 x 25 patients sont fiables. 

Je ne vous donnerai qu’un exemple pratique, le dernier, il concerne le vaccin Pfizzer : étude randomisée, 37 000 patients. 2 morts chez les patients ayant reçu le vaccin, 4 morts chez les patients ayant reçu le placebo. Fort de ces résultats clairs sur la mortalité, certains pourraient tourner les choses comme cela les arrrange, jusqu’à pouvoir démontrer mathématiquement que le placebo est dangereux et tue. La randomisation, le grand nombre, ne protègent pas du hasard, qui dans une maladie qui tue (probablement) moins de 1% peut faire varier considérablement les résultats de manière opposée. Le placebo tue deux fois plus que le vaccin n’est peut-être pas une vérité médicale, mais c’est une vérité mathématique incontournable,  statistiquement manipulable.

Quand la méthodologie vaut plus que le ressenti des malades, cela devient grave et inquiétant. Ne pas être capable d’interpréter les résultats d’une étude non randomisée est un manque d’intelligence et de bon sens, ou un moyen de manipuler quand on voit Messieurs Delfraissy et Yazdanpanhab du Comité Scientifique critiquer l’étude non randomisée de l’IHU alors qu’ils écrivaient dans The Lancet en 2015 qu’»en cas d’urgence humanitaire les essais cliniques randomisés sont une mauvaise solution ». N’oublions pas aussi le problème éthique, quand il s’agit non pas d’affiner un résultat sur des symptômes, mais d’éviter un décès, ne pas donner de traitement avec décès comme conséquence d’un tirage au sort est-il acceptable ? Pas pour moi.

Dans le même esprit, que penser de l’excuse adressée à Raoult pour refuser une autorisation pour l’Hydroxychloroquine : “rapport bénéfice risque insuffisant”, alors que les mêmes commandent des centaines de millions de doses de vaccins, organisent une campagne massive de vaccinations, sur la foi de communiqués de presse, sans en connaître ni le bénéfice, ni le risque ! Je vous laisse juges. A l’image de tout ce qui a été fait contre un traitement, peu importent les conséquences sur les Français.

DESINTERÊT DES AUTORITÉS ET REFUS DE SOINS

Les autorités ne nous ont pas donné l’impression de s’intéresser à la recherche d’un traitement du Covid. Elles ne font rien et s’en remettent totalement aux laboratoires pour trouver. Résultat, ce que j’appellerai les médicaments orphelins, sans financement pour des études, pouvant être efficaces, ne sont pas dans la course, au profit de médicaments peu connus et chers.

S’il y a des traitements qui marchent dans la pharmacopée déjà utilisée, ils ne sont pas vraiment testés, pire, ceux qui les utilisent doivent se cacher pour prescrire et ne peuvent communiquer leurs résultats en raison de menaces de ces autorités et de l’Ordre des médecins. Plus que refuser de traiter, c’est refuser d’essayer de traiter et que d’autres traitent, qui est condamnable. On oublie que le médecin n’a pas une obligation de résultat, mais une obligation de moyens, entravée ici.

D’abord ces médicaments « orphelins » sont utilisés depuis longtemps, on en connaît tous les effets secondaires à long terme. Les essayer est donc sans aucun risque si on en respecte les contre-indications. Chaque soupçon d’action pour un médicament relaté par un médecin, je l’ai dit dès le début, doit être vérifié et non caché. Pourquoi il n’y a aucune étude sérieuse, de grande envergure, contrairement à d’autres produits nouveaux ? Pour des problèmes d’argent. On voit des labos financer des études, des publications, pour des produits nouveaux dont ils vont encaisser des royalties, en vendant cher compte tenu du contexte. Voir le Remdesivir, coût de production 6 €, prix de vente 2000 €.

Les médicaments anciens sont tombés dans le domaine public, tout le monde peut en fabriquer, il n’y a plus d’» inventeur » qui touche des royalties. Un laboratoire n’a aucun intérêt à dépenser pour des études qui profiteraient à d’autres qui n’ont rien investi. Si ce n’est pas son intérêt, j’ai critiqué MedinCell mais je les comprends, c’est celui de l’Etat si son rôle est de protéger la population. Faute de labo qui n’a pas à le faire gracieusement et sur ses fonds propres, c’est le rôle de l’Etat de l’organiser, de le financer. Pas sur 2×25 cas comme on pourrait le voir dans de petites unités qui recruteraient dans leur coin, mais sur 1 000 patients. Avec plus de 10 000 cas par jour, on a tout ce qu’il faut pour tester en 24 heures, résultats en 10 jours, on élimine ou on valide. Rien, strictement rien n’a été fait dans ce sens alors qu’il y a des traitements potentiels. Désintérêt total des autorités qui ne s’occupent que des complications, et encore, on ne nous a pas donné l’impression que les capacités hospitalières ont beaucoup bougé depuis 9 mois.

LE CAS RAOULT

Un seul médecin a fait ce qui devait être fait, sur un seul médicament (en l’associant) : le professeur Raoult à l’IHU de Marseille. L’hydroxychloroquine et le professeur Raoult sont indissociable. Attaqués de toutes parts (sauf par les patients !), par des autorités qui ne font rien, ne proposent rien, ne savent pas lire les études, par des pairs aux poches pleines de conflits d’intérêts, mal placés pour juger quand on ne sait pas traiter, et par une presse qui ne comprend pas et suit (il faut dire qu’elle n’est pas aidée non plus). Une politique de dépistage et de traitement mieux rôdée qu’ailleurs après 9 mois, ce dès le premier jour , 8 000 patients traités pour lesquels on cherche une virgule manquante dans la publication, afin de ne pas en parler, etc. Pas très joli tout cela. On dirait que les Français font les frais de conflits qui sont hors sujet et qui ne les concernent pas.

Traiter, essayer de traiter, n’est pas bien vu chez nous. Pour ce qui est de l’incompétence et du charlatanisme, voici son CV.  Les donneurs de leçons pourraient-ils aligner le leur pour crédibiliser certains de leurs propos ?

INCOMPÉTENCE ET MANIPULATIONS DES AUTORITÉS

Muets sur les publications favorables, vantant des études bidons (comme notre Ministre devant les élus avec l’étude sur les vétérans américains où les auteurs avouaient avoir donné de l’Hydroxychloroquine aux cas les plus graves faussant les résultats), applaudissant l’étude Mehra dans The Lancet, ils montrent par là qu’ils ne lisent pas ou ne savent pas lire, mais prennent des décisions au vu de choses auxquelles ils n’ont rien compris. Cela a été le prétexte tout trouvé pour arrêter les études comportant de l’ Hydroxychloroquine avant qu’elles ne puissent éventuellement montrer des résultats, se gardant bien de faire reprendre ces études 8 jours plus tard une fois l’erreur mise en évidence, montrant bien qu’ils cherchent à manipuler les études avec beaucoup de mauvaise foi. Même chose avec la mise en avant de « travaux » prétendant que l’Hydroxychloroquine, qui a été prise par des milliards d’individus, sauvé des millions de vies, le tout sans problèmes, est devenue tout d’un coup après 70 ans un médicament dangereux à proscrire, sans se préoccuper des dégâts qu’ils pouvaient créer chez les 40 000 patients qui en prennent chaque année pour des maladies chroniques. Les problèmes de l’Hydroxychloroquine nous ont montré de quoi ils étaient capables (au profit de qui ?)

LE MEPRIS DE LA MÉDECINE LIBÉRALE

Après les avoir lancés en première ligne sans protection, sans armes, leur interdisant de pouvoir utiliser de l’Hydroxychloroquine et demander aux patients, plutôt que d’aller voir leur médecin pour rien (Doliprane délivré librement en pharmacie), d’attendre chez eux et d’appeler le 15 si cela va mal, montre bien ce que pensent les autorités du rôle des médecins généralistes dans notre système de soins : des officiers de santé aux ordres, inutiles en cas d’épidémie.

Interdiction pour les pharmaciens de délivrer si un médecin prescrit, recommandations répétées par mails aux médecins de la Direction de la Santé de ne pas prescrire d’antibiotiques en dehors d’une infection pulmonaire prouvée, l’Ordre des médecins qui menace ceux qui disent prescrire s’ils ne se taisent pas, les syndicats qui ne bronchent pas (plus préoccupés par des négociations tarifaires que par les modalités d’exercice), sans prescrire : nous sommes à la limite de l’interdiction d’exercer face au Covid.

Quand on autorise le Rivotril pour une fin définitive, pourquoi ne pas essayer un traitement avant, pourquoi ne pas donner une chance au patient, aussi petite soit-elle ?

DE L’EFICACITÉ DE L’HYDROXYCHLOROQUINE

Voilà le vrai sujet qu’il aurait fallu traiter. Et si la première publication n’était pas conforme aux standards, devant des résultats qui auraient dû interpeller, pourquoi ne pas avoir fait faire une autre étude, en ambulatoire et non dans d’autres conditions non comparables pour détourner l’attention ?

Alors Hydroxychloroquine ou pas ? Il est difficile pour moi après 9 mois de la mettre en avant, mais au début, c’était le seul traitement connu, donc oui, jusqu’à ce qu’on ait démontré qu’autre chose était plus efficace. Vous avez compris que je mets devant l’Ivermectine, mais il manque quand même des études comparatives (en fait, fait à l’étranger, avec supériorité de l’Ivermectine, mais j’ai toujours prôné plusieurs études pour avoir une certitude dans cette affaire).

Hydroxychloroquine avec ou sans Azithromycine ? On peut penser que l’un ou l’autre est plus efficace et responsable des résultats, mais rappelons que le protocole du début, ce n’était pas Hydroxychloroquine ou Azithromycine, mais une bi-thérapie, donc l’un ne va pas sans l’autre. Après on peut affiner avec l’expérience pour faire mieux, mais pour cela il faut des études avec 3 bras : HCQ, AZI, HCQ+AZI, et comme on ne fait rien, que les détracteurs ne font rien, difficile de trancher correctement, même si on peut avoir sa petite idée.

Alors les résultats ? Vu le nombre d’études, leurs contradictions, je ne jugerai et ne citerai pas telle ou telle étude, faisant semblant d’ignorer les autres. Pour avoir une réponse, il faut en additionner un maximum pour avoir la tendance. Ensuite, il est clair que HCQ + AZI, ne concerne que le traitement précoce, donc avant hospitalisation. Les études faites dans les hôpitaux (la plupart), sont donc sans objet, sinon pour détourner l’attention sur l’indication première.  

Il faut donc une méta analyse. Il y a 2 grosses études, la première,  https://hcqmeta.com, additionnant 166 publications, la seconde, https://c19study.com, concerne 200 publications.  Les résultats sont superposables, avec efficacité certaine en phase précoce, discutable en phase tardive avec des bons et des mauvais résultats.

L’Hydroxychloroquine a sa place en phase précoce, et cessons d’en discuter en phase tardive ou à l’hôpital, c’est sans intérêt (sauf pour des études de synergie possible avec d’autres produits). Nos voisins Allemands l’utilisent, parfois 1,06 millions de doses/jour selon un article de Der Spiegel de septembre, faut-il chercher ailleurs le fait qu’ils ont 3,5 fois moins de morts que nous ?

Je profite de ce billet pour relancer la demande de transmissions de données par ceux qui prescrivent de l’Azithromycine pour alimenter une thèse colligeant le maximum de prescriptions avec les résultats. Pour lui transmettre vos résultats (qui resteront anonymes) :  https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfwIjkBIZtGmgT4mngDSlkkCTKvW_nPTjqf2-46GTLdl8YFBA/viewform Passez le mot à vos confrères s’ils prescrivent, à votre médecin, s’il prescrit.

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

152 commentaires

  1. DERNIERE publication de peter mccullogh

    Early Ambulatory Multidrug Therapy Reduces Hospitalization and Death in High-Risk Patients with SARS-CoV-2 (COVID-19)
    COVID-19
    Brian Procter,
    Casey Ross,
    Vanessa Pickard,
    Erica Smith,
    Cortney Hanson,
    Peter A. McCullough
    https://doi.org/10.22541/au.161000355.54720791/v1

    This critical outcomes paper is now in pre-print and can be cited and linked on your communications. In brief it demonstrates with real-world data that early therapy for COVID-19 is associated with substantial reductions in hospitalization and mortality. It is strongly supportive of the pioneering work of Dr Zelenko and coworkers. Let me know your thoughts.

    pmc

  2. les patients sous HCQ pour lupus sont moins sujets a thrombose

    Johns Hopkins:

    Higher Hydroxychloroquine Blood Levels Are Associated with Reduced Thrombosis Risk in Systemic Lupus Erythematosus
    Results: In 739 patients with SLE, thrombosis occurred in 38 patients (5.1%). Mean HCQ blood level was lower in patients who developed thrombosis vs without thrombosis (720±489 vs 935±580, p=0.025). Thrombosis rates were reduced by 12% for every 200 ng/mL increase in the most recent HCQ blood level (0.87 [0.78, 0.98], p=0.025) and by 13% for mean HCQ blood level (rate ratio 0.87 [0.76,1.00], p=0.056). Thrombotic events were reduced by 69% in patients with mean HCQ blood levels >1068 ng/mL vs <648 ng/mL (0.31 [0.11, 0.86], p=0.024). This remained significant after adjustment for confounders (0.34 [0.12, 0.94], p=0.037).

    Conclusion: Low HCQ blood levels are associated with thrombotic events in SLE. Longitudinal measurement of HCQ levels may allow for personalized HCQ dosing strategies. Recommendations for empirical dose reduction may reduce or eliminate the benefits of HCQ in this high-risk population.

    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33403833/

  3. Bonjour Dr MAUDRUX, pouvez-vous nous dire comment définir sans ambiguïté “phase précoce” en la matière , et comment il faudrait procéder idéalement en pratique (versus tests, premiers symptômes, etc) pour mettre en application.

    • Réponse ” sans ambiguïté” difficile, sinon répondre “le plus tôt possible, dès les premier symptômes”. Cela ne veut pas dire dès que ou si positif. Ne traiter que les malades (sauf si > 70 ans ou a risques, par prudence). Maintenant en pratique, la phase précoce est aussi la phase “à domicile” et “avant hospitalisation”, pour éviter celle-ci, ce qui est le but du traitement en phase précoce. Le “dès les premiers symptômes” peut être étendu à “avant hospitalisation”, car les “retardataires” doivent en bénéficier, même si c’est après 10 ou 15 jours (s’ils ne sont pas en phase d’amélioration).

      • d apres le dr Marik ( east virginia medical school ) la phase virale (premiere phase) dure entre 7 et 10 jours – vers le 8eme jour il estime que la charge virale baisse fortement (sous l effet de la réaction immunitaire) – c est alors que peut se déclencher la phase inflammatoire se manifestant par l hypoxémie, qui conduits souvent à l hospitalisation. j ignore s il existe une publication specifique confirmant la baisse de charge virale vers le 8me ou 10eme jour.

  4. 2/37000 et 4/37000 ne sont pas des rapports différents au sens statistique du terme. La randomisation permet d’éviter les biais. Quelles sont les connaissances et diplômes du Dr Maudrux, urologue, en Statistiques ? Si je dis que Twitter a censuré la page https://hcqmeta.com, j’imagine que le Dr Maudrux criera au complot. La page https://c19study.com/ renvoie à des articles pas encore revus par les pairs ou de l’un à l’autre des articles contenus dans la méta-analyse. On aimerait voir les publications de revues à comités de lectures sérieux comme JAMA ou The Lancet ou BMJ ou Nature ou WHO ou FDA ou ANSM. Mais quels sont les arguments du Dr Maudrux pour affirmer que ce lien renvoie à sa vérité ? En sciences, on n’accède pas à la vérité du premier coup. On observe, on analyse, on calcule la probabilité d’hypothèses. Dire que la probabilité d’un modèle est inférieure à 1, c’est laisser la place à d’autres modèles possibles, d’autant moins probables que l’on est proche de 1. Si je comprends bien le Pr Raoult, la chloroquine élèverait le pH des lysosomes des cellules ciblées par le virus, ce qui interférerait avec les tentatives du virus d’acidifier ces lysosomes ; or cette acidification semble nécessaire à la formation des autophagosomes (que les cellules utilisent pour se suicider ou s’auto-digérer en cas de stress cellulaire grave ; mécanisme que le virus utilise pour entrer et sortir de la cellule qu’il infecte). Soit ! Quelles sont les preuves d’un effet in vivo ? Je crois que le Dr Maudrux, qui se décrit lui-même comme anticonformiste, est un adepte de la théorie du complot (de Big Pharma) : puisque les recommandtion sont officielles, c’est qu’elles sont fausses ! Un minimum de sens critique suffit à écarter ses thèses que je me garderai de diffuser.

    • Moi adepte de la théorie du complot ? Manifestement vous ne suivez pas ce blog. Par ailleurs pratique d’effacer les méta-analyses, où toutes les sources sont citées pour permettre une vérification, toute comme ignorer les 8 000 patients de l’IHU, les plus de 10 000 patients traités en ville,.. Cela raccourci le débat à une seule opinion. Je pense que comme moi vous préférez l’Ivermectine à HCQ, c’est une lactone, donc hydroxy-acide.

    • Vous dites “En sciences, on n’accède pas à la vérité du premier coup. On observe, on analyse, on calcule la probabilité d’hypothèses” c est incroyable vous lisez ce blog (et vous ne savez pas réellement lire) depuis quelques minutes ?? Je suis un citoyen lambda un simple ouvrier, pouvez vous m expliquer à moi ce qui est en train de se passer car malgré le deconfinement le nombre de personnes en réa continu de baisser 2727. Ce n est pas la dynamique du virus car le nombre de positifs aux tests est quasiment sur une constante (baissière mais très légèrement) ce n est pas le confinement, c est donc quoi d après vous ? Et dire des personnes de haut niveau comme le docteur Maudrux qu ils se plantent statistiquement car ils ne sont pas statisticiens c est nul car il n y a pas besoin d être instruit dans ce domaine à l heure actuelle pour comprendre qu il se passe quelque chose . Il suffit de suivre les courbes. Pour moi malgré qu il soit tôt peut être pour le dire c est les traitements de médecins qui se propagent (hdq, azy, ivermectine, etc..). Un avenir proche va faire changer d avis aux sceptiques tel que vous. Aussi pourquoi persister aux études randomisées ?? Il suffit de comparer la population traitée(avec les différents protocoles en études) à la non traitée et de comparer.

    • Cela fait quelques jours déjà que je lis ce blog pour essayer d’y trouver des informations qui peinent à sortir ailleurs. L’empressement à y brandir des solutions certaines me dérange un peu parfois, comme vous peut être M Queuche. Mais il y a beaucoup de justificatifs apportés et peu de commentaires excessivement enthousiastes. Par ailleurs, je vois tout autant d’articles se parer d’une (bonne) conscience supérieure en prétendant faire de l’anti-fake avec des arguments plus que douteux ou déformés. Nous allons peut-être voir émerger des sites anti- anti-fake, sauf si ceux-là sont immédiatement verrouillés par les nouveaux censeurs furtifs (les diffuseurs omnipotents du net et de la presse en général). Vous soulevez un point crucial dans la défiance qui peut apparaître vis-à-vis de certaines positions “officielles” (mais certains se donnent un peu trop vite droit à dire la vérité dans tous les camps). Il est intéressant en effet que les publications soient diffusées après revues. Mais doit-on prendre les “grands journaux” pour des bibles? Non, ils ne font que déblayer le terrain pour filtrer parmi les nombreuses propositions d’articles. Ce filtre est-il impartial et fiable? L’histoire montre que non justement. Les rédacteurs (le BMJ en dernier et pour une fois encore en fonction pour ce type de déclaration)) s’interrogent d’ailleurs sur les pressions politiques qui s’exercent sur la science et donc sur la fiabilité de certaines publications. Concernant les pré-prints que vous jugez a priori non valides. Je vous rappellerai que les études de Mehra (Lancet et New England), dont on se gargarise maintenant du retrait vigilent, ont été revues (REVUES!???) et éditées en quelques jours. C’est ahurissant! Pendant ce temps, on recale toutes les études qui montreraient une efficacité de ceci ou cela, soit parce qu’on ne comprend pas comment ça pourrait marcher, soit justement parce que non revues. Mais qu’attendez-vous pour les revoir et les discréditer avec force arguments au lieu de braire sans arrêt qu’elles ne sont pas encore publiées : un préprint est accessible et critiquable directement, et en outre par les mêmes pairs à qui un journal “sérieux” demanderait revue pour édition. Ce plat n’est pas bon mais je ne l’ai pas goûté; je dis ça parce que c’est ma belle-mère qui l’a cuisiné! On en est là malheureusement. C’est un peu ce qui navre les Dr Kory et Merrick qui sont obligés de faire une conférence de presse pour solliciter l’avis des pairs… Mais où sont les reviewers?
      C’est sûr qu’on ne les trouve pas sur les plateaux télé. Ceux-là, malgré leurs titres ronflants, semblent un peu légers. Encore qu’ils feraient mieux de relire des études au lieu de venir se pavaner pour donner leur avis sur tout et sur rien pendant des heures.
      Les premiers ont dit qu’un antipaludéen ne pouvaient avoir d’effet sur un virus. Ils ne disaient guère qu’il avait cependant un effet sur le lupus ou la polyarthrite. On connait ceux qui clamaient qu’un anticancéreux ne pouvait pas soigner la DMLA. En d’autres temps, ils auraient juré qu’un antipyrétique ne saurait être simultanément antiagrégant plaquettaire… La liste est longue pour ceux qui souhaitent qu’à chaque pathologie ne soit associée qu’une seule molécule et vice versa. Avec une vision thérapeutique de ce type, si la pharmacie peut faire de juteux profits, c’est surtout la médecine qui devient incroyablement facile à enseigner! Tout le monde y gagne… sauf les patients.
      Commençons donc par dire que nous ne mesurons pas notre ignorance et qu’invalider une proposition nouvelle juste parce qu’on ne comprend pas est loin d’être un argument scientifique.
      Dans cette crise, j’ai surtout vu émerger la foi en la non science : comme je ne sais pas, je ne fais rien, ça doit sûrement être une meilleure posture (scientifique?)… La politique de l’autruche. Primum non nocere… est devenu ne quoquam exsurgatis (ne pas bouger).
      In vivo n’est pas in vitro. Oui. Mais pour le remdesivir et autres molécules récentes (mais pas plus nouvelle que les autres face à une maladie émergente sur laquelle rien n’a encore été essayé, forcément), on ne s’est pas trop posé la question me semble-t-il. Etait-ce de la croyance, de la soumission ou de la naïveté?

    • Et vous n’avez pas recu de prix nobel ou vous n’etes pas reconnu mondialement en médecine avec autant de certitudes et de savoir ?
      C’est fort etonnant.Mais visiblement vous n’avez absolument pas lu avec beaucoup d’impartialité et d’esprit critique tous les blogs du Dr Maudrux .
      C’est dommage avec tant d’intelligence et de savoir , nous devrions déjà etre en phase de rémission avec ce virus .
      Il n’y a que des personnes comme vous pour adopter le terme de complotiste envers d’autres qui ne partagent pas forcément vos idées et points de vues, ou la façon de traiter des malades et une maladie .
      Au moins des médecins ( quels qu’ils soient ) essayent de traiter en conscience des patients , pas de se préoccuper depuis des mois si tels ou tels médicaments ( tres connus et utilisés !!!) doivent etre randomisés en triple aveugle avec une canne , un chien , dans le noir et dans un tunnel pour se poser la question si eventuellement il y aurait une possibilité qu’avec un ensemble de reflexion , cela aurait probablement ou pas un impact sur le bien etre de……ah oui des malades qui ont un virus .

  5. Baisse encore du nombre en rea . Docteur je pense que votre travail et aussi le travail des médecins qui sont sur votre ligné commence a payer. En effet les courbes ne respectent plus du tout ce que l on attendait. Après le deconfinement nous aurions du assister au moins a une légère hausse. Hors la baisse se poursuit. Ce n est donc pas la dynamique du virus car le nombre de “contaminés ” est sur la même constante. Rien a avoir avec les histoires de confinement deconfinement. Il reste une seule possibilité LES TRAITEMENTS DES MÉDECINS. Je pense que vos efforts vont payer a coup sûr. Merci infiniment en tout cas pour tout votre travail votre lucidité votre haute réflexion docteur.

  6. Je ne vous donnerai qu’un exemple pratique, le dernier, il concerne le vaccin Pfizzer : étude randomisée, 37 000 patients. 2 morts chez les patients ayant reçu le vaccin, 4 morts chez les patients ayant reçu le placebo. Fort de ces résultats clairs sur la mortalité, pour comprendrez qu’on peut tourner les choses comme on veut, jusqu’à pouvoir démontrer mathématiquement que le placebo est dangereux et tue. La randomisation, le grand nombre, ne protègent pas du hasard, qui dans une maladie qui tue (probablement) moins de 1% peut faire varier considérablement les résultats de manière opposée. Le placebo tue deux fois plus que le vaccin n’est peut-être pas une vérité médicale, mais c’est une vérité mathématique incontournable.

    quelle malhonnêteté intellectuelle; quand on dit que parmi les 6 décès 2 ont eu lieu chez les gens vaccinés et 4 chez les non vaccinés, ça ne veut pas dire que le placebo tue plus, ça veut dire que les gens sont morts pour une autre cause comme sans doute pour le cas des vaccinés.

    • La formulation était pour illustrer le fait qu’avec ce résultat, quelqu’un pouvait démontrer, chiffres à l’appui, que le placebo tue plus que le produit, démonstration difficile à contrer. Vous êtes le seul a avoir cru que c’est ce que je pense ! C’est au premier degré ! La réponse est que statistiquement, sur le nombre, 2 ou 4 d’un côté ou de l’autre n’est pas significatif, j’en conviens, mais c’est la même chose pour les études randomisées : elles ne prouvent rien. C’est la seule conclusion de ce propos.

    • Personellement, j’interprete ainsi: avec branche placebo = branche vaccin. sur 37000 patients: 6 deces dont 2 deces vaccin et 4 deces placebo.
      Les deux deces parmis les vaccinés sont de motif courrant
      Les quatres deces pamis les placebo comprennent 2 pour motif courrant et 2 de covid. (Mais le vaccin covid, en renforcant dans une moindre mesure l’immunité globale pourrait aussi dans une moindre mesure proteger contre d’autres infections).Les effets attendus d’un vaccin sont: une protection empechant d’attraper la maladie sinon empecher les formes graves et au moins reduire la mortalité.
      Pour que ce soit + clair, ils doivent annoncer les motifs de deces ,la durée du test.

      • 1 – Moi j’aimerais savoir ce qu’il y avait comme placebo. Parce que cela fait 6 morts en tout sur 37 000 personnes en bonne santé. ce qui à l’échelle de la population française fait 10860 personnes en 3 mois ? 2 mois ? cela me semble un poil beaucoup. et dire c’est le hasard.. ok en ce cas pourquoi faire des études si ce qu’on y trouve c’est le hasard.

        2 – je suis pas super fort en stat, mais il me semble que 37 000 (donc 2 bras de 18 000) me semble pas suffisant pour déceler un signal statistique d’un effet secondaire grave sur 10 000 (et donc pouvoir dire que ce n’est pas un hasard non significatif) pour un vaccin qui va être injecté à des millions (milliards ?) de personnes.

        3 – dans le doute, je commencerais la première vague de vaccination par tous les employés et dirigeants – et si je suis en forme les actionnaires – de la firme l’ayant produit, puis tous les politiques qui envisage de l’injecter (tous ceux qui ne disent pas non) puis tous les médecins qui le défendent (qui ne disent pas non) : eux, leurs conjoints, enfants et parents. C’est cela la confiance. C’est comme cela qu’on la gagne. et pour le moment, je n’ai confiance en pas grand monde.

  7. ’Hydroxychloroquine a sa place en phase précoce, et cessons d’en discuter en phase tardive ou à l’hôpital, c’est sans intérêt (sauf pour des études de synergie possible avec d’autres produits). Nos voisins Allemands l’utilisent, parfois 1,06 millions de doses/jour selon un article de Der Spiegel de septembre, faut-il chercher ailleurs le fait qu’ils ont 3,5 fois moins de morts que nous ?
    Gilbertie allait même plus loin: 775000 doses journalières en février et 1.06 millions en mars, or au 29/02 l’allemagne comptait 130 cas de coronavirus +, 775000 doses journalières pour 130 cas positifs, il s’agissait vraiment d’un traitement massif.

    • Véran , cohen , emission Cà vous tout est déjà résumé .Mensonges permanents , injures et calomnies sans vergogne .ecoeurant et surtout tres lache de leur part .avec véran c’est habituel , et cohen itou .

  8. En parallèle de ça, Macron est positif Covid (quel cycle PCR ?), ce qui le fait rentrer dans le club des chefs d’état positifs au Covid.
    Macron dit avoir scrupuleusement respecter le protocole sanitaire et les fameux gestes barrières, ce qui est faux, et démontre si ça ne l’est pas que masques et distanciation sociale n’ont que peu d’effet face à un virus.
    Bolsonaro, Trump, Johnson, ne sont finalement pas plus irresponsables que Macron.
    Imaginons maintenant que notre Président soit emporté par le Covid, ce que personne ne lui souhaite (!), ce serait le système de santé français qui ne s’en remettrait pas.

    • Il reste deux solutions :
      1) Devenir tous dingues
      Renoncer à tout, ruiner les pays occidentaux, saboter l’économie et notre santé mentale, tout ça pour lutter contre un virus qui se contrefout de nos mesures à la noix. Dans quelques années, quand les 99,5% de survivants sortiront de leur trou, ils découvriront un monde charmant où l’air est léger et où les oiseaux gazouillent. Puis, sur les consignes du Conseil Scientifique, ils se jetteront dans le vide comme des lemmings, histoire de ne pas abîmer cette jolie planète.
      2) Reprendre nos esprits
      Comprendre que le problème n’est pas la maladie mais le terrain, à savoir la fragilité d’une nouvelle population de gens trop malades ou trop vieux pour vivre sans soins et sans soutien. Mettre au service de ces patients nos extraordinaires ressources médicales, techniques et économiques en sachant qu’il y aura des pertes, mais que nous aurons fait notre possible. Ne pas croire en des solutions miracles comme les vaccins, mais se réjouir si par hasard elles fonctionnent. Enfin, se battre et non se terrer, parce que, pour ceux qui ne risquent rien (ou presque), c’est la meilleure chose à faire pour aider les faibles – qui seront les premières victimes d’une catastrophe économique.

      • Je suis pleinement d’accord avec vous..le probléme est le terrain. Ce n’est pas une pandémie c’est une syndémie qui est je cite: l’agrégation d’au moins deux maladies ou problèmes de santé dans une population pour laquelle il existe un certain niveau d’interface biologique ou comportementale délétère qui exacerbe les effets négatifs de chacune des maladies impliquées. (Singer M, Bulled N, Ostrach B, Mendenhall E. Syndemics and the biosocial conception of Heath. The Lancet. 2017 ;389:941–50.) “une rencontre de plusieurs facteurs aggravants les effets d’un virus fondamentalement pas plus dangereux qu’un autre virus respiratoire de type grippal, mais qui fonctionne comme un accélérateur, un catalyseur d’effets toxiques chez certaines catégories de personnes à risques pour des raisons multifactorielles sur lesquelles il faudrait sérieusement se pencher au lieu de condamner certains traitements et de croire à l’univocité de la solution vaccinale désormais élevée au rang de totem ainsi qu’aux vertus supposées du confinement à répétition.”Michel Rosenzweig

      • “Renoncer à tout, ruiner les pays occidentaux, saboter l’économie et notre santé mentale, tout ça pour lutter contre un virus”

        En réalité, c’est exactement le contraire, cette machination au coronavirus devait uniquement servir des intérêts économiques, elle a été conçue au départ uniquement dans ce but.

        “Comprendre que le problème n’est pas la maladie mais le terrain”

        Nouveau contresens, car en réalité ni l’un ni l’autre après avoir évoqué que finalement le terrain de “99,5%” n’était pas concerné, les 0,5% restant décédant de morts naturels, pour peu qu’on ait encore le droit de mourir un jour !

        Sans parler que se maintenir en vie dans un tel état de délabrement parvenu à un âge très avancée ou parfois avant, relève selon moi de l’acharnement thérapeutique ou de la barbarie ou du sadomasochisme appliqué à soi-même, ce que je ne souhaiterai à personne, à commencer par moi !

        Tout cela pour finalement sombrer dans l’obscurantisme en laissant penser que “des solutions miracles comme les vaccins” pourraient exister, mieux, et s’en “réjouir”. Voilà qui pourrait vous valoir une place au sein du Conseil scientifique de Macron ou du Conseil d’administration d’un marchand de vaccins.

        Quant à se battre, si c’est pour continuer à vivre sous le même régime, je n’en vois pas l’intérêt surtout pour les générations à venir.

        • Je ne suis pas d’accord avec vous sur “Sans parler que se maintenir en vie dans un tel état de délabrement ….”

          Je crois que vous tombez dans ce que j’appelle le mythe de la bonne santé. Comme quoi il y aurait un état ‘normal’ de santé parfaite, de parfaite maîtrise de ses facuttés mentales et que cet état est ce qui nous autorise à vivre et surtout que la médecine (et notre hygiène) nous DOIT (façon de parler hein) cet état. Et lorsque nous ne sommes plus dans cet état, à partir d’un moment (qui décide ?), nous ne méritons plus de vivre. Au choix parce que nous sommes un poids pour la société, la famille, les soignants… enfin vous avez compris.

          Je suis obligé de disconvenir et fortement.

          Sans vouloir invoquer la nature ou dieux, je crois que la vie passe par différentes phases, in utero, puis bébé, puis enfants, puis ado, puis adultes, puis seniors, puis très vieux (parfois grabataire) . Chacune de ses phases porte son lot de plaisirs et déplaisirs, d’apport à la société et de fardeau pour elle. Je vois la phase des très vieux, non comme un fardeau pour les autres et une déchéance d’un état de ‘bien’ en un état que l’on devrait éviter, mais plutôt comme une état supplémentaire dans notre cheminement de vie. Cet état permet à notre famille de s’élever dans l’humanité (devenir plus humain) par le soin qu’elle prend de nous, une sorte de remerciement pour le fait que nous avons pris soin d’eux lorsque nous étions valide. En prenant soin de nous, elle nous montre son amour, elle nous permet de continuer à lui prodiguer notre amour, et elle lui permet de se préparer à notre mort, et du coup de se préparer à sa propre mort, elle fait grandir, encore.

          Maintenant, cela ne veut pas dire acharnement thérapeutique, lorsque l’heure est venue, il faut y aller. Mais il y a une différence entre acharnement et rivotril qui est de l’euthanasie active : pas de soin et aide au départ.

          Allez voir certaines unités de soin palliatif et vous verrez que ce n’est pas se maintenir en vie dans un état de délabrement. Nous ne sommes pas des animaux.

        • Un peu de modération, cher ami… “Contresens” “obscurantisme” “une place dans le Conseil Scientifique”, vous ne voulez pas m’accuser aussi d’avoir cassé le Vase de Soissons ?
          Pour les “personnes trop âgées pour vivre”, n’en rajoutez pas non plus. C’est un sujet délicat et central, à manier avec des pincettes si on ne veut pas braquer inutilement les esprits. Entre la caricature gouvernementale (tout pour les Ehpad) et la vôtre (qu’ils crèvent la gueule ouverte), on risque de passer à côté de l’essentiel.

        • Ma réponse à herve_02 et Roubachoff.

          La santé correspond à un état d’équilibre entre éléments ou forces contraires, et quand cet équilibre est rompu, communément on appelle cela tomber malade.

          Quand nos sens et notre cerveau sont délabrés au point d’en perdre notre indépendance de mouvement et de volonté, cet équilibre est irrémédiablement rompu et nous condamne à supporter cet handicap jusqu’à notre dernier souffle. Il me semble qu’on peut tout de même imaginer un moyen pour abréger cette souffrance ou envisager une fin moins barbare, à moins qu’on y tienne absolument, pour soi, pourquoi pas, chacun est libre, pour les autres c’est déjà plus contestable, non ?

          La question n’était pas de savoir si nous étions ou non “un poids pour la société, la famille, les soignants”, mais pour soi-même pour peu qu’on en ait conscience.

          Quant à crever dans un mouroir appelé Ehpad, non merci, personne dans ma famille (ou ce qu’il en reste) jusqu’à présent n’a eu cette abominable fin. Quand on voit qu’ils pullulent à chaque coin de rue, vous m’excuserez, je me demande où est passée la notion d’humanité à laquelle vous faites allusion. Cela me fait penser à tous ces gens qui se gargarisent de la paix qui règnerait en France depuis 75 ans, alors qu’en réalité elle n’a jamais cessé de prospérer sur fond de guerre de rapine ou de guerre sociale, c’est de la pure démagogie.

    • Roub. et Cath. :
      Nous sommes bien d’accord, si besoin était, lisez au départ des posts ma première réaction à cet article.

  9. pour finir je pense qu’il est capital de vérifier A QUEL TEST PCR SOMMES-NOUS SOUMIS. S’ils sont potentialisés à 40-50 cycles, 90% sont de faux positifs. C’EST AVEC CA QU’ON INVENTE LES VAGUES SUCCESSIVES ET CETTE DICTATURE SANITAIRE VA DURER INDÉFINIMENT . IL EST URGENT D’ÉLUCIDER CETTE FRAUDE CAR ELLE POURRAIT FAIRE SAUTER LE PROJET DE VACCINATION MASSIVE EN MEME TEMPS QUE LE CONFINEMENT. RAPPELEZ-VOUS, LES MÉDECINS SERONT LES PREMIERS VACCINÉS.

    J’ai écrit en capitales pour que cette fous vous me lisiez. Que pensez-vous faire?

    • Lire le papier demain que j’ai fait sur le sujet à la demande de Contrepoints, s’ils le passent. Sinon je le mettrai ici.

  10. Trusted News Initiative sont AP, AFP; BBC, CBC / Radio-Canada, Union européenne de radiodiffusion (y compris les principaux médias européens), Facebook, Financial Times, First Draft, Google / YouTube, The Hindu, Microsoft, Reuters, Reuters Institute for the Study of Journalism, Twitter et The Washington Publier.

    Trusted News Initiative TNI EST UNE PLATEFORME QUI REGROUPE TOUS LES MEDIA DU MONDE ENTIER Y COMPRIS FACE BOOK GOOGLE ET TWITTER POUR SOIT DISANT LUTTER CONTRE LA DÉSINFORMATION. ET CE JUSQU’À CE QUE TOUTE LA POPULATION MONDIALE SOIT VACCINÉE.
    NE VOUS ÉTONNEZ PAS DE CE QUE SI VOUS CHERCHEZ SUR GOOGLE LES TRAITEMENTS PRÉCOCES VOUS LISIEZ EN TÊTE DE PAGE QU’IL N’EXISTE PAS DE TRAITEMENT PRÉCOCE.
    NE VOUS ÉTONNEZ PAS DE VOIR AU PASSAGE NOMBREUX TITRES TELS QUE “NOUS AVONS VÉRIFIÉ NON, LES AUTOPSIES N’ONT PAS ETE INTERDITES” “”NOUS AVONS VÉRIFIÉ NON L’EX DIRECTEUR SCIENTIFIQUE DE PFIZER N’A PAS DIT STOP AU VACCIN”
    https://www.francesoir.fr/societe-sante/vaccination-sars-cov-2-le-dr-wodarg-et-le-dr-yeadon-disent-stop On ne trouve aucine contestation d’avoir tenu ces propos, mais en cas de doute écoutez
    https://www.youtube.com/watch?v=sbMJoJ6i39k et si on ne maîtrise pas l’anglais
    http://www.profession-gendarme.com/lancien-directeur-scientifique-de-pfizer-declare-que-la-deuxieme-vague-a-ete-truquee-lors-de-tests-covid-faussement-positifs/ Il y dit «le programme de biosécurité, la montée de l’État de surveillance autoritaire et le coup d’État contre la démocratie libérale parrainé par Big Pharma… La pandémie est une crise de convenance pour l’élite qui dicte ces politiques, »

    • Vous savez que je ne suis pas très sensible à toute forme de complotisme (et donc peut-être parfois un peu naïf). Eux aussi voient du complotisme, il n’y a pas de campagne des anti vaccin sur les réseaux, ce sont les faits qui rendent les gens de plus en plus méfiants, et je vois mal les lobbies du vaccin acheter un par un les journaux. Depuis toujours j’ai constaté que quand on connaît parfaitement un sujet, quel qu’il soit, on a de quoi être effaré par ce que l’on lit (sauf toujours un ou deux média), trop d’erreurs, trop loin de la réalité. Ce n’est pas du complot, mais de l’incompétence.

      • @Gérard Maudrux
        Même constatation que la vôtre dans quelques domaines très éloignés de la médecine. Les journalistes ne savent pas et ils ne veulent pas savoir. En même temps, comme dirait l’autre, ils sont persuadés d’avoir la science infuse. Ajoutons un élément : par manque de moyens, bon nombre de journaux, et pas des moindres, se contentent de retoquer (et encore) des dépêches de l’AFP. Du coup, l’agence en question est une sorte de Pravda qui peut tout se permettre sans contestation. En plus de l’incompétence, il y a donc aussi une forme de paresse.
        Depuis très longtemps, n’étant pas “complotiste” non plus, je cherche dans les médias des faits incontestables et rien d’autre. Quant à savoir que penser et que faire, je m’en charge tout seul (ou presque) sans me soucier de l’avis des politicards, des pisse-copie, des prédicateurs de tous les bords et des autres “sachants”. En revanche, quand j’ai de l’estime pour les qualités intellectuelles et humaines de quelqu’un, je le dis et j’ouvre en grand les oreilles.
        Pour déconstruire le discours de Badinguet et Cie sur la Covid-19, aucun besoin de complotisme. Il suffit de prendre les chiffres officiels et de les analyser correctement. Et pour échapper à la psychose, se fier à son vécu et à celui des gens qu’on connaît. Par arborescence, ça finit par faire beaucoup. Sur le confinement, je pense depuis le début que dans une situation vraiment grave pour la population générale (genre Grippe Espagnole) il n’y aurait pas besoin de forcer les citoyens à rester chez eux. Quand les morts s’accumulent dans les rues, les gens, pour le faire sortir, il faut y aller à la fourchette à escargot.

        • L’AFP est dirigée depuis 2018 par un haut fonctionnaire placé par les équipes du gouvernement Macron contre l’avis du conseil d’administration.
          La collecte et la diffusion des infos est filtrée….

      • Vous être parfois naïf en effet. Bienvenue au ministère de la Vérité.

        La “Trusted News Initiative” s’attaque à la désinformation sur la coronavirus

        https://www.ebu.ch/fr/news/2020/03/trusted-news-initiative-announces-plans-to-tackle-harmful-coronavirus-disinformation

        Dans le cadre d’un partenariat, de grands organes de presse et sociétés technologiques s’attacheront à identifier rapidement et à arrêter la propagation de fausses nouvelles sur le coronavirus.

        Cette initiative vient compléter avantageusement les programmes déjà mis en place par les différents partenaires, lesquels s’emploieront notamment à identifier les informations fausses et potentiellement dangereuses sur le coronavirus, en mettant en place un système d’alerte partagé.

        Les partenaires de l’initiative TNI sont les suivants : la BBC, Facebook, Google/YouTube, Twitter, Microsoft, l’AFP, Reuters, l’Union européenne de radio-télévision (UER), le Financial Times, The Wall Street Journal, The Hindu, CBC/Radio-Canada, First Draft et le Reuters Institute for the Study of Journalism. ebu.ch/fr

        Tiens, partenariat privé et public à l’échelle mondiale, j’ai déjà vu cela quelque part, tenez, ici : “Le Forum Économique Mondial est l’organisation internationale qui œuvre à la coopération entre le secteur public et le privé.” (Source : https://fr.weforum.org)

        A lire également à la source.

        https://www.ebu.ch/fr/news/2020/07/trusted-news-initiative-steps-up-global-fight-against-disinformation-and-targets-us-presidential-election

        https://www.ebu.ch/fr/fr/news/2019/11/the-eurovision-news-exchange-social-newswire-the-ebus-first-line-of-defence-in-breaking-news

  11. Docteur Maudrux une question me vient souvent concernant les personnes vaccinés contre la grippe. Connait on le nombre de vaccinés ayant été contaminés par le covid et ayant perdu leur vie ? Le ratio vaccinés grippe décédé covid a comparer du ratio population totale divisée par nombre de décès covid.

    • On a appris aujourd’hui que le Covid tue 3 fois plus que la grippe pour les patients arrivant en réanimation. Ceci ne veut pas dire non plus la même chose pour la population globale, car le Covid tue chez les anciens, mais si les mêmes anciens n’étaient pas vaccinés contre la grippe (ce qui est le cas pour le Covid), quel serait le score ? Je ne pense pas que cela ramène au même niveau de mortalité, mais sans doute à celui d’une très mauvaise grippe.
      Pour ce qui est du nombre de Covid et leur issue chez les vaccinés de la grippe, je ne sais pas, vous n’êtes pas seul à vous poser des questions et je crois que des études sont en cours. Sans doute peu d’effet, car en début d’année, 10 000 décès en Ehpad alors que presque tous vaccinés. Pour la seconde vague, ils ne l’étaient pas encore tous.
      Par contre une étude anglaise a repris les décès de février mars, et constaté que ceux qui avaient Covid+grippe en même temps = 20% de décès en plus. Logique, double agression immunitaire et orage cytopkinique aggravé ?
      Enfin Claude Escarguel estime qu’attraper le Covid dans les jours qui suivent la vaccination grippe augmente le risque. Il a alerté le gouvernement au début des vaccinations, car les anciens vaccinés devraient redoubler les protections sanitaires. Rien n’a été fait. Est-ce pour cela qu’on assiste depuis 1 mois à une hécatombe dans les Ehpads, peu médiatisée. On est quasiment à 2 000 décès par semaine, plus que pour la première vague, alors que c’est l’inverse pour les autres décès.

        • Belle démonstration que je ne connaissais pas (date d’hier). Toujours du travail remarquable de France Soir. Perso, je le savais, ayant lu l’article anglais sur la surmortalité du cumul, vacciné le jour de l’arrivée du vaccin, avant la seconde vague. Je ne l’aurais pas fait pendant la vague.

        • Au sujet du vaccin de la grippe, qui soulève effectivement des questions (sauf pour le Conseil Scientifique, qui préfère se pencher sur la dangerosité des restaurants fermés) savons-nous à partir de quels “mutants” il a été développé, puisqu’il n’y a pas eu de grippe l’hiver dernier ?

        • Encore et toujours France Soir qui écrit des articles éclairés, a contre courant du suivisme moutonnier de la presse standard.

      • Merci pour votre réponse docteur. C est peut être a cause de cette augmentation de risque que la vaccination contre la grippe a été décalé.

  12. ramassis de désinformation sur France 2 hier soir (émission scan 2eme vague)
    https://www.france.tv/france-2/scan-coronavirus-le-monde-sous-la-menace/2142489-la-deuxieme-vague.html

    on apprendra que le modèle à suivre : c’est un régime autoritaire comme la CHINE !!
    ils envoient du lourd pour cette fin d’année !!

    les 4 dernières minutes sont Délicieuses (les 31 premières minutes sont excellentes également )

    à la fin de ce documentaire.. la conclusion…l’arrivée des vaccins … une aubaine
    avec un exemple celui du Brésil qui commence à vacciner sa population (image à l’appui avec des seringues à aiguille qui ne se contracte pas, clin d’oeil aux images de la vaccination américaine )
    en omettant de préciser que les brésiliens utilisent le vaccin conventionnel CHINOIS (nous pouvons lire Sinovac sur la boite )!!

    puis autour de la table des représentants français au ministère discutant de l’achat des vaccins,

    un message à mourir de rire, ce n’est pas la France qui achète les vaccins (tout comme le remdésivir ) c’est l’UE (qui finance l’UE ??? ne seraient ce pas les français en partie ? )

    225 millions de doses pour 67 millions de francais (euh…ce n’est plus 2 doses mais 4 doses maintenant par français !! )

    aucun mot sur le choix des vaccins acheté par l’UE : vaccin arn, non? !!

    non non aucun mot sur le type de vaccin qui sera utilisé !!

    la campagne de vaccination commence dans 8 jours !!!!

    ce doc est un régal de désinformation !!

    il y a autant à en dire sur les 31 premières minutes !

    comment en vouloir aux français qui ne suivent les infos uniquement sur les radios et chaines télévisées ?!

    propaganda ?

    • précision importante :
      ce documentaire dure 35 minutes, et aucun mot sur des traitements avérés ou éventuels !!
      non la seule solution envisagée est la vaccination “quoi qu’il en coute” ?!!

      • Non pas « quoi qu’il en coute » … Il faut entendre « quoi que l’on écoute » : Quoi que l’on écoute on ne changera rien aux décisions du ministère de la santé. C’est pas mieux ? Santé !

    • Le vaccin a été acheté, les dates de vaccinations fixées, mais la commission qui doit décider si le vaccin peut être autorisé ou non en fonction de critères médicaux, ne s’est pas encore tenue.

      • Bonjour DR Maudruz et mille bravos pour vos efforts.
        Une question : les autorités répètent que la vaccination à grande échelle permettra de faire disparaître la pandémie car l’immunité de groupe ainsi sera atteinte. Problème : les fabricants de vaccin Arn eux-même disent que ce traitement ne modifierait pas la contagiosité des malades. Comment peut-on imaginer une immunité de groupe avec un traitement qui ne modifie pas la contagiosité ?

  13. Reçu ce matin du Conseil de l’Ordre des pharmaciens
    “Mise en quarantaine des tests rapides antigéniques VivaDiag en raison de faux positifs Covid-19”

    “Baisse des instaurations de traitements pour de nouveaux malades, bien que le plus souvent faible, a été constatée pour quelques classes thérapeutiques.
    D’autres baisses plus massives d’utilisation sont constatées pour les antibiotiques, les AINS, les corticoïdes oraux et les antiulcéreux (comme les IPP) . Elles témoignent en partie de la bonne compréhension des messages des autorités sanitaires sur les possibles effets délétères de certains produits sur la Covid-19.”

    “Les médicaments utilisés dans la prise en charge des troubles mentaux, les anxiolytiques et les hypnotiques, ont vu leur consommation et leur instauration accrues avec toutefois une baisse de l’instauration des hypnotiques (-2%) au début de second confinement. Après une baisse de -29% lors du premier confinement, la consommation d’antidépresseurs était en hausse en post-confinement et lors du deuxième confinement (+4% et +2%). Cette augmentation reflète probablement l’impact psychologique important de l’épidémie de Covid-19 et de ses conséquences sociales, professionnelles et économiques.”
    “La vaccination reste très en deçà des années précédentes lors du deuxième confinement : en raison de la baisse des délivrances des vaccins anti-HPV (-35,6%), vaccins anti-tétaniques (-14,6%), vaccins Penta/hexavalent pour nourrissons (-14,2%). Le retard observé depuis huit mois en termes de vaccination ne sera pas comblé en 2020 et se reportera sur l’année 2021”

    “Enfin, pour les traitements nécessitant une administration par un professionnel de santé comme le traitement de la DMLA ou encore les explorations fonctionnelles notamment par voie endoscopique ou par imagerie médicale, la baisse était bien moindre lors du deuxième confinement, mais les retards observés et cumulés depuis huit mois ne pourront pas, non plus, être rattrapés en 2020, nécessitant une programmation à moyen et long terme, voire une adaptation de certaines indications à l’offre de soins nécessairement plus réduite.”

    Comme vous pouvez le constater, l’Ordre indique :”les baisses d’utilisation de certains médicaments témoignent en partie de la bonne compréhension des messages des autorités sanitaires sur les possibles effets délétères de certains produits sur la Covid-19.”
    Produits parmi lesquels ont retrouve, entre autres, les anti-biotiques!!!!
    Le Conseil de l’ordre des pharmaciens rejoint celui des Médecins dans sa façon de traiter cette maladie.

    • “Le Conseil de l’ordre des pharmaciens rejoint celui des Médecins dans sa façon de ne pas traiter cette maladie” serait hélas plus approprié !

  14. Merci Docteur Maudrux pour vos analyses si pertinentes. A en juger par le nombre de commentaires il me semble que votre audience ne cesse de grandir et je m’en réjouis !

  15. Cher Dr Maudrux, Cher Tous,
    Depuis le début de cette “pandémie” je suis effrayé par la tournure des évènements que même Orwell ne pouvait imaginer! Ayant été malade du Covid 19 (toute ma famille l’a eu en même temps, en mars dernier, logique, mais j’ai été le seul malade, quelle maladie terrifiante non!!!!), après 3 jours pendant laquelle les symptômes (perte de gout et fatigue) s’installaient, j’ai décidé étant un peu agé (63 ans à l’époque) et un peu gros (105 kg à l’époque) d’aller vérifier tout cela. Test PCR positif, scanner positif, me voilà donc parti vers l’hopital pour une nuit d’observation, et je dois dire qu’effectivement j’étais crevé au 3ème jour. Un ami médecin sur la route (j’étais alors en Corse) m’a apporté comme un dealer (mais quelle honte!) le fameux traitement HCP+AZM, que j’ai donc commencé à prendre à 16h le jour 4. J’ai repris une dose à 23h après que tous les tests (affreux!) aient été finalisés, et une autre le lendemain matin à 8h. Mon état s’étant “miraculeusement” amélioré, les collègues m’ont laissé sortir de l’hôpital. A midi je n’avais plus aucun symptômes! j’ai bien sur respecté le traitement jusqu’à la fin…
    Certes j’ai peut-être une immunité fabuleuse, mais la coïncidence est troublante, non? Des histoires comme celle-là j’en ai plus de 50 dans ma besace. La dernière vaut la peine de vous être raconté. Un de mes patients a une nièce atteinte de la mucoviscidose, âgée de 45 ans (!!!) après 2 greffes pulmonaires. Bon vous l’avez compris, le terrain idéal pour notre célèbre corona virus. Elle est suivie de façon régulière à l’hôpital Nord de Marseille. Et c’est donc là qu’elle se rend lorsque la fièvre et la fatigue apparaissent. Le diagnostic est rapide, Covid 19 avec les tests positifs! Le traitement HCQ + AZM + Zn est mis en place…en 7 jours tout rentre dans l’ordre et elle est rentrée chez elle. Alors je veux bien que ce traitement ne marche pas, mais quand même, un traitement anodin, ancien, pas cher, avec tant de belles histoires, même s’il est “inefficace” (ce dont je doute fort bien sur) il faut le donner sans hésiter. Car dans le même temps, exerçant à Paris, j’ai plein d’autres histoires où des patients moins à risque que moi, ont mis des semaines à s’en sortir, abandonné par nos collègues qui ne se sentent pas le droit de prescrire ce traitement (qui je vous le rappelle était en vente libre en janvier!). Cette histoire reste pour moi HA-LLU-CI-NAN-TE! Et malheureusement, démarrer la crise par cette polémique qui n’a pas lieu d’être, fourni bien sur au dits “complotistes” (mais vraiment je n’aime pas ce mot car il ferait référence à des gens qui ourdiraient en secret un complot…) de la bonne matière.
    Reprenons raison! Et si jamais vous avez ce virus, ou un de vos proches, n’hésitez surtout pas à prescrire ce traitement sans danger. Quant à moi, je vais très bien, ne pouvant rien faire sur l’âge (J’ai maintenant 64 ans), j’ai décidé d’agir sur le poids (-10 kilos). J’ai repris mes interventions chirurgicales dès que le gouvernement nous l’a autorisé! J’ai néanmoins hâte que tout cela s’arrête car la folie du monde me fait peur et l’avenir de mes enfants et petits-enfants m’inquiète.
    Merci et amitiés à tous
    Prof. Christophe Mathoulin
    Chirugien de la Main et du Poignet, Paris

  16. https://www.la-croix.com/Covid-19-etude-leve-coin-voile-role-restaurants-2020-12-17-1301130654
    A lire absolument. Une parfaite démonstration du “système Macron”. Un professeur de chez Pasteur membre du Conseil Scientifique conduit une étude prouvant que les recommandations du Conseil Scientifique sont justes. Ou encore, les recommandations du Conseil Scientifique confirmées par une étude conduite par un membre du Conseil Scientifique membre de l’Institut Pasteur qui conseille le Conseil Scientifique…
    Je sais, ça donne le tournis, mais c’est comme ça que ça marche : en circuit fermé, le délire des uns venant entretenir celui des autres qui vient entretenir celui des uns.
    Quant à Perronne… S’il se laisse parfois emporter – mais on peut le comprendre – c’est un médecin digne de ce nom et un homme chaleureux. J’ai peur que cette sanction grotesque élargisse encore l’abîme qui s’est ouvert entre la population et la médecine. Mais j’ai aussi le sentiment que nos “élites”, en créant ce gouffre, creusent en réalité les douves où elles sombreront.

    • Article totalement irrespectueux à l’égard des auteurs de l’étude, soulignant on ne peut mieux que c’est dans les restaurants fermés et pendant le confinement qu’on attrape le plus le Covid. En fait l’étude n’a pas vu qu’il y a deux virus : un virus peu contagieux, qui circule dans le métro et les grandes surfaces, et un autre, extrêmement contagieux, que l’on trouve dans les restaurants et les cinémas.

      • Les repas partagés avaient été mis en cause par l’étude Wendling, Mensah et Odasso, à juste titre. Or pour la réouverture des restaurants il y a des protocoles basés notamment sur l’utilisation d’écrans de plexiglas entre les convives. Cette étude date d’août.
        L’étude de Pasteur ne fait que confirmer ce mode de contamination qui est à l’origine des cas les plus graves chez les moins de 50 ans. Et ce n’est pas dans les restaurants qu’il y a eu le plus de contaminations par repas mais dans les repas organisés dans le milieu familial ou amical. Aucune recommandation n’a été émise pour ces repas (comme alterner les convives, pas de vis à vis…).

        • A toutes fins utiles, rappelons que la Covid-19, en population générale, est une maladie sans grande gravité. Si elle fait des dégâts sur des terrains fragilisés, elle est loin d’être la seule. Il n’en reste pas moins qu’un taux de mortalité de 0,07% et un taux de létalité de 2,86% ne justifient en rien qu’on paralyse puis détruise un pays. Avec les raisonnements délirants actuels, on ne reviendra jamais à la normale, puisqu’il y aura toujours la grippe, les gastros, les bronchiolites, j’en passe et des meilleures.
          Bonne “sanitature” à tous ceux qui appellent de leurs voeux un tel monde.

  17. Bonsoir Mr Maudrux, merci pour votre blog et vos articles qui donnent de l’espoir et l’espoir, c’est bon pour l’immunité !! L’idée qu’un médecin vous dise “je vais m’occuper de vous” est plus rassurante que “restez chez vous et si vous étouffez, appelez le 15”
    Je suis une simple citoyenne.. l’imervectine est étudiée depuis le début de l’épidémie et semble miraculeuse. Pourquoi le professeur Raoult, si enclin à soigner le plus efficacement possible ses patients, n’en parle jamais, selon vous?
    Par ailleurs, pourquoi quasi aucun média n’en parle?
    Merci pour tout

    • Pour Raoult, c’est en cours d’étude chez lui. Pour les médias, ils ont leur part de responsabilité dans la situation actuelle.

  18. Mr cros depuis quand lisez vous ce bloc ???? Le docteur Maudrux a évoqué la manière dont pouvait agir l ivermectine qui justement ne s attaque pas directement au virus !!!! Même un analphabète idiot comme moi arrive à dementir vos propos!!!! Concernant l hdq comment un professeur reconnu mondialement pourrait prendre le risque de se faire ridiculiser s il n était pas sur de ce qu’il avance ???? Et que gagne t il financièrement ? Alors que vous on se le demande !!

    • Désolé je dis des bêtises concernant l ivermectine et les analyses du docteur Maudrux.
      C est à cause remarquez de ce mr cros qui vraiment m à mis hors de moi !! On dirait que les éventuels solutions les embête ces types de personnes !! À l avenir je ferai attention à ce que j écris. Désolé tout le monde.

    • J’ai aussi cherché quelle était la source de cette info. Sur le site de l’université d’Oxford je n’ai rien trouvé concernant cette annonce , en revanche il y a cette rubrique, datant d’août 2020 concernant les risques cardiaques de l’association HCQ+AZIT:
      https://www.research.ox.ac.uk/Article/2020-08-24-using-hydroxychloroquine-with-common-antibiotic-increases-cardiovascular-risk
      Comme l’université d’Oxford a été le principal organisateur de l’essai Recovery avec des conclusions négatives pour l’HCQ j’ai vraiment des doutes sur la réalité de cette annonce.

      • Une étude fiancée par les marchands de vaccin et de Remdesivir
        (Janssen Research, Oxford biomedics etc…)
        Déclaration d’intérêts
        JW est employé et actionnaire chez Janssen Research and Development. SLDV annonce des subventions d’Anolinx, Astellas Pharma, AstraZeneca Pharmaceuticals, Boehringer Ingelheim International, Celgene, Eli Lilly, Genentech, Genomic Health, Gilead Sciences, GlaxoSmithKline, Innocrin Pharmaceuticals, Janssen Pharmaceuticals, Kantar Health, Myriad Genetic Laboratories, etc…..

  19. l’Hyperprésident rend la Justice, soigne, surveille, vend, fait la guerre, …. mais tout ceci par “conseillers” interposés qui n’ont qu’un droit se aire. C’est donc un régime Totalitaire. Aujourd’hui la planche à billets est le cataplasme idéal. A sa disparition l’anarchie donnera naissance à la dictature.
    PS: le plus scandaleux des nominations est celle de Dupont- Moretti assurant l’impunité définitive. La France a-t-elle les moyens d’une révolution ?

  20. Le Pr Perronne démis de ses fonctions par Martin Hirsch (Enarque, directeur des hôpitaux de Paris). J’avais été choqué par ses propos, prétextes à son éviction. J’avais écrit que c’était pour moi un dérapage. La réponse est disproportionnée, on veut sans doute lui faire payer ses prises de position, et là la mesure est scandaleuse.

    • Milles mercis de vos positions
      Hier matin France Inter 8-9h l interlocuteur pas gêné de conseiller un vaccin en phase 3
      sans aucun complexe les études en double aveugles randomisées ont disparu pour la bonne cause !! Le vaccin sousous
      Franchement on se moque de nous et je suis dépitée que Léa salame ne saute pas sur l occasion pour montrer le ridicule de la situation !! On avance les études qd cela arrange et personne ne souligne qu en cas de problème avec le vaccin seul l état est responsable et le labo s en sort indemne!!
      Ras le bol et encore merci de votre courage et analyse

      • salamé… tirer sur une ambulance…

        Moi j’aimerais bien savoir quelle est le placebo choisi dans les études sur les vaccins. histoire de voir. Parce que 6 morts dans l’étude, dans une population non à risque. je trouve cela énorme. Encore des coïncidences.

    • Martin Hirsch est un carriériste qui se verrait bien Calife à la place du Calife !
      Qu’est-il devenu de sa plainte contre le Pr Raoult ?

    • Le Pr. Perronne a pris la défense du Pr. Raoult à de multiples reprises à la télévision ou à la radio, on attend toujours que le Pr. Raoult en fasse autant vis-à-vis du Pr. Perronne, qu’il exige qu’il soit rétabli dans ses fonctions ou la démission de M. Hirsch et la dissolution de l’Ordre des médecins.

      Le Pr. Raoult depuis début avril où est sortie la première publication sur l’ivermectine, il a eu 8 mois et demi pour tester cette molécule sur des patients et en publier les résultats, pourquoi ne l’a-t-il pas fait ?

      Pourquoi continue-t-il à privilégier l’hydroxychloroquine, alors qu’on sait depuis des mois qu’il existe des molécules plus efficaces ?

      Pourquoi a-t-il attendu autant de temps pour évoquer du bout des lèvres la carence en zinc et/ou vitamine D de la plupart des personnes atteintes par la covid-19 ?

      Pourquoi ignore-t-il toujours les médecins de ville qui sont en première ligne ?

      L’ambition et l’arrogance démesurées sont semble-t-il antinomiques avec l’audace et le courage, désintéressé bien sûr. Sans parler de son double langage sur les masques, notamment, au fil du temps après l’avoir soutenu avec acharnement, je trouve le personnage de moins en moins crédible, pour ne pas dire qu’il m’indispose au plus haut point. Qu’il monte en première ligne pour défendre le Pr. Perronne et l’ivermectine, après on en reparlera, si vous le voulez bien.

      • J’ajoute le fait de ne pas s’opposer énergiquement à cette épidémie de tests PCR de personnes saines, dont il continue de faire la promotion et qui permet d’entretenir la psychose liberticide. Didier Raoult doit aujourd’hui se remettre sérieusement en question et cesser de faire des ronds de jambe devant ce qui nous tient lieu de “président de la République”.

        • Je pense que l’un comme l’autre vous vous trompez de cible. Il fait ce qu’il a à faire à la place où il se trouve (rappelons qu’il pourrait être à la retraite), et les éléments que vous lui reprochez sont à reprocher à d’autres que lui. D’autres médecins pouvaient se lancer sur la trace des australiens avec l’ivermectine (certains l’on fait comme ce médecin en EHPAD qui a commenté ici il y a quelques mois sur la qualité de ses résultats qui semble-t-il a convaincu notre hôte), Raoult à tort ou à raison défend une autre piste, la perfection n’est certainement pas de ce monde et qui sommes-nous pour le juger sur ce point. En fin pour le dernier reproche sur les tests, rappelons qu’il est l’un des seuls à les avoir défendus et pratiqués dès le début, contre tous ceux qui ricanaient des files d’attente où les gens se contaminaient parait-il. Le problème de la généralisation des tests n’est pas tant leur nombre que l’absence de politique de suivi des positifs, isolation et traitement, mais là ce n’est pas de sa responsabilité.

  21. /2020/12/10/le-traitement-du-covi-19-existe-2-ivermectine-efficace-a-100/
    Bonjour,
    Quelques remarques sur vos prises de positions multiples relatives aux diverses molécules supposées anti covid19 :
    – HCQ : une énorme tentative d’arnaque (strictement rien de crédible croyez-moi!) lancée par “un scientifique en mal de notoriété, porté par des journaleux en mal de scoop !”. J’ai dès mars écrit à Raoult (qui ne m’a jamais répondu….) pour lui signifier mes arguments. A fortiori car Raoult a tenté de s’approprier l’idée de l’HCQ, idée que j’ai dès mars tuée dans l’oeuf en diffusant la publication de chinois (une simple observation qui n’a jamais été vérifiée!) datée de février
    https://www.biosciencetrends.com/downloadpdf/1883
    – Azithromycine : efficace, oui mais pas contre le virus ! ok dans l’hypothèse séduisante de l’activation de bactéries qui pourraient être induites par une prolifération virale,
    – Ivermectine : rien à ce jour – quoiqu’en disent les promoteurs – ne permet d’affirmer que cet anthelmintique (certes à spectre assez large) puisse avoir une quelconque action anti virale….
    De façon plus générale, si toutes les molécules reconnues comme ayant démontré une activité in vitro avaient présenté de réelles efficacités in vivo, la palette de médocs à disposition serait si étendue qu’aujourd’hui très peu de pathologies ne seraient encore invaincues !
    – enfin l’éminente démonstration expérimentale (entre autres, et…40 ans avant Fleming, SVP !!!) ) du jeune Ernest Duchesne (cf. le thème de sa thèse de 1897 : neutralisation de bactéries par des moisissures) contredit totalement votre commentaire relatif aux découvertes “faites par hasard”.
    “Le hasard ne favorisant (évidemment!) que les esprits préparés”.
    Bien à vous,
    Dr Alain CROS, pharmacologue/ pharmaco chimiste

    • En lisant, j’allais vous demander combien de patients avez vous traité, avec quoi, mais j’ai la réponse à la fin du texte. Que pensez vous de cette étude avec 0 cas sur 788 sous Iver et 237 cas sur 407 sans traitement ? Des personnes en mal de notoriété relayés par des journaux en mal de scoop ? Vous citez Un article qui vous arrange, moi je me base sur l’ensemble des articles.Et pour Ivermectine, malgré 60 publications, vous estimez qu’il n’y a rien tant qu’il n’y en a pas une qui dit que cela ne marche pas, afin que vous puissiez la mettre en avant ?
      Mais mon souci est ailleurs : si un de ces traitement peut donner une petite chance à certains, aussi infime soit-elle, pourquoi s’en priver si ces médicaments sont bénins ? Médecin, je n’ai jamais pensé avoir une obligation de résultat, mais de moyens, et ne rien faire est un échec, une démission.

      • Bonjour vous dites que finalement peu importe que l’on ait des preuves si cela peut bénéficier a qq uns et si le traitement ne nuit pas.
        Cela se tiendrait par exemple pour un virus comme Ebola mortel à coup sûr la on peut tout tenter sans trop de preuves mais le covid?
        Des centaines de millions de personnes dans le monde ont pris de l’hydroxychloroquine pendant le covid également de la doxycycline et de l’azythromycine dans une autre partie du monde c’est ivermectine tous les pays d’Amérique latine en ont pris Brésil.chili.argentine.bolivie.perou….si on voit le bilan on ne voit pas vraiment d’efficacité globale des pays traités par chloroquine,ou ivermectine .par contre je m’inquiète un peu de toutes ces doses d’ivermectine données peut être pour rien car ce serait dommage de provoquer des résistances à ce médicament essentiel pour traiter l’onchocercose,
        De même beaucoup de gens sont allergiques a l’amoxyciline et utisent doxy ou azythro pour soigner des infections bactériennes et je ne pense pas que de donner des centaines de millions de boîtes de médicaments non justifiés est une bonne pratique

        • bonjour , visiblement toutes les meta analyses referencées depuis des mois et mises en lignes ici par le Dr Maudrux et d’autres Dr intervenants ici , donnant les résultats favorables avec prises hydroxy , azythro , , ivermectine ( evitant hospitalisation et effets plus graves ) sont passées sous les radars de vos lectures.
          lorsqu’on avance de telles affirmations on argumente avec des faits à minima , ce qui n’est absolument pas votre cas malheureusement .
          Mais vous serez surement d’accord avec le fait que Mr Macron positif et avec des symptomes reste bien tranquillement en quarantaine avec du doliprane , et appelle le 15 en cas d’aggravation puisqu’il n’y a aucun traitement selon lui et son gouvernement !!

        • Pour monsieur macron, je pense que le décret rivotril pourrait lui apporter la compassion que la population ne lui voue pas.

    • bonjour
      houla la c’est du tres tres lourd, , sous une pseudo couverture de Dr pharmacologue vous ne demontrez absolument rien .
      Vous balayez sans un mot toutes les meta analyses sorties depuis des mois un peu partout dans le monde et reprises et réferencées par des Dr , des scientifiques et le docteur Maudrux .
      Non content de cela vous osez dire ” croyez moi !!! ” on nage en plein délire.
      Argumentez monsieur , si vous pensez avoir une once de credibilité .
      A part dire cela ne marche pas et essayer de jeter l’opprobre sur des gens , essayez si vous le pouvez d’etre plus humble et plus refléchi pour faire avancer les choses .apportez des preuves pas des anathemes et des allegations péremptoires.

    • J’ai été ému le temps de lire votre texte, 2 minutes environ. Interloqué plus qu’interrogatif 10 secondes, mais définitivement rassuré à la lecture de votre titre universitaire “Pharmaco-chimiste”. Vu la vulgarité des propos que vous tenez vis à vie de D. Raoult je me fais un plaisir de vous conseilles de retourner taquiner le Paic Citron pour laver votre matériel d’Alchimiste.

      • Excellente réponse. Je pense même qu il est alchimiste ce me Alain cros. Un astrologue à du lui enseigner quelques mots de vocabulaire en virologie chimie et pharmacie !

    • Le Dr A. Cros en est resté à la situation du mois de Janvier dernier, à savoir quand on ne disposait que d’études in vitro sur hcq etc…. On ne lui a pas dit que depuis, 160 études sur l’homme montraient une efficacité de Hcq +AZI+Zn et que d’autres molécules comme l’Ivermectine donnaient des résultats prometteurs aussi bien en phase précoce qu’à un stade plus avancé.
      Dr Cros, il faut sortir le dimanche et vous documenter un peu; ne pas vous contenter de la médecine de plateaux télé .Un peu de lecture pour vous :
      https://hcqmeta.com/

  22. Rendons aux Césars, ce qui appartient aux Césars : Le précieux “Pr Raoult”, c’est toute une équipe performante. :-)))

    Et si plusieurs des “vedettes” de notre camp des “complotistes” impulsaient une action du genre

    A partir de lundi matin prochain on ne met plus le masque plus nuisible qu’utile, sauf contexte exceptionnel

  23. De même pour les vaccins ,:

    D’in côté les vaccins à ARN venant des USA, technique peut-être prometteuse, mais aucun recul avec saut dans l’inconnu et difficulté de conservation exigeant une logistique lourde avec le gros risque de rupture de la chaine du froid et donc d’une perte d’efficacité et dont la publicité tourne en boucle sur nos médias, de l’autre un vaccin Russe à partir d’une technologie éprouvée qui affiche selon son fabriquant, comme pour les vaccins à ARN d’excellents résultats, mais qui ne pose pas de problème de logistique puisqu’il est en poudre et acheté par 50 pays et pourtant totalement absent de nos médias !
    Pourtant on fait la promotion de la concurrence libre et non faussée dans notre économie de marché !
    Visiblement l’information du patient/consommateur n’est pas la priorité.
    Quand à prétendre que les sources d’infos russe sur leur vaccin seraient moins fiables que les sources occidentale, défense de rigoler !

    • Je ne comprends pas cette ruée sur le premier, qui devient exclusif, sans étudier quel pourrait être le meilleurs sur la première demi-douzaine. Nous avons la date de la réunion de la commission d’agrément, mais aussi toutes les dates qui suivent, date de publication, distribution, quantité,… Ce n’est pas la commission compétente qui décide si c’est efficace ou non, dangereux ou non, on lui demande simplement de valider une décision prise par qui ? Et comme les membres sont payés pour cela, ils valideront en toute indépendance.

  24. Bilan lucide et implacable.

    Merci pour cette mise au point.

    Le pire c’est que cela ne changera rien parce que cela profite aux responsables.

  25. Ce traitement de l IHU est plébiscité par les Dr Harvey Risch de Yale university ,Dr Sunetra Gupta d Oxford, Dr Martin Kulldorff d Harvard, Dr Jay Batthacharya de Stanford et bien d autres Professeurs qui ne sont pas de petites pointures … en opposition à l étude frauduleuse du Lancet fait par des «  dr et autres » sans grosses réputation , et à une autre étude faite par des étudiants en médecine .. que préfère suivre notre ministre de la santé pour jugé de l efficacité du traitement de l IHU/ Raoult / Parola/ Chabrière ? les deux dernières études Lancet et Nathan … bref !
    On voit bien que l argumentation n est plus scientifique ni basée sur la médecine …

  26. Certains critiques de Raoult l’ont même accusé de “tricher” parce qu’il écartait de son protocole les patients avec pathologie cardiaque. Comme si respecter les contre-indications d’un médicament (ils en ont tous, avec pour certains des listes gratinées) était du “charlatanisme”.
    La question aujourd’hui, mais nous aurons hélas l’occasion d’y revenir, est très simple et terriblement complexe : comment arrêter ça ? Si le coup de bluff du vaccin (soutenue par une vraie campagne de terreur) ne marche pas, comment sortirons-nous du cycle infernal confinement-déconfinement-couvre-feu-re-confinement ? Je parle bien de “bluff”, l’objectif de nos dirigeants n’étant pas essentiellement de vaincre la maladie mais de trouver un moyen de passer à autre chose sans pour autant perdre la face.
    Sinon, encore un article hors du commun ! J’ajouterais humblement que le problème des études ne se limite pas à la médecine. Sur tous les sujets, on voit des publications farfelues (dont on n’entend plus parler ensuite) être avidement reprise par des journalistes avides de “scoops” et d’articles pas trop fatigants à pondre.

  27. L’Ivermectine est-elle plus efficace que l’HCQ ? Je ne rentrerai pas dans ce débat, n’étant pas à mon niveau suffisamment qualifié. Mais je tenais à apporter tout mon soutien au Dr Maudrux pour la qualité de ces articles et mon profond respect au Pr Raoult, qui à mes yeux incarne un grand résistant à cette guerre de désinformation menée par notre gouvernement aidé en cela par le comité scientifique, qui n’a de scientifique que le nom.

  28. La grande campagne de vaccination a commencé. Pendant de nombreux jours tous les médias vont essayer de nous persuader que c’est le traitement miracle du Covid. Nous ne connaissons aucune étude à long terme de ce “vaccin” ni l’impact sur nos cellules dans 1 an 2 ans…. L’Agence Européenne du médicament travaillerait 24H su 24 pour valider ce “vaccin” et nous l’injecter avant la fin de l’année. Médecin de 76 ans, diabétique, je préfère si j’ai les premiers signes prendre HCQ + AZI et éventuellement Ivermectine, mais je refuse que l’on me tripatouille mes cellules même si on me dit qu’il n’y a aucun risque pour mon ADN

  29. Il serait intéressant docteur de connaître le nombre de contaminés d hospitalisés et de décès covid chez les 40 000 personnes qui prennent de l hydroxychloroquine régulièrement pour leurs maladies. Cela nous en dirait beaucoup aux sceptiques. Mais remarquez même de la vérité la plus flagrante ils arrivent à détourner la société….

    • J’ai déjà posé la question sur ce blog mais je n’ai jamais eu aucune réponse.
      A priori aucune statistique ou alors elles sont bien cachées

    • Selon certaines études, il semble que les patients sous Plaquénil pour PR ou Lupus aient des résultats un peu moins bons que les séries prophylactiques, ce qui a priori n’est pas logique (c’est de la prophylaxie, donc les résultats devraient être les mêmes), mais cela pourrait s’expliquer si ces maladies (auto-immunes) rendent les patients plus sensibles.

      • Trop technique pour moi docteur 🙂 . Par contre je comprends par là que nous ne pouvons comparer les “résultats” de ce groupe (40 000) aux “résultats ” de la population générale. Des mécanismes complexes entrant en jeux pour les maladies chroniques fausseraient probablement les données rendant la comparaison obselete.

      • La disparition de John le Carré m’a permis de voir, ce soir sur Arte, The Constant Gardener une adaptation de son livre. Il s’agit d’une love story contre l’exploitation du tiers-monde par l’industrie pharmaceutique: tout commence par le meurtre d’une femme parce qu’elle est à deux doigts de révéler un scandale pharmaceutique. C’est aussi un document formidable sur l’avidité, l’hypocrisie et la corruption des labos pour la mise au point de traitements anti tuberculeux et anti-VIH, en Afrique, à prix d’or.
        La transposition pourrait s’établir….. A VOIR.

  30. Je me permets de donner le lien vers le blog de notre ami JCT qui n’osera pas le faire lui-même, car les dossiers vers “Covid19” et “great reset” sont très instructifs pour comprendre cette crise. Ne m’en veuillez pas pour ce petit entracte, entre deux ordonnances… Juré que je ne le ferai pas deux fois.
    http://www.luttedeclasse.org/#ancre0008770

  31. Terminé les tests virologiques et sérologiques, le Covid est détecté à 100% par… les chiens ! : https://www.lastampa.it/la-zampa/cani/2020/12/16/news/covid-i-cani-possono-fiutare-il-virus-nel-sudore-efficacia-anche-del-100-per-cento-1.39666686

    Il y a aussi (désolé Gérard, c’est dans le même journal) Halle Berry qui, à 54 ans, provoque toujours une certaine persistance rétinienne, et en ces temps covidaires, apporte un réconfort appréciable : https://video.lastampa.it/spettacoli/halle-berry-in-forma-smagliante-a-54-anni-ricrea-la-scena-del-film-james-bond-dopo-18-anni-il-confronto/125401/125539

  32. Docteur Maudrux
    je ne comprends pas.
    Dr Pierre Kory affirme lors de l’interview de France Soir que, son collectif de médecins ont trouvé une solution au Covid tant en prophylaxie qu’en soins hospitaliers .
    Cette solution est l’Imervectine que vous avez pris le soin de détailler dans le billet précédent.
    En prophylaxie, l’imervectine serait efficace à 100 % selon plusieurs études rapporte le Dr Kory !!
    LE COVID est solutionnée ! non? ou alors expliquez moi !
    https://youtu.be/blpV5QDJrn4

    cet interview date de 12 décembre 2020 soit 4 jours (date de la mise en ligne par France Soir) ou 7 jours (date de son témoignage au sénat américain)

    je viens de vérifier sur le moteur de recherche Google :

    Aucune trace du Dr Kory et de l’imervectine dans aucun média presse ou télévisuel en France !

    mise à part France Soir bien entendu et quelques sites (classé par la pensée unique) comme conspi !!

    y a t il pas un souci ?

    alors que j’apprends dans les médias meanstream l’avancement de la campagne de vaccination (arn!) au 26 décembre !!! (càd dans 10 jours!)

      • Ils ne savent plus quoi inventer pour faire croire qu’ils sont intelligents. L’étape suivante, c’est la puce sous la peau ? (A injecter en même temps que le vaccin)

    • Il n’y a rien à comprendre, ce sont des réalités. L’étude avec 0 cas sur 788 sous Iver et 237 cas sur 407 sans traitement est sans appel, c’est 100% efficace. Pas de triche, car c’est sur 4 sites différents. La presse en France a une grosse part de responsabilité dans le non traitement. France Soir est bien seul. Il y a plus de 20 ans quand j’organisait des manifs, un journaliste m’avait expliqué qu’il existait une sorte de cabinet noir, réunissant presse et ministère, où ils s’arrangeaient pour décider de ce qu’ils allaient mettre en avant ou ne pas en parler. Petits arrangements entre amis. Comme je dis toujours, qui paye commande. Je n’ai jamais pu avoir confirmation, mais comme vous le dites, il y a quelque chose qui cloche dans l’information.

  33. Merci pour ton travail, clair, exhaustif qui ne laisse rien dans l’ombre, et merci pour ton courage
    Sur le terrain, commençons à tracer de manière opposable notre expérience qui nous montre que l’on peut avoir zéro mort (pour l’instant) si l’on applique le traitement dès les premiers symptômes à potentialité évolutive. Nous allons faire sortir par les pharmaciens (ou la sécu ???) le nombre de boites de AZI ( et zinc ?) ,prescrites en 2020 par rapport à 2019, ce qui va confirmer ce que nous n’avons pas eu le temps de tracer
    Bravo à toi

    • J’ai le nombre mois par mois pour chaque année que je peux te donner, mais pas par région si c’est ce qui t’intéresse.

  34. Excellent, je m’étonne que ceux qui ne jurent que par des études randomisées ne comprennent pas que ce qui est essentiel n’est pas la réalisation de l’étude mais sa phase de préparation. Une étude sert à valider une hypothèse, encore faut il savoir choisir les hypothèses à tester. C’est là que l’on voit la différence entre un scientifique créatif et celui qui ne fait qu’appliquer le manuel méthodologique. Pour produire des hypothèses à tester, il faut une culture suffisante et pas trop spécialisée (les épidémiologistes semblent ce qu’il y a de pire de ce point de vue car ils privilégient toujours le brassage de données sur l’explication mécaniste) et une grande capacité à tout remettre en cause, y compris les idées dominantes (la science ne se construit pas par un consensus autour de mandarins dépassés).
    Je ne connais hélas pas grand chose en biologie mais je ne comprend pas comment en près d’un an d’épidémie on n’a pas creusé plus certaines hypothèses. Par exemple je lis souvent que le virus est suffisamment voisin d’autres coronavirus (rhume…) pour que les défenses immunitaires stimulées par ces autres virus puissent mieux agir contre le sars-cov-2 sans l’avoir jamais rencontré. Ne serait il pas facile d’interroger chaque malade du covid-19 pour savoir s’il a eu ou non un rhume précédemment ? S’il y a dans les malades une sous-représentation des anciens enrhumés on saura que le rhume a un effet bénéfique.
    D’une façon générale il faudrait examiner cas par cas les anciens malades pour tenter de déterminer s’ils ont des points communs et donc non pas faire de bêtes statistiques mais éplucher des dossiers complets (maladies précédentes, analyses biologiques complètes…).
    https://jcbwordpresscom.wordpress.com/

    • On est en train de se rendre compte que la majorité des covid graves et sévères arrivent chez des personnes ayant des carences alimentaires ( vitamine D, zinc et même parfois sélénium) et aucune mesure pour renforcer ces éléments chez les aînés et notamment en EHPAD où quasiment tous les pensionnaires sont carencés.

  35. Merci pour ces billets pleins de bon sens et d’observation
    Attention ….
    Le professeur Fourtillan a été interné d’office en psychiatrie à Uzès sur ordre du préfet du Gard … enfin du préfet … certainement pour sacrilège ne pas avoir accepté les thèses fumeuses officielles

    • Il me semble que les révélations d’ordre divin du Pr. en pharmacologie Jean-Bernard Fourtillan sont aussi fumeuses que les theses officielles interdisant tout traitement precoce de la Covid 19.

      • La gestion actuelle sanitaire ET médiatique de la crise du corona ne vous fait-elle pas relativiser ce que vous penser savoir à propos de certains sujet ? avez-vous vu personnellement ce professeur parler de révélation divine ou vous l’avez lu ou entendu quelques part et ou ?

        moi cela me fait penser aux histoires de chiens et de rage.

        Ce qui me déprime le plus, c’est que cette crise met en lumière des mécanismes que l’on voit et identifie facilement mais après on continue à les accepter pour d’autres sujets que l’on ne connaît pas et on adhère aux thèses les plus farfelus pour hurler avec les loups.

      • Les remèdes et recherches du Pr Fourtillan sont extrêmement intéressantes , il fut de la pharmacovigilance un ponte dans son domaine , on ridiculise Pr Montagner qui a décrit le virus pas du tout naturel avec Des brins de virus Sida Énola etc , 2 personnes vaccines en Australie ont été testés porteur du sida après vaccination et le pays à arrêter ce foutu pseudo vaccin ,le ridiculiser alors que il a été mis contre son gré en HP en isolement C’est interdit par la loi ,Et c’est atroce et libéré hier par le juge des peines qui a dit que il n’avait absolument rien à faire en psychiatrie Et le juge ne va pas l’entendre Pasteur lui a fait bloquer ses comptes personnels etc , c’est terrible , la réponse va être cinglante ,pasteur et l’etat Et Wargon mari de La ministre vont payer cher j’espere, combien de médecin ici et ailleurs en ce moment à cause Covid transgenique , sont internes et aux USA la femme spécialiste de vaccin , ancienne des labos sur Vioxx ,magnifique femme qui disait la vérité , retrouve morte chez elle par son fils de 9 ans mort très suspecte ,son mari a porté p’ainte Pour meurtre , elle disait que on allait l’empoisonner , voilà les mœurs actuels de cette corruption généralisé autour des vacinologues Gates and co,qui font passer tout chercheur de vérité pour un complotiste ou anti vaccin ou amishs ou rassuriste tout cela est abjecte et nos aînés isolés et terrorises ne sont pas soignés le Rivotril les attend !!

  36. Merci pour ces différentes synthèses, très complètes, et sans a priori, concernant les différents traitements possibles pour la COVID, notamment en phase précoce. Ce sont des faits et des vérités qui finiront bien par éclater au grand jour et faire revenir à la raison nos dirigeants politiques et sanitaires qu’en médecine la prévention et le soin sont avant tout dans les mains (bien entendu d’abord passées au gel hydroalcoolique !) de la relation de confiance entre un patient et son médecin traitant à qui on ne doit pas interdire de prescrire ! Mais ce genre d’évidences semble échapper totalement à nos responsables politiques et sanitaires (y compris les autorités médicales comme le conseil de l’Ordre, ce qui est un comble), et depuis de nombreuses années ! Est-ce que cette pandémie va enfin les obliger à sortir d’une politique sanitaire hospitalo-centrée, et à redonner ses lettres de noblesse à la médecine de ville ?

  37. Le Covid est révélateur, pour certains, de la déliquescence de nos sociétés. Ce virus est la partie visible, mais il en va du même pour tout le reste dans la gestion du pays.
    Le gouvernement se planque derrière un comité pompeusement nommé “scientifique”, Castex (le ministre, pas l’huile moteur) dit en suivre les recommandations. Fort bien, mais que ne le fait-il pas pour celles de la Cour des Comptes ? Juridiction financière qui pointe inlassablement les dérives financières des gouvernement successifs.
    Je lisais ce matin un rapport sur la surmortalité dans les EHPAD, elle apparait terrible sur les gens âgés de… plus de 85 ans et surtout de 91 ans !
    Autour de vous, où sont les malades ou les morts du Covid ? En revanche, les suicides, les dépressions, les faillites, les confinements qui ont un impact qui se chiffre en millions de morts sur les populations les plus pauvres de ce monde n’émeuvent personne.
    Du moment que Papi et Mami passent noël dans la cuisine et que des millions d’abrutis se font tester alors même qu’ils n’ont aucun symptôme, tout va pour le mieux.
    Mettez vos masques, ceux qui sur leur emballage avertissent : “Ne protège pas des contaminations virales ou infectieuses”, faites vous vacciner, faites vos besoins dans la caisse qui vous est assignée, enduisez vous de gel hydroalcoolique, parlez derrière des plexiglass, rendez vous coupable d’un virus, ostracisez les jeunes, dénoncez vos voisins et proches qui se rassemblent à plus de 6, prenez du Doliprane, ne voyez pas votre toubib traitant, restez chez vous !
    En respectant les consignes, peut être que d’ici quelques mois vous aurez de nouveau l’autorisation de faire semblant de vivre.
    Ce dont on ne vous parle pas ou que vous ne voulez voir, c’est le prix exorbitant qui est consubstantiel à cette lâcheté.
    Sans rire les gens, Orwell n’aurait même pas osé.

  38. il est permis de penser que cette même incompétence, aveuglement, idéologie, refus de s’informer, clientélisme, conflit d’intérêt sévit pour tous les grands autres domaines dont s’occupe l’état : Energie, industrie, agriculture, logement….

    • Absolument, c’est le même esprit qui les anime, de plus ils jouent au jeu des chaises musicales.

  39. D’après Raoult, 82% des traitements utilisés en infectiologie ne sont pas soutenus par des études randomisées; et 89% de ceux utilisés en cardiologie non plus:
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6439920/

    Si on devait retirer tous les médicaments qui ne sont pas soutenus par des E.R., les médecins n’auraient plus qu’ à se remettre à la saignée, il ne leur resterait plus que ça !

    Avant hier Vachier ( Blachier) disait sur RMC qu’il fallait rendre obligatoire les vaccins pour les plus de 65 ans, et que tout le monde savait que les Restaurants, Bars ETC…. ne réouvriraient pas le 20 janvier ….

    Jusqu’où s’arrêteront -ils ? comme disait Coluche

    • J’ajouterai que ce cher Vachier a été dire que ce serait de la faute des plus de 65 ans si les cafés et restaurants ne ré ouvrent pas en refusant la vaccination et que nous ( les jeunes) avons fait assez d’efforts pour que maintenant ils en fassent aussi. Je me demande ce que pensent ses parents d’un tel discours….

      • Ses parents ont dû lui demander de changer de coiffeur.
        Je crois qu’il a le même coiffeur que Boris Johnson, à moins que ce soit le merlan de Trump qui le coiffe.

      • Une question : peut il ette inculpé pour mise en danger délibérée d’autrui ? Un juge devrait faire quelque chose ?

      • Je ne suis pas la maman de Blachier mais j’ai l’âge de l’être et je ne vous dirai pas ce que je pense de sa récente déclaration car mes propos risqueraient d’être censurés…. Après avoir culpabilisé les jeunes (cf. l’immonde spot TV) on s’en prend maintenant aux vieux, et demain à qui le tour ?

    • Blachier n’est pas medecin , ni epidiomologiste,il travaille pour les labos du monde entier à une boîte de 60 personnes pour la propaganda , les médias dont BFM patron lié au labos ,sont connues invitent sur les plateaux, Tout les sbires des labos, Lacombe conflit intérêt Gilead , etc ….

  40. “Je ne vous donnerai qu’un exemple pratique, le dernier, il concerne le vaccin Pfizzer : étude randomisée, 37 000 patients. 2 morts chez les patients ayant reçu le vaccin, 4 morts chez les patients ayant reçu le placebo”

    lol ! il faut interdire les placebos !!
    demander au ministre de la santé de faire paraitre immédiatement un décret contre les placebos en Absurdistan totalitaire!

    de cette manipulation le vaccin Pfizer parait plus sur !!

    mille bravos Dr Maudrux de dénoncer cette absurdité du pouvoir de l’homme sur l’homme !

  41. Cher Dr Maudrux, je vous remets mon commentaire d’hier posté tard sur votre précédent post:
    le Quotidien du Médecin du 15/12/2020 n°9879, en pages 2 et 3, prend les admirateurs du Pr RAOUT, les partisans de la “quatrième voie pour le traitement du Covid” et de la liberté de prescription, pour des farfelus hors normes, majoritairement âgés, acupuncteurs, homéopathes et retraités….”, des soixante-huitards gâteux quoi…
    Pour assoir ses allégations, le jeune journaliste travaillant comme pigiste au Quotidien va chercher un chirurgien-dentiste président du collectif Fake-Med et qui se donne la mission de combattre les “pseudo-thérapies”. D’après leur président, le Dr Vidal, nous recherchons une “poudre de perlimpinpin qui va fonctionner de suite” et que “aujourd’hui, croire en l’HCQ c’est croire en une technique qui n’a pas fait ses preuves et ce n’est pas s’appuyer sur des bases scientifiques”.
    Il est vrai que les dentistes sont les champions de la pharmacologie en prescrivant Paracétamol, Amoxicilline et Rodogyl…Mais dire cela d’un des plus grands virologues mondial…!
    Pour faire plus fort, le Quotidien, s’entretien avec Arnaud St Martin, sociologue des sciences, travaillant au CNRS (donc fonctionnaire) qui assène que “nous savons trouver les bons canaux médiatiques pour porter nos discours” et que le Pr RAOULT nous a encouragé dans l’idée “d’être des lanceurs d’alerte”.
    LE PLUS GRAVE: “Il y a en face du principe de la liberté de prescription un principe de prudence : dans l’incertitude des effets indésirables il vaut mieux ne rien prescrire que de prescrire un traitement potentiellement dangereux. Dans cette séquence, qui a été qualifiée de guerrière par l’exécutif, c’était plutôt le moment de faire preuve de discipline collective. Si une liberté de prescription totale avait été autorisée, à ce moment-là on aurait pu avoir un véritable scandale sanitaire en bout de course”.
    Et ce monsieur argumente cela dans un livre sorti au mois de septembre.
    Pas un mot sur l’Ivermectine, rien sur les études scientifiques de part le monde….rien…l’omerta la plus complète.
    Le Quotidien du Médecin appartient à un gros groupe de presse, LVMH je crois, mais il équilibre son budget par un financement de l’industrie pharmaceutique pour permettre sa distribution gratuite à tous les médecins prescripteurs en exercice. Notre Quotidien aurait pu faire un comparatif médical et scientifique des deux thèses au lieu de nous traiter de dingos gâteux dans un torchons écrit par des seconds couteaux de deuxième zone. Ce torchon me fait penser à la fausse méta-analyse dans le Lancet pour nuire à l’HCQ: c’est la même méthode avec peux être les mêmes raisons pour le même but.

    • Je l’ai vu hier soir en terminant mon billet et j’ai failli répondre que mon avis allait suivre dans le billet suivant. Je dois poser problème à ces détracteurs (qui ne proposent rien), car difficile de me mettre dans une case “adorateur”, préconisant plutôt Ivermectine, ce qui me classe plutôt dans une case ‘neutre”, rendant le discours concernant Raoult et HCQ plus objectif.