0

Vœux du Président

Alors que le monde entier a compris que trop d’Etat tue l’Etat et que les erreurs du XXè siècle devaient être corrigées au XXIè, certains n’ont pas compris que le secteur public consomme et prélève sans retour sur investissement, et que c’est le secteur privé qui innove et crée de la croissance et des emplois.

Nous sommes toujours dans des annonces de grands projets avec plus d’Etat pour masquer les échecs de tous ceux qui ont fleuri année après année. Ce n’est pas masquant l’échec du système éducatif avec de nouvelles formations de masses toutes aussi inadaptées que les précédentes que l’on fera baisser le chômage alors que les carnets de commandes fondent. C’est en créant un milieu favorable à tous ceux qui veulent investir et entreprendre, en leur simplifiant la vie, en cessant de les ponctionner, de les étrangler, de les menotter, que l’on créera des emplois.

Il en est de même en médecine, ce n’est pas en mettant plus d’Etat, en décourageant les professionnels que l’on fera face à la pénurie dramatique à venir.

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire

  1. Cher confrère,

    Je suis très heureux de constater l’existence de votre blog et vous présente tous mes vœux pour cette nouvelle année.

    J’aurais deux ou trois questions à poser :

    D’abord depuis de nombreux mois le règlement de nos retraites se faisant mensuellement, tout s’est bien passé pour moi jusqu’à votre départ. Puis en novembre et décembre 2015 la CARMF a prévu que je devais vivre avec l’air du temps (avec encore des enfants à charge).

    Certes, pour la nouvelle année les virements des 2 mois de retard ont été effectués. J’aimerais savoir si vous avez entendu parler que cette liberté vis-à-vis de l’échéancier de notre organisme de retraite, et qui s’appelle en fait indélicatesse, s’est manifestée pour d’autres allocataires.
    J’espère que ce n’est pas là, la première preuve de la prémonition que j’avais de nos chers socialistes au pouvoir, qui pensent faire la charité pour leurs protégés avec nos capitaux de la CARMF.

    Même si j’ai été le seul à vivre ce préjudice, je pense que je ne suis pas le seul à avoir cette prémonition et que je voudrais inviter les confrères à créer un blog de rencontre sur ce sujet, de façon à aménager notre défense. Nous savons bien aujourd’hui que le 3è tour ne fait pas vraiment partie des élections, mais se fait sur Internet puis dans la rue. C’est triste que si l’on ne bloque pas les pourvoyeurs de richesses, ou si l’on ne nuit pas d’une façon ou d’une autre à la nation… Si on n’a pas compris ça, on n’est pas écouté et, on passe pour des …
    Pour ma part, je ne me propose pas car je suis un sous doué de l’informatique et d’internet et que par ailleurs, je risque de présenter une trop grande fragilité pour un projet à long terme.

    Cher confrère, vous avez l’honneur d’être le premier Soljenitsyne Français dans notre régime sourdement et progressivement soviétique.

    Quel veinard, cher confrère, qui a une loi faite sur mesure pour lui tout seul. Mes félicitations pour votre courage.
    Docteur Claude GIGNOUX,
    Président des Cénacliens.

    • Bonjour

      Pour votre pension, vous n’êtes pas le seul, j’en fais aussi partie, comme tous les allocataires. Le problème vous est expliqué dans les bulletins et courriers aux allocataires depuis 2 ans, c’est la conséquence du passage à la mensualisation et non une liberté prise par les services de retenir 2 mois fin 2015. Vous avez oublié qu’en janvier il y avait 3 mois de plus (janvier + dernier trimestre 2014). Vous avez ensuite touché tous les mois, sauf le 4e trimestre versé début 2016, correspondant aux deux mois que vous avez constaté, le mois de janvier va suivre en plus. Même chose en fin d’année, cette fois ce ne sera plus 2 mois de vide mais un seul, puis 2 mois versés en janvier 2017, celui du dernier trimestre + janvier.
      En 3 ans en trésorerie vous aurez touché 13 mois chaque année, et déclaré aux impôts 3 fois 13 mois, au lieu de déclarer 15 mois une année. Ces 13 mois, ce sont les 12 mois dus pour l’année, et le dernier trimestre d’avant réforme, dû le 2 janvier, et étalé sur 3 ans pour des raisons fiscales chiffrées avant et non négligeables pour de petits revenus.
      Le mieux aurait été de garder 2 mois versés en janvier pour les reporter en novembre et décembre, mais là nous aurions eu une volée de bois vert, faisant de la trésorerie sur le dos des confrères, car c’est le dernier trimestre de l’année précédente que nous aurions reporté en fin d’année. Tout cela est compliqué et difficile à comprendre mais nous n’avions pas le choix, Bercy ayant refusé de ne vous taxer que sur 12 mois l’année de passage, comme cela a été accepté pour les salariés. Cela aurait été plus simple aussi si en 1945 avait été choisi de payer le trimestre à venir au lieu du trimestre échu.

      Une loi pour moi tout seul, oui, mais je regrette qu’elle ne porte pas mon nom !…

  2. Je pense qu’un beau dessin de la démographie médicale Française [représentant au premier plan un ministre tenant dans chaque main un arbre, avec en toile de fond une dune désertique] pourrait faire LA UNE du Quotidien ! !
    On ne nous dit pas tout, mais les Français ne vont peut-être pas attendre 2017 pour s’en rendre compte !