7

Syndicats, Caisses et Régime Universel. Conflit d’intérêts ?

Dans les commentaires de mon précédent billet, Thomas me demandait il y a quelques jours mon avis sur différents articles suite à un communiqué de la Carmf à propos d’un futur régime complémentaire/supplémentaire. Voici ma réponse.

Ce communiqué Carmf est une réaction d’humeur suite à plusieurs circulaires et communiqués de la CSMF, qui négocie et communique à tout va sur la retraite, ignorant totalement que les médecins ont une caisse de retraite pilotée par des confrères élus et un personnel plus que compétent.

Dès les premières discussions, il y a bientôt 2 ans, avec le Haut Comité chargé des Retraites (HCRR), le Président de la Carmf a tenu à informer la totalité de la profession des différentes étapes, notamment en organisant des réunions avec les « représentants » de la profession pour les tenir au courant. Cela lui a été reproché par le HCRR, qui ne voulait sans doute pas que certaines informations soient divulguées. C’était plutôt un prétexte pour mettre fin aux réunions avec les caisses (il n’y a eu que 2 réunions avec les caisses sur 6 programmées dans l’année), au profit de réunions cette fois organisées avec les seuls syndicats, près d’une dizaine en 18 mois, sans compter les réunions bilatérales.

Alors que la Carmf tenait à informer toute la profession, les syndicats eux ont totalement ignoré la Carmf, il n’y a eu aucun retour d’information, aucune demande d’assistance, la Carmf n’étant informée que par des circulaires ou des communiqués de presse. Un seul syndicat a été clair, la FMF, envoyant systématiquement tous les documents fournis pour les réunions du HCRR (non communiqués directement à la Carmf), afin d’avoir l’avis de la Carmf, demandant des études actuarielles, demandant vérification des propos et des chiffres du HCRR, afin de préparer les réunions suivantes. C’est les seuls à avoir pu soulever plusieurs problèmes lors des réunions.

Côté CSMF, on apprend ainsi dans une circulaire aux cadres datée du 22 janvier, 12 ème ligne, qu’il fallait bien « trouver une solution pour sauver nos retraites et notre caisse spécifique ». Plus loin on apprend « que la Carmf dans sa structuration actuelle va évoluer, mais la Carmf continuera d’exister avec une organisation interne, gestion par les syndicats représentatifs, ce qui ne peut pas plaire à l’équipe actuelle, à la FMF et à Jerôme Marty, et c’est elle qui gérera ce régime complémentaire, et nos réserves qui seront préservées et acquises à la profession » (NB : j’ai recopié mot à mot). Tout ceci n’a jamais été évoqué dans les réunions officielles avec les autres syndicats, mais sans doute obtenu par des réunions bipartites. Ce qu’ils n’ont jamais pu obtenir de vous par les urnes, ils veulent l’obtenir dans votre dos.

On apprend aussi la création d’un Conseil de Protection Sociale des Professions Libérales, qui a pour but de mutualiser l’action sociale, l’invalidité,… au profit des syndicats, c’est à dire de l’Unapl.

La CSMF a ensuite communiqué sur un régime complémentaire ou supplémentaire, qu’elle veut obligatoire et par répartition (et géré par eux), en ajoutant qu’elle demandait à ce qu’une partie des réserves de l’actuel complémentaire lui soit attribué. La Carmf a donc cru bon de rappeler que de par la loi, ces réserves appartiennent à ceux qui les ont constituées, et que les prendre représenterait un détournement de fonds, et qu’il fallait y réfléchir avant d’émettre ce genre de proposition. Elle signale aussi au passage que les droits dans le cumul, salués, ont un coût que personne n’a chiffré avant décision, et que si c’est pour baisser de 1 à 2% les retraites de tout le monde, il y avait peut-être d’autres pistes à envisager.

Je me souviens de déclarations de la CSMF il y a 15-20 ans, affirmant que leur objectif était que la cotisation retraite globale ne dépasse pas 20%. Avec un RU à 28,12% + un régime supplémentaire à 10% (minimum pour combler la perte de retraite de 30% engendrée par le RU), si je sais calculer, cela fait 38%.

Décidément non, le RU n’est pas une bonne chose pour les professions libérales, et ce n’est pas s’il donne des pouvoir et une trésorerie supplémentaires aux syndicats qu’il le devient !

Pour ma part, je pense que si on peut envisager un régime supplémentaire pour pallier à la baisse des pensions, il ne peut être que facultatif, et si possible par capi (la facultatif est impossible en répartition), et surtout pas géré par les syndicats. On a vu ce que cela a donné quand ils ont pris les rênes de l’ASV : 22 ans de réserves épuisées en peu de temps, rendement divisé par 15, retraite bloquée depuis 20 ans,… En résumé : tout le contraire de ce que veut vous imposer la CSMF.

Je vais oser un parallèle avec les agriculteurs, suite à un article d’Europe1.fr, qui fait remarquer que 2 agriculteurs se suicident tous les jours, et qu’un sur deux vit du RSA, alors que dans le même temps certains dirigeants de la FNSEA (syndicat des agriculteurs) touchent jusqu’à 14 900 euros par mois. Les objectifs de la base et des syndicats sont-ils toujours les mêmes ?

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires

  1. Bonjour J’ai été délégué à la CARMF pendant 15ans et le Dr Maudrux a toujours défendu la mission de la CARMF avec droiture et intelligence
    en revanche l’état avec la complicité de la CSMF a réussi par différentes ordonnances spoliatrices amputer son autonomie à la CARMF , nous avons vu comment le président de la cour des comptes s’est attaqué à notre gestion alors que son coût n’est que de 1% (quel est celui de la CPAM ?) il ne faut pas oublier que le facteur le plus important dans un regime de retraite c’est la démographie le deuxième ce sont les revenus
    quand l’état paupérise volontairement une profession nul doute qu’elle ait des difficultés à assumer les retraites des anciens, et qui a été le complice de cette convention qui a mené la profession à mendier c’est la CSMF pour que leur président (salaire du traitre) finisse au conseil économique et social avec une retraite confortable. il ne faut pas oublier ces choses là.
    La CARMF est la seule institution médicale qui représente tous les médecins l’idée d’un sondage auprès de tous les adhérents est une bonne idée.

  2. Merci pour ces explications et d’avoir éclairci certains points. Si je comprends bien le gouvernement qui et c’est bien normal ne peut discuter avec tout le monde discute avec des syndicats censés être représentatif .. faudra juste m’expliquer ce Dernier point car en tant que jeune médecin je n’ai même jamais eu l’occasion de désigner quelqu’un pour me représenter ni auprès du gouvernement ni même ailleurs … le gouvernement donc ne semble avoir qu’un seul interlocuteur qui est la CSMF qui voudrait imposer à tout le monde son point de vue avec un RC obligatoire peu importe ce qu’il en coûte … ce que je comprends moins : qui est la base du système et sans qui il ne pourrait exister ? Le petit cotisant …pourquoi donc la caisse actuelle ne peut elle faire un sondage basique par mail auprès des cotisants avec une question bête «  souhaitez vous un RC obligatoire si le RU est adopté » ? Même si les syndicats se foutent du résultat cela aura tout de même de la valeur dans les discussions puisque chaque médecin aura été interrogé directement … cela devrait être possible puisque apparemment alors que je ne cotisais pas encore il y a déjà eu à l’initiative de la CARMF un sondage aux cotisants à propos de l’ASV … en tout cas si un RC obligatoire devait être imposé en plus de la cotisation au régime universelle j’espère bien que les confrères ne continueront pas à payer comme des abrutis .. quand on voit que les avocats avec un rapport démographique meilleur que le nôtre et un taux de cotisation actuel à 14% sont en panique et alertent du risque de fermeture des cabinets par asphyxie financière en cas de hausse de cotisation …que devrait on dire …

  3. D’accord avec vous, mais tout cela reste de l’ordre du constat. C’est inquiétant pour les actuels (dont je fais partie) et les futurs retraités. A quand une vraie mobilisation des médecins sur le mode des personnels navigants ou des avocats ? Jeter sa blouse aux pieds du ministre, ça aurait pourtant de la gueule. On peut, heureusement, encore rêver…

    • La csmf amputée de l umspe n est plus qu un petit syndicat
      Je suis pour une cotisation obligatoire à la Carmf
      La capitalisation personnelle est trop aléatoire
      F Honorat le bloc

      • La Carmf a créé Capimed en 1996 (Labadens), régime facultatif en capi. Depuis 25 ans il n’a rien d’aléatoire. Dans la même période l’ASV, obligatoire et en répartition a été plus qu’aléatoire, le krach boursier de 1929 est dérisoire à côté. Personnellement ma retraite 3 fois supérieure à celle de la Carmf a été constituée en capi (essentiellement en immobilier), elle n’a rien d’aléatoire. Les courbes du CAC40 ou du DJ sur 30 ans, n’ont rien d’aléatoire, il serait bon de les superposer aux courbes du rapport démographique et du rendement de la répatition, rendant aléatoire l’avenir de ce système. Un bon vieux dicton dit : “ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier”, alors pourquoi de pas mixer ? Si le RC a été infiniment mieux préservé que l’ASV à démographie identique, c’est grâce aux réserves, et qu’est-ce que ces réserves sinon de la capi ?
        Confondre la bourse à court terme avec l’épargne multisupports à long terme n’autorise pas à prendre de telles décisions définitives, encore moins de les imposer à tous. Ne parlez pas au nom de votre syndicat qui vaut mieux.

      • Cher monsieur, apparemment la capitalisation vous fait peur ( aléatoire ? ) peut être par manque de connaissance ? … dans ce cas vous pouvez toujours laisser vos économies sur vos comptes courant et livret A mais s’il vous plaît n’incitez/ n’obligez pas les autres qui peuvent avoir un point de vue différent à cotiser à un régime complémentaire de retraite qui peut être plus dangereux que la capitalisation individuelle car certes redistributif mais pour redistribuer encore faut il générer du capital et cela passe obligatoirement par des placements …encore faut il être bon gestionnaire.. hors si je suis obligé de cotiser à un régime complémentaire .. à qui vais je confier mon argent ? Ou sera t- il placé ?

  4. Bravo gerard un peu de réalisme et d’orthodoxie financière
    200pour 100 d’accord avec toi