0

ASV, ça continue

Communiqué victorieux de MG France du jour, l’ASV étant « définitivement sauvé » grâce à une augmentation des cotisations, demandée par 3 syndicats.

Il me semble avoir déjà entendu il y a 4 ans qu’ils avaient sauvé l’ASV, moyennant une augmentation conséquente des cotisations et une baisse tout aussi conséquente des prestations. Apparemment ils avaient menti car voilà qu’ils le sauvent à nouveau moyennant plus de 11% d’augmentation de la cotisation. Non cela n’était pas prévu dans le décret de novembre 2011 contrairement à ce qui est indiqué dans le communiqué. Signalons au passage que c’est facile et pas très original de sauver en obligeant les confrères à payer plus.

Contents de faire payer plus les caisses ? Elles avaient anticipé avec la surtaxe de 3,25% de la cotisation maladie contre laquelle je n’ai entendu personne protester de ce traitement de faveur pour les professionnels de santé qui vont payer plus que les autres indépendants pour la même couverture. In fine, on se demande qui paye la totalité.

Résultat pour 80 000€ de revenus : 4 850€ de part fixe + 3,8%, cela fait 9,8% de cotisation, soit plus que le régime complémentaire, pour une retraite inférieure d’un tiers (cf Bulletin Carmf p9). Pour 40 000€ de revenus, on arrive à 15,8% pour le seul ASV. Quand on pense que tous les syndicats prétendaient encore il y a peu contenir la cotisation globale en dessous de 20%, là encore ils n’ont pas dit la vérité !

A suivre.

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire

  1. mr Maudrux, cette info,vous l’avez vous-même donnée dans votre “une démission fracassante..Avec mes Respects.

  2. c est bien ce que je dis,nous sommes entrés dans une dictature et c est le parti socialiste qui est au pouvoir braves gens!!!
    lisez donc le livre de P Pascot “les pilleurs d etat” et celui de E Verhaeghe “ne t aide pas et l etat t’aidera” tout est dit!!
    AUX ARMES CITOYENS!!!

  3. nos chers oligo-technocrates voudraient bien vous” goulager.”Comment vont-ils s’y prendre maintenant après vous avoir obligé à payer vos déplacements? quel honte digne du stalinisme!votre voix doit pouvoir être entendue de tous les confrères et consoeurs pourtant!continuezMr Maudrux!

    • Je ne sais pas d’où vous tenez cette info qui n’a que 9 jours et non encore portée à la connaissance du CA. Je la confirme.
      Il y a 2 ans ils ont commencé par décider qu’un administrateur retraité n’avait pas les mêmes droits que les autres administrateurs et je ne devais plus être indemnisé (pour ma part 10 000€ par an (et non par mois) depuis 4 ans, 2 à 3 000€ avant). Ils l’étaient depuis 70 ans. Cela ne m’a pas fait partir. Il y a moins d’un an, ils ont donc décidé que je ne devais plus être Président, ni même administrateur en changeant le code de la SS en urgence en juillet, avant ma prise de fonction en septembre. Le CA a donc décidé de me nommer “personnalité qualifiée” afin d’accompagner la transition, comme le permettent les statuts de presque tous les organismes (CNAV, AGRIC-ARCCO, Conseil Economique (40 PQ !), Ordre, Hototorités diverses,…). Les discriminateurs et persécuteurs s’acharnent et viennent de décider que je ne devais pas ni être indemnisé, ni même être remboursé de mes frais de transport. Comme je n’ai pas la chance d’être Parisien…). Dossier entre les mains du Ministre qui a 40 jours pour approuver ou non. Encore une fois, je serai le seul PQ de France dans ce cas.
      Le motif de cet acharnement ? Comme le dit le directeur de la DSS à ses interlocuteurs : il ne supporte pas mes éditos. Vive la liberté de pensée et d’expression. Un bon Président doit se taire.

  4. Vous lire me console un peu…Même si cela ne change rien à l’incurie des gestionnaires de l’ASV , continuez, Même iniquement démissionné, vous restez la voix des médecins, notre voix, celle qui nous réveille quand on nous endort de sornettes en sornettes

  5. Ce qui est surprenant dans cette histoire,est la capitulation de la FMF dont l ASV etait jusqu à présent un “marqueur”..j avoue en perdre mon latin.(d autant que je figurais sur les listes en IDF).
    En effet,une reponse possible à ces choix syndicaux est la non signature de la prochaine convention sous l impulsion de groupes type UFML et CODTS regionaux.. Une idee à creuser car la “democratie” syndicale est morte au vue des résultats des dernieres elections URPS avec moins de 20% de votants(le monde syndical Français toutes branches confondues demeure une exception en EUROPE,car il ne vit pas des adhésions de militants mais de subsides donc de conflits d intérets..).

  6. Décidément ces syndicalistes sont indecrotables,cela fait 30 ans que cela dure. ça suffit…C est encore l ASV qui trinque au profit sans doute de 1 ou 2 euros de plus lachés par REVEL pour le C comme dab..scenario plus que connu.. Y en a marre.. Mr MAUDRUX eclairez nous sur le “plat de lentilles” que nos représentants syndicaux obtiendront en échange de leur “souplesse” durant les negos de la nouvelle convention??

    • N’étant pas devin, n’étant pas dans la tête des Leicher, Ortiz ou Revel, je peux difficilement vous répondre.
      Leur comportement est totalement irrationnel. Quand je les vois crier à la victoire syndicale concernant une augmentation des charges, ont-ils vraiment compris leur rôle ? 1% de cotisation en plus, c’est 1% de pouvoir d’achat en moins, imaginez vous la CGT, FO ou la CFDT crier victoire après avoir obtenu une baisse de 1% des salaires ? Nous sommes strictement dans ce cas. En plus ce n’est pas pour avoir plus de retraite, car le point reste bloqué ! C’est aussi quelque part l’obtention du financement des barreaux de la prison.
      Dans le contexte actuel, je n’attends pas grand chose de cette négociation, à part 2 maigres euros de plus, acquis, pas la peine de faire 6 mois de ronds de jambe avant. Le problème c’est effectivement en échange de quoi ?
      Déjà du financement de nos syndicats (je prépare un billet sur le sujet), car s’ils ne signent pas, ils meurent. C’est donc leur premier objectif, avant la défense des confrères. Il y aura peut-être en plus quelques mesures allant vers un numérus clausus à l’installation qui n’en portera pas le nom, pour boucher quelques trous dans les zones désertes, sans régler le problème de fond, qu’il faudra régler plus tard. Avec les 2 euros, le reste sera de l’habillage pour amuser la galerie.
      L’idée d’un confrère repoussant tout signature après les prochaines élections est bonne et réalisable, permettant aux partis d’enchérir (mais tiennent-ils leurs promesses ?), j’ai peur qu’elle ne se heurte au souci de financement des structures si elles n’ont pas de trésor de guerre. Ils signeront donc pour 2 euros, les problèmes de fond de la profession à plus tard.
      Réponses dans les mois qui viennent.

      PS : le Luxembourg vient de publier les prochaines augmentations du C, qui passera de 39 à 44 euros. Il est vrai qu’ils n’ont pas d’ASV pour empêcher cela et qu’ils sont obligés, les pôvres, de financer leur retraite.