0

Je l’aurais dit, il l’a dit, ils auraient dû le dire

Il n’aurait pas dû le dire fait l’unanimité, sauf pour moi, désolé une fois de plus de penser dans l’autre sens que tout le monde, et de regretter que l’on déforme le sens dans le quel nous devrions voir les choses.

Il ne faut pas reprocher à notre président de montrer ce qu’il est, mais il faut reprocher à ceux qui ont fait leur métier de nous en informer de ne pas l’avoir fait en temps et en heure. Pourquoi nous a t-on caché tout ce temps la vraie nature de notre Président, tout comme les mêmes nous ont caché la double vie de Mitterrand ? On avait le droit de savoir, on devait nous le dire, pour nous informer et pas pour faire du fric après coup.

J’ai personnellement chaque fois que j’ai été interrogé par des journalistes dit le fond de ma pensée, dit ce que je ne devais pas dire, en espérant que cela serait répété. Cela ne l’a jamais été, car faire ce qu’on dit, dire ce qu’on fait, n’intéresse personne.

Ce n’est pas une preuve d’intelligence d’aller raconter aux journalistes que l’on n’est pas homme à faire ce qu’on l’on dit ou pense, mais à dire ce qu’on ne pense ou ne fait pas, et on peut se poser des questions sur le niveau de ceux qui l’ont mis là en estimant que c’était le meilleur d’entre eux !

Si le fond de la pensée de cet homme, si sa vraie nature qu’il ne cachait pas n’avait pas été cachée, les Français n’auraient peut-être pas voté pour lui (on peut en douter, j’en conviens), et la France se serait (peut être, on peut espérer), moins dégradée politiquement, intellectuellement, économiquement.

Quand va t-on dire la vérité aux français, quand va-ton cesser de cacher la vraie nature de nos hommes politiques, surtout quand eux-mêmes ne s’en cachent pas ? Là est le vrai scandale. Il a eu raison de le dire, on a eu tort de ne pas le répéter. Le scandale n’est pas celui d’étaler sa médiocrité et sa propre nature, mais de le cacher pour lui permettre d’accéder aux plus hautes fonctions.

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire

  1. Pour une fois, je ne suis pas tout à fait d’accord : oui, les journalistes auraient du faire leur travail d’information et le dire; oui, le candidat Hollande aurait du montrer ce qu’il était, mais non, le Président ne devrait pas se répandre dans des fanfaronnades aussi puériles, il devrait respecter sa fonction, et s’en montrer à la hauteur en faisant preuve de décence et de retenue.

    • Je suis d’accord avec vous concernant le respect de la fonction du Président. D’un autre côté, quand un Président n’est pas honnête avec les français, dit et fait le contraire de ce qu’il pense, on doit nous le dire, on doit le savoir. Le fait qu’il l’ai fait lui-même n’est pas très futé et montre le niveau du personnage, pire que ce qu’on pouvait penser.
      Je pense que pour être honnête (ce que doit être un Président), il faut être transparent, ne rien cacher de ce qu’on pense. Personnellement je n’ai jamais rien caché, résultat j’étais soutenu par 80% de la profession, essentiellement sur la confiance, pas pour la compréhension des problèmes traités. Hollande en fait la démonstration avec un score inverse en ne disant pas ce qu’il pense, ou parce qu’on ne nous l’a pas dit. Il n’aurait pas eu à faire ces confidences débiles qui effectivement ternissent la fonction, s’il avait été franc. Je conviens qu’il n’aurait peut-être pas été élu s’il l’avait fait, mais à jouer à ce petit jeu comme le font tous nos hommes politiques, c’est dans la démocratie bafouée que les français n’ont plus confiance comme on le voit dans des sondages depuis quelques jours et qui semblent en étonner certains.

  2. Notre grand drame est cette médiocratie dans laquelle on coule lentement. Nous en sommes tous responsables, à préférer déléguer nos devoirs et nos responsabilités plutôt que de s’investir personnellement dans nos action citoyennes et politiques. Pas étonnant ensuite que notre classe dirigeante ne soit sélectionnée que parmi des abrutis aux égo surdimensionnés . Ils sont peu nombreux les Grands Hommes, à avoir dirigé la France. Finalement nous n’évoluons que par crises et malheureusement le fond ne semble pas encore atteint pour que l’on puisse déjà rénover notre système politico-médiatique

  3. Soyons un peu sérieux..;Hollande n’est-il pas encore en fonction? Le Président de la République doit-il se déshabiller en public?

  4. Soyons un peu sérieux…Hollande est encore en fonction…et quelle est-elle? Un Président de la République peut-il? doit-il? S’exprimer ainsi?
    Nous ne sommes pas au café du commerce…

  5. Très bien exprimé ! Le rôle déterminant et trop manipulateur de la coalition médiatique devrait ,encore plus, être incriminé…
    merci Gérard pour ta clairvoyance

  6. Belle pertinence… mais les journalistes font partie du même monde que les politiques (cf Anne Sinclair, Cavanas, Baudis, Mamère, la femme de Borloo,…), les médias sont tenus en grande majorité par quelques milliardaires très influents…le peuple est donc endormi, manipulé, et chouchouté avant chaque élection…son véritable pouvoir est dans le blocage et dans ses choix de consommateur… Quant à la transparence, c’est un peu vicieux car de manière absolue c’est justement une absence de démocratie s’il n’y a plus de vie privée. Mais un élu doit être exemplaire DANS son métier, simplement FAIRE son job au minimum serait énorme…

  7. Le scandale du monde est ce qui fait l’offence,
    et ce n’est point pécher que pécher en silence.
    (Molière, je crois, et c’est tellement vrai).

  8. Bravo et merci Gérard, tout est dit dans tes commentaires lucides et pertinents.
    Continue, même si cette façon de te comporter ne plait pas toujours aux adeptes du “politiquement correct”, tu oses dire tout haut ce que la grande majorité pense tout bas, qu’il s’agisse de l’électorat en général, ou de ton lectorat (plus particulièrement médical) en particulier,
    bien confraternellement,
    Dr Jérôme Lefrançois

  9. Déjà mis à la tête du PS par défaut manque de candidat il y a plus de 7 à 8 ans, celui qui à l’époque ne faisait rien ni dans un sens ni dans l’autre avait été placé là car personne ne voulait le poste et il était notoire qu’il ne ferait rien à l’époque. il a continué à ne rien faire de sensationnel.

  10. Mémoire courte Mr Maudrux
    Rappelez vous que Mr H a été désigné en replacement d’un candidat destitué pour ses frasques et surtout pour éliminer un adversaire sortant insupportable aux yeux de beaucoup . Pouvez vous imager avec un grand effort d’humilité, qu’on puisse penser différemment de vous et ne pas avoir tort ? Est ce imaginable à vos yeux ?

    • Ma mémoire va bien et mon propos n’est pas de croire que je suis seul à savoir ce qu’il est et a toujours été, loin de là, mais de m’insurge contre cet espèce de consensus médiatique “il n’aurait pas dû le dire”, qui revient à dire qu’il aurait dû cacher ce qu’il est. Cela ne concerne ni vous ni moi, ni la majorité des français qui ont toujours plus que douté de ses capacité.

  11. En réponse à H. Romeu : Non, Gérard Maudrux n’y va pas trop fort.
    Rappelez vous les commentaires sur Hollande de la part de ses concurrents et amis politiques au cours de la primaire socialiste de 2012. Tout était dit !

    • Je ne pense pas. La démocratie doit passer par la transparence sinon ce n’est plus totalement une démocratie, où le citoyen doit décider en toute connaissance de cause. Masquer des infos capitales (la personnalité, la pensée du président,..), c’est manipuler la démocratie.