0

Les sans dents : dehors !

Deux points caractérisent les textes réglementaires : le motif et la cible. Que donnent ces deux éléments dans l’éviction de Paris des voitures de plus de 10 ans ?

La cible. Qui est concerné ? A plus de 95% ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter une voiture neuve ou occasion récente. La vie est déjà difficile pour eux avec les prix du logement, je me demande comment font toutes ces petites mains indispensables pour se loger et manger. Voilà qu’on supprime leur outil pour se rendre au travail, sachant qu’ils n’ont pas les moyens de faire plus. L’ “élite” technocratique veut-elle les chasser et pense pourvoir vivre sans eux ?

Les motifs ? Sans dénier l’importance de faire beaucoup  mieux que ce que l’on fait, je ne savais pas que l’âge était un critère écologique, qui plus est plus important que les émissions. La plupart polluent moins que les grosses cylindrées qui payent leur malus pour le droit de polluer. En quoi le même modèle, le même moteur qui a 11 ans polluerait-il plus que celui de 10 ans ? Pourquoi pollueraient-elles le jour et pas la nuit ? Autant que je me souvienne, la dernière grande pollution parisienne était due aux agriculteurs du nord et nord-est, puis les industries et loin derrière la circulation.

L’exposé des motifs étant peu convaincant, reste la cible, et là c’est sans appel. Notre élite n’aime pas les médecins, elle a décidé de les rationner. Elle n’aime pas les pauvres, elle les chasse. En tant que retraité, quand on ne pourra plus payer les retraites, vais-je subir le même sort ? Dois-je m’inquiéter ? Quand on pense que nos “sans dents” ont en principe voté en majorité pour ceux qui ne les aiment pas, le plus triste est qu’ils n’ont même pas la possibilité de s’en mordre les doigts ! (Facile et méchant, j’en conviens, mais si méchant, c’est pour les auteurs, pas pour les victimes pour lesquelles je compatis sincèrement.)

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire

  1. Et bien voilà, ça y est, j’en fais partie des sans dents….5000 euros pour 2 implants, et il est évi….dent que je n’aurais jamais cette somme pour y pallier. Je vais donc laisser les deux trous vides….Si on m’avait dit ça il y a 15 ou 20 ans, je ne l’aurais pas cru. Et en plus, je pollue, diésel de 2003 qu’on m’avait pourtant vendu et cher, avec une pastille verte car il “était non polluant”. Aujourd’hui, je fais ou ne vais pas tarder à faire partie des indésirables!!!! Quelle honte ce pays! Imaginez un peu: je n’ai pas de quoi me faire changer deux dents, comment vais-je pouvoir m’acheter une hybride à plus de 30000 euros? Comment irai-je travailler demain? Et d’ailleurs, travailler, cela en vaut-il même encore la peine avec cette bande de peignes-c…..Je me suis mis à boire de plus en plus, j’envisage même la solution ultime. Oui, je crois que vous avez raison Docteur, ils veulent virer les pauvres (car de nos jours, avec un travail même assez bien payé, on est pauvre!!!!) et ceux qui ne pensent pas comme eux. De mémoire, onc ne vit empêcher les gens d’aller travailler à cause de leur voiture. Ils sont en train de réussir cet “exploit”, entre autres….Ce qu’ils ont oublié, c’est que le jour ou à cause d’eux on crèvera totalement la dalle (et on en est tout près), que nous importera de crever de la pollution? Je cherche en vain des raisons d’espérer, mais je n’en vois plus….

    • Je suis un peu comme vous, je désespère plus que je n’espère. On a pu croire il y a peu que cela allait changer, j’en suis moins sûr.

      • Le problème, c’est que nous sommes pas mal à courber l’échine. Contrairement à vous,(ceci sans aucune prétention s’entend), même récemment, je n’ai jamais cru que les choses allaient changer, surtout pas avec des guignols dans le genre du dernier. Car la France, si je me rappelle bien, est plus que fortement endettée, à hauteur de 30000 euros par habitant je crois, car la somme exacte en milliards est tellement astronomique que je ne m’en rappelle même plus. Or, vient toujours un jour ou il faut payer ses dettes, ce, d’une manière ou d’une autre. Comment Macron pourra t’il régler une tel problème en à peine 5 ans? Le scandale, le vrai, c’est d’avoir laissé depuis 1981 laisser cette dette enfler à ce point. Il me semble que tout français doué de raison gère son budget en fonction de ses moyens, et lorsqu’il voit qu’il va dépasser les normes, applique ou essaie d’appliquer les mesures qui s’imposent pour ne pas laisser traîner les choses: plus de vacances, plus de voiture neuve, réduction drastique sur les besoins au quotidien. Et il vaut mieux, car les huissiers pour nous les gens d’en bas, n’attendent pas 30 ou 40 ans pour régler le problème. Pour moi, c’est une trahison majeure de l’état français d’avoir laissé filer cette dette et si ce n’est pas résolu très vite (on peut rêver), les choses vont mal finir. Comment osent-ils encore nous parler du “pays des droits de l’homme” , “des libertés” et de je ne sais quoi encore quand des gens couchent dehors l’hiver, n’ont plus les moyens de manger, de se loger, de se soigner, et quand ils cherchent à s’en sortir de les empêcher de prendre leur voiture “polluante” pour aller travailler. Comment osent-ils encore se prosterner lors des commémorations bidons des grandes guerres? Incapables de se rendre compte que notre situation actuelle est similaire à celle d’avant 39/45 mais aussi géopolitiquement de 14/18. Incapables ou plus surement faux-culs….
        On le verra bien alors le courage de nos écologistes…

        • Ah, j’ai omis de vous dire que même une modeste femme de ménage aux revenus modestes est plus à même de gérer le budget de toute sa famille que nos politiques ne seraient capables de le faire. Je vous remercie pour votre blog et vos nombreux articles qui sont pertinents, justes, et en tout à fait dans l’air du temps.

        • Vous avez cité 1981. Je cite souvent cette période car c’est celle où la politique est devenue un métier, alors qu’avant c’était pour défendre des idées, par pour gagner de l’argent, avec les conséquences que l’on connaît aujourd’hui. C’était aussi une période où l’on savait ou allaient les retraites, mais on n’a rien fait alors que des choses étaient possibles à l’époque qui ne le sont plus aujourd’hui.

          • Je suis en tous points d’accord avec vous. Inutile de préciser qui est arrivé en 1981 à la présidence…ni ceux qui ont suivi. Sauf un, dont je sais qu’il ne vaut mieux pas prononcer le nom au risque de devenir pestiféré: Nicolas Sarkosy, qui si il n’a pas tout bien fait, a vraiment aidé ceux qui travaillaient dur en leur payant les heures supplémentaires et net d’impôts. J’en ai bénéficié et ça allait mieux à l’époque en ce qui me concerne. Certes, j’ai pris deux ans de boulot en plus, mais c’était “plus” supportable car au moins rémunérateur: en un mot, il était bien moins pénible et dérangeant de faire deux ans de plus car au moins on savait que ça en valait le coup.
            Les retraites? Ah! En voici une autre forfaiture! J’ai pu remarquer que plus les choses avançaient, moins nos retraités comptaient, au point d’en devenir aujourd’hui les pestiférés du pays: mais voyons, ils coûtent bien trop cher, sont toujours malades, et en plus ne foutent rien, et bien d’autres choses encore….Si seulement les gens pouvaient crever avant d’arriver à cette fameuse et tant désirée retraite, quel bonheur! Et en la repoussant à 67 ou 70 ans, on aurait de bonnes chances que ça soit possible. Que d’économies réalisées alors….
            Mais enfin, quand va t’on en finir avec cette discrimination absolument abjecte? Que je sache, un retraité a travaillé toute sa vie et dûment craché au “bassinet”. Lorsque j’ai commencé, ce n’était pas 35 heures, mais 42, hebdomadairement dépassées pour atteindre plus souvent les 60 à 70 heures, le surplus non payé, ni récupéré. Une autre époque en somme….Et aujourd’hui, à trois ans d’arriver en retraite, on me dit que je vais coûter trop cher, on m’abattra (comme aux autres) tant de % (quelle honte!!!!!), je ne suis même pas certain que ma complémentaire suffira (si elle n’a pas coulé entre temps), on m’augmentera la GSG pour que je sois “solidaire” contraint et forcé, et ma mutuelle augmentera drastiquement car je vais devenir potentiellement au fil des années “le malade qui coûte une blinde”, le “péril vieux” tant redouté par nos élites. Pourtant, ma retraite, et à taux plein, j’estime l’avoir largement méritée et je n’accepte pas ça, c’est inadmissible dans un pays qui se revendique “démocratie”! Ce qu’ils ne disent pas, c’est qu’un retraité, c’est aussi un consommateur qui en fait vivre d’autres, qui paie encore ses impôts, et sur lequel les membres de la famille dans le besoin (suite à leurs politiques) trouvent souvent (comme dans les restos du coeur), et quand ils ont cette chance, les moyens financiers pour s’en sortir et bien d’autres choses encore sans lesquelles ce pays aurait déjà craqué depuis longtemps.
            Ou est passé l’argent? Soit, encore une fois, l’affaire “retraites” a été déplorablement gérée depuis une quarantaine d’années, soit l’argent est passé ailleurs….Quoiqu’il en soit, “vivre plus vieux”, au départ eldorado rêvé, est devenu une peine sans nom: il n’y a aucun avantage à vivre plus vieux puisqu’on gêne tout le monde. Sauf si on bosse jusqu’à la mort et surtout si on n’oublie pas de régler ses impôts rubis sur l’ongle….
            Le plus drôle, c’est de voir notre fameuse cour des comptes discourir sur ci ou ça, réajuster les finances ici ou là, comme récemment les quelques euros à EDF, mais en revanche, de ne jamais les entendre broncher quand on procède de manière éhontée aux ponctions financières sur des retraites qui devraient être payées à taux plein!!!!!!! Là, silence radio et omerta….
            Et enfin, quoi pour régler l’affaire? Et bien pourquoi pas une loi autorisant l’euthanasie de tout “vieux” faisant prévaloir ses droits à la retraite le temps venu? En voilà une bonne idées pour redresser le pays non?

  2. Il nous faudrait un nouveau Vauban : 56 ans d’intelligence et de courage au service de Louis XIV le magnifique dépensier, si peu reconnaissant au bout du compte, comme le nouveau “Moi ” !

    • Il y a peut-être mieux et je vous laisses le soin de trouver (j’ai quelques facilités ayant fait plusieurs conférences sur le sujet) : Vauban a dit de son oeuvre : “J’aurai préféré la gloire d’en être l’auteur à tout ce que j’ai fait ou pourrait faire à l’avenir”.

  3. Il n’ y a pas bien longtemps , la pollution de l’ air et de l’ eau liée aux activités professionnelles productives parisiennes étaient regroupées dans les quartiers est ( et , bien sûr , nord- et sud-est ) afin de laisser les quartiers ouest occupés par les riches et les bourgeois sous les vents dominants d’ ouest à l’ abri des miasmes , des mauvaises odeurs , de la malaria ( le mauvais air … ) , etc ; ces activités polluantes et désagréables étaient pourtant une part non négligeable des revenus des habitants des quartiers ouest riches qui n’ étaient pas fâchés de reléguer les ouvriers dont le travail les enrichissait et dont ils usaient dans les quartiers malsains .. aucune importance .. ils se reproduisent abondamment , comme les hommes à tranchées et maintenus suffisamment pauvres pour être peu exigeants ..La modernité aidant , les pauvres nous polluent partout dans Paris avec leurs deux et quatre roues antiques alors que nous disposons maintenant de jaguar propres . La pseudo gauche de l’ intelligentsia dominante , promotion Voltaire et autres veulent bien jouir de tout mais sans payer ni au plan pécuniaire , ni désagrément , ni capital santé .. Où l’ on voit bien que rien n’ a changé dans l’ espèce : toujours les mêmes mammifères primitifs dont le seul centre du monde reste la gamelle et ne me parlez pas de culture … on alors , n’ oubliez pas ce que fut et donna la KULTUR .. Il est vrai que de nos jours , Louis XIV à la télévision a bien le cheveu noir , la dent blanche , nombreuse , brillante et pseudo-limée …Personne ne fera l’ étonné .

  4. J’avais une Peugeot 406SVDT 2.1TD de 1996 et obtenu la pastille verte écolo de Mme VOYNET célèbre ministre écolo de l’époque…20 ans après je serai hors la loi…elle n’a jamais servi à rien à part me faire perdre du temps en Préfecture