64

Covid : le tour du monde

Notre Président nous a dit lundi que l’aide aux pays africains faisait partie de ses priorités dans la lutte contre le Covid, et que pour cela, il fallait effacer leur dette.

Je n’ai pas bien compris le message et le rapport. En effet, je suis bien l’Afrique depuis le début, et pour ce que je vois, certes depuis mon fauteuil, je pense que d’une part, ils se débrouillent 100 fois mieux que nous, et d’autre part, heureusement pour eux que Macron a parlé de dette et pas d’assistance sanitaire, vu le résultat chez nous !

Qu’elle est donc cette situation qui justifie cette prise de position (également affichée par le G20 hier) ? Elle est à l’opposé de la justification.

Il y a en Afrique 1,2 milliards d’habitants. Chez nous, le Covid a déjà fait 17 500 morts, pour 67 millions d’habitants. A population égale, ils devraient avoir pour 1,2 milliards d’habitants (17 500 : 67 x 1200) 313 400 morts. Combien de morts dénombrés à ce jour ?  788 décomptés au 14 avril, soit 400 fois moins que nous par habitant ! Ces chiffres sont relevés dans les différents pays par l’Université Johns-Hopkins, et sont disponibles en clair, pays par pays sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pandémie_de_Covid-19_en_Afrique avec mise à jour journalière.

Signalons que l’Afrique du Nord représente 78% de ces décès, il en reste donc moins de 200 pour tout le reste du continent. On n’est plus à 400 fois moins, mais 1 000 fois moins. 

Les raisons ? On peut en imaginer plusieurs, discutables, mais il en est une qui me saute aux yeux. Des chiffres très incomplets ? Même si ce n’est pas comme chez nous, ces pays ont des administrations, des hôpitaux qui fonctionnent. Les nouvelles y circulent vite aussi. Alors qu’il en manque sans doute, mais même si on double ou triple le chiffre, il reste dérisoire. Et puis les pays qui ont de fortes infrastructures, n’ont ni plus ni moins de décès (voir Sénégal plus bas) que les autres.

Des mesures efficaces ? Certes ils sont rôdés avec Ebola (et le MERS) qu’ils arrivent à maîtriser chaque fois que le virus a quelques velléités, mais leurs infrastructures restent inférieures aux nôtres, n’ayant pas les mêmes moyens. Si on ajoute les marchés, les transports en commun, ils ont tout ce qu’il faut pour faire exploser l’épidémie et avoir une hécatombe. Il n’en est rien.

De bons traitements ? Est-ce que la médecine traditionnelle avec leurs sorciers est supérieure à la nôtre ? Sont-ils tous sous chloroquine où autres antipaludéens ? Non. Traitent-ils différemment ? Voici ce que fait le Sénégal : https://www.youtube.com/watch?v=Y3zgN1TuIeU&feature=youtu.be , et en fin d’article le résultat un mois et demi après le premier cas. Remarquez le nombre de guéris, très supérieur à tous les pays européens.

Le climat ? Peut-être. Ces pays ne connaissent les grippes saisonnières que l’on trouve chez nous. Est-ce suffisant ? Je n’ai pas la réponse, d’autant plus que cela ne colle pas avec l’Afrique du Nord, très touchée par le Covid.

Alors où trouver une explication cohérente ? Et si c’était tout simplement les Caucasiens, que nous sommes tous en Europe et Afrique du Nord, qui avons dans nos chromosomes une sensibilité particulière aux coronavirus ? Et si le problème ce n’était pas le Covid, mais nous ?

J’en veux pour preuve aussi les Asiatiques. 6 morts à Taiwan, 43 en Thaïlande, 150 au Japon, 220 en Corée du Sud,… Ne me dites pas que ce sont les tests et le confinement sélectif qui seuls donnent ces résultats. Ne me dites pas que c’est le flicage de la Corée qui donne aussi ces résultats. Ce n’est pas crédible, et si c’était le cas, quelle explosion on verra au premier relâchement, si tant est que l’on puisse parler de relâchement demain, dans des pays où aujourd’hui les boîtes de nuits sont encore ouvertes ! Et la Chine ? On les accuse d’avoir minoré leurs décès, c’est politiquement très possible, mais à quelle hauteur ? Certainement pas 350 000, soit 100 fois plus, à population identique.  Il y a les réseaux sociaux, même contrôlés l’hermétisme à 100% est difficilement possible en 2020.  Des Français sont resté à Wuhan, des soignants même, personne n’a décrit d’hécatombe, de fosses communes comme aux USA, de camions frigo ou de halles réfrigérées comme vu en Europe. Dans la région de Wuhan, 200 000 personnes sont décédées de morts naturelles dans la période d’épidémie, qui n’ont pas toutes pu être traitées comme il se doit, alors 3 palettes d’urnes funéraires photographiées sur le parking d’une fabrique, ce n’est pas un scoop, mais le quotidien. Regardez aussi l’Inde, qui confine, mais combien de morts à ce jour ? 405 morts pour 1,4 milliards d’habitants. Premier cas le 30 janvier, soit 2 mois et demi. A ce rythme, ils n’arriveront pas à 4 000, chiffres qu’ils devraient avoir avec le même taux qu’en Chine. Alors est-ce l’Inde ou la Chine qui triche, ou nous qui ne voyons pas où se situe le problème ?

On trouvera toujours des exceptions qui confirment la règle. Pourquoi l’Allemagne ? Pourquoi le Mali ? L’évolution demain peut s’inverser en Afrique, en Asie, et infirmer mon hypothèse, mais à ce jour, avec suffisamment de recul pour laisser le temps à la maladie de se développer, ces constatations m’interpellent. La différence entre ethnies n’est pas de 10, 20 ou 50%, le rapport est de 1 à 100. Dans ces conditions, si la réponse est dans nos chromosomes, peut-on comparer les méthodes et les résultats de ces pays avec les nôtres et en tirer des conclusions ou des stratégies ?

Ainsi, j’ai tendance à dire que les excellents résultats du Sénégal sont dus au protocole Raoult. Pas contre si j’introduis mon hypothèse ethnique, j’ai tort, le Plaquénil n’a rien à voir.

2 morts sur 300 cas, c’est 650 fois moins que chez nous.

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

64 commentaires

  1. La grippe s’en va à la fin de l’hiver, même s’il n’y a pas eu d’immunité de groupe ,pourquoi ?

    • Certains virus sont sensibles aux conditions météo d’après ce que dit le biologiste Etienne Decroly. Mais là dessus, pour le covid on aura du mal à compter dessus. Il incube 14 jours dans le corps humain. Ce qui veut dire que pour des températures inférieures à 37° il résiste.
      Virus hors norme, donc.

    • 412 patients traités, et 224 refus de traitements (groupe de contrôle)
      Importante réduction du besoin d’hospitalisation d’autant plus forte que le patient est traité plus tôt…
      Dose d’HCQ un peu plus forte que celle de l’IHU…
      Voici ce qu’il aurait fallu faire en France depuis le temps qu’on en parle…

  2. Essai Coverage sur les plus de 65 ans , pas sur les cas graves ( etc) avec le CHU de Bordeaux en «  liaison avec l Inserm » démarré le 15 avril !!!!!! ( il était temps !!!) Il y a un bras avec l hydroxychloroquine .. mais est ce le traitement tel que préconisé par Pr Raoult ? : hydroxyclhloroquine +‘Azytromycine ?mene dosage etc etc ? Sinon c est encore une fois pour se moquer du monde !!
    Aussi pourquoi maintenant à t on plus de guéris comparé aux décès en Italie et Espagne par rapport à la France ? Ex Espagne 20000 décès /74000 guéris .. France 18000 décès / 34000 guéris ( source Worldometer ) . Par avance merci pour vos infos

    • L’Italie utilise la chloroquine depuis début avril.
      En France divers traitements sont utilisés par des médecins et un certain nombre fonctionne. Ils commencent à être utilisé plus massivement parce que les médecins communiquent entre eux par les réseaux sociaux et s’échangent leurs expériences. C’est pourtant aux autorités sanitaires de relayer ces expériences et dire ” il y a des choses qui marchent” et encourager les médecins à les utiliser. Ça fait partie de l’approche systémique. Celle que l’on a pas. Et vu qu’on essaie d’avoir une gestion top down, on étouffe trop les initiatives des médecins sur les terrain qui ne sont pas audibles dans les média.

    • Il n’y a pas de logique autre que celle de l’argent. Covid représente un enjeu financier planétaire, comme pour le VIH il n’y aura jamais de vaccin, la lutte à laquelle nous assistons est celle du pouvoir et du leadership.
      Observez les “Alerte Covid” qui passent à la télé, le message dit : “Vous avez des signes du Covid, de la fièvre, restez chez vous votre état s’améliorera, si vous avez des difficultés respiratoire, appelez les secours”.
      Tout est dit ! L’hôpital, seul interlocuteur, voit arriver les cas avancés en détresse respiratoire, d’où le nb de décès car tous suivent un protocole dont ont sait maintenant qu’il ne fonctionne pas : sédation et intubation.
      Il y a 2 semaines, je visionnai un reportage sur hôpital italien, le personnel médical en était à dire qu’ils espéraient sauver au moins un de leur patient intubé car aucun à ce jour n’était sorti vivant de cette phase !
      Nos sociétés sont écrasées par un conformisme et un centralisme effarant, le résultat n’a plus d’importance, seule compte la communication. Sur ce constat, inutile de vouloir comparer les chiffres entre pays, leur disparité face à un événement unique, un virus, dénonce qu’ils sont faux, chacun compte comme il veut, ce qu’il veut, ce qu’il peut.
      Au sein d’une même population caucasienne, sur un territoire européen, il n’y a aucun argument recevable pour la disparité,la transmissibilité et la létalité du virus, si ce n’est une différence dans la prise en charge.
      Sur ce coup je rejoins Fabien Lyraud, il faut une approche systémique, ce qui n’a été fait dans aucun pays si ce n’est l’Allemagne et un peu le RU, tous les autres soignent une pneumopathie au stade avancé, en délaissant tous les autres cas. Un peu comme si vous alliez chez le toubib, qu’il vous dise que vous avez un cancer ou une maladie en évolution, et qu’il vous conseille d’attendre que vous soyez en phase terminale pour entamer une thérapie…
      Les politiques et nos chers fonctionnaires, les mêmes en fait, n’ont aucune idée de ce qu’il faut faire, ne comptez pas sur eux pour prendre la moindre initiative, au plus fort de la crise notre Président est toujours dans la com et le pire c’est que dans une société pyramidale, tout le monde est sur le mode.

    • Pourquoi seulement les plus de 65 ans ?, Les autres patients n’ont pas le droit d’être soigné ?
      La question qui se pose:
      Est-ce qu’un traitement fonctionne qu’à partir de 65 ans ? Ou pour des questions économiques, il est réservé au plus de 65 ans ?

      J’espère que l’impartialité, la probité et l’objectivité seront la règle :
      « Ses investigateurs principaux sont le Professeur Denis Malvy, infectiologue et responsable de l’unité des maladies tropicales et du voyageur au CHU de Bordeaux et conseiller scientifique auprès du ministre Olivier Véran et le Docteur Xavier Anglaret chercheur sein du Centre de recherche Bordeaux Population Health (Inserm et Université de Bordeaux). La plateforme Euclid (European clinical trials platform & development) est également associée au projet. »
      Source : https://actu.fr/nouvelle-aquitaine/bordeaux_33063/coronavirus-6-choses-savoir-sur-coverage-lessai-clinique-lance-ce-mercredi-bordeaux_33017911.html

      Cette initiative est intéressante, mais à Marseille, l’IHU soigne sans aucune discrimination les patients Covid-19, c’est également le principe éthique adopté par beaucoup de médecins.

  3. La Pologne, la Grèce, la Croatie pourtant voisine de l’Italie, ont fait mieux que l Allemagne d’après John hopkin , c”est sûrement pas grace au dépistage massif ,aux lits de Rea , à l’absence de Macron , où à la chloroquine. Il y a quelque chose qui nous échappe.

    • Ils ont simplement peut être pas fait confiance aux données chinoises et fait les vérifications qui s’imposaient. Il a quand même fallu attendre le 11 avril pour que grâce à un médecin italien et certaines interrogations d’urgentistes pour que l’on se rende compte de ce qu’était la maladie et que jusque là on la soignait pas correctement.
      C’est quand même étonnant que le médecin sénégalais sache au 4 avril que le covid19 provoque des thrombo-embolies et que nous nous ne le sachions pas encore à cette date.
      Les pays qui ont pris en charge les malades pour veiller à ce que le moins possible aille en réanimation avec des traitements sont sans doute ceux qui ont le moins de décès. En Corée avant d’utiliser la chloroquine ils utilisaient dans les premières semaines de la pandémie des antirétroviraux. Donc au moins on tentait quelque chose. Ce n’était pas “restez chez vous, prenez du paracétamol et si vous êtes en détresse respiratoire appelez le 15”. Il y avait une vraie réponse thérapeutique, multiple. Donc une approche systémique de la pandémie. Avec prévention (gestes barrières, masques) et curatif ( tests, protocoles de soin multiples adaptés aux différents symptômes de la maladie).
      La France comme les autres pays où ça se passe mal n’a eu aucune approche systémique.

      • Je vois pas dans les pays cités plus hauts une prise en charge telle que vous la décrivez. Un protocole, ou un système n’est efficace que s’ il est efficace…Sinon il n’a qu’un effet psychologique, ou placebo,sur la population ou sur les gouvernants mais il ne dilinue pas le nombre de victimes.
        Cela ne nous explique pas pourquoi la Pologne, la Grèce ou la Croatie ont eu si peu de victimes. Cf John Hopkin Hospital

        • Je suis Polonais,..et je sais la différence être la France et Pologne. Des mesures pour lutter contre le corona ont été pris, avant que le gouvernement français réagisse. Pour exemple je peux donner le port obligatoire de masques deupis jeudi dernier. Les frontières polonais fermées avant que Macron en pense…. le nombre de lits de réanimation habituel est de 10100 pour 38 millions d’habitants qui a augmenté depuis le début d’épidémie… ect…par contre il y avait les mêmes problèmes d’approvisionnement des EPI. Quant aux traitements,…ils hésitent sur le Plaquenil et Azithromicine et sont en train de les tester à l’hôpital de Wroclaw

    • Merci pour ce partage, l’analyse est pertinente, le décalage de 3 jours entre l’hospitalisation et le décès est bien mis en évidence sur le graphique 4.
      Les tendances présentées vont dans le même sens que les courbes présentées sur le site de l’IHU de Marseille.
      En Synthèse il faut poursuivre les efforts avec le confinement, respecter les gestes barrières et porter un masque !
      Pour le confinement, il me semble constater un relâchement cette semaine, ce n’est pas simple de rester dans quelques m² (dans les villes) , plusieurs semaines.
      A ce sujet, l’ouverture des parcs, jardins publics, des bords de rivière, des forêts… au public, serait, à mon avis, un moyen d’éducation pour préparer le dé-confinement. Naturellement, il faut des messages rappelant le danger et risque au regroupement, les gestes barrière…Mais n’est il pas plus important d’éduquer que de réglementer ?
      Le décalage (moyen) de 3 jours entre l’entée à l’hôpital et le décès montre bien que la prise en charge des patients avec la Covid-19 est trop tardive, c’est le problème du message « restez chez vous » et attendez d’être au bord de l’agonie pour faire le 15. Si le message avait été, consulter votre médecin dès les premiers symptômes, les courbes seraient différentes.
      Ces erreurs stratégiques (absence de masques de protection, la non implication des médecins de proximité) ne sont pas favorables au bilan provisoire, est ce que ce retour d’expérience sera utile pour gérer la suite de cette crise, les nouvelles crises ? A suivre.

    • Je suis Polonais,..et je sais la différence être la France et Pologne. Des mesures pour lutter contre le corona ont été pris, avant que le gouvernement français réagisse. Pour exemple je peux donner le port obligatoire de masques deupis jeudi dernier. Les frontières polonais fermées avant que Macron en pense…. le nombre de lits de réanimation habituel est de 10100 pour 38 millions d’habitants qui a augmenté depuis le début d’épidémie… ect…par contre il y avait les mêmes problèmes d’approvisionnement des EPI. Quant aux traitements,…ils hésitent sur le Plaquenil et Azithromicine et sont en train de les tester à l’hôpital de Wroclaw….

  4. l’Afrique, comme dit Raoult ,prend du Plaquenil depuis de lustres et des plantes anti palu,Artemisia /quinquina, et donc ne sont que très peu atteint pat le virus,Macron suit le plan de la Fondation Bill Gates qui veux vacciner et pucer tout le monde,aucines des études biaisées et expressions actuelles Ave anti viraux interférons ,etc,ne marchent a l’INserm que a quitte Raoult a cause de Lavy et la corruption de cette instance qui bosse pourOMS et donc OMSest financé par USA mais en majorité par Fondation Bill Gates ,qui a un plan réel pucage contenu dans nano vaccins, et,pour tout le monde ” Plan 2020″,la vie est simple ,le plan d’aide d’urgence c’est ici qu’il devrait être distribué, pour tout les gens qui ne peuvent plus manger,payer leur loyer, et se soigner, pas des tests,pas de masques, pas de Plaquenil et antibiotiques,interdictions de guerir,confinenement sans testing famille et libérer les gosses qui vont le filer a tous ,super programme!!!le virus a sans doute été fabriqué par les US en labo et injecté, dans plusieurs pays en même temps, voir patient zéro retrouve ne Italie nacre du sud et chine le mmim mois en Novembre,donc ce virus se ballade depuis des lustres,les USA en Novembre on prévenus les instances médicales de cas étrange de pneumonie oedem pulmonaire grave en quantité anormal ,il est mutant et passe aussi par le sang voir ces femmes qui accouchent, le foetus et bébé a le virus via le placenta,.Les US s’autodétruise en voulant détruire la Chine et l’Europe, et ce n’était pas prévu,ce “test” comme l’appelle Pompeo faisant un lapsus révélateur en direct en parlant de ce virus mutant d’un premier essai ,cela leur revient au visage ,pas prevu et c’est l’hécatombe aux USA. Ceci n’est pas une Fake News,deux amis atteints et médecins ,qui ont le virus,me disent que ce truc est un mélange de SRAS et d sida réunis et passe pas le sang et autres, et va tomber bas ,les virus n’aiment pas le beau temps et revenir en octobre!

    • Comme s’il n’y avait pas assez d’organismes, comités, conseils et autres machins pour gérer la crise, voilà que le Conseil d’Etat (il l’a déjà fait plusieurs fois depuis 2 mois) devient spécialiste en médecine, épidémiologie, gestion de crise. Pays de fous, oui. Si certains se tournent vers lui pour trancher, il a pourtant la possibilité de se déclarer incompétent.

    • Monde de fous… reconnaissons que le Conseil d’Etat est honnête dans sa réponse en disant que “le gouvernement n’a pas les moyens de faire plus”, ce que tout le monde avait compris malgré la dialectique gouvernementale.
      Sacré aveux de leur part.

  5. L’origine du virus.
    On sait que la fonte des glaciers et du permafrost a été très importante depuis 2 ans. On sait aussi qu’il y a beaucoup de virus qui y sont conservés. Chronologie

    Printemps 2018 : Des cyclistes dont le français Thibaud Pinot sont victimes de pneumopathies atypiques.
    Automne 2018 : Une maladie respiratoire touche près de 500 personnes dans la région de Brescia. Une épidémie de légionellose est évoquée par certaines sources. D’autres parlent d’un agent pathogène non identifié.
    Août 2019 : L’entraîneur de la Juve, Muarizio Sarri est hospitalisé pour une pneumopathie atypique.
    Fin août : le virus mute et devient plus contagieux. Début de l”épidémie en Italie
    Octobre : premiers cas suspects en France. Début de l’épidémie en France
    Fin octobre : un immigré chinois quitte l’Italie pour rentrer dans sa famille à Wuhan et sur place il fréquente le marché au poisson. Il contamine un certain nombre de personnes. début de l’épidémie en Chine
    Novembre : Premiers cas suspects aux USA.
    Premiers cas sévères en Italie.

    Ça se tient au niveau de la chronologie. Mais personne ne veut prendre cette hypothèse au sérieux curieusement.

    • L’origine du virus est chinoise, c’est une zoonose, ceci a clairement été établi. Si le milieu médical patauge pour soigner, il y a une signature quant au génome d’un virus.
      Les pneumopathies chez les sportifs sont monnaie courante, ils sont extrêmement affûtés et sensibles à toutes les pathologies virales et microbiennes, rajoutant à ça, la prise en continu de “traitements”, pas besoin de Covid pour qu’ils tombent malade.
      Du reste, observez le nombre de sportifs de haut niveau qui ont, à contrario de la logique de l’âge (1), contracté le Covid.

      (1) l’âge n’est pas un facteur, les propositions de confinement des populations “âgées” avancées ici et là sont d’une bêtise crasse, c’est juste qu’avançant dans l’âge, les pathologies se cumulent parfois, notamment le diabète, les insuffisances cardiaques, rénales, hépatiques, etc, mais l’âge n’est pas un critère à lui seul.

      • L’hypothèse d’un vaccin qui a mal tourné dans le P4 de Wuhan est en train de ressortir. Le doute est fondé vu la présence de ce labo à Wuhan, le hasard fait bien les choses. Toutefois, comme vous le dites “il y a une signature quant au génome du virus”. Je me souviens de ce cours très clair sur les virus avec leur arbre généalogique d’un professeur suisse que j’ai du passer dans un de mes premiers billets. Entre la chauve-souris et le Wuhan, il avait laissé un blanc, “il manque un hôte intermédiaire à trouver, car le génome du Wuhan, c’est 96-97% celui de la chauve-souris, pas 100%”. Une dizaine de jours plus tard, cet hôte était trouvé, le pangolin, qui matchait à 100%. Beaucoup l’ont oublié, si c’est 100%, il n’y a plus de discussion possible.

        • Sauf que l’hypothèse du pangolin est en train d’être remise en cause (parce que l’enquête sur le marché en question a prouvé qu’aucun pangolin n’y avait jamais été vendu). De plus les premiers cas en Europe sont antérieurs aux premiers cas chinois.
          On nous dit que c’est une zoonose. Mais n’importe quel type de virus peut être emprisonné dans les glaciers y compris des coronavirus. Il y a peut être une chauve souris préhistorique porteuse du virus. Mais ce virus s’est retrouvé dans les glaciers à un moment ou un autre. Vu que nous sommes gouvernés par des climatosceptiques, ça les arrange bien l’hypothèse du pangolin.
          Et puis il y a plein de choses qui ne collent pas.

          • Nous serions gouvernés par des climatoseptiques ? Elle est pas mal celle la !
            On bouffe du RCA à longueur de temps et, comme vous le dites, tous ceux qui, comme moi, rejettent l’aspect anthropique d’un hypothétique réchauffement, sont taxés de septiques.
            C’est le même processus que pour les religions, les mots ont leur importance : athée, agnostique, infidèle, impur, hérétique, etc, ici “climatoseptique”. Ben non.
            Je comprends mieux votre insistance à dire que ce virus serait “occidental”, puisqu’il s’inscrit dans la mécanique réchauffiste (balle au centre), dans laquelle notre civilisation serait coupable de tout… ce dont les autres ont été incapables d’accomplir.
            Un virus a une carte d’identité, elle ne peut être falsifiée, l’origine de Covid est la Chine, permafrost qui fond ou pas.

    • C’est une hypothèse possible, mais il y a d’autres hypothèses comme par exemple la “fabrication” d’un ou plusieurs virus, avec une fuite accidentelle ou pas?
      De toute façon il sera probablement difficile de le savoir.
      Je viens de voir qu’en chine le nombre de décès avait augmenté de 1290 en quelques heures, une erreur d’addition? Les informations officielles sont à analyser avec une lecture critique…
      Actuellement, la priorité, c’est de guérir des malades et sauver des vies, les dernières communications des médecins “de terrain” donnent espoir (Antibiotiques).

      • Les nouveaux décès, c’est un rattrapage de ceux qui étaient à domicile qui comme chez nous n’étaient pas connus.

  6. Hier Jean François Delfraissy le Président du conseil scientifique de Macron a indiqué qu’il souhaitait continuer à confiner 18 millions de français après le 11 mai, (jusque sans doute la disponibilité du vaccin., J’ai vérifié sur la pyramide des âges cela correspond à la classe des plus de 60 ans. Cela veut dire que Macron va être obligé de confiner ses chers conseillers spéciaux Jean François Défraîchi 71 ans, Didier Raoult 68 ans, mais aussi Brigitte sa chère professeurE de français.
    Une solution consisterait à les confiner dans les Ehpad (bientôt libéré de leurs pensionnaire grâce au COVID19) et à y répandre le virus Ebola, ce qui réglerait presque définitivement le financement de la réforme des retraites, avec finalement un retour inattendu de la retraite à 60 ans. Il va être temps que les Papys fassent de la résistance…

    • Encore des paroles en l’air sans réfléchir. C’est comme interdire le jogging de 10 à 19H, créant avant et après cohue et promiscuité qui n’a étonné que les auteurs de la mesure, qui n’y avaient pas pensé. Alors pour me confiner, mes enfants, mes petits enfants, mes amis pourront venir me voir, mais moi je n’aurai pas le droit de sortir ? Sinon pour faire des courses, aller à la poste, chercher de l’essence,… Du grand n’importe quoi. La seule mesure applicable, c’est dans les Ehpad, mais si pas de visites pendant 6 mois, c’est en faire mourrir beaucoup, tristement.

  7. Mortalité des 1000 et qq patients ds l’expérience de Raoult avec son traitement hydroxychloroquine + Azithromycine = 0,47
    Mortalité SANS traitement en Allemagne sur 600 cas = 0,37. on est obligé de se poser des questions
    Quant à l’afrique se qui va probablement la sauver c’est la jeunesse de la population en RDC environs 85 à 90 millions d’habitants (dernier recensement en 1984 !) 65% de la population a moins de 25 ans, 2,5% est âgée de plus de 65 ans. Il n’y a pas d’obèses mais il y a parfois beaucoup de diabétiques…

    • L’Allemagne a une approche systémique de la pandémie. Et je suis à peu près sûr que les généralistes allemands prescrivent des médicaments à leurs patients que ce soit des antiviraux ou autre chose. Les Allemands détectent les contaminés, les isolent et les traitent. Il faudrait savoir quels sont les traitements utilisés en Allemagne.

  8. Alléluia ! “Ne me dites pas que ce sont les tests et le confinement sélectif qui seuls donnent ces résultats. Ne me dites pas que c’est le flicage de la Corée qui donne aussi ces résultats. Ce n’est pas crédible…”.
    Si c’était tout simplement notre système de santé fort de ses certitudes ? L’épisode rocambolesque Raoult est significatif, d’un coté un homme qui ose, de l’autre une armada de gens pour qui la médecine n’est qu’un métier comme un autre. Nos sociétés progressistes ne supportent plus la contradiction, ce qui a pour effet de conditionner les individus, ceux voulant faire carrière, quel que soit le domaine, ont le choix de rentrer dans le rang ou être blacklistés au moindre écart.
    Le corps médical n’échappe pas à la règle qui veut que les étudiants apprennent avant toute chose à passer des diplômes et concours, ils font les choses si et seulement si elles sont dans le cadre.
    Ceci dit, il semble que Covid soit atténué sous le Tropique du Cancer (~23ème parallèle).

    • Il n’y a surtout aucune vision systémique. La vidéo du médecin coordinateur sénégalais est édifiante.
      En Europe ce sont les politiques qui coordonnent. Aux US Trump a court circuité le CDC. Et derrière ils n’ont aucune vision de la pandémie et des réponses à apporter comme un système. On a des mesures décousues. On confine : on donne une réponse morale. Mais ce n’est pas avec de la morale que l’on combat une pandémie mais avec de la médecine, de la science, de l’innovation et de la créativité.
      Taiwan a une approche systémique, la Corée a une approche systémique, Hong Kong a une approche systémique, Singapour a une approche systémique, le Vietnam a une approche systémique, l’Allemagne a une approche systémique, l’Islande a une approche systémique.
      Sans vision systémique avec le rôle de chaque acteur du système de santé, de chaque élément et même de tout les groupes d’intérêts qui peuvent aider. Suivre l’avancé de la recherche en temps réel pour pouvoir faire évoluer les prises en charge. Traiter les aspects médicaux aussi bien que sociaux ou économique de la pandémie. Comprendre que c’est un tout.

  9. Effacer la dette des pays africains pour la 27ème fois depuis ma première cigarette dans les toilettes de l’école communale, ça ne devrait pas changer grand chose…

  10. Le médecin sénégalais montre une approche systèmique de l’épidémie et de la réponse à y apporter. C’est peut être aussi ça la clé. La France comme l’Italie, l’Espagne ou la Belgique ont choisi une réponse morale : le confinement. On le justifie par le lissage de la courbe en vue de ne pas embouteiller les services de réanimation. Mais avec une vision systémique on devrait plutôt veiller à envoyer le moins de patients en réanimation en les prenant en charge le plus tôt possible. Et une vision systémique doit intégrer toutes les avancées thérapeutiques d’où qu’elles viennent. En s’intéressant à comment ils soignent ailleurs. En prévoyant toutes les conséquences en prenant des mesures pour anticiper.

    • J’adhère à votre raisonnement, le centralisme n’est plus à démontrer.
      Tout passe par l’hôpital, les cliniques privées ont été traitées comme des seconds couteaux, et pire que tout, la médecine de ville a été écartée.
      Je l’anone, les généralistes représentent un maillage sans égal, faut-il encore leur laisser exercer leur métier : diagnostic et traitement. Las, à l’instar du peuple français, ces professionnels sont traités comme des débiles, incapables de se forger un avis, “prenez du Doliprane et si vous êtes à bout voyez l’hôpital…”.
      Comme vous le dites, la prise en charge rapide aurait évité pour moi 90% des hospitalisations, mais comme le disait le Dr Maudrux dans un précédent billet, a été mise en place une logistique effarante, transportant 4 péquins en trains, 2 malades en hélicoptère vers l’Allemagne et encore 5 autres en avions.
      Un citoyen lambda met tout en oeuvre pour réagir au mieux, il n’est qu’à voir toutes les initiatives privées de cette hystérie Covid.
      Macron et son équipe de bras cassés, font de la politique, d’où le spectacle permanent : trains, avions, hélicoptères, point presse soporifique (je soupçonne que Salomon ait été choisi pour son coté “bonne nuit les petits”) ,hôpital militaire de 30 lits monté en 10 jours ! sans ce soucier du coût pharaonique et encore moins de l’effet réel sur les patients. Le temps venu ils mettrons en avant toutes ces initiatives pour bien dire qu’ils avaient les affaires en mains.

      • La France n’a pas été la seule en cause. On a copié ce que font les Chinois en oubliant qu’ils ont un modèle différent du nôtre. C’est complètement idiot.

        • Il ne fait nul doute, l’UE et les USA sont sur le même modèle et souffrent des mêmes maux.

  11. Moi, je veux bien que l’on manipule les cervelles avec uniquement les morts.
    Je me demande bien comment affirmer la responsabilité de ce virus dans les décès surtout en EHPAD puisqu’il n’ existe pas encore de tests fiables.
    Ils sont très forts ces politiques tout ce qui décède en EHPAD c’est le covid …
    Comment font-ils donc pour faire la différence entre une grippe bien cognée et le covid … moi, je ne sais pas si le labo ne me le dis pas

    • Les morts en EHPAD comptabilisés dans les statistiques communiquées quotidiennement par Jérôme Salomon ne concernent que les morts effectivement testés positifs au CoVid19 ou suspectés de CoVid19, ils n’incluent pas les personnes décédées d’autres causes dans les EHPAD. La grippe de cette année était peu “cognée” et a causé jusqu’en janvier très peu de morts en France, donc effectivement parmi les personnes mortes de suspicion de CoVid dans les EHPAD, il est possible qu’il y ait quelques cas qui soient attribuables à la grippe saisonnière, mais à partir du moment où au moins 3 cas ont été diagnostiqués positifs dans un EHPAD donné, on considère que les autres cas “suspects” peuvent être considérés comme des CoVid, sans les tester parce qu’on n’a toujours pas assez de tests actuellement. Ce n’est pas d’une rigueur parfaite, mais il est assez vraisemblable par exemple que les quelque 36 décès constatés dans l’EHPAD La Riviera à Mougins soit bien dus au CoVid19, car la grippe de cette année n’a eu nulle part cet impact.

  12. Combien de médecins africains passés par ou en relation avec l’IHU Méditerranée?

  13. Bonjour Mr MAUDRUX,
    En tous cas pour Taiwan (6 dc pour une population de 24 Millions d’hbts),
    de mémoire quand les Chinois ont commencé à parler de pneumopathie atypique vers la fin de l’année 2019 (de mémoire) le gouvernement de Taiwan habitué aux “finesses” de langage des chinois et déjà sensibilisé par les épidémies de SRAS et MERS ont envoyés leurs experts en Chine, ils en seraient revenus semble t il effarés (dixit le journaliste). Taiwan aurait aussitôt mis en route un plan déjà prêt. Confinement strict (rien à voir avec nos restrictions), amendes sévères, commandement unique pour la prise de décisions, informatisation massive des données avec recoupement, production massive de masques etc…Ils ont anticipé.

  14. Il y a aussi un autre problème.
    Il a fallu attendre début avril en Europe pour qu’on découvre que la maladie n’était pas une pneumonie mais une thrombo-embolie. Dans la vidéo du médecin sénégalais, lui en parle déjà à la date du 4 avril. Eux savaient pas nous.
    Les Coréens n’ont quasiment jamais intubé et ont simplement mis les malades en détresse respiratoire sous oxygène. On est en droit de se dire que les Coréens savaient. Mais personne en Europe ne s’est occupé de ce qu’avait fait les Coréens. On faisait confiance aux données chinoises.
    Il a fallut la colère d’urgentistes français et américains qui disent clairement ” ce que l’on voit ne correspond pas aux données chinoises” pour que l’on s’en inquiète.
    On n’a rien vérifié. Nos spécialistes de la santé publique, et pas uniquement en France n’ont rien contrôlé.
    Quant à la mortalité à Wuhan, il y a quand même ces témoignages de dissidents contactés par la presse occidentale qui parlait de cadavres empilés dans les rues au mois de janvier.

  15. Quid des afro-americains ? des américains d’origine asiatique ?
    Ils ne semblent pas moins atteints que les blancs ?

    • Ce serait intéressant dans les pays à forte mixité, France et surtout USA, de comparer la proportion dans les hospitalisés et décès, et de la comparer à la proportion dans la population. Mais là on aborde un problème politique et tabou, alors qu’il n’est que médical et compréhension des facteurs de risques. On a un catalogue des comorbidités, dans lequel on n’a pas fait entrer le facteur ethnique, qui donne pourtant des chiffres qui interpellent quand on regarde la répartition mondiale des cas graves.

      • Aux USA ils ont l’habitude de faire des statistiques par groupes ethniques : caucasiens, afro-américains, hispaniques et asiatiques (les amérindiens il n’en reste plus beaucoup). On devrait donc avoir la réponse.

  16. Et si le virus n’était pas Chinois mais Italien.
    L’Italie est frappée par des vagues de pneumopathie atypique depuis 2018. Je l’ai déjà évoqué en commentaire ailleurs.
    Moi même j’ai eu des symptômes semblables à ceux décrits pour les formes bénignes du covid en juin 2019.
    Pourquoi ne pas envisager que la Chine ait été contaminée depuis l’Italie. La fonte des glaciers a été très forte en 2018 et 2019. Or on sait que des virus préhistoriques sont emprisonnés à l’intérieur. Et le covid 19 pourrait être un virus préhistorique vu son côté absolument atypique.

    • N’oubliez pas qu’en Italie du nord il y a beaucoup de chinois dans le textile et forcément ils ont fait des allées et venues