0

ASV, gestion Carmf : mea culpa de MG France ?

Un grand, très grand moment lors de l’AG de la Carmf samedi après midi. Le Docteur Claude Leicher est intervenu pour dire qu’il avait relu le Livre Noir de l’ASV que j’avais fait en 2007, que le contenu était complet et juste sur le plan technique, qu’il n’en partageait pas les conclusions et qu’il en avait tiré la conclusion que de 1970 à 1990  c’était un véritable régime Madoff dont on payait le prix aujourd’hui.

La reconnaissance de la partie technique est l’inverse du déni de l’époque. Que n’as t’on pas entendu cela plus tôt, nous aurions perdu moins de temps et la réforme aurait été moins douloureuse. Merci pour cette première reconnaissance.

Il a ensuite voulu faire participer la Carmf à la récente réforme et le Président Lardenois lui a répondu très sobrement « acceptation ne veut pas dire adhésion ». En effet il n’y a jamais eu de discussion avec vote au sein du CA, la Carmf se contentant comme elle l’a toujours fait de fournir les projections pour les différents scénarios demandés en restant observateur pour les décisions prises..

Elle s’est juste contentée de glisser une proposition étendant la réforme à la carte du RC à l’ASV, ce qui a finalement été accepté, alors qu’il y avait opposition ferme de MG France au départ. La cheville ouvrière de ce résultat a été Olivier Petit, premier Vice-Président de la Carmf (et FMF). Finalement elle n’était pas si mauvaise ma réforme puisque vous la validez dans les deux régimes ? Merci pour cette deuxième reconnaissance.

Troisième reconnaissance, Claude Leicher lit mon blog, il l’a dit. Je suppose que c’est aussi intéressant que mon Livre Noir sur l’ASV, mais il ne s’est pas étendu.

Cerise sur le gâteau, quatrième reconnaissance et superbe cadeau de départ : le vote du quitus pour la gestion de la Carmf du 1er janvier au 31 décembre 2015 avec 458 pour et 19 contre, du jamais vu. Rappelons que j’étais Président jusqu’à mi-septembre, que le nouveau bureau a été élu le 20 novembre et que les résultats du dernier trimestre étaient le fruit des décisions antérieures.

MG France qui avait mobilisé ses troupes et fait le plein de pouvoirs, n’a peut-être pas fait attention que le vote portait sur 2015 et non de novembre 2015 à septembre 2016 mais ce n’est pas grave, car c’est aussi le résultat d’une équipe qui est toujours là, le Président actuel étant 1er Vice-Président de l’an dernier, le reste de l’équipe n’ayant pas changé. On ne pouvait mieux faire pour saluer mon dernier mandat et dernier bilan.

Merci Claude pour toutes ces reconnaissances, j’ai toujours su que la vérité et les chiffres triompheraient un jour.

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire

  1. Livre noir de Maudrux et livre blanc de ROCARD, réformes de Juppé et FILLON ,le problème posé , à part secouer le cocotier du problème des retraite par répartition devait répondre à 3 questions:
    faut il une réforme systémique ou paramétrique ? et ou placer le curseur de la réforme paramétrique ?
    Une réforme paramétrique consiste à poser des rustines sur une chambre à air poreuse
    Une réforme systémique doit être complète et ne pas être du rafistolage pour passer quelques années et gagner du temps avant de repasser la patate chaude au gouvernement suivant.
    Pour l’ASV il est évident que ce régime dépend de l’attractivité de l’exercice libéral de la médecine et qu’en ce moment tout est mis en place pour décourager les médecins de s’installer en libéral et de favoriser à échéance un salariat médical .
    En ce qui concerne le régime complémentaire rien ne garantit que cette capitalisation collective de la profession ne soit mutualisée avec d’autres régimes complémentaires moins performants.
    pour toutes ces raisons , la profession devrait oeuvrer dans le même sens avec le même objectif de sauver la retraite du médecin libéral sans augmenter les cotisations et sans baisser les retraites!!
    alors systémique ou paramétrique , , libéral ou salarié pour les généralistes ou les spécialistes, l’équation de la retraite du médecin libéral est compliquée et la profession doit faire collectivement un choix de pérénnisation de son système de retraite;
    en systémique maintien ou fermeture de l’ASV en gardant les droits acquis
    en paramétrique en assurant une gestion curseur entre allocations cotisations
    c’est certainement ce que le président de MG france commence à comprendre..avant de se retrouver devant un fait accompli qui n’irait pas dans le sens qu’il aurait souhaité.
    Denys Chayette ancien administrateur 1994 2006 et secrétaire général de la carmf 1997-2006

  2. Et le RC qui passe dans le “rouge”, c’est grâce à qui ?
    Quant au sauvetage de l’ASV, tout le monde sait que vous y étiez opposé au point de proposer sa fermeture pure et simple…Heureusement que Leicher était là.
    Si un jour vous revenez à la réalité, on pourra peut-être discuter.

    • Le RC dans le rouge ? MGF n’est effectivement pas dans la réalité et dur de discuter ainsi. 7 Milliards de réserves d’un côté pour faire face au choc démographique, rien de l’autre, qui est dans le rouge ? Fallait-il doubler la cotisation et diviser par deux la retraite après avoir dit pendant des années que tout allait bien pour devenir un Dieu à vos yeux comme Leicher ?
      Effectivement le RC a un petit problème : vous avez exigé pour faire passer la réforme à la carte que la valeur du point à 62 ans soit à 87% au lieu de 85% comme aujourd’hui. Comme c’est la base de départ de la valeur du point, toutes les pensions sont ainsi revalorisées de 2%, qu’il faudra bien aller chercher quelque part, notamment en gelant le point (rien ne se perd, rien ne se crée, ce que nous apprenons à l’école… mais pas tous). Leicher nous a dit qu’il voyait le point ASV bloqué jusqu’en 2020, soyez rassuré, cela ne sera pas le cas pour le RC bien qu’il soit “dans le rouge”. Cerise sur le gâteau que vous cachez bien : entre 65 et 67 vous ne revalorisez plus que de 3% au lieu de 5% dans ma version initiale. A 67 ans, les confrères partiront donc avec moins, dommage car c’était la première et seule mesure vraiment incitative et gratifiante.
      Heureusement qu’il y a Leicher comme vous le dites pour tromper le monde. Il a pourtant montré devant 300 personne qu’il s’était trompé sur le passé de l’ASV en rejoignant ce que je dis depuis 20 ans : du Madoff. Mais chut, on ne contredit pas Dieu.

  3. Merci encore, Dr Gérard Maudrux, et je suis vraiment heureux pour vous de cette reconnaissance (un peu tardive, et certainement courageuse car non conforme à une certaine “bien-pensance”) du Dr Leicher, dont les prises de position ont souvent été frappées au coin du bon sens et de l’intérêt des médecins de terrain.
    Continuez , Dr Maudurx, à nous faire profiter de l’intelligence, de la compétence et de la pertinence de vos analyses,
    bien cordialement,
    Dr Jérôme Lefrançois

  4. Je vous en prie, continuez à “secouer le cocotier” même si on se prend des noix sur la tête!!!