0

Triste semaine

Triste semaine bien résumée dans un article de la presse médicale. « Les syndicats de médecins libéraux ont eu beau dénoncer les “mesurettes” de Manuel Valls, ils n’ont pas réussi à accoucher comme prévu de leurs propres propositions. Ainsi pourrait-on résumer cette journée du 11 février, très attendue, mais finalement assez décevante des deux côtés… »

D’un côté les autorités veulent dialoguer en imposant leurs vues (ignorant leurs échecs successifs), de l’autre côté on refuse le dialogue n’ayant rien à proposer, ni mesurettes, ni mesures. C’est promis pour la semaine prochaine, mais depuis le temps qu’ils devraient avoir des projets plein leurs cartons, on peut douter de propositions de dernières minutes après des années d’échecs dans la réflexion. Une profession qui n’a pas de vision d’avenir, qui n’a pas de projet d’avenir est une profession morte.

On espérait un remaniement donnant le ton, tirant les leçons d’échecs successifs, mais rien : une farce. Un ex premier ministre débarqué car bon en rien qui revient numéro 2, des opposants farouches qui subissent débâcles après débâcles et qui ont toujours juré ne jamais participer à un gouvernement. Tous trop contents de venir faire le beau devant les cameras (voir mon billet du  6 février), aucun ne nous donne un quelconque espoir.

Nos dirigeants ne sont pas capables de voir que rien ne va plus et qu’il faut vraiment changer de comportement, de méthodes, alors que même les nuls s’en aperçoivent, ainsi le mot de la fin sera pour Donald Trump qui a dit cette semaine : « La France n’est plus ce qu’elle était. »

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *